Yuna Natsume
Messages postés : 187
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Dolce Lupa Bianca
posté
le Lun 29 Jan - 21:45
par Yuna Natsume
Yuna Natsume
"Smile, when the stars are shinning."

Généralités
Nom ;; Natsume.
Prénoms ;; Yuna - Un joli prénom ayant une sonorité douce et musicale, agréable à entendre et à pronomcer. Yuna aime beaucoup son prénom, qui signifie lune. Un prénom qui lui va à ravir pour être honnête.
Âge ;; 20/12/2083 ~ Yuna a donc 25 ans.
Genre ;;Féminin !
Origines ;;  Japonaise  -  Même si cela ne se décerne pas réellement, qu'on la devine simplement Tokyoïde - en dehors de ses cheveux  - elle a du sang Italien qui coule dans ses veines lui venant de sa mère.
Activité ;; Chef Nurse à l'orphelinat - Yuna adore les enfants et ils lui rendent bien ! Ce métier rentre en échos avec l'absence de mère dans son enfance, c'est pour cela qu'elle a décidé de s'occuper de ceux qui n'ont pas la chance d'avoir l'affection d'une famille plus ou moins heureuse.  A chaque fois que l'un d'entre eux l'appelle "maman" cela lui donne des petits papillons dans le ventre !
Sexualité ;; Hétérosexuelle
Avatar ;; Ashe - Overwatch
Règlement ;;
Chemin ;; Cela fait longtemps que je n'avais plus fait de RP, et l'envie m'a repris. Ainsi, en farfouillant sur les top site j'ai atterris ici ! .
Commentaire ;;  Très joli design !
Histoire



Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1517266582-loveFamilly first ~ Monica Finello & Shin Natsume ~ Sweet parents.


La mère de Yuna est d'origine Italienne, née à Florence dans la riche famille Finello elle grandit dans le luxe et dans un "bonheur parfait", un bonheur artificiel. Elle reçut l'éducation stricte et rigide de la famille Finello. Manquant d'affection de la part de son père et ayant une mère qui ne pensait seulement qu'à la réussite de sa fille unique. Ainsi, l'enfance de Monica et son adolescence tournèrent autour des études et de son apprentissage régulier et sévère du violon. Elle adorait le violon, mais elle aurait voulu avoir un peu plus de...Soutien de la part de ceux qui lui avaient donné la vie. 18 ans s'écoulèrent, Monica continua de vivre isolée et seule...Seule dans l'immense manoir Finello, seule avec son violon. Jusqu'au jour où poussée par son père, elle partit au Japon accompagnée de ses parents pour faire une représentation - sa toute première représentation- Cette soirée fut un succès. Elle fut admirée pour son talent, sa musique et seulement sa musique. Elle fut aimée juste le temps d'un morceau. Après le concert, une petite réception eut lieu, mais Monica n'avait pas envie d'y participer. Fréquenter ces "grands de ce monde " imbus de leur personne avec leurs costumes encore plus chers qu'un Stradivarius de haute qualité. Elle n'en pouvait plus, elle se sentait comme perdue, détruite dans un monde qui ne lui correspondait pas. Ce soir-là, elle décida d'errer seule, dans la grande Tokyo.

Elle quitta ce monde pour aller en explorer un autre. C'est ce soir-là, après avoir marché un bon moment, qu'elle s'arrêta dans un parc...Allongée sur l'herbe froide, elle pleura toutes les larmes de son corps. C'est ce soir-là, qu'elle fit la plus belle rencontre de toute sa vie, celle qui allait changer son destin. Elle n'avait pas arrêté de pleurer et déjà sa jolie robe beige était toute tachée et ses yeux gris étaient devenus rouges. Elle n'avait pas remarqué le jeune homme venu s’asseoir à côté d'elle, elle n'avait pas encore vu celui qui était venu la sauver. Une douce voix grave et calme s'éleva dans les airs. Il lui parla en Anglais, peut-être avait-il remarqué qu'elle ne semblait pas être du pays au soleil levant. En tout cas, c'est ce soir-là qu'elle passa sa soirée dehors, à parler à un parfait inconnu. Discuter de tout et de rien, de son existence, de sa vie creuse. Encore et encore sur l'herbe froide sous une belle nuit d'été. L'histoire débuta dans un parc, après une discussion et un rendez-vous qui devait durer l'espace d'une semaine.

Chaque soir Monica retourna dans ce parc s’asseoir sur l'herbe pour discuter avec ce Shin Natsume qui était à l'époque âgé de 21 ans. D'après ce qu'il lui avait dit, il comptait devenir médecin avant que sa mère, seule famille, ne meurt d'un accident de voiture. Les études étant devenues trop chers, il s'était lancé dans un tout autre domaine, le commerce. Histoire de trouver du travail et de pouvoir vivre seul. C'était à son tour de raconter son parcours, il lui expliqua que son père avait quitté sa mère avant qu'elle n'accouche et que celle-ci l'avait éduqué du mieux qu'elle pouvait. Après ses années de lycée il s'était lancé dans la médecine jusqu'à ce qu'elle le quitte. Voilà simplement l'histoire de Shin Natsume qui n'avait rien de bien passionnant d'après lui. Mais Monica elle, avait porté de l'attention à son récit. Sans prendre pitié pour lui, non, elle avait simplement entendu son cri du cœur, sa solitude qui entrait en résonance avec la sienne... Destinées liées, pour eux ce fut une évidence. Ils s'étaient compris, ils n'étaient plus seuls.

