Artemys Shariva
Messages postés : 14
Inscrit.e le : 29/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Mer 1 Mai - 18:47
par Artemys Shariva
Artemys Shariva
Carte d’identité

   ♦ Nom : Shariva
   ♦ Prénom : Artemys
   ♦ Sexe : Féminin
   ♦ Date de naissance : 23 novembre 2088
   ♦ Origine : Japonaise-Egyptienne-Brésilienne.
   ♦ Née à : Tokyo
   ♦ Situation familiale : Célibataire
   ♦ Profession : Gérante d'un club sportif.
   ♦ Marié à : Célibataire
   ♦ Caractère : Aventurière -Casse-cou - Opiniâtre -Maladroite - ...
Un bout de moi en cadeau.♥
« Non Artemys, non ! Je t’ai déjà répété maintes fois que tu dois faire attention à tes appuis pour gagner plus de puissance en frappe. Pourquoi tu es constamment décevante ? Tu n’écoutes jamais rien ! J’en ai marre de te dire tout le temps la même chose. Si le karaté ne t’intéresse pas vraiment, tu n’as qu’à me foutre la paix et me laisser entrainer ton frère bon sang ! Tu nous embêtes ! »

Vous voyez la petite fille sanglotante que l’homme secoue fortement ? Eh bien c’est moi.

Je m’appelle Artemys Rose Shariva. Mon grand-père, d’origine égyptienne, est arrivé au Japon à vingt-trois ans.  Grand combattant  dans son pays d’origine, et connu pour pratiquer le karaté en employant les techniques ancestrales japonaises, il a très vite été intéressé par un tournoi d’arts martiaux à l’échelle internationale organisé au Japon. Il ne pensait pas gagner le tournoi, et encore moins en sortir vainqueur de sa catégorie. Alors rapidement les clubs compétitifs lui ont fait de l’œil avec à la clé une meilleure vie que celle qu’il avait en Egypte. C’est ainsi que Roy Shariva s’est installé au Japon et a  dû accepter de se plier aux lois établies par le gouvernement japonais. Les avantages étaient illimités, alors il n’a pas hésité.

Ce n’est qu’installé au Japon que les ennuis ont commencé pour lui. Si la carrière de Roy décollait et lui permettait d’avoir une situation financière confortable. Lui déprimait. Tomber amoureux de la femme de son concurrent attitré n’était pas facile à gérer. D’autant que l’infidélité est punie au Japon. Alors Roy a commencé à se bousiller au point où il ne pouvait plus combattre. C’est à ce moment de sa vie  qu’il a reçu sa lettre de mariage. Natsumi Takashi, une japonaise. Malheureusement même si Natsumi avec le temps a su gagner son cœur. Roy n’a jamais pu remonter la pente et s’est retiré du monde des compétitions. Il a ouvert un club sportif pour ceux qui souhaitent se maintenir en forme. Après trois ans de mariage, Natsumi donne naissance à un fils. Tyron Shariva, le père d’Artemys.

Tyron développe très vite des capacités remarquables pour les arts martiaux. Une fierté pour lui qui souhaitait reprendre le flambeau de son père mort d’une crise cardiaque avant qu’il ait pu voir son fils devenir l’un des meilleurs combattants du Japon en Karaté. Ce qui n’arrivera jamais. Après le mariage de Tyron avec un homme, il est attaqué par son époux qui préférait le tuer plutôt que vivre avec lui. Défenestrés, l’époux de Tyron succombe à sa chute et le père d’Artemys perd l’usage de ses jambes. Il en gardera un goût amer.

Même après son remariage avec une brésilienne naturalisée, et la naissance de leurs deux enfants,  Cyan et Artemys Shariva, Tyron reste un homme haineux et aigri. Il fait passer sa colère sur toute sa famille, du moins jusqu’à ce que ses enfants commencent à s’intéresser aux arts martiaux à l’âge de dix ans. L’espoir renaît, car il transfère ses rêves sur eux et particulièrement sur son fils.

Artemys, considérée comme un poids pour eux, est tout le temps mise à l’écart. Son père ne [lui] apprend que le strict minimum. Alors elle se concentre sur ses études et sa mère qui, se sentant bien seule, devient sa meilleure amie. Elles sont presque inséparables et même si l’adolescente de seize ans est plutôt appréciée par ses camarades, elle ne boude jamais un moment à passer avec sa mère. Avec elle, elle développe une passion pour la cuisine, la danse, étrangement aussi la moto, une passion de sa mère qu'elle découvre. Cependant elle garde toujours un œil sur son frère qui ne supporte plus l’entrainement intensif de son père. Quand Cyan décide d’abandonner les compétitions, Tyron ne s’en remet pas. Il en veut terriblement à son fils, et cela crée des tensions dans la famille.

A dix-sept ans, Artemys reprend l’entrainement. Elle ne saurait le dire pourquoi, sans doute pour attirer l’attention de son père. Elle s’inscrit à des clubs de combat puisque son père refuse de l’entrainer, la trouvant trop inexpérimentée pour faire le poids contre des adversaires de compétition. Pourtant un an plus tard, il en vient à la prendre au sérieux quand il la voit participer à un tournoi. Il devient son entraineur. Mais tout comme son frère, Tyron ne comprend pas que sa fille fait cela pour se rapprocher de lui et en abuse. A dix-neuf ans, alors qu’elle jongle entre ses études pour devenir coach sportif et les tournois, elle décide d'arrêter les compétitions elle aussi. Elle obtient sa certification deux ans plus tard alors qu'elle a déjà quitté la maison familiale, et s’est installée dans un appartement à deux pas de celui de son frère aujourd’hui marié et professeur d’EPS.

C'est à cette période de sa vie, c'est à dire l'année de ses vingt-et-un ans, qu'elle vit l'expérience la plus traumatisante de sa vie. Une catastrophe naturelle ravage le pays et la famille Shariva compte deux décès dans leur membre. L'épouse et l'enfant à venir de Cyan, aujourd'hui veuf. Ce dernier décide de tout quitter. Son travail, la ville, son entourage, ses amis. Il disparait. Ce qui peine profondément la famille. Encore plus le père d'Artemys qui regrette d'avoir été si intransigeant avec son fils, et n'a plus aujourd'hui l'opportunité de se faire pardonner pour ses erreurs passées.

Cette catastrophe, même si elle a entrainé la disparition d'êtres chers, a renforcé les liens entre les membres restants. Artemys a vingt-deux ans quand son père lui propose de reprendre la gérance du club sportif à sa place, tout en l'encourageant à poursuivre des études pour avoir les compétences pour en devenir propriétaire. Las, Tyron souhaite léguer ce bien à sa fille avec l'espoir qu'un jour son frère reviendra pour la seconder. Bien entendu il reste aux côtés de sa fille pour la former sur le terrain.

C’est ainsi que la fille reprend le flambeau et devient la gérante du club sportif de son père, devenu un peu plus tendre maintenant avec son épouse qui souhaite plus que tout voir sa fille recevoir une lettre de l'incontestable, alors que la concernée la redoute. Pas contre ou pour l'incontestable. Elle sait que son grand-père a été marié à une parfaite inconnue, tout comme son père, et qu'ils ont pourtant eu une belle vie. Sur ce point c'est assez rassurant de penser que la machine sait ce qu'elle fait en proposant des partenaires. Quoique... il y a quelques années, des marches ont eu lieu pour critiquer les agissements de l'incontestable.  Artemys se souvient encore que l'on parlait à l'époque des mariages polygames dans un même foyer. Terrifiant! Alors oui elle est mitigée. Mais dans l'ensemble, elle préfère se dire que son avis tend vers une certaine neutralité. Bien que la situation du pays affecte sa vie amoureuse.

Toutes ses relations amoureuses ont toujours été désastreuses, car elle n'a jamais voulu s'impliquer de peur que l'incontestable lui envoie cette bonne vieille lettre qui scellera son destin à un ou une inconnu(e).
Mes petits délires.♥
x ■ Lolita E. Senjougahara-Une cliente enragée : Nouvelle cliente au club, Lolita est tout de suite remarquée par la nouvelle gérante. Il est courant de voir des boules de nerfs s'enfermer dans une salle de sport pour évacuer leur colère. Comme c'est le cas de cette jeune femme dont elle ignore encore tout.

   0/x ■ Lien : Description.

   0/x ■ Lien : Description.
Un peu de moi-Un peu de vous.♥
©️Lenof
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Black Chocolate. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite.

Nos partenaires