Partagez
avatar
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 19/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mer 9 Jan - 18:26
Mashiro GAHO
Fût-ce en mille éclats
Elle est toujours là -
La lune dans l'eau.

Généralités
Nom ;; Gaho.
Prénom ;; Mashiro.
Âge ;; 25 ans.
Genre ;; Masculin.
Origines ;; Asiatiques.
Activité ;; Actuellement en prison, potentiellement recruté par un yakuza aussi incarcéré, anciennement pousseur dans le métro. (Oshiya.)
Sexualité ;; Indéterminable car indéterminée.
Avatar ;;  Lee Soo Hyuk.
Règlement ;;
Chemin ;; Reboot de Mantis.
Commentaire ;; Je sais qu'avec un personnage en prison, les rps vont être très limités pour le départ, forcément. Merci d'avance pour la lecture.
Au nom de l'Incontestable.
Très cher fils, nous n'avons pas respecté les sacrements. Il est dit que l'enfant doit s'élever au-dessus du père, qu'il le dépassera pour mieux le chérir plus tard. Que le père, lui, sera patient et aimant, ferme tout en restant à l'écoute. Il est dit tant de choses, tant de lignes que nous n'avions jamais encore eu le temps de lire. J'appelle, mais il n'y a aucune réponse. Ciel, pourquoi n'offres-tu pas à tes croyants un quelconque signe ? Qu'est-ce que ce nuage qui passe sans la moindre eau en son sein ? Puisses-tu continuer de pouvoir la terre de tes biens-faits, puisses-tu continuer d'offrir à ces Hommes la possibilité de labourer encore les champs, d'extraire de leurs mains ce qui tue à grand feu cette planète. Ciel, tu nous tues à petite dose.


2108. Un regard vers le grand bleu grisé, cette chimère que la pollution prive de ces moult couleurs. Un air hagard presque alors qu'il tient tant bien que mal cette pogne contre lui. Celle au vermeil si pur, si gorgée d'une vie qui s'est encroûtée légèrement à force de maintenir la plaie pour qu'il cesse de s'en échapper. Il a mal, Mashiro, mais il y a cette résilience spécifique à sa génération, peut-être même celle d'avant. L'habitude de courber l'échine, de ne dire mot sur le mal qui le ronge. Douleur conspuée qu'on cache, jusqu'à ce qu'elle parvienne enfin à voler en éclats. Et il se sont fichés, tel du cristal, dans chacun des êtres tout autour. Les explosions ont balayé des vies, arraché à d'autres bien moins que ça. Il cesse de regarder la fumée qui continue de stagner, baisse les yeux vers cette main à qui il manquera désormais l'annulaire et l'auriculaire, ainsi qu'un morceau de sa paume, les phalanges portées disparus avec eux tous. Mashiro souffre. Et d'un autre côté, la liberté n'a pas ce même goût amer.


2109. Le 8 mai fut un drôle de jour. Un festival aux airs d’innocent, à qui on aurait pu donner le bon Dieu sans confession. Ou presque. Criminel, à en croire comme il avait dû se cacher des autorités, ce fameux. Sous la voûte céleste, une nouvelle fois, l'air est devenu irrespirable. Ça a grondé encore dans les airs, cette colère qui soulève qu'une mince partie de  la foule et que la majorité va devoir payer. On ne songe jamais aux conséquences, à ces petits gens qu'on envoie à l'abattoir sous signe d'idéologie arriviste. Mashiro a été ce mouton tondu pendant si longtemps. Un enfant sage, à l'histoire sans tumulte, produit impeccablement préparé pour servir les desseins d'un monde bien plus grand que lui dont il n'aurait jamais cru remettre un jour en question. Et pourtant, le voici une nouvelle fois dans un événement qui hurle à la face de l'Empereur comme ils n'en veulent plus, de tout ce système. Population asservie qui s'éveille. Hurle, Mashiro, hurle. Réduit au silence face à un juge qui le condamne avec d'autres pour les actes terroristes menés par deux fois lors des événements Incontrôlables. Cinq longues années qu'il faudra affronter avec dignité.


