Thomas R. Fourrier
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 11/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Artemys Fourrier
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Ven 12 Juil - 0:23
par Thomas R. Fourrier
Thomas, Ren Fourrier
En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager.
Informations générales
Nom :Fourrier
Prénom.s :Thomas, Ren
Âge :26 ans, 29/04/2085
Genre :Masculin
Origines : Japonaise (né en France)
Activité :Archéologue chercheur fraîchement diplomé
Sexualité :Hétérosexuel
Avatar :Rio Busujima (Hypnosis Mic)
Réglement : -
CheminArrivé par l'intermédiaire d'un forum partenaire
Autre :Un peu maladroit au niveau stylistique.
Histoire

"Il est étrange de naître et grandir dans un pays qui ne sera jamais le sien." C'était ce que Thomas Fourrier aimait répondre à ceux qui lui posaient des questions sur ses origines. Né à Nantes d'un père français et d'une mère japonaise, il fut très rapidement opéré par les médecins de l'ambassade japonaise afin de recevoir la fameuse puce que toute personne ayant un parent natif de la péninsule nippone se devait d'avoir. Il était Japonais en terre française et rien d'autre, il ne pouvait même pas obtenir la nationalité de son pays de naissance à cause des problèmes démographiques que connaissait le Japon. M. Fourrier avait tenté de faire toutes les démarches dans le but que Thomas soit reconnu comme Français, mais n'y faisait. Il dut se rendre à l'évidence et faire avec le fait que son petit garçon allait garder la nationalité japonaise toute sa vie.

Pour Mme. Murata, cela n'avait pas vraiment d'importance et elle pensait même que c'était une bonne chose pour son pays d'origine. Représentante commerciale d'un grand groupe japonais en France, elle croyait assez fortement dans les promesses de l'Incontestable et ne s'en cachait pas vraiment. Son compagnon émettait plus de réserves quant à ce système quelque peu autoritaire.

Thomas grandit dans un cadre très particulier: sa mère étant souvent amenée à travailler sur Paris, il vivait la plupart du temps avec son père. Cependant, elle lui avait, dès son plus jeune âge, inculqué les bases de la langue japonaise, et ne parlait presque qu'exclusivement en japonais avec son fils, ce qui posait quelques problèmes de compréhension avec le père. Le petit garçon pouvait néanmoins comprendre et parler deux langues différentes.

À l'école, Thomas restait relativement sérieux, bien qu'il fût un peu trop bavard aux yeux de ses instituteurs. Il recevait d'excellentes notes tout au long de son parcours à l'école maternelle et primaire. Arrivé au collège, il dut faire face au départ impromptu de son père avec une autre femme. Il disparut sans laisser de traces, obligeant Mme. Murata à faire venir Thomas sur Paris et le scolariser dans la capitale. Le garçon eut plus de difficultés à se faire à son nouvel établissement, lui qui n'avait connu que ses amis d'école à Nantes était contraint de se faire de nouvelles connaissances dans ce collège réputé. Il mit un certain temps à s'intégrer. De plus ne plus avoir de nouvelles de son propre père était dur pour le garçon étant donné qu'il avait plus vécu avec lui qu'avec sa mère depuis sa tendre enfance. Cependant, cet événement ne semblait pas avoir chamboulé Mme Murata qui conservait un calme olympien.

Grâce à ses très bonnes notes au collège, Thomas put intégrer un lycée renommé et continuer sa scolarité. Durant ses trois années de lycée, le jeune homme put se faire une idée de son futur. Quand il eut réussi son baccalauréat il intégra sur concours l'École Normale Supérieure.

Cette grande école avait pour particularité de payer ses étudiants. Particularité qui était la bienvenue étant donné que la mère de Thomas était obligée de retourner au Japon à la demande de la direction de son groupe. Le jeune homme lui promit de la rejoindre aussitôt ses études terminées. Il était déterminé à faire de la recherche son métier. Passionné d'archéologie, d'histoire et de sciences en général, Thomas désirait devenir un archéologue chercheur et se donnait les moyens d'atteindre cet objectif. Lorsque ses examens étaient terminés et que se profilaient devant lui de longues vacances, il ne prenait que deux semaines de repos avant de s'engager comme bénévole sur des sites de fouilles, d'abord en France avant d'élargir son champ d'action au monde entier. Cela lui permit de visiter certains grands sites historiques tels que les pyramides d'Égypte ou encore la cité de Pompéi.

C'est d'ailleurs durant une de ces missions archéologiques que Thomas eut peut-être la plus grande frayeur de sa vie. En effet il s'était rendu au Pérou pour mettre au jour des vestiges pouvant dater de l'époque précolombienne. Mais pour accéder au site de fouilles, les bénévoles devaient en premier lieu monter à presque 1500 m d'altitude. Le Pérou avait cette particularité d'être un pays comportant d'importants reliefs, et les anciennes civilisations qui le peuplaient avaient élu domicile dans les hauteurs de la cordillère de Andes, ne facilitant en aucun cas l'accès à de potentiels ennemis mais aussi aux archéologues des siècles plus tard. Alors que le sentier se faisait de plus en plus étroit, le groupe dut franchir une corniche au bord d'un gouffre d'une petite centaine de mètres, autant dire qu'il était recommandé de ne pas tomber. Le guide qui connaissait bien la région était équipé, tout comme le reste de la troupe, d'un équipement de montage et d'escalade pour des circonstances de cet acabit. Thomas le suivait de près, impatient de pouvoir commencer les fouilles et toujours aussi galvanisé par cette excursion dans les Andes. Au beau milieu de la corniche, un morceau s'affaissa sous le pied de l'étudiant. Il commença à dévaler la paroi abrupte avant d'être stoppé par le système d'assurage qui le reliait au guide et à la personne qui le suivait. Ces derniers le hissèrent afin qui reprennent appui sur la petite bordure en pierre et reprendre la marche jusqu'au chemin qui se trouvait de l'autre côté. Arrivé en sécurité, Thomas prit quelques instants pour se remettre de ses émotions. Les quelques secondes qu'il avait passé les pieds au-dessus du vide avaient été éprouvantes. Toute sa vie avait défilé devant ses yeux,

Les quelques semaines qui lui servaient de vacances étaient consacrées à la lecture, aux randonnées en pleine nature et à la visite de certaines régions et de leurs monuments. Tout ce qu'il faisait était répertorié dans des carnets de notes afin conserver une trace des choses apprises. Ainsi se déroulèrent ses huit années d'études supérieures.

Après sa remise de diplôme et la validation de sa thèse sur les civilisations anciennes, Thomas savait qu'il allait devoir honorer sa promesse faite à sa mère sous peu. Avant de quitter la France et l'Europe il voulut se lancer un dernier défi et visiter un des monuments les plus fabuleux du monde: le château de Neuschwanstein en Bavière. Cependant, se rendre en Bavière et visiter le château était beaucoup trop simple pour le jeune diplômé, il lui fallait une difficulté supplémentaire. Il décida d'effectuer le trajet depuis Paris à pied. Le pari semblait fou, mais Thomas s'en moquait. Il voulait accomplir ce défi avant de rejoindre la Japon.

Il partit pour plus de 700km de marche, sac sur les épaules, carte et boussole à la main, et chapeau sur la tête. Il traversa moult villages, observa pléthore d'animaux et de plantes, prit innombrables photos et transpira des litres d'eau sous un lourd soleil d'été. Il passa ses nuits dans des gîtes ou de petits hôtels, mangea des produits locaux et fit de nombreuses et chaleureuses rencontres. Il traversa ensuite la frontière franco-allemande et continua son périple jusque dans les Alpes bavaroises. Puis au détour d'un sentier il put voir une pancarte indiquant la direction et la distance pour se rendre à Hohenschwangau. Il savait alors qu'il n'était plus très loin. Arrivé au village il se restaura et reprit sa route vers le mythique château de Neuschwanstein. Il marcha encore de longues heures avant d'atteindre son but épuisé au milieu des dizaines de touristes venus admirer le monument. Il avait mis 15 jours pour rejoindre le château et put donc suivre une visite guidée avant de repartir à Paris le lendemain, en train cette fois-ci.

Passé cet intense moment de satisfaction, la dure réalité revint occuper l'esprit de Thomas. Il devait désormais préparer son déménagement pour aller vivre au Japon auprès de sa mère. En faisant ses cartons plein de questions traversèrent son esprit: allait-il se plaire là-bas, où la dictature dicte la vie des habitants? Ses diplômes allaient-ils lui être utiles? Serait-il obligé de vivre avec un ou une inconnue dès son arrivée? À travers ces questions s'exprimaient ses craintes vis-à-vis de ce nouveau chapitre de sa vie. Sa mère lui avait expliqué comment le Japon fonctionnait depuis des années et cela lui faisait peur à lui, le garçon libre, aimant se mouvoir comme bon lui semblait et appréciant par-dessus tout ce goût de l'aventure et de la recherche. Il ne se doutait pas une seule seconde que l'emprise de l'Incontestable était si étendue sur la vie des Japonais et encore plus sur les couples mariés.
Physique

Roux, Thomas l'a toujours été et il tient cette couleur de cheveux de son père. À vrai dire, il tient beaucoup plus de son père que de sa mère au niveau physique. De sa génitrice, le jeune homme ne garde que quelques traits faciaux comme le sourire ou le regard. Le reste vient clairement du côté français des chromosomes: les iris bleues, la peau pâle malgré de récurrentes sorties en plein soleil ou la taille. Son allure est également une redite de celle de son père avec un dos droit à la limite de l'exagération et une démarche rapide et assurée lui donnant un air presque désinvolte.
Les voyages, les randonnées et toutes les autres activités de plein air entreprises ont forgé le corps de Thomas: un haut du corps ciselé, des jambes robustes prêtes à assumer de longs déplacements à pied, le tout compris dans 1m81 et 73 kg. Son avant-bras droit est décoré de quelques marques de morsures provenant de quelques rencontres peu chaleureuses avec des animaux.

Vestimentairement parlant, le rouquin aime tout autant les chemises formelles, les costumes et les beaux souliers que les vêtements avec une forte connotation aventurière. Ses tenues formelles sont réservées à un usage strictement professionnel ou encore à des sorties exigeant une tenue formelle. Dans un cadre plus décontracté ou tout simplement pour faire ses expéditions il privilégie des étoffes et des coupes moins précieuses pour laisser place à des coupes plus confortables et surtout plus pratiques. Adieu les vêtements issus du monde classique et bienvenue aux vestes et aux pantalons d'origine ou d'inspiration militaire avec de nombreuses poches fonctionnelles. Dans cette tenue, interdiction de chausser des souliers en cuir lisse trop fragiles pour encaisser les aléas de la météo ou les rigueurs du terrain, mieux vaut se munir de chaussures hautes, solides avec d'épaisses semelles conçues pour durer et braver tous les obstacles à l'images des rangers militaires et des chaussures de brousse. En plus de tout cela, il faut ajouter les couvre-chefs, très utiles pour se protéger la tête du soleil ou de la pluie, prenant la forme de chapeaux que ne renierait pas Indiana Jones. Pour ses tenues de baroudeur, les couleurs sont loin d'être excentriques se limitant à des camaïeux de vert, marron et beige (en plus du noir et du blanc).
Caractère

Thomas est bien loin d'être asocial, néanmoins il ne fait pas confiance à n'importe qui. Poli il ne se montre en aucun cas désagréable avec un inconnu, aussi rustre soit-il. Son cercle d'amis et restreint mais ce sont des personnes en qui le jeune homme a entièrement confiance et à qui il confierait jusque sa vie. Ces proches, Thomas a mis du temps avant de leur faire entièrement confiance. Pour lui, apprendre à connaitre une personne doit se faire par étapes et non brusquement comme certains peuvent faire. Ses meilleurs amis le décrivent comme un garçon d'une infime gentillesse et d'une grande chaleur humaine.

Avec son esprit d'aventurier, le jeune diplômé accorde une très grande importance à pouvoir se déplacer librement. De ce fait, il apprécie grandement les espaces ouverts, le calme et la nature. Se retrouver constamment dans un bâtiment ou dans une ville peut avoir des allures de cauchemar pour lui, c'est peut-être la seule aventure qu'il ne souhaite vraiment pas vivre.

N'étant pas très doué pour exprimer ses sentiments, Thomas n'a jamais été un grand séducteur, et a par ailleurs plutôt tendance à éviter les discussions autour de la vie en couple. Il lui est arrivé à maintes reprises d'être intimidé par une fille qui lui plaisait et donc à l'éviter à tout prix ce qui bien évidemment peut s'avérer très vexant pour la personne concernée qui, il faut le dire, n'a rien demandé. Du point de vue du futur chercheur, le fait que les mariages au Japon soient arrangés par l'Incontestable n'est pas une mauvaise chose. Il aurait même tendance à penser que cela profite aux personnes vraiment timides ou encore qui ne s'assument pas du tout.

Il arrive tout de même que le rouquin soit triste. Dans ce genre de situation s'opère un étrange mais non moins fascinant rituel. Au lieu de s'enfermer seul dans une pièce et de pleurer en boule dans un oreiller, Thomas préfère souffler profondément, s'asseoir et lire tout en écoutant de la musique. Musique qui repose sur ses quatre styles "piliers": le rock, le swing, le classique et le heavy metal.

Si la situation devient périlleuse, le calme s'installe essayant de laisser le moins de place possible à la panique bien que le passionné de voyages sait qu'on ne peut pas toujours canaliser ses émotions lors de certains événements. Altruiste, Thomas n'hésite pas à venir en aide à une personne dans le besoin, même si les risques sont élevés et même si ladite personne lui est totalement inconnue.

Il est très rare qu'il se mette en colère. Si cela devait arriver, il faudrait vraiment l'avoir voulu
.
Généré avec le formulaire
Teare B. Jefferson
Messages postés : 451
Inscrit.e le : 21/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : fuck la police. ❤︎
Autre: ava : len-yan, deviantart
posté
le Ven 12 Juil - 10:18
par Teare B. Jefferson
Bienvenue par ici et bonne fin de rédaction! Thomas R. Fourrier (terminé) 1362171446
Hanz Asuka
Messages postés : 50
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: ✚ Parle en : #CC0033
posté
le Ven 12 Juil - 10:50
par Hanz Asuka
Yo ! Bienvenu sur le sol nippon, Thomas Thomas R. Fourrier (terminé) 901032552 Il a l'air cool cool ton bonhomme ! Bon courage pour la suite Thomas R. Fourrier (terminé) 1988361910
Makoto Nanase
Messages postés : 4328
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Lun 15 Juil - 13:22
par Makoto Nanase
Bonjour et bienvenue Thomas R. Fourrier (terminé) 1362171446

Et bien écoute, tout ce que j'ai à dire c'est que ça fait plaisir de voir des fiches comme ça ! Simple, efficace, agréable à lire et un personnage fort attachant et original, sans pour autant faire dans l'extraordinaire (oui c'est un compliment Thomas R. Fourrier (terminé) 4115966937). Une vie normale en somme et ça me plait beaucoup.
En plus, point bonus pour les origines nantaises ♥ Thomas R. Fourrier (terminé) 1353670443

Bref, j'ai vu quelques petites fautes d'inattention et/ou de frappe, mais flemme de les relever /mur
Du coup je te souhaite de bien t'amuser parmi nous Thomas R. Fourrier (terminé) 2432113367

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Thomas R. Fourrier (terminé) 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Thomas R. Fourrier (terminé) 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Thomas R. Fourrier (terminé) Ld7d
Thomas R. Fourrier (terminé) BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Thomas R. Fourrier (terminé) Cn3Ckyx
Thomas R. Fourrier (terminé) 1EPYLUw
Thomas R. Fourrier (terminé) DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Thomas R. Fourrier (terminé) E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Thomas R. Fourrier (terminé) 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Thomas R. Fourrier (terminé) Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Thomas R. Fourrier (terminé) YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierThomas R. Fourrier (terminé) 50-50-2Earth WolfThomas R. Fourrier (terminé) 50x50-56504f9 Thomas R. Fourrier (terminé) SvinThomas R. Fourrier (terminé) 3zm1 Thomas R. Fourrier (terminé) 5yh3Thomas R. Fourrier (terminé) Opol0Q6Thomas R. Fourrier (terminé) FHZzEDvThomas R. Fourrier (terminé) 7Uxn8zPThomas R. Fourrier (terminé) 494ZUS0Thomas R. Fourrier (terminé) 1553711497-50-50FTM 50x500Thomas R. Fourrier (terminé) B50x50Thomas R. Fourrier (terminé) 1553722908-no-50x50Thomas R. Fourrier (terminé) Tdj2Thomas R. Fourrier (terminé) Logo_510Thomas R. Fourrier (terminé) 190412122437274038 Thomas R. Fourrier (terminé) RXqdRpDThomas R. Fourrier (terminé) Logo5010Thomas R. Fourrier (terminé) VBL1j1M Thomas R. Fourrier (terminé) 1559228694-50x50Thomas R. Fourrier (terminé) Qlaa Thomas R. Fourrier (terminé) IcoSC5050 Thomas R. Fourrier (terminé) Bouton10 Thomas R. Fourrier (terminé) Bouton15