Jasmine Fourrier
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 12/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 12 Sep - 19:09
par Jasmine Fourrier
Jasmine DEGURECHAFF
Mwaaah ~ ♥

Mais c'est qui, elle ?
Nom ;; Degurechaff
Prénoms ;; Jasmine
Âge ;;  Né le 8 mars 2086,  25 ans
Genre ;; Sauf preuve du contraire, c'est une jeune femme !
Origines ;; Canadienne - Allemande
Activité ;; Comportementaliste animalière, propriétaire du Cat/Maid(Butler) Café ‘’Neko Ni Koban’’
Sexualité ;; Compliquée (Mais bi, du coup)
Avatar ;; Karina Lyle de Tiger and bunny
Règlement ;;
Chemin ;; En surfant sur les douces vagues du net.
Commentaire ;; Je ne ferais qu’une bouchée de vous ! ♥
Once upon a time

16 Juin 2065

Inauguration du Refuge ‘’Kwanita’’

Richard De Grosbois, diplômé de la faculté de médecine vétérinaire, réalise un rêve de longue date, à l’âge de 30 ans.

Avec l’aide de trois de ses frères et beaucoup de patience, il construit en 5 ans l’un des plus grands refuges du Québec. Nommé après leur mère décédée ‘‘Kwanita’’ signifiant ‘’les esprits sont bons’’ les hommes sont maintenant en service pour recueillir tout animal en difficultés.

Non seulement ce refuge accueillera les animaux exotiques avec des besoins particuliers, mais il saura aussi accueillir des animaux domestiques. Le but du refuge Kwanita est bien sûr de remettre les animaux sur pieds pour qu’ils puissent, avec le plus de chance possible, retourner à la nature ou dans le cas des animaux domestiques, trouver une famille.

De ce fait, la famille de Grosbois vous invite fortement à visiter leur site internet. Des capsules d’informations y seront souvent diffusées pour aider la population à être informée en cas de rencontre avec des animaux blessés. Ce site aura aussi pour but de montrer les animaux réhabilités et prêts pour l’adoption.

Le refuge aura aussi une section spéciale, une clinique vétérinaire accessible aux citoyens pour leurs petites bêtes. Richard affirme que tout le monde est le bienvenu et que chaque animal sauvé est une petite victoire pour la famille qui prend leur travail à cœur.

Vous trouverez ci-dessous l’adresse internet ainsi que les coordonnées pour contacter le refuge fraîchement ouvert. N’hésitez pas à envoyer des dons pour aider ces animaux en détresses. Chaque petit don fait un grand changement.


Mai 2091

- Papou… PAPOUUU !!!

La demoiselle, haute comme trois pommes entra en trombe dans la maison à la recherche de son grand-père. Elle arriva à la cuisine les yeux encore bouffis d’avoir trop pleuré. Son papi, qui jusque-là s’adonnait à la cuisine se retourna pour apercevoir la jeune fille aux yeux rougis.

- Papou, on doit l’aider !

Dans ses mains, un petit oiseau. Le pauvre n’avait malheureusement pas vu la fenêtre et il était venu s'écraser dans celle-ci, rencontrant le même sort que certains de ses congénères. La seule différence : Jasmine l’avait vue. De son cœur doux et aimant, elle avait ramassé la créature qui ne semblait plus capable de se déployer vers le ciel. Et voilà qu’en panique, elle se tenait devant son grand-père avec son petit blessé dans les mains.

- Papou, il ne bouge pas, est-ce qu’il va mourir ?

Sa voix se brisait à ses dernières paroles. L’homme pouvait bien voir que la fille ne pourrait accepter un tel sort. Il se pencha donc vers sa petite-fille et tendit les mains pour lui prendre le petit être fragile. Rapidement, il s’exécuta. Il prépara un petit endroit clos où l’animal ne se sentirait pas oppressé et fit tout en son pouvoir pour le déposer sans qu’il panique. Sous le regard inquiet de la petite, il s’exécuta avec un calme renversant. Une fois déposé, il s’adonna à un examen rapide de la créature. Au moment de tester les réflexes de celle-ci, l’homme poussa un soupire d’impuissance.

- Ses ailes ne semblent pas en mauvais état, ma puce… Mais je crois que notre ami s’est blessé à la tête en heurtant la fenêtre. J’ai bien peur que nous ne puissions pas faire grand-chose pour lui, de ce que je vois de son état. Ne t’inquiète pas, si c’est le cas, il ne souffrira pas bien longtemps.  

À ces mots, il aperçut l’oiseau s’éteindre devant lui. La fillette, qui n’avait rien manqué de la scène, éclata en sanglots de plus belle.

- Si j’avais été plus rapide, j’aurais pu le protéger. Papou, pourquoi on n'a pas pu le sauver !?  

Des questions dures à répondre à un enfant de cinq ans. L’homme referma la boîte dans laquelle se trouvait le bel oiseau et se pencha pour parler à sa petite

- Tu vois ma chouette, dans la vie, il y a des choses sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle. Cet oiseau, tu n’aurais pas pu le sauver. Il était probablement en migration, de retour d’un grand voyage, revenant du sud. Les oiseaux se fatiguent aussi tu sais et probablement que notre ami était fatigué de son voyage et n’a pas remarqué notre vitre.  

- J’aurais dû mettre des signes dans la fenêtre pour que l’oiseau puisse bien voir, alors.  

Avec un sourire tendre, le grand-père tendit sa main pour essuyer les larmes qui s’écoulaient des joues de la jeune peinée.