2110. Le temps semble à la fois long et court. Chaque jour, le programme est le même, la parole n'est que trop rarement donnée. Il travaille sur les activités que les prisonniers ont pour ordre d'accomplir. On leur (r)apprend la discipline, à ses insubordonnés. Mashiro, il n'a plus tellement l'occasion d'observer le ciel, désormais. Sans doute préfère-t-il poser un regard morne sur l'ensemble de ses camarades, garder la bouche close quand ils peuvent pourtant enfin l'entrouvrir. Il est comme dans un voile duquel on le voit sans plus jamais réussir à l'atteindre. On peut passer les doigts au travers, ne plus rencontrer que le vide, sans se douter qu'il est le plus solide des éléments. Emprisonné pour avoir été un animal curieux à qui perdre deux doigts n'avait pas suffi. Alors oui, il garde le silence, regarde ce monde méprisant sous un nouvel oeil. De celui qu'on a affublé sur son front, à jamais, en l'enfermant pour avoir été un de ces Incontrôlables. Mensonge dont personne ne se souciera. Mashiro avait été par deux fois au mauvais endroit, au mauvais moment. Une première condamnation minime, pour le premier soulèvement. Peine lourde, pour le second. "Terroriste", qu'ils ont mis dans son casier. Les sourires deviendront des grenades qu'il ne peut accorder à la prison.


Il reste là, planté tel un drapeau sans plus aucune patrie pour lui donner des traits. Figé dans la douleur d'exister sans plus rien pour le tenir debout. Il étouffe ses sanglots, de ceux qui comprennent. Les mains menottées, une à jamais figée dans cette idée d'impuissance puérile. Il n'était pas grand-chose, Mashiro. Et le voici réduit à moins que rien. Il fait honte à sa famille, à la Mère Patrie. Alors il est rayé de leur vie à tous. Parasite mis derrière des barreaux, réalité terrible bien loin de ce que les occidentaux pourraient imaginer. Il avait toujours été un discipliné, Mashiro. Juste un brin trop curieux, un oeuf que l'éducation presque religieuse de ce pays face à son Incontesté n'avait su écraser, de ses bottes de plomb. Et il suffit parfois d'un germe, un seul, pour que tout bascule. Pour se retrouver au milieu d'une foule qui scande leur désaccord. Pour observer le tout se faire avec fascination. Un élan de vie, c'est magnifique, qu'il a bien pu se dire Mashiro. Lui, l'homme sans réel enfance, sans réel présent. En attente d'un papier blanc qui se donnait des allures plus familière avec un rose pâle. Était-ce par ailleurs un hommage à Cupidon et ses deux fesses à l'air libre, le poupon ailé qui foudroie ses victimes d'avec ses flèches empoisonnées ?  

Qu'importe. Ce qu'il pouvait en être ou non. Mashiro attendait simplement qu'elle pointe le bout de ses écrits, de ses points qui seraient comme des finaux, une ligne à franchir et face à laquelle il n'avait jamais reculé. Chemin suivi sans jamais sortir du rang, auparavant. Un instant d'intérêt pour le bas-côté, juste de quoi récupérer une fleur et le voici happé, à l'âge où il n'était encore qu'un bourgeon qui à peine fleurissait. Déflagration des insoumis ou des opposés ? Finalement, ils n'en surent jamais rien. Il se souvient seulement des soins, de la menotte passée autour du poignet qui ne déplorait aucune perte au bout de celui-ci. Toutes les empreintes recueillies, pour un casier judiciaire désormais rempli. Ligne sur celui-ci, "rebelle" qu'ils disent, potentiel menace et le campagnard d'autrefois se retrouve avec une étiquette imaginaire sur le front qui lui gratte si fort l'esprit. Rien de mieux pour attiser celui-ci, savoir de quel crime on peut bien l'accuser. Alors il a cherché, s'est fait historien d'une autre vie, d'une autre époque, remontant le filon empoisonné jusqu'à croquer dans la pomme pour de bon, quand il a compris. Nouvelle explosion, dans un esprit au loquet qui pourtant avait été bien fermé jusque-là. Blanche-Neige n'est pas si prompt au pardon, dans certains contes.

De l’obéissance.

Le charbon pour seul atour, dans les yeux, les cheveux courts. Les yeux plissés comme de nombreux congénères, cette forme féline qui pourtant jamais ne chasse. Le nez allongé, trop au goût de certaines, la bouche aux lèvres pleines, comme un fruit dans lequel on pourrait croquer sans rougir, aux nombreuses attentes et au ton acerbe désormais. Des armes en forme de ligne droite, souvent tirée vers le bas, car il est bien difficile de voir éclore un sourire sur ces fleurs-là. Les traits fins autrement, qui ne laissent rien présager de ce qui peut se cacher. Il était de ces natures calmes et que la société avaient voulu toute somme naturelles. Les allures mortuaires d'un serpent qu'on laissait aller, sans venin. Crocs retirés par le soin d'un Japon froid et distant. Les membres allongés dans une longueur presque affolante, tant son poids lui a donné des allures de brindille. Un vent qui aurait pu le balayer, à Mashiro. Comme grand nombre d'autres japonnais, sans rien pour ressortir particulièrement du lot si ce n'était ça et ses deux doigts manquants suite à un grand méchant loup sans maison sur laquelle souffler, cette senestre atrophiée qu'il porte comme un fardeau. Le poids du monde semblait peser sur ses frêles épaules. L'impression qu'on pouvait le briser en deux, d'un claquement de doigt, d'un soupir trop prononcé, d'un mot trop élevé. Il a à peine changé, maintenant. Un peu plus remplumé, le sport quotidien chaque matin lui a greffé sur le corps quelques muscles en plus. Juste de quoi faire moins épouvantail, dans ce monde d'automates.

Et de la révolution.

Le coeur vibrant dans une colère désormais sourde et aveugle, à haïr le reste du monde. Un éternel hiver dont le froid a tout gelé jusqu'au point de tout briser. Quand on passe à côté de lui, on pourrait presque entendre le bruit des éclats de verre laissés à terre, sous le carré des talons. Le regard sauvage et plus jamais fuyant, il relève le menton et jauge ce monde terriblement lent dans lequel il se trouve. La discipline inculquée ici-bas ne le brise en rien, qu'importe les traitements, qu'importent les conditions de vie. Le mouton a été tondu une fois de trop et désormais, Mashiro est un océan de lave, bouillonnant mais qui ne s'échappe encore du cratère. La cruauté de l'Humanité et le calme olympien du prédateur qui se fige dans sa posture avant de sauter sur sa proie pour s'en repaître. Il est une vague contenue, bien loin de celle qui a englouti Tokyo de ses flots. De nombreux prisonniers sont morts, le centre pénitencier étant une des premières cibles contre laquelle s'est abattue Shukumei. Mais il est à croire que la résilience fut abattue en même temps que la sentence, que l'emprisonnement a rendue à la bête inoffensive les crocs qu'on avait pu lui arracher à la naissance. Comme un venin qu'on avait retiré afin de le rendre apte à la société... De nouveau injecté, quand ils ont abattu les mots en l'air comme son avenir.  Car il a survécu. Armée de nouveau, la bête attend sagement son heure. L'instinct est revenu en grande pompe, réveillé dans la fumée étourdissante, quand lors de la manifestation et du festival, tout a volé en morceaux. Ses doigts, sa résilience, sa passivité. Atome tournant autour de quelque chose de plus grand qui doucement s'est greffé à la machinerie infernale, avant de s'en retrouver abruptement arraché par la force des choses. Deux doigts, des idéaux inculqués à grand coup de propagande... Même combat, dirait-on. Il ne tremble plus, Mashiro. Animal totem que le crocodile qui de ses dents élimées arrachera la chair de ce qu'il prend en chasse. Sang-froid en cage qu'on surveille plus encore, du mauvais côté de la Loi. Recrue potentielle parfaite pour les réseaux de l'ombre. Il était tant, réduit à plus grand-chose.

avatar
Messages postés : 140
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mer 9 Jan - 18:51
Hannibal
J'aime ce qu'annonce cette fiche.

Bon reboot (jecrois?) et bonne rédaction à toi ~
avatar
Messages postés : 68
Inscrit.e le : 19/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Takeshi Kitano
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mer 9 Jan - 21:16
Je t'aimais déjà avant, j'ai hâte de lire cette fiche. ♥️
α Ursae Minoris
avatar
Messages postés : 103
Inscrit.e le : 10/10/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Benoit Renart
Autre: Michiru dit "Bonne nuit" à la place de "Bonjour" et vice/versa.
Voir le profil de l'utilisateur Mer 9 Jan - 21:42
On dirait Jean Dujardin sur le vava
avatar
Messages postés : 32
Inscrit.e le : 06/01/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: /
Voir le profil de l'utilisateur Jeu 10 Jan - 0:06
HANNIBAL LECTER ! OMG TOI !

Rebienvenue !

Ton début de fiche est génial
avatar
Messages postés : 62
Inscrit.e le : 24/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur Jeu 10 Jan - 20:01
Une plume qui s'pose oklm et qui nous embarque... Damn. Je kiff.

Bonne validation \o\
avatar
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 19/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 16:00
Merci à vous tous pour l'accueil.

Je suis désolé en revanche, je vais changer d'idée de personnage, j'ai bien peur que ce cher Catullo ne soit finalement pas assez adapté à ce contexte, je préfère ne pas prendre le risque de ne pas savoir le jouer sur du long terme ! Un changement donc, désolé pour ceux que l'avatar avait enthousiasmé, j'espère que le nouveau saura vous emporter également ?

Merci encore.
avatar
Messages postés : 50
Inscrit.e le : 12/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 17:04
Ok. Wow. Je m'abonne direct à ta fiche.
Bon bienvenitto à nouveau mdr.
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
avatar
Messages postés : 659
Inscrit.e le : 25/05/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 17:11
α Ursae Minoris
avatar
Messages postés : 103
Inscrit.e le : 10/10/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Benoit Renart
Autre: Michiru dit "Bonne nuit" à la place de "Bonjour" et vice/versa.
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 17:42
Croquette
avatar
Messages postés : 359
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chû ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 18:31
... J'étais obligée:





Quelle idée de me faire rire avec ça après avoir mentionné que ton perso est un ancien pousseur dans le métro
*se sent mal maintenant*
J'espère que ce nouveau bébé t'inspirera plus ! En tous cas, il promet !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Moon  s'exprime en #cc6633 ♥️
Un énorme merci à Chû pour le kit et les vavas ♥️ >w<
★
avatar
Messages postés : 126
Inscrit.e le : 17/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : John Smith aka Kaito Kadokawa
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Lun 14 Jan - 18:57
Je suis amoureuse de cette fiche
avatar
Messages postés : 140
Inscrit.e le : 17/05/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : ♥
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Mar 15 Jan - 9:21
J'aime ce qu'annonce cette fiche.
Et le nouveau vava est tout aussi classe que le précédent, dans un genre différent.
Il promet ce monsieur **
avatar
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 19/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 1:04
Merci une nouvelle fois. Je crois avoir terminé, je pense avoir dit l'essentiel, le personnage ayant réellement quelque chose à raconter à partir de 2108 ? (Et oui, pas d'enfance marquante ce coup-ci, mes excuses !)
Je me suis renseigné sur leur système pénitencier, j'espère avoir su faire ressortir l'horreur que ça peut être pour nous, occidentaux. Merci d'avance de votre lecture, en vous souhaitant qu'elle soit agréable.
La Quiche
avatar
Messages postés : 159
Inscrit.e le : 02/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Méduse °^°
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 11:35
M'wouala
★
avatar
Messages postés : 3425
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 11:37
Bon reboot

Bon et bien... Je n'ai pas grand chose à redire en fait C'est vrai que son passé manque un peu, mais il est clairement sous-entendu que son enfance/adolescence était calme (ce qui peut arriver malgré tous les dramas qu'on peut lire /mur), donc ça me va
Par contre, j'aimerai juste savoir ce que tu entends dans les généralités quand tu dis qu'il est sur le point de se faire recruter par un yakuza Tu n'en reparles pas dans la fiche après (ou alors l'info m'a échappé, ce qui est possible aussi ). Il y a juste ce point-là sur lequel j'aimerai avoir plus d'infos, mais sinon ta fiche est vraiment bien Je trouve que tu as bien réussi à faire ressortir l'horreur de la prison en effet, et que tu es allé à l'essentiel. Ta fiche est très bien écrite et j'ai hâte de voir comment tu vas le faire évoluer alors qu'il est encore en prison Je suivrai ça

(Y'a quelques petites coquilles, dont un oubli de mot dans le premier paragraphe, mais rien de grave )

Bref, j'attends juste la petite précision sur le yakuza et ce sera bon :3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je suis actuellement en ralentissement ♥️


Merci Lucci pour le kit 

Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"


Le plus beau compliment ♥️:




La famille ♥️:
Nanase's family:
Merci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Merci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
avatar
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 19/08/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre:
Voir le profil de l'utilisateur Hier à 15:48
Bonjour.

Merci beaucoup de ton passage, Makoto, cela me fait très plaisir à lire !
En fait, je n'ai rien précisé dans la fiche pour justement pouvoir construire ça en rp (ou non) avec quelqu'un sur le forum, c'était un indicatif pour que ça ne provoque pas de surprise le jour où il sortira de prison et que je proposerais un rp en rapport avec ça ? Ce n'est franchement pas un point à soulever parce que mon personnage n'a pas encore été abordé réellement sur ce point par un autre détenu lors des 30 minutes où ils peuvent parler par jour.
J'ai rajouté : "Sang-froid en cage qu'on surveille plus encore, du mauvais côté de la Loi. Recrue potentielle parfaite pour les réseaux de l'ombre.", cela sera-t-il suffisant ?
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum