Rajaa Rehan
Messages postés : 216
Inscrit.e le : 12/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
La Rose des Sables
posté
le Jeu 12 Juin - 22:04
par Rajaa Rehan
« Rehan Rajaa »

« You can call me Rage. »

You can call me Rage. [Terminé] 403426RajaaRehan
Generality
Nom ;; Rehan
Prénoms ;; Rajaa, Nassim, Kouya
Âge ;; 22 ans (06/01/2088)
Sexe ;; Masculin
Origines ;; Arabo-japonaise
Activité ;; Hôte dans un host club de Tokyo.
Sexualité ;; Compliquée... Disons bisexuel pour faire simple. (il est plutôt "nipponsexuel")
Avatar ;; Kassim, MAGI the labyrinth of magic (by Temari)
Règlement ;; Validey - Fon'Dada
Chemin ;; J'ai déjà un compte. :'3
Commentaire ;; Je veux épouser l'Incontestable ! o/ *sort*


Your story

C'est dans le foyer de deux femmes que je suis né, à Mashiko, dans la préfecture de Tochigi. Hitomi et Monoe Rehan, encore un de ces couples désignés par l'Incontestable qui ne se soucie guère des intérêts, des sentiments ou même de l'orientation sexuelle des gens dont il a le contrôle. Enfin, une chance pour mes deux mères, elles ont vite appris à s'aimer l'une l'autre, à accepter leurs qualités et défauts respectifs, faisant de leur mariage une union saine et solide. Le seul problème restait la procréation... Comment procéder ? La fécondation in vitro ? Oui mais qui porterait l'enfant ? La question fut disputée autour d'une partie de Jan-Ken-Pon, le traditionnel pierre-feuille-ciseaux, et finalement, il fut décidé que la jeune Monoe enfanterait la première.

Après une longue année de démarches, de visites, de paperasses inutiles jetées au fond d'un tiroir et de crises de nerfs, les deux jolies nippones eurent leur premier enfant. Quelle ne fut pas leur surprise alors de voir arriver dans la famille un beau bébé basané, bien différent de ses deux mères. En effet, au contraire des deux femmes qui m'ont élevé, correspondant chacune au parfait cliché de la femme japonaise, j'avais le teint mat, les cheveux épais et en grandissant, une taille nettement supérieure à celle des asiatiques. Ça n'a jamais dérangé ma mère biologique, ayant elle-même de lointaines origines arabes, d'où son nom de famille, Rehan, « les portes du Paradis ». On me donna donc un nom arabe, Rajaa, choisi par Monoe elle-même. Elle ignorait alors complètement que ce prénom qui lui plaisait tant était en réalité un nom de fille. Je mettrai ça sur le compte de ses très lointaines origines arabes... De toute façon, la plupart des gens l'ignorent, et puis, c'est vrai que c'est un joli nom... Rajaa signifie « désir », à croire que j'étais prédestiné à mener la vie que je mène aujourd'hui.

Enfant, j'ai toujours été plus proche de ma mère biologique, ce qui paraît plutôt normal en soi. C'était elle qui me donnait le bain, brossait mes longs cheveux bruns et me bordait le soir. Je ne pouvais m'empêcher d'admirer la beauté de ces deux femmes énergiques et humbles qui m'avait donné leur force et leur amour. Leurs fins cheveux noirs, leur peau d'un blanc de lys et leurs yeux effilés qui évoquaient les yeux d'une biche ou la queue d'un pinceau de calligraphie... Les voir ensemble ne pouvait que susciter l'admiration. Elles semblaient toutes deux sorties d'une vieille estampe japonaise, avec leurs chignons, leur silhouette gracieuse et leur élégance de geishas. Je faisais tâche à côté d'elles... Et parfois, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver une honte singulière, refusant d'être vu avec elles, de peur de les mettre dans l'embarras.  