- Ma petite louve, c’est une excellente idée… Tu vois, même si c’est douloureux, les expériences nous apprennent et nous font grandir. La mort de cet oiseau ne sera pas en vain. Grâce à lui, tu sauveras probablement des dizaines d’autres oiseaux dans le futur. Que dirais-tu qu’on donne un enterrement approprié à notre ami ?  

L’enfant qui ne pouvait s’empêcher de pleurer hocha la tête en silence. Ce soir-là, le vieillard et la fille enterrèrent l’oiseau en silence. La petite posa une croix qu’elle avait construite avec amour à partir de bâtons de popsicles retenant ce que son grand-père lui avait sagement dit, plus tôt.

Décembre 2093

- Papouuu, PAPOUUU

C’est de nouveau les larmes aux yeux que sa fille revenait de l’école. Richard qui venait de terminer une journée de travail chargé se présenta tout de même tout sourire à sa petite fille.

- Mais qu’est-ce qui se passe, ma louve ?

- À l’école… les amis… Ils disent que je suis moche et que c’est pour ça que je n'ai pas de papa. Ils disent que mon papa ne voulait pas de moi et que maman non plus et que c’est pour ça qu’elle n’est jamais à la maison.  

L’homme poussa un soupire pour lui-même. Il avait oublié, après toutes ses années à quel point les enfants pouvaient être méchant. Il s’assied sur le divan pour reposer ses genoux endoloris puis il y invita sa protégée qui vint s’installer.

- Tu vois, ma louve… Ta maman n’est pas à la maison, puisqu’elle t’a eu très jeune. Elle n’avait que 16 ans et malgré qu’elle t’aime de tout son cœur, elle veut terminer ses études pour aider grand-papa dans son travail. Puis, tu sais… c’est important les études. Pour ce qui est de ton père…

Alors là, les mots le quittaient. Il ne savait pas comment dire à une jeune fille de sept ans que son père avait pris la poudre d'escampette par peur de responsabilité. Peut-être valait-il mieux être honnête, à ce moment.

- Je ne sais pas pourquoi ton papa est parti. Parfois, les gens pensent s’aimer, mais finalement la vie en veut autrement et on doit se séparer.  

- C’est ce qui est arrivé avec Mamie et toi ?  

Encore une question difficile. L’homme passa une main dans sa crinière grisonnante.

- Non… Mamie… a quitté ce monde en donnant naissance à ta maman. Elle avait déjà donné naissance aux trois frères de ta maman et son corps, c’était affaibli, mais nous ne le savions pas.  

La jeune fille semblait triste. Elle se contentait d’observer son grand-père, à court de mots.

- Désolé papou.

- Ce n’est rien, ma louve. Elle vit en chacun d’entrevous. Je la vois encore à tous les jours dans vos sourires. Puis, tu ne pouvais pas savoir, elle nous a quittées avant même que tu ne sois au monde. Elle aurait aimé te rencontrer, je suis sûr. Tout le monde dans cette famille t’aime et veut de toi. N’écoute pas les méchancetés que l’on peut te dire. Accroche-toi à ce que ta famille te dit.   

- Papou… Moi aussi, je vais étudier fort pour travailler avec toi, un jour.

Jasmine essuya ses yeux encore humides et offrit un grand sourire radieux à l’intention de son guide spirituel. Une fois rassurée, elle quitta les genoux de celui-ci pour aller s’adonner à ses devoirs, sous les yeux bienveillants du vieillard.

***

Jusque-là une vie normale. L’école, la routine, les découvertes. Tout ce qu’un enfant ferait en général. À l'âge de 10 ans, sa mère fraîchement diplômée en étude vétérinaire, à l’âge de 26 ans, se joint à son grand-père dans le business familial : le refuge Kwanita.

Après les cours, elle passe la plupart de son temps avec sa mère à s’occuper des animaux. Elle fait les tâches faciles comme les nourrir, les brosser et leur donner de l’amour. Quand sa famille le peut, ils lui apprennent les bases du comportement animal, et même des notions de vétérinaires. Cependant, la jeune fille ne semble pas avoir la même ténacité que ses ancêtres. À la moindre vue du sang, elle s'évanouit, molle comme une nouille fraîchement bouillie.

À l’école, elle est studieuse et à de bonnes notes. Elle ne se fait pas réellement d’amis, mais cela ne semble pas l'affecter, préférant les animaux et sa famille comme seul contact social. Sa solitude la pousse ainsi à découvrir des passions qu’elle n’aurait jamais cru avoir auparavant. Entre autres, la photographie. Autodidacte, elle se rend compte qu'elle aime apprendre de nouvelles choses et que c’est plutôt gratifiant. Elle propose donc à sa mère de devenir la photographe officielle pour le site du refuge. Son grand-père, qui est un excellent chef, lui propose de lui faire découvrir ses talents de cuisinier. Puisqu’il est un grand-papa gâteau, il ne manque pas une occasion d’offrir des desserts plus délicieux les uns que les autres à sa petite fille qui avant même de le savoir devint dépendante aux sucres.

Dès l’âge de onze ans, Jasmine commence à être plus ronde. Préadolescente, elle fait face aux méchancetés de ses camarades. Elle devient la risée de l’école et entend souvent des commentaires à son sujet la traitant de baleine ou même de big mama. La jeune femme décide de ne pas se laisser abattre et essaie un régime pour la première fois qui échoue misérablement. À chaque commentaire blessant qu’elle reçoit, elle se jette dans la nourriture pour couvrir sa peine. Dans la même année, sa mère rencontre un homme. Au départ, le couple vie la lune de miel et semble amoureux fou l’un de l’autre. Jasmine de son côté est heureuse d’enfin avoir un ‘’papa’’ avec qui elle peut partager sa famille et de voir sa mère si épanouie.

