Hatori Yazawa
Messages postés : 229
Inscrit.e le : 17/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : John Smith aka Kaito Kadokawa
Autre:

★
posté
le Mer 4 Sep - 20:57
par Hatori Yazawa
Hatori Yazawa
power corrupts, but absolut power corrupts absolutely
Informations générales
Nom :  Yazawa.
Prénom.s :  Hatori.
Âge : Quarante-trois ans | 5 Août 2068 à Tokyo.
Genre : Féminité exacerbée.
Origines : Japonaises.
Activité : Député à la Diète.
Sexualité : Hétérosexuelle, obsession platonique pour les femmes.
Avatar : Asian by Antarctic Spring.
Réglement : -
Chemin Reboot. tell the wolves i'm home 3912395661
Autre : Le gouvernement arrive *trompette*
moral of the story

Fin.

Je me souviens encore de cette sensation souple et rêche de la dernière page du livre, puis du son sourd qui avait résonné dans la pièce en refermant l’ouvrage. J’avais un petit sourire flottant sur le visage, les yeux plein d’émerveillement. C’était un bon livre. Oui, je l’ai vraiment bien aimé. La petite fille que j’étais a bien souhaité vivre une aventure pareille, d’être à la place de l’héroïne.

« Tu as aimé ce livre Hatori ? »

« Oui, beaucoup Otou-san ! »

Je lui ai dit combien j’ai aimé lire et imaginer l’héroïne se battre contre le méchant, triompher et sauver le monde de ses plans machiavéliques. Combien je l’ai trouvée courageuse, quitte à se sacrifier pour le bien de toute l’humanité. Ah, j’étais bien enthousiaste, vraiment une enfant comme les autres.
Il a ri. De ces nuances grasses, moqueuses, désabusées. Le regard qu’il posait sur moi semblait dire « quelle pauvre petite idiote » mais je n’étais pas encore en âge de comprendre. Mon père allait très bien se charger de ce problème.

Il s’est levé et m’a pris le livre des mains, l’a contemplé, considéré un instant, avant de l’agiter sous mon nez avec ce petit rictus qui s’inscrit dans le dédain, le dégoût et l’exaspération.

« Oublie ce ramassis d’idioties. »

J’ai vu le livre voler par-dessus son épaule et finir sa course dans la cheminée. Mon père a toujours aimé être dramatique mais c’était la première fois qu’il me montrait cette facette. Littéralement, il venait de réduire en cendres les petits rêves enfantins qui venaient juste de naître dans mon cœur. Mes yeux étaient braqués sur ce livre qui disparaissait dans les flammes et j’ai laissé mourir une autre moi avec. Je me suis résignée, je me suis tuée.

___________________________________


Chapitre I : L’école du Diable.

« S’il n’y a pas de méchants, il n’y a pas de gentils. L’un ne peut pas exister sans l’autre. Tu comprends ? »

J’ai mis du temps, mais oui j’ai fini par comprendre. Comme cette héroïne qui s’est sacrifiée pour sauver l’humanité, a endossé cette jolie cape, les Yazawa ont décidé d’être la Némésis. Mais la malice coule dans nos veines et nous n’avons pas accepté d’être le vilain petit canard pour rien.

« Si tout est blanc, la moindre faute ternit le tableau. J’aime une base sombre, on n’y voit pas la noirceur des erreurs et chaque bonne action apparaît comme une lumière salvatrice. »

Mon père est un grand orateur, qui a inspiré beaucoup d’hommes. Notre famille a toujours eu une place dans la politique nippone et nous avons toujours été très respectés, même si on remet souvent en question nos méthodes, nos priorités et nos discours parfois extrémistes. A la Diète, nous possédons nos chaises au sein du Jiyuuminshutou, représentant fièrement les idéologies du Hoshu Bouriuu.

« La société regorge de failles. Mais avant de les reboucher, il y a toujours la curiosité d’y jeter un œil et se laisser aller au péché. »

Il m’a appris que l’Homme est une créature complexe, contradictoire et terriblement facile à manipuler. C’est malheureux pour eux, mais leur stupidité a toujours beaucoup facilité les choses. Mon père était d’une cruauté douce dans ses propos. Il était terriblement attaché à cette humanité qui ressemble à de pauvres marionnettes entre ses mains.

J’ai grandi comme ça, dans cette idéologie, ces principes. J’ai compris qu’on nous a rangés dans la case des méchants parce que nous sommes les seuls à oser secouer la petite boule de neige qu’est notre société, à faire des vagues dans la fourmilière, pour y déterrer les petites vermines et faire danser les bienheureux. Bienveillance malsaine, mais on y prend goût. Si vous aviez la chance de les admirer de là où je suis, vous vous amuseriez beaucoup aussi.

Chapitre II : Hadès et Cerbère.

On m’a appris, rabâché qu’on est au-dessus, qu’on se mêle au peuple seulement pour les apparences et créer la discorde. Mon père m’a mise en garde : les sourires qu’on nous adresse sont de fines lames aiguisées prêtes à nous faire tomber, alors ne fais confiance à personne. Même lui serait capable de me trahir, de m’anéantir. Nos liens et la fierté familiale l’en empêchent certainement, mais je ne suis pas à l’abri.
C’est pourquoi j’ai été très solitaire dans mon parcours scolaire. Je ne visais que la première place sans penser aux autres. J’étais arrogante, discrète et sans pitié. J’étais dans une de ces écoles où toute la progéniture des politiques se retrouve. Alors évidemment, c’est la guerre. On se juge, on veut écraser tout le monde. Une vraie boucherie élitiste.

Mais j’ai dû apprendre à en connaître un à la période du lycée. Un garçon plutôt bon vivant, qui se fichait un peu de la compétition entre héritiers politiques. Il n’était « que le troisième enfant, le deuxième fils », alors il n’avait pas trop de soucis à se faire. Je crois que je l’ai peut-être envié à ce moment-là. Ma faille. Mes parents n’ont jamais essayé de faire un autre enfant, trop peur de vivre un nouvel échec, une nouvelle honte.

« Hatori c’est ça ? »

Je l’ai toisé. Quel garçon grossier et sans manières, sans tact.

« Si tu veux suivre quelqu’un, il y en a plein d’autres qui cherchent des chiens. »

Imbuvable. Si j’avais été lui, je me serais insultée. Mais au lieu de ça, il a d’abord eu un air surpris avant d’éclater de rire. Gênée. Je pensais le rabaisser mais son esprit libre m’a retournée une claque violente. Pour la première fois de ma vie, j’ai regretté, je voulais me cacher de cette humiliation. Et au lieu de m’enfoncer encore plus, il m’a offert son soutien.

« Woah, je pensais pas que tu étais si agressive ! Tu te laisses pas faire Hatori, ils sont carrément pas prêts à l’Assemblée ! »

On m’a toujours félicitée pour mes notes, même si je sais que c’était le minimum qu’on attendait de moi. Mais personne ne m’a jamais complimenté sur ma personne. Ce soir-là, j’ai oublié un principe de mon père. J’ai laissé quelqu’un pénétrer mon cercle de sécurité. Il s’appelait Kimura et je ne savais pas encore ce que nos destins nous réservaient.

Chapitre III : A Rome fait comme les Romains.

J’ai suivi les traces de mon père, je souhaitais tellement qu’il soit fière de moi. Il l’a été – ou du moins j’aime à le penser, mais jamais comme pour le fils qu’il aurait tant aimé avoir. Il a aimé mon ambition mais dans cette société patriarcale, l’annonce de mon mariage m’a ramenée à mon statut premier d’épouse et mère.

Habituée à ce que l’on m’offre – me doive – le meilleur, je me suis retrouvée mariée à un homme un peu plus âgée que moi de quatre ans, fils d’un pdg dans la télécommunication, premier à la succession. L’Incontestable fait bien les choses, ne mélange pas les torchons et les serviettes, mh. Je commençais à peine ma deuxième année d’université quand c’est arrivé. Si tout le monde voyait ça comme une bonne chose, je n’y voyais qu’un frein à mes projets personnels et futurs. J’ai dû redoubler d’efforts pour qu’on me reconnaisse pour autre chose que ce satané rôle.

Etait-ce un test des dieux, je ne sais pas. Toujours est-il que nous avons eu la pression familiale et incontestable de donner naissance à un héritier. Je me souviens encore de cette sensation noueuse dans mes entrailles. Je découvrais la peur. Qu’est-ce qui pouvait bien m’effrayer ? Cet enfant tant attendu. Et si la Yazawa défectueuse que j’étais engendrait aussi une erreur ? Honte et déshonneur. Elle aurait à vivre avec cette culpabilité aussi, sans rien avoir demandé. Je n’ai pas été malheureuse mais je ne lui souhaitais pas ça.

J’ai fini par tomber enceinte avant la fin de l’année universitaire. Le stress m’a rendue malade. Kimura était là pour me soutenir, m’aider à tenir bon pour que je ne perde pas de vue mes objectifs. L’obsession d’avoir un fils m’a rendue folle. Ce ventre qui grossissait et s’arrondissait abritait une boule d’angoisse qui n’a pris fin que le jour de l’accouchement.

« C’est un garçon, félicitations. »

Euphorie.

Chapitre IV : Comme prévu.

Le reste n’est qu’un enchaînement de succès. J’ai fini l’université à vingt-huit ans sur un doctorat en sciences politiques. J’ai dû faire une année de césure à la fin de mon master à cause d’une seconde grossesse. Celle-ci a été beaucoup plus sereine, vu que j’avais déjà mis au monde un fils. Les dieux me bénirent d’un second, au plus grand bonheur de mon père. Depuis la naissance du premier, nos rapports ont été un peu moins amers, mais je ne me berce pas d’illusions : nous n’atteindrons jamais cette relation père-fille dont j’ai tant rêvé.

J’ai vite mis les pieds dans le monde de la politique. Je n’avais pas peur, j’avais été élevée dans le but de me faire une place parmi ces chacals. Ils me répugnaient et encore aujourd’hui j’assure une distance entre ces êtres dégoûtants, insignifiants et moi.

Plus je gravissais les échelons dans la sphère politique, plus mon indépendance grandissait. Je n’étais pas la femme d’un riche entrepreneur, j’étais d’abord Hatori Yazawa, une des rares femmes à avoir intégré les rangs du pouvoir. Dans les magazines et les interviews, j’accumule les perfections, je fais tout pour.

Malgré mon divorce récent, je garde la tête haute. Chaque décision que j’impose finisse par être approuvée par l’opinion publique, comme le changement de nom de famille de mes fils. Yazawa par le sang, Yazawa par le nom. Tome deux.

Il était une fois…

___________________________________

Annexe I : Je sens des boums et des bangs agiter leur cœur blessés.

« Ils sont fous ! Il faut les arrêter ! »

« Si ça continue, ils vont finir par s’en prendre aux citoyens ! »

« Il faut déployer les forces de l’ordre et les réprimer. »
Pauvres fous. Moi je crie au scandale, moi je crie à l’expulsion.
Ouvrez les yeux. Moi je crie, dégoûtée, moi je crie, guerrière.

« Nous en arrivons-là à cause de votre cupidité ! A ramener, même la goutte la plus infime au pays, voyez ce que vous provoquez ! »

Comme toutes les bonnes choses, diluées elles ne valent plus rien, n’ont plus aucune saveur, aucun intérêt.
Je les toise tous, les pointe du doigt, insolence accusatrice.

« Continuez d’aimer ces sangs mêlés, ces bâtards de la Nation et vous nous tuerez tous. »

Les discours bruts et déplacés comme ça, c’est propre à nous. Yazawa. Les hommes qui m’entourent posent sur moi un regard jugeur. Juste comme son père, relève assurée.

Mais au fond, vous savez, je tremble d’excitation. Ces émeutes et ces débordements ont créé un nouveau terrain de jeu. J’ai envie de rire, les coins de mes lèvres tressautent alors que je me contiens. Hâte de descendre de l’Olympe pour les retrouver, mes chers petits Hommes pour les faire danser, courir, les chasser, les tourmenter.

Annexe II : Lettre à JPN.

« C’est une tragédie. »

« Après la vague furieuse, une pluie de larmes meurtrie. »

« Soyez forts, nous nous en remettrons. »

Je ferme les yeux.
Moi j’y crois, nous avons été punis.
J’ai fait de mon mieux,
J’ai bien tenté de nous mettre à l’abri.
Mais je sais bien, c’est vain,
Ils ne sont pas encore prêts,
A faire face à la vérité,
A penser plus loin.
JPN je suis désolée,
Sous les projecteurs, à la télé ;
JPN je suis désolée,
De ne pas avoir su te protéger.
Ces âmes qui errent dans les rues,
Les corps marqués de blessures
Qui  cherchent leurs disparus,
Tentent de recoller leurs cassures.
JPN je t’aime, pardon,
Ne baisse pas les bras,
Moi je tiens bon,
Je serai là pour toi.

JPN, JPN,
J’ai la haine.
JPN, JPN,
Qu’à cela ne tienne.
Pour toi je serai vilaine,
JPN, JPN.
Pour toi je les malmène,
JPN, JPN.
Pas du genre héros,
J’ai que mes crocs.
Ne m’en veux pas,
Je le fais pour toi.
JPN, JPN,
Je t’aime.

Annexe III : Dansez pour moi.

Les résultats tombent, les statistiques s’affichent sur l’immense écran de l’Assemblée. Alors que mes yeux courent sur les chiffres qui s’affichent, un grand sourire envahit mes traits. Je ne peux pas m’empêcher, je ris. Hilarité folle, j’en ai mal aux côtes. Ils me regardent avec des lueurs différentes : incompréhension, mauvaise foi, agacement.

« Tellement prévisible. »

Oh mes chers petits, que vous êtes faciles à faire danser. Le premier ministre est chagriné, terriblement déçu de cette expérience sociale. A quoi il s’attendait au juste.

Après un événement comme le Big Bang Kiss, évidemment que leur cœur a commencé à s’agiter. Ils ne comprennent pas très bien que nous avons bridé la liberté pour un intérêt commun, mais c’est pardonnable. Ce qui ne l’est pas, c’est ce pourcentage. Colonne rouge sur le graphique, ils me donnent raison. Saletés de gaijin.

« Cela prouve bien le problème qu’ils représentent. Ce ne sont pas des enfants de la Nation, ils ne peuvent pas comprendre, ne comprendront jamais. Vous avez bien vu, à la moindre échappatoire, ils s’y essaient ! »

« Yazawa, vous pointez toujours le même problème mais pensez-vous vraiment que nous faisons ça par envie ? C’est une situation de crise ! »

« Ne me coupez jamais. » Je gronde, regard assassin. « Peu importe vos excuses, j’ai raison. »

J’en fais une affaire personnelle. Ce projet a désorienté la fourmilière, mis en lumière des visages qui rejoignent mon plateau de jeu. Mh, l’avenir promet encore beaucoup de choses.


Tout va bien,
Dans ton histoire,
Je serai le vilain.

Intemporelle
L’argent rend beau.
Le pouvoir aussi.

Je n’étais ni jolie, ni repoussante quand j’étais plus jeune. Un visage lambda, caractéristiques nippones classiques ; cheveux noirs  et raides souvent remontés en un chignon sophistiqué, peau laiteuse que je protège du soleil. Je ne m’en suis jamais plainte, n’ai jamais eu de problème avec mon image. Ah mais vous savez, l’opportunité de figer l’apogée dans le temps, c’est tentant.

Ca fait des années maintenant que mes traits n’ont pas bougé. Toujours ce même nez – ah non, pardon, je l’avais déjà transformé auparavant. Un malheureux accident  d’escaliers qui me l’avait endommagé, naissance d’un relief offensant. Mais pour le reste, tout est vrai. Des yeux bridés sans aucune trace de rides aux commissures, pas de poches de fatigue ou de l’impact du temps qui se creusent. Peau lisse, sans imperfections, sourcils épilés avec soin, extensions de cils avec rendu naturel. J’ai un visage rond, plutôt plat, sans reliefs, mes pommettes sont hautes mais très saillantes. Le maquillage s’occupera de faire l’illusion. Mes lèvres sont fines, mais j’ai rendu celle inférieure un peu plus pulpeuse – deux transformations, en fait.

Les techniques ont tellement évolué que ça paraît naturel, on ne se pose pas de questions en me voyant. La magie se révèle quand mon âge se fait connaître. Quarante-trois ans. Beauté indécente.

Ou alors je deviens aigrie quand les regards s’attardent un peu trop sur mon cou qui, lui, n’échappe aux sévices du temps. Peau qui se relâche, n’est plus aussi éclatante que dans mes années de jeunesse. Je camoufle ces immondices sous de jolis foulards ou les habillent de jolis parures pour que les regards soient happés par ça. Diversion.

Je ne suis pas coquette, je déteste le shopping je devrais dire. Mais j’aime collectionner de belles pièces aux couleurs sobres. Le noir est ma favorite, mais je compte aussi des nuances de blanc et de rouge dans mon dressing. Je préfère les robes qui arrivent aux genoux, coupe fourreau plutôt que celles évasées, volantes. Ca c’est pour les princesses, je suis davantage la méchante reine. Toujours hissée sur des talons de huit centimètres au moins, je passe du mètre soixante-trois au mètre soixante-dix, voire quinze, sans souci. Posture droite, démarche ferme et assurée, je martèle le sol, toujours en première ligne.


Injustice pour deuxième prénom
« Tu es si calme. »

Moi ? Kimura dans le rétroviseur, nos regards se rencontrent. Un souffle rieur pour réponse, il se contentera de ça. Calme. Ce n’est qu’un contrôle accru d’un amusement qui ferait tout s’écrouler. Chaque jour est un nouvel acte où je porte un attirail funéraire tout en prêchant les bienfaits de notre gouvernement solaire. Mais dans cette Bentley aux vitres teintées, Cerbère pour seul gardien, je peux bien laisser vivre mon Hadès.

Car c’est ce que je suis, on m’a modelée de cette manière. Mégalomanie montante, vocifèrent parfois mes opposants. Vrai. C’est galvanisant d’avoir le pouvoir entre les mains. Pitoyables, je les aime ces pauvres citoyens qui s’en remettent à nous pour les guider. J’ai par contre en horreur ceux dont le sang est divisé, ceux qui viennent de terres plus lointaines et qu’on a adoptés. Ils s’évertuent à s’intégrer, mais ils n’en restent pas moins de foutus gaijin qui diluent notre identité, assassinent lentement notre nation. A vomir.

Crissement de pneus, porte qui s’ouvre. Je m’habille de mon plus beau sourire ; aimant, bienveillant. Ils sont tous là pour moi, mes chers compatriotes nippons. Elue de leur voix, je m’évertue à les décevoir dans les coulisses, leur assurant une représentation digne de leur confiance sur ;a grande scène.

_______

Je suis là pour le bien-être de la nation. Je fais ce qui doit être fait, quitte à me salir les mains. Je te vois tu sais, tu as tenté une attaque, mais elle est vaine. Face à face, chacun son avocat pour allié, je lance un regard en coin au juge qui me confirme déjà ma victoire. Corrompu. Sourire carnassier sur les lèvres, tu te débats comme tu peux, tentes de me faire tomber, mais tu sais, j’ai le pouvoir de mon côté.

« Non coupable. »

Je jubile. Air faussement désolé, je me délecte de ta rage, de ton impuissance face à ma domination. Je quitte mon banc d’accusé sans un autre regard pour toi. J’ai une image à entretenir, des réponses à donner à ce peuple qui me soutient malgré ma noirceur qui leur est inconnue. On me craint pour différentes raisons, ça dépend de votre position.

Je gagne toujours, l’injustice porte mon nom. Tu peux hurler « YAZAWA HATORI » dans un excès de colère, mais à mes oreilles, ça sonne comme l’avènement de mon ère. Les chuchotements et les rumeurs qui s’élèvent ne doutent pas de moi, ils m’embellissent, m’excusent, te pointent du doigt.

« Comment ont-ils bien pu oser s’en prendre à la député Yazawa ? »

« Evidemment qu’elle est innocente. »

« Honte à eux. »

Le vilain de l’histoire, c’est moi.
Tu sais, un jour je tomberai ;
Mais pas aujourd’hui, je continue de courir.
Tu sais, mille fois je m’échapperai ;
J’en ressors plus forte, j’ai envie de rire.


Le vilain de l’histoire, c’est moi.
Je suis armée de crocs,
Ecailles carmines sur la peau.
Je suis premier violon,
Charmes dans mes vibrations.
Je suis noyée de péchés,
Pomme de l’Eden amochée.
Je suis une réalité noire,
Pire cauchemar, désespoir.

Je suis Hatori Yazawa,
Le vilain de l’histoire, c’est moi.

Mégalomanie montante - Maternelle - Protectrice - Agressive - Manipulable - Anxieuse - Hautaine - Dépendante (moralement) - Ne supporte pas l'odeur de la cigarette - Boit seulement du vin rouge - Xénophobe (frôle parfois le racisme) - Patriote - Intransigeante - Bavarde - Bon public pour l'humour sarcastique et dérisoire - N'envoie que des messages vocaux  - Active sur les réseaux sociaux - Prudente - Intérêt pour les nouvelles technologies - Habituée des bars à hôtesses
Joséphine Vian
Messages postés : 127
Inscrit.e le : 29/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Feriel L. Al-Kamar
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Shooting Star
posté
le Mer 4 Sep - 20:58
par Joséphine Vian
tell the wolves i'm home 501520050 je t'aime bb
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Mer 4 Sep - 21:05
par Invité
tell the wolves i'm home 3488335006
Carmine S. H. Bellandi
Messages postés : 1761
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
Buldozer diplomate
Buldozer diplomate
posté
le Mer 4 Sep - 21:07
par Carmine S. H. Bellandi
H. Â. T. E.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 560
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Mer 4 Sep - 21:18
par Seyfried H. Bellandi
tell the wolves i'm home 3170309561

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

tell the wolves i'm home 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

tell the wolves i'm home 85277910
Makoto Nanase
Messages postés : 4656
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Mer 4 Sep - 21:38
par Makoto Nanase
tell the wolves i'm home 3170309561 tell the wolves i'm home 1215503234

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

tell the wolves i'm home 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit tell the wolves i'm home 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
tell the wolves i'm home Ld7d
tell the wolves i'm home BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
tell the wolves i'm home Cn3Ckyx
tell the wolves i'm home 1EPYLUw
tell the wolves i'm home DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
tell the wolves i'm home E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
tell the wolves i'm home 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
tell the wolves i'm home Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
tell the wolves i'm home YqECw0j
Karma Rūkha
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 06/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Avatars crédits à: Kinboloss, Carmine et Akihiko.
posté
le Mer 4 Sep - 22:10
par Karma Rūkha
Ohlala. Oui. Oui. Oui.
Need la fiche complète. ♥
Ollie Alta
Messages postés : 220
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se :
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Veuf noir
Veuf noir
posté
le Mer 4 Sep - 22:33
par Ollie Alta
Oh ptn mais elle est belle 😭 😭
Chihiro Bohra
Messages postés : 231
Inscrit.e le : 13/10/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Nana. ♥
Autre: Connard pathétique IRL, passe ta route.
posté
le Mer 4 Sep - 22:51
par Chihiro Bohra
tell the wolves i'm home 2047885044 tell the wolves i'm home 1507949523
Kintaro N. Tarkovski
Messages postés : 175
Inscrit.e le : 09/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Benji N. Tarkovski
Autre: [color=#CE3D3C]

★
posté
le Mer 4 Sep - 23:27
par Kintaro N. Tarkovski
DAYUM GURL tell the wolves i'm home 3488335006

Hâte de faire affaire à Hatobae tell the wolves i'm home 3303333686
Hatori Yazawa
Messages postés : 229
Inscrit.e le : 17/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : John Smith aka Kaito Kadokawa
Autre:

★
posté
le Mer 4 Sep - 23:59
par Hatori Yazawa
Jpp vous êtes tous fabuleux les babes ♥♥♥ tell the wolves i'm home 3488335006
Heisuke T. Honda
Messages postés : 356
Inscrit.e le : 07/04/2016

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Usagi >.>
Autre:
TYRANT
TYRANT
posté
le Jeu 5 Sep - 0:00
par Heisuke T. Honda
Donne un bisou magique sur son magnifique fessier tell the wolves i'm home 3238068041 tell the wolves i'm home 2906255395
Butch Tsukinami
Messages postés : 122
Inscrit.e le : 18/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
posté
le Jeu 5 Sep - 14:17
par Butch Tsukinami
Cet avatar. tell the wolves i'm home 3170309561
Ce début d'histoire. tell the wolves i'm home 3170309561
Ton style. tell the wolves i'm home 3170309561
J'aime déjà ce que je lis, j'en veux plus tell the wolves i'm home 1984817200

(bon reboot, bonne rédaction, bonne validation, tout ça tout ça ♥)
Eren Sôma
Messages postés : 124
Inscrit.e le : 19/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : miskin
Autre:
posté
le Jeu 5 Sep - 22:09
par Eren Sôma
VIENS ON VA FAIRE UNE SALADE DE FRUIT BB tell the wolves i'm home 3488335006
Jinjoo Daisuke
Messages postés : 146
Inscrit.e le : 07/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Nocturne Daisuke
Autre: On s'regarde un animé ?
Clumsy Seiyuu ❤
posté
le Jeu 5 Sep - 22:24
par Jinjoo Daisuke
Tes tellement parfaite tell the wolves i'm home 3488335006
Yori Kanzaki
Messages postés : 54
Inscrit.e le : 17/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
posté
le Sam 7 Sep - 20:46
par Yori Kanzaki
Bienvenue et courage pour la rédaction, on a hâte que ce soit terminé ! :)

Elle est magnifique et tu écris très bien !
Hatori Yazawa
Messages postés : 229
Inscrit.e le : 17/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : John Smith aka Kaito Kadokawa
Autre:

★
posté
le Dim 8 Sep - 17:47
par Hatori Yazawa
BButch tell the wolves i'm home 3859597877 ♥

Eren : MDR mon panier de basket tell the wolves i'm home 3182035657

Joojoo : merci chaton ♥

Oscar : ça me fait chaud au kokoro tell the wolves i'm home 3912395661

C TERMINE tell the wolves i'm home 3766924225 tell the wolves i'm home 1362171446
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 560
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Dim 8 Sep - 18:13
par Seyfried H. Bellandi
C terminé et c amoua (noraj Sato, fallait être plus rapide pour une fois tell the wolves i'm home 2432113367)

Bon bah ça fait un moment que je l'attends la Hatori ET JE SUIS PAS DÉÇU tell the wolves i'm home 1984817200
C'est une bonne petite peste comme il en faut au gouvernement et je ne doute pas qu'elle saura bien acheminer le Japon vers la consanguinité qui l'a tant caractérisé pendant des siècles d’isolationnisme.

Pré-validation par Sif
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.


mets-nous en plein les mirettes bb, je t'attends pour blablater liens tell the wolves i'm home 2432113367
(surtout que c'est la 2e fois que je le prévalide ce compte, right now tu es ma première et ma dernière prévalidation tell the wolves i'm home 428445822)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

tell the wolves i'm home 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

tell the wolves i'm home 85277910
Makoto Nanase
Messages postés : 4656
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Dim 8 Sep - 18:15
par Makoto Nanase
tell the wolves i'm home 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

tell the wolves i'm home 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit tell the wolves i'm home 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
tell the wolves i'm home Ld7d
tell the wolves i'm home BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
tell the wolves i'm home Cn3Ckyx
tell the wolves i'm home 1EPYLUw
tell the wolves i'm home DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
tell the wolves i'm home E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
tell the wolves i'm home 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
tell the wolves i'm home Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
tell the wolves i'm home YqECw0j
Hatori Yazawa
Messages postés : 229
Inscrit.e le : 17/09/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : John Smith aka Kaito Kadokawa
Autre:

★
posté
le Dim 8 Sep - 18:17
par Hatori Yazawa
JPP CETTE VALIDATION ECLAIR
I'M SHOOKETH tell the wolves i'm home 3182035657


♥♥♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-Chevaliertell the wolves i'm home 50-50-2Earth Wolftell the wolves i'm home 50x50-56504f9 tell the wolves i'm home Svintell the wolves i'm home 3zm1 tell the wolves i'm home Opol0Q6tell the wolves i'm home FHZzEDvtell the wolves i'm home 7Uxn8zPtell the wolves i'm home 494ZUS0tell the wolves i'm home 1553711497-50-50FTM 50x500tell the wolves i'm home B50x50tell the wolves i'm home 1553722908-no-50x50tell the wolves i'm home 59e4tell the wolves i'm home Logo_510tell the wolves i'm home 190412122437274038 tell the wolves i'm home RXqdRpDtell the wolves i'm home Logo5010tell the wolves i'm home VBL1j1M tell the wolves i'm home 1559228694-50x50tell the wolves i'm home Qlaa tell the wolves i'm home IcoSC5050 tell the wolves i'm home Bouton10 tell the wolves i'm home Bouton15 tell the wolves i'm home 1498954954-bouton-50 tell the wolves i'm home Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !tell the wolves i'm home Dezgtell the wolves i'm home 179wRemainsofhelltell the wolves i'm home LsuvxJWtell the wolves i'm home X7N7iNX