La semaine s'écoula trop rapidement. Le cœur lourd ils durent faire leur adieu. Ils savaient bien qu'ils ne se reverraient plus. Elle repartirait en Italie pour suivre bien sagement le destin qu'avaient tracé ses parents à sa place et lui reprendrait le train-train habituel d'un métier qui ne lui plaisait pas et d'une vie trop vide. Tout aurait pu tourner différemment si Shin n'avait pas pris son courage à deux mains, si Shin n'avait pas empoigné délicatement le bras de Monica avant qu'elle ne disparaisse de sa vie. Tout aurait pu être différent s'il n'avait pas osé poser ses lèvres sur celle d'une femme qu'il ne connaissait que depuis une semaine mais dont il avait l'impression de l'avoir toujours connue. Car pour lui comme pour elle, c'était une évidence. Monica quitta ses parents et ne se présenta jamais à l'aéroport, une lettre suffit à rompre avec sa famille. Elle avait décidé de vivre heureuse et comme elle l'entendait. C'est à partir de ce jour que Shin et Monica commencèrent une vie, une histoire commune...Un conte de fée qui ne dura hélas, que trop peu de temps...

Conscients des risques d'être séparés à cause de "l'incontestable", Shin et Monica savourèrent leur passion autant qu'ils le purent. Qu'importe les lois, qu'importe la famille, ils étaient ensemble et c'était la seule chose qui comptait à leurs yeux. C'est peut-être pour cela qu'ils décidèrent de garder ces deux enfants arrivés trop vite, dans la force d'un amour interdit. Leur histoire était une folie, une ronde de sentiments mais qu'importe ! Ils vécurent deux ans de pur bonheur. Même s'ils ne roulaient pas sur l'or, ils étaient heureux... Une année passée entre les mailles du système maritale Japonais, redoutant chaque jour que Shin reçoive la lettre rose lui désignant qui devait être l'amour de sa vie.  Quelques mois après la fuite de Monica, la jeune Italienne tomba enceinte de jumeaux : Matteo et Yuna.  Shin devint représentant commercial pour une petite entreprise, alors que Monica obtint un permis de travail pour enseigner le violon au conservatoire de Tokyo, après tout le violon était tout ce qu'elle était avant de rencontrer Shin. Malheureusement, elle n'était pas destinée à vivre longtemps. Allons savoir pourquoi mais l'accouchement se compliqua et si deux vies avaient été donné, celle de leur mère avait été prise. Shin, était maintenant seul, seul avec deux enfants qu'il tenta d'aimer, autant qu'il le pu. Ainsi débuta l'histoire de Yuna, un coup de foudre, une passion, une absence, la solitude encore ....

Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1517266592-mateo
Matteo Natsume ~ First love, dear brother

Son frère, son cher frère ... S'il était un garçon turbulent, bagarreur, il n'était pas moins aimant avec sa sœur. Chaleureux, tendre, terriblement taquin et apparemment plein de joie de vivre. On peut dire qu'il a été comme son "premier amour " de petite fille. On dit qu'une femme a toujours besoin d'un modèle paternelle, Yuna l'a trouvé chez son frère jumeaux - qui ne lui ressemble pas tant que ça d'ailleurs - . En effet, si Shin a fait de son mieux pour être un père, responsable et relativement présent, il n'a pas réussi à être un père doux et aimant. Après tout, il n'a vécu que pour leur survie et les a "abandonné" dès qu'il l'a pu. Mais passons, si on doit dire quelques mots sur son frère on dirait simplement qu'il est tout pour elle. A la fois sa moitié, son miroir, son frère, son père, son ami, " sa goutte d'eau ". Ils ont toujours été "fusionnels", là l'un pour l'autre avec quelque chose de peut-être un peu incestueux, on dit que les jumeaux ont un lien mystique qui les relie depuis le début de leur existence, c'est certainement le cas pour eux. Toujours ensemble, toujours ... Jusqu'à ce jour malheureux qui brisa la vie de Yuna. Après cet événement il s'en alla sans un mot, seulement une lettre, seulement un vague souvenir de lui prétendant qu'un jour, il reviendrait.

Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1517338261-naoko
Naoko Yunoki Natsume ~ Stepmother, just a ghost

Ils devaient avoir environs sept ans lorsque leur père reçut la lettre tant redoutée. Après Monica, le cœur de Shin n'était plus qu'un vaste désert et l'apparition d'une nouvelle femme dans sa vie le plongea encore plus dans le silence. Yuna aurait aimé avoir une figure maternelle à ses côtés, malheureusement Naoko semblait offensée de s'être retrouvée avec un homme des plus distant déjà doté de deux enfants fait hors du "système". Son rêve à elle, c'était le grand amour, devenir l'être unique, la femme parfaite et idéalisée de son mari. Après quelques années difficiles, le froid s'installa dans leur foyer, il n'y avait plus que le silence entre Naoko et Shin et l'ignorance la plus totale envers les jumeaux. Naoko finit par vivre une vie à part de la leur, journaliste elle se débrouilla pour partir régulièrement pour le travail sans aucune résistance de la part de Shin, après tout il savait très bien qu'il n'était plus qu'un fantôme loin de toute préoccupation maritale. Une étrangère, voilà ce qu'elle fut pour Matteo et Yuna, elle n'était ni tendre ni cruelle. Elle était seulement là pour accomplir ses devoirs maritaux, le reste du temps elle n'était pas là, plongée corps et âme dans son travail. Après la mort de leur père, Matteo et Yuna quittèrent le foyer et n'eurent plus jamais aucune nouvelle d'elle. Ce départ ne fut ni triste, ni gaie. Comme un fantôme dans sa vie, un lointain souvenir, Yuna ne possède aucune haine envers cette femme qu'elle savait malheureuse au sein de leur petite famille, certainement que la mort de Shin fut une libération et Yuna espère qu'elle fut remariée à quelqu'un de fait pour elle. Parfois elle se demande néanmoins ce qu'a bien pu devenir celle qui fut un temps sa belle-mère. Ce ne sont pas des souvenirs tristes que Yuna garde en mémoire de ces longues années passés tous les quatre. Cependant elle put remarquer à quel point ce nouveau mariage ordonné par l'incontestable, que la plupart des Japonais trouvent normal, a renvoyé à son père l'image de jours heureux qu'il aurait pu vivre avec leur mère. Dans une autre vie, dans un autre monde. Ainsi, sans avoir la quelconque idée revendicatrice, quelque part dans son esprit elle se dit que l'incontestable ne peut réellement trouver l'âme sœur de chacun... Pour elle l'amour est un sentiment que l'on ne contrôle pas, né au cœur des sentiments.  La seule chose qu'elle retient de l'arrivée de Naoko dans leur vie c'est qu'avant ce mariage, Shin aimait leur parler de leur mère, longtemps le soir avant de dormir, c'était des instants heureux où tous les trois s'imaginaient une vie chaleureuse avec cet être absent et si présent à la fois.



20 Décembre 2086, 23h ...

Des heures d'accouchement douloureuses, l'attente, les cris, le stress ... Ce qui aurait dû être le plus beau jour de leur vie se transforma en cauchemar lors qu’enfin Monica mit au monde ses deux enfants sous le regard de la pleine lune. Un instant de bonheur puis l'hémorragie, puis plus rien. La mort, les cris des nourrissons, les pleurs. Un pur instant de bonheur suivi du vide le plus total. Voilà comment se résume les premiers instants de vie de Yuna et son frère, Matteo. Jumeaux nés dans la peine, jumeaux nés dans la solitude, il n'y avait qu'eux sous le reflet de la lune et les larmes de leur père.

~> Time goes by

Le temps s'écoule lentement dans la folle Tokyo pour Shin Natsume, les enfants grandissent simplement, apparemment heureux entre la nounou et un père qui cache sa dépression. Un père absent qui semble travailler pour oublier, oublier le temps, les rêves de famille envolés. Déjà ils étaient liés par un lien sacré, deux êtres nés ensemble comme si l'un ne pouvait pas exister sans l'autre.  Ainsi va la vie, le temps des rires, des pleurs, des joies simples. En effet, l'enfance de Yuna et son frère se passa tranquillement malgré le monde qui les entourait. Naoko et Shin occupés à leurs affaires, bien vite tout deux comprirent qu'ils n'avaient qu'eux sur qui réellement compter mais ce n'était pas grave, ils étaient ensemble. Rien n'avait encore réellement rongé leur vie, le comportement de leur père semblait normal, leur univers était encore paisible à leurs yeux. Même la présence de Naoko tel un fantôme n'eut que peu d'effet sur eux, il avait suffi de quelques années pour s'habituer à cette présence absente. L'absence ayant martelé leur vie depuis le jour de leur naissance n'avait plus d'impact sur eux. Tant qu'ils étaient ensemble... Mais l’innocence finit toujours par mourir pour laisser place à la réalité, lorsqu'ils commencèrent à fréquenter le collège, ils gouttèrent à l'enfer de la ville et surtout, des autres.

~> Broken Inside

Début d'adolescence, début de la fin et début de toute autre chose. Yuna grandit et si son frère est respecté et déjà admiré par sa beauté, son charme Européen, elle c'est sa bizarrerie qui l'emporte sous sa beauté cachée, fanée. En effet, jusqu'à la fin de sa scolarité elle fut victime de terrible Hijime - maltraitance - comme beaucoup d'autres.

- Natsume ! Natsume ! Natsume ! Qu'elle est laide, terriblement laide avec son visage sans teinte , ses cheveux blancs comme une sorcière ! Laide, laide !

- Ouais et si on lui brûlait les cheveux ?

- Tu déconnes on risquerait de se faire prendre si ça crame trop vite. J'ai une meilleure idée ... Tenez là bien !


Elle se souviendra toujours de ce jour où elle manqua de peu de se faire défigurer à la cigarette, mais comme toujours son frère intervenu à temps. Matteo, son amour, sa moitié, depuis toujours son plus grand souhait était de ne jamais se séparer de son protecteur, de son miroir...  

C'est durant cette époque que l'un devient terriblement violent par moment et que l'autre se renferma dans son monde, limité à elle et son frère. Matteo, tout en restant aussi enjoué, tendre et doux se découvrit une certaine agressivité, violence extrême lorsqu'on touchait sa sœur - et cela arrivait bien trop souvent - ce qui leur valu de changer régulièrement d'établissement. Yuna elle, devint de plus en plus silencieuse durant cette période d'adolescence, elle n'avait plus que la musique comme espoir, comme envie de vivre. Et bien des fois elle se questionna sur le sens de sa vie, elle qui ne valait apparemment pas grand-chose et qui avait pris la vie de sa mère. Cependant, si durant cette période elle ne devint pas dépressive, c'est certainement grâce à sa relation - peut être ambiguë - avec son jumeau et sa passion pour la musique, l'art qui la raviva et surtout sa terrible conviction de devenir quelqu'un de bien, de faire de sa vie une aide aux autres. Après tout ce n'était qu'un passage, l'école se finirait bien un jour. Ce fut à ce moment-là que Matteo commença à traîner le soir avec des personnes peu fréquentables, sans jamais rien lui demander sur ses activités qu'elle savait plus ou moins louche, Yuna se renfermait dans sa musique, perfectionnant son apprentissage du violon, seul héritage de sa mère. Mais aussi naquît sa vocation, celle d'aider des enfants seuls comme eux. Ainsi certains soirs après l'école elle venait bénévolement à l'orphelinat jouer avec ces petits qui n'avaient pas eu la chance de recevoir l'amour de leurs parents.

