Ayame Shunko
Messages postés : 21
Inscrit.e le : 21/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Libre comme l'air!
Autre: Amour&Cacahuète.
posté
le Mar 21 Mai - 22:24
par Ayame Shunko
Ayame Shunko
« Vive l'alcool, vive mon foie! »
Informations générales
Nom : Shunko
Prénom : Ayame
Âge : 22 ans - 20/01/2089
Genre : Féminin
Origines : Japonaise
Activité : Serveuse
Sexualité : Bisexuelle, même si elle ne le sait pas encore. M'enfin, l'attirance, le sentiment amoureux, c'est encore un peu ambigu tout ça pour elle.
Avatar : OC de Fukari
Réglement : -
Chemin : Merci les top-sites !
Autre : Ca fait un moment que je n’ai pas écrit, ni ouvert de livre, alors il se pourrait que ma plume ait rouillé. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas trop rigueur... parce que le contexte du forum m’inspire vraiment, et j’ai pas mal d’idée de petites histoires qui pourront peut-être trouver le bonheur auprès de quelqu’un. Je pense aussi que par rapport à la moyenne d’âge ici je suis encore un bébé avec mes dix-huit bougies, mais je suis motivée !
Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne journée/soirée.  
Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 2146490309
Tristan, Rachelle, mes chers amis...

20/09/2108 - 21h42 - Comme chaque soir, je me préparais à sortir avec mes amis. Il ne me restait très exactement qu’une demi-heure avant qu’ils débarquent devant chez moi pour m’emmener zoner on-ne-sait-où en voiture. Contrairement à moi, ils ne prévoyaient jamais rien à l’avance. Tous nos projets se faisaient à la volée. Au début c’était compliqué, parce que je déteste tout prévoir à la dernière minute. Mais finalement je me suis surprise à apprécier cette vie au jour le jour quand on est avec eux. Tout ce que j’avais à faire, c’était de m’assurer de pouvoir être prête à toutes éventualités.

Tandis que j’allume mon lisseur et attends qu’il chauffe, j’en profite pour mettre de la musique en attrapant mon téléphone. La musique se lance.. aah, Bohemian Rhapsody.. Queen, un de mes groupes favoris. Il n'y a plus grand monde qui connait leurs musiques, et à chaque fois que je fais écouter mon style de musique aux autres on me regarde comme si j'étais un extraterrestre. Et encore, je ne leur fais pas écouter les musiques les plus… écoutez Anaal Nathrakh - Forging Towards, vous comprendrez, ahah. Ohla. Ca y est, l’ambiance s’installe, je ne me lasserais jamais de ces notes de musiques.

Is this the real life, is this just fantasy
Est-ce cela la vraie vie, ou est-ce seulement un rêve ?
Caught in a landslide, no escape from reality
Pris dans un glissement de terrain, aucun échappatoire à la réalité
Open your eyes, look up to the skies and see
Ouvre les yeux, regarde les cieux et vois
I'm just a poor boy, I need no sympathy
Je ne suis qu'un pauvre garçon, je n'ai besoin d'aucune pitié

Je me mets à chanter en chœur avec la musique. C’est juste tellement beau, et envoûtant. Lorsque je ferme les yeux, j’imagine Freddie Mercury sur scène en train de chanter. Les projecteurs braqués sur lui, la foule retenant son souffle et pendue à ses lèvres. Les notes s’enchaînent, les guitares l’accompagnent… cet homme est une légende.

Too late, my time has come, sends shivers down my spine
C'est trop tard, mon heure est venue, des frissons me parcourent le dos
Body's aching all the time
Mon corps est tout le temps douloureux
Goodbye everybody, I've got to go
Au revoir à tous, je dois y aller
Gotta leave you all behind and face the truth
Je dois tous vous laisser derrière et faire face à la réalité
Mama oooh (any way the wind blows)
Maman, oooh (dans tous les cas le vent souffle)
I don't want to die, I sometimes wish I'd never been born at all
Je ne veux pas mourir, je rêve parfois n'être jamais venu au monde

Ca y est, on change de ton. Je suis face à mon miroir, lisseur à la main comme pour simuler un micro, je ne bouge plus, « Galileo »  j’attends les paroles sur lesquelles je pourrais commencer ma performance solitaire en m’imaginant reprendre la chanson sur une scène. Je suis face au public, je vais bientôt prendre mon pied… en fait je vais juste complètement déjanter. J’suis pas censée me lisser les cheveux ? « Easy come easy go, will you let me go » Oh et puis merde hein.

« BISMILLAH ! We will not let you go, LET HIM GO! »

Oh putain, c’est trop, j’en peux plus, j’adore, je suis à fond dedans. « Beelzebub has a devil put aside » Puis je me mets à tournoyer. « For me » Encore. « For me » Encore, je tourne et je tourne. Je manque de peu de me ramasser la gueule par terre en percutant le rebord de mon bureau avec mon petit doigt de pied. « For meeeeee » Je reprends mon équilibre, et je me remets à tournoyer, encore et toujours plus vite. Ca va m’en donner le tournis à force. OH YEAH. Les guitares reprennent de plus belle, je les imite avec mon lisseur en chantant. Je danse dans tout les sens, je sautille comme une petite fille, et j’en oublie totalement que ma coiffure ne ressemble à rien. Ohlala. La partie redevient plus calme. Et enfin, je m’allonge de façon théâtrale sur mon lit comme pour simuler une mort. Je suis morte, ouais, j’me suis trop donnée dans cette musique.

Driiii… Eh ? Driiing…. Hein ? DRIIIIIING ! MERDE ! Ils sont déjà là ?! J’accours à ma fenêtre, en manquant une nouvelle fois de tomber comme un caca. J’ouvre la fenêtre rapidement.

« Merde, je descends dans deux minutes, j’arrive !
- Bouge ton cul ! me balance Tristan, sans pitié.
- Les frites vont refroidiiiiiiir, renchérit Rachelle. »

Oh ! Et en plus ils vont manger au macdo sans moi ces crevards ! Bon, concernant cette catastrophe qu'est ma coiffure : un chignon rattrapera le coup. Par contre je n’ai pas fais mon sac. Aaaaaah, c’est la panique, mais, aaaah, ils sont venus en avance aussi ! Je balance mes affaires dans mon sac à main à toute vitesse, je dévale les escaliers tellement vite en tapant des pieds qu’on dirait un mammouth, puis j’enfile mes baskets avec le chausse-pied. Oh non je voulais mettre mes talons, mais je n’ai plus le temps. Je suis en robe, perfecto.. basket. Raaah ! Je les enlève pour renfiler mes talons, je prends mes clés, et je déguerpis enfin. Ouf.

« Heureusement qu’on est venu en avance hein.
- Non, justement, tu serais venu plus tard je t’en aurais pas voulu,
- Bah, faut qu’on aille chercher Momo aussi,
- Bah vous auriez pu venir me chercher après Momo, t’as vu la gueule que j’ai ! »

Je rouspète en montant à l’arrière de sa vieille Peugeot. Mes deux meilleurs amis sont à l'avant. Tristan pianote sur son téléphone en attendant que je m'attache. Et Rachelle ouvre la fenêtre de son coté pour y jeter les cendres de sa cigarette dehors. C'est toujours autant le bordel là-dedans. Mes pieds sont posés sur un carton de pizza vide, quoique, j'pense qu'on peut encore y trouver des croutons.

« Jte rassure, ça change pas de d’habitude, t’es toujours aussi moche, ahah !
- Mais.. OH !
- Belle répartie !
- Ta gueule ! »

Ca lui aura mérité une bonne frappe dans l’épaule. Pff, dit-il alors que monsieur n’arrête pas de me dire à quel point je suis magnifique à chaque fois qu’il essaie de tenter sa chance avec moi. Continue coco, tu perds encore des points. Là t’es en chute libre, et je ne te rattraperai pas. Mais je n’ai même pas le temps de bouder qu’il lance ma chanson favorite à la radio pour me calmer. Sham Pain – Five Finger Death Punch Il sait comment me caresser dans le sens du poil, le ptit con.

Et voilà. Ca allait encore être une bonne soirée, entourée des bonnes personnes. Alors que demander de plus ?  On allait sans aucun doute finir au bowling, dans un coin paumé où on fumerait au bord d’un lac, chez un de nos potes, dans un café ou dans un bar.. Un seul bar/café précisément, le seul bar dans lequel on trouvait de la bonne musique, le No Man’s Land (à Tokyo) ! C’est un lieu chaleureux et décontracté où tout le monde se connaît. Ah oui, vous ne le saviez pas encore ? On est des métalleux nous. Bon, revenons-en au bar. Faut quand même que je vous avoue qu’on allait pas là-bas seulement pour la musique qu’ils proposent, mais surtout et avant tout parce que la patronne nous connaît depuis un bail et qu’à chaque fois elle finit par nous offrir les verres. A force de voir nos gueules elle a finit par nous apprécier, ahah. Surtout qu'on avait été les premiers à se déplacer pour venir l'aider à rénover le bar après la catastrophe de Shukumei.
En plus, ce qui est bien avec ce bar c’est que chaque soir on voyait de nouveaux groupes venir se produire sur place. C’est cool pour agrandir son répertoire de musique et connaître de nouveaux groupes par trop connus, et qui pourtant nous pondent parfois des pépites de musique.

Depuis quelques années, ma vie en dehors du boulot se résumait à sortir la nuit pour aller m’amuser avec mes amis. La semaine on restait quand même raisonnables, mais le week-end.. Ah bah fallait pas compter sur moi pour quoi que ce soit. Sauf si c’était pour vider une bouteille de Jagg. D’ailleurs, info importante : Une soirée sans jagermeister, c’est comme une raclette sans fromage. Retenez le bien ! Bref. Tout allait bien dans le meilleur du monde. Inséparable, on était comme les trois mousquetaires, un trio de connards combattants contre la morosité de cette société qui a oublié de s’amuser pendant qu’elle vit encore. Trois cons face au reste du monde. Je pense que le plus beau jour de ma vie est arrivé au moment où on avait enfin réussi à emménager ensemble pour réaliser notre rêve : vivre en colocation tout les trois. Ca faisait tellement longtemps qu’on en parlait, et on avait enfin accompli le plus grand projet de notre vie jusqu’à maintenant. On avait vingt-trois ans à ce moment-là, et on voulait profiter de notre vie au maximum pour ne pas penser à cet Incontestable qui pourrait nous séparer.

Tristan, 24 ans, Barman.
Rachelle, 24 ans, Secrétaire.
Et moi, 24 ans, Serveuse.

Mon histoire est loin d’être des plus exceptionnelles. Je ne suis pas une fille qui sort de l’ordinaire. Je n’ai pas un humour de malade. Je n’ai pas non plus fait de grandes choses dans ma vie. Je suis née à Tokyo le 20 janvier 2091, et j'ai grandi au sein d'une famille d'hypocrites.
Et là, on va entrer dans le vif du sujet. Je vais vous parler de mes parents, de la splendide harpie qui me sert de belle-mère et qui essaie tant bien que mal de "remplacer" ma mère décédée bien trop tôt. Alors que techniquement un porc déguisé en flamant rose restera toujours un porc. Oui, je la compare à un porc, et encore c'est gentil. Aaah, si seulement elle avait été emportée par la vague elle aussi.. Puis on va aussi parler de mon oncle et de comment j'ai rencontré Tristan et Rachelle.

Commençons par le commencement : le jour où je suis sortie du vagin de ma chère et tendre génitrice qui d'après mon père hurlait comme un camionneur dans la salle d'accouchement. Il parait aussi qu'elle lui serrait la main tellement fort qu'il criait de douleur avec elle, et que mon oncle a débarqué dans la salle sans pression pour filmer la scène. C'est finalement après cinq longues heures de douleurs pour ma mère, mais aussi pour mon père qui commençait à ne plus sentir sa main, que j'avais enfin décidé de montrer le bout de mon nez. Eh oui, je rencontrais enfin mon pôpa, ma môman, mais aussi mon oncle. Oh! Il faut absolument que je vous parle de cet homme extraordinaire qui a été très présent au début de ma vie. J'ai appris tellement de choses avec lui. Ensemble, on a fait les quatre cents coups à mon père. Mais malheureusement ma mère est décédée bien trop tôt pour assister à tout cela, me voir grandir et.. Foutu cancer… Oh, c'est pas le moment de déprimer, laissons place à la petite anecdote marrante concernant mon oncle et moi.

C'était le jour de mon sixième anniversaire, je me souviens qu'à cette époque on avait encore un poulailler chez mon père. Ce jour-là on préparait tout ce qu'il y avait à faire avant l'arrivée des invités, je me souviens encore que mon papou m'avait fait un énorme gâteau en forme de licorne multicolore avec des paillettes tout plein partout. Et alors que je m'ennuyais à mourir parce que j'étais punie après avoir aspergé le chat de peinture rose pour le rendre plus beau, je vois au loin mon oncle se diriger vers le jardin avec une barquette pleine de graines. En fait il allait donner à manger aux poules. Du coup je me suis dirigée à toute vitesse vers lui et je l'ai harcelé pendant une bonne dizaine de minutes pour qu'il me laisse faire ce dur labeur à sa place. Je précise que je ne m'étais jamais approchée des poules avant ce moment-là. Et il le savait, alors évidemment qu'il n'avait pas cédé à ma demande sans avoir une petite idée derrière la tête. Du coup, naïve comme pouvait l'être une gamine de six ans, je prends la barquette, il m'ouvre l'enclos, il me laisse entrer... Et là, c'est le drame. J'ai pris peur à la seconde où les poules se sont dirigées avec moi. Et qu'est-ce qu'une gamine de six ans ferait sans réfléchir afin de détaler au plus vite? Bah elle sortirait de l'enclos en courant sans refermer la porte derrière elle. Imaginez une belle course poursuite entre moi, et les poules. Le problème c'est que, sans m'en rendre compte, je semais les graines derrière moi. Je ne comprenais pas que la meilleure chose à faire c'était de balancer les graines. Oh que non. J'étais retournée dans la maison en criant comme une attardée avec la barquette et les poules qui me collaient au train. On avait d'un coté : Mon père tout affolé qui essayait tant bien que mal de les rattraper, mon oncle qui se trouvait derrière lui en train de filmer la scène, et moi qui avait terminé sa course la gueule contre le carrelage. Ce n'est pas fini! A votre avis, qu'est-ce que j'ai essayé de faire en dernier recours pour ne pas tomber? Bah je me suis accrochée la nappe de la table, sur laquelle était positionné mon gâteau d'anniversaire! Evidemment, il a aussi fallu que les graines se renverse sur moi.
Je me souviendrais toujours de la gueule de la poule qui me picorait le visage. Et du savon que m'avait passé mon père.
J'avais pleuré pendant des heures… même si je pleurais plus pour mon gâteau.

Mon oncle, c'était vraiment le bon vieux con qui apportait de la bonne humeur sur son passage. Puis il avait cette aisance incroyable pour parler et raconter des histoires à son auditoire, parce que tout ce qu'il disait était drôle. Il a toujours été un modèle pour moi. C'était un homme de valeur, fort et sûr de lui. Rien lui faisait peur dans la vie. Et bien sûr, il y avait toujours une chose sur laquelle on tombait systématiquement d'accord : ma belle-mère. Vous pouvez me croire que si l'Incontestable n'avait pas existé, elle n'aurait jamais franchi le seuil de notre foyer. Cette femme était une manipulatrice, et comme mon père était en mal d'amour il lui mangeait dans la main. Et ce, depuis le premier jour où il l'a vu. Sa fausse gentillesse et sa beauté ont eu raison de lui. Une perverse narcissique comme vous n'en verrez jamais dans votre vie. Elle avait même réussi à faire en sorte que mon oncle ne vienne plus à la maison. Elle le voyait comme une menace, et elle avait bien raison… Puis un jour il est parti à Osaka à cause de son mariage, et je ne l'ai plus jamais revu… Et quand j'ai exposé à mon père que je voulais partir faire une colocation avec Rachelle et Tristan, elle a été la première a appuyer mon idée. En même temps je lui donnais du fil à retordre pour essayer d'ouvrir les yeux à mon papounet, alors forcément qu'elle devait être aux anges si je devais partir. Pauvre papa, j'aurais vraiment tout essayé pour que tu redeviennes un homme digne.

A présent, parlons de Rachelle et Tristan… Mes chers amis. Je vous ai rencontré quand j'ai commencé à travailler entant que serveuse dans votre petit restaurant familial. Deux frères et sœurs inséparables, un duo de choc dont je n'aurais jamais imaginé me rapprocher si je n'avais pas travaillé là-bas. En même temps, vous étiez des étrangers à mes yeux. Alors forcément, comme bons français que vous êtes, je vous imaginais râler à tout-va, imposer votre culture française et m'obliger à manger du pain et boire du vin matin, midi et soir. Heureusement que vous côtoyer m'a ouvert les yeux sur vous. Puis on ne s'est plus jamais séparés. Le duo était devenu un trio. Vraiment, ces deux-là, ils m'ont apporté tellement de joie dans ma vie. J'aime leur façon d'être qui est franche et spontanée. D'ailleurs je pense qu'ils ont vraiment, vraiment, vraiment, beaucoup déteint sur moi. Et ce n'est pas pour me déplaire. J'aime ce que je suis devenue avec eux. Ils sont tout sauf méchant, il n'y a rien chez eux qui puisse attirer de l'animosité. A mes yeux ils sont un vent de fraîcheur suprême dont tout le monde aurait besoin. Mais ils ne sont pas totalement français, parce qu'ils sont nés au japon. La mère est française et le père est japonais. Durant toute leur enfance ils vivaient la moitié de l'année en France, puis l'autre moitié au japon. Clairement, ils n'ont pas du tout hérité des gênes physiques japonais. Puis un beau jour, la mère de ces deux couillons est venue s'installer au japon, mais malheureusement l'Incontestable a fait qu'elle a dû se séparer de son cher et tendre amour. D'ailleurs, la première fois que je l'ai rencontré c'était lors de la catastrophe de Shukumei. Rachelle et Tristan avait décidé d'aller lui rendre visite à Osaka, et de m'emmener avec eux. Au début je n'avais pas vraiment envie de venir (ma gueule de bois avait du mal à passer), puis quand j'ai vu au info ce qu'il se passait à Tokyo, j'me suis dis que finalement ça n'avait pas été une si mauvaise idée de m'obliger à bouger mon cul.

Je pense que j'ai fait un petit peu le tour de ma life. En résumé : Je suis une fille tout ce qu'il y a de plus banale, avec ses galères et son bonheur. Je vis actuellement à Tokyo en colocation avec deux abrutis qui m'apportent de la joie au quotidien, et je travaille toujours au même endroit. Contrairement aux deux autres qui ont voulu se détacher un peu de la famille pour voler de leurs propres ailes. Puis… j'adore ma vie !
Physique
Labret, Medusa, Lobe, Triple Hélix.. la première chose que l'on remarque chez elle, ce sont bien ses piercings.  Même si, contrairement aux futurs qu'elle compte bien se faire, pour le moment c'est pas trop foufou. Elle a commencé à se faire percer le jour de ses vingt ans en commençant par le lobe. Mis à part ses piercings, on remarque aussi très vite que la jeune fille n'a pas un style vestimentaire comme monsieur tout le monde. Oh que non.
Amatrice de vestes en cuir, t-shirts représentants ses groupes favoris, des collants en résille, des bottes compensées, jupes, etc, vous ne la verrez jamais porter autre chose que du noir ou des couleurs sombres. Ayame a un style très féminin, métalleux, et moderne.

Fine, du haut de son mètre soixante elle donne plutôt l'air d'être encore une adolescente. Alors qu'au contraire ça fait très longtemps qu'elle a dépassé ce cap. Franchement, c'est pas cool à vingt ans d'être encore obligé de montrer sa carte d'identité au supermarché quand elle veut prendre de l'alcool! Ou alors c'est peut-être à cause de sa poitrine presque inexistante qu'on la prend encore pour une gamine? Mais bon, même si tout est petit chez elle, on ne va pas se cacher qu'elle a vraiment de belles courbes. M'enfin bref, passons au visage.
Au naturel, mademoiselle possède une belle touffe de cheveux frisée et des taches de rousseurs, mais elle cache tout derrière du maquillage qui la fait ressembler à une poupée de porcelaine aux cheveux lisses. Avec de grands yeux bleus et des lèvres charnues.

Caractère
Froide, bizarre et satanique. Voilà comment les passants la jugeraient dans la rue et n'importe où dans le monde. Froide? Au premier abord.. peut-être. Bizarre? Si vous parlez de son style, même si en soit c'est un style vestimentaire comme un autre. Satanique? . . .
Ah bah oui, à partir du moment où l'on ne rentre plus dans les codes sociaux, on nous prend pour des dégénérés. Alors que pas du tout. Heureusement, Ayame n'a jamais souffert du regard des autres, parce qu'elle en a tout simplement rien à carrer. Elle fait ce qu'elle veut, elle s'habille comme elle le veut, et rien ni personne ne l'empêchera de faire ce qu'elle a envie de faire ou lui dictera une conduite. Un fort caractère, ça, elle l'a. Mais même énervée, elle n'haussera jamais le ton, elle se contentera d'être glaciale comme l'antarctique et de placer de belles petites piques ici et là. A quoi ça sert de se fatiguer à gueuler alors que c'est tellement plus facile de se faire comprendre en restant calme?
Au premier abord, elle peut se montrer d'une nonchalance extrême. Sa démarche est lente, elle semble toujours calme, parfois même son sang-froid peut être déroutant face à certaines situations. Mais ça ce n'était que la partie émergée de l'iceberg.
Parce que lorsqu'on commence à apprendre à la connaître, on s'apercevra que mademoiselle est très altruiste, à l'écoute, et honnête. Sans-gêne aussi, on peut vraiment lui parler de tout, comme s'il n'y avait plus rien dans ce monde qui pourrait l'étonner. D'ailleurs, pour réussir à la surprendre ou lui faire peur, il faut vraiment faire preuve d'inventivité. Ou alors, la seule chose qui puisse lui faire perdre son calme c'est la ponctualité, lorsqu'elle est en retard ou quand quelqu'un arrive en avance.

Avec ses amis, Ayame devient une toute autre personne. Joyeuse, fêtarde, déjanté, rigolote, elle est comme un rayon de soleil, toujours présente au moindre pépin, on peut toujours compter sur elle. Quand elle est sobre… Ah bah oui, une fois la nuit venue, elle se rapproche chaque jour un peu plus de la cirrhose. Et chaque lundi matin est un supplice, heureusement que le maquillage existe pour cacher l'horreur de la gueule de bois. Ayame n'est pas seulement un petit rayon de soleil alcoolisé, elle est aussi rêveuse, attentionnée, et compétitive. Par contre, ne lui parlez jamais d'amour, ses expériences du passé l'ont dégouté du sentiment amoureux, et encore plus du romantisme. Des défauts? Chiante à sa façon, alcoolique, flemmarde, bornée, et parfois elle se met à agir comme une enfant. Et non, c'est pas mignon, encore une fois : c'est chiant.
Ah et aussi, lorsque quelqu'un de son entourage proche ne va pas bien, qu'il se laisse aller ou quoi, elle sera la première à essayer de lui faire remonter la pente. Elle n'est pas du genre à laisser quelqu'un végéter dans son coin, c'est plus fort qu'elle. C'était pareil pour son père, même si c'était un situation différente. Elle ne pouvait pas accepter qu'il soit autant manipulé par sa femme, alors elle a essayé de lui ouvrir les yeux. Ok, il est marié à cette p.. femme, mais ça ne veut pas dire qu'il devait dire amen à tout ce qu'elle faisait, lui demandait, etc, et avec le sourire en plus !

Et voilà, Ayame c'est un p'tit bout de femme qui parait au premier abord froide, puis lorsqu'on apprend à la connaitre on se rend compte qu'elle est totalement l'opposé de ce qu'elle laisse paraitre.


Fun fact :

- Très maladroite
- Adore les chats
- Très câline lorsqu'elle est bourrée
- Passionnée par l'Egypte antique

Teare B. Jefferson
Messages postés : 451
Inscrit.e le : 21/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : fuck la police. ❤︎
Autre: ava : len-yan, deviantart
posté
le Mar 21 Mai - 22:44
par Teare B. Jefferson
Bienvenue à toi !! Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446
Du Fukari oh la la quel bon choix. ❤❤
Bon courage pour finir ta fiche et bonne rédaction. ❤
Alekseï Arizona
Messages postés : 264
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Petit Prince Lullaby ♥
Autre:
— L'Araignée —
posté
le Mer 22 Mai - 0:07
par Alekseï Arizona
Bienvenue parmi nous Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 2432113367
Cet avatar omg. J'adore le choix. Fukari Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1728200632

Bon courage pour la rédaction c:
Ayame Shunko
Messages postés : 21
Inscrit.e le : 21/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Libre comme l'air!
Autre: Amour&Cacahuète.
posté
le Mer 22 Mai - 0:27
par Ayame Shunko
Bonsoir, Bonsoir!

Ahah, merci à vous deux, ❤
J'ai quand même galéré avant de trouver un avatar qui puisse correspondre à mon personnage, puis je suis tombée par hasard sur l'artiste et j'ai eu une révélation : son oc était parfait! Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446

Du coup j'en profite pour annoncer que j'ai terminé ma fiche!
Même si j'avoue que j'aurais pu écrire un peu plus. Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 517494357
Mais ça fait depuis hier soir que je suis dessus senpai..  Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1055899934
Seyfried Bellandi
Messages postés : 481
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Mer 22 Mai - 2:09
par Seyfried Bellandi
Analyse de fiche

Hello miss, sois la bienvenue parmi nous Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446

Introduction
Queen Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3998388675
Petite fiche agréable à lire, assez peu de fautes dans l'ensemble... T'inquiète pas c'est pas rouillé du tout tu te débrouilles super bien Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3146165630

Histoire
Alors alors. Déjà voilà les p'tites fautes que j'ai relevées, y en a peu mais elles sont quand même là Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 4115966937 :
je me suis surpris
J’suis pas censé
on est venu
Bel répartie
on restait quand même raisonnable
un trio de connard
on avait enfin accomplit
cette foutue Incontestable
au sein d'une famille d'hypocrite
pour au final arrêté
t’en trouve

Par contre j'ai un très gros soucis avec le fond de l'histoire (la forme est très cool, j'avoue avoir un faible pour les tranches de vie dans les histoires Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 2078551763 ) : Il manque trop d'éléments, au final seul le dernier paragraphe retrace vraiment l'histoire d'Ayame et trop de questions restent avec des réponses vagues (sa famille d'hypocrites ?) ; + il manque Shukumei + sa pote Rachelle peut pas avoir 19 ans car sinon elle ne pourrait pas sortir dans les bars, il faut 20 ans pour ça au Japon (comment ça se fait d'ailleurs que ses amis soient des étrangers ? Ça pourrait être cool de l'indiquer aussi)

Bref, pas mal d'infos à rajouter, on aimerait bien connaître sa life un peu Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 2078551763

Caractère

la partie émerger
Sinon c’est ok Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446

Physique

C'est ok Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446 (juste si elle a eu ses piercings quand elle était mineure, faudra spécifier l'accord écrit des parents etc).

Conclusion
Pas mal de travail en plus mais c'est prometteur, bon courage pour tes ajouts miss Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 85277910
Ren Bashō
Messages postés : 219
Inscrit.e le : 05/08/2015

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Reiichi Basho ♦
Autre: LUV.
posté
le Mer 22 Mai - 10:39
par Ren Bashō
Hello, bienvenue parmi nous ! \o/

Ta fiche est super belle et cet avatar ( Fukari Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1451543918 ) est trop cute. Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3006946478
Bonne chance pour les corrections ainsi que ta validation ! :3
Ayame Shunko
Messages postés : 21
Inscrit.e le : 21/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Libre comme l'air!
Autre: Amour&Cacahuète.
posté
le Jeu 23 Mai - 2:09
par Ayame Shunko
Oh my……… THOR  Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3488335006  
jtm.

Merci pour ton analyse, ça me rassure que j'sois pas rouillée  Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3912395661
Mais ça fait quand même pas mal de fautes d'inattention que je n'aurais jamais fait avant..  mon français s'est cassé la gueule, i cry

Et pour l'histoire je pense que c'est bon c:

Et merci à toi Ren. ❤
Seyfried Bellandi
Messages postés : 481
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Lun 27 Mai - 14:15
par Seyfried Bellandi
C'est presque nickel pour moi, rajoute quelques lignes sur ce qui est arrivé à Ayame pendant Shukumei et ça sera tout Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 85277910
Ayame Shunko
Messages postés : 21
Inscrit.e le : 21/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Libre comme l'air!
Autre: Amour&Cacahuète.
posté
le Lun 27 Mai - 23:38
par Ayame Shunko
Ayé j'ai rajouté dans le dernier paragraphe Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446
Seyfried Bellandi
Messages postés : 481
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Mar 28 Mai - 11:17
par Seyfried Bellandi
allez ça part Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 2432113367

Pré-validation par Sey
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 85277910
Kaori Vanzine
Messages postés : 2874
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Mar 28 Mai - 14:15
par Kaori Vanzine
Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 716243026


Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En ce moment je suis au ralenti
Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Ayame Shunko
Messages postés : 21
Inscrit.e le : 21/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Libre comme l'air!
Autre: Amour&Cacahuète.
posté
le Mar 28 Mai - 14:19
par Ayame Shunko
Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1362171446

Mercii Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 4228984879
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 50-50-2Earth WolfAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 50x50-56504f9 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée SvinAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 3zm1 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 5yh3Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Opol0Q6Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée FHZzEDvAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 7Uxn8zPAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 494ZUS0Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1553711497-50-50FTM 50x500Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée B50x50Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1553722908-no-50x50Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Tdj2Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Logo_510Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 190412122437274038 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée RXqdRpDAyame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Logo5010Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée VBL1j1M Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée 1559228694-50x50Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Qlaa Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée IcoSC5050 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Bouton10 Ayame Shunko ▬ La p'tite dame alcoolisée Bouton15