« Rajaa ? Mais, qu'est-ce que tu as fais à tes cheveux, enfin ?
- Je les ai teint... avec du henné. J'aimais bien la couleur. Le rouge, me va mieux, non ? »

J'avais toujours en moi cette rancœur contre moi-même d'être né sous le toit de ces deux superbes nymphes, moi qui n'était bon qu'à attirer les ennuis, même pas doué à l'école et pas bien plus joli. Il était donc normal que mes parents choisissent d'avoir un deuxième enfant pour compenser l'échec du premier... C'est ce que je me disais, et bien sûr j'avais tort. L'arrivée d'une petite fille, aussi parfaite que les délicates  Monoe et Hitomi, ne les empêchèrent en aucun cas de m'aimer. La jolie Yuriko ne m'avait pas remplacé dans leur cœur mais au contraire resserré les liens qui nous unissaient de par sa simple présence. Nous étions une famille heureuse et soudée, toujours à l'écoute des uns des autres. Alors pourquoi n'étais-je pas heureux ? Pourquoi étais-je incapable de trouver ma place dans cette sublime estampe japonaise ? Parce  qu'il n'y a aucune place pour un bâtard comme toi !  C'est vrai, je suis un enfant du désert, le seul garçon d'une famille d'adorables nippones qui ne connaîtra jamais son père biologique... J'éprouvais de plus en plus le besoin de quitter cette maison à l'atmosphère pourtant si chaleureuse. L'amour sans borne que je vouais à ma petite sœur m'empêcha un moment de quitter le nid familial, mais dès que j'eus atteint l'âge de 17 ans, je pliai bagage pour Tokyo. Je m'étais juré de sortir de leur vie et de ne plus y remettre les pieds tant que je n'aurais pas prouvé ma valeur, je voulais à tout prix qu'elles puissent être fières de moi... Et pourtant, dès que j'en avais l'occasion, je retournais me réfugier dans le cocon qu'elles avaient fabriqué avec tant de soin. Quel plaisir de retrouver à chaque fois cette même atmosphère si calme et apaisante. Cette sensation que quelqu'un tient à vous et vous accueille toujours avec chaleur, même lorsque ce n'est pas prévu.

« Rajaa-kun ! Comme tu es beau, laisse-moi te prendre dans mes bras. »

C'est uniquement grâce à toi si je suis devenu si beau... Parce que tu m'as aidé à y croire, tu me l'as répété tant de fois. Mais jamais je ne serai aussi beau que toi, Hitomi.

« Rajaa, mon trésor... Tu te décides enfin à sortir de ta cachette. Alors, comment, ça va, les études ? »

Tu devrais lui dire Rajaa. Tu ferais mieux de lui dire qu'il y a longtemps que tu as arrêté tes études, que tu bosses dans un club d'host presque tous les soirs et qu'il t'arrive de voler et même de te prostituer pour arrondir tes fins de mois... Mais tu ne le feras pas, tu en es tout simplement incapable, parce que tu ne veux pas décevoir cette femme, la femme qui t'as mis au monde. Cette femme trop parfaite pour être ta mère.

« Tout va bien, maman. »

Un jour, je te le promets, je ne me cacherai plus.  Un jour tu seras fière de moi.

« Va voir ta sœur, elle est dans sa chambre. »

Ma petite sœur, tellement plus douée et maline que moi, en tout point semblable à sa mère biologique, la belle Hitomi. J'ai toujours eu un faible pour cette petite aux joues roses qui aimait tresser mes longs cheveux ondulés et me réveiller la nuit quand elle avait peur des monstres et des cauchemars qui habitaient sa chambre rose de petite fille sage. Elle pouvait faire de moi ce qu'elle voulait, j'étais faible et cédais à ses moindres caprices, juste pour le plaisir de voir ce sourire d'ivoire qui creusait des fossettes dans ses joues de poupées, cette étincelle pétiller au fond de ses prunelles d'encre, sous ses paupières rieuses. Oui, j'ai toujours été un grand frère faible... Et un chouïa sur-protecteur.

« Oh, aniki ! T'es rentré quand ?
- Encore en train de lire du yaoi, à c'que j'vois... Pourquoi tu ne sortirais pas te trouver un vrai copain ?
- Ha ha ha, parce que toi tu as une copine, peut-être ?
- Non, j'en ai sept.
-Sept ?! Tu t'fous d'moi ! Qu'est-ce que ça peut bien t'apporter d'en avoir autant ?
- Eh bien, j'en ai une pour chaque jour de la semaine. »

Ne t'en fais pas, Yuriko, je ne suis qu'un menteur... Sept, c'est le nombre de clients auxquels je dois rendre visite cette semaine. Hommes, femmes, j'accepte toutes les fantaisies sans distinction. Un client est un client, et avec l'Incontestable qui veille, les clients sont rares. Les maris infidèles et femmes en recherche d'aventure sont punis, et moi je reste sur ma faim. Heureusement, je n'ai pas à faire qu'à ce genre de cas de figure, considérés comme illégaux. Bien souvent, ce sont des couples qui font appel à moi, ou bien parce qu'ils en ont reçu l'ordre par l'Incontestable qui, à la manière d'un dieu moqueur, aime se jouer de ses créations en se livrant à des jeux sordides, les condamnant à exécuter toutes sortes d'actions humiliantes, ou alors parce qu'ils en ressentent le désir, estimant que l'expérience pimentera un peu leur vie de couple. J'ai parfois du mal à comprendre ce qu'il y a de si excitant à faire ce genre de choses, mais tant que c'est payé, ça me convient.

Le deuxième type de clients auxquels je suis confronté, ce sont les célibataires. Et parmi eux, Alyosha, jeune immigré russe de dix-huit ans. Il est mon client le plus régulier et malgré son âge, il semble persuadé que je suis l'homme de sa vie... C'en est consternant. Le bel Alyosha, avec son accent prononcé, ses cheveux d'or et ses grands yeux dont la couleur évoquait celle du miel, aurait aisément pu s'attirer les regards de bien des femmes. Alors pourquoi jetait-il son dévouement sur quelqu'un comme moi ? A toujours me répéter que j'étais sa rose du désert et que s'il n'y avait pas cette foutue loi, il m'aurait épousé depuis longtemps... Tu parles.

« Je t'aime, Rajaa.
- Je t'ai déjà dit de pas m'appeler par mon prénom... Et tu perds ton temps, j'fais ça que pour l'argent. »

Peut-on vraiment désirer une personne au point de tout lui céder ? Pourrais-tu t'afficher au bras d'un bâtard sans père et d'une prostituée, Alyosha ? Je sais que tu es sincère, mais je ne suis pas comme toi...

« Et comment veux-tu que je t'appelle ?
- Tu peux m'appeler Rage. »

On ne peut pas aimer quand on ne s'aime pas soi-même. Je l'ai compris il y a bien longtemps. Je suis de ces gens qui ne retrouvent leur chemin qu'au milieu du désert, et pourtant incapable de trouver leur repère dans la ville la mieux indiquée... Je suis Rage, l'enfant bâtard du désert, toujours en colère contre lui-même et contre la mère nature bien peu clémente. Tu m'as fais naître dans la mauvaise famille, je n'ai aucun repère, je me sens comme un poisson qu'on aurait sorti du fleuve, j'étouffe, tu comprends ?!

« Je ne désire que toi... »

Et moi, qu'est-ce que je désire ? Moi, le seul homme d'une famille de femmes ! Pas étonnant que je ne sache pas m'orienter ! Quand on a que des femmes pour modèles, on a forcément des envies féminines... Et regardez-moi aujourd'hui ! Une vraie pute... Je me travestis dans des bars d'hôtes, je me sens constamment à fleur de peau, pire qu'une femme pendant ses règles. Et je mens, je mens à tout le monde, à ceux que j'aime et surtout à moi-même. Je n'éprouve aucune attirance particulière ni pour les hommes, ni pour les femmes... J'ignore qui je suis, ce que je cherche. Je veux simplement être quelqu'un de bien, quelqu'un de confiance, peut-être. Pourquoi est-ce que même les choses les plus simples me paraissent si compliquées...? Si on me marie à quelqu'un, est-ce que j'aurais la force de ma mère et pourrai apprendre à l'aimer ? Est-ce qu'il m'aimera et m'aidera à m'aimer...? Ou bien suis-je condamné à rester à jamais ce garçon du désert en éternel pèlerinage, cherchant un indice, une signification à son existence alors qu'il se moque des personnes qui l'entourent, jouant le fier, frôlant même l'arrogance pour ne pas montrer à quel point il est perdu ?  


Your character
Rajaa est un de ces êtres charismatiques et un poil manipulateur, amoureux des belles lettres et du théâtre, qui s'exprime avec un ton et des gestes qui ne peuvent que retenir l'attention. Direct, il n'est pas du genre à mâcher ses mots et c'est volontiers qu'on fait silence pour l'écouter parler, bien qu'il est vrai que, souvent hypocrite et charmeur, il est également ce genre d'homme qui se sert de ses talents d'orateur pour séduire son public. En effet, Rajaa est de ceux qui disent aux gens ce qu'ils veulent entendre de sorte à pouvoir les utiliser à sa guise. Conscient de ses charmes et talents, il est plutôt fier, peut-être même un peu snob par moment, et ne supporte pas qu'on s'oppose à lui, qu'on remette en cause son autorité ou son jugement. Son péché mignon ? Avoir raison. Et plus encore, avoir le dernier mot, il n'en faut pas plus pour qu'il jubile. S'il paraît souvent insolent et désintéressé, il peut néanmoins faire preuve d'un profond respect pour les gens qu'il estime dignes de confiance. Il aspire à la popularité et au pouvoir et c'est une des raisons pour lesquels il aime être vu richement vêtu, paré de nombreux bijoux qui sont tant de signe d'épanouissement financier. Certes, il est loin d'être riche, mais il aime laisser penser le contraire. Ayant un talent notable pour l'économie, il est du genre à user de toutes les magouilles pour économiser le plus petit centime, ce qui ne fait pas de lui un avare pour autant, au contraire, il a même tendance à offrir plus que ce qu'il n'a. Il est très doux avec les enfants, étant très axé sur la famille et protecteur.

S'il a souvent fière allure et un sourire ironique, ce n'est qu'un masque qu'il s'est fabriqué pour ne pas avoir à montrer ses défauts et faiblesses dont il a parfaitement conscience. A commencer par sa jalousie maladive; Rajaa est jaloux de tout, de tout le monde, tout le temps, il veut impérativement ce que lui n'a pas et qui lui fait tant envie chez les autres, quitte à tout faire pour obtenir ce qu'il désire, juste pour se prouver qu'il vaut mieux que telle ou telle personne. Ensuite, son désintérêt peut vite le rendre agaçant. C'est un jeune homme indécis, il n'aime pas spécialement les hommes ou les femmes et ce manque total de sentiments ou d'une quelconque attirance en fait un objet de désir à sens unique et de grande frustration. Mais ça, Rajaa s'en moque, il se moque de bien des choses à vrai dire. La vérité c'est qu'il souffre de cette recherche de lui-même, cette envie permanente de reconnaissance et ce besoin de se faire respecter. Il se sent constamment comme un orphelin à la recherche de ses origines et son absence de passé l'empêche bien souvent de se tourner sereinement vers le futur. Il a beau se montrer plutôt talentueux au lit, il est loin de l'image qu'on se fait du parfait amant et a plutôt tendance à briser les cœurs. Beaucoup d'ailleurs se sont laissés prendre au jeu de cet habile marionnettiste, charmés par ses sourires, ses mots et son corps svelte et se sont bien vite trouvés déçus une fois son masque d'hypocrite tombé.


Your physical
Question physique, on ne peut pas vraiment dire que Rajaa soit réellement désavantagé. Sa peau brune évoque la chaleur du soleil et les dunes, ses cheveux sont longs jusqu'aux reins, d'un rouge sombre, celui des roses fanées et du sang et forment de fines dreads auxquelles il aime parfois accrocher des perles, de petits anneaux ou autres accessoires. Oui, Rajaa est l'élégance et l'exotisme jusqu'au bout des dreads. On le voit pratiquement toujours un cigare planté au coin des lèvres et une expression désinvolte, voire hautaine, sur le visage. Il a également pour habitude de souligner ses beaux yeux couleur ambre d'un trait de khôl et porte également de nombreux bijoux aux oreilles, autour du cou, des poignets et chevilles. Il aime afficher des signes extérieurs de richesse et le tintement de ses nombreux accessoires l'apaise, en quelque sorte. Il n'est pas excessivement grand mais passe déjà pour un géant aux yeux des japonais qu'il croise au quotidien. Sa silhouette élancée, ses jambes fines et ses hanches marquées font de lui un parfait mannequin, cela dit, rares sont ceux, à l'exception de ses clients, à voir son corps et ses nombreux atouts. En effet, Rajaa est un amateur de vêtements amples, style bohème, qui lui rappellent ses origines lointaines. Vous l'aurez compris, par son apparence, Rajaa laisse transpirer l'orient qui coule dans ses veines, au fond de ses yeux d'or et sous sa peau satinée aux parfums d'encens, de miel et d'épices. Cependant, il ne porte pas que des vêtements qui camouflent ses formes superbes d'incube; les habitués de l'host club dans lequel il travaille peuvent se vanter de l'avoir vu plus d'une fois affublé de costumes sexy, restant dans le thème des mille et une nuits, drapés translucides et tissus vaporeux de danseuse arabe, laissant entrevoir un ventre plat, percé d'une perle d'or, des mains et des pieds délicats et un torse viril malgré sa finesse. Vu comme ça, Rajaa est la perfection incarnée. Le visage d'un ange et le corps d'un dieu, presque dénué de tout poil (excepté quelques zones stratégiques), cet homme semble bien trop beau pour être vrai, mais, il y a un mais, Rajaa a aussi ses petits défauts. Si on ne peut pas se tromper quant au sexe de ce jeune homme au premier abord, l'étranger aime les attraits féminins, le vernis à ongles, les parures et le parfum, bien qu'il n'en soit pas encore au stade du travestissement. Également, Rajaa porte rarement des sous-vêtements, n'appréciant pas particulièrement la sensation d'étroitesse qu'ils lui procurent. Son petit secret honteux ? Son goût démesuré pour les kigurumis. Il en a toute une collection et adore les porter pour dormir, pour les rares nuits où il ne garde pas sa tenue d'Adam, ou pour flemmarder. Il aime plus que tout la sensation de flotter dans ses vêtements et c'est certainement la raison de cette addiction peu commune.


Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Jeu 12 Juin - 22:06
par Invité
Re-bienvenue à toi \o/

Bon courage pour ta fiche Tigrou ♥

Héhéhé, je l'avais dit que je le caserai 8D
Rajaa c'est tellement classe *^*
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Jeu 12 Juin - 23:45
par Invité
Re Hell-come !

Bon courage pour ta seconde fiche o/
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Ven 13 Juin - 0:14
par Invité
Bon bah re-bienvenue du coup *dit-elle, fraîchement validée*

En fait je passais juste dire que : GAAAAAAAAAAAAAAAAAH 8Q_____ Trop beau ton avatar, et puis Kassim, et puis des origines arabes et puis POLTCYIUJTBVYUH ! ♥
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Ven 13 Juin - 1:06
par Invité
Je te bienveigne et te souhaite bon courage pour ta fiche !
Quoi ?! Tu m'as facturé le temps que je te souhaite la bienvenue ?! Quoi ?! Encore maintenant ?!
*S'enfuit en courant et s'arrête au loin*

Quoi ?! Encore ?!
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Ven 13 Juin - 2:11
par Invité
♥ ♥ رجااااااءءءء
Pas pu résister. C'du fangirling. En arabe. Si, si. C'parce que ta fiche, je l'aime trop. 'Fin y a que l'histoire pour l'instant mais je l'aime déjà trop. Et je vais te stalker, du coup. Hum. Voilà, c'est dit.
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Ven 13 Juin - 2:22
par Invité
Je plussoie Tori, je sais pas de qui tu es le Dc maiiiis.... xDD

Bon déjà avec kassim en avatar comment ne pas marquer de bon point ?

Non mais j'avoue j'aime beaucoup ton histoire ^^ le genre de ton personnage.
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Sam 14 Juin - 13:00
par Invité
Re bienvenue o/
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
posté
le Sam 14 Juin - 18:12
par Invité
    Re-bienvenue, personne-dont-j'ignore-quel-est-le-premier-compte.
    Et puis oooooooooh Kassim ♥ Et oh j'adore l'histoire et je pense que je reviendrai jeter un œil (plop !) régulièrement. (Donc faudra que je revienne sur ta fiche pour le ramasser *sort*)
    En bref, bonne continuation, et bon courage \o\

Et puis Kassiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiim *w*
Rajaa Rehan
Messages postés : 216
Inscrit.e le : 12/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
La Rose des Sables
posté
le Mar 17 Juin - 23:05
par Rajaa Rehan
Je tiens à remercier tout le monde pour ces nombreux messages de re-bienvenue et autres encouragements, je ne m'attendais pas à ce que mon Rajaa soit tant aimé... X'D

(ni à trouver d'autres amateurs de ce grand, ce merveilleux, ce magnifique personnage qu'est Kassim, bien qu'il n'en existe certainement pas d'aussi tarés que moi... *sbaf*)
Black Chocolate
Messages postés : 9534
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Fon'Dada ♕
Fon'Dada ♕
posté
le Mer 18 Juin - 0:03
par Black Chocolate
Re-bienvenue sur le forum ! Owi, c'mwa qui m'occupe de toi. ♥ Très jolie fiche, comme la première, ton personnage est très touchant et humain, c'est quelque chose que j'aime vraiment tes fiches/rp's. Par contre, il ne faudra pas que tu oublies, quand tu seras marié, que ton personnage ne pourra plus se prostituer. o/

Sinon, je te valide, évidemment !  You can call me Rage. [Terminé] 2244379341 

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !


N'oubliez pas :

    • De remplir les champs de votre profil.
    • De réserver votre avatar ; Réservation avatars
    • Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
    • De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥️


& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


You can call me Rage. [Terminé] Obg8
Un GRAND MERCI à Driss Y. Nanase pour ce superbe kit. ♥♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
posté
par Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
© Street cred
Le contexte original du forum appartient à Aiichirô C. Yori. Les évolutions, précisions et annexes appartiennent aux staff présent et passés de JM.

Design et code par Carmine S. Bellandi / PAN, avec l'appui des ressources de Forumactif et CCC. Optimisé pour Firefox et grandes résolutions d'écran.

Les productions écrites du forum appartiennent à ses membres.

Toute reproduction partielle ou totale du forum, de son contexte ou de son contenu est strictement interdite. Soyez sympas, faites pas vos tarbâs. ♥

Nos partenaires
RPG-ChevalierYou can call me Rage. [Terminé] 50-50-2Earth WolfYou can call me Rage. [Terminé] 50x50-56504f9 You can call me Rage. [Terminé] SvinYou can call me Rage. [Terminé] 3zm1 You can call me Rage. [Terminé] Opol0Q6You can call me Rage. [Terminé] FHZzEDvYou can call me Rage. [Terminé] 7Uxn8zPYou can call me Rage. [Terminé] 494ZUS0You can call me Rage. [Terminé] 1553711497-50-50FTM 50x500You can call me Rage. [Terminé] B50x50You can call me Rage. [Terminé] 1553722908-no-50x50You can call me Rage. [Terminé] 59e4You can call me Rage. [Terminé] Logo_510You can call me Rage. [Terminé] 190412122437274038 You can call me Rage. [Terminé] RXqdRpDYou can call me Rage. [Terminé] Logo5010You can call me Rage. [Terminé] VBL1j1M You can call me Rage. [Terminé] 1559228694-50x50You can call me Rage. [Terminé] Qlaa You can call me Rage. [Terminé] IcoSC5050 You can call me Rage. [Terminé] Bouton10 You can call me Rage. [Terminé] Bouton15 You can call me Rage. [Terminé] 1498954954-bouton-50 You can call me Rage. [Terminé] Sans_t12Rejoins-nous sur Intelligences Mécaniques !You can call me Rage. [Terminé] DezgYou can call me Rage. [Terminé] 179wRemainsofhellYou can call me Rage. [Terminé] LsuvxJWYou can call me Rage. [Terminé] X7N7iNX