La vie continue de s'écouler lentement, Yuna continua de grandir et de devenir une belle jeune fille, et l'hijime continua encore et encore mais qu'importe. Elle était devenue un peu plus forte avec le temps et, tant bien que mal, tentait de ne prêter guère attention à ce monde extérieur. Elle s'était réfugiée dans un autre monde, elle avait réussi à trouver une nouvelle force, un nouveau but avec ses orphelins qu'elle aimait comme une mère.
Le temps passe jusqu'au jour où ils devinrent grands, elle et son frère. Jusqu'au jour où Shin jugea bon de s'en aller... C'était en Décembre, un gros rhume avait diagnostiqué le médecin, un gros rhume apparemment mal soigné. Enfermé dans son silence, personne n'avait remarqué qu'il était souffrant depuis quelque temps. En vérité, cela faisait 18 ans qu'il mourrait d'amour. Il n'avait rien dit, et Yuna n'avait pu rien faire pour lui, ni les médecins, ni son amour aurait pu le sauver. Il voulait s'en aller, il voulait rejoindre Monica, c'était écrit. Ceci s'acheva sur un décollement de la plèvre qui finit par être fatal. A présent, ils étaient réellement seuls. Secrètement, avec ses petits trafics Matéo avait mis de l'argent de côté et quelques mois plus tard, ils décidèrent de partir commencer une nouvelle vie juste tous les deux sans aucune opposition de la part de qui que ce soit.

~> You, only you.

C'était étrange, la mort de leur père était comme un vide, un vide similaire à son absence durant toute leur enfance. C'était étrange, entre le chagrin et le calme, ils débutèrent une nouvelle vie comme si rien avant n'avait existé. Ils aimaient leur père mais ils n'avaient jamais eu l'occasion d'aller jouer au parc avec lui, de parler de choses et d'autres, il était là le soir et partait le matin pour travailler. C'était tout. Maintenant, ils étaient tous les deux et cette "nouvelle vie", rendait Yuna très heureuse. Elle était avec son frère, rien que son frère, avec l’amour de sa vie. Durant ce court temps de "paix" où l'hijime devenait comme une sorte de routine banale, Yuna continua à aller à l'orphelinat et profitait de cette vie avec son Matteo. Malgré tout déjà des éléments semblaient obscurcir ce tableau. L'incontestable d'abord, Yuna le savait il était son frère mais depuis toujours ils étaient liés et s'aiment profondément - sans jamais avoir vécu charnellement leur amour bien sûr - elle aurait pu vivre toute sa vie à ses côtés, c'était Matteo l'homme de sa vie. Et plus le temps passait, se sachant devenir femme devant s'intégrer à cette société trop rapide, trop hostile à ses yeux, l'idée que l'un ou l'autre reçoive une lettre rose la terrifiait. Devaient-ils être séparés ? Loin ? Elle avait vu ce que le mariage avec Naoko avait fait à son père et elle avait peur que ceci vienne briser sa vie à elle aussi... De plus, avec inquiétude, elle remarqua que Matteo avait changé. Lentement il montait les strates de la délinquance, sans jamais rien savoir de ses activités, il rentrait de plus en plus tard le soir et étrangement jamais durant ces quelques années tous les deux ils ne manquèrent d'argent. Fût elle lâche ? Car ainsi elle put entamer ses études d'infirmières après le lycée. Une nouvelle période heureuse, elle savait ce qu'elle comptait faire de sa vie et bientôt elle pourrait s'occuper officiellement des enfants ! De plus Matteo rentrait avec quelques coups sur le visage et autres blessures superficielles parfois et c'est sans rien dire qu'elle s'occupait de lui procurer les meilleurs soins, sans rien dire, jamais...
Grâce à ses études Yuna commença à s’épanouir, avec le temps à s'ouvrir un peu plus, reprendre son côté joyeux, enjoué. S'émerveiller pour un rien, récupérer les années perdues derrières un masque de tristesse. L'avenir semblait s'éveiller.

" Yuna, un jour on s'en ira loin d'ici et nous vivrons la vie dont on rêve. Loin de cette ville de fou, je ferai tout pour ça. Crois en moi. "


~> Nothing else matter

Tout aurait pu être parfait mais le destin en avait décidé autrement. Il se passa cette nuit-là, il y a deux ans maintenant. Si tout semblait enfin s'illuminer devant eux, tout se brisa en un soir. Ils étaient rentrés tard, Yuna avait donné un petit concert à l'orphelinat et après la représentation Matteo comme toujours était venu la chercher. Enfin elle venait d'obtenir son diplôme et elle fut embauchée par l'orphelinat. Une marche longue dans la nuit fraîche, une dernière rue à traverser, une dernière rue un peu trop sombre, un peu trop étroite. Tout se passa tellement vite.

" C'est bien toi Natsume ? On a des comptes à régler avec toi."


Rien n'avait plus de sens, des allusions floues, des cris, des coups ... Ils étaient trop nombreux et si quelques-uns s'étaient occupés de tabasser Matteo, d'autres s'occupèrent d'elle. Ils ne savent combien de temps le cauchemar a duré, elle ne sait ni pourquoi, ni rien. Ça s'était passé, c'est tout. Elle s'était faite violer sous les yeux de son frère adoré qui ne pouvait rien faire. Ils étaient salis, meurtris, et pour "sa goutte d'eau" comme elle aimait l’appeler, ce fut comme un déclic, tout était entièrement de sa faute. C'est depuis ce soir-là que leur monde s'écroula. Tout sembla comme sans goût, il n'y avait qu’incompréhension, le vide, l'horreur. Encore une fois, elle se demanda pourquoi elle était dans ce monde affreux et violent. Un an s'écoula sans qu'elle ne sorte de chez elle, Matteo qui semblait lui aussi brisé, fut encore là pour l'aider à se relever, à vivre encore tel qu'elle l'était. Un an sans sortir, un an pour essayer de croire à nouveau. Un an en s'enfermant dans le peu qui lui restait, sa musique, son frère. Un an pour oublier.

~> Last time

Du haut de ses 25 ans et quelques poussières, Yuna recommença à vivre "normalement", prenant peut-être plus de précaution qu'avant. Mais elle sortait de nouveau, s'était doucement remise à chanter. Même si tout n'était pas redevenu normal, elle voulait se remettre sur pied et vivre. Elle n'avait pas vécu tout cela pour se laisser mourir à petit feu, comme son père. Elle ne sait d'où elle puisait cette force, mais elle l'exploitait autant que faire se peut. La vie reprit son cours. Mais, un dernier événement vint secouer la petite femme qu'elle était devenue. Dernière journée d'été passés ensemble, dernière journée où leur amour les consumèrent, au delà de l'interdit comme pour se dire adieu avant que Matteo ne la quitte.

C'était un matin chaud, un samedi matin où elle découvrit la lettre dans leur salon :

" Ma tendre Yuna,
Je ne sais pas comment te dire cela alors je ferai court. Je suis terriblement désolé pour ce qui est arrivé il y a maintenant plus d'un an, terriblement désolé. C'était entièrement ma faute, a moi qui lentement construisait notre vie meilleure. Moi qui m'était promis de toujours te protéger, toi celle qui est le plus cher à mon cœur. Toi et toi seule, ma sœur qui représente mon univers. Si jusqu'à présent j'ai toujours réussi à prendre soin de toi, te protéger, t'aimer, vivre et rire avec toi. Maintenant ce n'est plus possible. Ce que je fais risque de nouveau t'impliquer dans mes affaires alors c'est pour cela que, maintenant que tu es redevenue la femme que tu étais - que tu as toujours été - je pars. Pour un temps, je te promets qu'un jour je reviendrai, et que je te rendrai heureuse. Je reviendrai et tu sauras tout, mais pas pour l'instant.

Promets moi de rester forte, de sourire, de rire, d'être tout ce qui constitue ta si adorable personne.
Je t'aime, attend moi et soi heureuse. Je reviendrai un jour.
Matteo. "


Quelques mois s'écoulèrent encore depuis ce jour, elle erra sans rien faire, en l'attendant. Mais, elle ne se laissa plus bercée par des illusions, elle avait compris ce qu'était devenu son frère - une petite frappe, un yakuza peut être ? - et doutait malgré tout son amour, qu'il revienne un jour. Fatiguée de la peine, fatiguée de la solitude, elle décida de reprendre le travail, s'enfermant dans ce bonheur fugace qu'elle ressentait au contact des enfants. Depuis Yuna essaie d'avancer, de vivre le plus modestement possible. La blessure de son viol ne s'est pas réellement refermée malgré tous ses efforts, elle en porte quelques séquelles. Elle a un peu peur des hommes, se sachant fragile, timide, "une proie facile" - cette idée la tourmente beaucoup - elle redoute encore plus de recevoir la lettre de l'incontestable et de devoir partager sa vie avec un inconnu et surtout accomplir ses devoirs... Cette idée la fait frissonner et elle essaie de ne pas y penser, espérant que ce jour arrive le plus tardivement possible. Et puis il faut se rendre à l’évidence, il sera très difficile pour elle de vivre avec un homme autre que Matteo. Elle le sait, leur relation n’est peut-être pas tout à fait normale entre frère et sœur. Son futur mari pourra-t-il supporter de vivre avec une femme qui vit avec un fantôme dans son cœur ? Pourra-t-elle tomber amoureuse de quelqu’un ? Comme tout le monde au final, Yuna aimerait malgré tout vivre un mariage heureux, une vie simple avec ses joies et ses peines.
Dans cette nouvelle vie, elle alterne entre l'orphelinat et les promenades au parc où parfois elle se plaît à jouer du violon, espérant que Matteo l'entende et apparaisse devant elle. Yuna sait qu'il est quelque part, encore à Tokyo ou bien loin, et qu'un jour ...Il reviendra peut-être.  Lui, qu'elle porte tendrement dans son cœur.



Caractère
Maladroite, Timide , Attachante & Douce.

Dans un premier temps, Yuna est une personne rêveuse, toujours la tête dans les nuages, mais elle sait redescendre sur terre et peut être très sérieuse, surtout si quelqu'un a besoin de son aide. Elle est généreuse, attentive, calme et douce... En effet elle ne refuse jamais de porter secours à quelqu'un, d'ailleurs elle aime se rendre utile et apporte souvent son aide sans qu'on ne lui demande rien. On pourrait lui reprocher d'en faire toujours un peu trop pour les autres et ne pas penser à elle. Yuna possède un instinct maternel développé, certainement à cause du fait qu'elle n'a jamais eu de mère. C'est certainement pour cela qu'elle a voulu "tenir ce rôle" de figure féminine tendre et aimante afin de créer une famille quand elle était encore avec son frère et son père. On pourrait qualifier Yuna de "maman de substitution", car elle se comporte comme tel avec n'importe qui. Yuna aura toujours un sourire et un mot doux à adresser quand on en a besoin. Elle déborde de gentillesse et d’affection qu’elle distribue à tout le monde.

