Hanz Asuka
Messages postés : 98
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armel ♡
Autre: ✚ Parle en : #E30A4F
posté
le Mer 19 Juin - 11:53
par Hanz Asuka

Nom ;; Asuka Prénom ;; Hanz
Âge ;; 29 ans, né le 1er Janvier 2082.
Genre ;; Mâle.
Origines ;; 75% Jap, 25% Autrichien.
Activité ;; Il a été chauffeur de taxi pendant quelques années, façon de garder les pieds sur terre, sans doute, d'être plus qu'un putain d'héritier snobinard. À l'heure actuelle, il hésite à reprendre cette activité...
Sexualité ;; C'est compliqué. Bisexuel mal assumé, qui refoule, qui voudrait oublier son attirance pour le sexe masculin mais qui n'arrive ce faisant qu'à alimenter ses obsessions sur le sujet...
Avatar ;; Jackson Wang.
Réglement ;;
Chemin ;; Résurrection inopinée des envies.
Autre ;; Certains le connaissent déjà. J'ai tâché de conserver sa trame de base, marquer son évo vécue en RP. J'espère que ça ira~ Merci d'avance à celui/celle qui voudra bien s'occuper de lui :)
I'M NOT EVERYONE'S CUP OF TEA...
Le miroir est là, planté devant toi. T'as les mâchoires serrées, la langue qui ne cesse de passer et repasser sous tes canines, inconsciemment, tandis que t'ajustes ta cravate. Quelque chose ne va pas. Et si c'est pas ta vie, alors c'est quoi ? Tu cherches, tu t'étudies. Tu te fixes de toute ta hauteur, de toute ta parfaite arrogance, avec cette lueur inextinguible qui brûle encore dans tes yeux d'ébène, malgré ta fatigue apparente et tes traits tirés.

Peut-être que t'aurai dû te raser aujourd'hui ? Faire disparaître ce chaume sombre qui ne demande jour après jour qu'à grignoter ta peau ? Peut-être que c'est la couleur de cette nouvelle chemise hors de prix, le problème ? Ou cette Rolex à l'acier finement ciselé qui pend effrontément à ton poignet ? Nan ? C'est quoi ? C'est quoi, bordel ?

Lentement.., le regard fauve, tu ratisses ta propre personne des yeux. Tu pivotes à peine pour observer ton profil élancé et la manière dont tombe ta chemise, en soulignant ta taille fine. Un petit pli pensif se creuse entre tes sourcils, juste un instant, quand t'avises tes cuisses solidement moulées dans ce pantalon noir. T'as jamais aimé tes cuisses. Trop épaisses à ton goût.

Mais le miroir ne ment jamais, hein ? À tes yeux, il y a définitivement un truc qui cloche. Et si c'est pas tes cuisses, alors c'est peut-être ce petit déhanché, ce vestige de tes accidents de moto qui t'irrite plus que tout aujourd'hui. Mais qui remarquerait que tu claudiques ou que t'en souffres, parfois, tant ta démarche est fière et assurée ?

T'en a pas conscience, mais ce qui émane de toi révèle bien plus de profondeur que ne le laisserait entrevoir ton apparente froideur. T'as beau froncer les sourcils, t'as beau entretenir l'image du mauvais garçon inaccessible, t'as cette force pour couver en toi, contenue dans chacun de tes gestes. Comme un feu intérieur, qui même s'il se retourne souvent contre toi, n'est pas si effrayant, d'un point de vu externe. Il est même plutôt attirant en fait... et bizarrement rassurant. Bizarrement magnétique...

Et puis, il y a l'occident niché quelque part dans tes traits. Dans ce visage carré, taillé à la serpe. Dans ce nez droit et ces yeux perçants, moins bridés que la norme. Ta bouche, elle, est plutôt bien dessinée. Elle est charnue et volontiers dédaigneuse, volontiers mordante aussi. Dommage que les rictus aient imposé leur mainmise sur celle-ci, tu sais ? Est-ce qu'on t'a déjà dit que tu pourrais faire fondre la plus glaciale des banquises d'un simple sourire sincère ? Tss. Au fond, peut-être que tu fais bien de les cacher. Car bon sang, jamais sourire n'aura autant illuminé un visage pour le rendre presque vulnérable...

Tic tac. L'heure tourne. Un dernier coup d’œil à ton reflet et tu te détournes du miroir en grimaçant. T'en a déjà ras-le-cul de voir combien tu peux sembler morne et déprimé malgré ce qui t'agite et te consume à l'intérieur. Aujourd'hui, t'as l'impression que même tes cheveux - habituellement si disciplinés - se sont ligué contre toi. Où va la vie ? Dans le mur, sans doute. Mais tant pis. Au moins t'as un look d'enfer.


Précisions : Il fait 1m81 / Pèse environ 72 kg / Il a une voix aux nuances riches et profondes, légèrement abîmée / Possède quatre tatouages (abdomen, avant-bras gauche, intérieur du biceps droit, milieu du dos [clic]) / Lobes percés / Naturellement brun / Cicatrices : quelques petites et discrètes sur le visage (pommette, sourcil, mâchoire..) des plus conséquentes écopées suite à ses accidents (une au genou et à la hanche gauche, et une sur l'épaule) / À savoir qu'il a désormais une prothèse de la hanche gauche.

HISTOIRE
Bonjour ! Takuya Kubota, l'attaché de presse du magazine Tokyo Today. Merci infiniment de me recevoir, monsieur Asuka ! Vous savez, ha ha, vous êtes probablement l'une des rares personnalité à refuser systématiquement nos interviews ! Ha ha ! Enfin, passons. Comme convenu et selon les souhaits de votre père, je suis aujourd'hui ici pour tâcher de revaloriser votre image. Si vous le permettez.., nous allons prendre plusieurs clichés de vous durant cet entretien...

« Allez-y... Au point où j'en suis... mais vous avisez pas d'foutre ma gueule en première de couverture ou j'sais pas quoi... »

• Oui, oui. Ne vous inquiétez pas pour ça. Très bien, commençons. Hm... Je vais directement entrer dans le vif du sujet. Vous jouissez d'une image très... sulfureuse, voire négative auprès des Japonais qui vous connaissent. Votre passé comme vos actes récents déclenchent souvent l'émoi chez nos lecteurs et sont, si je ne m'abuse, assez mal perçus en règle générale. Ce qui m'amène à la question suivante : Comment vivez-vous cela ?

« Ah vous rentrez direct dans le lard, ma parole ! » (Le jeune homme esquisse un rictus peu amène) « Comment j'le vis d'après vous ? La moitié de ce qu'on raconte à mon sujet est soit faux, soit exagéré. Le problème c'est que quand on cherche la p'tite bête on la trouve. Avec moi, c’est simplement plus facile, faut croire... D'ailleurs, qui me dit que vous n'allez pas écrire qu'un ramassis de merdes à mon sujet, vous aussi... »

• Hum, je vous assure que je ne suis pas ici pour vous desservir, monsieur Asuka ! Votre père a été très clair à ce sujet et il usera d'ailleurs de son droit de veto vis-à-vis de chacune de vos déclarations, s'il le juge nécessaire. Mais quoi qu'il en soit, nos lecteurs ne demandent qu'à mieux vous connaître, Monsieur, et découvrir qui vous êtes vraiment. Nous essaierons donc de retranscrire vos paroles le plus fidèlement possible...

« Oh putain, arrêtez vous allez m'faire pleurer... » (cela dit, il se redresse pour appuyer son avant-bras contre le bois froid du bureau auquel il est installé) « Attendez, pardon ? Un droit de veto ? C'est une putain d'blague ou quoi ?! »

• Ceci dans le seul et unique but de redorer votre image, bien entendu. Hum.

« C'est ça, ouais... bon, activez, j'ai pas qu'ça à foutre. » (Se laissant lourdement retomber contre le dossier de sa chaise, il fait un mouvement évasif de la main avant de croiser les bras sur son torse en prenant l'air agacé)

• J'entends bien. Hum. Justement, j'aimerais que vous nous parliez de vos parents, de votre jeunesse, de vos sœurs. Comment décririez-vous votre éducation ?

(Hanz considère un instant son interlocuteur avec un air blasé)

« Qu'est-ce que vous ne savez pas déjà, franchement ? Dites-moi, ça sera plus rapide... »

• Ce que nous voudrions c'est votre version, Monsieur Asuka, votre point de vue. Ce que nous croyons déjà savoir n'a pas d'importance.

« Ma version, hein... vous voulez plutôt dire ma version après les modifications que va effectuer mon père... » (il prend une grande inspiration) « Ok, très bien. J'vais vous dire, puisque j'ai déjà le cul posé sur cette chaise de toute façon. Vous connaissez notre société d'investissement, Gold Sky et mon père, son goût inaltérable pour les affaires et le pognon, alors j'vais vous parler de ma mère, vite fait. Emi. Vous l'avez déjà rencontrée ? Plutôt pas mal, nan ? On dit merci, chirurgie. (il esquisse un sourire de sale gosse) D'elle j'ai hérité mon prénom qui était aussi celui de mon grand-père. Vous saviez, vous, qu'il était Autrichien ? Bref. J'l'ai pas connu mais j'ai un peu de son sang. Appuyez bien là-dessus, surtout, pour faire chier les connards qui trouvent que j'suis pas assez japonais.. Bref... que dire... Si ça vous intéresse, j'sais pas si mes parents se sont jamais véritablement aimés. Mais même si mon père aurait préféré être marié à une femme riche, ils ont chacun cette dévotion pour le pays, le système en place, tout ça, c'est certain... »

C'est ça, les générations Incontestable. Cette machine ne ploie pas sous la corruption. Les riches ne se marient plus entre eux, tel que ça peut toujours se voir chez les voisins. Les jap ont dû s'adapter, trouver de nouvelles combines pour consolider leur mainmise sur leurs tas de billets sales et c'est bien fait pour leur gueule. Malgré tout, combien de Pontes restés assis trop longtemps sur leur empire sont morts sans héritier à qui transmettre le gros paquet ? Quelques-uns sans doute. Toujours de quoi allécher la presse et faire trembler le pays, car l'économie nippone fait toujours partie du game international. Et dans ces cas-là, il y a inexorablement les vautours tel que Gold Sky Partners pour se disputer les miettes... comme des foutus charognards...

Mon père a eu de la chance, lui. L'empire dont il a hérité était déjà prospère il y a un siècle et il l'est resté, malgré les multiples mains entre lesquelles il est passé au fil des décennies. Aujourd'hui, c'est lui qui détient le pouvoir -ou la plus grosse part du gâteau comme on dit. Pareil... il a eu d'la veine avec ma mère, au fond, car elle était peut-être d'un milieu très modeste et juste 50% japonaise pour couronner le tout, mais elle s'est rapidement révélée pétrie d'ambition, tout comme lui. C'qui fait qu'elle est vite devenue indispensable, quoi. Et s'ils ne se sont jamais véritablement aimés... au moins étaient-ils liés par une chose : la soif du pouvoir. Vous imaginez comme elle était heureuse de rejoindre l'élite, grâce à cet heureux hasard plus communément nommé Incontestable... Elle qui avait vécu dans la misère presque toute sa vie, n'était-ce pas un juste retour des choses ? Elle n'était peut-être pas allée très loin dans ses études, mais elle était loin, très loin d'être idiote... Et elle a vite appris à préserver les apparences, quoi qu'il lui en coûte. Même si cela signifiait devoir faire de son cœur une pierre froide.

Ça valait l'coup, après tout. Aujourd'hui, au bras de mon père, elle a rejoint ceux qu'elle regardait parfois de loin, sans jamais oser caresser l'espoir de les atteindre...


« Après, notre éducation à mes sœurs et moi a toujours été très stricte. Sans compromis. Avec le recul, j'me dit qu'ils n'essayaient pas d'élever des gosses mais des chiots bien dociles. Moi j'étais trop petit pour m'en rendre compte à l'époque. Au début, j'étais juste content comme n'importe quel autre gamin de répondre à leurs attentes. J'ai appris le piano, la danse, l'équitation et même les échecs. Y avait aussi ces tonnes de cours particuliers... Mais au final, mon enfance s'est résumée à ça : Des cours, des leçons, une enfance écrasée. Puis j'ai eu douze ans... C'est à cette époque qu'ils nous ont envoyé vivre aux états-unis avec mes sœurs. Parce que soi-disant ça rendrait bien sur nos CV respectifs de fréquenter l'élite de là-bas, pour les études, les réseaux, tout ce genre de merde... Encore un truc de putain de snob, ouais.

(Il soupire)

...C'est Suiko qui a craqué la première, après sa seconde année à l'université... Vous savez c'que c'est, la pression, la compétition incessante... Mais avant ça, je dois dire qu'elle a semé les graines de la discorde dans mon cœur. Si j'ai dévié du chemin tracé, c'est parce qu'elle a su réveiller ce feu qui était tapi en moi, qui était comme étouffé. Elle m'a ouvert les yeux en quelque sorte. Mais bon, paraît qu'c'est ça aussi, l'adolescence. » (Il marque une pause tandis qu'une ombre passe sur son visage, son regard se perdant dans le vide quelques secondes) « Vous savez.., mes parents... leur plus grosse erreur aura certainement été de nous envoyer aux états-unis, tous les trois... S'ils ne l'avaient pas fait... Rien de fâcheux ne serait arrivé, dans l'fond... Suiko serait toujours là. Je serais toujours avec eux, moi aussi... Et peut-être un peu mieux dressé qu'aujourd'hui. Qui sait. Mais ils étaient pas là... »

• Je comprends... le poids de leurs attentes vous étouffait, vous empêchait d'être vous-même. Pourtant, cela a plutôt bien réussi à Ayana, non ? J'ai entendu dire qu'elle avait achevé son double diplôme de Management & Business Law avec succès lorsque vous étiez encore là-bas.

« Ça vous étonne ? Ayana a toujours été la plus filiale d'entre nous, la plus ambitieuse. C'est un bon p'tit soldat. Pas pour rien qu'elle est devenue l'ombre de notre père... et une parfaite garce... »

• Vos sœurs et vous-même étiez-vous les fruits d'un ordre de l'Incontestable ?

« Nan... L'Incontestable n'a pas ordonné les grossesses. La raison est très simple, mes parents voulaient un petit gars ; ils se sont arrêtés lorsqu'ils l'ont eu. Quelque part, j'trouve ça dommage pour eux. J'suis pas tellement devenu celui qu'ils espéraient. » (il ricane avec dédain)

• D'accord. Vous... avez donc vécu aux états-unis avec vos deux sœurs pendant près de sept ans. Il semble que vous ayez fait pas mal de grabuge là-bas, enfin, selon les rumeurs. Vous avez eu un accident. Cela a-t-il un rapport avec le décès de votre sœur Suiko ?

« Un rapport, nan. Aucun. Mais c'était une période bien chaotique, c'est vrai. Du chiot docile que j'avais été, il ne restait plus qu'un loup sauvage. Mes parents ont bien essayé de me rapatrier ici, naturellement, alors j'me suis barré dans la nature avant qu'ils y parviennent... Après tout, je m'étais fait pas mal de potes là-bas. Ça a bien aidé, même si j'ai découvert plus tard que c'était tous des gros enfoirés. Et ça a duré. Jusqu'à..., jusqu'à ce que je dérape pour de bon, une première fois... »

Je me souviens de ces nuits. Le vent claquait sur mon visage, contre mes oreilles. Il plaquait avec férocité mon t-shirt contre mon torse. Sur ma moto, je me sentais tellement libre ! J'me croyais invincible ! J'étais juste con... Et la vie s'est chargée de me remettre les pieds sur terre, d'éclater la bulle, comme mon corps sur le bitume.

• J'ai ouïe dire que l'entente n'était pas au beau fixe entre votre famille et vous, depuis ce temps. Pourriez-vous nous en expliquer la raison ? Aimeriez-vous que cela change ?

«  Bah... Nos avis divergent sur à peu près tout, en fait. J'aime pas leur façon d'faire, leur façon d'penser, et j'aime pas qu'ils essaient de dicter ma vie et la conduite que j'dois avoir. Après, le truc, c'est qu'ils ont essayé avec Suiko... et maintenant j'pense qu'ils ont un peu peur que ça se reproduise avec moi. Que j'craque pour de bon, voyez ? J'imagine que c'est pour ça qu'ils me foutent relativement la paix. J'veux dire, outre Ayana. Nous deux c'est particulier... Elle fait une putain de fixette et me lâche pas la grappe, maintenant... »

Je dis ça, ouais. Même si je les laisse toujours m'atteindre, en vérité... Même s'ils sont à la base de tous mes regrets ; ceux que j'collectionne, comme un pauvre abruti. À croire que c'est inscrit en moi, malgré tout. Qu'ils ont réussi à m'inculquer tout ce que j'essayais de repousser. Parce que si j'ai la lâcheté de ne savoir accepter certaines choses, aujourd'hui, dont mon attirance pour les mecs ; si j'ai la connerie de préférer le paraître à l'être : c'est à cause d'eux. Pour eux, pour l'image grotesque à laquelle j'ai décidé de correspondre, j'ai brisé le cœur de celui que j'aimais...

Maintenant que j'y pense, c'est peut-être pour ça que l'Incontestable m'a foutu dans les pattes de ce couple, après Shukumei. C'était ma punition. Le Karma, tout droit venu me foutre dans la gueule son châtiment divin. Pauvre d'eux...


• Je vois. Parlant d'Ayana, justement, j'ai entendu dire que vous étiez entré dans une sorte de... guerre froide avec elle, ces derniers mois. Pour quelle raison ? Souhaitez-vous vous exprimer à ce sujet ?

« Vous la voulez courte ou longue ? »

• Mais co-

« Ok. Elle a vendu mon penthouse sans mon consentement l'année dernière. J'l'ai pas très bien vécu, vous savez ? Ça devrait être interdit de piquer les affaires des autres. Oh. Mais, ça l'est, n'est-ce pas ?! » (Il raille sans aucune once d'amusement, espérant que son interlocuteur morde à l'hameçon)

Qu'est-ce qu'il veut ? Que je lui lâche un os à rogner en exclusivité ? Entendre de ma bouche que ma soeur veut m'évincer de la société, peut-être ? Qu'elle n'approuvait absolument pas le choix de l'Incontestable concernant mon dernier mariage ? Hors de question que je parle de Chihiro, du désir balbutiant et fragile que j'ressentais de vouloir bien faire les choses, pour une fois. Hors de question que j'évoque le nouvel accident de moto... ou les longs mois qui ont suivi, et qui sont pourtant passés aussi rapidement qu'une éclipse devant mes yeux clos...

Qu'est-ce que ma sœur leur a dit à ce sujet ? Je deviens parano. J'suis sûr qu'elle a menti pour le coma, ou inventé un truc tordu pour éviter un nouveau scandale. Je sais qu'il y a eu des rumeurs. Mais peut-être qu'il sait même pas pour la rééducation que j'ai dû me taper. Est-ce que ça se voit que j'ai encore plus de mal à marcher ? Que la douleur dans mon épaule m'arrache parfois quelques grimaces ? Ça m'ferait chier aussi, d'oublier ce que j'ai bien pu lui dire à cause des troubles mnésiques que j'me tape parfois, comme un gros con...

Quand j'ai appris pour le divorce... Quand j'ai su ce qui m'avait été arraché contre ma volonté, en m'réveillant... J'ai cru devenir fou. C'était comme pour Suiko mais avec dix ans d'écart. Pareil mais différent. Un autre temps. Une épreuve à vivre, injuste, alors qu'il aurait juste fallu que je ne me réveille plus jamais, pour être épargné.

Est-ce qu'il sait ?
J'veux pas qu'il sache.
J'veux pas qu'il gratte. J'veux pas qu'il découvre ma solitude, le vide opaque et noir dans lequel je me complais désormais, ou encore la rage qui me consume, couvant inlassablement en moi, depuis ; comme la dernière p'tite étincelle... celle qu'il me resterai pour avoir la force de tenir encore debout...


• Oh, je l'ignorai. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Il me semble pourtant qu'elle a été un acteur majeur durant votre absence l'année dernière, non ? Pardon mais, certaines personnes trouvent un peu facile que vous critiquiez votre famille ainsi. Après tout, vous menez une vie plus que confortable. Sans votre héritage, cela ne serait sans doute pas possible étant donné que vous n'avez même pas achevé vos études. N'est-ce pas ingrat de votre part de continuer sur cette voie ?

« Quoi... ? Vous vous foutez d'ma gueule, c'est ça ? Peut-être, peut-être pas ? Ceux qui pensent ça ne s'intéressent qu'aux façades, t'façon, à c'qui brille. J'sais pas s'ils sont jaloux mais en tout cas ils sont incapables de voir que les racines sont complètement pourries... Ils savent rien. Et pour ma part, p't-être que je suis devenu comme ça parce qu'on a justement nourri mon cœur qu'avec des billets... »

Alors arrête de juger, enfoiré.

• Bien… Cela m'amène à la question suivante : Selon les rumeurs, encore une fois -mais je ne cherche qu'à faire la lumière sur la vérité en les évoquant ! - Votre père vous aurait plus d'une fois sauvé la mise après vos nombreuses altercations. Vous n'êtes pas connu pour votre douceur... Votre casier judiciaire est-il toujours vierge ?

« Bordel, il est vierge ! Mais vous devriez investiguer là-dessus, si vous êtes curieux ! Qui sait, vous pourriez tomber sur un truc que j'ignore moi-même... comme le font si bien vos p'tits copains. »

• Ahem. Tiens, d'ailleurs ! Nous nous souvenons tous de cette publicité plus que suggestive dans laquelle vous avez tourné, il y a quatre ans, pour cette célèbre marque de brioche. Réitéreriez-vous l'expérience si on vous le proposait ?

« C'est quoi votre problème... ? Parler de casier judiciaire puis de brioches, c'est logique ? ...J'les adore ces putains de brioches. Est-ce que je savais que ça serait tourné de cette manière ? Non. Mais j'regrette rien, et si c'était à refaire, j'accepterais encore, très certainement. Juste pour faire causer les mecs comme vous... »

• Pardon, mes notes sont quelque peu anarchiques je le confesse. C'est que vous n'êtes pas facile à suivre, avec tout ce qui se raconte à votre sujet ! Mais je ne vous juge pas, loin de là, hein ! Ha ha ! Nous avons tous découvert une nouvelle facette de vous à ce moment-là.

« Tant mieux pour vous... »

• À présent, si vous le voulez bien, je souhaiterai refaire un petit bond dans le temps et en revenir à ce grave accident que nous n'avons fait que survoler un peu plus tôt. Aux états-unis. Vous aviez dix-sept ans à peine lorsque vous l'avez eu, c'est bien ça ? Qu'avez-vous ressenti en découvrant que Suiko, votre sœur aînée, était morte d'une overdose durant votre hospitalisation ? Cela a fait couler pas mal d'encre à l'époque, je me souviens parfaitement de ce qui se racontait, d'où ma question : Saviez-vous à ce moment qu'elle avait fait faire un testament deux mois avant son décès, qui vous mentionnait comme l'héritier de ses actions chez Gold Sky ?

« Espèce d'enfoiré... »

(il serre les mâchoires)

• Pardon ? Qu'avez-vous dit ?

« … J'disais... personne n'est préparé à vivre ce genre d’événement... Croyez-moi, si je pouvais échanger ces actions contre ma sœur, je le ferai... Et nan, j'savais pas pour son testament... »

• Je vois. Mais depuis de l'eau a coulée sous les ponts. Cela fait quoi ? Dix ans ? Onze ans ? Vous devez avoir amassé une très très coquette somme, ce qui fait probablement de vous l'un des héritiers les plus convoités de notre génération. À combien peut-on estimer votre richesse actuelle ?


« Je suis sûr que vous avez déjà fouiné en venant ici, alors pourquoi vous me posez la question... »

(Le journaliste remue sur sa chaise, mal à l'aise. Un rictus étire petit à petit les lèvres de Hanz, qui ne le quitte pas des yeux)

« Par contre... j'peux vous dire combien j'ai à peu près dépensé cette année, si vous voulez. C'est intéressant non ? Vous savez, j'adore dilapider cet argent... Oh. D'ailleurs ça me donne une idée. P't'être que j'irai acheter tous les magazines dans lesquels cette interview va figurer pour y foutre le feu, tiens. »

• ...Vous n'êtes pas totalement dénué d'humour à ce que je vois. Hum. À part ça, que faites-vous de vos journées ? Même vos parents l'ignorent.


« Quoi... vous pensez que j'ai une activité secrète ? Genre... chauffeur de taxi, par exemple... ? Pfff, soyez pas ridicule... » (Il a un petit rire hautain) « Je sors. Je vais en boite, je drague... Je baise. Comme tout le monde, quoi. »

• Quel est votre secret pour garder la forme ?

« Je mange beaucoup de fruits et je fais du sport. Ces abdos sont pas apparu par magie, au cas où vous vous demanderiez... »

• Vous avez des problèmes avec l'alcool ?

« Je vois pas de quoi vous parlez... »

• Avez-vous déjà eu recours à la chirurgie esthétique ?

« Nan, pourquoi ? Vous trouvez que j'ai une sale gueule ? »

• Vous êtes resplendissant, Monsieur Asuka. Oh, deux dernières choses ! Une autre affaire sortie des greniers, si je puis m'exprimer ainsi ! Par simple curiosité, l'été 2109. Cela vous dit quelque chose ? J'ai ouïe dire que vous aviez reçu une première lettre de l'Incontestable. Cependant... votre, euh, épouse, ne s'est jamais présentée, n'est-ce pas ? Quel effet cela fait-il, à peine marié, de se retrouver veuf... ? J'ai toujours voulu vous poser la question...


« Vous aimez ça, hein, déterrer les vieux os... (Il prend une grande inspiration en grinçant presque des dents, montrant ainsi à quel point il tâche de se contenir) Qu'est-ce que vous voulez que j'vous dise ? Que j'suis désolé pour elle ? On m'a dit qu'elle s'était suicidée deux jours après la réception de la lettre, j'ai même pas pu faire sa connaissance. Je vais quand même pas pleurer pour un foutu nom inscrit sur un putain de papier. Ça m'regarde pas. »

• Ainsi donc, c'était un suicide. Je pensais que l'affaire avait été grossie... Donc, avant-même de vous rencontrer, qui plus est... elle... ! Mon dieu, pensez-vous qu'elle vous connaissait ?!

(un silence glacial accueille les réflexions pleines de sous-entendus du journaliste)

« … Qu'est-ce que vous insinuez au juste… » (le ton est menaçant, son poing se crispe soudain contre la table)

• Mais rien, je disais juste...

« C'est ça. Vous disiez, juste ! Me prenez pas pour un con. Vous êtes tous pareils ! »

(Soudain furieux, le jeune homme abat son poing contre la table et envoie valser sa bouteille d'eau. La chaise crisse contre le sol qu'il se lève et s'éloigne à grandes enjambées en jurant)

• Attendez ! J'avais une autre question mariage ! Votre ancien époux... ! Comment était-ce avec lui ?! J'ai cru lire quelque chose à votre sujet, concernant les hommes. Est-ce que vous... vous fréquentez toujours des hommes ?!

« J'crois qu'on en a terminé ! Allez bien vous faire foutre ! »

(Une porte claque brutalement, faisant trembler les murs, laissant un silence choqué retomber dans la pièce)

• Eh bien... on m'avait pourtant dit de le prendre avec des pincettes. À mon avis, il n'est pas totalement impossible que cette pauvre fille se soit suicidé en voyant le nom inscrit sur sa lettre. Son orgueil a dû en prendre un sacré coup. (soupire) Bien. Je pense que nous allons devoir éditer tout cela avant de l'envoyer à son père... Riku, vous avez bien fait suffisamment de clichés...?

BUT I DRINK COFFEE. SO FUCK THEM.

Une nuit blanche. Encore.

Impossible de trouver le sommeil dans cette fichue chambre d'hôtel. Un grésillement omniprésent t'empêche de fermer l’œil. Ça fait deux soirs que ça dure. Que t'y plantes le prétexte de ton insomnie. Et t'es là. Vide. Poings crispés sur draps de soie, les yeux embués d'une rage contenue. Coincé entre l'envie désespérée de prouver à quelqu'un que t'en vaux toujours la peine, et celle – beaucoup plus pathétique – de tout foutre en l'air, encore une fois, et de tout briser.

Le temps est passé, emportant avec lui certaines choses, laissant les autres pourrir en toi et se décomposer. Chieur, mais attachant. Dans le genre aimable, t'es toujours aussi impulsif, toujours aussi tête-brûlée, railleur et fracassant... C'est pas parce que t'as eu deux accidents de moto qui ont failli te coûter la vie que t'as peur de rejouer celle-ci. En fait, nan, tu t'en fous. Tu sais qu'au fond tu manqueras à personne s'il t'arrive quelque chose de plus définitif.

Que s'est-il passé, Hanz ? Où est passé ton petit côté franc et liant ? Qu'est devenu ce mec fier et assuré ? Force est de constater que t'es de retour à la case départ... Et qu'as-tu pour toi, désormais, hormis ces tas de zéros qui s'accumulent sur ton compte bancaire et desquels tu sais plus quoi foutre ? T'es peut-être pété de thune ; ta pauvreté réside dans ce vide sentimental que constitue ton existence. Pauvre de toi. Suffit de voir tous ces échecs cuisant en la matière. Aujourd'hui, ça te fait mal au cœur de penser à tous ceux que t'as laissé derrière toi. Le manque est redoutable. Les envies ? Enrobées de poison. Le problème c'est que t'oses pas te retourner. T'es devenu tellement amer et trouillard, tellement prompt au pessimisme que t'y arrive pas. Il t'aurait pourtant suffi d'ouvrir tes mails. D'y retrouver quelques noms familiers, écrire, puis envoyer...

Oh, il manque un truc, hein ? Un truc essentiel, j'dirai même. C'est comme si t'avais ça dans la bouche depuis quelques mois, un arrière-goût désagréable d'inachevé, d'insatisfaction profonde mâtinée de doute. C'est traître. Âcre. Douloureux. C'est quelque chose qui te pousse constamment à la méfiance vis-à-vis de tes propres émotions. Tu sais, celles qui bouillonnent toujours trop dans tes veines, inlassablement. Parce que malgré la solitude dégueulasse dans laquelle tu te vautres après tes soirées VIP alcoolisées, t'aimerais pas laisser quelqu'un d'autre grignoter ta carapace et te refaire perdre la tête. Tu te sais bien trop sensible au fond... et bien trop assoiffé comme difficile à modérer...

Tu sais c'que c'est : une fois que le feu prend...

Quand on y pense, hormis ta sœur aînée, t'as jamais été très proche de ta famille. T'as pas vraiment eu droit à l'affection qu'on pouvait attendre de parents en grandissant, les tiens n'étant que des ombres autoritaires dans ta vie comme celles de tes sœurs. Est-ce que c'est sujet à désillusion, ça aussi ? On sait pas trop. Le doute plane. Tu fais genre que rien ne t'atteint de toute façon, que tout te va très bien ; mais c'est juste la preuve d'une excessive mauvaise-foi. En vrai t'es affamé, Hanz. Affamé de chaleur, de contact humain... d'amour, aussi. Même si ça, tu ne sais ni ne veux le réaliser...

Plus les semaines s’enchaînent et plus t'es persuadé que t'aurai pas dû te réveiller. Le coma. C'était du pain béni, ton parfait répit. Mais malheureusement, faut croire que même ça tu le méritais pas. Nan. Il a fallu que t'ouvre les yeux. Il a fallu que tu subisses cette nouvelle réalité, cette nouvelle perte. Que celle-ci vienne te frapper. Hop. Comme un bon coup dans ta gueule. Si facilement. Si rapidement. Et dire que t'aimais bien ça, avant, qu'on te cogne dessus - espèce de maso. C'est dingue, hein, comme l'on croit un instant tout tenir entre ses doigts... et comme celui d'après tout disparaît. Le mari, l'appartement, les repères, les espoirs... et même le chat. Tout s'est éparpillé loin de toi, emporté par un vent contraire, comme des grains de sable qui t'auraient traîtreusement filés entre les doigts pour rejoindre leur masse d'origine. Grains parmi les grains, dont tu n'arrives plus à correctement discerner l'existence.

Tu t'es pas souvenu du choc ni même de tout ce qui a précédé. L'accident est flou... Il ne te reste qu'une unique sensation, fugace mais persistante : celle de quelqu'un qui t'entourait de ses bras, qui te faisait confiance... et pour qui t'aurais vraisemblablement arraché la lune du ciel, si cela avait été en ton pouvoir.

Connerie...

Tout ça n'existe plus. Tout ça c'est fini, maintenant. Et t'es plus qu'une ombre, Hanz. Un homme auto-détruit, blessé par ses propres choix, par son manque de courage et par sa lâcheté. Alors, peut-être qu'au fond ce qui manque à ta vie c'est quelqu'un qui vienne te chercher même quand tu veux pas. Que dis-je. Surtout quand tu veux pas ! Pour te mettre face à tes erreurs, face à tes peurs, empêcher tes pulsions destructrices et pathétiques de refaire des dégâts. Mais il se trouve que t'as jamais trouvé ce quelqu'un. Et à l'heure actuelle, ben tu peux t'en prendre qu'à toi-même. Ce vide dans ta vie tu l'as toi-même creusé. Tu le sais. Tu l'sais et pourtant tu veux pas en entendre parler. Est-ce que t'arrive encore à faire confiance ? Ou tu refoules, juste, et puis tu te fâches, encore et encore ? Comme si ruminer et alimenter ta colère était devenu ton carburant ; ce qui te permettait d'avancer ?

Un nuage qui gronde, lointain et menaçant. Voilà ce que t'es devenu. Un nuage chargé de hargne et de suffisance qui se contient malgré sa tempête intérieure ; qui préfère combattre sa propre nature qu'essayer de se tempérer, juste pour le paraître, et cacher le soleil qu'il renferme. Il n'y a pas pire boursouflure psychologique que celle de se sentir obligé de correspondre à une image, statique et pesante de fausseté. C'est un sujet d'importance, ça. Même si une part de toi sais que c'est faux, tu préfères l'ignorer. Toi, t'es un mec à femmes. Point barre. Tant pis si t'arrive plus à respirer, parfois, en croisant le regard de certains. Brûler pour brûler, hein... Après tout, t'es un solide fuyard maintenant. Tu sais comment faire pour partir sans te retourner, faire genre. Nan ? Oh, t'as essayé d'entrouvrir la porte de l'acceptation. Celle-ci s'est refermée avec la perte de ton époux. Elle a claqué violemment, sous le regard condescendant quoique salement satisfait d'Ayana. Alors t'inquiète. Sois juste un connard, si tu préfères. Utilise ton fric pour colmater les brèches et créer toutes les illusions que tu désires. L'amour ça s'achète pas, mais tant qu'on comprendra pas que t'es brisé, que t'as plus foi en rien - et certainement plus en cet enfoiré d'Incontestable - peut-être que le reste ira tout seul. Après tout, on n'attend pas d'un ouragan qu'il soit doux et calme. Ni du loup qu'il aille cajoler quelques brebis. Toi, t'es déjà catégorisé de toute façon. Pourquoi faire l'effort ?

Et tout est noir désormais, d'une noirceur au travers de laquelle quelques flashs apparaissent parfois, aveuglant de violence...

△ V O R A C E ▽
Moon Raitô
Messages postés : 439
Inscrit.e le : 22/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Bao Yong ♥ | Chû 4ever in my heart ♥ ╥﹏╥
Autre:
Croquette
posté
le Mer 19 Juin - 11:57
par Moon Raitô
La renaissance du phénix ♥ Gniiiiih, depuis le temps que je l’espérais Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1055899934
Avant de plonger dans la lecture de cette fiche qui, j’en suis sûre, sera merveilleuse, je tenais à souhaiter d’avance un bon retour parmi nous à ce cher Hanz. ♥ En lui souhaitant le meilleur pour ce nouveau chapitre Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1362171446
(et un soupçon de drama aussi, une vie RP sans drama c’est pas une vraie vie RP Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 901032552 )
Il le mérite tellement. Amuse-toi bien avec lui. :3

Plein de bisous sur ta truffe darling ♥
{ Clique-moi :hearts: }

*jette Moon sur son ami d’enfance, voilà* Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1984817200

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 9cea44b2ae06a78582eaf01f5ce9cb1b

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 5be49b8266911ee3bf0ab9a109ba173c

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 9d113c3b71078714e1fe39c464bfc89f

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Ee891cb2cd95b6d86dc3a2ab93628478

WE LOVE YOU HANZ Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1258839627
*remballe la fangirl dans un coin*
Kaori Vanzine
Messages postés : 2974
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Mer 19 Juin - 12:57
par Kaori Vanzine
Bon retour à ce bonhomme o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Fu Soda
Messages postés : 469
Inscrit.e le : 04/09/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Shall I be the one for you ?
Autre:
SERIAL LOVER
SERIAL LOVER
posté
le Mer 19 Juin - 13:53
par Fu Soda
cc Punch me in the face i need to feel alive || Hanz XUSolFK
Spoiler:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Su1Zu5w
et re-bienvenue btw
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mer 19 Juin - 20:28
par Makoto Nanase
NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN PAS TOIIIIIIIIIIIIIIIIII Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1451543918 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1451543918 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1451543918 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1451543918

...

Rebienvenue ex-husband Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1353670443 Ravi de te revoir parmi nous Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 2432113367

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Ld7d
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Cn3Ckyx
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1EPYLUw
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz YqECw0j
Hanz Asuka
Messages postés : 98
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armel ♡
Autre: ✚ Parle en : #E30A4F
posté
le Mer 19 Juin - 20:37
par Hanz Asuka
Moon > Pourquoi tu m'inondes d'amûr ? Tu sais j'suis faible, faut pas Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3912395661 Merci beaucoup t'es adorable ♥  Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 313954929

Kaori > Merci ♥

Hiro > Merci ?! Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 2078551763

Mako > Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3055052115 La mauvaise herbe fini toujours par repousser... Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 901032552 Merci pour l'accueil ♥ Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1406025597
Satoshi Totsuzen
Messages postés : 768
Inscrit.e le : 15/07/2014

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : /
Autre: Merci Jian pour l'avatar ♥

★
posté
le Jeu 20 Juin - 3:16
par Satoshi Totsuzen
♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Sato-s10

avatars tournants (voir les noms en dessous). Signa par Chû, merci ♥️
Merci Chû, Keanu, Takashi, Mad et Bacon Beige-Betterave pour les avatars ♥
Hanz Asuka
Messages postés : 98
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armel ♡
Autre: ✚ Parle en : #E30A4F
posté
le Ven 21 Juin - 13:56
par Hanz Asuka
Sato > Hi ♥♥

Ugh. C'est bon j'peux passer à la casserole ! J'ai même préparé les p'tits oignons. Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 128457956
Pavel K. Di Luca
Messages postés : 760
Inscrit.e le : 25/05/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
♥ Le Saint Panda Ficus ♥
posté
le Ven 21 Juin - 15:12
par Pavel K. Di Luca
Oooh ! Rebienvenue ♥. Ça fait toujours plaisir de revoir de vieux perso' Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 2837704232



Édit : merde, mauvais compte... flemme... c'est l'ancien Karl Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3766924225. Il te fait des bisous d'ailleurs ♥.
Chihiro Bohra
Messages postés : 231
Inscrit.e le : 13/10/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Nana. ♥
Autre: Connard pathétique IRL, passe ta route.
posté
le Ven 21 Juin - 17:45
par Chihiro Bohra
Saké attend son unique maître, dépêche toi de lire tes mails, gros nigaud. Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 367806265

Re-bienvenue, ex-husband qui devrait être interdit de permis moto, non mais. Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1752512782
Satoshi Totsuzen
Messages postés : 768
Inscrit.e le : 15/07/2014

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : /
Autre: Merci Jian pour l'avatar ♥

★
posté
le Sam 22 Juin - 2:24
par Satoshi Totsuzen
Ahr.
Que dire, hein ?
Déjà, le retour de Hanz. Grosse grosse joie, j'avais super hâte de redécouvrir sa fiche et d'y voir son avancée faite en rp ! Y a eu de la hype, oooh ça oui. Et y a aucune déception derrière: tout est à la hauteur de sa V1 et de la hâte. C'est toujours un personnage aussi intéressant et humain: les descriptions sont très bien écrites, on y voit les changements depuis la première version, son évolution, les différences, sa façon de penser et les contradictions avec ce qui est et ce qu'il accepte/comprend. Ça fait plaisir de voir qu'il a déjà fait autant de route ! C'est bien fait, bien expliqué, tu retranscris les ressentis et les émotions avec justesse, et damn, ça fait de la peine pour ton dude ! Il fait vachement (+ ?) vulnérable qu'avant.
Et puis, ce physique, ce caractère. Cette écriture en tu !!! Damn la bonne surprise ! Et c'est que du bon en plus, les mots sont bien choisis, les sons se répètent, ça donne un super ensemble et la lecture est fluide. J'adore toujours autant ta plume, fiou !
Après tout ça, je pense que t'as compris qu'il y avait rien à changer. T'es tout ready pour la pré-valid', amuse toi bien que je puisse stalker un peu Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 2078551763 !

(Bahaha, petit sourire en lisant le passage sur la rivalité entre le frère et la soeur dans l'histoire, avec la guerre froide: Ayana et Hanz, l'USA et la Russie des Asuka. Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3998388675 )

Pré-validation par Sato Totsuzen
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Sato-s10

avatars tournants (voir les noms en dessous). Signa par Chû, merci ♥️
Merci Chû, Keanu, Takashi, Mad et Bacon Beige-Betterave pour les avatars ♥
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Sam 22 Juin - 9:54
par Makoto Nanase
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Ld7d
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Cn3Ckyx
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1EPYLUw
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Punch me in the face i need to feel alive || Hanz YqECw0j
Hanz Asuka
Messages postés : 98
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armel ♡
Autre: ✚ Parle en : #E30A4F
posté
le Sam 22 Juin - 10:21
par Hanz Asuka
Pavel > Karl forever in our heart Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 367806265 Merci ♥ Viens là que j'te kiss ton museau Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 901032552

Chihiro > Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 428445822

Sato > ......... Est-ce que j'dois décrire la manière dont j'me suis mis à blush violemment encore ?!! Ah nan mais. AAaaah merci pour tous ces bons mots, ça fait chaud au kokoro, fiuh !! Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 4023201238 Et merci pour la validation éclair aussi ♥ Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1406025597
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 50-50-2Earth WolfPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 50x50-56504f9 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz SvinPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 3zm1 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Opol0Q6Punch me in the face i need to feel alive || Hanz FHZzEDvPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 7Uxn8zPPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 494ZUS0Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1553711497-50-50FTM 50x500Punch me in the face i need to feel alive || Hanz B50x50Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1553722908-no-50x50Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 59e4Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Logo_510Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 190412122437274038 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz RXqdRpDPunch me in the face i need to feel alive || Hanz Logo5010Punch me in the face i need to feel alive || Hanz VBL1j1M Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1559228694-50x50Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Qlaa Punch me in the face i need to feel alive || Hanz IcoSC5050 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Bouton10 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Bouton15 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz 1498954954-bouton-50 Punch me in the face i need to feel alive || Hanz Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !Punch me in the face i need to feel alive || Hanz DezgPunch me in the face i need to feel alive || Hanz 179wRemainsofhellPunch me in the face i need to feel alive || Hanz LsuvxJW