Eto Sabourdy
Messages postés : 15
Inscrit.e le : 30/10/2018
posté
le Mer 31 Oct - 1:48
par Eto Sabourdy
Eto Lerouge
"Les animaux ont un mérite : ils ne déçoivent jamais."

Généralités
Nom ;; Lerouge
Prénoms ;; Eto
Âge ;; 30 ans
Genre ;; C'est une demoiselle.
Origines ;; Japonaise et française.
Activité ;; Documentaliste animalière renommée pour son travail principalement sur le terrain, de par son expertise dans le comportement animal, de bien des espèces.
Sexualité ;; Jusqu'à maintenant, le peu de relations qu'elle a eu ont été avec des hommes.
Avatar ;; Illustrations de Wlop GhostBlade
Règlement ;;
Chemin ;; Celui avec un panneau où il était écrit "30 rp's atteint"  Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 901032552
Commentaire ;; J'vous aime les mochetés Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3912395661
Un bout de vie parmi des milliards d'autres

Les deux hommes de sa vie


-Eto ! Eto ! Où te caches-tu, vilaine fille ?

La voix de Madame Hoshi s’élevait dans le jardin de l’orphelinat, d’un brin quelque peu colérique. Elle cherchait depuis bien dix minutes une enfant, une fillette de quatre ans, qui avait été amené ici lorsqu'elle était à peine née. Un petit bout de vie qu’on avait lâchement délaissé, comme bien d’autres ici. Et comme bien d’autres ici, on ne savait pas qui étaient ses parents ni pour quelles raisons elle avait été ainsi abandonné… mais ça ne l’empêchait en aucun cas d’être emplie de vivacité, de curiosité et de joie. Un petit bout de vie qui allait peut-être et enfin pouvoir prendre un nouveau départ.

-Je suis là, madame Hoshi ! J’ai trouvé une bête très, très vizarre !

La tutrice avait eu un sursaut en entendant la voix de l’enfant soudainement sortir d’un petit endroit. Un petit endroit où les plantes abondaient et où seulement un petit être avait la possibilité de se faufiler. Et justement, ce petit être venait faire marche arrière sur ses genoux pour sortir de sa cachette… et ainsi se relever avec sa belle petite robe rose devenue noire de terre. Tout comme ses mains, ses bras, ses jambes et même son visage. Elle n’avait jamais peur de se salir, de se traîner dans la terre, tant elle aimait aller dans le jardin et observer la vie de ce dernier. Que ce soit petits animaux tels que les oiseaux, les bestioles tels que les insectes, ou même les chats qui viennent parfois se faufiler entre ces murs. Elle avait une passion débordante de curiosité pour la faune, mais n’avait pas tellement de quoi obtenir toutes les réponses souhaitées avec de simples livres pour enfant ou même des tutrices qui n’y connaissent rien en animal. Elle menait donc parfois ses propres enquête pour apprendre à connaître la nouvelle bête découverte… et combien de fois ses petits camarades ou même les dames qui s’occupaient d’elle avaient hurlé en trouvant telle ou telle bestiole dans la bâtisse. Et combien de fois Eto avait hurlé, à son tour, de colère en apprenant qu’on avait écrasé ou chassé ce qu’elle appelait son ami.

-Eto… je t’avais dit de ne pas bouger du canapé et encore moins te salir ! Des très gentilles personnes sont venues exprès pour venir te voir toi, et te voilà pleine de terre… oh, puis on ne dit pas vizarre… mais bizarre ! Maintenant lève-toi, on t’attend avec grande impatience.


-Mais… mais… je m’en fiche, regardez ce que j’ai trouvé !…

La petite levait sa main droite vers la tutrice et l’ouvrait d’un seul coup, découvrant alors une énorme et grosse bête noire… qui provoqua un gros hurlement de la part de Madame Hoshi. Un hurlement qui lui même provoquait un soupir agacé de la part d’Eto. Elle ne comprenait pas pourquoi elle criait devant une simple bête, devant quelque chose qui était dix fois plus petit qu’elle.  Mais elle tâchait tout de même de bien vite refermer la main et la mettre dans son dos pour éviter qu’on l’oblige à la lâcher avant qu’elle n’ait le temps de savoir ce que c’est. C’est même avec le regard empli d’innocence enfantine qu’elle fixait celui de son aînée qui, lui, était empli de colère.

-Eto, j’espère que tu as lâché cette bête là où elle doit être ! Et ne dis pas que tu te fiches de pouvoir être adoptée… crois-moi que c’est l’une des meilleures qui puissent t’arriver.

La main libre dans celle de Madame Hoshi, Eto fut alors aussitôt amenée face à ceux qui pourraient être ses nouveaux parents. Cependant, méfiante, elle restait cachée derrière l’obstacle que formait sa tutrice entre le couple et elle. Le premier à s’approcher fut… le plus grand monsieur. Car oui, il y en avait deux. Pas de femme. Ce qui n’interloqua pas du tout l’enfant. Non, car elle n’avait jamais vraiment posé de question sur ce que pouvait être une vraie famille… ce à quoi on peut naturellement répondre « Une maman, un papa et leurs enfants. ». Ici, ce qui l’interloquait un peu plus, c’était la question que lui posait alors l’homme en s’accroupissant pour être à sa hauteur.

-Alors, Eto… à ce qu’il paraît, tu aimes beaucoup les animaux ?

Ce à quoi répondait affirmativement et évidemment Eto, d’un hochement de tête. Puis, elle eut un éclair de génie… et sortait de sa dite cachette pour approcher de l’inconnu avec sa main close tendue, avant de soudainement l’ouvrir avant que Madame Hoshi n’ait le temps de réagir. Elle présentait alors à cet homme la bête qu’elle avait trouvé, le regard empli d’espoir. Si personne ici ne pouvait lui répondre, peut-être alors que quelqu’un d’extérieur en avait les capacités. Cela se voyait à peine que l’adoption était la dernière chose qui la préoccupait...

-Vous savez ce que c’est, monsieur ? Je l’ai trouvé dans le jardin.

Prit d’abord de court, l’homme eut un rictus avant d’éclater de rire en cœur avec son compagnon, qui approchait à son tour. Le dit plus grand des deux venait alors récupérer l’insecte que tenait l’enfant avant de lui sourire, d’un sourire tendre et amusé. On y voyait déjà toute l’affection qu’il portait envers cette petite, qu’il ne connaissait pourtant aucunement.

-Appelle moi donc Cléandre ma jolie, et non pas monsieur… puis lui c’est Giichiro, mon époux. Tu peux même nous tutoyer si tu le préfères, faisait alors l'homme d'une voix douce, Mais sinon, oui, je sais ce qu’est cet insecte… et c’est un sacré coléoptère que tu as ici trouvé au péril de ta robe... je te félicite. C’est une espèce omnivore, soit qui mange autant des plantes que d'autres insectes, et à la carapace très, très solide. Après si tu veux savoir d’autres choses sur ces bêtes ou d’autres encore, nous sommes prêt à te répondre ! Autant de questions qu'il le faudra pour que la belle demoiselle que nous avons là, soit satisfaite.

-Co…. Coléotère ! J’aime beaucoup ce nom ! Sinon oui, j'ai plein de choses à demander sur plein de bêtes ! Tout plein même !

Les deux perles émeraudes de l’enfant s’étaient illuminées de joie, avant de poser mille et unes autres questions. Milles et une autres questions sur la vie du coléoptère, sur celle de la fourmis, du chat, de l’abeille, du gros oiseau noir alias le corbeau… ce à quoi le couple répondait patiemment. Petit à petit, le rapprochement se faisait ainsi et la petite Eto se mettait à rire avec eux, vis-à-vis de telle information ou telle blague de la part de l’un, ou de l’autre. Elle posait ainsi d'autres questions mais cette fois-ci sur leur propre vie, et s'ouvrait lentement à eux. Elle les acceptait lentement, mais sûrement, au creux de son petit cœur déjà très sélectif pour son jeune âge. La peur d’un nouveau rejet, d’un nouvel abandon était présent, mais cette crainte s’apaisait au fur et à mesure des heures passées à leurs côtés. Des heures qui devinrent, par la suite, chaque jour, et ce loin de l'orphelinat.


-------------------


Petit bourgeon s’épanouit


La petite Eto, enfant autrefois orpheline, s’était vite intégrée à sa nouvelle famille, dans sa nouvelle et vaste maison, au milieu de bien d’animaux et plantes. Des animaux de son père français qui les ramenait de ses voyages. Ses voyages de grand documentaliste animalier, aux quatre coins du globe, et qui faisait toute l’admiration de sa fille. Sinon, des plantes de son père japonais qui était un grand botaniste professionnel, avec sa propre serre dans le jardin. Tout un environnement plus que parfait pour une enfant en soif d’apprendre, passionnée par la faune qui est fatalement liée à la flore, à côtoyer ces deux points plus qu’important à ses yeux dans une diversité totale.

Une diversité effectivement totale, puisqu'ils n’avaient pas que leur chien ou leurs chats en tant qu'animaux de compagnie... non. Il y avait aussi deux renards, un cacatoès, ou encore un iguane qui cohabitaient avec la famille, dans cette maison. Tous des animaux récupérés lorsqu’ils étaient bébés par Cléandre, les ayant trouvé en pleine nature, blessé, malade, ou du fait de leurs parents décédés... Il s’est donc fatalement occupé de ces petits lors de ses voyages, et ayant les certificats et les emplacements nécessaires à l’obtention d’animaux aussi exotiques, il les gardait car ces derniers étaient trop habitués aux humains. Tout cela au plus grand bonheur de la petite Eto, qui avait très vite créé un lien fort avec chaque bête de la maison.

Ce petit bout de vie était donc plus qu’heureux, et adorait ses deux pères, tous ses animaux, toutes ses plantes, ainsi que le reste de sa famille… que ce soit celle japonaise, ou française. Elle adorait particulièrement aller en France, et surtout chez sa grand-mère Hannah qui y habitait. Qui y habitait dans le Sud, en pleine campagne, toute aussi entourée d’animaux. Une fermière, une femme de caractère, qui était plus qu’un exemple à suivre aux yeux de la petite Eto. C’est même particulièrement ici qu’elle apprit autant à parler couramment le français, qu’à monter à cheval, qu’à faire naître des veaux, et grossir d'avantage ses connaissances sur tous ces animaux. Dés qu’elle le pouvait, elle allait donc chez sa grand-mère favorite et vivait, avec cette dernière, au rythme de la ferme.

Eto grandissait d’ailleurs très vite, autant physiquement que mentalement, à tel point qu’il était parfois dur de la suivre ou simplement de réaliser à quel point c’était une enfant avancée. Pour dire, à sept ans elle parlait aussi bien français que son japonais, tout en ayant une connaissance sur les animaux et plantes d’une extrême diversité, et tout en sachant également lire, écrire. Le genre de petite fille modèle, mais c’est surtout parce qu’elle avait un but bien précis… soit devenir le même genre de documentaliste animalier que son père, et être autant reconnue que lui pour son propre travail. Pour son propre travail, de son propre amour pour les animaux, et aussi puiser de ce don particulier qu’elle possède avec eux. Ce don de les apaiser, de faire en sorte qu’ils l’écoutent.

Une enfant donc assez particulière, qui préférait même et largement s’occuper de ses animaux que de jouer aux poupées. Qui préférait traîner dans la terre à chercher des vers de terre pour un oiseau blessé et qu’elle avait trouvé, que de jouer à la dinnette. Qui préférait même se vanter d’avoir trouvé une très grosse araignée chez elle et de l’avoir remise dehors, que de se vanter d’avoir une jolie robe.


-------------------


L'espoir d'un amour éternel, devenu poussière



-Non, tu mens…, faisait Eto d’une voix presque muette tant la nouvelle lui tombait brusquement dessus, ce n’est pas possible, non… non...

Ce sourire d’abruti finit, cette lueur toujours pleine de malice dans son regard, la cicatrice qui lui parcourait la jour droite, ses tatouages, l’odeur de cigarette… tout revenait brutalement dans la tête d’Eto, comme pour l’écorcher d’avantage. L’écorcher, lui rappeler cette personne qu’elle venait de perdre à jamais, et qu’elle ne pourrait jamais plus engueuler pour ses conneries, dont elle ne pourrait jamais plus rire aux éclats car il avait peur d’une simple luciole, dont elle ne pourrait jamais plus sentir ses lèvres contre les siennes. Leur histoire s’était soudainement éteinte, aussi vite qu’une bête lumière de salon dont on venait de fermer l’interrupteur.  

Leur histoire, c’était le genre d’histoire qu’on voit dans les films. Celle avec ce mec qui se croit tout permis, qui fout sa merde partout où il passe, et qui emmerde surtout une personne, soit une fille. Il la cherche pour attirer son attention, il l’agace chaque jour et s’en amuse, mais elle ne se laisse pas faire. Un jeu pour l’un, un vrai calvaire pour l’autre. Pour ensuite devenir électrisant, à en faire redresser les poils. Un rapprochement, aussi soudain l’un que pour l’autre. Un rapprochement, puis un baiser, puis du désir. Quelque chose qui va à la fois vite, et lentement, rythmé par leurs simples envies d’être l’un, avec l’autre. Quelque chose qui avait démarré à la fin de l’adolescence, pour partir en morceaux alors qu’Eto venait de finir sa première année d’études en zoologie.   

-Eto... je suis désolé… je ne mens pas… j’aimerais, mais non...

Comme si elle était devenue sourde, la jeune femme fixait la feuille l’invitant à la veillée funèbre, et relisait le nom du défunt plusieurs fois… mais il restait le même. Il était toujours inscrit Max Hashimoto. Son Max. Celui avec qui elle avait tant été complice, tant été proche. A qui elle s’était entièrement dévoilée sous toutes les coutures. Les larmes ruisselaient d’elles-même sur ses joues, sans qu’un seul son ne remonte de ses lèvres, de sa gorge. Les bruits diverses de l’aéroport résonnaient dans sa tête, comme un bruit sourd, dans son silence qui exprimait la douleur du départ précipité de celui avec qui elle comptait bien finir mariée, malgré sa haine pour le système de l’Incontestable depuis qu’elle est enfant.

-Il est mort en conduisant, c’est ça ?, demandait-elle alors en tournant ses yeux rougis par les pleures vers le seul membre de la famille Ito qui avait pensé à la prévenir, elle aussi.

-Oui… il roulait trop vite en moto, et il neigeait, cette nuit-là...

-Et moi qui croyais qu’il ne répondait plus depuis trois jours car il avait encore cassé son téléphone… mais... c’est lui qui… qui…

Ne réussissant à finir sa phrase, elle fut prise d’un violent sanglot, joignant ses mains contre son cœur tout en se recroquevillant sur elle-même, la feuille se froissant entre ses doigts. Comme si la vérité la frappait une nouvelle fois, encore plus violemment. Ses parents approchèrent alors pour la prendre dans leurs bras, remerciant du regard le grand frère du défunt de s’être déplacé.

-Surtout si quelque chose ne va pas, n’hésite pas à m’appeler… et il tenait plus que tout à toi, même si tu dois déjà le savoir toi-même. De mon côté, en tout cas, il me disait sans cesse qu’il espérait que l’Incontestable le marri avec toi… ou pour reprendre ses mots, avec une si sublime folle aux animaux…, expliquait-il avec un léger sourire, Courage Eto, à plus tard...

Eto le regardait partir tandis que ses larmes continuaient de couler, complètement assommée. Les dernières paroles du frère de Max lui firent même plus de mal qu’autre chose, puisque cela lui rappelait qu’en prime elle allait fatalement devoir, au plus tard possible, être mariée à quelqu’un d’autre. A quelqu’un d’autre qui n’était pas Max, pas celui pour qui elle avait entièrement donné son cœur. Le seul qui lui avait donné envie d’être mariée, quitte à ce que cela perturbe ses études en France et même son boulot plus tard, comme son père documentaliste qui devait rentrer tous les quatorze jours en étant même à l’autre bout du pays, qu’importe sa célébrité. Désormais, cela était redevenu un horrible sort à ses yeux, une entrave, un blocage. Elle voulait juste retrouver son Max, à qui elle n’avait même pas pu dire au revoir.

-------------------


L’envol



C’est à l’âge de 26 ans, soit cinq ans après son master en zoologie suivit de deux autres années au cours desquelles elle voyagea avec son père pour puiser dans ses conseils tout en apprenant la photographie à côté, qu’Eto connue enfin le grand succès. En effet, dés son premier reportage la jeune femme n’avait pas fait les choses à moitié… ayant même rédigé un bouquin de ses propres mains avec l’aide d’autres professionnels. Un reportage sur le Pantanal, soit la plus grande zone humide du monde situé en Amérique du Sud, où plus de 600 espèces d’oiseaux y sont répertoriés. Et lorsqu’elle était là-bas avec son équipe, la documentaliste en herbe a puisé dans toutes ses connaissances, tout son instinct, pour obtenir une image de chaque espèce, ou presque, tout en notant chaque détail de leur comportement. Un premier reportage donc d’une qualité rare, où on la voit même approcher tout un groupe d’aras hyacinthe de très près, par le biais de simples imitations de cris et du peu de nourriture qu'elle avait. Un reportage très complet, où elle n’a malheureusement pas pu y mettre toutes ses recherches, tout son travail… d’où le bouquin qui lui répertorie absolument tout son travail lors de son année et quelques mois au Pantanal.

Suite à ça, elle fut félicité par bien des plus grands spécialistes de la faune… ayant même une aventure avec l’un d’entre eux, mais qui ne dura guère longtemps. En effet, aussitôt les diverses mérites pour son travail reçus, un bref repos chez ses parents où ces derniers lui offrirent d’ailleurs un jeune chien loup américain, et la jeune aventurière repartait déjà à l’autre bout du globe avec son nouveau compagnon de voyage. Elle avait non seulement envie de côtoyer à nouveau autant d’espèces sauvages, mais elle bataillait aussi contre le temps et ses futures obligations d’épouse. Chaque fois que ses parents l’appelaient, eh bien chaque fois elle avait cette boule au ventre que l’un d’eux lui dise qu’il avait reçu une lettre rose à son nom et qu’elle devait impérativement rentrer. Mais heureusement, l’Incontestable semblait la laisser en paix comme pour lui laisser du répit depuis le départ de Max, et elle en profitait grandement. Elle partait ainsi sur les terres de l’Australie pendant six mois, sur les banquises de l’Antarctique pendant six autres encore, dans les plus grandes zones forestières de France une année durant. Et à chacun de tous ses voyages, elle fit des rencontres autant animales qu’humaines qui la faisaient évoluer, changer, et surtout en apprendre toujours plus.

Désormais documentaliste animalière renommée pour son travail, ses recherches, ses livres et sa si spécifique approche des animaux, Eto enchaînait également les invitations de presse, de divers conventions sur l’espèce animale en tout genre, sur des plateaux télévisés tout autant sur les chaînes qui regroupent les documentaires spécifiquement animalier que juste celui des informations… bref, un peu partout, mais elle n'en faisait généralement que la moitié. A ses yeux, c’était d’avantage une perte de temps, qu’importe que cela lui rapporte toujours plus de notoriété, puisque celle-ci était déjà bien présente. Voyager et détailler le comportement des animaux qu’elle pouvait rencontrer, se mettre au défi de prendre une photo de tel animal présent sur telle terre et le proche possible, voilà ce qui l’importait vraiment. Surtout et toujours accompagnée de son fidèle Navokk, devant lequel tout le monde s’extasiait comme si c’était un vrai loup, alors qu’il était tout à fait comme n’importe quel chien… à juste titre d’avoir la chance de pouvoir parcourir des kilomètres et des kilomètres de terres sauvages comme ses congénères, en compagnie de sa maîtresse.

Eto ne tarda d’ailleurs pas à repartir de plus belle, voyage en avion et décalages horaires étant désormais plus qu’une habitude pour elle. Cette fois-ci, elle débarquait en Mongolie pour observer et prendre en images la faune des terres sauvages. Elle fit, comme à son habitude, un travail remarquable... loup, ours, faucon, milan, takhi, manuul ou encore léopard des neiges ayant été filmés et photographiés en à peine six mois de temps, ce qui étai gros pour des animaux difficile à apercevoir. Il lui restait évidemment tout un tas d’autres animaux à voir, mais pour cela la jeune femme était des plus confiantes. Toujours grâce à un optimisme et un instinct qui la guidaient à chacun de ses reportages, pour toujours obtenir un travail qui révélait toute la beauté et la férocité de la nature sauvage.

-------------------

Mamie Hannah


-Bonjour toi, je suis sûr que tu as essayé de la réveiller... Tu râlais tous les matins pour avoir tes fruits…

Eto venait présenter sa main à Olly, le gris du gabon de sa grand-mère, celui-ci lui grimpant dessus en poussant de petits bruits. La jeune femme eut alors à nouveau les larmes qui lui montaient, se rappelant d’à quel point il était proche d’Hannah, à quel point il l’aimait. A un tel point qu’elle pouvait aller s’occuper des animaux de la ferme sans qu’il ne daigne bouger de son épaule, s’envoler loin dans la nature. La jeune femme s’en rappelait comme si c’était hier, caressant tendrement la tête de l’oiseau.

-Mais maintenant elle ne reviendra plus… c’est moi qui vais m’occuper de toi, maintenant, d’accord ?… Avec Lucky…

Le chien levait la tête vers Eto en entendant son nom, restant collé à sa jambe comme pour chercher du réconfort. Et la jeune femme en faisait autant en s’occupant d’eux, quelques pleures lui coulant encore sur le visage. Son plus gros sanglot était passé, mais la douleur persistait malgré elle. La douleur d’un nouveau départ précipité... sans qu’elle n’ait, une fois de plus, eu le temps de lui dire au revoir.

-Ma chérie… tu as des souvenirs spécifiques que tu veux reprendre ?… Des photos en particulier ?…

Eto tournait alors la tête vers son père, Cléandre, s’essuyant les joues avec sa main libre avant de réfléchir rapidement à quel souvenir, si ce n’est les animaux, qu’elle pouvait reprendre. Un souvenir qui lui tient vraiment à cœur.

-Eh bien… je veux seulement reprendre ses boucles d’oreilles, si c’est possible...

-Elle les gardait déjà pour toi, Eto… en quelque sorte ton héritage, vu qu’elle tenait effectivement et énormément à ces boucles d’oreilles…

Il lui souriait tristement, avant de venir lui embrasser le front. Ses yeux et ses joues étaient aussi rouges que ceux de sa filles, mais il aimait encore moins qu’elle démontrer ses émotions. Il faisait donc plus ou moins mine de rien, mais Eto le comprenait parfaitement.

-Je vais rester un peu à la maison quand on rentrera au Japon, le temps que ça aille mieux… j’ai envie de passer un peu de temps avec vous avant de repartir en Mongolie…

-Tu restes autant de temps que tu le souhaites, ma puce… de toute façon refaire les préparatifs du voyage et de l’équipe va prendre du temps, puis de ce que tu m’avais déjà envoyé, tu as fait du sacré travail. Donc penses à te reposer… tu en fais d’avantage que moi du temps où je pouvais aussi partir une année entière, et j’en passe.

La jeune femme hochait alors la tête avant de remettre Olly dans sa cage, remplir son bol de graines, avant de partir rejoindre sa famille, dont la discussion tournait autour de ce qu’ils allaient bien pouvoir faire de cette maison, cette petite ferme. Mais Eto ne participait en rien à leur débat, s’asseyant dans un coin du salon, à terre, où tout le monde était réuni. Elle prenait Lucky entre ses jambes et le caressait, Navokk venant également s’allonger contre elle. Les yeux perdus dans le vide, les voix devinrent rapidement un bruit sourd, comme les bruits de l’aéroport, la nuit où elle avait perdu Max. Et lentement, en se ressassant silencieusement les diverses moments passés avec sa grand-mère, Eto s’endormait, dos contre le mur. Un lieu de repos de choix pour une aventurière qui avait dormi à la belle étoile un nombre incalculable de fois. La fatigue du décalage horaire, la fatigue du voyage en avion prit précipitamment, la fatigue des sanglots… tout ça l’emportait dans un sommeil profond, bercée par les voix de sa famille et la chaleur que lui procuraient les deux chiens. Un sommeil où elle rêva de sa chère grand-mère, qui lui disait qu’elle était fière de sa petite fille, de son parcours de vie, de son travail, et que cette dernière ne devait pas avoir peur du futur… tout un flot de paroles qui lui firent tellement du bien, qui paraissaient tellement vraies, que la jeune femme se réveilla en sursaut. Un réveil suite auquel elle se sentait soudainement apaisée, comme si Hannah était vraiment venue lui dire au revoir. Un apaisement qui l’aiderait à affronter tout ça, à vite redevenir la joyeuse et vive Eto, la femme qui murmurait à l’oreille de toute bêtes.

Une âme ensoleillée, qui réchauffe comme qui brûle

Max, de son vivant, et son frère aîné sont dans un bar, la discussion étant alors soudainement engagée à parler d’Eto.

-Dis Max, ce n’est pas pour t’embêter mais… j’ai peur que tu t’accroches trop à cette Eto, alors que le système va possiblement vous séparer un jour. Enfin… le système choisi notre âme sœur… après ça se trouve c’est la tienne, mais rien n’est sûr… donc qu’est-ce qu’elle a de si spéciale pour que tu espères tant finir ta vie avec elle malgré les divers risques ?

Le cadet des deux levait alors des pupilles vers son frère dont la lueur démontrait un certain étonnement, comme si ce dernier avait loupé tout un épisode.

-Qu’est-c’qu’elle a de si spécial ? Tu n’l’a vraiment pas remarqué lorsqu’on a été au resto avec ta femme et toi ?… Sérieux, cette fille c’t’un tout, un tout qui t’secoue, qui t’fait réfléchir dans ta petite caboche, sans même le faire exprès. Un soleil qui à la fois réchauffe, mais auquel on peut aussi énormément se brûler sans connaître le personnage. J’me suis d’ailleurs moi-même énormément brûlé à elle, tellement de fois que j’peux plus les compter. Et ça car c’est une âme libre, imprévisible, qui aime avoir de l’espace et surtout qu’on n’la bloque pas dans ses projets. Une âme qui ne repousse personne, mais qui ne s’attache non plus à personne. Ou du moins, sauf si on est un même genre d’forceur que moi pour rentrer dans son cœur qui s’ouvre difficilement malgré les joyeux sourires qu’elle peut lancer à n’importe qui. Un être qui peut donc être super jovial, comme aussi féroce qu’un chien fou si l’on s’en prend à un simple animal devant elle, comme aussi fragile qu’un papillon dont on doit prendre soin pour qu’il puisse toujours voler..., il s’arrêtait deux minutes pour prendre une gorgée de sa bière, Après, c’est aussi une simple humaine qui est aussi bornée qu’un âne, qui peut râler, devenir capricieuse pour pas grand-chose, qui a une fierté bien encrée, qui peut être horriblement chiante… mais quel humain n’est pas composé de défauts, hein ? C’est donc sa personne en elle-même qui me fascine, que j’aime autant, et avec qui j’espère finir ma vie. Qu’importe qu’elle doit être toujours à l’autre bout du monde d’ici plusieurs années, j’suis prêt à être marié avec une aussi sublime folle aux animaux... si l’Incontestable veut bien être sympa.

La belle fille aux yeux d'émeraudes

Les talons laissés en vrac dans l’entrée, la fine silhouette se déplaçait sur la pointe de ses pieds nus pour traverser la maison, se repérant avec l’aisance d’un chat malgré le noir complet. Elle parvenait ensuite aux escaliers, qu’elle grimpait vivement mais toujours sans le moindre bruit, pour ne pas déranger le sommeil de ses pères ainsi que de celui des animaux endormis. Eto se faufilait alors jusqu’à sa chambre en arrivant à l'étage, refermant la porte derrière elle, avant d’enfin arriver à sa salle de bain. Ici, elle allumait la lumière et clignait légèrement des paupières pour habituer ses pupilles à cette soudaine luminosité. Elle s’observait alors silencieusement dans le miroir lui faisant face, ses yeux aux iris émeraudes parcourant son propre visage. Un visage qui n’avait d’ailleurs rien d’asiatique de par ses traits fermes, sa peau légèrement mate, ses tâches de rousseurs qui lui parcouraient les joues et l’arrête de son petit nez… tout cela attirait bien des regards. Des regards aussi curieux que subjugués par cette beauté venue d’ailleurs, comme sauvage, et pourtant bel et bien née au Japon.

De ses menues mains marquées par toutes ces années de voyage, elle attrapait sa bouteille de démaquillant dont elle versait le contenue sur un carré de coton. Elle s’affairait alors à retirer le peu de maquillage qu’elle avait mit pour cette soirée de retrouvaille avec quelques amis… même si elle n’en avait pour ainsi dire aucunement besoin, juste question d’embellir ses grands yeux et ses lèvres charnues. Une fois cela fait, elle attrapait sa brosse à dents et enduisait les poils de cette dernière de son dentifrice, avant de l’enfourner dans sa bouche pour frotter alors énergiquement et soigneusement ses dents. Une à deux bonnes minutes de nettoyages après, Eto recrachait le produit pour ensuite grimacer face au miroir, s’assurant que molaires, incisives ainsi que canines avaient été assez brossé, pour que son sourire soit toujours aussi blanc, toujours aussi net.

Sa mi-longue robe noire tombait à ses pieds tandis qu’elle venait de s’en défaire, glissant une main sur son poitrail nu en soupirant de satisfaction. De son mètre soixante pour cinquante kilogrammes composés surtout de muscles, travaillés surtout de par de toutes ses escapades sur des kilomètres et des kilomètres dans des lieux toujours plus lieux difficiles d’accès, il fallait dire que la demoiselle était bien faite et que tout lui allait comme un gant. Que ce soit ce même genre de robe dite décontractée, ou une simple salopette, la jeune femme avait le chic pour bien s’habiller. Mais paradoxalement, elle n’aimait guère trop sentir le tissus sur sa peau, préférant les choses plus décontractée, plus ouvertes, qui laisse respirer sa peau. Une peau qu’elle venait d’ailleurs badigeonner d’une crème naturelle, pour assurer sa netteté et sa douceur, et ce malgré les climats extrêmes qu’elle a pu rencontrer. Une peau qui restait donc superbe mais qui était aussi couturée de cicatrices, suite à des chutes, de plantes telles que des ronces, ou encore car elle avait décidé de foncer dans un début de feu de forêt lors de son voyage en Australie pour y sauver les animaux coincer entre les flammes… ce qui lui avait brûlé une bonne partie du dos.

Les bruits de pas d’un animal lui firent ensuite tourner la tête tandis que Navokk levait le museau vers elle, en venant de débarquer à la porte de la salle de bain. Un loup noir d’apparence, qui faisait la taille de sa maîtresse une fois sur ses pattes arrières, et pourtant avec le caractère fidèle, joyeux et obéissant d’un chien. Un amour sur pattes sur lequel Eto déposait un regard empli de tendresse, avant d’enfiler un large t-shirt troué de partout, et qui appartenait autrefois à son cher Max.

-J’arrive mon lou-loup... je fais mes cheveux, et j’arrive.

La voix au timbre légèrement rocailleux s’était élevée en un semi murmure, faisant remuer la queue de l’animal qui fit demi-tour pour aller sauter dans le grand lit. Et comme elle l’avait dit, Eto s’occupait de ses cheveux… de ses beaux cheveux noirs, seul point qui ressortait peut-être un peu de son sang de japonaise. Elle en défaisait la tresse, la tête penchée, et venait ensuite y passer la brosser pour éviter le trop de nœuds le lendemain, lentement et avec soin. Lorsqu’elle redressa la tête, sa chevelure descendait jusqu’à son bas dos, et après avoir reposer la brosse, elle fit demi-tour jusqu’à son lit où l’attendait le seul homme de sa vie, pour le moment. Elle s’asseyait alors sur le bord du matelas, retirant délicatement ses boucles d’oreilles en émeraude qui étaient autrefois celles d’Hannah et les déposait dans leur boite sur sa table de chevet. Elle s’allongeait ensuite tout en baillant longuement, déposant la tête sur son oreiller avant de grommeler. Elle avait oublier cette satané lumière.

-Navokk, va éteindre, s’il te plait…

Le chien s’exécutait aussitôt avant de revenir se coucher aux côtés de sa maîtresse, cette dernière venant entremêler ses doigts au pelage de son compagnon de toujours, tandis que le sommeil l’emportait lentement, les paupières closes.  
Satoshi Totsuzen
Messages postés : 704
Inscrit.e le : 15/07/2014

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : /
Autre: Merci Jian pour l'avatar ♥

★
posté
le Mer 31 Oct - 1:50
par Satoshi Totsuzen
First.

Tupu ♥️

Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 460889352

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Sato-s10

avatars tournants (voir les noms en dessous). Signa par Chû, merci ♥️
Merci Chû, Keanu, Takashi, Mad et Bacon Beige-Betterave pour les avatars ♥
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Mer 31 Oct - 1:55
par Kaori Vanzine
Re-bienvenue la foldingue et bon courage pour ta fiche Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 2078551763

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Ichiban R. Abatangelo
Messages postés : 248
Inscrit.e le : 16/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Okay, I'll go fuck Abraham now.
Autre: Every party needs a pooper, that's why they invited me.
Bigfoot, the blooming villain
posté
le Mer 31 Oct - 2:37
par Ichiban R. Abatangelo
Euh Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3766924225
Euh...
EUHHH
parce que Eto c'est Euh en japonais, j'suppose que tu savais mais bon

Ce que t'as mis dans le règlement te va à ravir Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3303333686
Ce sera tout pour moi Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3766924225
Eto Sabourdy
Messages postés : 15
Inscrit.e le : 30/10/2018
posté
le Mer 31 Oct - 3:11
par Eto Sabourdy
C'est l'éboueur qui me dit que je pue... Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3766924225

Merssi foldingue toi-même Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4209819182

Oui je sais que ça veut aussi dire "euh", et effectivement Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 2432113367
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mer 31 Oct - 9:58
par Makoto Nanase
Bon TC Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1362171446

Attention, les oeuvres de cet artiste ont été réservées. Il va falloir changer d'avatar Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4115966937

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ld7d
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Cn3Ckyx
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1EPYLUw
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. YqECw0j
Eto Sabourdy
Messages postés : 15
Inscrit.e le : 30/10/2018
posté
le Jeu 1 Nov - 15:30
par Eto Sabourdy
Ah bon ? J'ai pourtant fait attention de prendre des illustrations qui ne ressemblaient pas aux autres, soit un carré coupé court au dessus des épaules et avec une frange Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 517494357
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Jeu 1 Nov - 15:48
par Makoto Nanase
Il y a déjà trois personnages qui utilisent les oeuvres d'Ilya Kuvshinov, dont une qui a les cheveux courts. Nous n'acceptons plus de réservations pour éviter qu'il y ait des soucis par la suite Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 2361740871

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ld7d
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Cn3Ckyx
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1EPYLUw
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. YqECw0j
Alishka Watanabe
Messages postés : 85
Inscrit.e le : 08/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : ¯\_( ͠° ͟ʖ °͠ )_/¯
Autre:
Crevette Fracasseuse (ง •̀_•́)ง
posté
le Jeu 1 Nov - 15:49
par Alishka Watanabe
D'accord, pas de soucis !
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Jeu 1 Nov - 17:45
par Invité
Damn c'est Alishou qui r'fait un perso. T'es tarée.

btw rien que pour son taff, j'peux que kiffer.

Eclate toi bichette \o
Alishka Watanabe
Messages postés : 85
Inscrit.e le : 08/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : ¯\_( ͠° ͟ʖ °͠ )_/¯
Autre:
Crevette Fracasseuse (ง •̀_•́)ง
posté
le Ven 2 Nov - 3:57
par Alishka Watanabe
Oui j'ai un petit soucis mentale mais bon Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 367806265

J'viendrais te mp pour un quelconque lien, alors... Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 901032552

Sinon merci p'tit amour, tu manques incb ♥️
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Sam 10 Nov - 12:46
par Makoto Nanase
Délai dépassé, ajout de trois jours supplémentaires ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ld7d
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Cn3Ckyx
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1EPYLUw
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. YqECw0j
Eto Sabourdy
Messages postés : 15
Inscrit.e le : 30/10/2018
posté
le Dim 11 Nov - 21:54
par Eto Sabourdy
Merci un peu en retard Mako !

Sinon j'ai fini Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1362171446
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Dim 11 Nov - 23:08
par Kaori Vanzine
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Introduction
Re-Bienvenue sur le forum ! Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1362171446

J'aime beaucoup ton avatar ♥️

Histoire

♠️ en aucun d’être emplie  → Manque un mot
♠️ Mais elle tachait →Manque l'accent sinon ça veut dire qu'elle salit quelque chose
♠️ l’une des meilleures qui puissent → Manque un mot
♠️ puisquils 
♠️ Il y avait aussi deux renards, un cacatoès, ou encore un ocelot qui cohabitaient avec la famille → Il va falloir retirer l'ocelot. Pour le reste c'est bon mais attention, l'habitation ne peut pas se trouver à Tokyo car comme dit en privé, Tokyo c'est plutôt des logements en hauteur avec des jardins quasi inexistants. Bref ce serait donc impossible d'accuillir autant d'animaux en ville.
♠️ des verres de terre
♠️ qui fou sa merde
♠️ sans qu’un seul son se remonte 
♠️ le marrie avec toi
♠️ ses larmes continuait
♠️ qui devait rentré
♠️ Elle voulait juste retrouvé
♠️ deux autres années au cours de laquelledesquelles puisqu'il y a deux années
♠️ un bref repos chez ses parents où ses parents → Ca fait répétition dans la même phrase
♠️ ses parents l’appelait
♠️ se mettre au défit
♠️ loup, ours, faucon, milan, takhi, manuul ou encore léopard des neiges ayant été filmer et photographier
♠️ Toujours de grâce à un optimisme → J'imagine qu'il est en trop ?
♠️ qu’elle pouvait allé
♠️ il aimait encore moins qu’elle démontré

Caractère

♠️ la garder pour soit
♠️ Elle aura beau aimé
♠️ sa soif de liberté est bien trop encrée pour rester accrocher
♠️ qu’elle a pu croiser de grâce à son expertise

Validé !

Physique

♠️ Des brûlures qu'elle s'était faite en  fonçant au milieu d'un feu de forêt lors de son voyage en Australie, pour sauver les animaux prisonniers des flammes.  → Le feu en question devait en être au début je suppose. Parce que dans un gros feu de forêt, on en ressort rarement avec une simple brûlure pour ceux qui ont la chance d'en ressortir- Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 4115966937

Conclusion
J'ai vu quelques coquilles, la plupart étant des fautes bêtes. Ca ne sera donc pas long à corriger. Sinon j'ai beaucoup aimé découvrir ce personnage qui a eu ses hauts et ses bas, qui a saisi les occasions pour améliorer ses connaissance, pour vivre son rêve.


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Eto Sabourdy
Messages postés : 15
Inscrit.e le : 30/10/2018
posté
le Lun 12 Nov - 0:12
par Eto Sabourdy
Toutécorigé Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1362171446
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Lun 12 Nov - 0:16
par Kaori Vanzine
C'est bon pour moi o/
Amuse-toi bien !

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 50-50-2Earth WolfCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 50x50-56504f9 Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. SvinCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 3zm1 Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 5yh3Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Opol0Q6Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. FHZzEDvCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 7Uxn8zPCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 494ZUS0Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1553711497-50-50FTM 50x500Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. B50x50Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1553722908-no-50x50Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Tdj2Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Logo_510Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 190412122437274038 Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. RXqdRpDCelle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Logo5010Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. VBL1j1M Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. 1559228694-50x50Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Qlaa Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. IcoSC5050 Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Bouton10 Celle qui murmurait à l'oreille de toutes les bêtes. Bouton15