Partagez
avatar
Messages postés : 1
Inscrit.e le : 16/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur Lun 16 Avr - 18:15
NATSUME SHIBATA


GÉNÉRALITÉS
Nom ;; Shibata.
Prénoms ;; Natsume.
Âge ;; 39 ans, mais pourra bientôt dire que son comportement est dû à la crise de la quarantaine.
Genre ;; Masculin.
Origines ;; Japonais pure souche.
Activité ;; Créateur et directeur de sa marque de vêtements, "S.He". Reconnu dans le pays, notamment auprès des jeunes générations. Il essaye de percer dans la scène internationale depuis déjà des années. (Designer, styliste, couturier, photographe.)
Sexualité ;; Bisexuel, penchant hétéro.
Avatar ;; Hanzo Shimada - Overwatch.
Règlement ;;
Chemin ;; DC.
Commentaire ;; Bon ben, v'là le retour de Natsu. J'avais envie de le rejouer depuis un bout de temps (avant même l'idée de Leopold, pour dire), sauf que j'avais besoin d'un peu plus de temps pour réfléchir à un "nouveau" Natsu. Du coup, je garde les principaux traits de ce qui fait de lui l'ancien Natsu (grosse partie de son caractère, les points importants de son histoire)... le reste est réécrit. Le v'là de retour en grande pompe, le barbu japonais o/
❝ If you tell 'em you're the king, you're probably not❞
« by HIMself » – La nouvelle collection printemps-été enfin dévoilée !

Voilà – c'est ce qu'il se passait à chaque début de saison. La première page de tous les magazines de mode japonaise. Des photos de mes mannequins, parfois de moi-même. C'était le premier jour de vente dans tous les magasins, notamment à la tour cent-neuf. J'avais le droit à deux étages entiers dans ce centre commercial spécialisé dans la mode, et dieu seul sait à quel point la sécurité a dû avoir du mal. J'en ris presque. Je balance le magazine sur mon bureau, et je viens attraper ma tasse de café, le dégustant afin d'avoir l'énergie et la force d'aller faire les deux interviews prévues aujourd'hui. Mais pour le moment, détente. Je me lève pour aller ouvrir la fenêtre de mon bureau, afin de pouvoir m'en griller une sans devoir descendre pour aller fumer avec les employés. Trop flemmard pour ça – trop important aussi. Je n'irais pas me réduire à ça.



Tokyo, Japon. 20 septembre 2070.

C'est dans cette même ville où j'ai grandi – que je suis né. J'ai fait retentir mon premier cri de gamin le vingt septembre deux mille soixante-dix, dans la maternité de l'arrondissement de Setagaya. Père au chômage, mère femme de ménage, tous les deux mariés par l'Incontestable. S'ils ne voulaient pas d'un gosse comme moi au début, la machine a précipité les choses et a demandé de concevoir. C'est de là d'où je suis issu ; d'un stupide ordre. « Papa, d'où je viens ? » que j'aurais pu demander innocemment. « D'un ordre de dieu, fiston ! » qu'il m'aurait sûrement répondu.

Mon père vénère l'Incontestable, et ma mère ne pipe pas un mot à son propos. J'ai grandi tant bien que mal dans une atmosphère plutôt saine, agréable, parfait pour le développement de l'enfant. Tout aurait pu être parfait si je n'avais pas été dérangé par une maladie qui s'avérait héréditaire ; mon éducation à l'école a été rendue compliquée à propos de ça. Elle s'appelle la maladie de Gilles de la Tourette. Des tics imprévisibles, inarrêtables, et absolument insupportables. Parfois des gestes, des clignement d'yeux, des sons, bruits, mais jamais quelque chose de vraiment grave. Je n'ai jamais hurlé ou été violent à cause de ça. J'étais juste intenable ; et c'est ce qui a fait que durant ma période à l'école, j'étais souvent mis dehors, avec un crayon, une feuille et une gomme. « Fais-toi plaisir le temps que tu te calmes » qu'on me disait toujours. C'est à partir de ces jeunes années que j'ai commencé à dessiner. Je n'arrivais pas à dessiner grand-chose à cet âge là, en fait. Des bonhommes en bâton, une maison difforme, des énormes fleurs. Les années passaient et je m'améliorais. Arrivé à la dernière année d'école, mes progrès étaient fulgurants. Peut-être un futur métier ? Être payé pour ce qu'on est est le rêve de toute personne dans cette société. C'est ce qu'on dit, du moins.



