Kiyoko Yuzuki
Messages postés : 17
Inscrit.e le : 14/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Débutante en Rp, ne me mangez pas svp !
posté
le Lun 15 Avr 2019 - 2:23
par Kiyoko Yuzuki
Kiyoko Yuzuki
"If you can't love yourself how in the hell are you gonna love somebody else?"
Informations générales
Nom :Yuzuki 柚子木
Prénom.s :Kiyoko 清子
Âge :26/08/2084 (27 ans)
Genre :Femme
Origines : Japonaise
Activité :Traductrice
Sexualité :Hétérosexuelle
Avatar :OC de Shion (しおん sur pixiv) de brunes aux cheveux courts.
Réglement : -
CheminDe sites de référencements de forum, de liens en liens...
Autre :Je suis plutôt débutante en RP, je compte sur votre indulgence quant à mon niveau d'écriture très très moyen ^^"
Histoire

Les hurlements. Encore et toujours des hurlements.

On dit que les bébés ressentent les humeurs de leur mère lorsqu'ils sont dans leur ventre, leurs joies, leurs peines, leurs angoisses... Qu’ils entendent les sons et y réagissent aussi.
Kiyoko n’avait jamais ressenti d’amour, elle n’avait entendu de musique. Seulement de la haine et des cris.

De fait dès sa naissance, elle n’avait pas fait parti de ces bébés souriants, rieurs, découvrant la vie de leurs grands yeux tout ronds écarquillés.
Kiyoko était calme, taciturne, silencieuse, si bien que ses parents s’étaient demandés si cette enfant qui semblait si peu éveillée, réussirait quoi que ce soit dans la vie.
Mais plus elle grandissait et moins ils s’en inquiétaient, finalement ils n’avaient jamais placé le moindre espoir en elle. Ni elle en eux.

La loi de l'Incontestable

Ses parents avaient été mariés bien trop jeunes, sans grande expérience de ce qu’était la vie, la vie d’adulte, avec un foyer, des responsabilités.
Responsabilités dont ils ne voulaient pas, couple et vie qui allaient avec, et dont ils ne voulaient pas non plus.
Dès leur rencontre ils s’étaient détestés, parce qu’ils avaient tout de suite compris qu’ils étaient bien trop similaires. Tous les deux avaient un caractère fort, inflexible, intransigeant, en cas de dispute ils voulaient tous deux avoir le dessus sur l’autre. L’un comme l’autre partait au quart de tour, pour le moindre sous-entendu, pour le moindre mot. Et ils se provoquaient en permanence, se lançaient des piques, comme si leur vie avait été un concours de patience, un concours où l’on teste les limites de son adversaire. Parfois ils allaient même jusqu’à se jeter des objets au visage.
La haine et les cris, c’était leur seul moyen de communication.

Kiyoko grandissant dans cette ambiance noirâtre avait très vite pris l’habitude de fuir, de réduire au minimum les contacts avec ses parents. Les cris incessants au sein de cette famille dysfonctionnelle l’avaient empêchée de nouer tout réel lien avec eux. Le regard de dédain et de dégoût qu’ils lui portaient n’avaient pas aider non plus.
Kiyoko, dès qu’elle le pouvait, restait le plus longtemps possible à la bibliothèque de l’école. Là, parmi les livres et le silence, elle se sentait bien. Le silence...
Chez elle, Kiyoko trouvait refuge dans sa chambre qu’elle ne quittait que pour les repas, mais elle ne s’y sentait jamais aussi bien que dans une bibliothèque, où les cris lointains ne pouvaient l’atteindre et la sortir de ses rêveries.

À force de se plonger dans les livres, Kiyoko avait développé le goût de l’ailleurs, elle voulait connaître d’autres endroits, d’autres pays, d’autres cultures. Elle savait qu’un jour, les livres ne lui suffiraient plus, qu’elle partirait, loin.
Aussi avait-elle décidé d’étudier une langue, celle qui lui permettrait de voyager le plus facilement, elle apprendrait l’anglais.

Pourtant, malgré son goût pour l’ailleurs, elle n’avait pas le goût de l’autre. Nouer des liens, avec qui que ce soit, ne l’intéressait pas.
Très jeune elle avait saisi l’hypocrisie du monde des adultes qui l’attendait. Tout comme ses parents, les parents de ses camarades de classe aussi n’avaient pas choisis leur partenaire, et à leur tour, lorsqu’ils seraient en âge, ses camarades et elle ne choisiraient pas plus. Kiyoko le savait.
Peut-être ses camarades deviendraient aussi aigris que ses parents, ou peut-être vivraient-ils dans le bonheur niais et aveugle de ceux qui ne veulent pas voir la tristesse de la réalité. Quelle fausseté que tout ceci.
Dans les deux cas, à quoi bon s’encombrer avec de telles personnes, Kiyoko ne voulait personne dans sa vie. Elle n’avait besoin de personne.

Seule, elle se consacrait pleinement à ses études, et son objectif de décrocher une bourse et entrer à l’université. Car ce n’étaient pas ses parents qui allaient l’aider à y entrer. Ils étaient bien trop occupés à s’insulter, à s’étriper, pour s’occuper d’elle.

Et puis un jour se produisit un drame. Enfin...
Les parents de Kiyoko se disputèrent une nième, mais dernière fois. Ils en vinrent aux mains, puis aux assiettes, puis aux couteaux.
Aucun des deux ne se releva.
C’est elle qui les découvrit en revenant de la bibliothèque.
À cet instant elle sut.
Le couple. Le mariage. L’incontestable.
C’était cette situation, et leur refus de l’accepter qui les avaient conduits à ce moment qui leur avait finalement coûté la vie.

La vraie vie commence alors...

Depuis toujours Kiyoko n’avait aucune attente vis-à-vis du mariage. Cette mascarade dirigée par l’Incontestable n’était en rien juste. C’était une institution violente, cruelle, un système regorgeant de failles, et la tragédie qui venait de se produire en était la parfaite illustration.
Aussi avait-elle décidé, les pieds baignés du sang de ses parents, qu’elle ne se débattrait pas comme eux la décision de l’Incontestable. Car on ne peut lutter contre la fatalité. Autant l’accepter.

Kiyoko ne versa pas une larme lors de la cérémonie, elle ne ressentait rien. Ni tristesse ni joie. Plutôt comme un soulagement, un poids qui s’était ôté de ses épaules.
Peu de personnes étaient venues. Quelques collègues de ses parents, pas d’amis. De la famille ne restait que ses grands-parents paternels, qui rejetaient la faute sur Kiyoko. Il leur fallait un coupable pour épancher leur peine, et Kiyoko, qu’ils n’appréciaient pas plus que ça, était une coupable toute désignée.

L’héritage qui fut légué à Kiyoko n’était pas faramineux mais il fut suffisant pour lui permettre de lui payer l’université qu’elle désirait.
Elle entra donc dans une Université banale, mais qui disposait d’un cursus d’anglais et qui lui permis de partir 2 ans à l’étranger. Elle s’y spécialisa dans la traduction.
La perspective de pouvoir enrichir les bibliothèques nippones via sa participation à l’importation de la culture anglo-saxonne lui plaisait au plus haut point.
C’était d’ailleurs un de ses seuls plaisirs.

Durant ces deux années à l’étranger elle ne se lia pas d’avantage qu’à l’accoutumée. Préférant l’étude, ou les loisirs n’impliquant pas de rapports sociaux plutôt que de nouer des liens.
Certains, ses professeurs principalement, voyaient cela comme du gâchis, espérant que ce voyage lui aurait permis de s’ouvrir aux autres.
Le métier de traductrice pour lequel elle se destinait étant un métier très solitaire, où les rapports sociaux sont peu nombreux et rarement en présence physique, ses professeurs s’inquiétaient pour son avenir.

Pas elle bien entendu. La solitude lui allait bien. Elle s’y complaisait. La solitude silencieuse.
Enfin elle se sentait satisfaite. Pas vraiment heureuse, car sa mélancolie habituelle l’empêchait de profiter de tous les aspects de la vie, mais satisfaite néanmoins de sa situation.

Car enfin devenue traductrice, libérée de ses parents, libérée de toute pression sociale, seule chez elle, elle était bien.
Physique
Kiyoko est d’apparence assez banale.

Mignonne sans être une beauté, elle se fond très facilement dans la masse.
Rien ne la distingue d’une autre Japonaise lambda, et cela lui convient parfaitement.
Sa peau est un peu plus pâle que la normale, sûrement dû à son manque d’exposition au soleil.
Ses cheveux noirs aux reflets légèrement argentés sont coupés au carré et rarement bien coiffés.
Son regard vide lui donnant un air absent, les yeux légèrement tombant, les paupières souvent à demi-fermées, ne permet pas d'apprécier ses prunelles aux éclats violacés.
Ses lèvres, ses sourcils, ses cils, son nez, tout le reste de son visage est assez banale, assez fin mais typiquement japonais.

Kiyoko est d'allure fine et élancée, bien qu'elle ne soit pas très grande du haut de son 1m57. Elle fait régulièrement du sport, de manière à se maintenir en forme, pour contrebalancer la sédentarité qu’implique son travail.

Quant au reste de son apparence, elle reste très basique. Des vêtements classiques, sans vrai style si ce n'est négligé la plupart du temps, elle n'accorde pas d'importance à son look.
Sortant très peu, elle préfère privilégier le confort et le pratique au beau. Elle ne fait attention à son apparence qu’en de très rares occasions, aussi le maquillage, bijoux et autres ornements ne font pas partie de sa panoplie de base.
Pourtant elle pourrait être une vraie beauté si elle exploitait son potentiel. La beauté n’ayant aucune raison d’être pour elle, la séduction ne servant à rien dans le contexte de l’Incontestable, elle prend soin de son hygiène sans pour autant faire plus que le nécessaire.

Fluette et cristalline, Kiyoko a une très belle voix, qu’elle laisse sortir pleinement lors de karaokés auxquels elle participe seule, cela va de soi.

Seul vrai trait distinctif, une cicatrice défensive au niveau du bras droit, témoin d’une dispute violente de plus entre ses parents, victime d’un éclat perdu d’assiette en verre. Estafilade assez longue et profonde, la cicatrice très ancienne est tout de même aisément visible.
N’y pensant plus depuis bien longtemps, elle ne la cache pas particulièrement, occasionnant parfois les regards intrigués des passants.

Sa gestuelle témoigne de son caractère renfermé, et passer inaperçue et disparaître dans une foule est un exercice si facile pour elle qu’il en est devenu instinctif.

Globalement, vous pourriez passer près d’elle sans vous rendre compte de son existence tant elle est banale et effacée.
Peut-être trouvera-t-elle quelqu’un qui pourra faire éclater son potentiel et transformer cet ersatz de fantôme en femme ?
Caractère
Résumer en un mot Kiyoko reviendrai à la qualifier de défaitisme.

La tragédie de ses parents, leur haine mutuelle puis leur mort, l’ont rendue blasée, sans espoir sur ce que l’avenir pouvait lui apporter de bon. Elle ne veut pas reproduire le même schéma que ses parents, aussi a-t-elle décidé tout accepter, qu’importe ce qu’il lui arrivera, peu importe sur qui elle tombera.
Elle sera docile quand le moment viendra pour elle de recevoir sa lettre.
Peu importe ce qu’il lui sera imposé, elle sait qu’elle pourra fuir cette réalité dans les joies de l’imaginaire.

Pour autant, malgré sa lassitude, sa morosité extérieure, elle n’est pas dépressive. Très loin d’elle les idées noires, très loin d’elle un quelconque esprit autodestructeur. Jamais l’idée de se faire du mal pour échapper définitivement à la réalité ne lui est venu à l’esprit.
Elle aime bien trop lire et s’évader autrement pour cela.

Kiyoko aime les livres, les séries, les jeux, la musique, tout ce qui est susceptible de la faire s’évader hors de la réalité. Ce sont ces seuls intérêts, ce pour quoi elle est motivée pour se lever chaque matin.
Elle se laisse balloter par les événements qui s’enchainent un peu malgré elle, elle se laisse vivre sans se poser de question. Car à quoi bon s’en poser ? C’est se fatiguer pour que rien ne change.

Elle a peu d’estime d’elle-même, de même qu’elle a peu d’estime pour les autres. Considérant que cette vie n’est que simulacre et hypocrisie, elle méprise ceux qui s’en accommodent et y trouvent le bonheur, tout en les enviant malgré elle.
Car secrètement, elle aimerait elle aussi trouver sa place, dans un vrai foyer. Mais elle a bien du mal à se l’avouer.

Dans cet esprit elle a décidé dès l’enfance, en découvrant la vanité des relations amoureuses et l’hypocrisie de celles décrites dans les contes pour enfant, qu’elle ne tomberait jamais amoureuse. Ne voulant pas souffrir inutilement, sa façon de se protéger de l’amour est de se déprécier, considérant que pour aimer quelqu’un d’autre il faut s’aimer soi-même en premier, elle pense de cette façon ne rien risquer et pouvoir tout accepter plus facilement.

Niveau communication Kiyoko excelle à l’écrit. Son métier étant intimement lié aux mots, elle sait parfaitement s’exprimer, organiser ses idées, son discours. Ce qui n’est pas du tout le cas à l’oral.
Elle parle peu, limitant les dialogues à leur strict minimum, elle passe pour quelqu’un d’introverti et d’une timidité extrême.
En réalité c’est son désintérêt pour les autres qui motive son quasi-mutisme, mais le résultat est le même pour les rares personnes à qui elle adresse la parole.
Généré avec le formulaire
Willy T. Arai
Messages postés : 200
Inscrit.e le : 24/10/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Tophe aka Ephrem Arai
Autre:
posté
le Lun 15 Avr 2019 - 12:49
par Willy T. Arai
WE STAN A SIS WHO QUOTES MAMA RU.
Can I get an 'amen' in there ??? On ne lutte pas contre la fatalité.  1362171446

Bienvenue et bonne chance pour la rédaction de ta fiche ♥️
Inari Akiyama
Messages postés : 579
Inscrit.e le : 17/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Amon Al-Najjr ♥
Autre:
— Ultratechnique —
— Ultratechnique —
posté
le Lun 15 Avr 2019 - 15:07
par Inari Akiyama
Bienvenue parmi nous On ne lutte pas contre la fatalité.  1362171446 promis, on ne mord pas.
Bonne rédaction o/
Mei Bennett
Messages postés : 208
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Angelo Bennett
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Ven 19 Avr 2019 - 19:56
par Mei Bennett
Bienvenue à toi et bon courage pour la rédaction.
Au plaisir o/
Kiyoko Yuzuki
Messages postés : 17
Inscrit.e le : 14/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Débutante en Rp, ne me mangez pas svp !
posté
le Sam 20 Avr 2019 - 18:18
par Kiyoko Yuzuki
Merci beaucoup pour l'accueil ! <3 (Mama Ru's the best ! haha)

Mon style est très redondant et hésitant, je suis bien désolée !
J'espère que ce ne sera pas trop désagréable à lire ! >.<"
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Lun 22 Avr 2019 - 10:20
par Makoto Nanase
Bienvenue On ne lutte pas contre la fatalité.  1362171446

AVATAR :Plusieurs sources différentes, pas un personnage à proprement parlé.

Alors, ça ne va pas être possible. Il te faut un personnage choisi et défini. En effet, nous ne pouvons accepter que tu te réserves plusieurs avatars pour toi seule alors qu'ils pourraient être choisis par d'autres On ne lutte pas contre la fatalité.  2361740871 Il va falloir arrêter ton choix sur un :)

Je repasse ta fiche en cours en attendant que tu en choisisses un ! N'oublie pas de la remettre en terminé quand ce sera fait ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

On ne lutte pas contre la fatalité.  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit On ne lutte pas contre la fatalité.  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ld7d
On ne lutte pas contre la fatalité.  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Cn3Ckyx
On ne lutte pas contre la fatalité.  1EPYLUw
On ne lutte pas contre la fatalité.  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
On ne lutte pas contre la fatalité.  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
On ne lutte pas contre la fatalité.  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  YqECw0j
Kiyoko Yuzuki
Messages postés : 17
Inscrit.e le : 14/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Débutante en Rp, ne me mangez pas svp !
posté
le Mar 23 Avr 2019 - 11:51
par Kiyoko Yuzuki
Bonjour !

Ah zut !
Mais si je trouve un vrai personnage, qui a les mêmes traits physiques que les créas originales des dessinateurs que j'avais choisis, est-ce que je pourrais tout de même les utiliser ?
En faisant comme si ces illustrations étaient des fanarts de ce vrai personnage ?
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mar 23 Avr 2019 - 12:10
par Makoto Nanase
Malheureusement non. Parce que ça voudrait dire utiliser des images qui pourraient potentiellement être réservées par d'autres membres :/ Et c'est pas cool On ne lutte pas contre la fatalité.  2361740871
De plus, je tiens à préciser que ton avatar actuel ne laisse pas voir le visage de ton personnage, ce qui est demandé dans le règlement On ne lutte pas contre la fatalité.  4115966937

Je suis sûr que tu peux trouver ton bonheur On ne lutte pas contre la fatalité.  4115966937 Hésite pas à faire un tour sur ce sujet si besoin :)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

On ne lutte pas contre la fatalité.  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit On ne lutte pas contre la fatalité.  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ld7d
On ne lutte pas contre la fatalité.  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Cn3Ckyx
On ne lutte pas contre la fatalité.  1EPYLUw
On ne lutte pas contre la fatalité.  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
On ne lutte pas contre la fatalité.  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
On ne lutte pas contre la fatalité.  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  YqECw0j
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Jeu 25 Avr 2019 - 18:57
par Makoto Nanase
Délai dépassé. Ajout de trois jours supplémentaires o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

On ne lutte pas contre la fatalité.  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit On ne lutte pas contre la fatalité.  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ld7d
On ne lutte pas contre la fatalité.  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Cn3Ckyx
On ne lutte pas contre la fatalité.  1EPYLUw
On ne lutte pas contre la fatalité.  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
On ne lutte pas contre la fatalité.  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
On ne lutte pas contre la fatalité.  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  YqECw0j
Kiyoko Yuzuki
Messages postés : 17
Inscrit.e le : 14/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Débutante en Rp, ne me mangez pas svp !
posté
le Ven 26 Avr 2019 - 2:36
par Kiyoko Yuzuki
Et voilà !
Merci pour l'aide sur les avatars, j'ai été fouiller pour voir effectivement comment faisaient les autres ayant pris des OC, et j'ai arrêté mon choix sur un des artistes que j'avais déjà utilisé.
C'est vrai que prendre un artiste plutôt que plusieurs, bah c'est quand même plus réglo -_-"

J'espère que ça ira ^^"
Makoto Nanase
Messages postés : 4332
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Ven 26 Avr 2019 - 10:14
par Makoto Nanase
Me revoilà On ne lutte pas contre la fatalité.  1362171446

Quelques petites fautes dans l'histoire :
- Kiyoko n’avait jamais ressentie
- elle n’avait pas fait partit
- Kiyoko avait développer
- Aussi avait-elle décidée
- elle avait saisie

J'ai pas relevé dans les descriptions parce que c'est vraiment minime xD
J'aime beaucoup le personnage de Kiyoko qui se fond bien dans le contexte de JM, avec sa solitude et son caractère en général On ne lutte pas contre la fatalité.  4115966937 C'est bien triste ce qui est arrivé à ses parents quand même On ne lutte pas contre la fatalité.  517494357

Bref ! Amuse-toi bien On ne lutte pas contre la fatalité.  1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

On ne lutte pas contre la fatalité.  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit On ne lutte pas contre la fatalité.  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ld7d
On ne lutte pas contre la fatalité.  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Cn3Ckyx
On ne lutte pas contre la fatalité.  1EPYLUw
On ne lutte pas contre la fatalité.  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
On ne lutte pas contre la fatalité.  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
On ne lutte pas contre la fatalité.  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
On ne lutte pas contre la fatalité.  YqECw0j
Kiyoko Yuzuki
Messages postés : 17
Inscrit.e le : 14/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Débutante en Rp, ne me mangez pas svp !
posté
le Sam 27 Avr 2019 - 10:21
par Kiyoko Yuzuki
Oulah oui faut que je me relise mieux, et que je me réconcilie avec "avoir", mon dieu j'ai tellement de mal -_-"
Désolée et merci de m'avoir corrigée ! C'est édité ^^

Merci pour l'accueil ^^ J'ai hâte de commencer à RP !
J'espère pouvoir faire quelque chose de Kiyoko haha
Je suis assez novice en RP, et ce sera la première fois que je m'occuperai d'un personnage aussi peu joyeux alors j'appréhende un peu haha...

Aller c'est parti !!
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierOn ne lutte pas contre la fatalité.  50-50-2Earth WolfOn ne lutte pas contre la fatalité.  50x50-56504f9 On ne lutte pas contre la fatalité.  SvinOn ne lutte pas contre la fatalité.  3zm1 On ne lutte pas contre la fatalité.  5yh3On ne lutte pas contre la fatalité.  Opol0Q6On ne lutte pas contre la fatalité.  FHZzEDvOn ne lutte pas contre la fatalité.  7Uxn8zPOn ne lutte pas contre la fatalité.  494ZUS0On ne lutte pas contre la fatalité.  1553711497-50-50FTM 50x500On ne lutte pas contre la fatalité.  B50x50On ne lutte pas contre la fatalité.  1553722908-no-50x50On ne lutte pas contre la fatalité.  Tdj2On ne lutte pas contre la fatalité.  Logo_510On ne lutte pas contre la fatalité.  190412122437274038 On ne lutte pas contre la fatalité.  RXqdRpDOn ne lutte pas contre la fatalité.  Logo5010On ne lutte pas contre la fatalité.  VBL1j1M On ne lutte pas contre la fatalité.  1559228694-50x50On ne lutte pas contre la fatalité.  Qlaa On ne lutte pas contre la fatalité.  IcoSC5050 On ne lutte pas contre la fatalité.  Bouton10 On ne lutte pas contre la fatalité.  Bouton15