Elle ne se met jamais en colère, enfin presque jamais. De toute façon, lorsqu'elle est énervée ou irritée cela ne se voit presque pas... Lorsqu'elle est hors d'elle, sa petit voix douce et pleine de chaleur monte légèrement dans les aiguë et cela peut paraître parfois risible...Et puis il est difficile de l'énerver, ceci est certainement dû à son tempérament peut être un peu trop candide. Cela peut la rendre un peu naïve, en effet elle a de temps en temps - voir tout le temps - des réflexions relativement infantiles, une vision parfois trop lisse de ce monde, mais ne vous faites pas d’illusion. Les expériences qu’elle a vécues lui donne une grande maturité. Mais cela ne l'empêche pas de dissimuler tout ça derrière le masque d'une jeune femme qui serait comme... Un oiseau tombé du nid qui aime découvrir le monde dans toutes ses facettes. Peut-être se donne-t-elle inconsciemment ce rôle d'être décalée de la société pour se protéger.... Malgré tout, ce débordement d'attention envers les autres fait d'elle une proie facile pour les arnaques et les personnes mal intentionnés. Même si elle sait qu'elle doit apprendre à se méfier, elle a du mal à dire non ce qui peut devenir un vrai problème et la surcharger de travail.

C'est une personne très sensible qui se retrouve souvent submergée par ses émotions, mais elle essaie toujours de dissimuler ses tourments aux autres. Même s'il est difficile de masquer ses troubles lorsqu'on lui parle, n'ayant dans sa jeunesse que peu côtoyer les autres, elle ne sait pas vraiment comment elle doit se tenir en société, comment réagir face aux autres ou même simplement discuter, elle tente de faire des efforts mais cela l'angoisse beaucoup d'être de nouveau jugée. Elle n'aime pas se faire remarquer et encore moins partager ses états d'âmes maussades. En tout cas, c'est ce qui la rend forte et courageuse, même si un inconnu aurait du mal à le croire qu'une femme comme celle-ci peut s'avérer d’une grande force intérieure. Elle ne se plaint jamais, c'est ce qui lui a permis de tenir toutes ces longues années. Elle préfère mettre la priorité aux autres, délaissant sa fatigue ou ses propres désirs. Cela peut créer un peu de confusion en elle, mais elle s'est toujours dit que c'était le meilleur moyen pour qu'on l'aime bien et qu'on ne lui fasse pas de reproche.

Yuna est en apparence toujours joyeuse, souriante, elle respire la joie de vivre, pour cacher ses souffrances, ses peines et ses peurs. Elle refuse de se montrer faible, et veut oublier ses faiblesses et sa tristesse du passé. C'est cela qui la rend forte, savoir mettre ses peines de côtés. Même si de temps en temps elle a du mal à garder tout cela en elle, car il faut le dire même si elle essaye d'être attentives aux gens, dans le fond c'est une personne terriblement seule. C'est dans des cas comme cela qu'elle peut craquer et s'effondrer en larmes. Dans ces cas-là elle aime s'isoler pour jouer de son violon, afin d'évacuer comme elle le peut toute cette pression qu'elle garde au fond d'elle depuis toujours.

Une autre facette de sa personnalité, elle est très distraite, maladroite, toujours là pour se prendre les pieds dans quelque chose ! Oui, vraiment très maladroite, mais avec le temps elle a appris à faire comme si de rien n'était lorsqu'elle trébuche par terre ou coince son manteau dans une porte automatique. Et cela fonctionne ! - Enfin, c'est ce qu'elle croit -. Et malgré le fait qu'elle tente tant bien que mal de garder un minimum de dignité, elle aura toujours le visage qui virera au vert, violet, bleu avant de finir rouge comme une tomate écrasée... !  Et oui, c'est une personne très timide qui rougit un peu tout le temps. Au moindre compliment où à la moindre " bêtise" qu'elle commet. Ceci la rend vraiment attachante quand ses jolies joues blanches comme un jour de neige se teintes d'un rouge cerise. En effet, Yuna est un bien étrange personnage. Lorsqu'elle fait une gaffe, qu'elle renverse quelque chose ou tombe sur quelqu'un - ça arrive souvent - elle devient une vraie petite tornade qui s'agite dans tous les sens pour tenter de réparer son erreur, et là plus rien ne l'arrête. Ses collègues au travail lui ont souvent fait la remarque : cela peut être un peu fatiguant ou gênant si elle commence à en faire trop. Mais cela entrainement une sûr enchère de la panique de Yuna, rouge, elle s'excusera jusqu'à ce que mort s'en suive. Alors par pitié, ne la contrariez pas quand elle commence à courir partout avec une serpillière dans les mains par exemple ! D'ailleurs, petit point agaçant, elle s'excuse pour un oui ou pour un non, en permanence. Peu sûre d'elle - mis à part lorsqu'il s'agit des enfants et de son travail qu'elle exerce avec beaucoup de sérieux - il est facile de la déstabiliser et de la faire cogiter sur elle-même. Ainsi elle se laisse souvent marcher sur les pieds, trop timide et trop peu confiante pour oser se défendre, elle préférera baisser la tête et ne rien dire si quelqu’un commence à lui chercher des noises. Mis à part au milieu de ses orphelins où là elle est une véritable chef de famille qui sait tout prendre en main, pour le reste elle est plutôt craintive, fragile. Elle en a conscience, Matteo ne cessait de lui répéter qu'elle valait beaucoup et qu'elle devait apprendre à avoir un minimum de répartie, mais en vain... Tout comme les cours de self défense qu'il a essayé de lui enseigner, ce fût laborieux et comique.

Si nous devions définir ce qu'elle n'aime pas ce serait simple, elle aime beaucoup de choses : elle est du genre à s'émerveiller pour un rien, devant tout et n'importe quoi. Donc à partir de là il n'est pas difficile de la rendre heureuse, mais plus particulièrement elle aime l'art : la musique, la danse, le chant, la peinture. Elle a hérité de sa mère son violon, objet cher à son cœur, elle aime en jouer régulièrement dans les parcs de la grande Tokyo. - Et puis parfois, sans qu'elle n'ait rien demandé, il lui arrive de recevoir quelques pièces héhé -  Ce qu'elle aimait par-dessus tout au monde, c'était son frère ... Sinon elle adore la nuit pour pouvoir observer les étoiles et la lune. Oh ! Elle adore manger, encore et encore, particulièrement les nouilles aux crevettes et les cookies. Ce n'est pas rare de la voir toujours mâchouiller quelque chose ou avec un gâteau au bec.
Pour ce qu'il en est de ce qu'elle n'aime pas, on va dire les généralités de ce monde : l'hypocrisie, la méchanceté, la violence gratuite et tout ce qui suit. Sinon elle a une peur panique des chiens et de l'orage.


Physique

Comment décrire Yuna ? Comment dresser un portrait de la jeune femme ? Il y a tellement de choses à dire... Bien, commençons par son aspect général, Yuna est une petite femme d'environs 1m58 sur la pointe des pieds ou en talons - et elle en porte souvent - mince mais pas maigre avec quelques courbes féminines gracieuses et agréable aux regards. Sans pour autant être ce qui attire en premier le regard, elle a une poitrine ronde d'un petit gabarit mais qui la satisfait amplement. - C'est tellement plus pratique pour dormir sur le ventre par exemple - Les traits de son corps sont fins et admirablement bien dessiné, son corps respire la grâce et la douceur - elle ressemble à ces estampes dessinées aux crayons où on aurait à peine appuyé. - Voilà pour l'aspect basique de sa silhouette, une petite femme relativement bien proportionnée à la peau aussi blanche que la neige.
Yuna est une personne modeste, son allure aussi, elle aime se faire discrète et se fondre dans la masse. Malheureusement pour elle, sa mère avait eu la bonne idée de modifier ses gênes dans sa jeunesse, par pur plaisir de provocation, ainsi son frère et elle-même sont nés avec les yeux gris/bleu, très clair et les cheveux blancs aux reflets argentés. Si cela n'a pas eu d'incidence sur la psyché de Matteo, pour Yuna se fut la source de nombreuses brimades à l'école. De plus cette modification génétique créa un petit problème de sensibilité à la lumière. En effet Yuna ne bronze pas mais brûle au soleil ainsi elle évite de s'exposer trop longtemps, de plus ses yeux sont eux aussi très sensible à la lumière. Notons qu'elle possède une vielle cicatrice qui lui balafre l’œil gauche, la marque s'est estompée avec le temps et se voit que très légèrement. C'est un vieux souvenir d'enfance, un jeu de chevalier avec son frère, une bataille de bâton, une chute - car déjà Yuna avait ses problèmes d'équilibre et de maladresse - et un œil qui manque de se crever. Longtemps elle se senti gênée par cette griffure qui barre son œil, mais maintenant cela lui revient comme un souvenir amusant avec Matteo. - Même si ce jour-là, ce fut un véritable drame familial avec heureusement, plus de peur que de mal -

Attardons-nous d'un peu plus près sur son visage, aussi gracieux que le reste de son être aux traits fins et délicats. Elle a un petit nez retroussé et des lèvres fines souvent habillées d'un sourire. Comme le reste de sa peau elle a un teint pâle assorti à ses longs cheveux blancs. Ses cheveux, un des aspects spécifiques à Yuna qu'elle a appris a aimé car ils sont un héritage de la bizarrerie de sa mère, lisse et soyeux, ils lui arrivent jusqu'en bas du dos et Yuna aime les laisser détachés la plupart du temps. Sinon au travail elle les attaches en chignon ou en une longue queue de cheval.

Pour ce qui est de sa façon de se vêtir, Yuna est très féminine et aime mettre des robes, simple, flottante assorti d'un grand chapeau lorsqu'elle sort. Sinon un chemisier, une jupe crayon droite, une petite paire d'escarpin sans grande prétention, son joli manteau "robe", et le tour est joué ! Elle a gardé quelques affaires de Matteo et pour l'hiver elle aime porter ses anciens sweets.
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Lun 29 Jan - 22:34
par Invité
Bonjour, bonsoir, Bienvenue o/

J'espère que tu te plairais ici bas, j'interviens un instant, avant que les modo ne te fassent la remarque (enfin j'imagine) mais l'image que tu utilises a pas mal de similitude avec la mienne. Ais-je une cousine cachée quelque part ?

Yuna Natsume
Messages postés : 187
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Dolce Lupa Bianca
posté
le Lun 29 Jan - 23:01
par Yuna Natsume
Merci !
Pour ce qui est de l'avatar c'est une pure coïncidence ! J'espère que cela ne posera pas de problème pour toi ou l'administration !
Cette ressemblance donnera peut être naissance à un lien ?
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Jeu 1 Fév - 22:20
par Makoto Nanase
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Introduction
Bienvenue sur le forum ! Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1362171446

Après vérification, ce n'est pas le même personnage que Fuyumi, donc pas de souci de ce côté là o/

Histoire
- elle aurait voulut
- elle parti au Japon
- une petite réception eu lieu
- trop satisfaites d'elles même
- Qu'elle s'essaya
- Les études étant devenue trop chers
-  elle l'avait juste...Comprit...Comme lui il l'avait comprit...
- Elle repartirai en Italie
- si Shin n'avait pas prit
- Conscient des risques d'êtres séparé
- à leur yeux.
- une ronde de sentiment
- du système maritale Japonnais
- deux vies avaient été donné
- d'un modèle paternelle
- son frère jumeaux
- les a "abandonné"
- Ils ont toujours étés
- il reviendrai
- leur père reçu la lettre

✗ La mère a quitté sa famille pour vivre au Japon avec Shin. Mais elle n'a pas pu y vivre deux ans aussi facilement. Le Japon est assez strict avec les étrangers, donc si elle voulait y rester aussi longtemps, soit il lui fallait un contrat de travail dans une entreprise pour obtenir un visa travail, soit il fallait qu'elle prenne la nationalité japonaise, avec la puce et le risque d'être mariée à une autre avec.

✗ L'adultère au sein d'un couple marié est puni de la peine de mort. Si Naoko avait trompé son mari, alors mari et femme auraient été exécutés sur le champs.

✗ S'ils sont mineurs à la mort de le peur père (sachant que la majorité est à 18 ans au Japon), alors ils auront été envoyés en foyer en attendant d'avoir l'âge de vivre seuls.

Caractère
- porter secoure
- un instinct maternel sur développé
- lorsqu'elle est énervé ou irrité
- même si un inconnu aurait du mal à le croire qu'une => mot en trop
- sans qu'elle n'ai rien demandé

✗ Elle manque un peu de défaut à mon sens. Ce serait bien de montrer qu'elle n'est pas parfaite :p

Physique
- d'un petit gabarie
- Les traits de son corps sont fins et admirablement bien dessiné
- ses yeux sont eux aussi très sensible
- elle les attaches

Validé ♥️

Conclusion
Pas mal de petites fautes qui traînent, c'est dommage. J'en ai relevé quelques unes, mais je te laisse trouver les autres (notamment dans l'histoire où je me suis occupée de relever seulement sur la moitié). J'aime beaucoup la façon dont tu as écrit ton histoire en tout cas, la façon dont tu l'as découpée ! C'est original et je trouve que ça donne un petit plus à la lecture Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 4115966937


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ld7d
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Cn3Ckyx
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1EPYLUw
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ YqECw0j
Yuna Natsume
Messages postés : 187
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Dolce Lupa Bianca
posté
le Jeu 1 Fév - 23:37
par Yuna Natsume
Merci pour l'accueil et pour avoir étudié/corrigé ma fiche !

J'ai apporté les modifications nécessaires et corrigé mes fautes d'orthographe - désolée, j'ai tapé rapidement et c'est vrai que parfois ça piquait aux yeux x_x -

Pour les modifications j'ai donc :

- J'ai indiqué que la mère de Yuna avait obtenu un visa de travail pour enseigner le violon au conservatoire
- Naoko n'est plus une femme volage, mais une journaliste occupée
- Leur père est mort à leur 18 ans

Pour ses défauts j'ai accentué le fait qu'elle est une personne qui manque de répondant et qui se fait marcher sur les pieds en sommes, je te laisse étudier la question.

Et j'ai juste ajouté dans son physique qu'elle a une petite cicatrice à l'oeil gauche - le personnage que j'utilise en avatar en a une, du coup ça serait bête de ne pas une petite anecdote dessus -

Merci encore, j'ai hâte de pouvoir intégrer ce joli forum dont la population a l'air très sympathique !

Bisou, Yunie.
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Ven 2 Fév - 13:55
par Makoto Nanase
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Histoire
✗ Pour la belle-mère c'est bon.

✗ Pour la mère, attention, un visa travail ne dure qu'un an maximum. Donc étant donné qu'elle doit faire ce visa au moment où elle décide de rester au Japon, elle n'aurait pas pu rester autant de temps sur le sol nippon sans prendre la nationalité. N'oublie pas que même si elle prend la nationalité (et donc la puce), elle n'est pas obligée d'être mariée tout de suite, donc ça ne casse pas ton histoire.

✗ Hum, les fautes que je t'ai relevées n'ont pas été corrigées.

Caractère
✗ Pareil, les fautes n'ont pas été corrigées :)

Physique
✗ Et encore pareil.

Conclusion
Les fautes que je t'ai relevées n'ont pas été corrigées, donc je ne sais pas si tu as oublié de relire ou si tu as mis une mauvaise version, mais c'est à relire pour les trois parties :)


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 2/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ld7d
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Cn3Ckyx
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1EPYLUw
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ YqECw0j
Yuna Natsume
Messages postés : 187
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Dolce Lupa Bianca
posté
le Ven 2 Fév - 15:44
par Yuna Natsume
Voilà, j'ai tout repassé au peigne fin ! ( Et à deux correcteurs différents @_@ )

J'espère que ce sera bon à présent !
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Ven 2 Fév - 17:01
par Makoto Nanase
Ok, c'est tout bon pour moi ! Amuse-toi bien Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1854274601

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ld7d
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Cn3Ckyx
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1EPYLUw
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 50-50-2Earth WolfYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 50x50-56504f9 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ SvinYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 3zm1 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Opol0Q6Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ FHZzEDvYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 7Uxn8zPYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 494ZUS0Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1553711497-50-50FTM 50x500Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ B50x50Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1553722908-no-50x50Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 59e4Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Logo_510Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 190412122437274038 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ RXqdRpDYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Logo5010Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ VBL1j1M Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1559228694-50x50Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Qlaa Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ IcoSC5050 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Bouton10 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Bouton15 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 1498954954-bouton-50 Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !Yuna Natsume ~ Like the moonlight ~ DezgYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ 179wRemainsofhellYuna Natsume ~ Like the moonlight ~ LsuvxJW