Cependant, déjà à partir de ses douze ans, les choses se corsent. Son beau-père, qui semblait si parfait, commence lentement à montrer sa vraie nature. De plus en plus, souvent, il revient à la maison ivre. Le soir, il crie sur la mère de Jasmine et sur la fille elle-même pour tout et pour rien. Rapidement, la préadolescente se méfie de l’homme qu’elle croyait connaître, de peur que cette violence devienne physique.

Sa peur se concrétise lorsqu’un soir alors que sa mère travaille plus tard, son beau-père lève la main sur elle. Aucune raison particulière. L’homme était ivre et impatient, Jasmine passait par là. Mauvais endroit, mauvais moment. La gifle qu’elle reçoit ce soir-là restera ancrée dans sa mémoire. Elle ne le savait pas encore, mais c’était le début d’un long cauchemar. Pure et naïve de nature, elle décide de ne pas en parler à sa mère, refusant d’être la cause de leur séparation. Pire, elle se blâme. Après tout… c’est vrai qu’elle n’aurait pas dû passer par là… pendant qu’il y était, non ?

Une année passe. Jasmine a 13 ans. Depuis 1 an, son beau-père est de plus en plus physique avec elle, mais elle vit dans la peur. Peur de décevoir sa mère, peur de briser un couple qui vit un si bel amour, peur d’être un poids pour la famille. Lorsque des marques sont visibles, elle camoufle le tout en prétextant un accident ou en accusant sa maladresse.

Sa mère, pourtant, n’est pas dupe. Elle s'aperçoit que quelque chose cloche, elle tente de communiquer avec sa fille, mais se bute toujours à un mur. En échange, sa relation avec l’homme devient de pire en pire. Ces problèmes de boissons deviennent dérangeants et la maman refuse de continuer d’élever sa fille à travers cette énergie. Elle tente de larguer l’homme, mais celui-ci devient menaçant envers la femme prétextant que si elle le quitte, il lui ferait vivre l’enfer. La mère qui ne veut pas de problème décide de rester avec l’homme, le temps de trouver une solution.

Entre-temps, Jasmine connaît son premier vrai amour. Un garçon magnifique qui va à la même école qu’elle. Ce garçon est beau, grand, populaire et semble doué dans ce qu’il entreprend. Bref, tout ce qu’une jeune adolescente puisse rêver. Un prince charmant. Après de longues semaines, notre jeune hormoné se décide enfin à faire la grande demande. Accepterait-il de sortir avec elle ?

Elle se frappe à un mur. Non seulement elle se fait misérablement rejeter, mais elle devient dès lors la victime préférée du groupe populaire de l’école. Chaque jour devient un cauchemar pour la demoiselle. Entre ses journées à l’école à se faire intimider par l’homme qu’elle croyait aimer et les soirs à se faire discipliner par l’homme qu’elle espérait appeler père, la jeune fille perd sa joie de vivre. Elle se met donc à s'entraîner de plus en plus, délaissant les kilos qu’elle avait en trop. Sa dépendance aux sucres ne disparaît pas, mais elle vient le combler en bougeant pour dix personnes, toujours pleines d’énergie. De cette manière, elle réussit aussi à éviter son beau-père et ses coups.

À un point tel, qu’elle découvre l’automutilation. Rien de dangereux au risque de la mettre en danger. Non, elle prend une lame de rasoir et se coupe les bras, dessus, dessous ou il y a de la place. Cette douleur la soulage. Pour elle, avoir mal physiquement la libère de cette douleur intérieure. C’est à ce moment qu’elle commence à mettre des vêtements plus longs et amples, protégeant les regards indiscrets de son petit secret.

Les hormones font leur entrer en force. La jeune fille qui est tout de même un peu instable émotionnellement trouve réconfort dans les sites pornographiques qui lui offre du plaisir. Puisqu’elle se met à développer une peur des hommes, avec ses expériences, elle se dit que les sites à caractères sexuels sont les seuls endroits où elle peut profiter de leurs beautés sans être effrayée.

Elle découvre plus particulièrement les sites BDSM qui attisent en elle une curiosité redoublée. Elle s’y perd à mainte et mainte reprise des soirs de temps à rêvasser à l’homme qui lui fera du mal à travers le bien.

Cette même année, son grand-père qui regarde sa fille et sa petite fille vivre d’une relation toxique n’en peut plus et intervient. Homme de nature curieuse et instruite, il a entendu parler de l’incontestable au Japon. La chose l’avait particulièrement intéressé. Au point tel qu’il avait effectué des recherches question d’être bien informé.

C’est alors que l’idée d’un voyage l’interpelle. Il décide d’emmener sa petite famille pendant deux longs mois de vacances en terre nippone. Il leur annonce la nouvelle et une fois la surprise passée, s’occupe de prendre un visa de séjour temporaire pour les trois. Les deux jeunes femmes sont plus que ravies à l’idée de quitter le Canada. Jasmine de son côté ne peut s’empêcher d’apprécier le fait qu’elle se retrouve loin de son beau-père pendant un moment. Bien sûr, elles ne sont pas au courant qu’il s’agit là d’un prétexte du vieillard pour observer la vie dans ces terres étrangères. Un été qui se montre fabuleux pour la famille qui découvre une culture riche et agréable. Sous le regard bien aimant de l’homme, Jasmine semble aux anges, appréciant chaque mystère que le Japon a à lui offrir.

À leurs retours au Canada, Jasmine est encore sous le charme et demande même à sa mère de s’inscrire à des cours de japonais, démontrant une curiosité accrue pour les films, la musique et les nouvelles. Le grand-père voit la situation comme une bénédiction des dieux, alors que son plan se concrétise et il offre à la famille de suivre des cours ensemble, question d’avoir une activité commune.

Entre-temps, Richard entreprend des recherches et des démarches pour acquérir la nationalité japonaise pour lui et sa douce famille.

***

Janvier 2072

L’homme était assis à une table observant sa descendance devant lui. La nouvelle année venait tout juste de passé et avec elle, ses résolutions. Les ayant invoquées au bureau du refuge sans leur dire la raison, le vieillard se racla la gorge.

- Écoutez les filles, je dois vous parler de quelques choses, mais c’est très délicat. D’abord, je veux que vous sachiez que je vous aime de tout mon coeur. Vous êtes ma raison de vivre… C’est pourquoi je veux que vous portiez une grande attention à ce que je vais vous dire.  

Les filles se jetèrent un regard un peu abasourdi. Ce n'était pas à l’habitude de celui-ci de prendre des airs aussi sérieux. Soudainement, les yeux de ce monsieur aux traits vieillis s’emplirent de larmes.

- JJe veux une belle vie pour vous. Ma puce, ce n’est pas avec cet homme que tu seras comblée. Il te menace et je sais que tu ne le quittes pas, par peur. Je me sens impuissant en tant qu’homme et en tant que père. Ce n’est pas le genre d’homme que j’aurais voulu que ma fille ait en tant qu’amoureux, encore moins un père pour ma petite fille.

Il laissa planer ses mots, comme pour leur laisser le temps d’absorber ce qu’il était en train d’implanter.

- Mais j’ai une solution, vous n’avez plus à avoir peur… Partons. Partons d’ici et allons nous refaire une vie, au Japon. Là-bas, il existe un système merveilleux qui prend nos informations et nous marie à des gens qui nous ressemblent. Vous êtes toutes les deux de jeunes femmes merveilleuses et vous méritez un homme qui vous aimera et prendra soin de vous. En quittant le pays, ce monstre, qui rend votre vie toxique, ne pourra pas vous suivre. Je vais laisser le refuge à mes deux frères et nous irons en ouvrir un autre là-bas. On commencera à nouveau, une belle vie. Jasmine pourra terminer ses études là-bas et obtenir son diplôme en comportementalisme animalier comme elle le désire. Je ne vous demande pas de me donner la réponse ce soir, mais pensez-y. Pour moi, pour vous, pour notre famille et notre bonheur. Et puis… vous aviez apprécié votre voyage là-bas et avec nos cours nous nous adapterons bien.  

Comme il l’avait deviné, il ne reçut pas de réponse tout de suite. C’était un choc. Une nouvelle vie, un nouvel endroit… Un système qui leur était inconnu. Comment pouvait-il être si sûr de son efficacité ? Or, cette option était déjà mieux que de rester avec un ivrogne sans avenir. Pour cette raison, quelques mois plus tard, un peu après les 15 ans de Jasmine, ils embarquèrent dans l’avion et quittèrent pour la terre nippone. Laissant derrière eux une relation toxique, une école désagréable, mais aussi... leur doux refuge.

***

À son arrivée au Japon, Jasmine s’adapte rapidement. À l’école, les gens sont trop occupés à se concentrer sur leurs études pour prendre le temps d'intimider la jeune femme ou même de la remarquer. L’anonymat agit comme un baume sur son cœur. Du jour au lendemain, elle arrête la mutilation et s’adonne de nouveau à ses passions. Cette fois encore, elle essaie un régime qui se termine en échec.

De leurs côtés, la mère et le papi ouvrent un refuge et une clinique vétérinaire pour le peuple japonais. Ils se font rapidement connaître et le business familial fleurit sans problème. Les demandes sont grandes et les offrent peu présentes. Leur service est donc très apprécié.

Trois ans après leur arrivée, la maman de Jasmine reçoit enfin sa lettre rose. À la fois excitée et effrayée, la famille rencontre un homme d’origine japonaise qui se montre ma foi… Merveilleux. Il est charmant, gentil, galant. Tout ce dont une femme pourrait rêver. Jasmine, bien qu’heureuse pour sa figure maternelle, reste tout de même très distante face à cet inconnu. Ne voulant pas répéter deux fois l’erreur d’offrir sa confiance à un homme qui porte un masque de fausse gentillesse.

Jasmine atteint ses 18 ans. Enfin sa licence ! Comme cadeau d’anniversaire, son Papou lui paie ses cours ainsi que sa licence, tel est le contrat. Cependant, la jeune femme décide qu’elle ne veut pas d’un permis normal et décide de passer des cours pour avoir une moto, pour ressentir l’adrénaline couler dans ses veines. Une fois sa licence acquise, avec ses économies, elle s’achète une moto qui deviendra rapidement son bébé.

À l'âge de 20 ans, notre jeune femme approche son grand-père pour une avance de fonds. Non seulement elle veut travailler en tant que comportementaliste animalière pour animaux sauvages et domestiques à son compte, mais elle veut aussi ouvrir une cat café. Cependant, elle a un plan bien précis.

Son cat café serait très unique. Elle irait recueillir des chats errants ou blessés et les amènerait chez son grand-père pour qu’ils soient remis sur pied. Une fois sur pieds, elle s’occuperait d’eux au cat café jusqu’à tant que quelqu’un décide de les adopter. Il s’agirait donc d’un refuge déguisé en café. Elle qui aimait le sucre, elle pourrait créer des pâtisseries agréables pour les clients et avoir une autre entrée d’argent tout en sauvant les créatures qu’elle aime.

Son grand-père se montre ravi et accepte presque automatiquement de lui prêter l’argent dont elle a besoin. À la seule condition qu’elle obtienne bel et bien son diplôme en comportement animal.


Big Bang Kiss


Durant le Big Bang Kiss, Jasmine est trop occupée avec son commerce et sa graduation pour regarder les médias. Elle ne réagit pas vraiment face aux manifestations. La seule chose qu’elle en retient est qu’il se trouve des gens dans ce pays qui n’adhère pas à l’idée de l’Incontestable. Cependant, Jasmine n’a pas de partie prise, surtout que ce qu’elle a comme exemple de l’Incontestable, c’est la relation parfaite que vit sa mère. À un point tel que Jasmine se surprend à être impressionnée par celui-ci. Une partie d’elle a presque hâte de voir à qui elle sera assignée par ce système qui lui est si étrange. De l’autre côté, elle est terrifiée à l’idée qu’un homme ou une femme soit pris avec elle. Après tout… qui pourrait bien vouloir d’une fille comme elle… ?

Shukumei


La nuit du 11 au 12 octobre 2109 marque un drame pour la famille Degurechaff. Le Japon, touché par d’énormes catastrophes détruit non seulement le commerce de Jasmine, mais aussi le refuge de son grand-père entraînant avec lui la mort de plusieurs dizaines de pauvres bêtes réfugiés. L’événement crée une ombre sur les cœurs de cette famille qui malgré tout se serre les coudes. Ne se laissant pas abattre, ils reconstruisent le refuge, mais cette fois en ajoutant une statue à l'effigie de ses animaux qu’ils n’ont pas pu sauver, se promettant que la prochaine fois, ils seraient plus alertes. Jasmine reconstruit son petit café en lui donnant un nouveau style cette fois. Ayant passé plusieurs années au Japon, elle remarque que les maid café semblent plutôt populaires et décide de rallier ces deux idées ensemble : Cat café avec maid au service et... Butler.

Heureusement pour elle, les catastrophes qui entraînent le bug de l’Incontestable ne la touchent pas, ni elle ni sa mère qui est toujours autant en amour avec l’homme qui lui a été présenté. La vie reprend son cours, malgré les blessures du cœur et les pertes plus qu’importantes.


Commémoration de Shukumei


En 2110, c’est au tour du grand-père de Jasmine de recevoir sa lettre rose à son grand étonnement. Maintenant rendu à l’âge de 75 ans, il ne s’attendait surtout pas à être marié de nouveau… encore moins de connaître l’amour. Mais voilà que l’amour était bien là sous la forme d’une belle dame japonaise de 68 ans. Dans la frénésie du moment, il décide de prendre sa retraite, une retraite bien méritée quand même. Il offre le refuge à sa fille et profite de ce nouvel amour florissant avec cette vieille dame qui se sentait probablement très seule aussi. Tous deux heureux de rencontrer une douce moitié avec laquelle ils pourront finir leurs jours. Pendant que les gens se souviennent, les catastrophes et les pertes, eux, célèbrent l’amour.

Le projet Izanagi & Épidémie

Pendant le système error, la croyance du bon fonctionnement de l’Incontestable se fait plus forte chez Jasmine. Alors que le système ne fonctionne plus, elle peut tout de même voir sa mère et son grand-père continuer de vivre leurs histoires d’amour heureux et épanoui. Encore une fois, elle se surprend à croire que ce système est peut-être une mesure nécessaire pour le futur de la planète. Entre temps, elle profite de la venue plus régulière de clients, pour la plupart de jeunes tourtereaux qui profite du bug pour rencontrer ailleurs, en secret. Ne voulant pas se mêler de la vie des gens, elle se contente de poursuivre son petit train de vie et de servir ses clients comme elle le fait toujours. Cependant... une tragédie vient la heurter de plein fouet. Son grand-père, l’homme de sa vie, son idole… tombe sous l’emprise de l’épidémie. Rapidement, il se retrouve à l’hôpital sous les soins palliatifs. Après plusieurs traitements, il n’y a rien à faire et les chances de survie de l’homme sont presque nulles.

***

Juillet 2111

Au côté du lit, Jasmine tenait la main de l’homme qu’elle avait idolâtré toute sa vie. Un masque d’oxygène au visage, il ne semblait plus connecté avec le monde. Son heure était proche, les infirmières avaient contacté la famille pour qu’ils puissent venir faire leur adieu. Tout près de Jasmine se trouvait la femme récemment mariée avec son papi. En face se tenait la mère de la jeune femme. Les trois dames entouraient le mourant, retenant les larmes qui menaçaient de s’écouler à tout moment.

Alors que le silence prédominait dans la chambre, Richard serra la main de sa petite fille avant de parler, pour lui dire ce qui serait, ses derniers mots.

- Ma petite louve. Je suis si fière de toi. Tu es ma plus grande fierté avec ta mère, bien sûr. Tu m’as permis d’avoir une vie remplie de bonheur, et même si je quitte ce monde, je ne serais jamais bien loin de vous tous. Nous sommes une famille. Une meute. Notre amour est plus fort que la mort et avant de quitter ce monde, je tenais à vous dire… que je vous aime. Et toi…

Il laissa planer ses mots.

- Ma femme, ma Aiko. Merci de m’avoir permis d’aimer de nouveau. Merci de m’avoir fait goûter ces douces lèvres. Merci de m’aimer pour qui je suis, malgré que ce mariage ait été arrangé.  

La vieille dame s’approcha pour prendre la main libre du vieillard, ses larmes coulaient à flots sur ses joues meurtries par l’âge.

- Je vous remercie, mes trois princesses. Je suis un homme comblé, s’il vous plaît, peu importe ce qu’il arrive, rester uni. La famille, l’amour… sont les plus belles choses qui nous soient données.

Et ainsi, il marqua la fin de ses jours avec son dernier souffle. Les trois femmes éclatèrent en sanglots. Aiko prit Jasmine dans ses bras, lui flattant les cheveux pour la rassurer. Elles venaient toutes de perdre un homme plus qu’important. Un homme qui les avait aimées, mais qui leur avait aussi sauvé la vie à mainte reprise. Un homme qui avait été présent et qui avait su les soutenir dans l’adversité.

Hélas, c'était là une grande perte pour l’humanité, mais une encore plus grosse perte pour Jasmine.

***

N’ayant toujours pas reçu de lettre rose, Jasmine continue de s’occuper de son commerce. Lorsqu’elle n’est pas à son commerce, elle s’occupe de problèmes concernant le comportement des bêtes dans des zoos ou chez des particuliers. Jasmine retombe aussi dans l’enfer de l’automutilation. La douleur extérieure lui faisant oublier le vide qu’elle ressent face à la perte de son papou. Elle perd un peu espoir d’être mariée un jour. Elle ne croit pas être à la hauteur de l’Incontestable. Au fonds d’elle, elle se dit que même l’Incontestable ne trouve personne pour l’aimer. Le seul homme qui l’aura aimé durant cette vie, c’était son grand-père.

***

Septembre 2111

Assise dans son café, Jasmine regardait les photos qu’elle avait prises des chats résidents. Elle souriait devant ses portraits qu’elle trouvait plus mignons les uns que les autres. Soudainement, la cloche de l’entrée retentit, attirant son attention. Elle tourna la tête pour apercevoir sa mère dans l’embrasure. Elle se leva et se dirigea vers elle pour l’accueillir. Après une chaleureuse accolade, la mère lui tendit un bout de papier légèrement jauni.

- C’est l’article de journal concernant l’ouverture du refuge de grand-papa, en 2065. Puisque tu as, toi aussi, ouvert un commerce, je me suis dit que tu aimerais probablement voir cet article. Ton grand-père aurait aimé que tu l’aies.

Jasmine fondit en l’arme. Elle tendit la main pour prendre le bout de papier et observa sur la photo son grand-père souriant et jeune, avec ses frères. Quelques larmes tombèrent sur le papier déjà fragilisé et elle se dépêcha de mettre l’article dans son agenda. Sa mère tendit la main pour venir essuyer les larmes qui s’écoulaient sans arrêt sur les joues de la jeune femme.

- Ne pleure pas, Jasmine… Si tu pleures... je vais pleurer aussi. Puis, tu es sur les heures d’ouverture… Imagines-tu de quoi on aurait l’air si…

Une fois partie, Jasmine resta sur place un moment puis ressortit l’article. Une idée fleurit dans son esprit et rapidement, elle ferma le café pour se rendre à une pharmacie la plus près. Sur place, elle demanda à l’employé s’il était possible de laminer l’article pour mieux le conserver. On lui affirma que oui, elle passa donc la commande et une semaine plus tard, elle recevait le résultat final.

Une fois partie, Jasmine resta sur place un moment puis ressorti l’article. Une idée fleurit dans son esprit et rapidement, elle ferma le café pour se rendre à une pharmacie la plus près. Sur place, elle demanda à l’employé s’il était possible de laminer l’article pour mieux le conserver. On lui affirma que oui, elle passa donc la commande et une semaine plus tard, elle recevait le résultat final.

Maintenant, sur les murs du café prône fièrement l’article de son grand-père, lui donnant de la force dans les moments de doutes. Chaque jour, Jasmine passe devant ce cadre et lui envoie un bisou volant, espérant que de là-haut, son grand-père ressente toujours autant la chaleur de son amour…

Et ainsi… la vie continue pour Jasmine.
Bienvenue chez Neko ni Koban, Goshujin-sama ~ ♥

Tête de cochon ou douce comme un mouton ?
Jasmine est semblable à une crème glacée molle à la vanille pendant une journée de canicule en été. C’est une jeune femme rafraîchissante qui sait vous faire sourire dans les moments de peine. Elle vous donne du confort et vous remonte le moral, peu importe la situation. Un petit rayon de soleil sur deux pattes qui sait éclairer la noirceur qui envahit les gens. Pour elle, tout le monde mérite d’être heureux. C’est une femme douce et aimante.

Naïve et souvent trop généreuse pour son propre bien, elle est facilement manipulable. Elle fait trop souvent confiance et refuse de croire que quelqu’un est entièrement mauvais. Si du mal lui est fait, elle pardonne presque automatiquement.

Elle est aussi une bonne salade de fruits fraîche : pleine de variétés. D'ailleurs, elle a des intérêts à n'en plus finir. C'est une fille qui adore découvrir de nouvelles choses et essayer. Essayer absolument tout. Dès que quelques choses piquent sa curiosité, elle se doit de plonger tête première dans l'activité. C'est ce qui l'a mené à essayer la moto, la couture, la photographie et pleins d'autres passions qui lui sont utiles dans la vie de tous les jours. C'est aussi pour cette raison que Jasmine a toujours des plans et des projets à n'en plus finir.

D'ailleurs, sa curiosité n'a pas de limite. Elle ne peut s'empêcher d'essayer de tout savoir. Elle a aussi un don pour dénicher des informations qui sont bien cachées. Malheureusement, cela n'est pas toujours à son avantage. Bien des fois, elle se met dans le trouble pour avoir été un peu TROP curieuse.

Tel un chocolat Kinder , on ne sait pas vraiment ce qui se cache en elle. Elle est pleine de surprises et elle ne s'ouvre pas facilement au premier venu. Elle apprécie son jardin secret et elle ne voit pas l'utilité de raconter aux gens sa vie privée. Elle ne se croit pas assez importante pour ce faire, de toute façon. Les blessures qu'elle a, au fond d'elle, elle préfère les enfouir plutôt que de les mettre à vue.

Jasmine est une perverse refoulée. Bien qu’elle en ait honte, elle passe la plupart de ses nuits sur des sites à caractères sexuels qui relève majoritairement du bdsm pour l’aider à décompresser. Cela s’explique à sa curiosité et sa tendance à être plutôt masochiste, appréciant malgré elle la douleur. Elle est intriguée par le plaisir charnel, malgré qu’elle n'ait jamais goûté à celui-ci avec un partenaire. Elle a de la difficulté à ne pas trouver les gens beaux et attirants. Mais ce n’est pas une dévergondée qui saute sur les gens pour autant. Il s’agit là d’un des secrets qu’elle ne partagerait pas avec qui que ce soit.

Être avec elle, c'est comme mordre à pleine dent dans un jalapeno , elle met automatiquement du piquant dans votre vie avec son goût pour l'aventure et son énergie. Puisque de l'énergie, elle en a à revendre. Peut-être même trop, parfois. Elle peut facilement étourdir les gens qui préfèrent le calme.

Cependant, comme un flan tout frais, elle est fragile. Bien qu'elle ne le démontre pas, elle peut facilement se faire briser par les commentaires et les actions des autres. Elle manque de confiance en elle, mais le cache subtilement en se mettant en retrait. Elle met toujours les autres de l'avant, ce qui lui permet d'être plus facilement oublié. Il lui est plus facile de trouver les qualités et le potentiel chez les autres que chez elle. Et puis de toute façon à qui pourrait-elle intéresser ?

Loin d'être parfaite, Jasmine ne fait pas preuve de patience et déteste attendre dans la vie. Elle n'est jamais en retard puisqu'il s'agit d'un manque de respect flagrant pour elle. Son manque de patience est probablement relié au fait qu'elle est très perfectionniste. Elle aime quand les choses sont bien faites et bien placé. Elle est très anxieuse et il lui arrive d'avoir des attaques de panique ici et là de temps à autre quand la situation semble lui glisser des mains. Au point même ou dans de rares occasions, elle est atteinte de syncopes vagales. S'évanouissant quand les sentiments trop puissants l'atteignent.

Et puis gourmande… Oh ça, elle l'est. La nourriture apporte beaucoup de joie dans le cœur de notre petite Jasmine. Elle a d'ailleurs un penchant pour les sucreries et les gâteaux. Cependant, elle n'aime rien de plus en ce bas monde que les animaux. Ils sont sa raison de vivre. C'est pourquoi, Jasmine ne mangera jamais quelque chose qui a pu atteindre en mal la vie de ceux-ci. Elle s'en tient à des aliments de ferme et ne mange que la viande de boucher. Pour elle, en autant que l'animal ait eu une bonne vie et soit mort avec respect. Malgré tout, elle ne mange que très rarement la viande, préférant plutôt essayer de nouvelle chose ou encore… plongé dans ses sucreries. Il faut dire qu'elle mange beaucoup ses émotions, ce qui n'aide pas. Elle essaie souvent des régimes, mais ne les maintiens jamais.

Quand elle est triste, elle ne le dira pas, préférant enfouir (ou manger) le tout. Ceux qui sont proches d'elle, par contre, pourront rapidement reconnaître les signes. Lorsqu'elle est triste ou blessée, le coin de ses lèvres tressaillit légèrement. Son sourire devient plus grand, forcé. C'est aussi souvent à ce moment que vous la verrez essayer de se défiler en catimini question de pouvoir aller pleurer dans son lit ou sa douche, ses deux endroits de prédilections.

Au final, Jasmine est une fille sweet  qui mérite d'être dégusté appréciée pour qui elle est.

Un petit Marshmallow
Jasmine est plutôt petite, mesurant 1 mètre 50 pour 52 kg. Sa peau de couleur crème lui donne un teint jovial. Le tout est rehaussé par ses joues teintées de rose. Son visage est plutôt fin. D'ailleurs, ses longs cheveux blonds viennent parfaitement l'encadrer, lui donnant un air plus jeune que son âge. La plupart des gens la confondent souvent avec une lycéenne malgré ses 25 années de vies. Ses grands yeux dorés n'aident pas non plus, rehaussant son côté pur et naïf.

Une autre particularité de cette demoiselle est l'extrémité de ses membres. En effet, ses mains et ses pieds sont plus petits que la moyenne d'un adulte. Cela a toujours pour effet d'étonner les clients qui ne comprennent pas qu'elle ait l'habileté de tenir plusieurs plats malgré la petitesse de ses membres.

Ses bras sont parsemés de plusieurs cicatrices très peu naturelles démontrant une adolescence un peu troublée.

Son sourire est une des choses qui fait craquer les gens qui la rencontrent. Doux, chaleureux avec une belle dentition, il a vite fait d'attirer le regard. Sourire qui met rapidement un baume sur les cœurs les plus tristes. Elle a aussi de belles lèvres pulpeuses, probablement une des seules choses qu’elle apprécie de son corps.

Pour ce qui est des vêtements, Jasmine n'est pas particulièrement difficile. Le plus souvent, pudique, elle préfère couvrir son corps en entier. Lorsqu'elle porte des robes, elle les accompagnera de legging. Si elle porte un chandail court, elle ajoutera une veste pour cacher ses bras. Les uniques fois qu'elle se laisse à découvert, c'est lorsque quelqu'un l'oblige.

Elle apprécie tout de même la mode et aime être bien habillée. Elle manque de confiance en elle et elle essaye souvent de se mettre en valeur, souhaitant que quelqu'un la trouve jolie dans ce bas monde ou même sexy une fois de temps en temps lui ferait plaisir. Elle aimerait être qualifiée d'autres choses que mignonne.

Naturelle, en général, elle ne porte que très peu de maquillage. Elle se contente souvent d'un eye-liner noir, parfois de l'ombre à paupières et des gloss plutôt naturels entre transparent ou rose pâle.
Joséphine Vian
Messages postés : 112
Inscrit.e le : 29/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Feriel L. Al-Kamar
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 12 Sep - 19:16
par Joséphine Vian
MA JASMINNNNNNNNNNNNNNNNNNE Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1984817200

Je t'aime putain Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  3912395661
Kaori Vanzine
Messages postés : 2929
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Jeu 12 Sep - 19:28
par Kaori Vanzine
Bienvenue et bon courage pour ta fiche o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Jasmine Fourrier
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 12/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 12 Sep - 20:15
par Jasmine Fourrier
MA JOSÉPHIIIIINNNNEEE Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1984817200

Merci Kaori-Sama Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1258839627
Tuesday Nakajima
Messages postés : 34
Inscrit.e le : 07/09/2019
posté
le Jeu 12 Sep - 20:25
par Tuesday Nakajima
Elle. Est. Trop. Mignonne.
Comment résister à ça nom de dieu.
Thomas R. Fourrier
Messages postés : 54
Inscrit.e le : 11/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 12 Sep - 20:38
par Thomas R. Fourrier
Le perso est trop adorable, je fonds  Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1984817200 . Re-bienvenue et bon courage pour la validation o/
Kira Obayashi
Messages postés : 55
Inscrit.e le : 23/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
✰ ∴ Boucles d'or ∴ ✰
posté
le Ven 13 Sep - 2:22
par Kira Obayashi
Est-ce possible d'être si mignonne ? Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  428445822
courage pour la validation o/
Je t'adore. Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  2906255395
Ambroise H. Vinsmoke
Messages postés : 66
Inscrit.e le : 15/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Aaron Vinsmoke
Autre: Merci Akiro pour l'avatar trop choupi !
posté
le Sam 14 Sep - 16:43
par Ambroise H. Vinsmoke
Bienvenuuuuue /o/
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 535
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Dim 15 Sep - 15:34
par Seyfried H. Bellandi
Ohayo, re-bienvenue parmi nous Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  2432113367

C'est une jolie fichette fraîche et légère que tu nous offres là, c'est agréable Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1353670443

Je vais te demander une petite relecture car les accord en genre & en nombre pêchent un peu par endroits, rien de très méchant mais vu qu'il n'y a quasiment que ça comme type de faute, une relecture devrait être suffisante Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1362171446

Je vais aussi te demander d'aller voir dans les annexes celle qui traite de la naturalisation au Japon, car je vais avoir notamment besoin d'infos sur leur niveau de japonais etc. Et puis un an pour être naturalisé et avoir la puce + être marié c'est peu, surtout qu'ils doivent être venus auparavant plusieurs fois avant d'obtenir le visa autorisant l'immigration. Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  4115966937

Ah, et les oiseaux avec le cou brisé meurent sur le coup. RIP Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  3912395661

EDIT : Il faudra aussi que tu changes son avatar, il fait trop jeune pour le forum.

Voilà, n'hésite pas si tu as des questions Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  85277910
Jasmine Fourrier
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 12/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Lun 16 Sep - 8:42
par Jasmine Fourrier
Coucou, je viens seulement dire que j'ai apporté les modifications et la correction à un détail près !

Je ne suis pas sûr pour l'avatar encore, je n'ai pas trouver de quoi remplacer pour le moment et je vais devoir refaire la caractéristique physique. Pardon pour le délai.
Jasmine Fourrier
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 12/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Lun 16 Sep - 20:58
par Jasmine Fourrier
Bon j'ai terminé pour vrai, cette fois !
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 535
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Mar 17 Sep - 21:06
par Seyfried H. Bellandi
Aight, eh bien c'est une bonne correction que tu nous as faite là, c'est bueno pour moi Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1362171446

Essaie de continuer tes efforts de relecture inrp, surtout que tu t'en es honorablement bien sortie là. Amuse-toi bien avec cette nouvelle tête Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  2432113367

Pré-validation par Seysey
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  85277910
Kaori Vanzine
Messages postés : 2929
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
le Mar 17 Sep - 23:31
par Kaori Vanzine
Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  50-50-2Earth WolfOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  50x50-56504f9 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  SvinOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  3zm1 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Opol0Q6Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  FHZzEDvOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  7Uxn8zPOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  494ZUS0Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1553711497-50-50FTM 50x500Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  B50x50Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1553722908-no-50x50Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  59e4Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Logo_510Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  190412122437274038 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  RXqdRpDOkaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Logo5010Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  VBL1j1M Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1559228694-50x50Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Qlaa Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  IcoSC5050 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Bouton10 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Bouton15 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  1498954954-bouton-50 Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !Okaerinasaimase Goshujin-sama, Ojou-sama ~ ♥  Dezg