Doumeki Kazuma
Messages postés : 200
Inscrit.e le : 28/08/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
posté
le Mar 2 Avr - 22:33
par Doumeki Kazuma
Doumeki Kiruy Han adopté Kazuma, né Tsubo
You can try to dirty my name, but I'll wear your hate like war paint. Madalyn Beck
Informations générales
Nom :adopté Kazuma, né Tsubo
Prénom.s :Doumeki Kiruy Han
Âge :39
Genre :Masculin
Origines : Japonaise
Activité :Yakuza, Directeur financier et promis au poste de Kakei chez les Yamaguchi-gumi
Sexualité :Pan mais à tendance ace, Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 4115966937
Avatar :Kiryu Kazuma - Licence YAKUZA
Réglement : -
CheminReboot!
Autre :Oh c'est beau ce formulaire... °w° Chaussette !
Histoire
Dans le bureau du directeur financier Doumeki Kazuma, un coup de pied fit se renverser le fauteuil qu’avait quitté l’homme d’affaires. Assis calmement sur le sofa, Akira Kazuma, le PDG de la boîte et père adoptif du plus jeune soupirait.

"Tu t’emportes encore beaucoup trop, Doumeki ! Ça n’est pas si grave !"

"Pas si grave ?! On perd huit cent soixante-douze mille quatre cent trente deux yens, toutes les vingt minutes à cause de cet imbécile !"

Et le directeur financier leva le poing vers un costume gris dans lequel tremblait le malheureux employé en position d’excuse, dogeza et tête posée contre le sol. Le chiffre n’était pas une métaphore. C’était le montant exact du manque à gagner de l’insensé qui avait mis en rage son supérieur. Il ne pouvait même pas espérer de l’aide du plus âgé des Kazuma. Akira était juste venu se divertir de la colère de Doumeki contre le pauvre commercial.

"Je suis désolé ! Je n’ai pas mis à jour le contrat ! Mille pardons M. Kazuma ! Mille et mille pardons !"

Doumeki enrageait et hurla au commercial de la boucler tandis que le président du groupe réfléchissait.

"Dis-moi, ça ferait combien si on lui mettait la dette sur le dos ?"

Doumeki prit un instant, puis il récitait aussitôt toutes les données, ayant calculé tous les détails de la dette et déduit le taux d’emprunt et la durée de remboursement les plus rentables. Ça faisait toujours sourire le vieux de voir son fils adoptif à l’air patibulaire donner ainsi des résultats à des calculs qui mobiliseraient plusieurs de ses employés pendant un bon moment. L’employé palissait à chaque chiffre annoncé, sachant pertinemment que son patron ne gonflait pas les chiffres, et qu’ils étaient exacts.

Doumeki était comme ça. Depuis qu’il avait appris à compter, il ne s’était jamais arrêté. Depuis, il comptait tout, et n’importe quoi. Un adversaire redoutable au casino. C’est ainsi que le président l’avait connu d'ailleurs. Un à un, ses cercles de jeux se faisaient littéralement dépouillés par un lycéen qui sans machine ni même un téléphone, remportait toutes les mises. C’était un génie, et malheureusement pour les hommes qui tenaient le cercle, c’était aussi un sacré bagarreur. Il n’était pas né d'un impotent, le président en était persuadé, mais impossible de savoir vraiment, la naissance de Doumeki est un point d’interrogation.

Il n’est pas né dans le milieu yakuza. Non, c’est quand le président l’a remarqué, a remarqué son potentiel et ses motivations qu’il l’a intégré à son groupe, et que le jeune homme s’est vite hissé à la place de directeur financier. Avant ça, Doumeki était élève dans un bon lycée. A bien chercher, on trouvait son nom dans les remises de prix des concours de mathématiques et dans le tableau d’honneur de son établissement. Pourtant, bien qu’excellent élève, il n’était pas un élève modèle, loin de là. Il s’énervait rapidement, en venait vite aux insultes et aux coups. Il portait une colère énorme pour un garçon aussi jeune. Et qu’il pouvait laisser éclater comme d’un seul coup.

Une colère que le Président ne comprit qu’avec le temps. La seule condition qu’avait imposé le garçon pour intégrer son groupe, c’était qu’on protège « Naoto », sa sœur, de quatorze ans son aînée. Autiste, clairement malmenée par sa mère, la jeune femme restait très enfantine, douce et souriante, et Doumeki tenait à elle comme à la prunelle de ses yeux. Il faut dire qu’en comparaison, Chika Tsubo, la matriarche qui avait élevé Naoto et Doumeki, faisait figure de furie ! Elle ne donnait pas d’affection à ses enfants, elle ne les prenait même jamais dans ses bras, ou ne leur parlait que sur un ton autoritaire, et elle poussait Doumeki à devenir le meilleur tout en battant sa fille, « inutile » selon elle. Et le gamin, il n’a jamais apprécié. Il s’est nourri de colère toute son enfance contre cette femme, une colère qu'il renvoyait sur d'autres, et quand il a été plus fort qu’elle physiquement, il a défendu sa sœur. Il faisait tout pour que Chika ne touche plus à Naoto. La jeune femme avait son refuge dans la chambre de son frère, et se cachait toujours derrière lui pour ne plus être frappée. Le problème, c’est qu’il allait au lycée, et dans ces moments-là, rien ne la protégeait.

C’est pour ça que Doumeki avait dévalisé les cercles de jeux. Il accumulait de l’argent pour sortir sa sœur de là. Enfin… sa sœur. Le garçon, il n’était pas stupide, et il comptait très bien. Il a vite compté que Chika était veuve depuis bien trop longtemps pour être enceinte de son défunt mari quand Doumeki est né. Il a compté l’absence total de photos de grossesse durant cette période, ou de photo de naissance. Il a vite compté qu’il avait trop de différence physique avec le débonnaire M. Tsubo et même avec Chika. Il a vite compté qu’il en avait moins avec Naoto et qu’elle portait des vêtements amples depuis à peu près sa naissance, qu’elle cachait un corps qu’il ne fallait pas montrer, et pas qu’à cause des coups. Il a vite compté, et il a vite compris qu’il ne protégeait pas sa sœur aimante de sa mère, mais bien sa mère de sa grand-mère. Mais il n'y avait pas de mariage, viol ou amour d'enfance qui a mal tourné, impossible de savoir. Ça expliquait au moins pourquoi Chika punissait tant sa fille, elle si traditionaliste. Mais Doumeki n’en sait pas plus. Sa mère et sa grand-mère ne lui ont jamais raconté l’histoire de sa naissance et il a fini par ne plus vouloir savoir. C’est un secret de famille.

Sous la tutelle du président Kazuma, Doumeki a eu ce qu’il voulait. La vieille Chika s’est enflammée. Elle hurlait, elle tentait de retenir Doumeki, de l’avertir, de lui dire que les yakuzas auraient sa peau, qu’il ne savait pas tout ce que ça lui coûterait. Les gars qui étaient venus avec Doumeki pouvaient l’entendre le sermonner du portillon de la maison. Ils ont entendu trois mots : « Et toi Naoto… ! » Sans doute pour s’en prendre à la jeune femme mais un coup de poing a retenti et la femme a crié avant de se taire. Sans doute que Doumeki a parlé à Chika, mais ils n’ont rien entendu et Doumeki n’a jamais jugé bon d’en parler. Toujours est-il qu’il est sorti avec Naoto et qu’ils ont suivi les gars jusqu’à l’appartement que lui avait concédé le président.

De là, Doumeki a été exploité, vraiment exploité. Il continuait le lycée, et est entré dans une bonne université, mais le Président, Kakei des Yamaguchi-gumi, l’a vite fait entrer à son service pour revoir l’intégralité des calculs et probabilités utilisés dans toutes les entreprises de son groupe. Il aurait cru que le garçon broncherait à un moment, mais pas du tout. Au contraire, Doumeki semblait adorer ce travail ! Il y passait ses soirées à simplement calculer ce qu’on lui demandait… et tout le reste. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu’il s’attèle à d’autres tâches, et encore d’autres, et assimilant tout ce qu’il pouvait sur l’économie et les fluctuations des marchés boursiers, jusqu’à connaitre le fonctionnement global et la position de chaque entreprise en bourses, et comment améliorer leur rendement en interne, suffisamment pour faire gagner le plus d’argent au groupe, mais sans que ça n’apparaisse suspect pour les autorités. Akira l'a fait entrer à l'université pour s'assurer que sa petite tête soit bien remplie, un investissement rentable car Doumeki s'est démarqué plus que quiconque à son poste. Un vrai yakuza.

A côté, il veillait sur Naoto, et ça… ça n’avait rien de yakuza. Naoto était toujours une enfant désormais dans le corps d’une femme, et après la vie qu’elle avait eue avec Chika, Doumeki voulait qu’elle soit libre et heureuse. Pour ça, il lui passait toutes ses envies. Elle voulait aller au parc d’attraction ? Ils y allaient. Elle avait envie de faire des emplettes ? Il l’accompagnait et lui cédait tout. Elle avait même débarqué dans le nouveau bureau de Doumeki, quand il avait obtenu son diplôme, et qu’il avait intégré le groupe en tant que chef officiel. Elle lui avait fait un câlin en le félicitant. Tout ceux le connaissant ou non avait parié pour que Doumeki l’engueule, lui qui faisait peur au naturel et qui n’aimait pas les familiarités, mais non, pas avec Naoto. Il acceptait tout d’elle et rembarrait plutôt ceux qui osait le moindre commentaire sur elle, sauf le Président.

C’était un mauvais chef d’un point de vue humain. On l’avait affecté au service financier du groupe, qui gérait les services de chaque entreprise, un véritable centre de contrôle et de décisions. Il était très bon dans son travail mais exigeait l’impossible de ses employés, qui se tuaient à la tâche. Il refusait les femmes dans son service, et chacun des comptables se devaient d’offrir un travail de qualité, ou Doumeki les licenciait dans la journée. Pourtant, les colères et le mauvais comportement n’était qu’un effet négatif mineur, à côté du pic de croissance que connut le groupe. Chaque tableau de bord, chaque bilan, était décortiqué et étudié avec une telle précision, et surtout une telle vitesse, que les sociétés recevaient dans la semaine les objectifs à atteindre, les voies de développement, ou les changements à faire et qu’en suivant ces directives financières, elles prospéraient. Doumeki adorait cette partie du travail. Comme il le faisait suffisamment fréquemment, il arrivait à suivre les fluctuations du marché et ça le fascinait, il avait l’impression de prédire l’avenir.

Plusieurs fois, Akira avait dû refréner les ardeurs de Doumeki, qui de frustration partait dans des folies furieuses, cassant tout autour de lui. Les seuls moyens de le calmer était un sport intensif, ou Naoto, mais même avec ça, Akira savait que la tête du jeune yakuza ne pensait qu’à l’argent. Il en avait suffisamment pour vivre pleinement, mais c’était pour Doumeki un moyen d’affirmer sa puissance, et de résoudre les problèmes. Il s’en servait aussi pour occuper son esprit, sans quoi il calculait encore tout et n’importe quoi. Mais c’était un bon investisseur. D’ailleurs, il n’était pas bête comme les frappes de bas étage qu’il cognait dans des cercles de combats illégaux. Il savait que ses accès de rage le desservaient. Il n’avait pas renforcé les services juridiques pour rien. Mais il avait encore la colère facile, rapide, et même avec l’âge, on le croirait toujours prêt à exploser.

Il savait aussi être reconnaissant. D'abord envers Naoto. Tous pensaient qu'elle était sa sœur, et il gardait ce mensonge, l'appelant uniquement par son prénom et la traitant comme si c'était lui le grand frère. Même quand elle avait des crises d'angoisse, ou des caprices, rien ne pouvait changer l'affection et l'attention constante de Doumeki pour sa chère Naoto. Il n'appréciait d'ailleurs pas que d'autres l'approchent sans qu'il sache qui c'était et ce qu'ils lui voulaient. Il la laissait bien sûr avoir des amis, mais un homme un peu insistant verrait vite défiler sa vie et le poing de Doumeki devant ses yeux. Et ne lui parlez pas du jour où Naoto viendrait à être mariée. Il en fait des ulcères rien qu'à y penser.

Akira était celui qui lui avait tendu la main quand Doumeki en avait le plus besoin, et pour cela, Doumeki portait une dette à vie envers le Président. Loyal, il l’était contre la raison et la logique de ses chiffres adorés, et il veillait toujours à satisfaire, et si possible à dépasser les attentes de son mentor, puis de son père adoptif. Akira était peut-être l’un des rares à pouvoir se vanter d’avoir vu un jour Doumeki rire à gorge déployée, ou pleurer. Il était le seul aussi qui pouvait faire des remarques si Naoto perturbait trop Doumeki dans son travail, ou si celui-ci faisait trop d’histoires quand il s'énervait. Il en avait fait son successeur car cette loyauté et les capacités de Doumeki en ferait un Kakei idéal auprès de l'Oyabun quand Akira ne pourrait plus tenir ce rôle. Il faut dire qu'à part ses "parents" et son travail, rien d'autre ne retient très longtemps l'attention du yakuza. C’est bien pour cela que le vieil homme serait le plus curieux de voir l’Incontestable lier ce dragon en soulier et cravate à qui que ce soit. Pour le moment, l’heure n’est pas encore venue, mais Doumeki, pas intéressé, ni par l’amour, ni par les enfants, ne s’en préoccupe pas vraiment. Au pire, il pourrait toujours se débarrasser du conjoint... D'une façon ou d'une autre.

"C’est donc décidé, il devra payer son erreur, de sa poche. Fin de la discussion. Oh ! Et renvoie-le, évidemment."

"Je ne comptais pas le garder !"
Physique
Doumeki était déjà bien bâti à l’adolescence, grand d’un mètre quatre-vingt-six, costaud de quatre-vingt-huit kilos et d’os dans une forme olympique, la tête solide et efficace et les poings déjà calleux d’avoir trop cogné. Aujourd’hui, dans sa trentaine bien avancée, le portait s’est encore plus marqué. Comptez un tatouage de dragon dans le dos en plus, à peine un peu moins de cheveux sur le haut du front, un peu plus de sourcils, froncés en permanence, plus sa barbe au menton et c’est la version adulte de Doumeki. Il est brun, les cheveux le plus souvent ramenés en arrière, les yeux perçants et presque noirs, les lèvres équilibrées et un bouc bien entretenu. Fut une époque, il avait laissé pousser ses cheveux long sur la demande de Naoto, mais il avait fini par les couper. Sa carrure impressionne autant que son tatouage quand il se met torse nu. Et il y a de quoi : c’est à force de se battre qu’il a taillé son corps et même s’il cherche à moins se servir de ses poings, il se dépense énormément.

Beaucoup de filles lui trouvent du charme et il en joue parfois juste pour vérifier si c’est vrai. Il n’est pas très excentrique dans ses tenues, de lui-même, mais il sait le poids de l’image et se présente donc toujours bien habillé, pour ne pas faire honte à son père adoptif. Il affectionne les couleurs blanc et rouge, qu’il associe respectivement à Naoto et Akira. Et il a toujours une montre de luxe, une ceinture à boucle hors de prix ou un bijou clinquant pour affirmer sa richesse. Il ne l’admet pas, mais se coiffer le matin lui prend plus de temps encore que de se raser.

En règle générale, son visage est figé sur une expression dure, méfiante. Il ne sourit pas sans une bonne raison, et ne rit presque jamais. Il faut dire qu’il n’a pas beaucoup d’humour. Il a la manie aussi de mettre ses mains dans les poches, pour ne pas les garder ballantes et parfois pour l’empêcher de cogner.
Caractère
Doumeki est un petit génie qu'on ne devine pas. Quand on voit sa carrure de yakuza, on ne devinerait pas le nombre de prix de mathématiques qu'il a gagnés, et certains font les yeux ronds devant son diplôme de Tôdai en mathématiques et statistiques financières. C'est parce que les calculs, dans la tête de Doumeki, c'est un flux continu. Il est littéralement calculateur de tout ce qui passe dans son esprit. Ses courses, ses pas, ses respirations, même les secondes qui passent, il peut se mettre à les compter.

Mais il est plutôt envahi par des formules plus complexes que la simple addition. Il les utilise constamment parce que depuis tout petit, il a trouvé dans le calcul mental une occupation fascinante et facile, et une logique parfaite. Les chiffres, dans un calcul bien précis ne pourront donner qu'un seul et même résultat. Cette stabilité lui manquait tellement, enfant, qu'il en a fait son domaine de prédilection.

Mais c'est un domaine fragile. Les chiffres sont immuables, mais quelques riens suffisent pour perturber la pensée de Doumeki. Et il a horreur de ça. Perturbez-le dans un calcul, surtout complexe, et Doumeki entrera dans une colère noire. Il faut une très bonne raison pour le déranger, souvent d'autres chiffres plus intéressants que ceux qu'il avait en tête, ou juste être Naoto ou Akira.

Doumeki n'a jamais eu de tendresse que pour Naoto, celle qui lui offrait de l'affection quand il était enfant. Il a quatorze ans de différence avec elle et ça explique qu'il reste distant avec elle, de peur qu'on interprète son lien avec elle pour un sicon. Mais en privé, il peut traiter Naoto comme sa mère et veiller sur elle. Il n'est pas très câlin de nature, mais il répond toujours à un câlin de sa mère. Comme elle est restée enfantine malgré son âge, Doumeki la laisse agir comme bon lui semble, et il lui arrive de céder à ses caprices. Il ne pense pas que Naoto se rende compte qu'il est yakuza, et il préfère que ses amis ne soit pas du milieu. Mais il met un point d'honneur à vivre avec elle pour être présent au moindre problème, ou simplement pour la rassurer.

Pour son père adoptif, Doumeki a fait un long chemin avant de le considérer comme tel. Il l'a rencontré en travers de son but, l'argent et la liberté. Mais le Kakei était trop puissant pour le garçon, et il ne s'en serait pas sorti sans son don pour les chiffres. Il avait l'impression d'être son jouet ou une sorte d'expérience du yakuza. Au début. Parce qu'une fois mis devant un bureau, avec plus de chiffres qu'il n'en avait jamais eu au lycée, l'avis de Doumeki a changé. Et quand il est sorti de la maison Tsubo avec Naoto, il s'est inversé. Akira était un requin, et un manipulateur, mais ce qu'il donnait à Doumeki était tout ce qu'il voulait, et ce qu'il lui demandait, c'était ce qu'il aimait faire. Alors Doumeki l'a vu comme un bienfaiteur. Il a eu malgré tout du mal à lui faire confiance, mais après vingt ans à le côtoyer, à apprendre à ses côtés et à devenir le même genre d'homme puissant qu'est Akira, Doumeki ne pourrait plus nier qu'il se sacrifierait corps et âme pour le Clan mais surtout pour le vieux yakuza.

Cependant, il ne se fait pas à son nouveau nom, Kazuma, qu'il a depuis cinq ans maintenant. Il n'aimait pas le nom Tsubo, mais il ne se sent pas encore les épaules de porter celui de Kazuma. Il a malgré tout changé depuis qu'il est appelé ainsi, et il essaie de devenir digne de son père adoptif, en s'emportant moins et en restant un Kakei efficace.

Petits détails du Doumeki sauvage :


  • Il ne sait pas loucher. Quand il essaie, il fronce juste un peu plus les sourcils.

  • Il adore les gadgets en tout genre, passion qu’il partage avec Naoto. Mais offrez-lui une calculatrice et l’objet vous arrive entre les yeux. Akira s’est amusé à lui en offrir une, que Doumeki déteste mais qu’il garde précieusement dans son bureau. Il en a cependant enlevé les piles.

  • Il a un ukulélé offert par sa mère, et dont il a appris quelques airs qu’il joue très bien. Mais ne lui demandez pas d’improviser un air, il ne peut rien jouer qui ne soit sorti d’une partition.

  • Il fume plus pour son image que par goût. Il déteste le thé mais il boit le café par litre. Et l’alcool mauvais atterrira plus probablement sur le malheureux serveur que dans sa gorge. Monsieur a des goûts de luxe.

  • Il a une sainte horreur du radis, et il raffole du poulet grillé.

  • C’est un joueur de jeux de logique hors pair, il n’a jamais perdu une partie d’échec ou de mah-jong.

  • Il a l’habitude de compter le montant de ses achats en magasins avant d’aller en caisse. Puis de compter les articles des gens en file d’attente, ou le nombre de paquets de chewing-gum sur le présentoir de la caisse, et un peu tout ce qu’il voit le temps que ce soit son tour.

  • Il n’est pas fan des animaux, à l’exception des pythons. Il aimerait en avoir un mais Naoto a peur des serpents.

  • Il a déjà eu des expériences sexuelles avec des femmes et des trans. Il a apprécié mais il n’en a pas gardé un souvenir impérissable.

  • La plupart de ses dents sont des implants, à force de se battre, il les a presque toutes perdues.

  • Quand il mange quelque chose dont il n’a pas l’habitude, il tousse toujours à la première bouchée, et même lui ne sait pas pourquoi.

  • Il adore les massages professionnels, mais interdiction de toucher sa nuque. Il n’est pas chatouilleux, mais il ne peut pas se détendre si on manipule son cou.

  • En dehors de ce contexte, il ne faut pas le toucher. Il n’aime pas ça venant d’inconnus, et il le fait très vite comprendre.

  • Il a failli ne pas avoir son diplôme car le jour de l’épreuve, Naoto ne se sentait pas bien. Ce sont des gars du Clan qui avaient parié sur sa réussite en tête du classement de Todai, qui l’ont poussé à y aller, en promettant qu’il s’occuperait d’emmener Naoto à l’hôpital. Ils ont tenu parole et Doumeki a été troisième du classement, toutes disciplines confondues.

  • Son père adoptif lui a appris à mettre des kimonos, et il en porte parfois, mais honnêtement il n’est pas très « tradition » depuis sa vie avec Chika. Porter ce genre de tenue lui rappelle toujours cette femme.

  • D’ailleurs quand elle est morte, Doumeki ne voulait pas s’occuper de son enterrement. Il y était contraint, comme il était aux yeux de tous son fils. Il n’est jamais retourné sur sa tombe.

  • Pour se défouler, s’il le cogne pas, il nage. Pendant. Des. Heures.

  • Parfois il perd ses mots ou s’arrête de parler pour chercher un mot dans les discussions qui ne l’intéressent pas. Il parle bien mais calculer lui demande plus d’attention que le badinage.

Généré avec le formulaire
Ichiban R. Abatangelo
Messages postés : 248
Inscrit.e le : 16/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Okay, I'll go fuck Abraham now.
Autre: Every party needs a pooper, that's why they invited me.
Bigfoot, the blooming villain
posté
le Mar 2 Avr - 23:18
par Ichiban R. Abatangelo


KIRYUUU efùrepgera

Rebienvenue my dude Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 2432113367
Raghnall A. Nicolson
Messages postés : 211
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Mer 3 Avr - 0:34
par Raghnall A. Nicolson
Genre... genre "Non mais attendez que je poste avant de dire que vous kiffez mes perso'"........... GENRE !! Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1534650057
En plus on a fait les même études !! Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1451543918

*Lui fout un tampon sur le front*

C'mort, j'veux un lien, futur rival ! Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1534650057 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 2432113367
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Jeu 4 Avr - 11:53
par Makoto Nanase
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Introduction
Bon reboot Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1362171446

Histoire
- qu’il avait apprit
- sa naissance de Doumeki
- sa petite tête soit bien rempli
- les services de chaque entreprises

✗ De ce que je comprends à la fin de l'histoire, Doumeki n'est pas encore le Kakei, puisque c'est toujours le rôle d'Akira. Donc apprenti Kakei plutôt, non ?

Validé ♥️

Caractère
- il est sortit

Validé ♥️

Physique
Validé ♥️

Conclusion
Un personnage intéressant que voilà. Cette obsession des chiffres fait un peu peur quand même Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 4158426957
Il y a juste la définition exacte de son rang à modifier et des petites coquilles sans gravité, mais sinon je n'ai rien à dire Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 2361740871

Amuse-toi bien Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 2837704232

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️



Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Ld7d
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Cn3Ckyx
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1EPYLUw
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma YqECw0j
Doumeki Kazuma
Messages postés : 200
Inscrit.e le : 28/08/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
posté
le Ven 5 Avr - 12:34
par Doumeki Kazuma
Merci Mko!

J'ai fait les corrections.
Maintenant, plus qu'à voir ce que va donner Don Doudou sur le terrain.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 50-50-2Earth WolfFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 50x50-56504f9 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma SvinFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 3zm1 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 5yh3Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Opol0Q6Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma FHZzEDvFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 7Uxn8zPFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 494ZUS0Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1553711497-50-50FTM 50x500Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma B50x50Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1553722908-no-50x50Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Tdj2Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Logo_510Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 190412122437274038 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma RXqdRpDFils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Logo5010Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma VBL1j1M Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma 1559228694-50x50Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Qlaa Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma IcoSC5050 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Bouton10 Fils à Maman, Fils à Papa, Doumeki Kazuma Bouton15