Aria Tsuzuki-Yamamoto
Messages postés : 22
Inscrit.e le : 24/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kaori
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Ven 24 Aoû - 17:43
par Aria Tsuzuki-Yamamoto
Aria Tsuzuki
"This is me... All of me"
Top
Cote>
Généralités
Nom ;; Tsuzuki
Prénoms ;; Aria
Âge ;; 20 ans
Genre ;; Féminin
Origines ;; Japon
Activité ;; Bibliothécaire, s'occupe en priorité de la lecture d'histoire aux enfants
Sexualité ;; Elle est sortie avec un garçon, mais la nouveauté ne la dérange pas
Avatar ;; Hanako Ikezawa (Katawa shoujo)
Règlement ;;
Chemin ;; J'ai trouvé le forum il y a quelque temps sur un top 50 des meilleurs forums rp, et c'est celui qui m'intriguait le plus, et qui se distinguait grâce à son concept assez unique.
Commentaire ;; Normalement tout est bon, mais vu que j'ai fini la fiche tard le soir, il doit sans doute rester une ou deux coquilles.
Histoire
       Très bien les enfants, asseyez-vous, et laissez-moi vous conter une histoire.
        Il était une fois une petite maisonnée près de Shizuoka habitée par Teruo Tsuzuki, un jeune homme d'une vingtaine d'années, aux cheveux aussi sombres que ses yeux étaient clairs. Il vivait une vie calme et tranquille d'employé de bureau, et partait camper dans les montagnes lorsque les week-ends s'y prêtait. En dehors de ces sorties, il était plutôt casanier et profitait de ses soirées afin de se reposer, et surtout pour planifier ses futures sorties. De temps en temps, cette vie solitaire, ressemblant par moment à celle d'un ermite, l'emplissait d'une grande tristesse. Mais lorsqu'il quittait sa ville natale pour les montagnes sauvages, les vents faisaient disparaître ce sentiment le laissant serein jusqu'à ce que le calme soit de nouveau chassé par les bruits de klaxon omniprésent en ville.
        Un samedi matin ensoleillé, alors qu'il préparait son sac pour partir, il reçut une lettre assez spéciale. L'Incontestable avait sélectionné la personne avec qui il allait partager sa vie. Il resta dans son entrée, à observer l'invitation à sa nouvelle vie. Il savait qu'elle allait arriver un jour. Il regardait son sac, posé dans l'entrée, sans trop savoir quoi faire. Il devait se rendre à cette nouvelle adresse, mais il avait peur. Peur du changement que cela ferait dans sa vie. Peur de cette personne qui l'accompagnera jusqu'à sa mort. Peur de perdre ses week-ends seul en nature, et de devoir les passer avec un ou une inconnu(e). Il hésita un moment à partir dans la nature, disparaître, et finir sa vie seul dans le seul endroit où il peut être tranquille, comme il la si souvent rêvé, mais il n'en fit rien. Parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas fuir éternellement, et qu'en plus il risquerait de blesser la personne qui lui était destinée. Ainsi, il prit son courage à deux mains, abandonna sa tenue verte et marron pour enfiler un costume noir, et partit en direction de sa nouvelle demeure.
        Il arriva, au bout d'une bonne demi-heure de route, devant une magnifique maison, trois fois plus grande que son appartement, et surtout bien plus blanche et plus propre. Il toqua timidement à la porte, et attendit dans un silence mortuaire, rythmé par les battements de son cœur. La porte s’entrouvrit devant lui, et un ange apparut. Elle était entourée d'une robe pourpre, sublimant ses formes, et surmonté d'une longue chevelure noir jais, retombant sur son visage cachant son deuxième œil améthyste. Il fit un pas en avant, tendit la lettre en tremblant, et lui demandant si elle s’appelait bien Eirin. Un magnifique sourire se dessina sur son visage, et elle lui répondit oui.
        Ils passèrent les premières semaines à travailler chacun de leur côté, se rejoignant les soirs dans leurs nouvelles maisons, et passèrent les week-ends en ville afin de mieux se connaître. Il lui raconta sa vie, banale, ainsi que son amour pour la forêt, et tous les merveilleux endroits qu'il avait trouvé, tandis qu'elle l'écoutait sans trop lui en dire sur elle-même. Au bout d'un mois, il demanda à ce qu'elle s'ouvre un peu plus à lui, afin de mieux connaître sa dulcinée. Ainsi, elle l’emmena dans son ancien appartement, bien plus grands que la maison dans laquelle ils vivent actuellement, et lui en dit plus sur son métier de modèle, ce qui ne l’étonna guère au vu de son physique, et sur sa vie bien moins modeste. Il apprit ainsi que ses majestueux yeux prunes était tout sauf naturelle, et qu'ils étaient issus d'une opération, ce qui n'enlevait rien à sa beauté. Malgré tout, elle lui demanda de l'initier au camping, ce qu'il ne put lui refuser. De toute manière, il ne pouvait rien lui refuser, sa voix l’envoûtait, et l'envoûte encore aujourd'hui. Les premières fois furent difficiles pour une personne ayant vécu toute sa vie en ville, et ce changement d'atmosphère fut extrême. Mais lorsqu'il profita de leur temps en extérieur afin de photographier sa femme devant des décors aussi magnifiques qu'elle, ils trouvèrent un terrain d'entente. Après cela, ils vécurent heureux, mais n'eurent pas beaucoup d'enfants, juste une seule magnifique petite fille que l'on va appeler miss A.
        Miss A était une magnifique enfant. Elle avait hérité des yeux violets de sa mère, de la longue et soyeuse chevelure charbon de sa mère, ainsi que de son sourire et de ses formes avantageuses. En fait, elle en était une exacte copie, une sorte de modèle réduit. La seule différence notable étant leur teint de peau. Vu qu'elle partait chaque week-end camper avec ses parents, elle perdit son teint blanchâtre au profit d'une teinte plus bronzée. Elle avait à peine dix ans lorsque sa mère l'emmena pour sa première séance photo. Cette expérience lui plut pas mal, et elle continua ainsi à travailler un week-end par mois en tant que modèle, et à passer les autres en pleine nature avec ses parents. Mais elle n'était pas qu'une personne belle, elle faisait aussi parties des plus intelligentes de son école. Tout se passait très bien pour elle, ses parents lui organisèrent même son anniversaire pour ses seize ans en montagne. Son seul regret était de n'avoir, ni ses amis, ni son copain pour cette occasion. Son père avait trouvé une magnifique clairière bordé d'arbre dans une petite forêt toute calme, un vrai petit paradis. Même le soleil était de la partie. Malheureusement, les nuages arrivèrent et le cachèrent, et ses doux rayons disparurent au profit de terribles éclairs, zébrant le ciel et martelant le sol. Alors que demoiselle Tsuzuki était partie se promener avec son père, la foudre s’abattit non loin d'eux, fendant un arbre avant de l'enflammer. La pluie essaya d'y mettre fin, mais elle ne fit que l'attiser. Les flammes grandirent et se multiplièrent, forçant le père et sa fille à regagner leur campement en courant, afin de rejoindre Eirin. Le plus difficile n'était pas la pluie alourdissant leur vêtement, mais la fumée pénétrant leur poumons, faisant s'évanouir la jeune miss A, ne lui laissant aucun souvenir sur la fin de leur épopée en forêt.

        Elle se réveilla quelques jours plus tard, allongée dans un lit d'hôpital. En regardant autour d'elle, elle vit son père et sa mère endormis un peu plus loin. Sa mère était sur un fauteuil, et son père dans un lit comme elle, un bras entouré autour de sa femme. En y faisant plus attention, elle vit que le bras de son père était couvert de brûlures, tout comme son visage, lui donnant une vingtaine d'années en plus. En voyant ça, un frisson lui parcourut le dos la forçant à se recroqueviller. Dans ce mouvement, quelque chose lui sembla différent. Elle baissa timidement son regard, et tomba sur son bras droit brûlé. Elle fit glisser son bras intact le long de ses cicatrices tandis que des larmes commencèrent à couler sur ses joues. Elle sentit les rides montées sur son épaule et jusqu'à ses humides joues. Même une partie de ses cheveux était absentes. Une peur commença à monter en elle. La peur d'avoir changer. De ne plus être la même.
        Les mois qui suivirent furent compliqués. Elle perdit son travail de mannequin, et les gens détournaient leurs regards d'elle alors qu'avant elle se sentait observée en permanence. À la maison, ses parents agissaient comme si rien n'était arrivé, son père continuait de camper, même si c'était moins fréquent, parfois accompagné par Eirin, mais plus jamais par sa fille. Sa fille restait de plus en plus enfermée car, même si ses amies et son petit ami essayait de garder les mêmes relations qu'avant, elle sentait que leurs regards avaient changés. Les semaines passèrent, des cauchemars commencèrent à la hanter et elle passait de plus en plus de temps enfermée dans sa chambre toute seule. Ses parents, s'inquiétant pour elle, lui organisèrent des rendez-vous chez les médecins et chez le psychiatre. Malheureusement, cela ne l'aida en rien, et aggrava même son état. Sa peau commença à blanchir, rendant les brûlures de plus en plus visible. De plus, les nombreux rendez-vous empiétèrent sur ses cours. Des rumeurs arrivèrent très vite, comme quoi elle séchait les cours, et elle s'acoquinerait avec les mauvaises personnes. Bien sûr tout cela était faux, et toutes ses amies la défendaient. Mais les rumeurs ne faisaient que s'amplifier, jusqu'à ce que miss A craque, et commence à vraiment faire école buissonnière. C'est à ce moment qu'un nouveau fléau arriva : la paranoïa. Elle ne fit plus confiance au médecin qui disait que tout ne ferait que s'améliorer, ni a ses amies qu'elle soupçonnait d'être à l'origine des rumeurs. Et pire que tout, elle perdit confiance en ses parents, et plus particulièrement en sa mère qui lui disait que tout allait bien, sûrement parce qu'elle n'était pas brûlée, Elle. Son environnement pesait de plus en plus sur elle, si bien qu'elle finit par prendre quelques affaires avant de partir. Pour aller où ? Elle ne le savait pas encore.

        La lune était encore haute lorsque sa mère s’arrêta à son niveau en voiture. Elle descendit rejoindre sa fille, et se posèrent ensemble dans un parc afin de discuter. Miss A lui expliqua les raisons de sa fugue, sa jalousie grandissante, et son envie de repartir à zéro. Eirin lui révéla qu'elle se doutait de cette escapade nocturne. « Nous nous ressemblons énormément ma chérie, et si j'étais à ta place, j'aurais sûrement essayé la même chose. » lui dit sa mère. « Mais je peux te proposer autre chose. Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure solution, mais au moins tu ne seras pas seule dans la nature. »
        Le lendemain matin, après avoir expliqué la situation à Teruo, tout en omettant la balade de la veille, miss A partit rejoindre sa tante en campagne, au milieu des champs, avec juste une forêt se trouvant vers le nord, direction qu'elle évitait au maximum. Elle s'attendait à trouver une femme aussi belle que sa mère, mais ce n'était pas le cas. Elle était loin d'être laide, mais la génétique ne fut pas aussi avantageuse pour elle. C'est ainsi qu'elle raconta son enfance rongé par la jalousie d'avoir une grande sœur bien plus belle qu'elle. Elles passèrent plusieurs mois ensembles, parfois rejointes les week-ends par le reste de la famille Tsuzuki. Miss A fut transférée dans une nouvelle école afin de continuer ses études. Elle obtenue un nouvel uniforme, aux manches plus longues, et avec lequel elle fut autorisée à porter des gants afin de cacher son handicap. Avec ses cheveux ayant repoussés, les cicatrices étaient presque invisibles, lui permettant de continuer ses études sans problème. Quelques personnes les remarquèrent malgré tout, mais personne ne lui en parla.
        Les années passèrent tranquillement, passant les week-ends avec ses parents lorsqu'ils pouvaient venir la rejoindre, et ses soirées dans la bibliothèque de la ville. Néanmoins, la bibliothèque était assez petite, et elle fit assez vite le tour de tous les livres l'intéressant. Elle n'était pas une grande lectrice, mais les seules autres occupations du village étaient la piscine municipale, la forêt, ou la rivière passant par la forêt. Sinon, il lui aurait fallut une voiture afin de se rendre aux cinémas ou aux musées les plus proches, mais elle n'avait jamais appris à conduire. A force de se rendre tous les jours à la bibliothèque, ils lui proposèrent de faire la lecture pour les plus jeunes. Elle hésita au début, mais finis par accepter, en échange d'une petite rémunération. Faire la lecture aux enfants lui plaisaient, mais ne lui permettait pas de vivre. Elle chercha une bibliothèque dans une ville plus grande ayant un poste vacant, et finie par trouver un poste dans une bibliothèque de Tokyo.
        Maintenant miss A continue son travail de bibliothécaire. Contrairement aux regards de pitiés des adultes, les regards innocents des enfants l'ont beaucoup aidés et l'aide encore à s'accepter. Maintenant elle se sent bien mieux dans son corps et, même si elle a encore peur de revoir ses anciennes amies, elle se sent prêtes à reprendre sa vie en main. Elle a récemment acheté un petit appartement, et économise ce qu'elle peut afin de s'acheter un compagnon à poil ou à plume. La seule chose lui manquant encore est le grand Amour. Elle en à déjà eu un aperçu avec son petit ami, mais c'était plus une amourette. Mais bon, cela n'est pas vraiment son problème, c'est plus celui de l'Incontestable. Certaines personnes ont dû mal avec l'idée de laisser une intelligence artificielle décider de leur mariage à leur place. Mais, au vu du mariage réussi des parents de A, et ce malgré leur différence, l'Incontestable a fait un excellent travail. De plus, elle sait que personne ne la choisirait pour son physique, donc autant trouver la personne qui lui corresponde le mieux.

Caractère
        L'une des choses importantes à savoir sur la psyché d'Aria est qu'elle a été fortement marquée par son incident. Ainsi, il y a une différence encore plus importante entre l'avant et l'après, que pour son physique. D'une personne extravertie, très ouverte, aimant être au centre des regards et des discussions, elle est devenue introvertie, bien plus fermée, voulant être laissée seule. Paradoxalement, c'est après son accident qu'elle remarqua l’hypocrisie des gens, bien que leur pitié actuelle soit réelle comparée à leurs admirations d’antans qui ne servait qu'à s'attirer ses faveurs. Ce changement dans le regard des autres est surtout présent chez les adultes. La seule vue de ses cicatrices leur donnent des frissons dans le dos, les laissant imaginer ce qu'il s'est passé pour qu'elle se retrouve dans cet état, scénarios fictifs souvent bien plus sombres que la vérité. Quant aux enfants, voir même les adolescents ayant gardé leur innocence, ils voient ses cicatrices comme un accroc sur une belle toile. Oui, ce serait mieux sans, mais ça reste plus qu'agréable à contempler, et c'est ce qui la rend vraiment unique.
        Après, ses goûts sont restés les mêmes. Elle reste une fan de mode, à suivre les défilés des grands noms, et à collectionner les magazines ainsi que les tenues afin de suivre les tendances, même si elle n'ose plus les porter. Les magazines ne sont pas sa seule lecture. Si son physique l'a souvent avantagée, elle a quand même cultivé son mental. Pas excellente dans les matières scientifiques, n'ayant pas fini l'école, elle fut toujours plus une littéraire, maîtrisant deux langues différentes qu'elle apprit en autodidacte. Maintenant, elle lit des livres en japonais, sa langue natale, ainsi qu'en anglais qui fut la première langue étrangère qu'elle apprit. Elle profitait des week-ends perdus dans la cambrousse avec ses parents afin d'apprendre le français et de réaliser un de ses rêves, celui de partir en France suivre les plus grands défilés en direct, voir même y participer. Mais, après l'accident, elle abandonna ces ambitions de défilés, et de vie à l'étranger. Ses rêves sont devenus plus modestes, fonder une famille, renouer avec ses anciennes amies, et profiter d'une vie plus calme.
        Ces rêves ne sont pas les seuls à avoir changés, il y a aussi ceux qui surviennent la nuit qui ont laissé leur place à des cauchemars. La forêt qu'elle visitait sous le clair de lune s'embrase, et les animaux l'entourant laissent leurs places aux flammes léchant son visage, l'obligeant à se réveiller en sueur. Heureusement, ce songe n'arrive que relativement rarement. Les autres fois, c'est sa maison qui prend feu, ou bien la bibliothèque où elle travaille, quand ce ne sont pas directement ses cheveux qui s'embrasent. Mais même en additionnant tous ces mauvais rêves, cela ne lui arrive qu'une ou deux fois par mois, ce qui est bien mieux que l'avoir toutes les semaines comme ses premières nuits après l'accident. Il paraît évident que le feu est devenu sa bête noire, tout comme les orages. Si elle peut l'éviter, elle le fera. C'est pour cette raison que vous ne trouverez, chez elle, ni briquet, ni cuisinière au gaz, ni allumette, ni même bougies. Elle n'est pas non plus fan de l'eau. Prendre une douche ou un bain ne la dérange pas du tout, mais elle s'abstient de tout ce qui est piscine, mer ou rivière. D'ailleurs, elle ne possède pas de maillot de bain, elle s'est même débarrasser de ses maillots scolaires, ayant encore honte de son corps.
        Dernier point important, elle adore les animaux. Même si elle n'en possède pas, elle s'arrête le long des routes pour caresser les chats et, lorsque les gens lui permettent, elle s'offre même le luxe de cajoler les chiens. Lorsque des oiseaux s'arrêtent à sa fenêtre, elle leur offre des miettes ou d'autres restes de nourritures dont elle peut se passer. Et si elle passait plus souvent dans les parcs, elle s'arrêterait pour nourrir les poissons s'y trouvant. Elle se souvient d'un gros chien qu'une de ses amies d'enfance avait, et avec qui elle adorait jouer dans les parcs, à une époque où l'avis des autres ne comptait pas pour elle, et où seul son bonheur lui importait. Elle essaie de revenir à ce moment, et c'est d'ailleurs pour ça qu'elle aime son travail de bibliothécaire. Elle aime raconter des histoires faisant rêver les gens. Elle aime voir les enfants s'émerveiller d'histoires de princes et de princesses, de brigands et de voleurs se battant pour les pauvres, et même d'animaux parcourant des villes qui ne leur sont pas adaptés. Elle aime parler à des gens qui demandent des conseils sur quoi lire plutôt que d'entendre des personnes lui parler de ses brûlures. Et plus que tout, elle aime ce calme ambiant lui rappelant la nature, ainsi que cette odeur renfermée de vieux livre, et même l'odeur de nouveaux livres ouverts pour la première fois plutôt que celle des pots d'échappement. Elle ne déteste pas la ville pour autant. Certes, il y a beaucoup de gens, dont certains sont pressés et d'autres désagréables, mais il n'empêche qu'il y en a aussi plein de sympathiques, de souriants, partageant ses peines et ses passions. Et, finalement elle s'y fait à cette vie de femme handicapée en ville. Même si elle s'en plaint de temps en temps, elle sait que certains ont bien plus souffert qu'elle, et ils continuent de vivre malgré tout. Donc pourquoi pas elle ?

Physique
        Aria a hérité des magnifiques traits de sa mère. Elle a de longs cheveux noirs ébènes assez fins lui tombants au-dessous des épaules, et cachant la moitié droite de son visage. Ses sourcils, eux aussi noirs, surplombent deux magnifiques et grands yeux ronds violets. En dessous, se trouvent un petit nez ainsi qu'une petite bouche avec de très fines lèvres. Le tout est posé sur un visage arrondi, seulement marqué par un petit menton pointu. Il est entouré par deux petites oreilles vierges de tout piercing. Cette magnifique tête est posée sur un corps assez fin. Elle pèse moins de 61 kg pour une taille d'1m68. Elle n'a pas les courbes aussi avantageuses que sa mère, mais elle reste plus qu'agréable à regarder. Enfin, elle a un teint assez pâle, mais qui varie facilement avec l'exposition au soleil, et qui est facilement marqué lorsqu'elle manque de sommeil, avec des cernes qui se forment rapidement, et qui font un contraste assez important. Enfin, lors des rares occasions où elle boit des boissons alcoolisés, ses joues et son nez rougissent rapidement, donnant l'impression qu'elle a bu deux fois plus que ce qu'elle a effectivement bu.
        La plupart du temps, elle porte de longues tenues cachant ses formes. Non pas qu'elle en ait honte, mais plutôt pour cacher ses cicatrices. Oui d'ailleurs, un petit détail que j'ai oublié de mentionner, une bonne partie droite de son corps, partant du flanc droit et montant jusqu'à la racine de sa chevelure en passant son épaule, son bras et sa main, est couverte de cicatrices dut à ses brûlures. C'est pour cette raison qu'elle s'habille souvent de manteau ou autre tenue ayant de longues manches. Ses cheveux sont rarement coiffés, elle préfère les laisser tomber afin de cacher les brûlures présentes sur son visage. Elle ne porte que peu de bijou, mais sort souvent avec un chapeau ou un sac. Après tout, elle est vraiment fan de mode et, même si elle hésite à mettre les tenues hypes du moment, elle porte volontiers les accessoires populaires. C'est pareil pour ses chaussures. Même si elle n'est pas à l'aise en talon, ça l’agrandit encore plus, ce qui attire encore plus les regards qu'elle cherche à éviter, elle porte volontiers des chaussures plates stylisés. Il lui arrive parfois de porter des bottes montantes, souvent jusqu'au bas du genou, et accompagnés de gants qui lui donne un côté de femme chic et branchée. Mais cette tenue est très rare, toujours dut au fait qu'elle attire l'attention.

        Malgré tout, elle reste un ancien modèle, et sa posture la trahit. Ainsi, elle reste toujours droite, les bras le long du corps, jamais dans les poches ni croisés. Toujours le long du corps. Sa marche est rapide, les jambes tendues, le regard levé, un sourire aux lèvres, ce qui tranche énormément avec son accoutrement. D'ailleurs, la plupart des gens la croisant dans la rue la trouvent élégante au premier coup d’œil avant de remarquer ses cicatrices et de ressentir une certaine pitié envers elle. Malheureusement, elle ne peut s'empêcher d'avoir cette posture élancée, même si ça attire les regards. Sinon, qu'elle soit assise, debout immobile, voir même allongée, elle reste toujours distinguée, avec une préférence pour une position en seiza. Tout dans son mouvement montre une éducation souvent trouvée dans les grandes familles, mais donnée par sa mère, et par ses habitudes de modèle. Par contre, lorsque qu'elle se retrouve seul, que ce soit chez elle ou perdue en pleine nature, elle se permet des positions plus décontractée, et plus tendre pour son corps, ayant souvent sa jambe gauche chevauchant la droite lorsqu'elle est assise. Elle se permet rarement de détendre son visage en abandonnant de sourire. Bien évidemment, elle s'est assurée d'être seul, et s'empresse de sourire à nouveau dès qu'elle rencontrr une autre personne.
        La dernière chose notable à son propos est son regard qu'elle essaie de garder neutre, mais qui est souvent assez triste. Parfois, une étincelle de bonheur traverse ses yeux lorsqu'un enfant croise son chemin et qu'il la regarde avec admiration. C'est le seul instant où son sourire est réel, et cela se voit vraiment, et se répand encore plus aisément qu'un bâillement. Après, pour la voir rire ou pleurer, il faut avoir extrêmement de chance, ou de malchance dans le deuxième cas, contrairement à la peur qui peut être encore présente certaine nuit, lorsqu'un cauchemar remplace ses rêves.
Ophélia D. Natsume
Messages postés : 141
Inscrit.e le : 03/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Matteo Natsume - Ma gueule d'ange ♥
Autre: Thanks Natsume-bro pour le kit over sexy. Love.
Reine De La Nuit ♕
posté
le Ven 24 Aoû - 18:08
par Ophélia D. Natsume
Bienvenue, douce jeune fille en fleur Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 3766924225
Mina Sasaki
Messages postés : 216
Inscrit.e le : 16/02/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : NEVER !
Autre: Special thanks to Fubuki pour le vava ♥
posté
le Ven 24 Aoû - 18:29
par Mina Sasaki
Ne brûle plus, tu fais partie des nôtres maintenant Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1362171446
*lui donne les caramels de bienvenue et se met à danser le Hoola*
Tu voudras bien me faire la lecture une fois validée, madame la bibliothécaire ? Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 3766924225
Bonne validation, amuse-toi bien ♥️
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Sam 25 Aoû - 11:21
par Invité
*dépose une assiette de gaufres bien chaudes*

Bienvenue petit piou-piou Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 901032552
Mei Bennett
Messages postés : 208
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Angelo Bennett
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Sam 25 Aoû - 12:31
par Mei Bennett
Bienvenue à toi ^^
Maze Jefferson
Messages postés : 181
Inscrit.e le : 16/04/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Sexy langue de vipère Teare ♥
Autre: Merci Driss pour l'ava ♥

★
posté
le Dim 26 Aoû - 5:42
par Maze Jefferson
Bienvenue parmi nous Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1362171446 Bonne validation!
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Dim 26 Aoû - 13:03
par Invité
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Introduction
Bienvenue sur le forum ! :D Ton avatar me donne envie de rejouer à Katawa Shoujo gnih, super choix que voilà ! ♥️

Histoire

Pas mal de fautes en genre et en nombre pour tes participe passé en "é" et sur certains verbes, je te conseille une bonne relecture pour toute les répérer. Toutefois j'en ai relevé quelques unes pour te donner une idée :
maisonnée habité
ses yeux était
partait campé dans les montagnes lorsque les week-ends si prêtaient
dans son entré
ses week-ends seuls
qu'il lui est destiné
aussi magnifiques qu'elles
allongés dans un lit d'hôpital
bras droit brûlés
rien n'était arrivés
parfois accompagnés
de plus en plus enfermé
les rumeurs ne faisait
elle n'était pas brûlés

Ainsi, elle l’emmena dans son ancien appartement, à peine deux fois plus grands que celui dans lequel ils vivent, > Je croyais qu'ils vivaient dans une maison désormais ?

• Après cela, il vécurent heureux, mademoiselle NOUVEAUNOM devint madame Tsuzuki,
> Je pense qu'il y a un petit oubli pour ce "nouveau nom". x) Et aussi, Eirin perd automatiquement son nom une fois la lettre reçue, et non pas après x semaines de relation. Un mariage par l'Incontestable est automatique, pas de cérémonie ou de procédure à suivre si ce n'est se rendre au nouveau lieu de vie pour rencontrer son partenaire au moment de la réception de la lettre. :)

• Elle avait hérité des yeux violets de sa mère, de la longue et soyeuse chevelure charbon de sa mère, ainsi que du sourire et des formes avantageuses de sa mère.
> A savoir que les yeux violets n'étant pas naturels, il faudra préciser si Eirin a eu recours à une modification génétique. Également, il y a répétition de "de sa mère" trois fois, rendant la phrase un peu lourde.

• Ensuite, deux passages de l'histoire vont poser problème :

Mais le soleil était trop présent. En plein après midi, alors qu'elle se baladait avec son père tandis que sa mère s'occupait du campement, les arbres commencèrent à prendre feu. Elle s'est souvenue s'être mise à courir en direction de sa mère, avant que la fumée ne lui fasse perdre connaissance. > Il faut savoir que moins de 10 % des incendies de forêt sont liés à une cause naturelle. Bien souvent c'est la foudre qui en est responsable, et il est vrai qu'un temps sec et chaud peut être un facteur aggravant, mais jamais déclenchant. Présenté ainsi cependant dans l'histoire d'Aria, on dirait que c'est le cas. Il va donc falloir modifier ça, et trouver une cause plus "crédible" pour déclencher l'incendie.

Et puis, mon second soucis, c'est la fugue d'Aria. Le contexte se passe en 2110, la miss est facilement reconnaissable, mineure au moment de la fuite, sans ressources et physiquement et mentalement perturbée. Ca me parait très gros et peu crédible que les parents n'aient pas prévenu la police. Ils ne se sont pas inquiétés ? D'autant que la partie sur le fait qu'elle se cache avec un manteau et fait de la voyance en pleine rue semble un peu tiré par les cheveux...
Il va falloir apporter plus de précisions, ou modifier certains points, pour rendre le tout plus cohérent.

Ah, et dernière chose, lorsque tu parles de ville natale, j'ai cru comprendre qu'il s'agissait de Shizuoka ? Que fais-t-elle à Tokyo du coup, désormais ? Même chose, besoin de précisions ou de modifications.

Caractère

Rien à dire de ce côté, si ce n'est le même type de fautes que l'on retrouve dans l'histoire.

Physique

Pareil de ce côté-là ! Attention cependant, Aria paraît bien grande pour une japonaise pure souche, dont la taille est en moyenne 1m62.

Conclusion
Pas mal de fautes et de points de l'histoire à corriger, je te conseille de bien relire l'ensemble pour traquer les coquilles et revoir les points qui posent problèmes ou semblent incohérents. A part ça, ta petite Aria semble bien attachante, la pauvre. ;w; ♥️ Bon courage à toi pour la correction !! Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1362171446

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Jeu 30 Aoû - 9:40
par Invité
Modifs vues et approuvées, il reste encore quelques p'tites fautes mais rien de terrible, c'est tout bon pour moi ! Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1728200632

Pré-validation par le Poisson
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.
Makoto Nanase
Messages postés : 4328
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Jeu 30 Aoû - 9:54
par Makoto Nanase
Bienvenue Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Ld7d
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Cn3Ckyx
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1EPYLUw
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierAria brûle d'envie de rejoindre votre forum 50-50-2Earth WolfAria brûle d'envie de rejoindre votre forum 50x50-56504f9 Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum SvinAria brûle d'envie de rejoindre votre forum 3zm1 Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 5yh3Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Opol0Q6Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum FHZzEDvAria brûle d'envie de rejoindre votre forum 7Uxn8zPAria brûle d'envie de rejoindre votre forum 494ZUS0Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1553711497-50-50FTM 50x500Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum B50x50Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1553722908-no-50x50Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Tdj2Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Logo_510Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 190412122437274038 Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum RXqdRpDAria brûle d'envie de rejoindre votre forum Logo5010Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum VBL1j1M Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum 1559228694-50x50Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Qlaa Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum IcoSC5050 Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Bouton10 Aria brûle d'envie de rejoindre votre forum Bouton15