Partagez
avatar
Messages postés : 3
Inscrit.e le : 07/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 13:11
Kamui K. Kiryuin
Kiryuin. On lui dit souvent que ce nom de famille a quelque chose de familier et de connu mais à chaque fois, il ne préfère pas les entendre parce que la même rengaine est ennuyante au bout d'un certain temps.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Kamui qui signifie autant rebelle qui rejette l'autorité divine que ministre qui représente l'autorité divine. Katsuhiko, celui qui frappe.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Vingt-huit ans, peut-être bientôt vingt-neuf, la trentaine s'approche et effraie malgré sa chevelure déjà blanche.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Pas assez androgyne pour être autre chose qu'un homme typiquement japonais.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Il n'aime que les femmes, définitivement pas curieux pour les hommes et l'homosexualité en général le gêne.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Pur japonais sur des dizaines de générations, pourtant il parait qu'il y a une russe très très haute dans l'arbre familial.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Une foule de choses illégales dont il taira le nom, la peine de mort est si vite arrivée. Mais officiellement, il travaille dans le conseil juridique d'entreprises.
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Merlin Fate/Grand Order
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬

▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Triangle Continu Le bras droit arrive toujours après le corps ~
La loyauté est la seule vertu qui sauvera le pire monstre. Loyal serviteur ne peut espérer que bon maître.
Éthéré
Le physique de votre personnage. 250 mots minimum.
Doux danger
La psychologie de votre personnage. 250 mots minimum.

Insidieuse vie

Kamui est apparu, comme un bourgeon d'une fleur inconnue. Il est apparu sans un bruit, sans un cri, sans un espoir. Personne n'attendait vraiment son existence, il était là faute de mieux, un lot d'une consolation fragile. Ses premiers bruits furent étouffés, par une mère qui ne le regardait pas. Même posé sur son ventre, elle ne le regardait pas. Elle avait peur, tellement peur. Peur de le regarder, cet enfant sur son ventre. Elle avait peur de le reconnaître, cet enfant qui n'était pas un cadeau ni même un don. Qu'avait-il prit d'elle ? Qu'avait-il prit de Lui ? Elle étouffait ses larmes, comme elle faisait taire les lamentations de l'enfant sanglant qui souillait encore une fois indirectement son corps blanc. Le père de l'enfant était à côté d'elle. Combien de fois elle avait rêvée de pouvoir prendre la main de cet homme à son droite, de lui sourire en lui présentant le fruit d'un amour partagé. Elle ne peut pas, elle n'a pas eu le courage de courir après ses rêves d'une maternité heureuse. Maintenant, quand elle regarde à son chevet, elle ne voit qu'un inconnu qui lui a donné un petit être dont le nom a été choisi par la sage-femme. Dépersonnalisation désappréciée.


Ombres dansantes sur ces corps étroitement liés, le père ne disait rien. Il n'avait pas eu son mot à dire, il n'a jamais eu son mot à dire. La naissance d'un enfant n'est qu'une facette de plus, une réalité dont il n'a jamais voulu. Il a bien tenté de le personnaliser, de le rendre un peu unique. Mais devant l'artificialité du résultat, de ses grands yeux violets à sa tignasse blanche, il n'en ressort que du dégoût. C'était un enfant objet, un enfant qui devrait donner naissance à d'autres enfants. C'était ça, la réalité japonaise. Des enfants qui naissent pour l'ordre et la prospérité, des amours qui naquissent sous la contrainte. Des vies en otages, des choix avortés. Il voulait en pleurer, pleurer avec cette femme dont il ne sait rien de plus que le néant duquel est né son fils. Herbivore japonais, peut-être que cette douleur fut la première fois qu'il se sentit vivre. La naissance de son fils, fut la première borne. Le « Plus jamais ». Dans cette naissance jetée, naquit autre chose que Kamui. Celui qui frappe, son second prénom comme une ombre sur son destin, Katsuhiko.


Le temps a glissé entre les doigts de la famille, eau ruisselante sur les plaies qu'on nomme Kiryuin. Il a glissé de plus en plus vite, premiers pas de Kamui, premiers mots, premiers rires, tout ça dans la même danse frénétique. Mère qui continue de travailler sans jamais déposer les yeux sur son fils, Père qui éduque cet enfant avec tout l'amour qu'il peut. Le père avait apprit à aimer l'enfant quand tard le soir, il devait s'occuper de lui. Il a apprit à l'aimer quand il le regardait avec détresse le premier jour d'école, il a apprit à le soutenir quand il pleurait de ne pas avoir l'affection de sa mère. Kamui n'était pas un enfant malheureux, malgré tout. Il avait à manger, un toit et de l'affection de son père. Et petit à petit, il a apprit à passer outre sa mère. Il en avait pas besoin, il y avait les dames à la maternelle pour lui servir de maman. Brave était Kamui quand il se retenait de pleurer, en plissant son œil à force de les humidifier pour une femme qui ne savait même pas comment vivre sa maternité. Puis un autre jour est apparu une autre forme quand Kamui a atteint ses cinq ans. C'était une petite sœur, une toute petite chose. Mère avait fait un déni de grossesse, refusant de voir cette tumeur qui grandissait en elle. Elle refusait de la voir, elle refusait de la reconnaître. Longue crise d'hystérie devant ce petit être, balbutiement et menaces de mort. Mère a dû être internée. Son esprit avait basculé, elle accusait le monde entier d'être la cause de son malheur. D'être incapable de choisir, incapable d'aimer, incapable de vivre. Mère avait seize ans à la naissance de Kamui, Père en avait quarante-sept. Kamui n'a pas eu à voir ça, il a eu que la jolie version toute lisse, que maman a a donné naissance à une jolie princesse et qu'elle s'était endormie très loin. Mère est morte dans le mois qui a suivie, une erreur de la sécurité. Personne ne doit laisser des draps à une suicidaire, même si elle paraît s'être calmée.

La petite princesse s'appelait Nanako, comme la mère de père. Elle était toute menue, avec ses cheveux épais et noirs, ses yeux bridés et son regard noir. Elle était vraiment japonaise, avec tout ce que ça impliquait. Kamui se sentit jaloux d'elle, jaloux d'être comme les geishas des contes. Pourtant, il l'aimait dès qu'il a posé son regard sur elle. Il l'aimait tellement Nanako, qu'il voulut apprendre à s'occuper d'elle. Il lui lisait des histoires, il la bordait. Avoir un autre être avec lui était agréable, il voyait que Père ne se sentait pas bien. Détruit par la mort de sa femme, il n'arrivait pas à sortir. Mais il a encore une fois prit sur lui, prit sur son courage pour continuer. Pour faire face à tout ce qu'il avait affronté, il ne voyait que le soutien indéfectible de son fils pour avancer. Il était fier du courage de ce petit gars, il était tellement fier de voir que son fils était loyal. Il disait en rigolant devant ses collèges de la maternelle que son fils est déjà prêt à marier. Mais au fond de lui, il n'en était rien.

Son opinion sur l'Incontestable avait radicalement changée. La déchéance de sa femme avait eu raison de son amour pour la machine, et il n'arrivait plus à voir les mariages heureux que comme des placebos. Des unions fondés sur la contrainte et qui ne marchent que par le désir d'aimer pour atténuer la douleur. Pourquoi un peuple voudrait ça ? Pourquoi un peuple voudrait subir une dictature ? Il en devenait lucide, à regarder tout les soirs la propagande avec ses enfants. Les rires préenregistrés, les lumières flatteuses, les familles qui se tiennent la main. C'était à vomir, quand il repensait à la bile que sa femme avait au coin des lèvres à la naissance de sa fille. C'était à pleurer, quand il repense à la petite fille qu'il a eu comme femme, un petit bout de femme qui rêvait encore de faire ce qu'elle voulait, les cheveux teints et le sac coloré. Qui racontait sa journée le soir en parlant de prof et de cours comme à son père. Tellement affreux, tellement ordinaire. Pourtant pour l’État, c'est un mariage réussi. Il y a eu enfants, si il y a eu enfants, il y a eu réussite. Une vie pour deux nouveaux êtres.

Kamui a très vite apprit de la bouche de son père, que l'incontestable n'était qu'un tas de merde entretenu par des politiciens pour donner un faux bonheur à la population et un renouvellement obligatoire de celle-ci. Une population docile prête à voter pour celui qui l'accouple, une population qui ne regardera pas la gestion abyssale de l'immobilier et des finances publiques. Très vite avec l'accord de son père, il s'est coupé de la propagande. Il a bien dit à Nanako que les livres de conte qui dépeignent l'Incontestable comme le sauveur est faux. Nanako a très vite compris, elle était faite du même bois que ses aînés. Elle a tout de suite voulue faire comme Kamui, éteindre la télévision et les tablettes. Pour ne rester que tout les trois, à vivre sans rappel, sans diodes et sans police de la pensée. Père restait un enseignement de maternelle, il avait l'obligation de parler de l'Incontestable et de paraître pour. Mais il parlait des contes de l'Ancien temps, des princes et des princesses qui s'aimaient sans écran interposés pour approuver leur choix. Il parlait des mamans et des papas d'Europe qui pouvaient se marier et se séparer si ils étaient malheureux ou heureux.

Kamui ne racontait pas ça à ses amis. Il voulait pas être seul, alors il disait rien et ralliait des gens. Il était bon à ça, à attirer les gens et à jouer avec. Il n'avait pas de consoles ou d'écran, il était un pur enfant du siècle avec ses cheveux blancs mais il continuait à chercher des amis. Petit à petit, il a réussi à remplir une cour de cris et de rire là où elle était silencieuse. Les professeurs félicitaient l'Incontestable d'avoir créer un petit être aussi vivant. Le père recevait les louanges d'un visage solennel, tout en tirant les oreilles de Nanako. Car là où Kamui était relativement bon élève mais très bon influenceur, sa sœur était plus sauvage. Elle dormait en cours, manquait de respect à toutes formes d'autorité qu'elle considérait comme corrompue par l'Incontestable et se montrait violente envers tout ceux qui s'en prenait à elle. Elle était la mauvaise forme de la vie, celle qui piquait et qui rebutait. Son frère l'aimait quand même, quand elle rentrait le soir avec des bleus et les joues roses. Il la disputait de sa violence sanguine, il la taquinait sur les hommes qui la regardait avec intérêt malgré son jeune âge. Et surtout parfois, ils se détestaient cordialement en se mettant tout les maux du monde sur le dos mais en revenant immédiatement à la charge pour l'autre. Tout marchait bien, tout a toujours bien marché pour eux.

[UC]
avatar
Messages postés : 79
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 13:20
Hellcome
Mrs. 4x4
avatar
Messages postés : 2233
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 13:43
Bienvenue et bon courage pour ta fiche o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Thanks Kenken pour le kit ♥
★
avatar
Messages postés : 114
Inscrit.e le : 16/04/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Pingu ♥
Autre: Merci Driss pour l'ava ♥
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 13:50
Bienvenue *prépare soigneusement ses menottes* bonne rédaction o/
avatar
Messages postés : 68
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 14:46
Bienvenue à toi, bon courage pour la rédaction de ta fiche :)
avatar
Messages postés : 13
Inscrit.e le : 29/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 15:16
Te voila mon bro'!

Bon courage pour la suite, j'ai hâaaate *-*
avatar
Messages postés : 9
Inscrit.e le : 25/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 16:55
bienvenue ^^
avatar
Messages postés : 43
Inscrit.e le : 02/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Poulpe °^°
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 18:39
*dépose une assiette de gaufres*



avatar
Messages postés : 25
Inscrit.e le : 10/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur Mar 7 Aoû - 21:21
Bienvenu!

J'adore ton vava, j'vois déjà beaucoup de potentiel en ton perso! ** ♥️

Bon courage pour ta fiche ♥️
avatar
Messages postés : 124
Inscrit.e le : 30/08/2017

Les plus du perso :
Je suis: Pour ou contre l'Incontestable ?
Époux/se : Ayame Jomini
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Mer 8 Aoû - 6:23
Bienvenue à vous Kamui-san.
"Une foule de choses illégales" ? Voila qui est intéressant, auriez vous envie d'un patron d'envergure ?
avatar
Messages postés : 92
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Jared Cavanaught
Autre: Un poutou d'amour pour Thais qui m'a fait mon joli avatar !
Voir le profil de l'utilisateur Mer 8 Aoû - 9:27
KAMUIMUI !!
*tombe par terre *
Bienvenuuue ! *coeur sur toi *
avatar
Messages postés : 33
Inscrit.e le : 08/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur Mer 8 Aoû - 15:21
Bienviendu, nouveau keupin de cheveux blancs
avatar
Messages postés : 3
Inscrit.e le : 07/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur Mer 8 Aoû - 16:11
AAAAAAAAAAAAAAAH
Merci beaucoup pour tous vos bienvenus, merci au bro et à la sista Natsume, ce sont les vrais, le sang du sang
Heureuse que le vava plaise et en espérant que la fiche qui arrivera sera à la hauteur o/

(Gennai-san nous pouvons parler affaire avec plaisir )
avatar
Messages postés : 165
Inscrit.e le : 14/02/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Anatole-chou (mon p'tit curry)
Autre: Big up à marraine Lys, maman Aline et cousine Chrychry, le sang d'la veine !
Voir le profil de l'utilisateur Jeu 9 Aoû - 11:19
UIIIIIIIIIII IL EST LA (je n'ai jamais de retard U_U)

Bon courage pour la rédaction et aveugle nous avec tes beaux cheveux blancs (j'sais qu'tu peux l'faire èwé )
avatar
Messages postés : 85
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Ven 10 Aoû - 19:32
Re-Rebienvenue donc
*est le genre de perso qui gêne Kamui donc*
Bon courage pour la rédaction o7
avatar
Messages postés : 38
Inscrit.e le : 08/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Le bouffon qui dort pas le jour ~
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 12:52
Merci Waifu je t'aime
Désolée Raito, il a rien contre toi juste qu'il pourra jamais embrasser un homme de façon consentante D:

Je voudrais demander un délais, je suis relativement malade et j'arrive pas du tout à travailler ma fiche pour le moment ><
Mrs. 4x4
avatar
Messages postés : 2233
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 13:06
J'te rajoute une semaine o/
Soigne-toi bien !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Thanks Kenken pour le kit ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum