Hayoko Sato
Messages postés : 59
Inscrit.e le : 30/11/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Ichiro Sato
Autre: The Devil wear Vintage
posté
le Sam 1 Déc 2018 - 1:04
par Hayoko Sato
Hayoko Onishi
"Une Oeuvre d’art c’est un morceau de cicatrices" Jean Lurçat

Généralités
Nom ;; Onishi
Prénoms ;; Hayoko
Âge ;; 28 ans
Genre ;; Féminin
Origines ;; Japonaise, avec des origines slaves paraît il.
Activité ;; Créatrice de mode.
Sexualité ;; Bisexuelle, avec une préférence pour les hommes.
Avatar ;; Yennefer de The Witcher
Règlement ;;
Chemin ;; Je suis une revenante ! Je jouais Asa O’Cahan et je suis passé sur le forum pour voir comment il se portait et l’envie de revenir m’a pris.
Commentaire ;; C’est toujours aussi bien !
Histoire


Hayoko Onishi est née lors d’un froid mois de Novembre 2082, plus exactement le 21 novembre. Dans la famille Onishi, ce fut un bel évènement. D’autant que le couple peinait à trouver le bonheur dans leur foyer. En effet Hachiko Onishi, artiste peintre et Eishiro Onishi, président d’une grande firme hôtelière, n’avait rien en commun. Ils avaient tout essayé pour s’entendre, mais rien n’y faisait. Eishiro était un homme droit, sérieux, loyal et maniaque. Hachiko était une femme excentrique, fantasque et chaotique. Hayoko devint alors leur point d’ancrage, le seul sujet sur lequel ils semblaient être d’accord. Et encore jusqu’à un certain point. La petite grandit dans le luxe et le confort matériel, entourée d’amour. Bien qu’elle fut comblée en tout point, elle sentait bien que ses parents peinaient à réellement s’aimer. Ils se respectaient, c’était sans doute le maximum qu’ils pouvaient faire et parfois cette situation était pesante. Hayoko se souviendrait toujours des dîners familiaux ternes, plats, aux dialogues cordiaux et monocordes.
Malgré cela, son enfance fut marquée par la personnalité colorée de sa mère. Hachiko lui donna le goût des arts et de la création. Hayoko aimait passer du temps avec elle dans son atelier. Celle-ci lui racontait mille histoires, notamment sur leurs origines : elle aurait du sang slave, venant d’une actrice célèbre ayant succombé au charme d’un japonais. Hayoko ne sut jamais si c’était vrai, elle penchait pour le joli mensonge qui embellissait une lignée, mais elle l'a gardé en mémoire et parfois, elle le répandait elle-même pour se faire mousser.

Eishiro, homme droit et terre à terre, était exaspéré par toutes ces histoires. Il prit donc le parti d’inculquer ses propres valeurs à sa fille pour contrebalancer celles de son épouse. Elle apprit de lui le sens du devoir, de l’organisation, de l’amour du travail bien fait. A l’école, elle faisait en sorte d’avoir les meilleurs notes, pour qu’il soit fier d’elle. Malgré son éducation stricte, la jeune femme, devenue adulte, eut le droit de choisir son propre parcours. Les aspirations de son père à la voir devenir médecin, ou femme d’affaire,  étaient omniprésentes, mais elle choisit la voie de la création. Il fut déçu, mais il lui offrit tout son soutien, de même que sa mère qui la félicitait de s’être engouffré dans le monde merveilleux de l’art.
Hachiko usa d’ailleurs de toutes ses relations et de ses ficelles pour aider sa fille à se faire connaître dans le milieu. Elle voulait devenir créatrice de mode. Elle rejoint la prestigieuse école d’Esmod, à Tokyo et persévéra sans relâche durant ses années d’études. C’est pendant son cycle d’études à cette école qu’elle développa ses problèmes d’angoisses. Elle devait réussir,  et ce à tout prix. Elle travaillait sans relâche, jusqu’à obtenir la création parfaite. Ce n’est qu’avec ses études validées que la jeune femme s’autorisa à souffler un peu et à profiter de la vie. Elle fréquenta les salons mondains, les soirées, se faisant des amis, des amants, sans jamais réellement se poser en amour. Si elle avait des amis fidèles, l'amour platonique et idéal semblait lui échapper. Il faut dire aussi que la demoiselle est exigeante. Il lui faut un homme droit, mais excentrique, qui sait tenir une maison, sait se gérer, à de l'humour, aime les soirées, lui soit fidèle, aime créer et danse comme un dieu, soit beau, intelligent...

Aujourd’hui, Hayoko possède sa propre marque et elle fait tout pour faire grossir sa popularité. Elle commence à se faire connaître et elle rêve de faire défiler ses créations sur les podiums les plus prestigieux, notamment à la Fashion Week de Paris. Elle pourrait dire qu’elle est heureuse, mais le stresse la dévore sans cesse. L’exposition aux réseaux sociaux, la peur de faire la moindre erreur, le besoin de toujours être à la hauteur, d’éviter le bad buzz à tout prix, la ronge terriblement. Hayoko fait tout pour aller mieux mais elle peine à apaiser ce mal qui grandit progressivement. Surtout qu’au fond, sa société lui pèse. Elle se dit qu’elle a eut de la chance de ne pas recevoir tôt la lettre, car elle a pu faire sa vie comme elle l’entendait, choisir ses amants comme elle le voulait. D’autant plus que la working-girl a une idée très précise de sa future moitié et elle sent que l’Incontestable va forcément la blaser. Ses propres parents ne sont pas heureux de son choix, comment pourrait-elle l’être ? Elle savait les risques qu’elle encourait si il lui prenait l’envie de refuser les ordres et elle ne voudrait pas salir le nom d’Onishi et la réputation de sa famille en finissant en prison. Elle s’était donc résolue à accepter le choix de la machine toute puissante. Mais elle sait qu’elle vivrait mal de finir en cellule si sa « moitié » refusait de coopérer...

Pour oublier tout ça, elle se noyait dans le social, les fêtes, les réseaux sociaux et le travail, toujours plus de travail. Jusqu’au jour ou elle fera un burn out. En attendant, elle ne cessera jamais de créer. Sa marque, « Kiss from the past » est tout pour elle. Elle s’inspire énormément de la mode occidentale des années 1900 jusqu’aux années 50, car pour elle, cela représente le comble de l’élégance. Pour résumer l’histoire et l’esprit d’Hayoko, on pourrait terminer sur cette citation de Daniel Poliquin :  “L'élégance, c'est au-dedans de soi qu'on la possède.”

En 2109, la catastrophe de Shukumei toucha de plein fouet la ville de Tokyo. Hayoko a vécu la frayeur de sa vie. Elle fut blessée mais pu s'en remettre grâce aux soins apportés à l'hôpital. Ce ne fut pas le cas pour certains membres de sa famille. D'autant plus que son magasin fut totalement dévasté. Si ses parents sont encore en vie, elle a perdu sa tante Yumiko, qu'elle appréciait beaucoup et son cousin Jinko, mais aussi certains de ses employés et collaborateurs. Elle ne s'est pas encore remise de cette tragédie et elle tente de refaire son affaire. Son assurance à pu couvrir une partie des dégâts et elle n'a pas encore pu trouver un autre local. Elle essaye donc de créer chez elle et de refaire des stocks. Déjà que leur grand pavillon familiale fut à moitié détruit de même que son propre appartement;  ils logent donc comme ils peuvent chez sa grand-mère paternelle... Elle est deux fois plus stressée, coure dans tous les sens et dit à tout le monde que ça va, qu'elle s'en remet. Évidement c'est faux, mais elle essaye de rester digne malgré tout.

Caractère
Hayoko est une pile électrique. Pire que cela, c’est une pile électrique organisée. Elle sautille de partout, coure de partout. Elle fatigue tout le monde. Dans sa tête, c’est plus organisé et plus rangé qu’un salon Ikéa. La demoiselle passe sa vie à faire des listes, à planifier tout ce qu’elle entreprend, encore plus en Haute couture. Certains disent qu’elle est tyrannique avec son équipe, mais ce n’est qu’a moitié vrai. Elle a beaucoup d’affection pour ses employés. Hayoko choisit chaque collaborateur avec beaucoup de soin. Mais il est vrai qu’elle est dirigiste et qu’elle aime faire les choses à sa manière. Qui plus est, Miss Onishi, comme on l’appelle souvent, est précieuse. Elle n’aime que ce qui est beau, ce qui est élégant. Rare sont les fois où on la voit en sweat licorne (et pourtant, je vous jure, elle en possède un!), elle s’habille toujours en tailleur vintage, en robe des années 40 ou en pantalon taille haute de la nouvelle collection de Christian Dior. Elle assortit chaque élément de sa tenue avec une précision effroyable. Sinon pour couronner le tout, elle est angoissée. La moindre contrariété, le moindre pépin dans son plan bien huilé la fait partir en vrille. Il est clairement compliqué pour elle de relativiser. Pourtant elle prend des cours de Yoga et de méditation mais rien y fait. Elle a un côté maniaque et contrôlant qui est rude à comprendre parfois. Mais au-delà de ces défauts, Hayoko est une personne attentionnée, généreuse et loyale envers ses proches. Elle se plie en quatre pour ses ami(e)s et sa famille. Excentrique et excitée, la demoiselle est enjouée, aime faire la fête et profiter de la vie lorsqu’elle ne coure pas pour organiser un défilé. Elle n’aime pas du tout l’Incontestable car elle craint que le choix de la machine aille à l’encontre de ses envies et de son idéal masculin qu’elle rêve de rencontrer un jour. Et aller à l’encontre de ses plans, elle ne supporte pas ça...

Physique
Hayoko est une femme de taille moyenne, pour une japonaise. Elle mesure environs un mètre soixante cinq. Elle est plutôt en chair, compte tenu de ses formes qu’elle aime à mettre en valeur dans ses tailleurs. Son visage est fin et ses pommettes sont hautes. Ses yeux en amandes sont violets. C'était une lubie de sa mère qui adore cette couleur. Son nez est droit et sa bouche est assez pulpeuse. Selon sa mère, elles auraient une ancêtre venant de Pologne. Elle aimait a raconter à sa fille que c'était une actrice des films de série noire et qu'elle était fan de Bram Stoker. Hayoko pense que ce sont des âneries mais ça fait jolie sur le CV.
Sa peau est blanche comme le lait tout comme ses lèvres sont légèrement rosées. Sa chevelure est d'un noir corbeau, légèrement ondulé. Elle coiffe de temps en temps ses cheveux pour faire des coiffures complexes, d'un autre temps, mais le plus souvent, elle les laisse détachés, les ornant d'une jolie pince ou d'un peigne ancien. La jeune femme possède un charme particulier: elle semble souvent sûre d'elle, de part son allure sophistiquée, ses tenues recherchées et élégantes et son maintien assez noble. Mais lorsque que l'on commence à lui parler, on se rend compte qu'elle est plus accessible, voir qu'il est difficile de l'arrêter. Une vraie excentrique, fan d'art et de création. Les rares fois où on pourrait la voir négligée, cela serait chez elle, ou elle s'autorise à porter un sweat licorne ou pire, une grenouillère licorne.
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Sam 1 Déc 2018 - 1:07
par Invité
Yennefer de the Witcher, très bon choix ! o/

Bonne validation à toi !
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Sam 1 Déc 2018 - 1:15
par Kaori Vanzine
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Hayoko Sato
Messages postés : 59
Inscrit.e le : 30/11/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Ichiro Sato
Autre: The Devil wear Vintage
posté
le Sam 1 Déc 2018 - 1:41
par Hayoko Sato
Merci beaucoup :), j'avoue j'ai galérer pour trouvé une idée d'avatar et finalement j'ai choisie Yennefer :D
Satoshi Totsuzen
Messages postés : 703
Inscrit.e le : 15/07/2014

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : /
Autre: Merci Jian pour l'avatar ♥

★
posté
le Jeu 6 Déc 2018 - 20:27
par Satoshi Totsuzen
Yo yo yo !
Pardon le retard mamzelle, et re-bienvenue sur le forum, ça fait toujours plaisir de voir des gens revenir à la maison ;). Y a rien à redire sur ta fiche: il y a les infos qu'il faut, ta demoiselle est vivante, on connait son passé et ce qui lui plait... bon bon bon. On peut dire que tu facilites la vie au staff Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 2432113367
J'ai juste repéré qu'il y a parfois un échange de prénom entre Hachiko/Hayoko dans l'histoire à un moment, mais sinon rien de grave.
Il est l'heure pour toi d'aller t'amuser avec les autres ♥️

Pré-validation par Satoshi Totsuzen
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Sato-s10

avatars tournants (voir les noms en dessous). Signa par Chû, merci ♥️
Merci Chû, Keanu, Takashi, Mad et Bacon Beige-Betterave pour les avatars ♥
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Jeu 6 Déc 2018 - 20:48
par Kaori Vanzine
Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 50-50-2Earth WolfLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 50x50-56504f9 Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] SvinLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 3zm1 Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 5yh3Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Opol0Q6Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] FHZzEDvLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 7Uxn8zPLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 494ZUS0Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 1553711497-50-50FTM 50x500Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] B50x50Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 1553722908-no-50x50Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Tdj2Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Logo_510Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 190412122437274038 Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] RXqdRpDLe Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Logo5010Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] VBL1j1M Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] 1559228694-50x50Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Qlaa Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] IcoSC5050 Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Bouton10 Le Diable s'habille chez Hayoko [Terminée] Bouton15