Partagez
Basho Fukuto
Basho Fukuto
Invité
avatar
Mar 22 Aoû - 20:17
IDENTITE:
Basho Fukuto
Généralités

Nom ;; Fukuto
Prénoms ;; Basho Tsuyoshi
Âge ;; 19 ans
Genre ;; Masculin
Nationalité ;; Japonaise
Activité ;; Mécanicien
Sexualité ;; mécanophile hétérosexuel
Avatar ;; Graham Specter dans Baccano
Caractère ;; Amical - Impulsif - Fataliste - Excentrique - Organisé - Bizarre - Chaleureux - Social - A un autre côté dépressif et mélancolique - Déroutant
Commentaire ;; C'est un test de personnage, j'aimerais bien m'inscrire mais je sais pas encore avec quel type de personnage héhé



Les boulons volèrent dans la poussière.
Les cliquètements résonnèrent dans le garage.
Sa clé à molette, auparavant dans sa main venait alors d'être balancé de l'autre côté de la pièce, laissant au passage une large bosse sur la carrosserie de la voiture grise.
Une lettre venait d'arriver. Cela arriverait bien un jour, évidemment.
Basho remercia comme chaque jour le facteur, plus surpris depuis longtemps par les étranges actions du mécanicien.
L'enveloppe était rose, elle ne pouvait apporter qu'une seule chose, tout les japonais le savaient. C'était...

      - It's time ! Le voilà mon mariage, je ne l'attendais pas tiens. Ca fait un an que je suis majeur -en âge de me marier donc, avec un job qui plus est. So WHAT ? Well, je dirais que c'est la vie mon ami. Ici commence une nouvelle histoire. A sad story. With a pretty woman.

Il ouvrit aussitôt l'enveloppe. Il y trouva tout ce qu'il avait besoin pour rejoindre son nouvel appartement. Point positif : cet appartement serait toujours mieux que son garage, et en particulier le canapé miteux sur lequel il dormait.
Il s'y rendit donc, comme la lettre lui avait indiqué. L'appartement n'était pas très loin de son lieu de travail, donc il put s'y rendre à pied. Il frappa à la porte mais pas de réponse. Il ouvrit la porte et regarda autour de lui. Tout semblait neuf, mais seulement à la vue car une odeur de renfermé régnait en maître en ces lieux. Il n'y avait rien de personnel ; tout était encore à aménager.

      - Fiiiirst ! La belle se fait désirer ! Tant mieux, une surprise est toujours meilleure lorsqu'on la désire. Comme dans un kinder surprise : on doit manger tout le chocolat avant d'avoir la surprise ; même si ce n'est qu'une petite figurine de sanglier, elle avait su se faire attendre et l'on est heureux du cadeau kinder. Alors on dit merci Kinder. (anecdote véridique ._.)

Il ouvrit les fenêtres et s'assit sur le canapé, attendant que quelque chose se produise.
Comme éventuellement la porte d'entrée qui s'ouvrirait.
Koe Ishida
Koe Ishida
Invité
avatar
Jeu 31 Aoû - 12:28
Koe Ishida
Généralités

Nom ;; Ishida
Prénoms ;; Koe
Âge ;; 21 ans
Genre ;; Féminin
Nationalité ;; Japonaise
Activité ;; Professeur du shuwa (langue des signes)
Sexualité ;; Hétérosexuelle
Avatar ;; Shouko Nishimiya, de Koe no Katachi
Caractère ;; Gentille, amusante, attentionnée, caractérielle, têtue, sait ce qu'elle veut. Elle a appris à vivre avec son handicap, et ne s'en formalise pas.
Commentaire ;; Koe est malentendante. Elle porte un appareil lui permettant d'entendre un peu, mais il faut parler fort pour ça. Elle privilégie la langue des signes, ou une application mobile qu'elle possède qui lui permet de dire ce qu'elle écrit.




Il serait mentir de dire que tu ne l'attendais pas. Tu savais qu'elle finirait par arriver un jour ou l'autre, alors tu ne t'es jamais inquiétée de savoir quand ce jour arriverait. Etant encore jeune, tu ne t'es pas souciée de savoir quand tu trouverais cette jolie enveloppe rose dans ta boîte aux lettres. Contrairement à ta mère qui vient te voir au moins une fois par semaine pour savoir si elle est arrivée, sous couvert de soi-disant te ramener quelques plats préparés parce qu'elle sait que la cuisine n'est pas ton fort. Tu lui répètes souvent que tu ne peux pas être bonne partout voyons.

Mais aujourd'hui, le grand jour est arrivée. C'est joyeuse que tu es rentrée dans ton appartement, sautillant partout, avant d'attraper ton portable pour envoyer un texto à ta mère pour lui annoncer la nouvelle. Tu t'es empressée d'ouvrir l'enveloppe pour lire le nom: Basho Fukuto. A première vue, c'est un homme, et ça t'a plutôt rassurée. Quand ton portable a sonné pour savoir si tu avais besoin d'aide pour déménager, tu as assuré que non. Pressée de rencontrer ton nouvel époux, tout en étant toutefois un peu craintive à cette idée, tu as préparé une petite valise au plus vite, avant d'enfiler une jolie robe robe resserrée par une ceinture au niveau de la taille. Tu as détaché tes cheveux pour qu'ils tombent sur tes épaules, et tu es partie pour te rendre à ce nouveau logement que l'on t'a attribué.

Devant l'immeuble, tu fais une halte pour observer les environs. C'est un joli quartier, et une petite rivière accueillant des carpes passe juste en-dessous en bas de ton nouvel habitat. Ravie, tu t'arrêtes pour les regarder avancer dans l'eau claire. Il faudra que tu viennes leur donner un peu de pain à l'occasion. L'endroit est presque idyllique. Tu te diriges vers l'entrée de l'immeuble et après avoir vérifié le code sur la lettre, tu entres et grimpes les étages jusqu'à ton appartement.

Dans un premier temps tu frappes, avant de te traiter d'idiote, tu as le code après tout. Tu tapes le numéro pour déverrouiller la porte et pénètres à l'intérieur. Un léger courant d'air se fait sentir sur ta peau, indiquant que les fenêtres sont ouvertes. Tu retires tes chaussures, laisses ta valise dans l'entrée et accèdes au salon, où un jeune homme attend sur le canapé. Il a l'air d'avoir ton âge, peut-être un peu plus jeune, difficile à dire. D'un seul coup, tu te sens intimidée, comme si tu ne réalisais que maintenant que tu étais mariée. Bêtement, tu te mets à rougir en attendant que ton époux te remarque.
Basho Fukuto
Basho Fukuto
Invité
avatar
Lun 4 Sep - 18:03
Toujours habillé dans son bleu de travail qui ne le quittait jamais, Basho s’était finalement affalé sur le canapé gris du petit salon en attendant l’arrivée de sa femme attirée. A vrai dire, il était angoissé par la nouvelle, plus que ce qu’il ne voulait laisser paraître. Il voulait penser à autre chose, mais toutes ses pensées étaient pour le moment concentrées sur “Koe Ishida”, la femme mentionné par la lettre et dont il était à présent marié.

Sa tenue n’était pas la plus appropriée pour une première rencontre. Il aurait peut-être même dû prendre le temps de se laver après avoir passé sa demi-journée à travailler dans l’huile des moteurs. Mais il n’avait pensé à rien de tout cela et s’était dépêché de partir… Pourquoi ? Dieu seul sait ce qu’il s’était passé dans la tête du petit bonhomme. De la joie, sans doute, mais surtout beaucoup d’appréhension.

Il était alors là, avachi sur le canapé, sale, dans un bleu de travail encore plus sale que lui, alors que la présumée Koe attendait dans l’encadrement de la porte. Il se leva d’un coup, gêné de ne l’avoir pas vu plus tôt. Pris dans ses pensées, il n’avait pas entendu la porte s’ouvrir.

- Tu dois être Koe right ? Laisse moi me présenter, je suis Basho Fukuto, enchanté de faire ta connaissance...

Koe était d’une beauté ravissante dans sa robe et avec ses petites joues rouges. Celles de Basho devaient être de la même couleur. Il passa sa main dans ses fins cheveux blonds. Il n’arrivait pas à se rendre compte qu’il était finalement marié ! Et lui, qui avait pour habitude de toujours dire ce qui lui passait par la tête, il se retint, essayant de ne pas paraître trop étrange dès la première rencontre.

- Bienvenue chez... nous. Je pense que faire un tour de l’appartement pour commencer c’est pas trop mal non ?
Koe Ishida
Koe Ishida
Invité
avatar
Mar 5 Sep - 8:29


En attendant qu'il te remarque, tu profites des quelques secondes que cela t'offre pour l'observer. Ses cheveux blonds masquent légèrement le haut de son visage et ses yeux bleus semblent perdus dans le vide. A première vue, il n'a pas l'air méchant. Il est vêtu d'un bleu de travail t'indiquant qu'il doit faire un travail manuel, probablement mécanicien. Tu peux apercevoir des tâches d'huile de moteur sur son vêtement. La pensée qu'il pourrait salir le canapé te traverse l'esprit, mais c'est bien le cadet de tes soucis pour le moment.

Finalement, il tourne la tête vers toi et se lève brusquement de son fauteuil, surpris. Tu le vois remuer les lèvres, mais tu n'entends pas ce qu'il dit. Rapidement, tu essaies de lire sur ses lèvres, mais il parle beaucoup trop vite pour toi. Tu as juste l'impression qu'il a prononcé son prénom. Encore légèrement hébétée par la situation, tu ne réagis pas tout de suite, observant le moindre de ses faits et gestes. Ses joues rougies par la gêne, sa main qui passe dans ses cheveux dans un geste confus. Il parle de nouveau et tu finis par réagir.

Ta main vient montrer ton oreille avant de balayer l'air devant toi, essayant de mimer que tu n'entends pas (en plus comme une idiote, tu as oublié de mettre ton appareil en partant). Un éclair de génie te traverse l'esprit, et tu lui fais signe d'attendre avant de chercher ton téléphone dans ton petit sac à main. Les mains tremblantes, tu sélectionnes ton application, essayant de te dépêcher pour ne pas qu'il te trouve plus bizarre que tu ne l'es. Tu tapes quelques mots et t'approches de lui avant de déclencher la voix de ton portable.

« Bonjour, je m'appelle Koe. Je suis malentendante, donc je ne t'entends pas. »  

Pendant que l'application parle, tu lui souris. Puis une fois qu'elle a terminé, tu effaces le texte pour écrire de nouveau.

« Si tu ne parles pas trop vite, je peux lire sur tes lèvres. Sinon, écris sur mon téléphone. »  

De nouveau, tu lui souris, attendant de voir sa réaction à cette nouvelle information. Après tout, il ne s'attendait sûrement pas à être marié à une handicapée.
Basho Fukuto
Basho Fukuto
Invité
avatar
Mar 5 Sep - 19:02
- Ah.
Ce furent les premiers mots qui sortirent de sa bouche après la nouvelle. Une femme sourde… et aussi muette, voilà qui était tout à fait inattendu. Il se dit en lui même que la vie avec elle allait être plus compliquée que prévue si elle ne pouvait même pas le comprendre, lui et son excentricité. Mais elle était devenue une curiosité à ses yeux. Elle semblait si gentille avec son sourire.

- Donc je disais... dit-il rapidement avant de se raviser.
Il faudrait encore quelques temps à Basho avant de s’y habituer. Pas que cela l’ennuyait, au contraire, mais du fait de sa spontanéité, il pourrait plus difficilement faire partager quelque chose “sur le coup”. Enfin, peut-être qu’avec le temps ils seraient si fusionnels qu’ils viveraient une expérience visuelle et/ou sensorielle hors du commun.
Mais ce n’était pas le sujet du jour.

Il attrapa le téléphone de Koe, effaça les quelques mots écrits et les remplaça par ceux-ci, déclencha la voix du téléphone -parce qu’elle était rigolote quand même la voix, qu’il rendit aussitôt à sa propriétaire en souriant. Il était si proche de Koe qu’il pouvait sentir le doux parfum que dégageait la jeune femme.

« Excuse moi Koe. Je suis Basho, mais je pense que tu l’as déjà compris. Je disais, que dis-tu de faire un tour de l’appartement pour commencer ? »

Le tour allait vite être terminé, mais soit. Lui même n’avait pas vraiment pris le temps de visiter, attendant de le faire avec son épouse.
Il attendit en face d'elle, bêtement que celle-ci réponde. La question qu'il venait de poser était purement rhétorique, il savait qu'elle n'allait pas refuser mais tout de même.
Koe Ishida
Koe Ishida
Invité
avatar
Mer 6 Sep - 10:24
Il est surpris et décontenancé. Qui ne le serait pas après tout ? Lorsque l'on imagine son mariage, on ne pense jamais à la possibilité d'être marié à une personne atteinte de handicap. Pour ta part, tu as toujours pris cette option en compte, probablement parce que tu en fais également partie. Il t'est déjà arrivé de penser aux personnes en fauteuil roulant par exemple, à ceux qui sont aveugles... Cela ne doit pas être facile. Pour ta part, tu n'as jamais vraiment considéré ta situation comme catastrophique. Tu es née ainsi, et tu as appris à faire avec. Tu es malentendante, certes, mais ce n'est pas ça qui t'empêche de vivre. La technologie actuelle permet tellement de choses que ça ne te perturbe pas plus que ça. Tu peux même parler, sauf que tu ne le fais jamais car tu as une diction digne d'un enfant de deux ans. Mais cela reste ton choix.

Tu lui tends ton téléphone quand il en a besoin et tu attends patiemment qu'il écrive ce qu'il souhaite te dire. Une fois qu'il a terminé il te le rend pour que tu puisses lire. Tu hausses un sourcil en voyant qu'il a activé la voix, et quand tu lèves les yeux vers lui, tu vois qu'il sourit. C'est contagieux, et tu souris aussi avant de lire. Basho, puisque c'est ainsi que se prénomme ton mari, te propose de visiter l'appartement. Tu relèves la tête et tu hoches la tête avant de taper rapidement quelque chose sur le téléphone.

« Avec plaisir oui. »

Vous commencez donc la visite des lieux, en commençant par la pièce où vous vous trouvez. Le salon est de taille moyenne, mais contient un canapé d'angle, une table basse et une télé, en plus du moniteur de l'Incontestable. La décoration est simple mais jolie. Une porte mène à la cuisine équipée, et tu grimaces légèrement en "entendant" déjà ta mère te faire la leçon sur le fait qu'il faudra que tu apprennes à cuisiner correctement pour ton mari. Puis vous vous rendez dans le reste de l'appartement. Une salle de bain avec baignoire, et pour finir la chambre conjugale. Face au lit, tu te mets à rougir en pensant au fait que vous allez devoir dormir dedans ensemble ce soir. Pour ne pas y penser, tu continues ton exploration et remarques un grand dressing. Parfait pour accueillir tous vos vêtements. Ton regard tombe de nouveau sur le lit...
Et tu jettes un oeil à Basho pour voir ce qu'il pense de tout ça... Puis, tu te reprends. Etre gênée par la situation ne fera pas avancer votre relation, alors tu reprends ton téléphone pour écrire.

« Je prends le côté droit ! Pas de négociation envisageable ! »

Tu souris de toutes tes dents. A quoi cela servirait de faire abstraction de tout cela ? D'ici quelques heures, vous serez obligés de vous glisser sous la couette ensemble, de la même façon que vous allez être obligés de vous embrasser également.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum