Nanami Gami
Messages postés : 37
Inscrit.e le : 30/10/2019
posté
le Mer 30 Oct - 23:45
par Nanami Gami
Hoshiro Nanami
“Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines.”
Informations générales
Nom : - Hoshiro
Prénom.s : - Nanami (Alias Angel)
ge : 25 ans et 02 Février 2086
Genre : Féminin
Origines : Japonaise
Activité : Chanteuse et bassiste du groupe L.I.O.M. il lui arrive encore de poser comme modèle et reverser ses gains de mannequin aux associations des victimes de Shukumei.
Sexualité : - hétéro
Avatar : Luka Megurine (vocaloid)
Réglement : - 👌 - Carme
Chemin Petite DC d’un Mr Chat
Autre : RAS votre honneur ! Ah ! Si ! Pardon ! Je suggérerais de lire le caractère avant le physique 🇲🇭 
Histoire - Citation
“Nanami…”

Écrit en kanji, il signifie “belle pousse”. Nanami aurait préféré “Lumière d’amour” ou “sept océans”. Le premier rappellerait l’attachement que ses parents avaient pour elle, et le deuxième, la liberté. Mais non… Déjà bébé, on l’avait destinée à devenir, une belle fleur sans odeur…

“Nanami.. ?”

Elle était encore petite quand elle avait détourné son adorable minois de la télévision et que sa mère lui avait demandé ce qu’elle voulait faire plus tard. Elle était encore jeune et innocente, les yeux brillants d’admiration quand elle regardait les chanteuses à la télévision. Peut-être que sa vie aurait été différente si elle avait dit “Je veux faire comme elle” au lieu de dire “Je veux être comme elle”. Comme elle… Elle était belle, mince, célèbre et populaire aux yeux de la mère. Elle était libre, gracieuse mais forte et sa voix transportait le monde pour la fillette. La mère y avait vu un signe. Son rêve de jeunesse, avorté, pouvait bien se réaliser, mais à travers la douce enfant.

“Nanami ! ”

Il fallait être jolie, il fallait être mignonne, et sourire sans trop parler. Laisser son imagination de côté, rester immobile, bouger un peu, ne pas cligner des yeux au moment de la photo. Elle portait des habits tous plus beaux les uns que les autres, mais en contrepartie, elle n’avait plus droit aux sucreries. Son seul caprice ? Apprendre à jouer de la musique. Sa mère ne le lui avait pas refusé. Après, tout, un talent en plus d’être belle, ce ne pouvait qu’être profitable.

“Nanaamiii !!”

Encore une fois, elle avait été vue jouant dans une publicité, ou posant pour un catalogue de mode. Au collège, il y avait deux catégories de filles selon Nanami. Celles qui méprisaient la jeune fille parce qu’elle était trop jolie, trop intelligente alors qu’elle ne se foulait pas trop en classe, et surtout trop populaire auprès de la gente masculine; et celles qui voulaient profiter de son rayonnement. Elles étaient rares, celles qui l’aimaient pour ce qu’elle était vraiment, si tant est qu’elle le montrait. De toute façon, elle n’était qu’une éponge qui absorbait les paroles, la musique, les émotions, une éponge qui ne se vidait jamais parce qu’elle n’en avait pas vraiment le droit. Une poupée, ça ne pleure pas, ça ne crie pas. Elle sourit...  Elle est jolie...Tout simplement.
Si elles savaient les sacrifices qu’elle devait faire, peut-être se seraient-elles montrées plus amicales ? Nanami en était venue à se faire vomir pour ne pas prendre de poids et garder sa taille de guêpe dont sa mère était si fière. Elle n’allait pas non plus dans les anniversaires, elle ne fréquentait pas les fast-foods, non. Il fallait entretenir son physique et faire des exercices régulièrement. Pour une gamine, au mental fragile, qui essaie de se sortir la tête de l’eau dans le cruel monde des adolescents, c’était un peu trop.
Un soir, pressée, avant un défilé, elle avait tenté de s’épiler avec un rasoir à la va-vite. La coupure lui fit mal. Un mal presque agréable. Si agréable qu’elle recommença, dans l’aine pour que ça ne se voit pas sur les photos. Une fois, deux fois, trois fois… Sa mère s’en rendit compte en lavant ses jeans tâchés de sang alors qu’elle n’était même pas dans sa période. Elle lui fit consulter un psychologue. Trop de pressions. Trop de critiques… Elle était fragile au fond la petite pousse. Et puis était-il normal qu’elle soit si fine à cet âge ?

“Mlle Hoshiro…?”

Ils avaient tous cette voix désolée quand les médecins devaient annoncer une mauvaise nouvelle. Ses parents avaient trouvé la mort dans un accident de voiture. Ayant une image à conserver en toute situation, elle avait attendu d’être seule pour pleurer. Devenue orpheline, à seize ans, elle était une marionnette dont on avait coupé les fils et qui devait réapprendre à marcher seule. A part sourire, être belle et attendre sagement d’être mariée que savait-elle faire ?

“Nami ?”

C’est son oncle, qui l’a recueillie chez lui. Un musicien un peu paumé qui avait vu ses rêves s’écrouler un à un et qui avait fini par sombrer dans la beuh. Elle était malheureuse et s’était enfermée dans la musique, sa musique… Elle était perdue en elle, dans sa tête... Elle était tout ce que LIOM chantait. Elle avait recommencé à se faire mal. Elle avait tenté d’en finir. Mais son oncle était là, et aussi perdu qu’il soit, il aimait trop sa nièce pour la voir s'autodétruire. Elle avait trop de talent pour le gâcher. Il était maladroit, il ne savait pas comment la guider. Alors ils firent un marché. Il lui apprendrait tout ce qu’il savait sur la musique, et lui enseignerait la basse, et en échange, elle continuerait le mannequinat pour lui payer sa daube. Elle accepta. Parce qu’être jolie, elle savait faire. Et la musique, c’était sa vie.

“Gamine”

Il n’était pas bien plus vieux qu’elle, il la toisait, il ne la prenait pas au sérieux. Mais elle était têtue. C’était eux, ou plus rien... Elle l’avait défié, ils avaient parié. Elle avait gagné. Et sous les encouragements des autres membres du groupe, Kai, le leader, avait finit par accepter sa présence à contre-cœur.
Tout juste après avoir abandonné sa deuxième année de licence de musicologie, elle intégra les LIOM, en temps que chanteuse et bassiste après la mort du précédent musicien. Dommage pour lui… Mais elle, elle ramenait sa voix d’ange au milieu de cet univers viril. Ils s’étaient vite rendu compte qu’elle était une passionnée, et une travailleuse acharnée. Le genre de personne à se faire saigner les doigts jusqu’à ce qu’elle connaisse un riff par coeur. Les cours et les études, ce n’était pas pour elle, elle n’était ignare, et encore moins idiote, mais elle préférait de loin user sa voix et ses doigts lors de répétitions, qu’user son fessier et ses oreilles à écouter de la théorie inutile selon elle. Elle arrêta le mannequinat et ne s’en porta que mieux. Elle reprenait goût à la vie, et semblait elle-même se découvrir.

“Angel”

Sur scène, elle étendait enfin ses ailes de liberté. Enfin, elle rayonnait. Ils étaient cinq. Comme les doigts de la main. Et si elle était l'auriculaire parce que dernière arrivée, et plus petite et fine du groupe, Kai, le leader était l’index, pour leur montrer le chemin. Les autres, ils avaient qu’à se battre pour les trois autres doigts. Elle les aimait, et ils s’étaient faits à la présence délicate de la demoiselle, veillant sur elle comme une meute de chacals sur un os rongé. Hebi, un des membres du groupe, avait vite comprit qu’elle ne mangeait pas comme il fallait. Il s’était rapidement mis à surveiller ses portions de nourriture, et limiter ses accès aux toilettes après manger. Il l’avait vue une fois flancher avant une répète, et ne tenait pas à ce que ça arrive encore. Il en avait parlé à Kai. Elle s’était faite gronder. Il lui avait fait peur. Mais elle avait fini par comprendre, qu’au fond, il était brusque avec elle parce qu’il tenait à elle au moins autant que les autres membres du groupe. Et ça, même s’il avait assuré le contraire à son entrée dans la bande. Alors à Noël, elle lui avait offert un pendentif. Un cœur. Son cœur, celui d’une petite sœur. Il l’avait appelée son ange et depuis ce moment, elle se faisait appeler Angel sur scène.

“Angel…”

Comme de nombreux Japonais, Shukumei l’ébranla. Son oncle avec qui elle vivait entre deux ou trois nuits chez l’un ou l’autre des membres, avait été gravement blessé. Complètement chamboulée et désorientée, elle s’était roulée en boule dans un coin de son appartement saccagé. Elle se souviendrait toujours du visage inquiet de Kai quand il avait débarqué chez elle pour voir si elle allait bien. Elle n’avait jamais été aussi soulagée qu’à ce moment-là. Heureusement, à part son oncle devenu handicapé, aucune perte dans son entourage proche n’était à déplorer.

“Angel-san !”

Elle s’était longtemps demandée après Shukumei comment elle pouvait venir en aide à ses victimes. Elle avait mal quand elle voyait ces gens en manque de soin, de logement… Ces enfants en mal de parents… Elle n’avait ni les connaissances médicales pour apporter son aide, ni assez de place chez elle pour accueillir tous les malheureux. Tout ce qu’elle pouvait proposer, c’était une aide financière. L’idée lui vint finalement de son oncle. Servir de modèle à nouveau et reverser ses gains dans des associations. Une noble cause en comparaison avec ce qu’elle avait pu faire jusque-là : gonfler la vanité de sa mère ou payer la daube de son oncle, qui depuis s'était calmé. Un acte qui à ses yeux trouva encore plus d’importance durant l’épidémie. Travaillant avec acharnement, elle ne posa pas plus de questions sur le bug (ou expérience) de l’Incontestable. Et celui-là, s’il pouvait l’oublier, elle n’en serait pas mécontente… Ou au pire, la marier avec un membre du groupe…

Physique
Ils avaient allumé la scène encore une fois. Rentrée chez elle, Nanami n’avait pas attendu avant d’aller se glisser dans sa salle de bain. Retirant son téléphone de sa poche arrière droite, elle lança sa playlist. Et tout en se dandinant au rythme de la musique, elle retira les chaînes accrochées à son jean au niveau des hanches et balança ses bottes. S’asseyant sur le rebord des waters, elle massa un instant ses pieds meurtris par ses chaussures. Ses ongles, toujours vernis brillaient sous la lumière du plafonnier. Elle grimaça un court instant, tordant ses lèvres pleines. Il fallait “souffrir pour être belle”… Soupirant, elle se demanda quand elle arrêterait enfin de se préoccuper de son apparence. La jeune femme prit un certain temps pour retirer les boucles et lanières de cuir qui avaient complétées sa tenue de rockstar pour la soirée. Tantôt ange, tantôt démon, elle aimait bien alterner les styles en fonction des chants qu’ils présenteraient. Le reste de ses habits rejoignit la corbeille à linges sales, déjà débordante, plus rapidement. Elle haussa ses frêles épaules et s’avança sous la douche.

L’eau brûlante coulant sur sa peau de soie lui fit un bien fou. Elle emportait avec elle les petits mais délicieux tracas de la scène, les muscles fins de ses bras se détendirent et elle soupira d’aise avant de passer ses doigts effilés dans ses cheveux rosés. Cadeau génétique de sa mère. Elle les sentait alourdis par l’eau. Ouvrant ses yeux couleur d’aigue-marine, elle fronça les sourcils. En général, elle les sentait plutôt frôler la courbure de ses reins… Pas lui caresser l'arrondi parfait de son fessier. Cherchant dans sa tête, elle finit par se rendre compte qu’elle avait oublié de retirer ses extensions. D’un “clip”, elle les retira, les pressa pour en chasser l’eau, et les posa sur le bord du lavabo. Sa tête lui parut soudainement plus légère. Elle prit le temps de savonner sa peau épilée, un “caprice” pour ne plus avoir à utiliser un rasoir. Elle s’était fait trop de mal déjà pour être tentée de s’en faire à nouveau. Passant une main entre ses cuisses, elle caressa distraitement les légères protubérances de sa chair. Là, entre les plis de l’aine, se trouvaient de nombreuses cicatrices, certaines, à peine des traits blafards sur sa peau d’ivoire, et d’autres, plus épaisses vestiges de blessures qui avaient mal cicatrisés. Partie détestée de son anatomie, elle en était si complexée qu’elle avait barré l’entrée de son jardin secret.

Quand enfin elle éteignit le robinet et se décida à sortir du bac à douche, elle croisa son reflet dans le miroir. Elle jeta un coup d’œil critique à sa petite silhouette avant de palper son corps, ses seins ronds, son ventre plat, ses larges hanches qui ressortaient légèrement… À la recherche du moindre bourrelet disgracieux. Elle n’en avait pas spécialement l’énergie ce soir-là, mais s’il fallait éradiquer un pet de graisses, elle était bien capable de se faire une session squats/abdos/cardio complète. Un physique, dit-parfait, ça s'entretenait. Tous les jours. Non, rien d’alarmant à signaler. Pour être certaine qu’elle n’avait pas grossi, Nanami monta sur sa balance, et poussa un petit soupir de soulagement et sourit à son reflet, dévoilant son yaeba. Non, rien a signaler. Si elle avait  pris du poids depuis qu’elle avait intégré les LIOM, cela faisait désormais plusieurs années qu’elle s’était stabilisée au même poids. Et sa balance, sa meilleure amie, affichait toujours un chiffre compris entre quarante-sept kilos et des poussières, et moins de quarante-neuf. Pour son mètre soixante, son IMC restait convenable. Si elle était toujours très mince, elle n’était plus la jeune fille à la limite de l’anorexie qu’elle avait été durant son secondaire.

Caractère
LIOM, après chaque représentation, trouvait le temps de se rapprocher de leurs fans pour boire un verre ou même juste discuter, et prendre des selfies avec eux. Kai était déjà assis sur le bord de la scène, et ses autres compagnons en faisait de même. Angel, elle, elle sautillait encore sur la scène en direction de leurs affaires. Elle voulait juste déposer ses protections de doigts en silicone et prendre son téléphone portable. Autant leurs fans aimaient prendre des photos avec eux, autant elle, elle adorait prendre des photos du groupe pour remplir le blog de LIOM et contribuer à leur donner une belle image. Puis, voulant descendre de la scène, elle eut la surprise de se faire soulever par le batteur du groupe et se faire déposer en douceur sur le sol. La jeune femme eut un rire angélique. Et tout de suite après, on commença à se presser autour d’elle pour une photo, un compliment ou même lui proposer de boire un verre.

Aux yeux du public, Angel avait tout d’une princesse. Elle était parfaite. Elle était douce et agréable dans ses propos, adorable dans ses mimiques, charmeuse sans avoir l’air dans ses manières. Une poupée toute kawaï qui sourirait autant avec les yeux qu’avec la bouche. Même après cinq ans, on s’étonnait encore de voir une telle douceur au milieu de… Du reste du groupe. Angel, contrairement aux autres membres, était une personnalité à suivre. Devant les cameras, et ses soupirants, elle prétextait un mode de vie sain pour expliquer pourquoi elle ne “buvait pas d’alcool”. “Un esprit sain dans un corps sain” ; “Mon corps est un temple” telles étaient ses devises pour masquer une vérité, pour elle, bien pénible. La princesse de LIOM ne supportait pas l’alcool et encore moins le cannabis. Combien de fois s’était-elle retrouvée complètement perchée après avoir bu une demi-coupe de champagne ? Combien de fois avait-il fallu à Kai ou autre de la porter après une de leurs nombreuses soirées parce qu’elle savait à peine mettre un pied devant l’autre et draguait tout ce qui passait à sa portée parce qu’elle avait un peu trop forcé sur son seul cocktail de soirée ? A force, les garçons en étaient venus à jouer à Chifoumi pour savoir qui aurait sa charge si elle devait boire, et à surveiller tout ce qu’on lui offrait à consommer après chaque concert, envoyant valser plus loin les malotrus qui auraient l’idée de penser que “partager une petite bière ensemble n’aurait aucune incidence sur le régime de la belle Angel”. La bonne blague. Le batteur en avait presque des sueurs froides...

Alors qu’elle prenait une photo avec une fan, son portable indiqua à Angel qu’elle avait reçu un mail. En le regardant, elle vit qu’il s’agissait d’une nouvelle proposition pour un catalogue de lingerie. Elle eut une moue boudeuse et à la question de son admiratrice, elle ne se cacha pas et lui expliqua ce qu’il se passait “réellement”.

Angel, bien que modèle ne posait jamais en petite tenue. La raison selon elle ? Un corps s’était sacré, et elle souhaiterait que son futur époux ou sa future épouse soit la seule personne à pouvoir en profiter. Elle se disait juste désolée de ne pouvoir répondre par l’affirmative à ce nouveau contrat. Pourtant, le sujet avait été abordé de nombreuses fois. Malgré cela, elle continuait de recevoir des propositions, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Pour le groupe qui ne croyait pas à son histoire d’incontestable, c’était juste de la pudeur excessive. Après tout, elle s’était toujours montrée mal à l’aise, même avec eux quand il fallait parler de rapport sexuel, de plaisir, ou même de maillot de bain. Angel pouvait se montrer si touchante dans sa pudeur et se montrer si exemplaire pour les pro-incontestable. Elle était si pure dans sa manière d’exprimer les choses cette Angel. Mais au fond, Nanami tenait juste à garder à cacher ces horribles cicatrices entre ses jambes. Et si pour cela, elle ne devait connaître aucun plaisir, “qu’il en soit ainsi”, pensait-elle.

Les faiblesses de Nanami, et encore pas toute, il n’y avait que ses proches qui en avaient conscience. Ils la savaient fragile et instable sous sa bienveillance et ses airs continuellement joyeux. Ils savaient que même si Angel souriait, Nanami, elle pouvait bien pleurer, recroquevillée au fond d’elle-même et qui n’attendait qu’une occasion pour se flageller. Une critique sur son apparence pouvait la faire retomber dans ses vieux travers, et le groupe qui avait lutté avec elle pour qu’elle ne sombre pas dans l’anorexie se mettait à la surveiller.

Après avoir passé encore un peu de temps avec le groupe, il fut temps pour Nanami de rentrer. Elle se rapprocha de Kai et déposa un baiser sur sa joue, lui disant qu’il était l’heure pour elle de s’en aller. Angel avait en général un emploi du temps un peu plus chargé que les garçons entre les shootings, les répétitions et les représentations alors quand elle pouvait, elle rentrait un peu plus tôt pour se reposer avant ses longues journées. La jeune femme ne se ménageait pas souvent, et quand elle avait du temps libre, il lui arrivait encore de remplir le blog, la page youtube du groupe ainsi que son instagram de nouveaux statuts sur le groupe. À ses yeux, l’image du groupe était aussi importante que la sienne, et perfectionniste comme elle l’était, Nanami ne mettait que le meilleur de LIOM.

Ryuku Gami
Messages postés : 75
Inscrit.e le : 17/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Nanami ♥
Autre:
posté
le Mer 30 Oct - 23:53
par Ryuku Gami
Bienvenuuue et bon courage pour ta validation jeune musicienne aux cheveux roses =D
Kai Preciado
Messages postés : 26
Inscrit.e le : 25/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 31 Oct - 0:02
par Kai Preciado
*Roule une pelle à la chanteuse de son band*

Hâte que tu sois validée mon ange ♡
Nanami Gami
Messages postés : 37
Inscrit.e le : 30/10/2019
posté
le Jeu 31 Oct - 1:11
par Nanami Gami
Merci gérant de bar aux cheveux couleur gazon “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 2631673787

Kaaaiiiiii ! ♥ *le serre fort contre elle* Hâte que tu le sois aussi ♥
Kohaku Edo
Messages postés : 770
Inscrit.e le : 02/09/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
posté
le Jeu 31 Oct - 1:14
par Kohaku Edo
Bonne nouvelle tête, Nanami!
Joséphine Vian
Messages postés : 128
Inscrit.e le : 29/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Feriel L. Al-Kamar
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Shooting Star
posté
le Jeu 31 Oct - 11:34
par Joséphine Vian
Je suis amoureuse putain ! Nanami est “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 3998388675
Armin Rey
Messages postés : 3134
Inscrit.e le : 02/07/2016

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jin Rey
Autre:

★
posté
le Jeu 31 Oct - 16:11
par Armin Rey
Bienvenue Angel ! je l'adore déjà.

Bonne validation !
Carmine S. H. Bellandi
Messages postés : 1777
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
Buldozer diplomate
Buldozer diplomate
posté
le Sam 2 Nov - 0:08
par Carmine S. H. Bellandi
Rebienvenue par ici didon. “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1353670443

Alors que dire : je. Surkiffe. “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 3859597877
Déjà bien ouej pour la construction de l'histoire autour de la façon dont on l'appelle, c'est honnêtement très stylé comme façon d'amener un récit. Puis cette petite pousse bien trop cute et si bien construite, ohlala. Je suis sous le charme. Et mention spéciale à la façon dont tu as intégré Shukumei avec les dons aux victimes, je. “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 428445822

J'ai absolument rien à redire sur le fond, tout est nickel. Pour la forme attention aux accords, c'est la petite faute qui revient le plus. J'te mets la liste qui va bien en dessous, dès que ce sera corrigé on sera bueno :
on l’avait destiné
Peut-être que ça vie aurait différente > manque un mot je crois
qu’elle n’en avait pas le vraiment droit > petit inversement
Nanami en était venu
qui l’a recueilli
Il l’avait vu
Elle s’était fait gronder
Il l’avait appelé
Complètement chamboulé et désorienté, elle
Kai était déjà assit
s’était-elle retrouvé complètement perché
les garçons en étaient venu
un emploi du temps un peu plus charger
pour être tenté
à peine des traits blafard
qu’elle n’avait pas grossit
un petit soupire
Non, rien a signalé
Si elle avait prit

Dernière ligne droite ! “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:
Nanami Gami
Messages postés : 37
Inscrit.e le : 30/10/2019
posté
le Sam 2 Nov - 0:28
par Nanami Gami
“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 428445822

Je suis trop émue je suis vraiment trop contente qu'elle vous plaise T^T

Merci Chef Cali, les corrections sont faites “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1362171446

Carmine S. H. Bellandi
Messages postés : 1777
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
Buldozer diplomate
Buldozer diplomate
posté
le Sam 2 Nov - 0:31
par Carmine S. H. Bellandi
“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 2343467211

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-Chevalier“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 50-50-2Earth Wolf“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 50x50-56504f9 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Svin“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 3zm1 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Opol0Q6“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) FHZzEDv“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 7Uxn8zP“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 494ZUS0“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1553711497-50-50FTM 50x500“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) B50x50“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1553722908-no-50x50“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 59e4“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Logo_510“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 190412122437274038 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) RXqdRpD“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Logo5010“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) VBL1j1M “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1559228694-50x50“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Qlaa “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) IcoSC5050 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Bouton10 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Bouton15 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 1498954954-bouton-50 “L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) Dezg“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) 179wRemainsofhell“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) LsuvxJW“L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.”(Terminé ! ) X7N7iNX