S.He Creation Tower, début avril 2110. 15h30.

« Monsieur Shibata ! Les journalistes sont arrivés ! Dois-je les faire venir dans votre bureau, ou vous viendrez à eux dans une salle de réunion... ? »

Je sursaute. Mon assistante détestait me voir fumer dans mon bureau. Mon premier réflexe est de jeter la cigarette par la fenêtre, gardant la fumée bien dans mes poumons pour ne pas me trahir. Je hausse les épaules, j'attends un peu, et je décide enfin de lui répondre.

« Tu... peux les faire venir dans mon bureau. Dans... cinq minutes ! Tu n'oublieras pas de nous rapporter quelques boissons quand tu auras le temps. C'est toujours... mieux vu ! »

Elle hausse un sourcil, hésitant avant de finalement me répondre positivement. Elle ferme la porte, et je commence à tousser comme un cancéreux parce que j'ai gardé cette fumée bien trop longtemps dans mon corps. Quel idiot, aussi. Elle l'aurait su, je me serais fait taper sur les doigts sans ménagement. Elle a ses manies, ses défauts, mais elle travaille bien et je ne peux pas lui reprocher. C'est bien pour ça qu'elle me suit depuis le début du projet. Est-ce que j'aurais pu rêver mieux, comme assistante ? Certainement pas – elle me convient à merveille.



Studio de Natsume Shibata & Guillaume Delacroix, Tokyo, Japon. 27 mai 2090.

J'ai eu l'idée la plus grandiose que j'ai jamais eue. Après avoir passé tant d'années à dessiner, me faire de l'argent autour, travailler pendant un an avec une grande entreprise de prêt-à-porter, j'ai finalement décidé de faire moi-même ce que je voulais. Créer mes propres fringues. Je vais en parler à ma fine équipe, ma bande de copains qui me suivent depuis le lycée. On se connaît depuis déjà cinq ans, on a concrétisé des projets tous aussi débiles les uns que les autres, mais il est temps maintenant de se lancer dans le bain. J'ai hâte de leur en parler, j'ai réfléchi au logo, au slogan de la marque, au nom, à ce qu'on proposera. Je ne dors pas depuis déjà quelques nuits, et l'excitation est à son comble ; comme un gamin dans un magasin de bonbons.

Une dizaine de minutes plus tard, tous arrivés, en cercle, étalés sur le canapé, le vieux fauteuil cassé que je me trimbale encore, le tapis pas encore bouffé par les mites, ils sont là tous les quatre, le tableau devant eux et ma magnificence leur faisant face. Mon colocataire est parti depuis déjà quelques heures, sentant que le bordel allait arriver et qu'il ne fallait pas être là quand ça arrivera ; de toute manière, il étudiera tranquillement à la faculté comme tout bon élève qui se doit. Qu'il dégage, ça me fera des vacances ; j'en deviens presque méchant.

« Akira, Hotaru, Kaguya, Saya... si je vous ai tous les quatre réunis en ce grand jour de mai deux mille quatre-vingt dix... c'est pour vous parler d'un grand projet qui me tient à cœur depuis déjà des mois... »
« Des nuits, tu veux dire. Ça t'es venu comme une envie de chocolat. Quelle mouche t'a piqué, vieux ? »
« A-hem. Donc, je disais... je vous présente... S.He, la future grande entreprise de prêt-à-porter pour jeunes ! En fonction des tendances ! Nouveauté ! Originalité ! Ressortez les vieilles fringues de pépé ou de mémé, ça va très vite avoir un nouveau look entre nos mains ! On va faire un carton ! »
« Je veux pas faire la grosse rabat-joie, Tsu. Mais on va financer comment, tout ça ? On est tous les quatre étudiants, fauchés, et même pas capables de payer notre loyer tous les mois sans demander au proprio de décaler la date... »


Mon sourire baisse illico presto. Elle marquait un point. Je tourne la tête et je lâche un énorme soupir, pour ne pas crier de rage. Pourquoi est-ce que la société était obligée de couper toutes les envies des jeunes par manque d'argent ! Parce qu'ils voulaient nous forcer à bosser avant de nous lancer nous-même. Je m'avance vers la fenêtre pour l'ouvrir, afin de m'en griller une sans intoxiquer toute la bande.

« Parle-nous de ton projet, Tsu. On a peut-être pas les fonds, mais si on s'y met à cinq, on le concrétisera. On va tous bosser, tous réunir des fonds, revenir dormir chez papa-maman pour avoir une plus grande liberté d'action. »

Kaguya vient de m'arracher un nouveau sourire – le même qui vient de descendre quelques secondes plus tôt.  Hotaru vient me rejoindre près de la fenêtre pour fumer avec moi, et je commence les grandes explications, les détails, tout ce qu'il faudrait pour que l'entreprise décolle. Ce n'était que le début d'une aventure. Moi, styliste et designer. Saya, la couturière. Kaguya la maquilleuse, Akira le photographe, et Hotaru le chargé de communication. On se débrouillait finalement plutôt bien, on se voyait même déjà dans nos pompes d'employés. Il n'y avait plus qu'à faire, après tout.

(en cours)
❝ Hold your breath
and count to ten❞
(250 mots mini)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam quis metus elit. Mauris hendrerit ante sit amet ante vehicula, et pretium metus euismod. Aliquam sed luctus mi, at aliquam ligula. Mauris vel augue arcu. Donec sed sem nec dui aliquet consectetur. Aliquam erat volutpat. Sed suscipit tellus ut leo facilisis viverra. Phasellus hendrerit orci in ante venenatis, et placerat massa tristique. Donec efficitur mattis ligula eget venenatis. Cras ac dictum turpis. In placerat iaculis pellentesque. Etiam porta ut neque ac pharetra. Vestibulum aliquet orci nec dolor vestibulum scelerisque. Sed venenatis enim ac consequat malesuada.
❝ The DEVIL's in the next room❞
(250 mots mini)

Etiam quis vestibulum magna. Sed pulvinar id dolor non cursus. Donec egestas lectus et ante semper, id congue massa auctor. Maecenas blandit ex sed lorem sagittis consequat. Aenean cursus, sem efficitur interdum pellentesque, libero nunc hendrerit justo, vitae volutpat nisi mauris id quam. In vel dolor tincidunt, ullamcorper nibh et, congue eros. Vestibulum egestas, erat ac sollicitudin sagittis, justo massa eleifend libero, et ornare justo risus non tellus.
Buldozer diplomate
avatar
Messages postés : 1344
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Vroom vroom.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Lun 16 Avr - 18:24


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Yzma, spirit animal:
avatar
Messages postés : 91
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Lun 16 Avr - 18:48
.............

Ceci était un message d'amour.
~ Knife is life ~
~ Knife is life ~
avatar
Messages postés : 1366
Inscrit.e le : 23/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Zetsu Izumo
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Lun 16 Avr - 19:47
Re-bienvenue !
avatar
Messages postés : 221
Inscrit.e le : 04/09/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Atsuya, barbie♥
Autre: Nein.
Voir le profil de l'utilisateur Lun 16 Avr - 20:27
aaaaaaaaa

Rebienvenue punaise♡
♥Blondie Pin Up♥
♥Blondie Pin Up♥
avatar
Messages postés : 1763
Inscrit.e le : 31/07/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : KUGO KUSANAGI! *Uesh*
Autre: 23 ans, maman d'un petit garçons de quelques mois 3 piercings: Langue, nez côté gauche et lèvre inférieur droit 2 tatoo: Dragon homoplate gauche Coeur entourer de lianes avec des épées sur la cuisse droite --------------- Salut toi! Sa va? Moi oui! Désolée, mais pour le moment...Je suis overbooké niveau rp, mais dès que possible, je te fais signe! :D
Voir le profil de l'utilisateur Mar 17 Avr - 18:39
IL EST DE RETOUR!!! PRAISE ZE LORD!!!!!

Tu vois...Je t'ai vue c:

Bonne validation c:

Jtm
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum