Partagez
avatar
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 29/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Sam 29 Sep - 22:18
Korito TANAKA
"Citation de votre choix."

Généralités
Nom ;; Tanaka
Prénoms ;; Korito
Âge ;;  24 ans.
Genre ;; Masculin.
Origines ;; Japonais.
Activité ;;Pâtissier.
Sexualité ;; Hétérosexuelle.
Avatar ;; Lavi Bookmark - D-grey man.
Règlement ;;
Chemin ;; Une connaissance.
Commentaire ;; Bonjoir !
Histoire

Korito naquit dans un petit quartier reculé de Tokyo. L’accouchement se passa mal que ce soit physiquement ou psychologiquement. Le père du jeune garçon était mort il y a peu et c’était le seul membre de la famille qui lui restait. Cette dernière savait qu’élever un enfant allait être compliqué, mais fera de son mieux, comme pour le reste. Lorsqu’elle aperçut sa progéniture pour la première fois, un pansement trônait sur le haut de sa tête, elle comprit rapidement pourquoi. Les médecins n’avaient pas perdu de temps pour installer la puce dans son crâne. Elle savait que c’était la loi et que si l’on se plaignait, on encourait de graves sanctions. Elle garda donc le silence. Son petit avait deux particularités physiques. La première, c’était ses yeux, vairons, à droite bleu et à gauche noisette. Elle avait un vague souvenir, d’un grand-père qui possédait lui aussi cette caractéristique, mais elle était trop fatiguée pour y réfléchir. La deuxième, c’était une touffe de cheveux orange sur le haut de son crâne, tout comme elle. Le docteur qui lui avait modifié ses gènes lui avait dit que cela risquait de se transmettre à ses futurs enfants, mais elle ne l’avait pas été. Elle se rétablit vite et partit de l’hôpital une semaine plus tard.

Deux ans s’étaient écoulés et notre petit bonhomme avait grandi. Sa mère reprit le travail rapidement. Elle trouva une jeune femme pour garder son fils quand elle s’absentait. Korito aimait courir dans la maison, parfois, il se cognait contre les meubles, mais heureusement, ça le faisait plus rire que pleurer. La nourrice ne demandait pas trop d’argent, ce qui convenait parfaitement à la jeune mère. Elle rentrait en fin de journée, payait la demoiselle et prenait la relève pour s’occuper de Korito. Ces journées l’épuisaient, mais le fait de passer ses soirées avec son petit trésor lui faisait oublier tout le reste. Seulement, une crainte dans l’esprit de sa mère l’angoissait. Comment allait-elle faire l’année prochaine ? Korito rentrera à la maternelle et elle savait que cela engendrerait plus de frais. Ce qui impliquait des journées plus longues et moins d’heures avec son enfant, heureusement, la nourrice l’aidera. Elle ne préféra pas y penser tout de suite, profitant encore de ses moments de répit avec son fils.

Korito a maintenant cinq ans et entamait sa troisième année en maternelle. C’était un petit obéissant, mais l’école, il n’aimait pas ça. Les seuls moments où il y prenait plaisir, c’était pour les travaux manuels qui ne nécessitaient pas d’apprendre, mais simplement de reproduire les bons gestes en suivant des instructions précises. Sa mère avait elle aussi remarqué ce détail, quand ils s’amusaient tous les deux à cuisiner. Elle espérait que son refus d’étudier était que paysagé, et que cela s’arrangerait en grandissant.

En primaire, sa mère avait réalisé que son fils n’aimerait jamais l’école. Rien n’a changé depuis la maternelle. Il n’arrivait toujours pas à se concentrer en cours. Il préférait les animaux en origami et transformer sa gomme en petit robot et organisait des combats entre les deux. Ses professeurs le rappelaient souvent à l’ordre, il ne notait pas ses devoirs et parlait avec les élèves en classe. Le seul moment où il s’épanouissait, c’était dans la cour de récréation. Gentil et populaire, il faisait rire les gens et personne ne s’ennuyait avec lui. Les professeurs se sont même aperçus qu’il aidait ses petits compagnons pour leurs devoirs. Les autres enfants lui posaient régulièrement des questions sur ses yeux, mais il ne savait pas quoi répondre et préférait fuir la conversation en changeant de sujet. Sa mère s’inquiétait pour son avenir. Elle ne trouvait pas comment motiver son fils afin qu’il se travaille plus à l’école.

À l’adolescence, le style vestimentaire de Korito changea drastiquement. Il portait maintenant un bandeau, pour dissimuler l’un de ses yeux. Toujours aussi populaires, les gens adoraient discuter avec lui. On pouvait converser de tout et rien, souvent, il écoutait plus qu’il ne parlait. Au niveau des études, il essaya d’améliorer ses notes. Il avait compris à quel point sa mère s’inquiétait pour son futur et se rendait malade. Il se jura de tout mettre en œuvre pour la rassurer. Les années passaient, il n’en pouvait plus des cours, il n’arrivait pas à rester immobile dans une salle de classe, il avait besoin de s’occuper les mains, de dépenser cette énergie qui bouillonnait, au fond de lui.

Un jour, alors qu’il rentrait de l’école, il vit sa mère discuter avec un homme dans le salon. Un peu étonner, il se posa des questions sur la présence de cette inconnue chez eux. Elle n’avait pas pour habitude d’inviter des gens à la maison. Il demanda des explications et son visage changea d’expression lorsque sa mère de lui annonça que l’Incontestable lui avait choisi un nouveau mari. Son mécontentement se ressentait. Les jours passèrent et il ne trouva toujours pas la force de s’adresser à l’homme qui arrivait dans leur vie. Il le savait, cette décision ne le concernait pas, il n’avait aucun droit d’intervenir, et même de son avis. Ce qui le rassura, c’était le comportement de l’inconnu. Il avait l’air gentil avec sa mère et donnait l’impression de vouloir s’intégrer dans la petite famille. Korito jugea peut-être trop vite cet homme. Pour lui aussi, ce fut un grand changement dans sa vie. Le jeune garçon préféra rester sur ses gardes. Après tout, il préparait peut-être quelque chose dans l’ombre. Korito se prenait peut-être la tête pour rien. Après mûre réflexion, il trouva plus sage d’attendre quelques mois, juste pour voir comment tout cela allait évoluer.

Deux ans passèrent depuis l’annonce. Korito s’était fait une raison. Beaucoup de choses avaient changé. Ils avaient déménagé dans un appartement plus grand et plus accessible financièrement. Ils pouvaient enfin payer le loyer et manger à leur faim tous les mois. Sa mère reprit un rythme de travail plus serein, car son beau-père touchait un très bon salaire. Au détour d’une conversation, elle lui a avoué commencer à ressentir quelque chose pour son nouveau compagnon. C’est vrai, il s’occupait bien d’elle. Il n'avait jamais été violent, ne fumait pas et ne buvait pas. Il la couvrait même de cadeaux. Korito dut se faire une raison, cet homme était quelqu’un de bien. Depuis qu’ils avaient emménagé ensemble, elle se sentait mieux, elle avait retrouvé un sourire que Korito n’avait pas vu depuis longtemps. Apparemment, l’Incontestable ne s’était pas trompé.

Korito angoissait à l’idée qu’un jour, il se mariait avec une inconnue. Il redoutait ce moment et ne savait pas comment il réagira. Il pensa à cette jeune femme, qui n’aurait pas le choix, tout comme lui. Puis, une idée traversa son esprit. Pourrait-il se retrouver avec un homme ? Il préféra chasser cette idée de sa tête. Entre-temps, il trouva sa voie. Il allait travailler dans la restauration, plus précisément, dans la pâtisserie. Cela lui sembla le meilleur choix. Il visait ce domaine, car il pratiquait beaucoup chez lui. Ses parents et ses amis lui répétaient à longueur de journée qu’il avait un don pour ça. La fin de ses études approchait à grands pas. Bientôt, il deviendra majeur et devra démarcher des patrons afin d’être formé. Il ne savait pas comment s’y prendre, mais il était motivé, c’était déjà un bon début.

Son diplôme en poche, les études pour lui s’étaient terminées. Ils allèrent fêter l’événement en famille dans un restaurant non loin de chez eux. Korito aborda le sujet de son avenir et ses objectifs. Sa mère et son beau-père avaient rapidement acquiescé son choix. Ils connaissaient le potentiel du jeune homme et savaient qu’il s’en sortirait. Il s’entraînait souvent chez lui et ses proches goutaient toujours ses fabrications. Tout le monde saluait son talent. Le plus dur maintenant, c’était de trouver un patron qui accepterait de l’embaucher pour lui apprendre le métier. Son objectif pour le futur lui semblait tout tracé, il ouvrirait son propre commerce et deviendrait connu dans tout le Japon. Malheureusement, les recherches ne se passèrent pas aussi bien qu’il avait espéré. Les différentes personnes qu’ils rencontraient refusèrent de le prendre, soit parce qu’ils avaient assez de main-d’œuvre, soit par manque d’expérience du jeune homme. Il trouva de petites activités pour gagner un peu d’argent, mais il ne perdit pas de vue son objectif.

Cela faisait deux ans qu’il habitait non loin du centre de Tokyo. Il louait un petit appartement que ses parents payaient en attendant qu’il trouve sa formation, mais c’était plus compliqué que prévu, mais il ne perd pas espoir pour autant. Un soir, il rentrait d’une journée épuisante. Son regard se posa sur la devanture d’une boutique qui avait ouvert il y a quelque temps. Il n’y avait jamais fait attention, car le magasin n’attirait pas l’œil. Korito ouvrit les yeux en grand en examinant le contenu de la vitrine, c’était une pâtisserie, il se dépêcha d’entrer. Il ne perdit pas une seconde, et commença à demander qu’on le forme, mais il fut stoppé net par le gérant. Korito parlait vite et la personne en face de lui semblait avoir du mal à comprendre. Un peu paniquer, il appela une employée pour service de traductrice. La jeune femme lui expliqua la situation. Le patron d’origine française, avait choisi le Japon, pour ouvrir son commerce. On lui avait répété plusieurs fois que c’était un plan en or, car les Japonais adoraient les pâtisseries françaises. Peu de temps après son arrivée, il rencontra la jeune femme qui lui proposa de travailler pour lui et par la même occasion, l’aider à apprendre la langue. Elle lui expliqua qu’ils aimeraient bien l’embaucher, mais qu’ils ne pourront pas le payer, car les affaires n’étaient pas très bonnes. Korito réfléchit un instant. Il ne pouvait pas prendre cette décision seul. Ses parents payaient l’appartement, il devait les informer. Le soir même, il téléphona à sa mère afin de lui exposer le problème. Au départ réticente, elle fut rassurée par son mari. Il gagnait suffisamment leur vie et pouvait se permettre de l’aider, mais il posa une condition. S’il ne travaillait pas assidument, il devrait démissionner et trouvera autre chose. Il lui laissait un an pour faire ses preuves.

Il commença donc à travailler dans une ridicule pâtisserie de quartier inconnue de tous et gratuitement, mais pour Korito cela n’avait aucune importance, car il exerçait le métier qu’il aimait. Malheureusement, son patron n’avait pas menti. La clientèle ne cessa de diminuer. Il avait entendu plusieurs fois le gérant parler d’une fermeture éventuelle. Korito se devait de l’aider. Cet homme lui avait offert une formation qu’il recherchait depuis deux ans, il n’avait pas envie de le perdre pour des histoires d’argent. Il partit donc dans une campagne de publicitaire avec ses petits moyens. Il avait travaillé peu de temps dans une agence qui fabrique des prospectus et l’un des employés lui devait un service. C’est comme ça qu’il récupéra une montagne de papier pour les distribuer un peu partout. Les gens semblaient réticents. L’emplacement du commerce était vraiment un problème, mais ce n’était pas ça qui découragerait Korito.

Un ami à lui possédait un chariot pour vendre de la nourriture dans la rue. Ce dernier était en arrêt, car il avait cassé une jambe. Après une longue négociation, Korito eut la permission de l’utiliser à condition qu’il en prenne soin et qu’il lui rende un service, plus tard. Il partit donc en croisade du goût, pour distribuer de petits échantillons des pâtisseries qu’il confectionnait dans sa boutique et cela gratuitement. Il eut l’accord de son patron, préférant que ses gâteaux soient mangés plutôt que jeter. Korito choisit donc un endroit très populaire et pas si loin de la pâtisserie, pour montrer aux gens qu’à côté du chemin qu’il prenait tous les jours, se cachait une mine d’or de gourmandise. Rapidement, les gens vinrent jusqu’à la boutique par curiosité, puis le bouche-à-oreille fit son office et, en quelques mois, les clients affluaient pour goûter les pâtisseries françaises que lui et son patron fabriquaient.

Aujourd’hui, Korito travaille encore dans cette boutique. Les affaires vont bien mieux et le patron peut maintenant le rémunérer comme il se doit. Il peut enfin subvenir à ses besoins seuls en faisant ce qu’il aime. Bon, ça, c’est quand il ne dépense pas toute sa paie dans des livres ou des vêtements. Il a vingt-quatre ans et tout va pour le mieux, mais un seul problème pèse encore sur les épaules du jeune homme. Il sait qu’un jour ou l’autre, on le mariera sans qu’il ne puisse rien dire comme pour sa mère et les millions d’autres habitants du Japon. Il sait que ce jour viendra et l’attend avec angoisse.


Caractère

Korito est dynamique et croque la vie à pleines dents. Son visage affiche souvent la joie de vivre. Depuis tout petit, c’est un éternel optimiste qui va toujours trouver quelque chose de bon même dans les pires situations. Il rêve de devenir un grand pâtissier et son patron lui dit régulièrement qu’il ira loin dans le métier grâce à sa motivation et sa précision. Il aime faire la connaissance de nouvelles personnes, se poser et échanger avec eux autour d’un café. Il pense qu’en dehors des livres, on apprend énormément des gens qui nous entourent. S’il vous considère comme un ami, il vous aidera toujours pour trouver des solutions et donnera de sa personne sans hésiter. Des choses l’énervent dans la vie comme l’injustice et la cruauté. Si vous vous en prenez à ses proches ou à quelqu’un de plus faible, il sortira les crocs, mais il n’en viendra jamais aux mains, car il n’aime pas la violence. On le voit souvent la tête dans les nuages, à rêver de son avenir, ou marcher sous la pluie pour s’apaiser après une grosse journée de travail.

Son travail, c’est toute sa vie et il ne lui reste plus beaucoup de temps pour lui. Il sait qu’un jour, il se retrouvera marié sans avoir le choix et a peur d’avoir des problèmes à cause de son travail très prenant. Amoureux des animaux depuis tout jeune, il attend le jour où il pourra en adopter. Il a besoin de se dépenser et, lorsqu’il a un jour de libre, il n’hésite pas à quitter la ville pour aller vagabonder en montagne afin de se libérer l’esprit. La technologie, ce n’est pas son truc et il essaie de s’en tenir loin le plus possible. Très têtu, il aime avoir raison et ne lâche pas le morceau facilement. Niveau relationnel, il a encore pas mal d’amis. Il les voit régulièrement quand il a du temps libre.

Korito dépense à tout va, il ne fait pas attention à ce qu’il achète. Étourdi, il oublie beaucoup de choses, comme manger, des rendez-vous voir même ses clefs sur la porte. Immature, il a des réactions un peu enfantines sur certains sujets. Il se laisse rapidement déborder, et ne sait pas s’organiser, ce qui explique son appartement en désordre, ou les nombreuses factures qu’il paie en retard. Il est aussi trop naïf et se fait parfois avoir bêtement par des gens mal intentionnés qui en profitent pour lui réclamer de l’argent ou en lui demandant des services qui le mettent dans des situations délicates.

Physique

Korito mesure un mètre soixante-dix. Au sommet de son crâne trône une touffe de cheveux ébouriffés, que les coiffeurs détestent. Ils ont une couleur orange depuis sa naissance. Il a les traits fins et un visage plutôt mignon de ce qu’on lui dit. Ses yeux sont vairons, l’un bleu, l’autre noisette. Il porte un bandeau pour dissimuler cette particularité et, lorsque ce dernier commence à le déranger, il le change de côté. Vous pouvez donc le croiser la journée avec un œil différent. Son corps est normal, pas vraiment musclé et plutôt fin, ce qui lui convient parfaitement. Il possède deux tatouages, l’un représente le yin et le yang, le deuxième, c’est un symbole tribal en forme de dragon asiatique dans le dos. Il a de petites coupures au niveau des doigts, car il est un peu maladroit avec les couteaux qu’il utilise au travail. Il a une tache de naissance sur l’omoplate droite en forme de poisson. Il porte aussi des boucles d’oreilles et les change régulièrement. Autour du cou, il a souvent plusieurs colliers, qu’on lui a offerts.

Niveau vestimentaire, cela a beaucoup évolué depuis son enfance. Il porte toujours une grande écharpe rouge, même en été, c’est un cadeau d’une amie. Autour de la tête, orne un bandeau, soi-disant pour empêcher ses cheveux de tomber devant ses yeux. En haut, il a souvent sa veste en cuir noir et blanc, elle ressemble à un uniforme. Pour ce qui est des tee-shirts, il préfère les choses simples, mais colorées. En bas, il porte la plupart du temps des pantalons assez extravagants. En matière de chaussure, il aime les bottes de cuir assez hautes, préférant cela à de pauvres bassettes inconfortables.
Pour ce qui est de sa tenue au travail, il porte une chemise bleu foncé, un pantalon de restauration noir, un grand tablier blanc. Il garde toujours son bandeau autour de la tête, mais il enlève son cache-œil pour une meilleure visibilité.
avatar
Messages postés : 58
Inscrit.e le : 12/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Melchior Rubens ♥
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Sam 29 Sep - 22:59
Cc. On se connaît ?

BON COURAGE POUR LA FIN DE TA FICHE ♥️
Mrs. 4x4
avatar
Messages postés : 2408
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Sam 29 Sep - 23:04
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! o/

Et c'est réglé pour ton pseudo ^^

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Thanks Kenken pour le kit ♥
avatar
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 29/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Dim 30 Sep - 12:59
Merci !
Et merci pour le changement de pseudo !
J'ai aussi changé d'avatar car j'ai remarqué un peu tard que celui que j'avais choisi était déjà pris donc j'ai fait les modifications qui s'imposent !
Je posterais mon histoire rapidement.
★
avatar
Messages postés : 282
Inscrit.e le : 09/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: ✚ Parle en : #a30146
Voir le profil de l'utilisateur Dim 30 Sep - 13:03
Bienvenu sur JM Korito~ J'te souhaite une bonne fin de rédaction !
avatar
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 29/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Dim 30 Sep - 15:32
Merci à toi !
Bon et bien j'ai fini ma fiche !
Piccolina Principessa ♕
avatar
Messages postés : 131
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Jared Cavanaught
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Voir le profil de l'utilisateur Dim 30 Sep - 19:36
Oh !! Quel beau choix d'avatar ! Lavi, forever in my kokoro

Bienvenue à toi ! Au plaisir de se croiser sur le forum !!

La bise
Croquette
avatar
Messages postés : 271
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chû ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Lun 1 Oct - 1:27
Analyse de fiche
Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ♥️

Introduction

Bienvenue Koritooo o/
My god, Lavi mi amor ♥️ Très bon choix de vava =w=
Je suppose qu’on remercie Mayo pour ton arrivée ?
En espérant que tu te plaises parmi nous !

Histoire

Korito est née >> , car Korito est un môssieur

La mort de son mari quelques semaines avant le grand jour, rejeté depuis longtemps par sa famille, elle savait que l'avenir serait compliqué avec un enfant, mais c'était son enfant et elle se donnerait à cent pourcents pour qu'il ait une vie heureuse >> Il y a un souci de ponctuation dans cette phrase. Elle n’a pas de sens telle quelle. Il faudrait au moins la séparer en deux (et j’ai un doute sur si c’est la famille de Madame qui rejetait monsieur ou la famille de Monsieur qui rejetait Madame vu la façon dont est ponctuée la phrase du coup )

Il n'avait pas perdu >> Ils n’avaient, vu qu’on parle des médecins
Elle eut l'autorisation à rentrer chez elle >> de rentrer
s'est volontiers qu'elle accepta >> c’est
lui faisait oublié tout le reste. >> oublier

Elle savait que l'année prochaine serait plus simple, car il rentrerait en maternelle. Elle pourrait enfin dépenser moins d'argent et vivre un peu mieux chaque mois. >> Euh… je sais pas ce que tu entends par-là, mais au contraire quand un enfant entre à l’école, ça entraine des frais supplémentaires ^^’ (et ça va pas s’améliorer avec le temps ) Je ne sais pas ce que fait la mère de Korito dans la vie mais j’ai du mal à saisir « pourquoi » elle vivrait mieux par la suite. Parce qu’elle n’aurait plus à payer la nourrice ? Pourtant tu précises bien qu’elle ne demande pas trop cher Quelques précisions dans ce paragraphe pour éviter la confusion

il avait quelque petite lacune >> +s à chaque mot car il a des lacunes à apprendre
à faire leur devoir >> +s, car plusieurs devoirs sont à faire
alors que lui-même ne les faisant pas pour lui. >> faisait
mais il ne sait pas vraiment quoi répondre >> savait, car tu utilises l’imparfait partout ailleurs dans la phrase.
Sa mère était souvent été convoqué par l'école >> avait souvent été, et non une double utilisation du verbe « être »

pour des rendez-vous avec le psychologue. >> Il n’y a pas de psychologue scolaire au Japon, la mère de Korito aura plutôt été convoquée par un conseiller scolaire.

mais qu'il ne réussissait pas à les exploiter pleinement dans cette école et qu'il faudrait peut-être en changer pour une école plus spécialisée. >> A ce moment de l’histoire, Korito est encore en primaire, or au Japon l’instruction est la même jusqu’à la fin du collège où il aura alors la possibilité de s’orienter dans un lycée technologique s’il le souhaite. Je t’invite à faire un tour sur ce sujet pour en savoir plus sur le système scolaire japonais, ou de faire quelques recherches complémentaires sur google. En tous les cas, il n’y a pas d’école spécialisée : tout le monde est logé à la même enseigne, difficulté d’apprentissage ou pas. Le paragraphe concerné est donc à revoir.

Son visage changea radicalement, quand sa mère lui annonça que c'était son nouveau père. >> Attention, le nouveau mari de sa mère ne devient pas obligatoirement le « père » de l’adolescent. C’est le mari de sa mère, son beau-père. Sa mère peut vouloir qu’il soit l’équivalent de son père (et donc lui dire « c’est ton nouveau père »), mais il ne l’est pas aux yeux de la loi Vu la tournure de la phrase je suis pas sûre que la nuance soit saisie ici ? Tu me diras.

Depuis que ce Moshiro avait élu domicile chez eux >> La partie (même précédemment) où tu précises que Moshiro vient vivre chez eux est à revoir : l’Incontestable n’envoie que rarement l’un des époux vivre chez l’autre (c’est plutôt le cas quand l’un possède un immeuble, une compagnie, bref, de gros moyens financiers donc pas de raison de reloger). Or là en l’occurrence la mère de Korito avait déjà des difficultés financières avant : l’Incontestable aura donc relogé tout le monde dans un appartement adapté aux finances de tout le monde. Ils ne vivent plus au même endroit.

quand lui précisa dans un Japonais approximatif, qu'il parlait mal la langue >> Attention, vu ce que j’ai lu plus loin cet homme s’est retrouvé marié à une Japonaise après avoir décidé d’ouvrir une boutique au Japon. Or, il n’est pas obligé de demander la nationalité Japonaise pour exercer là-bas. S’il la demande par contre (et donc peut potentiellement se retrouver marié) il doit avoir un niveau relativement bon quand même. Donc ici tu as deux solutions : soit il n’est pas marié et parle effectivement un Japonais approximatif (donc la femme peut être une connaissance à lui ? une employée qui parle sa langue?), soit il est marié mais parle relativement bien. A revoir donc.

Elle lui expliqua aussi que s'il l'embauchait, ils ne pourraient pas payer le jeune homme, car les affaires n'étaient pas très bonnes. Korito était tellement déterminé, qu'il accepta de travailler sans recevoir de paie. >> … Korito doit payer le loyer de son appartement, donc s’il accepte de travailler sans salaire il va devoir retourner vivre chez ses parents, sinon ça n’est pas logique. A revoir aussi.

1) Il y a bon nombre d'autres fautes disséminées dans l'histoire (inattention tels que des oublis de mots ou confusion de mots, ou alors des soucis d'accord/conjugaison). Je te laisse donc faire une bonne relecture afin de les corriger par toi-même d'ici mon prochain passage. Gambatte !
2) Je t’invite aussi à relire la totalité de l’histoire et à choisir les temps que tu veux utiliser. Pour une lecture fluide de la fiche, tu ne peux pas avoir du présent + du passé simple + de l’imparfait dans une même phrase, de surcroit sans raison logique derrière.

Caractère

Au niveau relationnel, il n'a pas beaucoup d'amis à cause de son travail qui lui prend tout son temps. >> cette phrase est très en contradiction avec la totalité de l’histoire où on apprend qu’il est plutôt populaire et s’entend bien avec tout le monde, que ses amis lui rendent des services à la fin etc… A revoir

+ une relecture à faire car quelques fautes y traînent également

Physique

Au sommet de son crâne, trône une touffe de cheveux ébouriffés, qui fait la hantise des coiffeurs, la couleur orangée de ses cheveux, c'est dû cent pourcents naturels, sa mère a fait une opération chirurgicale quand elle était jeune pour changer la couleur de ses cheveux et Korito en a hérité. >> Même problème qu’évoqué dans l’histoire : il faut changer la ponctuation de la phrase en la scindant en deux ou plus pour une lecture plus fluide, sinon elle perd de son sens car les sujets varient.

+ une relecture à faire car quelques fautes y traînent également

Conclusion

Sincèrement je ne pense pas que tu aies relu ta fiche vu le nombre d’erreurs d’inattention (mots oubliés/changés par d’autres), d’accord et de conjugaison. Il y a une bonne relecture à faire pour les fautes dans chaque partie, mais rien d’insurmontable. Je te laisse chercher celles que je ne t'ai pas listées et aussi retravailler les points de logique que je t’ai relevés.

Néanmoins malgré ces fautes, je me suis beaucoup attachée à Korito. Genre très très beaucoup très fort. Il a vraiment l’air d’être un garçon adorable et volontaire. Il donne envie de lui faire tout plein de câlins et de le soutenir dans ses difficultés hanlàlà ;w; ♥️ Et puis ça fait plaisir une fiche avec un perso qui a des difficultés mais qui ne tombe pas dans le drama. Korito a du potentiel, j’ai hâte de le voir actif sur le fofo ! èwé

Bon courage pour les modifications, jeune padawan, que la force soit avec toi !

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Moon  s'exprime en #cc6633 ♥️
Un énorme merci à Chû pour le vava ♥️ >w<
avatar
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 29/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Ven 5 Oct - 20:55
Bonsoir ! Voilà, j’ai modifié ma fiche !
J’espère que ça sera mieux que la première fois... ^^'
avatar
Messages postés : 14
Inscrit.e le : 24/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Ven 5 Oct - 23:50
Fighto pour c'te fiche et j'te souhaite d'jà la bienviendu /o/
Croquette
avatar
Messages postés : 271
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chû ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Sam 6 Oct - 1:28
Analyse de fiche


Introduction

Re !! On est repartis pour un tour

Histoire

Le père du jeune garçon était mort il y a peu et c’était le seul membre de la famille qui lui restait. >> Ok… Qui ? Je sais que tu parles sûrement de la mère de Korito mais ni avant ni après tu ne parles clairement de sa mère. Là quand j’lis cette phrase bah ça me fait tiquer qu’on doive deviner le sujet s’il est pas énoncé avant La phrase seule peut faire sous entendre que le père était le seul membre restant de la famille de Korito, or ce n’est pas le cas vu qu’il est élevé par sa mère.

Le docteur qui lui avait modifié ses gènes lui avait dit que cela risquait de se transmettre à ses futurs enfants, mais elle ne l’avait pas été. >> 1) il n’y a pas de « risque » : les gènes seront obligatoirement transmis à la progéniture (sauf s’ils héritent du père) 2) Elle n’avait pas été quoi ?

que son refus d’étudier était que paysagé
afin qu’il se travaille plus à l’école.
la présence de cette inconnue chez eux.

Un jour, alors qu’il rentrait de l’école, il vit sa mère discuter avec un homme dans le salon. Un peu étonner, il se posa des questions sur la présence de cette inconnue chez eux. Elle n’avait pas pour habitude d’inviter des gens à la maison. Il demanda des explications et son visage changea d’expression lorsque sa mère de lui annonça que l’Incontestable lui avait choisi un nouveau mari. >> Cette partie est encore à changer. Comme je te l’ai expliqué lors de la précédente modération : il n’y a aucune raison que le nouveau mari débarque chez eux. Il n’a pas leur adresse. Ils auront une nouvelle adresse commune donc Korito et sa mère doivent déménager pour le rencontrer. Cette scène est donc à modifier. J’ai lu un peu plus tard qu’ils avaient tous déménagé dans un appartement plus dans leurs finances, mais non, tu as dû mal me comprendre : quand tu reçois une lettre de mariage, tu dois déménager à l’adresse indiquée sur la lettre (ici, avec la famille donc). Après ils sont libres de redéménager par la suite hein, mais je préfère re-préciser vu que cette partie n’était pas comprise ! ><

Korito angoissait à l’idée qu’un jour, il se mariait avec une inconnue.
mais c’était plus compliqué que prévu, mais il ne perd pas espoir pour autant.
Un peu paniquer
il appela une employée pour service de traductrice
Il gagnait suffisamment leur vie
S’il ne travaillait pas assidument, il devrait démissionner et trouvera autre chose.

Je te laisse chercher les quelques petites fautes restantes à la fin

Caractère

C’est nickel ici ♥️

Physique

En matière de chaussure, il aime les bottes de cuir assez hautes, préférant cela à de pauvres bassettes inconfortables.
Sinon c’est nickel aussi !

Conclusion

Alors j'vais être franche: ta fiche est sincèrement plus agréable à lire cette fois ! ♥️ Ça fait plaisir une telle évolution, GG
On voit que tu as passé un gros coup de correction. Beaucoup d'éléments de logique ont été revus et je pense que pour le dernier restant, c'était peut-être juste un souci de compréhension. J'espère que cette fois ça passera nickel o/
Tu as éliminé beaucoup de fautes de toi-même alors bravo. Les restantes sont principalement des étourderies je pense, et les dernières concernent les fameux soucis de temps que j'ai évoqué lors de ma précédente modération. Il y en a bien moins et ça rend la lecture plus fluide ! Toutefois pour les restantes, n'oublie pas qu'il faut éviter au maximum les sauts de temps dans tous les sens. :x

Bon courage petit padawan, la validation n'est plus qu'à un pas maintenant ♥️ èwé

Analyse : 2/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Moon  s'exprime en #cc6633 ♥️
Un énorme merci à Chû pour le vava ♥️ >w<
Croquette
avatar
Messages postés : 271
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chû ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mar 9 Oct - 22:30
Suite à une demande en MP, ajout d'une semaine supplémentaire ♥️

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Moon  s'exprime en #cc6633 ♥️
Un énorme merci à Chû pour le vava ♥️ >w<
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum