Ollie Alta
Messages postés : 159
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se :
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Veuf noir
Veuf noir
posté
le Sam 20 Oct - 11:34
par Ollie Alta
Ollie ALTA
"Je suis mignon, pauvre conne."

ID
Nom ;; Alta.
Prénoms ;; Ollie, Kiko.
Âge ;; Vingt-cinq ans (03/03/2086 à Chiba).
Genre ;; Masculin, malgré tout.
Origines ;; Anglo-japonaise.
Activité ;; Fleuriste dans un coin de rue isolé du centre-ville.
Sexualité ;; Pansexuelle & panromantique.
Avatar ;; 2p!England, par amelval.
Règlement ;;
Chemin ;; Il était une fois, une nana qui avait délaissé son compte et qui revint pour le faire vivre. The end.
Commentaire ;; Pour ceux qui le connaissent déjà, c'est quasiment le même, avec... un peu plus de jugeotte.
Background
Ollie, ça commence avec un cœur comme ça : ♥.

Car son histoire, elle débute avec celle de ses parents. Des gens tout à fait ordinaires, personne ne va leur cracher dessus. Prenez Henry Alta, par exemple : un type banal, avec un métier de journaliste banal, et une détermination à bien travailler normale. Clairement, ce monsieur n'avait rien de particulier. Ça lui faisait juste bizarre de se rendre à Chiba pour ramener un soi-disant gros titre sur les journaux de Winchester : « L'Incontestable, la vie facile pour tout le monde continue-t-elle ? ». Car oui : cette machine romancée par un petit côté fictif à la Big Brother avait de quoi faire baver les vautours de la presse.
C'est donc Henry qui, dans la troupe de loubards anglais, avait été envoyé là-bas pour un long séjour. Un très long séjour. Du moins, ce qui s'avérait long quand on était jamais allé au Japon avant. Tokyo, c'est trop grand, trop gros poisson, il fallait viser un chouia plus bas. La préfecture d'à côté, c'était parfait.

Vous croyez au coup de foudre ? À la transmission de celui-ci de père en fils ? Car si son futur unique enfant est capable de ressentir une telle chose, c'est qu'elle provient de lui. Henry tomba amoureux d'une femme qu'il avait rencontré là-bas alors qu'il devait consacrer ses semaines de boulot... au boulot. Mais non, Michiyo était devenue une priorité personnelle. Dans la contrée nipponne, leur histoire progressa très vite : il fallait dire que Henry craignait tellement que sa Michiyo soit mariée de force par la machine qu'il se sentait pressé de l'arracher à cette loi grotesque. Mais il ne put l'emmener tout de suite, car le plus beau (et je veux dire par là la personne) arriva.

En fin de matinée, le 3 mars 2086, Ollie Kiko Alta vut le jour sous un ciel clair et durant une fin d'hiver frisquette.

Malgré les projets à emmener sa nouvelle famille à l'autre bout du monde, Ollie bénéficia de reçut la puce électronique, la même que sa mère portait. Mais persuadé de pouvoir leur faire échappé un destin forcé, Henry rentra à Winchester avec une femme, un fils... et un bon article. Là-bas, en Angleterre, il épousa celle qui devait être la femme de sa vie. Et Ollie reçut alors son nom définitif. Après tout, un maire a toujours plus de pouvoirs qu'une vulgaire machine elle-même construite par des humains, n'est-ce pas ?

Dans l'ensemble, on peut dire que le jeune Ollie a vécu une jeunesse dignement normale. On a beau dire, sa vie à Winchester fut aussi ordinaire que belle, alors qu'on aurait peut-être tendance à en croire autrement quand on sait qu'on a un rapport de près ou de loin avec le Japon d'aujourd'hui... Mais si : Ollie Alta vécut comme un petit garçon heureux. Bien aimé de sa famille (paternelle, cela va de soi). Bien aimé de ses parents. Bien adoré de sa mère, surtout. Celle-ci traitait avec joie le seul enfant qu'elle aura dans sa vie. Son adorable petit garçon lui suffisait. C'était comme avoir une poupée favorite, qu'on aimait cajoler, habiller...
Ollie était un peu trop chouchouté par la femme nipponne, qui ne voulait pas oublier d'où elle venait. Bien que c'était à l'Angleterre qu'il fallait s'accommoder, elle ne résista jamais à l'envie de lui parler du Japon, de Chiba, de toute la culture adéquate qui ne tarda pas à le rendre très curieux.

Si ça n'était que ça, ça ne ferait pas grimacer Henry. Le « problème » selon lui était plutôt le fait qu'elle l'influençait sur ses goûts personnels. À commencer par sa façon de se vêtir ! À quel genre de petit garçon offre-t-on des habits si clairs, si doux, si... pastelleux ? Bien sûr que ça ne déréglait en rien la croissance d'Ollie, mais pour un journaliste qui s'avéra de plus en plus pris par son travail, de plus en plus reconnu dans sa boîte, il était important d'avoir au moins un enfant qui saurait pouvoir parler de lui sans lui donner honte ! Sans donner ce décalage immense entre le « mignon » et le « sérieux » !

Il n'y avait que ça, comme problème : ses parents se disputaient.

Et ça ne se faisait qu'à la maison. De toutes façons, il n'y avait que là où le couple Alta se voyait. Ça ne sortait plus en famille, ça ne prenait plus de dimanche, encore moins de week-end... En principe, il n'y avait qu'un souci, et il était à la maison. Et ça ne le concernait pas directement. On ne l'engueulait pas, on ne lui criait pas dessus... Personne n'en voulait à Ollie, qui vivait paisiblement, dans le fond.

À l'école, il était gentil. Gentil. Puis, serviable. Sympa. Altruiste. Répondait aux questions du prof'. Jouait avec les autres, et était même partageur ! Alors, quand on le voyait, on se disait « il est sympa », ou juste « il est mignon », voire au collège : « il est naïf, mais on l'aime bien, comme ça ». Et le collège, c'est un peu le hall d'entrée de la vie.
C'est pas forcément très cool, quelques fois.
Alors non, Ollie n'a subi ni harcèlement, ni moqueries, mais les gamins de l'époque iront quand même dire qu'il est venu chercher, en fait.

Un jour comme un autre (mais VRAIMENT comme un autre), l'Anglo-japonais s'est plaint... juste un peu plaint du couple fissuré de ses parents. Des mères et pères qui divorcent, ça arrive. Ça arrive dans le monde entier, très souvent, c'est même plus une honte d'en avoir. Certains de ses camarades aussi avaient des parents divorcés, séparés, voire même ne voyait plus que l'un ou l'autre. Pourtant, pour eux, il avait « osé » se plaindre juste une fois dans sa vie, et devant eux, des soucis qu'il se passait à la maison. Des disputes occasionnelles. De la tension quotidienne. Des sourires de sa mère qui n'étaient plus présents quand son père l'était aussi.

Il s'était juste plaint une fois, bordel de merde.

Et pourtant, on lui rétorqua : « mais toi, t'as de la chance. Toi, t'as vécu dans du coton ! Toi, ton père, il est journaliste, il gagne plein d'ronds, et tu vis super bien ! Toi, t'as pas à t'plaindre ! Tu sais pas ce que c'est que de devoir cacher de mauvaises notes ! ».

C'était comme si, pour eux, Ollie était un martien. Ou pire : une espèce de richou, mais sans les sous, juste la veine. Il n'avait pourtant rien fait de mal. Il soutenait même ceux qui pleuraient la même situation, ou dans d'autres !

« T'as bien d'la chance de vivre dans l'insouciance, ça m'saoule. »

Ollie avait comprit ou était le problème. C'est qu'il était gentil, certes... mais justement. Il était  gentil. Puis, serviable. Sympa. Altruiste. Répondait aux questions du prof'. Jouait avec les autres, et était même partageur...
En un mot, il était adorable.
Et les types adorables, c'est beaucoup trop purs pour connaître la malchance, la tristesse, les problèmes d'argent ou de parents. Toutes ces couleurs pastelles, ces fascinations pour les poupées plutôt que pour les petites voitures, les fleurs, le maquillage de Maman, l'adorable culture nipponne et tout ses côtés moe... c'était trop mignon.
Et les gens mignons n'ont pas à se plaindre. Ils ne sont pas tristes, ils n'ont aucune raison de l'être. Ollie était si parfait dans son rôle de petit garçon mignon qu'on ne comprenait pas comment il pouvait ne plus l'être du jour au lendemain. Pourtant, il aimait ça.

Ollie aimait tout ce qui était mignon, mais il en avait peut-être un peu marre, à force, de sembler n'être que ça. C'était difficile de se regarder dans le miroir et de se promettre « je serai mignon, comme j'en ai envie, car merde. Mais je veux pas que les gens pensent que je suis une chiffe molle ». Ça, son père n'a jamais voulu le comprendre, et bien après le dix-septième anniversaire de l'Anglo-japonais, Michiyo et Henry divorcèrent.

Pour l'ex-Alta, c'était une sacrée chance que voilà pour repartir au Japon. Mais les temps avaient changé, et Chiba ne lui manquait pas au point d'atténuer son envie d'essayer de vivre à Tokyo. La capitale lui a toujours fait envie, dans sa jeunesse, et elle en parlait souvent à son fils comme si elle connaissait le coin comme sa poche.

C'est à Nakano que mère et fils cohabitèrent dans un appartement raisonnablement grand pour eux. L'argent attribué à Michiyo permettait à cette dernière de pouvoir se passer encore d'un travail, les premiers mois où tout les deux, ils durent reconstruire leur vie. Mais payer le loyer et l'école de son fils la poussa peu à peu à trouver un nouveau métier dans l'hôtellerie, comme elle avait pu le faire autrefois à Chiba. Quant à Ollie, ce jeune adolescent découvrit avec moins de lâcheté et plus d'entrain l'univers dont la femme lui parlait tout le temps. Ne rêvant que du bonheur de son fils, elle ne s'opposa pas à sa décision lorsqu'il avoua ne jamais vouloir poursuivre des études supérieures après le lycée.

Elle était seulement inquiète, mais lui vouait une confiance certaine qui était d'ailleurs justement retournée. Si bien qu'elle ne se fit pas vraiment de souci lorsque Ollie rentra tard, au milieu de la semaine.
N'ayant passé qu'une année au lycée nippon, Ollie devait s'avouer propriétaire de beaucoup de lacunes dans les matières ; le japonais en particulier. Son petit accent anglais prouvait d'ailleurs le fait que même sa mère ne pensait pas qu'il valait mieux, « au cas où », lui enseigner quelques mots. C'est pourquoi l'Anglo-japonais avait des cours du soir, chaque jour, pour parfaire son vocabulaire. Mais au milieu de la rue noire, sous la lumière d'un lampadaire, il fut interpellé par un inconnu.

Est ce que c'était un violeur ? Un assassin ? Un fou ? Même pas.
C'était juste un type qui voulait passer du bon temps. Mais du vrai bon temps.
Au début, Ollie avait accepté de le suivre, juste pour voir ce qu'il lui voulait « en cinq minutes ». Mais même après avoir reçu quelques caresses sur les joues et des baisers chastes, il comprit que cet homme à peine plus âgé que lui ne lui voulait aucun mal.

Un peu avant ses dix-huit ans, Ollie perdit donc sa virginité. Et sans mal.

« T'es mignon », lui avait soufflé son partenaire d'un soir. Ollie pensait détester à nouveau qu'on ne pense de lui que ça, mais la vérité était bien là : il aimait être mignon. C'était sa personnalité, ses goûts (ses couleurs !). Le problème était qu'il n'avait l'air que de ça : mignon. Adorable. Une vraie peluche innocente et immaculée d'un blanc rose pur. Qu'est ce qu'il devait faire, alors ?
Se contenter de jouer le jeu afin de se sentir au mieux dans son image, ou montrer comme il peut être cinglant, puéril et vulgaire pour se libérer ? Il n'arriva jamais à prendre de décision, alors le mieux, c'était encore de couper la poire en deux.

En terminant le lycée (et sans passer par la case de l'examen final), Ollie profita de la délivrance des règles strictes pour se teindre les cheveux. S'il avait gardé le contact avec cet homme ? Bien sûr. Parfois, ils se voyaient et faisaient la même chose que la première fois... mais avec modération. Ollie a dû le faire... trois, quatre fois ? Et rarement accompagnées de baisers, c'était surtout pour le plaisir. Mais jamais il ne trouva cela injuste : ce type aurait pu mal le traiter, le prendre pour une vulgaire poupée en mousse, mais il était au contraire très doux, voire même aussi gentil qu'un petit-ami. C'est avec lui qu'Ollie découvrit toutes les bases de l'attirance, de la sexualité, de la romance... de l'amour, en somme.

Il n'était pas spécialement amoureux. Pas pour de vrai. Pas ce gros doki doki qui amène les papillons dans le ventre et tout le reste. Il était attaché, venait chercher la douceur quand il en avait besoin. Puis un jour, l'homme le quitta. Ou plutôt, ils se quittèrent d'un accord commun. Préférant un peu plus les femmes que les hommes, le garçon se trouva une petite-amie officielle, ce qui ôta à Ollie l'exutoire en sucre duquel il profitait de temps en temps. Le cœur de l'Anglo-japonais ne s'en retrouva pas meurtri, il restait apaisé.
Certes, il ne le voyait plus aujourd'hui jusqu'à de moitié oublier son nom et son visage, mais reste persuadé que son « premier amour », c'était lui. Peut-être était-il vraiment amoureux sans le savoir, tout compte fait ?

Jusqu'à ses 24 ans, Ollie vécut comme un citoyen tout à fait honnête et ordinaire. En fait, c'est toujours le cas. Le tournant majeur le plus récent dans sa vie, c'est la venue du mari nouveau de sa mère, choisit par l'Incontestable pour cette dernière. Naturellement, c'est avec crainte qu'il rencontra ce dernier dans la nouvelle maison du couple, mais il s'avéra être un homme aussi sympathique que banal. C'est d'ailleurs lui qui mit le jeune homme en contact avec un de ses amis, fleuriste qui engagea Ollie qui n'avait pas de travail après le lycée. Tout ce qu'il possédait, désormais, c'était un petit boulot, et l'appartement dans lequel lui et sa mère vivaient...

Il croit au jugement de l'Incontestable quasi-infaillible. Après tout, sa propre mère a su se reconstruire, même avec un soi-disant amour qui relève plus de l'amitié. Si elle a récupéré le pouvoir de faire partie de la ville ainsi, bien portante, heureuse mariée... alors lui aussi, la machine devrait pouvoir lui attribuer le même destin. Et ça, il y croit dur comme fer. Très attaché à sa mère, fils à maman sur les bords, donc, il est inconcevable que l'Incontestable fasse alors une erreur. Sans pour autant s'en mordre les doigts, l'Anglo-japonais a quelque peu hâte de recevoir sa lettre, dont l'arrivée lui serait synonyme de bonheur.

Ollie a donc désormais vingt-quatre années de vécu.

Et il a encore une longue vie de faux et de mensonges à simuler, devant lui.
Ollie ne ment pas particulièrement. Il joue un jeu. Aimer être mignon et vouloir montrer qu'on n'est pas que ça, c'est compliqué, quelque part. Alors, il se cache. Il fait semblant, mais aussi, il essaye d'associer les deux. Pourtant, quand on a la rage, c'est compliqué, de bien vouloir trouver le juste milieu « acceptable » aux yeux des autres...
Ollie est mignon. Et c'est tout, bande de connards.

FACTS:
✗ Le nom de jeune fille de sa mère est Shichinohe, comme le judoka. ✗ Son beau-père s'appelle Tōma Nishijō. ✗ Il n'est jamais retourné à Chiba, où il est né et où sa mère a grandi. ✗ Ollie et sa mère étaient financièrement aisés, mais plus maintenant, depuis le divorce. ✗ Ollie ne s'est pas senti obligé de devoir changer de nom. ✗ Il a un petit accent anglais qui ne s'en va jamais. ✗ Il aime les couleurs pastelles ou tout simplement claires. ✗ Il aime les lapins. ✗ En fait, on peut encore douter de tout les goûts qu'il prétend avoir, sachant qu'il se cache derrière un masque en sucre. ✗ Ollie est persuadé que l'Incontestable fait toujours bien les choses, puisque sa mère semble heureuse...

Inside
Ollie, ce n'est ni plus ni moins qu'un bonbon.

Au-delà de la naïveté qu'il semble porter sur le visage, les épaules, les bras, le torse (viril ?), la totalité de son corps pourtant mince et ses muscles absents, il est pourtant quelqu'un de plus que fiable. On aura tendance à dire que l'habit ne fait pas le moine, mais les intentions d'Ollie à se vêtir de la sorte et à dire aimer telle ou telle chose sont une parfaite démonstration de ce qu'il est et de ce que l'on veut bien croire qu'il soit.
Oui, Ollie Alta est un adorable jeune homme, sous beaucoup de coutures. On peut dire que sa mère l'a bien élevé. Il laisse sa place aux vieilles dames dans le bus et il garde la porte ouverte pour laisser les demoiselles rentrer avant lui. La culture anglaise du gentleman y serait-elle pour quelque chose ?

De goût comme de personnalité, Ollie aime le sucre. C'est un garçon tout mignon, qui en veut rarement aux autres. Si bien que la pureté semble avoir sa propre forme humaine. Oh, bien sûr, ça ne veut pas dire qu'il est tout sauf à prendre au sérieux, ou même un minimum crédible quand il s'agit de le considérer pleinement comme un homme (vous savez, la virilité, toutes ces choses-là...). Mais vraiment : l'Anglo-japonais fait cohabiter sans trop de peine la candeur et la responsabilité. Par exemple, il n'est pas pleurnichard pour un sou. Mais alors, vraiment. Et pourtant ! On s'attendrait à ce qu'il soit un peu femmelette, un peu chochotte. Il n'est en fait même pas peureux.
Son attitude joviale, enthousiaste et si innocente serait-elle grande au point de l'épargner de la frayeur, du vice et du désespoir du monde ? Ce serait bien, un type comme ça... Dommage que ça n'existe pas.

Ollie n'est pas non plus quelqu'un qui pardonne à tout les coups. Forcément, comme tout être humain normalement constitué, il peut bouder, être triste, mais s'avère particulièrement rancunier quand on lui cause du tort.
Il semblerait alors qu'on ne puisse trouver plus de défauts que cela chez cette adorable peluche mouvante. Et le pire, dans tout ça ? C'est qu'il a facilement le coup de foudre.
Genre, vraiment. Il s'attache à coup de cœur sur des hommes comme des femmes. Bien sûr, il n'ira pas les draguer et les prendre comme chasse gardée – le monde entier n'appartient à personne, malgré les expressions – disons simplement que c'est un « gentil défaut » hérité de son père. Et puisque ce dernier en a subi les quelques défauts, mieux vaut ne pas s'y fier entièrement. Ollie a une capacité d'aimer assez expérimentale, mais jamais, ô grand jamais il n'explosera au point de vouloir voler un cœur ou montrer sa jalousie. Et pourtant, Dieu sait à quel point il peut être jaloux !

Car Ollie est jaloux. Et possessif.

C'est très dur de consolider les deux, le grand Amour avec le « A » Tout Puissant, et les sentiments négatifs qui peuvent s'y coller. Surtout qu'une fois en proie à l'un comme à l'autre, Ollie peut craquer et perdre son masque en sucre.

Ah oui, parce qu'en fait, tout ça est faux.

Ou plutôt, Ollie rêve d'être réellement comme ça. Le problème, c'est que personne n'est capable d'être aussi doux, tendre, jovial et innocent sans le faire exprès. C'est donc une grosse blague.
Le but d'Ollie, c'est de faire penser qu'il est comme ça. Alors qu'il n'est qu'un humain.
Ollie ne supporte pas de tomber dans le cliché rose bonbon au point de paraître ridicule. Là est son défi d'une vie : être l'adorable jeune homme qu'on aime, qu'on trouve fiable, adorable, dont on dit qu'il peut être plus que sérieux et tout à fait crédible malgré sa garde-robe, tout en préservant le fait qu'il peut avoir le même langage de charretier que tout le monde ainsi que l'envie soudaine de dire « oh, j'étranglerais bien des chatons dans une bassine d'huile bouillante, moi ! ».

Mais qui aimerait ça ? Et qui y croirait ?
En vérité, Ollie est tout sauf complètement mignon. C'est pourtant ce qu'il demande. On ne choisit pas sa famille, comme ses amis, comme sa propre personnalité... Chez lui, le proverbe du « naturel qui revient au galop » prend énormément part. Car même si Ollie ne pourra jamais être un véritable sucre d'orge par défaut, il tient énormément à son mensonge et à l'étendre au point que même lui finisse par y croire complètement – ce qui est probablement déjà le cas. Quiconque découvrira les vrais pans de sa personnalité sera difficilement amené à le croire quand il dit « je suis mignon, alors ta gueule ». Et comme il a envie que tout le monde le croit !

Du coup ?

Ollie est vulgaire, rancunier, jaloux et possessif (vraiment beaucoup). Et il déteste le cerveau humain pour ne pas lui permettre de switcher de personnalité jusqu'au bout des ongles. Qu'est ce qu'il voudrait être naturellement mignon... mais il ne l'est pas. Vraiment peu de gens savent pour son attitude relâchée et familière, mais il ne faut pas oublier qu'il est un homme. Un homme qui a souffert une fois d'avoir l'air trop gentil, trop doux, trop gna gna gna t'es qu'une merde rose qui sent bon le pet de licorne et qui brille comme les paillettes trou duc', et puis merde.

Bref, Ollie, il est mignon. C'est plus simple pour tout le monde.

Out
Donc, en fait, là aussi Ollie il a des choses à cacher.

Eh ben non, en fait, pas du tout. La façon dont il se tient, s'habille, bref, ce que le monde entier peut voir sans qu'il ne puisse le cacher, n'a aucune surprise.

Ollie, il a l'allure d'une poupée. ♥

Gardons toutefois en tête quelque chose d'important, de capital, même : quoi qu'on en dise, quelques soient ses vêtements, son attitude, ses goûts et ses couleurs, Ollie est un homme ET se considère pleinement comme tel. Il n'a aucun doute sur son identité et contredira tous ceux qui émettront l'idée à ce propos. Ça, c'est fait.
Ollie est un garçon.

Et comme beaucoup de garçons (disons plutôt d'hommes, une fois les vingt-quatre ans passés), il mesure une taille aussi grande que moyenne. Un mètre 75, pour être précis. Et comme il est léger, facile à porter comme un autre sac à patates sur l'épaule ou même sous le bras, il est mince et semble quelque peu facile à casser en deux comme un spaghetti cru. Car ce qui fait défaut aussi dans sa constitution virile, ce sont ses muscles. Ollie a vraiment une force petite, pour ne pas dire qu'en fait, il a le minimum de ce que Mère Nature offre en général. Clairement, il n'a pas le physique pour se battre ; heureusement qu'il n'est qu'une langue de vipère, et pas une brute !

Ce qui attire tout de suite l'oeil, évidemment, ce sont ses cheveux. Au-delà de cette teinture parfaitement rose et sans l'imperfection de trouver quelconque mèche d'une autre couleur, Ollie a naturellement les cheveux noirs de sa mère. Mélange parfait des deux cultures, il a donc hérité des yeux bleus clairs (très clairs !) de son père. Il n'y peut d'ailleurs pas grand-chose si ses mèches ont la vilaine tendance à rester ébouriffées, ça apporte toutefois cette douce envie d'y plonger les mains et de les tripoter. Car l'aspect peluche d'Ollie réside surtout là-dedans. Le reste est vraiment naturel, jusqu'à sa peau claire, un peu laiteuse, mais saupoudrée un peu partout de tâches de rousseur.

Des tâches de rousseur, il en a vraiment partout. Sur le visage, les bras, les jambes, un sacré mix qui aura cependant bien plus tiré du côté britannique qu'asiatique ! Il n'y a que la forme du visage, plutôt ronde et aux joues légèrement rebondies, qui laisseront pensé qu'il est bien japonais de moitié ! Sûrement pour cela qu'il s'imprègne au maximum de toute la culture moe et tout ce qui peut rappeler le côté un peu trop kawaii-cliché de la nation, avec ce rose, ce pastel, ce... bref, tout ce dont on ne peut s'empêcher de parler quant à la garde-robe d'Ollie.

Il s'habille rarement de couleurs sombres. Ça revient sur du rose (sans déconner), du violet, du bleu ciel, du bleu électrique, du vert pomme, un blanc pur ou cassé... un peu de noir quand la situation l'exige, et au mieux, du gris, quand on veut rester dans les tons sombres. Cependant, que personne ne se méprenne sur la nature du vêtement. Pas de robes, ni de jupes, encore moins de talons hauts ou de maquillages et tout les bijoux féminins et bien fantaisistes comme on les aime (pas).
Car Ollie est un homme.

Il ne se sert toutefois pas de ce physique pour charmer. Pour tromper l'oeil des autres, il y a le physique pour faire la moitié du boulot. Être mignon d'apparence n'est pas une corvée, c'est tout simplement ce qu'il aime et ce qu'il aimerait être.
Alors, à force d'insister, peut-être a-t-il en effet un peu trop forcé sur le parlant « je suis mignon, si si, je suis mignon et je t'encule. »

N'est-il pas chou ?
Chû Senju
Messages postés : 407
Inscrit.e le : 04/04/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : La plus jolie lune ☾
Autre:
posté
le Sam 20 Oct - 16:01
par Chû Senju
Coucou, toi ! On s'connait pas, mais bonne ''reconstruction'' de cutie perso & bonne rédaction quand même ! ^^
Michiru Hôno
Messages postés : 166
Inscrit.e le : 10/10/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Benoit Renart
Autre: Michiru dit "Bonne nuit" à la place de "Bonjour" et vice/versa.
α Ursae Minoris
posté
le Sam 20 Oct - 16:10
par Michiru Hôno
Bon courage pour la validation, j'adore le look du perso o/
Moon Raitô
Messages postés : 427
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Un adorable chaton ♥
Autre:
Croquette
posté
le Sam 20 Oct - 18:51
par Moon Raitô
Owi, on souhaite une bonne reconstruction à Olliiiie "Liar" has a color. | 1984817200 ❤️ bon courage pour la création du vava et la rédaction :3 *disparaît dans un nuage de paillettes*
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Sam 20 Oct - 22:54
par Invité
Owi, la reviendance !
Bonne reconstruction ♥️
Aiichirô Taniguchi
Messages postés : 275
Inscrit.e le : 30/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Kimi, le jaune d’œuf.
Autre: Avatar : Seijuro Akashi
Jɇ suis Aϐsσlυ.
♚Jɇ suis Aϐsσlυ.♔
posté
le Dim 21 Oct - 0:14
par Aiichirô Taniguchi
Bonne reconstitution !

En espérant qu'Ollie resta quand même un gentil petit lapin "Liar" has a color. | 2418404576
Ashley A. Agena
Messages postés : 83
Inscrit.e le : 10/04/2018
posté
le Dim 21 Oct - 15:38
par Ashley A. Agena
Bon reboot (si j'ai bien compris) !
J'aime beaucoup le feat que tu as choisi :) Bon courage pour la suite !
Honoka Nicolson
Messages postés : 1513
Inscrit.e le : 23/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Zetsu Izumo
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Fast'action de Logan
Fast'action de Logan
posté
le Dim 21 Oct - 15:48
par Honoka Nicolson
Bonne refonte Ollie ! o/
Bacon L. Beigbeder
Messages postés : 1796
Inscrit.e le : 23/08/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Celle qui fait du couscous.
Autre: Connard pathétique IRL, passe ta route.
#JeSuisJeanne
#JeSuisJeanne
posté
le Jeu 25 Oct - 15:02
par Bacon L. Beigbeder
J'veuxlire, j'veuxlire, j'veuxlire, j'veuxlire. "Liar" has a color. | 1984817200

J'ai dit que j'voulais lire ? "Liar" has a color. | 3912395661
Ollie Alta
Messages postés : 159
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se :
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Veuf noir
Veuf noir
posté
le Dim 28 Oct - 17:33
par Ollie Alta
Merci merci ♥️ C'est beau, ce tout plein d'amour ;A;

Je suis désolée du temps que ça prend, je profite un peu trop des vacs pour glander- Mais demain, je tâcherai de tout faire ! Juré sans craché ! (car sinon, c'est pas propre)
Joey U. Miyamoto
Messages postés : 166
Inscrit.e le : 16/01/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mag~
Autre: Née le 9 octobre :26 ans
posté
le Dim 28 Oct - 19:38
par Joey U. Miyamoto
C0URAGE MA BUBBLE-GUM! <3
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mar 30 Oct - 9:45
par Makoto Nanase
Délai dépassé, ajout de trois jours supplémentaires o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

"Liar" has a color. | 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit "Liar" has a color. | 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
"Liar" has a color. | Ld7d
"Liar" has a color. | BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
"Liar" has a color. | Cn3Ckyx
"Liar" has a color. | 1EPYLUw
"Liar" has a color. | DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
"Liar" has a color. | E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
"Liar" has a color. | 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
"Liar" has a color. | Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
"Liar" has a color. | YqECw0j
Ollie Alta
Messages postés : 159
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se :
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Veuf noir
Veuf noir
posté
le Mar 30 Oct - 11:19
par Ollie Alta
VOUALA C'EST FINI.

Vraiment désolée d'avoir tardé, mais normalement, tout est bon !
Moon Raitô
Messages postés : 427
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Un adorable chaton ♥
Autre:
Croquette
posté
le Mar 30 Oct - 23:11
par Moon Raitô
Analyse de fiche
Le staff de Just Married te souhaite la re-bienvenue sur le forum ♥️

Introduction

Hellow bubble-gum "Liar" has a color. | 1984817200
Je lorgnais justement sur ta fichette aujourd’hui.
J’tiens à dire avant toute chose – si jl’ai pas déjà dit y’a longtemps, c’est possible "Liar" has a color. | 517494357 - que je surkiffe le skin d’Ollie ** My god, il est trop… Mignon. "Liar" has a color. | 3766924225

PS: Le titre de ta fiche m'a rappelé cette chanson "Liar" has a color. | 901032552

Histoire

Perfect ♥️

Caractère

Nickel ♥️

Physique

contredira tout ceux qui émettront l'idée à ce propos
Validé aussi ♥️

Conclusion

Bon bah… C’est tout bon pour moi, darling ! ~

J’me suis laissée hypnotiser par la fiche, mais d’une force. o_o’ T'imagines même pas.
Aucune faute ou presque. Un style super agréable à la lecture, qui donne envie d’en lire encore, encore et encore... Bref, j’suis charmée. A la fois par ta plume et ton perso, touchant de réalisme et de contradictions intérieures… Qui le rendent encore plus craquant à mes yeux ♥️ "Liar" has a color. | 2078551763

Bref, cette refonte était un vrai régal. Et comme j’reste sur ma faim, j’suivrai ses nouveaux pas ici-bas avec une réelle joie ! "Liar" has a color. | 2432113367 (et pourquoi pas te gratouiller un lien au passage :3)
Amuse-toi bien ♥️

Analyse : 1/3


Pré-validation par Moon
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Mar 30 Oct - 23:19
par Kaori Vanzine
"Liar" has a color. | 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
"Liar" has a color. | Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-Chevalier"Liar" has a color. | 50-50-2Earth Wolf"Liar" has a color. | 50x50-56504f9 "Liar" has a color. | Svin"Liar" has a color. | 3zm1 "Liar" has a color. | 5yh3"Liar" has a color. | Opol0Q6"Liar" has a color. | FHZzEDv"Liar" has a color. | 7Uxn8zP"Liar" has a color. | 494ZUS0"Liar" has a color. | 1553711497-50-50FTM 50x500"Liar" has a color. | B50x50"Liar" has a color. | 1553722908-no-50x50"Liar" has a color. | Tdj2"Liar" has a color. | Logo_510"Liar" has a color. | 190412122437274038 "Liar" has a color. | RXqdRpD"Liar" has a color. | Logo5010"Liar" has a color. | VBL1j1M "Liar" has a color. | 1559228694-50x50"Liar" has a color. | Qlaa "Liar" has a color. | IcoSC5050 "Liar" has a color. | Bouton10 "Liar" has a color. | Bouton15