Anastasia Kitai-Meteïeva
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 05/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Sam 5 Oct - 16:21
par Anastasia Kitai-Meteïeva
Anastasia Y. Kitai-Meteïeva
La musique me donne un semblant de couleur
Informations générales
Nom :Kitai-Meteïeva
Prénom.s :Anastasia
ge :17 ans, 1er janvier 2094
Genre :Femme
Origines :Russo-japonaise
Activité :Compositrice, musicienne, lycéenne
Sexualité :Asexuelle
Avatar :Yin  (Darker Than Black)
Réglement :
CheminOn prend le même et on recommence ! (DC de Yume)
Autre :Petit perso pour rendre hommage à mon meilleur ami et des cas comme lui.
“The Russian BJ Doll”
Cas d’étude universitaire à l’Hôpital de Nissay à Osaka

Premier janvier de l’an 2094, un cri dans la nuit hivernale de cette nouvelle année. Une nouvelle année qui commencera dans un bâtiment froid et sans vraiment d’amour. Née à la maternité d'Osaka, notre protagoniste ne restera pas longtemps avec sa mère qui refusa même de la prendre dans ses bras. “Je n’en veux pas !” sont les seuls mots qui ont résonné dans la pièce.

Le lendemain, sa génitrice quittait l’établissement hospitalier tandis qu’on garde le bébé chétif aux yeux opaques en couveuse. Elle sera nommée Yin par une sage femme qui se plaisait à caresser la petite touffe de cheveux blonds polaires à l'aspect argentés sur sa tête. C’était un bébé qui ne pleurait pas, un nourrisson très calme. Pourquoi un tel abandon d’un ange qui avait d’ailleurs un comportement idéal ? Selon le point de vue, certains vous diront que sa mère était une traînée qui a bien cherché ce qui lui arrivait. D’autres diront qu’elle a été victime d’un viol et qu’elle ne pouvait pas supporter la vision du fruit pourri qui grandissait en elle. Mais pour son pays, elle l’avait gardé. Elle ne pouvait mettre fin à une vie mais espérait qu’on trouvera une famille qui s’occupera de l’enfant et la chérira sans aucune arrière pensée, sans cette blessure invisible qui assombrit l’âme ni cette haine endormie qui s’éveillerait à chaque regard posé sur elle.

Yin a donc été transférée à l'orphelinat près de l'hôpital. Un bébé est toujours plus rapidement adopté qu’un enfant qui a déjà appris bien des choses (et sans doute des mauvaises) non ? Non, un nourrisson c’est innocent, on peut tout lui apprendre encore. Comme un chiot qu’on peut encore éduqué. Mauvaise comparaison vous trouvez ? pourtant elle a bien été rejetée par sa mère et sa différence faisait craindre nombreux couples pour leur porte-feuille.

Les yeux opaques de Yin n’y sont pas étrangers, ni son manque de joie ou d’amusement. La gérante de l’orphelinat, inquiète de voir cette enfant toujours dans son coin, fixant les gens, ne s’approchant pas souvent des autres enfants ou les regardant sans comprendre pourquoi ils pleuraient quand elle prenait un objet de leurs mains avant de repartir sur son lit en haussant des épaules, l’emmena faire des examens médicaux.

Ce ne fut pas une mince affaire. Dans un nouvel environnement, Yin semblait inquiète, puis prise de panique jusqu’à faire une crise pour ne pas avancer plus loin. Elle semblait prise dans une tourmente que personne ne comprenait sur l’instant. Un sédatif plus tard et installée dans une pièce de consultation, la petite demoiselle, dans les bras de la gérante, dodelinait de la tête. Elle n’avait que deux ans quand on découvrit son achromatopsie ainsi qu’une sorte d’autisme qui expliquait son mutisme, son manque d’empathie et d’expression corporelle, comme son manque d’entrain dans certaines activités ou son isolement.

- Bonjour Madame Shinju, elle semble un peu plus calme… Yin ?

- hmm ?

- Nous allons regarder quelques images d’accord ? … Que vois-tu là ?

- Une vature rouse.

- Et là ?

- Un vélo rouse.

- hmmm… et là ?

- Un oiseau rouse.

- hum… *raclement de gorge* C’était bleu et jaune Yin… Ma peau est de quelle couleur ?

- Rouse... mais plus claire !

- Je vois… qui t’as appris la couleur rouge Yin ?

- Mayu…

- C’est une des filles de l’orphelinat.

- D’accord… Nous allons faire plus de tests…*pleurs d’enfant*... ça va aller Yin, il n’y aura que Madame Shinju et moi. [...]

—Dr Meteïeva Sofia Enregistrement 001 - 23 septembre 2097 - Hôpital de Nissay
La pédiatre, s’occupant d’elle avec un air des plus maternels, avait pour nom Meteïeva, Sofia Meteïeva. Des longs cheveux blonds ondulaient jusqu’au bas de son dos et des grands yeux bleus glacés ne laissaientt aucun doute quand à son origine, ni sa peau de porcelaine. Elle s’est installée au Japon pour vivre ailleurs et surtout vivre un rêve d’enfant, malgré un système qui choisira pour elle. Ça ne pouvait pas être pire que ces pochtrons russes, se disait-elle parfois. Yin avait souvent droit à des visites de sa pédiatre à l’orphelinat, si bien qu’elle s’était habituée et était contente de la voir. Puis un jour, le lendemain de son cinquième anniversaire, le docteur Meteïeva, mariée Kitai, arriva cette fois à l’orphelinat au bras d’une femme. Sa femme, Kimiko. L’Incontestable les avait réuni depuis deux ans déjà et elles avaient appris à s’aimer. Puis il leur avait imposé d’avoir un enfant. C’est donc sans hésitation que Sofia demanda les papiers d’adoption lors d’une de ses visites, malgré les soucis de santé de la petite. Sofia salua Yin et lui présenta Kimiko. La petite, accrochée à la longue jupe de sa pédiatre regarda la femme aux longs cheveux raides et noirs, les yeux fins et noirs, sa tenue et sa peau dans différentes nuances de gris.

- Bonne année ma puce, tu viens avec nous ?

- Où ça ?

- A la maison, chez Kimiko et moi.

- Pourquoi ?

- Pour former une famille.

- Une famille …

L’information semblait lentement faire son chemin, le visage de la petite toujours neutre, elle posait ses indexs aux commissures de ses lèvres pour former un sourire, déclenchant un doux rire tendre des deux femmes. Elle apprenait encore les expressions faciales pour exprimer des émotions. Il était nécessaire qu’elle les intègre pour mieux comprendre les différentes interactions sociales qu’elle pouvait et pourrait entreprendre.

- Qu’est-ce que tu vois là ?

- Un visase

- Oui un visaGe. et la bouche, elle monte ou elle descend ?

- Elle descend…

- Et donc ?

- Hum…. euh… *grand silence puis un reniflement* je sais pas…

- Ce n’est pas grave Yin, comment tu te sens, toi ?

- Fatiguée… [...]

—Dr Ayato InataEnregistrement 012 - 5 janvier 2100 - Hôpital de Nissay
Les premiers jours étaient un peu compliqués du fait du nouvel environnement qui rendait vite Yin anxieuse. Enfin Yin… Anastasia, prénom qui signifiait la renaissance. C’est ainsi que ses mères l’avaient renommée :  Anastasia Yin Kitai-Meteïeva. Sofia voulait que sa fille ait une nouvelle vie remplie de joie et de bonheur avec elles à Osaka. Une chose l’inquiétait vraiment pourtant, une seule, mais elle chassait vite cela de ses pensées, se concentrant sur les progressions de son trésor.

Kimiko était une femme aimante à n’en pas douter, mais elle n’avait pas la même complicité que Sofia avec Anastasia. Toutefois, elle put transmettre une passion à sa fille qui pendant un moment, les rapprochait. La musique. A l’écoute des premières notes du piano de la professeur dans la maison familiale, Ana semblait soudainement obnubilée par l’instrument puis par les doigts de sa mère glissant sur les touches, dodelinant de la tête au rythme de la mélodie.

Chaque jour, elle s’amusait à répéter les gestes de sa mère “mamaki”, chaque position de main, chaque placement des doigts jusqu’à jouer aussi parfaitement qu’elle. Ses mères se sont rendue compte qu’elle avait une mémoire phénoménale. Une mémoire aussi bien photographique qu’auditive. Elle avait appris sans difficulté le solfège et continuait de jouer souvent. La musique lui donnait une sensation de voyager, chaque note exprimant des émotions qu’elle ne savait pas vraiment gérer car même si elle ne savait pas les reconnaître face à elle, elle en ressentait. Elle n’était pas ce robot dont les autres enfants parlaient à l’école en la pointant du doigt, moqueurs.

Vous l’aurez peut-être compris à présent. Anastasia est autiste certes mais n’a aucun retard sur les autres élèves. Elle a simplement une incompréhension du monde extérieur en plus de le voir en noir et blanc avec toutes ces nuances de gris. Elle a ce qu’on appelle un syndrome d’Asperger. Cela s’est confirmé au fil des années et de ses séances chez un pédopsychiatre qui l’aidait à apprendre et interpréter les émotions d’autrui, à gérer son anxiété et à la pousser à s’extravertir un peu plus.

Être normale… Être comme tout le monde… c’est fatigant… C’est comme essayer d’être une autre personne, totalement différente pour tenter d’entrer dans un moule qui ne vous va définitivement pas. Mais on essaie encore et encore. On se tord le corps, on se contorsionne un peu plus mais ce moule est si inadapté à notre forme. Alors peu importe la fatigue en fin de journée, on essaie de lire les visages, de s’ouvrir un peu aux autres… Épuisée, je suis épuisée… Je m’effondre chaque soir sur mon lit, m’endormant jusqu’au matin. Et chaque jour c’est la même chose. Les seuls moments de répit sont quand je suis devant mes instruments. Piano, violon, guitare… J’aime jouer et chanter. C’est comme si, à chaque note, mon monde prenait des couleurs incongrues. Tout n’est plus si sombre et froid. Et je me laisse envelopper par les mélodies jusqu’à finalement me rendre compte que le weekend est passé et que je dois retourner en cours.


Voici ce que Sofia a lu sur le bureau de sa fille de quinze ans qui était encore à l’école. Papier froissé dans un coin au milieu des quelques dessins réalistes d’Anastasia. Elle était alors l’aînée d’une fratrie de quatre enfants. Deux frères de dix ans, Akihiko et Simeon, portés par mamaki, et une soeur de six ans, Megumi, portée par mamaso. Des enfants adorables et surtout bien plus extraverties que leur grande soeur. Il y avait bien plus d'animation dans la maison et Anastasia avait réussi à s'y faire.

Mais c’est la première fois que l’une de ses mère tombait sur l’inscription de ses maux. Ce n'était pas volontaire, une envie de rangement soudain... Ana ne se confie jamais du moins pas par la parole. Elle laisse la musique parler pour elle. Touchante, émouvante, à fleur de peau puis parfois lourde comme la fatigue qui pouvait l’envahir dans la journée. Quand elle jouait, Anastasia n’était plus une jeune adolescente réservée de qui on se moque dans la cour… non elle était la musique, la mélodie, l’âme de l’instrument prenant vie et transmettant ses frustrations, ses peines, ses douleurs mais aussi sa joie, ses souvenirs heureux... Il était sans doute temps de parler de ce qu'on savait de ses origines. Elle ne le demandait jamais.

- Coucou ma puce !!! Sofia s'assoit, souriante, puis fait un signe de main pour inviter quelqu'un à s'assoir. Aller viens !

Kimiko vient s'assoir sur le canapé à côté d'elle, avec une certaine pudeur et semblant mal à l'aise devant la caméra

- Coucou Ana finit-elle par dire avec un signe de main et un sourire timides qui déclenchent un rire franc chez Sofia. Une tape douce sur l'épaule et celle-ci s'arrête, reprenant son sérieux.

- Pour ton anniversaire, nous voulions te parler de tes parents, tes vrais parents. Nous avons du mal à toujours être ensemble avec nos emplois du temps respectifs et nous ne savions pas comment l'aborder. Alors tu regardera sans doute cette vidéo quand tu auras du temps ma puce. Sofia prend une grande inspiration. Kimiko lui prend une main et lui sourit. Ta... hum... Celle qui t'a mise au monde se nomme Yuki Inawa. Elle prenait de tes nouvelles une fois l'an. Ne lui en veut pas de t'avoir laissée à l'orphelinat, il était trop... difficile pour elle de t'élever, surtout seule. Elle préférait que tu ais une chance de vivre comme il faut, dans un doux foyer... Elle était heureuse de savoir que tu étais avec nous. Si tu veux la voir... Sofia marque un arrêt tandis que son visage s'assombrit, une main se crispant sur le genou. Nous aurions du t'en parlé avant. Yuki fait parti des disparues suite aux typhons causant des inondations à Osaka. Je... Nous sommes désolée ma chérie.

Kimiko reprend, tandis que Sofia se mure dans le silence.

- Pour ce qui est de ton père, Yuki nous a dit qu'il était russe. Un russe qu'elle avait croisé à une soirée. Qu'ils se sont... aimés même si c'était pour une seule nuit car il n'était que de passage au Japon. Elle lui a caché ton existence pour ne pas avoir de problèmes. Nous ignorons son nom et s'il est en Russie ou ailleurs. Mais tu sais maintenant pourquoi nous tenions tant que tu saches parler Japonais et Russe.

- Oui une chance que je sois Russe moi-même ahah ! Sofia retrouve à nouveau le sourire à ces mots. Malgré cette nouvelle, nous voulons te souhaiter un bon anniversaire... Tu sais qu'avoir 16 ans ici, c'est un grand événement. Nous espérons avec ta mère que l'Incontestable t'oubliera au moins jusqu'à ta majorité, mais aïe ! Kimiko tape l'épaule de Sofia qui souffle un rire nerveux. Mais sache que nous serons toujours là si tu as besoin de souffler un peu.
Joyeux anniversaire ma puce !

Joyeux anniversaire !!!

Les deux femmes font des signes de main avec de grand sourire avant que l'enregistrement audiovisuel se coupe.

—Dr Kitai-Meteïeva Sofia et Pr Kitai-Meteïeva KimikoVidéo 001 - 25 décembre 2109 - Domicile familial à Osaka
Aucun visionnage

Ses mères s’inquiètent malgré leur sourire quand elle souffle ses seize ans, le jour de l’an 2110 à Moscou. Elles ne s’inquiètent pas seulement pour l’état de la ville qui se remet encore du Shukumei comme le reste du Japon, bien que leur arrondissement n’ait pas été trop touché car plus éloigné de la côte, même si les vents y ont été violents et la marée a bien inondé les deux tiers de la ville d'Osaka… Les Japonais sont formés depuis plus d’un siècle à ce genre de chose. L’ordre d’évacuation a été donné et la famille a occupé l’un des refuges de la ville prévue en cas de typhon. Une grande source d’excitation et d’anxiété pour Anastasia qui voulait voir la tempête de ses yeux et ne supportait pas d’être enfermée avec tant de personnes inconnues qui pouvaient la dévisager. Mais devant son gâteau là, au sein de la famille de “mamaso”, pendant que la maison était remise en état, elle ne semblait plus y prêter d’importance. Elle ne ressentait pas le même rapport à la mort que nous. Elle n’était pas plus touchée que ça par la disparition de millier de personnes. “Sans coeur”, “quelle honte”, “aucun respect” pourrait murmurer les passants en la voyant... Mais ses mères s’inquiètent surtout du jour où elle partira quand l’Incontestable l’aura décidé… “Sera-t-elle prête ?” “Et son anxiété ?” “sa maladie ?” “non, non, n’y pensons plus”. “La rentrée est bientôt”, se disaient-elles sur l’oreiller, “il faut la soutenir si elle veut entrer à l’université des arts de Tokyo”. “Mais va-t-elle supporter les changements d’un déménagement loin de nous ?” “nous verrons…”

Elle est scolarisée au Lycée Shimizudani d’Osaka pour le moment. Un lycée pour filles. Sofia et Kimiko ne souhaitaient pas que leur fille si spéciale soit confrontée aux amourettes et à la brutalité dont font souvent preuve les garçons. Elle va également au club de musique pour avoir sa bulle pendant ses journées de cours. Est-ce qu’elle a des amies ? une ou deux oui. Savent-elles pour son syndrome ? Pas vraiment. Anastasia ne supporte pas vraiment sa différence et essaie à tout prix à “rentrer dans le moule” de la normalité imposée par la société. Sans compter que maintenant, elle a l’âge de se marier. Chose tant redoutée par ses parents.

Pourtant, elle veut sourire et être insouciante comme les filles qu’elle croise, ne plus faire d’effort pour savoir si la personne face à elle est heureuse, peinée ou en colère ou du moins ne plus se demander pourquoi elle a cette réaction sans finalement jamais la comprendre. Elle ne veut plus se lancer dans un monologue sans fin quand la musique est abordée, les personnes autour d’elle passant alors leur chemin au fur et à mesure qu’elle s’étale sur le sujet. Elle essaie de faire attention mais un moment de perdition et la voilà à reprendre ses mauvaises habitudes. “Égoïste”, “bizarre”, “naïve”, “idiote”, “elle ne sourit jamais”… ce sont les murmures qu’elle entend le plus souvent sur son passage. Est-ce qu’elle s’en préoccupe ? Oui, comme toute adolescente, et la fatigue qu’elle accumule due à ses efforts se ressent sur ses notes. Elle s’isole de plus en plus, écrivant, dessinant, chantant et jouant. L’art est un exutoire qui allège le poids des regards sur elle.

Il reste une année au lycée avant de tenter son entrée au Geidai de Tokyo. Ses mères poules essaient tout de même de la rendre autonome et indépendante, ses frères et sa sœur la poussent parfois à découvrir de nouveaux lieux en leur compagnie. Elle n’apprécie pas trop tous ces gens qui fourmillent dans les rues parfois mais les jumeaux savent la concentrer sur autre chose. Elle a la chance d’être dans une famille aimante, qui la soutient et l’aide à avancer, et son chat noir Mao, qui la suit partout où elle va (oui même en extérieur car elle a un sac à dos exprès pour l'amener avec elle) depuis quatre ans déjà.

Elle ne pense jamais à cette fameuse enveloppe rose, même quand parfois mamaSo et mamaKi en parlent. Elle préfère bien souvent revenir à sa musique et ses compositions qu’elle poste sur Youtube. C’est aussi une sorte d’auto-thérapie. Filmer ses mains jouant du piano ou du violon, enregistrer sa voix, poster des musiques composées via fruity loops, c’est comme ouvrir son univers au monde, leur dire “hey moi aussi j’existe, je ne suis pas si différente”... Si un jour l'Incontestable la marie, et bien c'est la vie non ? c'est comme ça. Elle hausserait des épaules et suivra les règles.

Dossier médical de mlle Anastasia Yin Kitai-Meteïeva
Âgée aujourd’hui de 17 ans, la patiente mesure un mètre cinquante cinq (1m55) et pèse environ quarante-deux kilos (42kg). Nous avons pendant un temps suspecter une anémie ou une anorexie au vu de son poids et de sa peau très blanche mais la jeune femme semble manger de manière équilibrée et sainement, et les analyses de sang ne révèlent aucune carence en fer ou d’un autre élément essentiel au corps humain.

Ses yeux roses pâles se posent sur nous sans vraiment nous fixer. Elle semble nous regarder sans voir mais n’est pas aveugle pour autant, malgré une légère opacité de sa cornée. Cela est due à son achromatopsie. Ne voyant que des nuances de gris, elle ne s’attarde pas sur les différences de couleurs, ni sur les accords et complémentarités. Nous pourrions avoir du bleu et du rouge, avec du jaune en vêtement, elle ne ferait aucune remarque par exemple. Sa vue étant alors sensible, elle est vite éblouie par des lumières vives avec un temps d’accommodation plus long que la moyenne.

La patiente est également musicienne. Bras fins, petites mains mais longs doigts fins qui ondulent au fil de ses inspirations sur le clavier d’un piano ou qui s’appuient sur les cordes d’un violon. Aucune arthrose précoce dépistée. Elle semble ne pas souffrir des articulations, prenant grand soin de ses mains.

Pour ce qui est de sa silhouette, vous imaginez bien que vu son poids, elle n’a pas de risque d’obésité. Elle est dans la zone idéale mais sa finesse, sa petitesse et son teint laiteux lui donne un air de poupée de porcelaine qui lui donne une certaine fragilité et nous pousse malgré nous à une attention soutenue à son égard.

Un suivi est recommandé suite à ses seize ans. Étant autorisée à procréer, il est possible que l’étroitesse de son bassin provoque des grossesses à risque. Son dossier psychologique ne donne aucune interdiction quand à transmettre son patrimoine génétique, celui-ci n’étant qu’un spectre et non un autisme à part entière. Voir la page suivante pour le profil psychologique.

Notes :
- Elle ne se présente jamais sans attacher sa longue chevelure polaire;
- Sa vue ne lui permettant pas de voir les couleurs, elle évite les nuances de gris trop clair à moins que ce ne soit blanc. Elle porte donc souvent des couleurs foncées et plutôt sobres.
Profil psychologique
Anastasia a été déclarée avec une achromatopsie soit ce qu’on appelle un cas de maladie génétique rare. Elle ne semble pas vraiment y prêter attention et voir le monde en noir et blanc avec diverses nuances de gris ne la gêne pas. Il est vrai qu’elle n’a jamais vu la couleur donc comment éprouver un manque de quelque chose qu’elle ne connaît pas ?

Malgré son âge, elle a une réflexion très avancée ainsi qu’une mémoire très développée. En tant normal, le sujet affiche une mine neutre, inexpressive. Elle ne sourit pas, ne pleure pas et éprouve rarement de la colère. Toutefois, tout son corps s’anime quand un sujet qui l’intéresse arrive dans une discussion pouvant alors partir dans des monologues avec des références bibliographiques ou audiovisuelles. Elle travaille encore sur ce point car nous lui avons fait remarquer que toute personne dite "normale" ne parle pas trois heures sur un sujet qui lui tient à cœur.

Anastasia prend toujours en considération nos remarques, se renfermant souvent pour mieux appliquer par la suite nos conseils.Ce n’est pas ce qu’on peut vulgairement dire une boudeuse, mais son mutisme soudain peut être pris comme tel. Malheureusement, ces applications ne sont que ponctuelles, les obsessions du sujet reprenant toujours le dessus à un moment.

Après divers tests, Anastasia a été confirmée Asperger. En parlant avec elle, vous remarquerez un ton monotone sans de réels gestes de mains ou d’expressions sur le visage en fonction du sujet qu’elle aborde, ou alors il y a des possibilités de désaccord. Elle peut sembler contente en parlant d’un événement triste ou froncer les sourcils comme contrariée en parlant d’un moment qui a eu de l’importance pour elle.

Elle n’éprouve également aucune empathie. Elle ne comprend pas les expressions et les émotions transmises par les personnes qui l’entoure. Ses séances en pédopsychiatrie lui ont seulement permis de reconnaître l’état d’une personne et de mettre des mots sur ses propres émotions. Elle peut donc remarquer une personne triste mais ne rien faire pour l’aider à aller mieux, pour un inconnu en tout cas. Concernant sa famille, des proches ou des amis, elle appliquera des procédures qu’elle a enregistré en voyant ses mères faire ou des personnages fictifs dans des livres, des longs et courts métrages. Pour l’anecdote, avant une de ses séances avec sa pédopsychiatre, celle-ci ayant reçu une mauvaise nouvelle, Anastasia a reconnu la tristesse et a offert un thé chaud à son médecin au début de leur séance.

Le mutisme d’Anastasia ne se fait pas qu’au moment d’une intégration d’information. Il survient également selon son environnement, son taux d’aisance avec la population qui l’entoure. En ville, elle sera silencieuse et semblera perdue si aucune de ses connaissances ne l’accompagne. Celles-ci deviennent alors des bouées lui permettant de garder la tête hors de la marée humaine de l’environnement urbain. En famille et avec des amis, elle sera plus ouverte aux discussions, s’étalant alors sur des sujets qui peuvent paraître peu important pour nous. Si l’on prend l’exemple d’une de ses obsessions, elle pourrait en parler pendant des heures sans se rendre compte du malaise qu’elle peut engendrer.

Les obsessions. Comme tout sujet ayant Asperger, Anastasia a des obsessions passagères passant alors des journées à s’intéresser au sujet pendant son temps libre. Nous avons noter des obsessions sur différents instruments et compositeurs, l’obsession principale étant alors la musique. Elle a donc appris par sa mère le piano, mais également par elle-même, le violon, le violoncelle, la guitare et l’ocarina. A chaque nouvel instrument maîtrisé, elle s’intéresse à un nouveau, sans toutefois abandonner radicalement les précédents. Aujourd’hui elle souhaite s’initier au koto ce qui lui donne une grande motivation pour obtenir son certificat à la fin de l’année et aller au Geidai de Tokyo qui propose des cours sur les instruments ancien.

Autre obsession, l'eau. Elle aime contempler l'eau. Plate, agitée, avec ou sans vague, dans un verre ou regardant la mer. Ses mères nous ont dit qu'elle pouvait passer une heure dans le bain à fixer l'eau et jouer avec. Ce n'est pas dangereux en soi tant que ne lui prend pas l'envie de s'essayer à l'apnée. Ne plus respirer est une chose qui l'angoisserait sûrement.

Nous travaillons alors sur son anxiété et son irritabilité qui surviennent en cas d’imprévu dans son quotidien. Anastasia a besoin d’une routine, d’habitudes et de rituels pour ne pas subir trop de stress et de fatigue. Si l’Université des Arts de Tokyo accepte son dossier, il lui faudra des contacts proches installés à la capitale ainsi qu’une à deux semaines d’adaptation pour la route à prendre de sa chambre universitaire à Nerima jusqu’à la faculté de musique sur le campus du parc d’Ueno. Nous pensons que ce changement lui sera bénéfique si elle arrive tout du moins à poser tous les repères nécessaires pour rendre la situation stable.

Anastasia éprouve toujours quelques difficultés lors d’interaction sociales mais elle a progressé pour paraître comme toute fille de son âge. Nous avons noté son manque de second degré, ayant alors du mal à comprendre certains traits d’humour ou diverses métaphores faites pendant nos séances. Elle prend souvent les choses au pied de la lettre, la mettant alors dans une situation d’incompréhension. Elle remarque quand elle s’est égarée quelque part mais sans savoir où, provoquant alors une certaine frustration et un renfermement sur elle-même.

Les interactions sociales et les efforts, faits par Anastasia, lui provoquent une grande fatigue. Elle peut alors avoir des nuits de douze heures, ou quinze, pour récupérer d’une journée intense en efforts. Si trop nerveuse, elle s’enferme dans sa zone de réconfort qui est une zone d’évasion via l’art. Anastasia peut alors passer beaucoup de temps à dessiner, jouer d’un instrument ou composer. Il est déconseillé de déranger ou d’interrompre brutalement un sujet atteint d’Asperger dans sa zone de réconfort. Cela pourrait le déstabiliser jusqu’à l’entraîner dans des états dépressifs. Cela l’amènera donc à être peu productif, le poussant à se juger plus durement. Le ramener alors dans sa zone de réconfort est primordial.

Dernier point : la motricité. Anastasia, comme tout sujet Asperger, peut avoir une mauvaise coordination des mouvements, la rendant alors maladroite. Cela n’est pas récurrent mais il faut veiller à ce qu’elle est bien en main, les objets qu’on lui tend par exemple.

Des progrès sont encore à faire, et il n’y a aucun traitement pour les sujets de ce trouble autistique, si ce n’est la patience et la compréhension. Il est nécessaire d’être disponible pour Anastasia en cas de crise ingérable par sa famille. Nous devrons également la guider vers un psychiatre si jamais elle continue ses études à Tokyo. “Les amis de mes amis sont mes amis” dit-on, donc un confrère de notre propre cercle lui donnera la confiance minimum pour se confier et accepter d’être suivie par un nouveau visage.

Si vous lui demandez son avis sur l'Incontestable, elle haussera des épaules bien souvent, le regard lointain et le visage neutre. Le sujet ne l'intéresse guère, le qualifiant alors d'ennuyeux, pianotant de ses doigts sur le bord d'une table. Elle pourra vous ressortir par coeur son cours sur le sujet si on lui pose la question, mais cela ne semble pas l'atteindre et elle n'a pas l'air de mesurer l'importance du système. "Mais ce sont les règles, et on suit les règles" dit-elle alors, consciente finalement de ce que cela implique.
Généré avec le formulaire
Junko T. Arakawa
Messages postés : 27
Inscrit.e le : 21/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Merci Kira pour le Kit ♥
posté
le Sam 5 Oct - 19:20
par Junko T. Arakawa
Trop choupiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

BIENVENUEEEEEE
Roméo Imoarai
Messages postés : 177
Inscrit.e le : 08/10/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
posté
le Sam 5 Oct - 19:54
par Roméo Imoarai
(re)Bienvenue ? Un passage pour te dire que j'ai aimé ta fiche et bon courage pour la suite !
Butch Akikazu
Messages postés : 92
Inscrit.e le : 18/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Asling (bientôt † on espère)
Autre:
posté
le Sam 5 Oct - 20:35
par Butch Akikazu
Re-bienvenue ? Bienvenue ? Loin du froid de décembre... 1362171446
Elle a l'air toute choupi, faut que je lise sa fiche en détail mais je passe déjà pour te souhaiter bon courage pour la validation o/
Kohaku Edo
Messages postés : 742
Inscrit.e le : 02/09/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Sam 5 Oct - 22:22
par Kohaku Edo
Bonne nouvelle tête du coup _o/
Anastasia Kitai-Meteïeva
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 05/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Lun 7 Oct - 2:25
par Anastasia Kitai-Meteïeva
Merci merci, ravie que la fiche vous plaise (une semaine qu'elle est prête Loin du froid de décembre... 1984817200)

Plus qu'à attendre l'avis le plus important, celui pour la validation Loin du froid de décembre... 128457956
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 546
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Ven 11 Oct - 18:57
par Seyfried H. Bellandi
Heyo Loin du froid de décembre... 1362171446

Jolie fichette que tu nous présentes là ! Pour moi c'est quasi tout bon sauf un détail pour sa maladie, si elle ne voit vraiment plus aucune couleur alors on parle d'achromatopsie. Je te laisse juste corriger ça puis ça sera bueno miss Loin du froid de décembre... 1362171446

(Désolé pour le temps de correction, c'est que tu tombes pile pendant la pause Loin du froid de décembre... 4158426957 gomen nasai)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Loin du froid de décembre... 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Loin du froid de décembre... 85277910
Anastasia Kitai-Meteïeva
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 05/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Lun 14 Oct - 14:54
par Anastasia Kitai-Meteïeva
Merci pour l'indication, j'avais fait diverses recherches pourtant, j'ai du loupé un truc pour la maladie génétique.  Loin du froid de décembre... 1752512782
C'est modifié sur les trois moments où j'en ai parlé, donc la fiche est prête Loin du froid de décembre... 2228361614

(oui je l'ai lancé une fois que j'avais eu les 15 posts avec Yume donc weekend juste avant les vacances du staff, mes excuses Loin du froid de décembre... 501520050  )
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 546
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
le Lun 14 Oct - 19:33
par Seyfried H. Bellandi
Ok top, ça marche !

Par contre (et c'est entièrement ma faute, donc je ne te le compte pas comme une 2e corrections Loin du froid de décembre... 1858451716) il manque Shukumei (il faut juste me dire ce qu'il lui est arrivé à ce moment là, peut-être rien du tout mais tout le Japon a été touché donc je te laisse checker les annexes si besoin) + une ligne pour expliciter un chouïa plus son opinion de l'Incontestable (elle en pense forcément qch, même si elle fuit mentalement la lettre - après tout, tout le monde a subi la propagande) Loin du froid de décembre... 2078551763

Prends ça comme une correction 1 bis, mea culpa. Pour te pardonner, il y a l'instant statistiques de Sif : le saviez vous ? Il y a statistiquement 68 petites Anastasia vivant sur terre Loin du froid de décembre... 3182035657

A ciao bon lundi, après ça ça sera vraiment tout bon miss juré rpeuh crachat par terre

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Loin du froid de décembre... 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Loin du froid de décembre... 85277910
Anastasia Kitai-Meteïeva
Messages postés : 4
Inscrit.e le : 05/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Lun 14 Oct - 21:08
par Anastasia Kitai-Meteïeva
J'avais déjà écrit ça pour Shukumei concernant Osaka, j'imagine que t'as du passé le paragraphe par mégarde, mais je t'ajoute quelques petits détails ici en gras :

"Ses mères s’inquiètent malgré leur sourire quand elle souffle ses seize ans, le jour de l’an 2110 à Moscou. Elles ne s’inquiètent pas seulement pour l’état de la ville qui se remet encore du Shukumei comme le reste du Japon, bien que leur arrondissement n’ait pas été trop touché car plus éloigné de la côte, même si les vents y ont été violents et la marée a bien inondé les deux tiers de la ville… Les Japonais sont formés depuis plus d’un siècle à ce genre de chose. L’ordre d’évacuation a été donné et la famille a occupé l’un des refuges de la ville prévue en cas de typhon. Une grande source d’excitation et d’anxiété pour Anastasia qui voulait voir la tempête de ses yeux et ne supportait pas d’être enfermée avec tant de personnes inconnues qui pouvaient la dévisager. Mais devant son gâteau là, au sein de la famille de “mamaso”, pendant que la maison était remise en état, elle ne semblait plus y prêter d’importance. Elle ne ressentait pas le même rapport à la mort que nous. Elle n’était pas plus touchée que ça par la disparition de millier de personnes. “Sans coeur”, “quelle honte”, “aucun respect” pourrait murmurer les passants en la voyant..."

Concernant son rapport à l'incontestable, avec asperger, on pense rarement aux autres choses qu'à ces obsessions mais c'est vrai qu'elle peut avoir un avis sur la chose :

Dans l'histoire, donc :

"Elle ne pense jamais à cette fameuse enveloppe rose, même quand parfois mamaSo et mamaKi en parlent. Elle préfère bien souvent revenir à sa musique et ses compositions qu’elle poste sur Youtube. C’est aussi une sorte d’auto-thérapie. Filmer ses mains jouant du piano ou du violon, enregistrer sa voix, poster des musiques composées via fruity loops, c’est comme ouvrir son univers au monde, leur dire “hey moi aussi j’existe, je ne suis pas si différente”... Si un jour l'Incontestable la marie, et bien c'est la vie non ? c'est comme ça. Elle hausserait des épaules et suivra les règles."

Dans le mental, j'ai ajouté un point d'observation :

"Si vous lui demandez son avis sur l'Incontestable, elle haussera des épaules bien souvent, le regard lointain et le visage neutre. Le sujet ne l'intéresse guère, le qualifiant alors d'ennuyeux, pianotant de ses doigts sur le bord d'une table. Elle pourra vous ressortir par coeur son cours sur le sujet si on lui pose la question, mais cela ne semble pas l'atteindre et elle n'a pas l'air de mesurer l'importance du système. "Mais ce sont les règles, et on suit les règles" dit-elle alors, consciente finalement de ce que cela implique."
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 546
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
posté
Hier à 23:20
par Seyfried H. Bellandi
Il me semblait bien avoir lu un morceau sur Shukumei mais j'ai eu un doute et en relisant en diagonale je n'ai pas trouvé le paragraphe, mais du coup ganz gut merci pour le c/c c'est top Loin du froid de décembre... 1362171446

Hellcome among us gurl, amuse-toi bien ici-bas Loin du froid de décembre... 2432113367

Pré-validation par Sey
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Loin du froid de décembre... 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Loin du froid de décembre... 85277910
Kaori Vanzine
Messages postés : 2971
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
posté
Aujourd'hui à 0:59
par Kaori Vanzine
Loin du froid de décembre... 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Loin du froid de décembre... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierLoin du froid de décembre... 50-50-2Earth WolfLoin du froid de décembre... 50x50-56504f9 Loin du froid de décembre... SvinLoin du froid de décembre... 3zm1 Loin du froid de décembre... Opol0Q6Loin du froid de décembre... FHZzEDvLoin du froid de décembre... 7Uxn8zPLoin du froid de décembre... 494ZUS0Loin du froid de décembre... 1553711497-50-50FTM 50x500Loin du froid de décembre... B50x50Loin du froid de décembre... 1553722908-no-50x50Loin du froid de décembre... 59e4Loin du froid de décembre... Logo_510Loin du froid de décembre... 190412122437274038 Loin du froid de décembre... RXqdRpDLoin du froid de décembre... Logo5010Loin du froid de décembre... VBL1j1M Loin du froid de décembre... 1559228694-50x50Loin du froid de décembre... Qlaa Loin du froid de décembre... IcoSC5050 Loin du froid de décembre... Bouton10 Loin du froid de décembre... Bouton15 Loin du froid de décembre... 1498954954-bouton-50 Loin du froid de décembre... Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !Loin du froid de décembre... DezgLoin du froid de décembre... 179wRemainsofhellLoin du froid de décembre... LsuvxJW