Bennedikt K. Torres
Messages postés : 29
Inscrit.e le : 29/09/2019
posté
le Dim 29 Sep - 0:53
par Bennedikt K. Torres
Bennedikt "Bennie" Koi Takagi
"Citation de votre choix."

Généralités
Nom ;; Née Ninomae, adoptée Takagi.
Prénoms ;; Bennedikt Koi
Âge ;; 25 ans, 3 octobre 2085.
Genre ;; Féminin.
Origines ;; Aussi étonnant soit-il, elle est 100% japonaise.
Activité ;; Barmaid. Artiste anti-incontestable sous pseudonyme.
Sexualité ;; Attirée par les hommes. Mais +1-1 = 0.
Avatar ;; Raven - DC Comics
Règlement ;;
Chemin ;; Wuf. A long, long, long story... please, take a chair, make a tea, it'll be long.
Commentaire ;; Hope your tea's good ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Histoire
Seize et dix-sept ans. L’âge de mes parents, lorsque la lettre rose est arrivée. Des enfants. Trop jeunes mariés, pas prêts pour être papa et maman. Enfant non désiré. Mais incontesté, car l’Incontestable a ordonné. Le mariage. Pas l'enfant. Les rapports. Non protégés. Une pression, de la part de la famille. Grossesse venue trop vite. Ils n’étaient pas proches, sûrement pas liés, encore moins parés. Quitte à avoir un enfant non souhaité, ils ont tout de même voulu me rendre un tant soit peu moins répugnante à leurs yeux. Modifications génétiques. Yeux violets. Larges. Ils ont choisi à la carte. Je serais Bennedikt. Leur personnage d’anime préféré. Génial, hein ?

Leurs parents à eux s’en sont mêlés, allant chacun de leur petit conseil, plus ou moins utiles. Mais ce ne sont pas eux qui devaient m’élever. Même si ça a peut-être aidé à ce que je ne sois pas prise par les services sociaux. J’étais nourrie, lavée, habillée… mais pour le reste… C’étaient plus les grands parents, qui s’occupaient de moi.

J’avais deux ans, lorsqu’ils n’ont plus su jouer le jouer. C’était trop pour eux. Ils commençaient à se détester l’un l’autre. Se répulser. Se dégoûter. Fini pour eux, de jouer aux gentils toutous. Ils avaient dix-huit et dix-neuf ans, lorsqu’ils ont été exécutés… Et moi, je n’étais qu’un bambin. Placée à l’orphelinat. Mes grands-parents avaient honte. Eux qui avaient tous si bien vécu avec le système...

On m’a constaté un retard, dans mon développement. Au niveau de la motricité, de la sociabilité, de la curiosité. J’étais déjà très solitaire, ne parlait pas. Je ne savais rien dire. Je ne voulais rien dire. Peut-être. Je crois. Je ne sais pas. Je n’étais qu’un bambin. Mais ils ont travaillé à mon développement personnel. Ils m’ont éduqué. En vain, d’une certaine façon. Car quoi qu’ils essaient. J’étais toujours mieux seule. Je refusais de m’approcher, m’attacher aux autres. Et je refusais qu’ils en fassent de même. Enfance solitaire.

J’y ai grandi. Jusqu’à mes dix ans. Jusqu’à ce qu’une nouvelle famille vienne visiter l’endroit, à la recherche d’un parfait enfant à prendre sous son aile. Je ne me suis pas rendue dans la cour, pour jouer avec les autres. Je suis restée à l’intérieur, à pianoter sur une tablette. Je n’avais pas vraiment l’espoir que qui que ce soit veuille de moi. Je ne l’ai toujours pas, d’ailleurs.

Cependant, les Takagi se sont montrés curieux, lorsque Mika-san – une des femmes en charge de l’orphelinat – leur a dit qu’un enfant manquait à l’appel. Ils ont voulu me rencontrer. Et, malgré mon silence à leur égard, voire mon manque d’attention… ils ont tenu à m’emmener avec eux. Je n’ai jamais réellement eu d’explication, à ce sujet. Mais je suis allée vivre chez les Takagi, qui m’ont baptisé Koi. Koi Takagi. Petite sœur de « Ko Takagi ». Une blague. Mais soit.

De mes dix ans à mes dix-neuf ans, je suis restée avec eux. Enfin… restée… avec eux… C’est amusant. Je ne me suis jamais sentie appartenir à cette famille. Eux deux n’étaient pas vraiment présents. Et mon « grand-frère »… c’est presque pire. C’est risible, hein. Une orpheline, qui trouve une famille… mais qui, au final, n’en a pas vraiment. J’ai souvent été seule, par moi-même. Alors, je me suis tout simplement rattachée à ce que je connaissais. Les écrans. Je sortais peu de ma chambre. Uniquement pour aller à l’école, où j’étais seule, par choix. Ne pas s’attacher aux autres, la seule chose que je sais faire. Ça. Et dessiner. Pendant les pauses, pendant que les autres s’amusaient entre eux, moi, je dessinais. J’ai rejoint le club d’art, à ce sujet. Je pose ça là. Des fois que ce soit intéressant.

Mais j’ai surtout passé beaucoup de temps, dans ma chambre, devant les écrans… ou à dessiner. J’en ai noirci, des feuilles. Beaucoup. Beaucoup trop. Peut-être l’équivalent d’une forêt, qui sait. Les Takagi voulaient que je fasse des études d’art. Cela ne m’intéressait pas. Dessiner, c’était ma passion. Je ne voulais pas en faire mon gagne-pain. Alors, après le lycée – qui s’est passé comme la primaire, comme le collège, seule, à dessiner, des notes moyennes – j’ai postulé pour une université, section psychologie. Je n’ai jamais été assidue.

Monsieur Takagi est mort. J’avais dix-huit ans. Il a toujours vécu pour son travail. Et il est mort pour son travail. Encore un qui m’a quitté. Encore un qui est parti. Je n’ai pas pleuré. Peut-être n’ai-je pas de larmes ? Peut-être n’ai-je aucun sentiment ? Peut-être.

Je suis partie, à dix-neuf ans. La fac n’était pas à côté de la maison. Il me fallait un pied à terre plus proche, pour me permettre d’étudier plus et passer moins de temps dans les transports. Je me suis trouvé un premier baito,dans une boulangerie, à côté des études. Je dormais peu. Dessinais beaucoup. Étudiais un peu. Et travaillais assez pour pouvoir me payer une chambre étudiante.

Majorité. J'ai exprimé l'envie de reprendre mon prénom de naissance, Bennedikt. Les Takagi m'ont laissé faire. De toute façon, je me faisais appeler Bennie partout.

J’ai fini par abandonner, à mes vingt et un ans. Pour finir par m’occuper pleinement du second baito, trouvé un an plus tôt. J’étais serveuse dans un bar. Mais jugée trop froide. Trop peu avenante par les clients qui faisaient des retours négatifs à ce sujet à mon patron. Mais lui, il m’aimait bien. Je ne faisais jamais d’histoire. Alors, plutôt que d’être en salle, il m’a mise derrière un bar. Il m’a faite faire former, par un de mes collègues. Et j’ai aimé ça. Plus que de servir les clients, directement.

Et j’exerce ce métier, depuis. Pour autant, je n’ai jamais arrêté le dessin. J’ai même continué, encore et encore. Je me suis acheté eune tablette. J’ai fait de l’art digital. Et, étrangement, toutes mes œuvres… ont toujours été anti-Incontestable. Petite, on attribuait cela au traumatisme d’avoir perdu mes parents. En vieillissant, j’ai compris que cela pouvait être dangereux pour moi. Je n’ai rien montré à personne depuis un long moment. J’enregistrais tout sur mon ordi. Jusqu’à me faire hacker. Et que quelqu’un efface tout. Définitivement. Ne laissant qu’une seule chose. Un message.

« Dangerous. »

Ça m’a intrigué. Mais surtout effrayée. Si cette personne avait pu avoir accès à mes dossiers locaux… qui d’autre ? Pourtant, les jours qui suivirent, personne ne débarqua à la maison. Ni police, ni milice. Rien. Personne. Alors, j’ai continué, sur papier. Jusqu’à recevoir un nouveau message, affiché sur mon écran d’ordinateur.

« Papers. »

Suivi d’une date. Une adresse. Une heure. C’était un rendez-vous. J’ai compris assez rapidement. J’ignore comment. Même si j’ai une petite idée – la caméra de l’ordinateur. Foutu-e espion-ne. Mais il ou elle savait tout. Et me donnait rendez-vous pour que je lui donne mes dessins. Qui sait ce qu’il ou elle allait en faire ?  Alors j’y suis allée. Avec une enveloppe. Je m’attendais à trouver quelqu’un. Mais personne. Juste un bout de papier.

« Leave it. »

De l’anglais. Était-ce pour que le plus grand nombre ne comprenne pas ? Je ne sais pas. Mais j’ai obéi. Peut-être me jetais-je tout droit dans la gueule du loup.  Au pire, tant pis. Je ne suis rien, pour personne. Je ne manquerais à personne. Mais dans les jours suivants, toujours rien. Personne ne venant enfoncer la porte de mon tout nouvel appartement.

J’ai fini par recevoir un colis. Pas d’expéditeur. Pas même d’adresse dessus, en fait. Comme si on me l’avait directement mis dans la boite aux lettres. Dedans ? Un téléphone. Le genre qu’on ne trouve pas, ici, au Japon. Avec des réseaux sociaux auxquels on n’a, normalement, pas accès, depuis le Japon. Et surtout… mes œuvres. Placardées partout. Un téléphone impossible à tracer, apparemment. Ce que j’en ai déduit. Et avec ça, un mot.

« Hope you like the pseudo. If not, tell me what you want. »

Cette personne me postait sur les réseaux mondiaux. Elle m’aidait à faire connaître ma voix, sous couvert d’anonymat. Elle prenait… non. Elle prend les risques, pour moi. Aujourd’hui, encore. Si, à l’époque, elle m’avait posté sous le pseudonyme que je trouvais ridicule, j’ai finalement opté pour « Silent Voice ». La voix silencieuse. Ce que je suis, ici, depuis le Japon.  

Ce téléphone ne m’avait jamais quitté… Jusqu’à ce que Shukumei ne déferle sur Tokyo. Ce jour-là… je me suis retrouvée bloquée, dans mon appartement, qui était au rez-de chaussée. Avec, pour seule réserve d’air, un vague espace entre la surface de l’eau et le plafond. Un simple meuble pour me tenir en équilibre. Et des heures d’attente, jusqu’à ce qu’on me trouve. Qu’on vienne me sauver. Par chance, l’eau a détruit tous systèmes informatiques et surtout, tout papier.  Toute preuve potentielle de mes œuvres anti-Incontestable. Si je mourrais, je m’en foutais bien, qu’on les trouve. Bien que cela aurait pu mettre en péril cette personne qui me soutenait depuis tout ce temps. Si je vivais, en revanche… Je ne voulais pas finir comme mes parents. On m’a trouvé. In extremis. Épuisée. Affamée. Déshydratée. In extremis, oui. J’ai été emmenée à l’hôpital. Pour deux jours, puis relâchée. Sans nulle part où aller. J’ai fini dans un foyer d’accueil, le temps que tout rentre dans l’ordre. Que je puisse retrouver un travail. Et un toit. Que tout rentre dans l’ordre, en soi…

Et… je vis ainsi depuis. J’ai aujourd’hui vingt-cinq ans. Bientôt vingt-six. Pas de lettre rose à l’horizon, fort heureusement. Je n’aime pas les étendues d’eau. Je dessine toujours. Je suis barmaid. Mais surtout, pas de lettre rose à l’horizon. Et je prie pour que cela continue ainsi. Oh. Entre temps y a la machine qui s’est arrêtée. J’y ai cru. Que ça durerait. Mais non. Alors je vais continuer à prier pour ne pas recevoir le courrier. Je ne suis bien pour personne, j’en suis sûre. Certaine. N’est-ce pas… ?

Oh. Et j'ai reçu un nouveau téléphone.

Caractère
Bennedikt, d’un point de vue purement extérieur, c’est une Tokyoïte parfaite. Solitaire, isolée, à fond dans ses écrans et… ses stylos, crayons, pinceaux. Elle compte peu d’amis, a du mal à s’attacher aux autres, refuse, même, de s’attacher aux autres et que l’on s’attache à elle en retour.

Elle est contre le système de l’Incontestable. L’idée de forcer deux inconnus à matcher au péril de leur vie la dégoûte au plus haut point. Vraiment. Aussi, refuse-t-elle l’idée de pouvoir recevoir sa propre lettre rose, un beau jour.

Pourtant, Bennie se sent profondément seule et, peut-être, aimerait-elle, au fond, tout au fond, que des gens aillent contre les airs qu’elles se donnent, qu’ils cherchent à creuser plus profond pour apprendre à connaître la vraie Bennie, passer au-delà son putain de côté de tsundere pour apprendre à connaître la partie autre que celle, immergée, de l’iceberg. La partie fragile, la partie encore infantile de Bennie. Celle de la jeune femme qui a toujours été seule, qui ne se sent appartenir à aucune communauté, à aucune famille, à rien.

Peut-être que la demoiselle froide et distante pourrait être simplement en manque d’affection. Un peu comme un animal abandonné qui montre les crocs par peur de l’inconnu. L’affection, l’amour, ce sont des concepts qui lui échappent. Pour le moment. Alors il va peut-être falloir forcer un peu pour réussir à la faire sortir de sa carapace. Ou de son cocon, pour en faire éclore un magnifique papillon. Peut-être. Je donne le tips, à vous de voir ce que vous en faites, hein.

Physique
Bennedikt mesure un mètre-cinquante-six pour quarante-huit kilos. Elle n’est pas bien grande, pour des normes européennes. Mais pour une japonaise, c’est une taille somme toute… banale ? La seule chose qui pourrait faire tâche, parmi une foule de Tokyoïtes purement japonais, ce sont ses yeux, grands, bien ouverts et surtout, ses iris violettes, issues d’une modification génétique lorsqu’elle n’était qu’un embryon. Ses parents biologiques ont choisi, ont pris les options à la carte, pour la rendre plus… « acceptable » pour eux. Bien qu’elle ne l’a jamais été.

Elle porte ses cheveux en carré plongeant et les colore en violet, assortis à ses yeux et ceux-ci encadrent un visage long, fin, ainsi qu’un nez plus pointu que ceux basiques des asiatiques. Elle possède des lèvres ni trop épaisses, ni trop fines, cachant une dentition parfaitement alignée. Elle n’est pas attirée par les critères de beauté du pays, comme les dents en désordre, qui donnent un côté enfantin au sourire des demoiselles. Pour le travail, elle a tendance à se maquiller, peignant ses yeux et ses lèvres de pourpre, assorti au bijou qu’elle porte sur le front.

Bijou qu’elle a fait ajouter, par un professionnel, lors d’une modification corporelle. Ce n’est pas la seule qu’elle ait fait, cela dit, puisqu’elle possède un piercing au septum, qu’elle retire pour travailler ou bien qu’elle cache en retournant le fer à cheval vers l’intérieur. Oui, c’est une technique courante.

Niveau vestimentaire, elle porte principalement du noir et du violet, du cuir, ras du corps, et, très souvent, des hauts possédant des capuches. Et pour les chaussures, jamais de talons, seulement des plateformes. Des grosses bottes, bien bourrines. Qui font mal, si, messieurs, vous vous les prenez entre les jambes…
Junko T. Arakawa
Messages postés : 27
Inscrit.e le : 21/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Merci Kira pour le Kit ♥
posté
le Dim 29 Sep - 0:57
par Junko T. Arakawa
Bullshit. Liars. 2432113367 Bullshit. Liars. 1215503234
Alejandro Torres
Messages postés : 201
Inscrit.e le : 02/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire
Autre:
♪Ţaste ℒike ℌeaven♫
posté
le Dim 29 Sep - 0:58
par Alejandro Torres
Bullshit. Liars. TenorBullshit. Liars. Tenor
Bennedikt K. Torres
Messages postés : 29
Inscrit.e le : 29/09/2019
posté
le Dim 29 Sep - 1:02
par Bennedikt K. Torres
Bullshit. Liars. Giphy
Bullshit. Liars. Giphy
Yume Hijoushiki
Messages postés : 47
Inscrit.e le : 09/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire
Autre: Jamais sans sa Hornet
posté
le Dim 29 Sep - 1:06
par Yume Hijoushiki
Bullshit. Liars. 1984817200 Bullshit. Liars. 1984817200 Bullshit. Liars. 1984817200 Bullshit. Liars. 1984817200 Bullshit. Liars. 1984817200
Setsuka Yagami
Messages postés : 1243
Inscrit.e le : 11/01/2015

Les plus du perso :
Je suis: Pour ou contre l'Incontestable ?
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
ʕ•̫•ʔ Hamster-chan ʕ•̫•ʔ
posté
le Dim 29 Sep - 11:22
par Setsuka Yagami
Ca tombe bien, j'aime les longues histoires. Allez père Castor, raconte-nous cette histoire Bullshit. Liars. 2078551763

Re-bienvenue sinon et bon courage pour la fiche XD
Bennedikt K. Torres
Messages postés : 29
Inscrit.e le : 29/09/2019
posté
le Dim 29 Sep - 13:10
par Bennedikt K. Torres
Well, merci pour vos messages B)

La fiche est terminée, je peux partir l'esprit léger pour me les cailler sur Paris ! ♥

Merci à celui ou celle qui me lira et me corrigera :3 ♥
Clyde E. Hawkins
Messages postés : 943
Inscrit.e le : 06/08/2015

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Dim 29 Sep - 13:57
par Clyde E. Hawkins
Je suis Anglais... Mon thé est toujours parfait!
Bonne nouvelle tête!
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Dim 29 Sep - 13:57
par Makoto Nanase
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Bienvenue Bullshit. Liars. 1353670443

Histoire

- lorsque Mika-sans
- je me suis tout simplement rattaché

✗ L'Incontestable n'ordonnera pas à un couple mineur d'avoir un enfant alors que leur situation va être loin d'être stable entre le lycée et le manque d'argent, même si les parents aident derrière. Il faut qu'ils aient au moins terminé le lycée et aient une situation financière un minimum stable.

✗ Pourquoi les grands-parents n'ont pas récupéré la petite ? S'ils s'en sont occupés avec les parents pendant les premières années, pourquoi l'avoir laissée partir en orphelinat au lieu de l'élever eux-mêmes ?

✗ Ils l'ont baptisée Koi, officiellement ? Ils ont fait changer ses papiers ? Car si c'est le cas, ton pseudo devra être Koi et non pas Bennedikt.

✗ Attention, elle n'a pas pu être serveuse dans un bar avant l'âge de 20 ans. Les mineurs ne sont pas autorisés à vendre/servir de l'alcool.

Caractère

Validé ♥

Physique

- qu’elle ne l’ai jamais été
- ceux-ci encadre un visage long
- qu’elle ai fait

Validé ♥

Conclusion

Pas grand chose à dire sur le personnage, si ce n'est qu'elle est très intéressante et que j'aime beaucoup la façon dont tu l'as intégrée au contexte Bullshit. Liars. 4115966937 Il y a quelques points à revoir dans l'histoire, mais rien de compliqué je pense Bullshit. Liars. 2361740871


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Bullshit. Liars. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Bullshit. Liars. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Bullshit. Liars. Ld7d
Bullshit. Liars. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Bullshit. Liars. Cn3Ckyx
Bullshit. Liars. 1EPYLUw
Bullshit. Liars. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Bullshit. Liars. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Bullshit. Liars. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Bullshit. Liars. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Bullshit. Liars. YqECw0j
Bennedikt K. Torres
Messages postés : 29
Inscrit.e le : 29/09/2019
posté
le Dim 29 Sep - 14:14
par Bennedikt K. Torres
Merci Mako de pointer les oublis que j'ai fait xD
J'ai écris cette histoire cette nuit (finie à 5h) et j'avais tellement hâte de finir et aller me coucher que j'ai oublié le point du prénom et des grands parents... Alors que j'y réfléchissais en plus xD

Je modifie ça dès que possible ! :3
Bennedikt K. Torres
Messages postés : 29
Inscrit.e le : 29/09/2019
posté
le Dim 29 Sep - 14:24
par Bennedikt K. Torres
DP désolée mais c'est corrigé normalement :stress:
Makoto Nanase
Messages postés : 4547
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?

★
posté
le Dim 29 Sep - 14:31
par Makoto Nanase
C'est tout bon Bullshit. Liars. 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Bullshit. Liars. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Bullshit. Liars. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Bullshit. Liars. Ld7d
Bullshit. Liars. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Bullshit. Liars. Cn3Ckyx
Bullshit. Liars. 1EPYLUw
Bullshit. Liars. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Bullshit. Liars. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Bullshit. Liars. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Bullshit. Liars. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Bullshit. Liars. YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierBullshit. Liars. 50-50-2Earth WolfBullshit. Liars. 50x50-56504f9 Bullshit. Liars. SvinBullshit. Liars. 3zm1 Bullshit. Liars. Opol0Q6Bullshit. Liars. FHZzEDvBullshit. Liars. 7Uxn8zPBullshit. Liars. 494ZUS0Bullshit. Liars. 1553711497-50-50FTM 50x500Bullshit. Liars. B50x50Bullshit. Liars. 1553722908-no-50x50Bullshit. Liars. 59e4Bullshit. Liars. Logo_510Bullshit. Liars. 190412122437274038 Bullshit. Liars. RXqdRpDBullshit. Liars. Logo5010Bullshit. Liars. VBL1j1M Bullshit. Liars. 1559228694-50x50Bullshit. Liars. Qlaa Bullshit. Liars. IcoSC5050 Bullshit. Liars. Bouton10 Bullshit. Liars. Bouton15 Bullshit. Liars. 1498954954-bouton-50 Bullshit. Liars. Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !Bullshit. Liars. DezgBullshit. Liars. 179wRemainsofhellBullshit. Liars. LsuvxJW