Freyja Edwards
Messages postés : 83
Inscrit.e le : 05/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Logan Edwards
Autre:
posté
le Sam 13 Avr 2019 - 13:46
par Freyja Edwards
Freyja Ludmila Ghliebnikov
"Papillon, ce billet doux plié cherche l'adresse d'une fleur." ( Jules Renard )

Généralités
Nom ;; Ghliebnikov
Prénoms ;; Freyja Ludmila
Âge ;; 31 ans ( 7 Septembre 2080 )
Genre ;; Féminin
Origines ;; Allemande par sa mère et Russe par son père, mais naturalisée Japonaise.
Activité ;; Fleuriste à son compte avec sa propre serre.
Sexualité ;; Sans préférence.
Avatar ;; Poison Ivy
Règlement ;; 
Chemin ;; Reboot
Commentaire ;; //
La beauté d'une fleur
La première chose qui nous indique la présence d'une fleur, c'est son doux parfum glissant dans l'air avec la même délicatesse qu'une brise légère sur les pétales d'un bouton en attente d'éclosion. C'est donc ce qui arrive avant d'apercevoir Freyja, sa délicate odeur changeant d'un matin à l'autre, comme si la rosée venait donner une petite touche changeante à chaque aube. Sa peau à l'éclat tendre des Sakura en plein épanouissement et rougit plus facilement qu'une fraise durant sa maturation. Ses longs cheveux roux flamboyants, lui glissant jusqu'au bas des reins pourraient rivaliser avec le coucher de soleil en plein soir d'été. Ses arômes sucrés et les fleurs qu'elle porte en permanence attirent quelques jolis insectes à elle, tel que quelques lepidoptera aux couleurs plus variées qu'il n'existe de nuances dans ses vêtements. Ses iris ressemblent à deux Héllébore orientale double, éclatant d'un vert plus brillant et plus marquant. Les lèvres de cette jolie fleur ont l'audacieuse couleur carmine des bords d'une nepenthe et affiche plus souvent une moue pensive qu'un véritable sourire.

Du haut de son mètre soixante-seize, elle est la plus haute fleur de son jardin, se plaisant à porter quelques talons de temps à autre. Son corps pourrait être comparé à certains modèles de vases, une poitrine bien proportionnée, une taille fine et des hanches un peu plus larges pour arriver dans l'alignement de ses épaules. Malgré sa vie passée, Freyja garde toujours le dos droit comme cette rose voulant transpercer le ciel de sa fierté.

Notre jolie fleur affectionne particulièrement les robes et seulement quelques couleurs font partie de sa vie. Le vert reste sa préférée, le bleu pétrole ou l'azuré ont sa préférence également, ainsi que quelques nuances plus claires par touche qui se font discrètes. Elle aime les tissus souples ou confortables, mais aussi le cuir qui à un meilleur maintien. Les chapeaux, colliers et boucles d'oreilles sont autant de parures que les fleurs qu'elle ajoute dans ses cheveux ou sur ses tenues.  

Les épines d'une rose
Notre jolie fleur a quelques feuilles fanées dont elle ne parvient pas à se débarrasser et qui la suivront sans doute tout le reste de sa vie. Sa paranoïa légère est un tout petit peu contraignante par certains aspects. Il ne faut surtout pas l'approcher de dos, car alors se sentant comme agressée, elle attrapera la première chose qui lui tombera sous la main pour s'en servir de protection contre ce potentiel agresseur. Non pas qu'elle soit dangereuse, elle connaît tout de même les bases de l'auto-défense. Même une personne proche d'elle n'est pas à l'abri de ce genre de réaction et donc le peu de proches qu'elle a savent qu'il faut toujours venir vers elle de face ou s'annoncer clairement de loin.

Elle est aussi mystérieuse qu'un bouton refusant de s'ouvrir au printemps, gardant ses secrets aussi profondément enfouis que possible. Mettant un point d'honneur à ne surtout pas parler de son passé à qui que ce soit, de toute façon, personne ne la connaissait avant son arrivée au Japon donc autant dire que c'est plus simple pour elle de garder tout ce mystère autour de sa personne.

D'une très grande patiente, elle sait attendre lorsque c'est nécessaire. Et c'est sans doute l'une des qualités les plus importantes lorsque l'on veut cultiver un grand jardin de fleurs comme elle le fait. S'étant passionnée pour toutes ces corolles aux couleurs et senteurs diverses, cette jolie rose rêverait de se fondre dans leur parterre par moment. C'est ce côté rêveur qui lui donne cet air si doux sur le visage lorsqu'elle cultive toutes ses beautés. Pourtant, son calme et son sérieux ne sont jamais loin pour ne pas risquer une malencontreuse erreur. Elle prend soin de son jardin et de sa fleuristerie comme elle aimerait que l'on prenne soin d'elle. Avec toute l'attention et tout l'amour dont elle peut faire don à ce qui l'entoure. La nature est sans doute ce qui la rend plus docile et plus facilement approchable. Attention tout de même à ne pas l'effrayer..

Sa confiance est difficile à avoir, sans doute à cause de son passé où sa naïveté fut abusée. En revanche, une fois donnée, Freyja est d'une grande loyauté envers les personnes qui composent alors cet entourage proche. Ce qu'elle redoute sans doute le plus est ce mariage qui l'obligera alors de vivre avec un parfait inconnu et de ne pas se sentir en confiance dans la maison qui devra être la sienne. Lorsqu'elle a des doutes ou des tracas, lorsqu'elle se sent triste ou esseulée, le seul endroit qui la réconforte est ce jardin aux mille couleurs.

Si pour certaines personne, être minutieux est une qualité, cela en devient presque un défaut chez cette jeune femme. Même si la perfection n'existe pas, elle veut la frôler du plus près possible. Chaque détail à son importance et peu jouer dans les calculs qu'elle fait. La pousse d'une fleur, les couleurs dans un bouquet, la taille des tiges pour une coupe. Mais aussi, dans le choix de ses vêtements ou même dans la tenue de son lieu d'habitation. Le ménage doit toujours être fait et toutes choses à sa propre place. Grande travailleuse, elle ne rechigne pas à la tâche, et ce, même s'il faut recommencer plusieurs fois la même chose. Ses journées peuvent parfois paraître longues, mais elle ne laisse alors rien paraître d'une possible fatigue sur son visage et garde toujours une amabilité sans faille envers ses clients.

Aussi délicate qu'un coquelicot, il faut savoir comment s'y prendre avec elle. Quelque peu introvertie, l'approche peut parfois ressembler à ce tâtonnement que provoque la rencontre d'un petit animal farouche. Anxieuse et torturée, elle ne peut s'empêcher parfois de repenser à son passé et quitte alors son lit pour se coucher sur la mousse fraîche au pied des buissons de son jardin. Pourtant, elle ne cherche pas de confident ou de médecin pour en parler, pour raconter, témoigner. Non, elle ne se confie qu'aux fleurs refermées pour passer la nuit et le jour levé, elle redevient cette jeune femme distinguée.

Un brin romantique, elle ne peut que rêver des dîners aux chandelles ou des demandes en mariage avec le genou à terre. En arrivant ici, Freyja savait pertinemment qu'elle n'aurait jamais le droit à ce second rêve. Pourtant, les rêves de romantisme et de galanterie sont ce qui la fait tenir chaque jour de son célibat en attendant le jour fatidique.

Originale de par sa façon de s'habiller ou d'être, elle n'en reste pas moins serviable et très douce, surtout lorsqu'elle est dans sa petite boutique. Elle ne cache pas non plus sa féminité et l'affirme même parfois dans quelques robes qui dévoilent ses épaules ou ses jambes. C'est assez naturel chez elle, surtout dans sa vie privée. Mais, personne n'est censé la voir lorsqu'elle se met à l’abri des regards dans son jardin. Cachant alors la beauté nue de son corps.

Bien qu'elle n'ait pas eu la chance d'étudier dans un cycle normal comme la plupart des enfants, elle a su rattraper son retard et plus encore. Se cultivant dès qu'elle en a l'occasion, son savoir s'agrandit de jour en jour. Il n'est presque rien qu'elle ne connaisse pas sur les fleurs et plantes déjà. Mais elle a toujours soif d'en savoir d'avantage sur tous les sujets qui lui sont possibles d'apprendre.

La vie d'une Pinguicula
La vie de tout enfant commence par celle de ses parents et celle de Freyja démarre avec ce choix important fait par sa mère. Anita Lovorsky était enceinte de sept mois lorsqu'elle fut ''recrutée'' par un homme aussi charmant dans ses actes que dans ses paroles. Lui promettant une vie facile et la protection éternelle du Divin pour elle et l'enfant qu'elle portait. Abandonnée par l'homme qui l'avait fécondée, rabrouée par ses parents qui ne concevaient pas les enfants hors mariage, elle n'avait donc plus que cette lumière qu'il lui offrait après ces derniers mois de ténèbres.

C'est donc dans le cercle très fermé du petit groupe ''Klystad'' que vit le jour Freyja Ludmila Lovorsky à la date du 7 Septembre 2080. Elle était la première enfant à naître dans cette assemblée, ne sachant rien du fait qu'elle se trouvait déjà dans une secte sans même savoir ce que c'était. Sa mère remercia cet homme : Nicolas Tysklad, pour les avoir accueillies au sein de cette maison baignée par la douceur divine. Petit à petit, elle fut formatée aux prières et aux obligations de la secte. Ne pouvant subir le rituel des autres femmes tant qu'elle n'aurait pas finit d'allaiter, elle dut y passer vers les un an de sa fille. Subissant l'ablation des seins dans la douleur, mais aussi les remerciements vers le ciel. Acceptant de se priver de cette beauté féminine pour prouver qu'elle n'appartenait plus qu'à ce lieu et leur croyance.

La demoiselle était habituée petit à petit à l'environnement, y grandissant sans comprendre vraiment ce qui se passait autour d'elle. Si les hommes entrant devaient subir une castration pour pardonner leurs pêchés de l'extérieur, Nicolas était le seul béni pour donner des enfants. Et c'est donc dans l'année des deux ans de Freyja qu'un second enfant de la secte vit le jour. Un garçon cette fois, qui grandirait donc avec elle pour le pire.

Elle apprit à marcher, à parler et dès qu'elle sut aligner quelques phrases correctes, le gourou lui apprit à prier. Si l'on inculquait un système à un enfant dès son plus jeune âge, il devenait forcément plus docile et ne se rebellerait donc jamais. N'est ce pas ? Son innocence ne la préparait pas à ce qu'elle était en train de vivre et elle continuait de courir dans le parc qui entourait l'immense demeure qu'ils occupaient. Se blottissant parfois dans les racines sorties du sol du grand chêne pour se reposer loin des adultes. Son rire se faisait entendre dans les couloirs et ses yeux pétillaient de la douceur d'une vie facile. Anita était heureuse de la voir ainsi et elle ne remarquait pas que Nicolas surveillait cette gamine qui grandissait dans l'ombre d'un destin encore inconnu pour elle et sa mère.

Lorsqu'elle eut dix ans, l'homme la prit à part pour lui expliquer que bientôt elle deviendrait une petite femme, mais qu'alors, il prendrait bien soin d'elle. Sans vraiment comprendre encore, l'enfant acquiesça simplement et lui embrassa la joue au cadeau que venait de lui faire Nicolas. Une robe d'un blanc pur pour son baptême à venir. Il décida également qu'il faudrait désormais ne l'appeler plus que Mila et non plus Freyja. Quelques semaines plus tard, elle put enfiler ce vêtement qui pendait sur le cintre dans sa chambre et elle suivit Nicolas, serra sa petite main dans la sienne. Une rivière passait vers le fond du domaine et tous s'y rendaient. Sa mère lui avait expliqué que c'était pour la purifier afin qu'elle devienne une adulte dévouée au divin lorsqu'elle serait une vraie femme.
En revanche, elle ne s'attendait pas à la violence de l'acte pour l'enfant qu'elle était encore. Debout, les jambes dans l'eau aux côtés de l'homme, le froid commençait à l'envahir alors qu'il récitait un mantra. Puis, il posa une main dans sa nuque et l'autre sur le haut de son buste pour appuyer dessus, la faisant plonger vers l'eau froide. Ses yeux s'agrandir de peur et au moment où elle ouvrit la bouche pour parler, elle se retrouva submergée. Se débattant de ses bras, ses pieds glissants sur les galets du fond, elle perdait de son souffle alors que les secondes passaient. Ce n'est que lorsque ses bras retombèrent dans le courant de la rivière que Nicolas la sortit de l'eau, la portant vers la rive pour la poser dans les bras de sa mère. Elle tremblait et se serra contre la chaleur rassurante d'Anita. Elle fut emmenée dans leur chambre, changée et séchée, puis laissée pour qu'elle puisse se reposer. Mila n'en dormit pas de la nuit, grelottant de terreur qu'on vienne à nouveau la chercher pour ce genre de baptême une seconde fois. Mais sa mère la rassura le lendemain, elle n'aurait pas à replonger dans l'eau. Cette gamine joyeuse commença donc à montrer de la réserve et à se renfermer un peu sur elle-même. Se parlant parfois à elle même comme si elle discutait avec un ami, mécanisme de défense qu'elle développa pour ne pas avoir à se confier aux adultes trop endoctrinés et qui ne la comprendraient pas dans ses craintes. Encore loin de faire sa rebelle, la demoiselle ne se laissait cependant plus tellement approcher et devenait presque farouche avec ceux qui entraient dans la secte.

Une autre journée marquante de sa vie fut sans doute le premier jour de ses règles. Inculte sur ce sujet, elle se mit à hurler le nom de sa mère en courant partout pour la trouver. Criant sur le fait qu'elle saignait, qu'elle allait certainement mourir, qu'elle avait peur. C'est une autre femme qui l'intercepta et la gifla avec une certaine violence. Mila en tomba sur les fesses et la regarda ébahie, ne comprenant pas pourquoi cette femme la félicitait alors qu'elle venait de lui en mettre une.. Anita arriva rapidement et la ramassa en lançant un regard noir à celle qui avait touché sa fille. L'emmenant dans leur chambre, elle lui expliqua alors le phénomène qui lui arrivait et comment faire pour ne pas tâcher ses vêtements. Sa mère lui dit également qu'elle devrait prévenir Nicolas de cette bonne nouvelle et qu'elle était alors en âge de prêter serment. Le reste de la journée fut mise à contribution pour les préparatifs de cette fameuse cérémonie qui se déroula le soir même.

Tous vêtus de blanc, elle était la seule en bleu marine, s'approchant de l'autel où se tenait Nicolas. Un livre dans une main, une coupe dans l'autre, il la fixait d'un regard indescriptible. La demoiselle en avait presque peur, ne ressentant rien de bon dans les iris de l'homme qui ne la quittaient pas un instant.. Alors elle baissa les siens vers le sol et écouta ce qu'on lui demandait de répéter. Posant sa main contre la couverture en cuir pour prêter le serment ultime, avant de devoir boire à la coupe. Retenant une grimace du goût trop amer pour une enfant. Nicolas lui promit une belle vie, pleine de douceur et de joie tant qu'elle resterait au service du Divin. Et il en profita pour annoncer à l'assemblée que celui-ci lui avait parlé pour lui dire que Mila était la prochaine élue et qu'elle porterait alors le prochain enfant de leur petit groupe lorsqu'elle aura sa cérémonie de passage à l'âge adulte. Si elle n'avait pas tout suivit, là-dessus, la demoiselle était sure d'avoir compris qu'elle serait maman pour l'assemblée. Ce qu'elle n'avait en revanche pas saisi, c'est qui serait le papa..

Elle continua donc de grandir avec le poids de toutes ces attentions que les autres avaient envers elle, parce qu'elle était désignée comme la prochaine Elue par le Divin. La peur commençait à la ronger et elle voulait fuir cet endroit qui avait pourtant abrité ses plus belles années avant toutes ces découvertes. Un matin, levée tôt, Mila parvint à sortir en toute discrétion. Mais elle ne put rester que quelques heures dehors avant d'être retrouvée et ramenée au domaine. Elle se débattit et supplia qu'on la laisse partir, mais une gamine de treize ans ne faisait pas le poids face à un homme qui semblait plus qu'en âge d'être son père. Alors, personne ne se révolta dans la rue et chacun fit comme si de rien était.. La surveillance sur le moindre de ses mouvements devint plus pesant et elle n'eut plus l'occasion de faire d'autres escapades.

Les mois se suivirent sous la même pression sur ses épaules. Les hommes continuant leurs activités pendant que les femmes continuaient de s'affairer autour de Mila pour mieux la garder ''en sécurité". Il ne fallait pas qu'elle soit contaminée par l'impureté de l'extérieur ou il faudrait refaire un baptême et cela risquerait de déplacer encore sa cérémonie de passage à l'âge adulte. Une année passa à ce rythme et une autre encore, l'emmenant sur l'année de ses quatorze ans soit deux ans avant cette fameuse cérémonie.. Il lui fallait trouver un moyen de quitter cet endroit maudit, ce lieu qui l'effrayait de plus en plus alors qu'elle commençait à comprendre le poids d'être au service du Divin. Elle ne voulait pas être mère à seize ans ! Elle ne voulait pas non plus devenir toute plate comme les autres femmes ! Et surtout, elle ne voulait pas vouer le reste de sa vie à une cause qu'elle ne comprenait pas ! Si le Divin existait vraiment, alors pourquoi ne venait-il pas s'occuper de tous ses agneaux ? Trop d'incompréhension pour que sa foi reste celle d'une enfant aveuglée par le choix d'adultes.

Durant les deux années qui suivirent, sa mère et quelques autres femmes commencèrent donc à la former pour qu'elle soit une parfaite demoiselle de l'assemblée et une future mère Elue. Elle n'était que la deuxième et serait celle qui donnerait naissance au troisième enfant de la secte. C'était un acte particulier qu'il fallait savoir honorer. De ce fait, le jour de ses seize ans, un grand banquet fut organisé et elle fut même placée à la droite de Nicolas pendant ce repas. Une place de choix, mais qu'elle n'avait jamais désiré. Vêtue d'une robe blanche, elle n'avait d'autre choix que de rester à la tablée pour le moment. Guettant chaque instant qui lui permettrait de s'enfuir loin d'ici. Cependant, elle comprit l'ampleur que d'être mère lorsque Nicolas l'emmena dans sa propre chambre. Ce serait lui le père.. Lui le concepteur de l'enfant qu'elle devrait porter. Celui qu'elle avait considéré comme un père lorsqu'elle était entre trop petite pour comprendre, comme un oncle lorsqu'on lui avait expliqué et comme un geôlier lorsqu'il l'avait fait surveiller. Voilà qu'il serait son bourreau cette nuit.. Non. C'était trop. Jamais !

Se débattant de toutes ses forces alors qu'il venait pour lui enlever sa robe, le vêtement fut un peu déchiré, mais elle parvint à quitter la chambre. Les hommes avaient quitté la maisonnée pour ne pas déranger le gourou pendant que les femmes rangeaient les restes du festin fait dans le jardin. C'était le moment ou jamais ! Elle fonça aussi vite qu'elle le pouvait vers les grilles, s'acharnant dessus avant de finalement s'engager à escalader la clôture juste à côté. La robe fut un peu plus déchirée, ses jambes et ses bras blessés sur le grillage déjà ancien et tâchant alors le vêtement de sang. Mais, elle parvint de l'autre côté et continua donc de courir. Encore et encore, bousculant le peu de personne qu'elle croisait en cherchant désespérément un signe d'un lieu qui pourrait la sauver. Elle reconnut le sigle de l'hôpital et s’engouffra donc sans réfléchir en demandant de l'aide. S'écroulant toute tremblante sur le carrelage froid. Nicolas et deux autres hommes ne mirent pas longtemps à la suivre et il voulut la relever, mais l'infirmière de garde approcha pour la ramener gentiment vers elle. Voyant bien la peur dans le regard de la demoiselle et les blessures, elle demanda aux trois hommes de partir s'ils ne pouvaient pas prouver qu'ils étaient de sa famille.

Cette nuit-là, Mila resta sous le bureau de l'accueil malgré que l'infirmière voulait l'emmener dans une chambre, grelottant de froid et de peur, n'arrivant pas à fermer l'œil. Ce n'était pas fini, elle en était persuadée. Le lendemain, la police fut prévenue et arriva donc pour interroger la demoiselle. Elle raconta tout, tout ce qu'elle savait, tout ce qu'elle avait vu ou subi. Son baptême, sa cérémonie de femme, le banquet de passage à l'âge adulte avec son ''travail'' d'Elue qu'elle n'avait pas accompli. Mais aussi, les prières, les ordres donnés par Nicolas qui venaient du Divin. Ou encore la castration et l'ablation des seins. Tout ce qu'elle avait été en mesure de comprendre, elle le partageait dans un témoignage bien plus long qu'ils ne l'avaient pensé au départ.

Une descente fut exécutée dans le domaine, mais à leur arrivée, une partie de l'assemblée était allongée dans l'herbe, sourire aux lèvres et les yeux ouverts vers le ciel. Leur cœur ne battait plus. Anita faisait partie de ces corps.. Nicolas n'était pas parmi eux et avait dû fuir avec les plus jeunes pour reprendre ailleurs. Freyja fut placée en famille d'accueil le temps que les autorités arrivent à contacter son père avec le peu d'informations qu'ils avaient. Il fut retrouvé plusieurs mois plus tard et après avoir entendu ce qui était arrivé à sa fille, accepta de la prendre jusqu'à sa majorité. Il l'adopta même pour qu'elle puisse porter son nom et plus celui de sa défunte mère.

Déménageant donc avec lui, elle montra des signes léger de paranoïa et fut interné pour une durée de six mois pendant lesquels la demoiselle fut traitée, par mesure de sécurité afin d'être assuré que ce ne soit pas encombrant dans sa vie de tout les jours. Retrouvant un semblant de confiance dans ce lieu si bien sécurisé, elle sembla retrouver un semblant de calme et put donc sortir avec un mois d'avance pour retrouver son père. Celui-ci lui proposa de rattraper tout ce qu'elle avait manqué dans l'éducation et lui engagea donc des professeurs particuliers afin de la remettre au niveau. C'est ainsi que pour ses dix huit ans, elle put aller à l'école pour passer son diplôme.

Un voyage de fin d'études était offert à une poignée d'élèves, les meilleurs, ceux méritant une bourse ou ceux qui avaient prouvé leur valeur durant l'année. Par chance, Freyja en fit partie et elle décida donc de se rendre au Japon. Elle en avait entendu beaucoup de bien par un camarade natif de ce pays et avait rêvé de s'y rendre pour le visiter. Il ne lui avait pas parlé de cette puce ou de l'Incontestable en revanche, mais ce n'était pas si important au final. Freyja fut ravie lorsqu'elle reçut son visa pour une durée de soixante jours et elle ne tarda pas à décoller pour ce pays dont elle ignorait encore presque tout. Ne parlant pas Japonais, elle devait s'exprimer en Anglais pour se faire comprendre et remercia son père en pensée qui lui avait fait rattraper son retard.

Accompagnée de deux autres étudiants ayant approuvé son choix de voyage, ils logèrent dans une petite auberge en bord de mer la première semaine, mais la demoiselle voulait voir la grande ville et elle posa donc rapidement ses bagages à Tokyo. S'installant dans l’hôtel le moins cher et trouvant un petit boulot pour essayer de ne pas trop dépenser. Visitant divers endroits, elle essayait d'apprendre les rudiments de la langue sans aide au départ. Mais, alors qu'elle passait devant une fleuristerie, ses pas s'arrêtèrent et elle huma les délicates odeurs en fermant les yeux. Une femme de l'autre côté de la vitrine sortit sur le pas de la porte pour la saluer de manière charmante et lui sourit en lui proposant d'entrer. Freyja s'excusa un peu maladroitement en Japonais, avant de reprendre en Anglais pour lui expliquer qu'elle était en voyage et ne connaissait pas vraiment leur langue. Cette femme s'appelait Mayumi Nishimura et elle tenait cette boutique depuis maintenant deux ans, attendant sagement qu'on lui envoi son papier de mariage. Elle proposa à la demoiselle de lui apprendre le Japonais, mais aussi de travailler avec elle si cela lui convenait. Ce serait alors plus simple pour échanger et ce serait moins délicat que le petit boulot de serveur trouvé quelques jours plus tôt.

Les deux mois passèrent à tout allure et c'est avec un certain regret qu'elle devait donc quitter Mayu pour rentrer chez elle. Mais, elles avaient bien des moyens de communiquer, les mails, les lettres et le téléphone, alors ce n'était pas sans possibilités de se revoir qu'elles se quittaient. Freyja en avait appris plus sur le pays, la langue et les fleurs, sachant désormais ce qu'elle voulait étudier pour la suite.

À la rentrée, elle se trouvait donc à l'université avec la filière botaniste et étude des fleurs pour en apprendre plus. S'éloignant du reste du monde, elle commençait à se rapprocher de plus en plus de la nature. Envoyant régulièrement des nouvelles à Mayumi et parfois même des photos de quelques plantes sauvages qu'elle aimerait voir dans son jardin. Ayant commencé à cultiver un petit bout de terre derrière la maison de son père. Pourtant, toutes les plantes ne prenaient pas et elle se plongea un peu plus dans les études pour comprendre le pourquoi du comment.

Deux années passèrent avant de recevoir un mail de Mayu pour lui annoncer qu'elle était mariée à présent. Elle s'appelait toujours Nishimura puisque sa moitié était une autre femme et qu'elle avait prit ce nom également. Pour le moment, la nouvelle épouse ne semblait pas convaincue par ce choix, mais elles se laisseraient du temps toutes les deux. Suivant alors leur quotidien par quelques messages ici et là, Frey avait l'envie de les rejoindre et de vivre, elle aussi, cette vie avec une personne qu'elle apprendrait à connaître. Si seulement elle ne craignait pas autant les autres..

C'est peut-être ce qui lui donna le déclic pour tenter une approche avec le sexe opposé et se trouver un petit ami. À vingt et un an, il serait temps ! Se parant de sa plus belle robe et remontant ses cheveux dans une coiffure élégante, elle se rendit donc au café universitaire pour essayer de côtoyer les gens de son âge. Cela ne mit que quelques jours avant qu'elle ne soit accostée par un jeune homme tout à fait charmant et il commença donc à tenter de la draguer. C'était assez flagrant qu'il ne savait pas s'y prendre avec les filles comme Freyja, mais elle se laissa approcher, ne voulant pas le rabrouer et regretter après. Petit à petit, les gestes furent là. Sa main serrant la sienne et les baisers légers sur ses lèvres. Son cœur battait à tout rompre et elle restait en éveil, la peur crispant son estomac. Pourtant, il sembla comprendre et prit tout son temps pour ne pas la brusquer, ne cherchant même pas à la toucher si elle ne le désirait pas et elle lui en était pleinement reconnaissante. Ce fut donc un amour relativement platonique, avec simplement quelques caresses, mais jamais de passage à l'acte.

Leur relation dura une année entière, avant que Freyja ne décide de quitter les études de botanistes qui ne lui correspondaient finalement pas. Son but n'était pas de finir dans un labo, mais bien d'ouvrir sa petite boutique tout en tenant elle-même son jardin pour ne pas avoir à se fournir ailleurs. C'est donc vers la voie de fleuriste qu'elle se dirigea, apprenant d'autres choses qui compléteraient ce qu'elle connaissait déjà. Elle y rencontra Anya, une jeune femme excentrique et qui imposait sa présence dans sa façon d'être. C'est elle qui fit un peu plus ressortir la féminité de Freyja et lui fit découvrir quelques plaisirs possible avec une femme, gardant donc intacte sa virginité. Ce fut la première fois qu'elle tomba amoureuse, sentant son cœur s'emballer au moindre regard de sa petite amie.

Elles restèrent trois belles années ensemble, avant que l'amour ne commence à s'essouffler et qu'il ne reste plus que de l'amitié. Pour ses vingt-cinq ans, son père lui offrit un bout de terrain sur lequel était planté une maison avec les murs en verre et en bois pour bien la tenir debout. Une serre ! C'était une serre immense ! Ce fut sans doute son plus beau cadeau et elle se hâta donc de commencer à y planter quelques fleurs dont elle connaissait parfaitement les caractéristiques. Afin de ne pas donner trop de luminosité à certaines, elle devait faire pousser des buissons ici et là, un arbre serait l'élément central et il faudrait que la mousse reste toujours fraîche, voir presque humide pour ne pas que l'air soit trop sec. Elle pensait à tout avant même de s'y lancer. Calculant qu'elles fleurs à quelle place, les espèces, les ouvertures, les insectes qui viendraient pour les butiner ou s'y reposer. Petit à petit, ce jardin sous verre prenait forme. Et malgré des échecs parfois cuisants, elle ne cessait de persister. Recommençant encore et encore, jusqu'à ce que cela fonctionne.

Il lui fallut deux années entières avant que son jardin ne prenne vraiment forme. Papillons et abeilles commençaient à y venir pour se poser sur les corolles de quelques fleurs délicates. C'était devenue une habitude de se poser au pied de son arbre et de simplement observer cette petite nature difficilement acquise. Sa décision était prise, Freyja voulait retourner au Japon. Mayumi était devenue maman entre temps et elle avait dû fermer sa boutique de fleurs à son plus grand regret. Peut-être qu'en achetant le morceau de terrain derrière la fleuristerie elle aurait assez de place pour une serre comme celle-ci.. Aussitôt, elle parla de son projet à son père et celui-ci lui proposa de la soutenir pour les aménagements de départ, que ce serait la dernière fois en revanche et qu'après il pourrait couler des jours tranquille vers sa retraite sans plus s'inquiéter pour sa fille.

Deux mois. C'est le temps qu'il fallut pour finaliser les papiers de sa naturalisation Japonaise afin qu'elle puisse vivre définitivement sur le territoire Nippon. Elle n'avait pas de casier judiciaire, mais son dossier médical fut fourni tout de même. Bien qu'elle ait passé quelques mois en hôpital psychiatrique, le médecin qui l'avait vu juste avant la demande de papier accorda qu'elle était de nouveau saine d'esprit et ne posait aucun problème depuis des années. Ce qui ne pouvait être dit, c'est que comme elle ne côtoyait presque pas d'autres personnes, elle ne pouvait qu'être bien.

Mayumi serait son attache en attendant d'avoir son propre logement et donc elle avait un lieu où vivre, une première rente de son père en attendant de pouvoir reprendre la boutique lui permettrait de s'assurer financièrement. Tout cela ne fut donc pas un frein à l'obtention de l'autorisation. Deux entretiens plus tard, son accord bien donné et l'état ne semblant pas contre son arrivée, elle eut donc son rendez-vous pour se faire implanter. Entre temps, elle eut le droit à un cours rapide pour lui parler du mariage, les droits, les devoirs et les risques en cas de désobéissance. Ah, s'ils savaient jusqu'où pouvait aller sa docilité..

Après avoir passé une petite journée à l'hôpital, elle fut officiellement Japonaise. Une partie de ses bagages posés chez Mayu, elle s'empressa d'aller évaluer le terrain libre derrière la boutique pour voir si elle pouvait l'utiliser. La terre serait à travailler et à nourrir un peu plus, mais ce serait bon. La construction de la serre serait sans doute plus difficile avec la clôture sur la gauche, mais peut être qu'en demandant au voisin s'il accepterait de l'abaisser un peu, cela passerait. Ces démarches lui prirent quelques mois, le temps d'acheter le terrain et celui attenant sur la droite après de rudes négociations avec le propriétaire. Puis, elle avait fait planter un arbre plus vieux pour ne pas avoir à attendre dix ans qu'il atteigne une hauteur raisonnable. La serre fut ensuite construite en prenant soin de ne pas abîmer ce dernier et avec une bonne partie du toit ouvert afin de ne pas empêcher la pousse d'autres branches.

Pour ses vingt-huit ans, Mayumi et sa femme lui firent un cadeau magnifique : la boutique de fleurs. Après tout ces mois de travail acharné pour créer la serre et commencer la plantation de fleurs et autres plantes, les deux femmes avaient bien vu que Freyja était sérieuse. Travaillant à côté pour ne pas vivre à leur crochet éternellement. Cela faisait déjà une année qu'elle se démenait et donc, elles avaient considéré que la jeune femme avait mérité ce cadeau. Elle les remercia avec toute la sincérité dont elle pouvait faire preuve, les serrant dans ses bras et promettant de faire de cette fleuristerie, la plus belle du coin.

Il ne lui restait plus qu'à aménager l'intérieur et d'avoir assez de fleurs pour ouvrir. Elle s'aménagea également un petit studio à l'étage en attendant de pouvoir s'offrir un vrai logement et ainsi laisser leur intimité à ses amies. Ca lui prendrait certainement un peu de temps avant que la boutique ne fonctionne et elle devrait donc continuer son petit travail à côté, mais ce n'était pas très grave, parce qu'elle savait que bientôt, elle pourrait vivre de toute cette beauté qui poussait derrière..

Les trois années qui suivirent furent décisives et permirent à la boutique de se faire connaître. ''Au lierre grimpant'' devint un nom pour des fleurs de qualité et toujours fraîches. De nouvelles variétés arrivaient de temps en temps, des fleurs de saison, des plantes difficilement poussées. Les clients semblaient aussi satisfaits que celle qui les vendait. Elle put s'offrir un petit appartement à quelques rues de sa boutique, pas trop loin pour s'y rendre rapidement à pieds et ne pas avoir à prendre les transports en commun. Mais, il n'était pas rare qu'elle retourne dans son jardin même en plein milieu de la nuit.

Elle atteignait les trente et un an et commençait donc à penser au mariage qui lui serait sans doute un jour imposé. Se demandant si tout se passerait bien et si celui qu'elle devrait épouser serait aussi doux et rêveur qu'elle pouvait l'être. Freyja se faisait donc un devoir de refuser poliment les avances que l'on pouvait lui faire afin de ne pas blesser l'autre personne ou d'être blessée lorsque ce papier rose viendrait prendre place dans sa boite aux lettres.
Elya A. Rosenwald
Messages postés : 58
Inscrit.e le : 07/11/2018
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 3:28
par Elya A. Rosenwald
Re-bienvenue Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  2146490309
Pavel K. Di Luca
Messages postés : 745
Inscrit.e le : 25/05/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 12:43
par Pavel K. Di Luca
Woooh... j'ai... kiffé son histoire. Effrayante aussi, j'étais vraiment mal à l'aise mais t'as su raconter sans trop en faire, c'était cool.

J'aime beaucoup ton nouveau personnage ♥️.

Bonne chance pour ta validation Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1661517263.
Jessica Takahashi
Messages postés : 287
Inscrit.e le : 05/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Akirõ Takahashi ♥
Autre:
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 14:19
par Jessica Takahashi
Merci Elya Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  2464953146
Et merci Karl Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4228984879
Je suis contente de voir que l'histoire peut plaire malgré le malaise de son passé !
Makoto Nanase
Messages postés : 4328
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 19:36
par Makoto Nanase
Le code du règlement n'est pas complet o/
Je repasse ta fiche en cours !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ld7d
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Cn3Ckyx
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1EPYLUw
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  YqECw0j
Jessica Takahashi
Messages postés : 287
Inscrit.e le : 05/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Akirõ Takahashi ♥
Autre:
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 20:35
par Jessica Takahashi
Mince, j'ai pourtant relu deux fois après la première partie et je l'ai pas vu Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  517494357
Je retourne décortiquer ça !
avatar
Messages postés : 579
Inscrit.e le : 17/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Amon Al-Najjr ♥
Autre:
— Ultratechnique —
— Ultratechnique —
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 20:39
par Inari Akiyama
Bon reboot et bon courage pour la validation o/
Poison Ivy Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  3488335006

Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  2900933843
Jessica Takahashi
Messages postés : 287
Inscrit.e le : 05/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Akirõ Takahashi ♥
Autre:
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 20:54
par Jessica Takahashi
Merci Uta ♥️

Deuxième partie trouvée et affichée ! o/
Akirō Takahashi
Messages postés : 239
Inscrit.e le : 08/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Jessica ♡
Autre: Passe la vodka !
Serial Dredger
Serial Dredger
posté
le Dim 14 Avr 2019 - 22:12
par Akirō Takahashi
femme de mes rêves... ahem

Re bienvenue ! Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4228984879

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Akirō se pavane en cc0033 et ça lui convient très bien.
Makoto Nanase
Messages postés : 4328
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mar 16 Avr 2019 - 11:58
par Makoto Nanase
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥️

Introduction
Bon reboot Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1362171446

Histoire
- Abandonné par l'homme qui l'avait fécondé
- le cercle très fermée
- pour les avoir accueillis
- Si les hommes entrant devait subir
- leur pêchés de l'extérieur
- Nicolas était le seul bénit
- changée et séchée, puis laissé
- et la regarda ébahit
- Tous vêtu de blanc
- les iris de l'homme qui ne la quittait
- lorsqu'elle aura sa cérémonie
-  Si elle n'avait pas tout suivit
- d'avoir comprit
- Ce qu'elle n'avait en revanche pas saisit
- de tout ses agneaux
- elle fut même placé
- Elle reconnu le sigle
- et il voulu la relever
- qu'elle avait vu ou subit
- les yeux ouvert
- des signes distinctif de trouble de la personnalité et fut interné
- elle sembla retrouver un semblant de calme et pu
- ses dis huit ans
- de cet puce ou de l'Incontestable
- lorsqu'elle reçu son visa
- qu'on lui envoi son papier de mariage
- Freyja en avait apprit
- qu'elle avait prit
- avec les fille comme
- qu'on avait choisit,
- Calculant qu'elles fleurs à quelle place
- C'était devenue une habitude
- des jours tranquille vers
- ne posait aucuns problèmes
- Après tout ces mois de travail
- ne pas vivre à leur crochaient éternellement
- les transport en commun
- ou d'être blesser

✗ Je dois avouer que je ne comprends pas l'intérêt de ce trouble de la personnalité ni pourquoi elle le développe. D'une part, il existe plusieurs troubles de la personnalité qui ont chacun des symptômes et des conséquences différentes. Pour moi, ce que tu décris, c'est juste un mécanisme de défense de la part d'une enfant traumatisée, et non pas forcément un trouble quelconque. Je t'envoie lire ce site et la page wikipédia pour plus d'informations et de détails. Sans parler de ça, je dois avouer que je trouve ton histoire très bien mais que ce point ci semble être là comme un cheveu sur la soupe Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  517494357

Caractère
- Notre jolie fleur à quelques feuilles
- lui a permit de vivre l'enfance et l'adolescence subit
- de tout les jours
- se sentant comme agresser
- ses secrets aussi profondément enfoui
- est ce jardins
- Chaque détails à son importance
- et le jour levée
- chaque jours
- dans sa vie privé
- Mais elle à toujours
- tout les sujets qui lui ai possible

✗ Pareil pour le trouble de la personnalité. Je te laisse voir les liens que je t'ai mis au-dessus.

Physique
- à chaque aubes
- le couché de soleil
- quelques nuances plus claires par touche qui se font discrète
- les tissus souple ou confortable

Validé ♥️

Conclusion
Pas mal de petites fautes qui traînent. Attention surtout à tes participes passé Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4115966937 Toutefois, j'ai bien aimé ta fiche. La secte est bien intégrée dans l'histoire et la naturalisation japonaise est bien expliquée aussi. Je n'ai rien à dire de ce côté-là Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  2361740871 Il y a juste ce point sur le trouble de la personnalité dont je ne comprends pas trop l'intérêt. J'ai un peu l'impression que c'est là pour ajouter du drama par dessus un gros drama déjà bien ancré dans sa vie Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  517494357 C'est dommage :/


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥️

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ld7d
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Cn3Ckyx
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1EPYLUw
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  YqECw0j
Freyja Edwards
Messages postés : 83
Inscrit.e le : 05/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Logan Edwards
Autre:
posté
le Mar 16 Avr 2019 - 15:55
par Freyja Edwards
Bonjour,

Ah oui, je vois que scribens relèvent pas toutes les fautes Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  517494357
Du coup j'ai tout repassé et j'espère ne pas en avoir oublié !

J'ai aussi enlevé le TDI, ce n'était pas pour ajouter du drama, c'était juste une protection qu'elle aurait levé pendant son enfance et que j'avais l'intention de développer selon les personnes qu'elle aurait rencontré sur le forum. Mais c'est pas grave, c'était pas hyper important dans sa personnalité en soit, tant qu'elle garde sa légère paranoïa x)

Je suis contente que ce ne soit que ce détail qui dérange et que le reste convienne !
Makoto Nanase
Messages postés : 4328
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mar 16 Avr 2019 - 16:15
par Makoto Nanase
Encore quelques petites fautes qui traînent, mais rien de bien méchant Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  2361740871

Amuse-toi bien Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥️
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ld7d
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Cn3Ckyx
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1EPYLUw
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  50-50-2Earth WolfFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  50x50-56504f9 Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  SvinFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  3zm1 Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  5yh3Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Opol0Q6Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  FHZzEDvFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  7Uxn8zPFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  494ZUS0Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1553711497-50-50FTM 50x500Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  B50x50Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1553722908-no-50x50Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Tdj2Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Logo_510Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  190412122437274038 Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  RXqdRpDFleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Logo5010Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  VBL1j1M Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  1559228694-50x50Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Qlaa Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  IcoSC5050 Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Bouton10 Fleur sauvage au milieu d'un jardin - Freyja Ghliebnikov  Bouton15