Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons DgoiC4q
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons 9oulLiP
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -43%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.29 €

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9794
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 1 ;;
T'as l'air malade, non ?
Le monde est en proie à un cataclysme sans précédent. Une vague de zombies déferle dans les rues et attaque tout sur son passage. Vous ! Oui vous là-bas ! Vous faites bien partie de ceux qui restent ? Des petits chanceux encore debout et prêts à tout pour survivre non ? Alors bougez-vous les fesses et venez nous aider à tous les buter !

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: The Awakening & Four Seasons

Le dé a choisi Four Seasons pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Anonymous
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Invité
Four Seasons et Lysandre:

Four Seasons est un monde entre les mondes qui accueille les loups, les chiens, mais dont aucun humain ne foule le sol. Quatre clans s'y opposent, chacun lié à une saison : le Printemps, l'Eté, l'Automne et l'Hiver. Pour tenter de rétablir la paix, un groupe de loups pacifiques s'est formé : la Guilde des Libres-Lunes.

Lysandre est le prince de l'Automne, à savoir le futur alpha à dominer son clan. C'est un adolescent ambitieux, froidement logique, et absolument dénué de confiance et de tolérance. Il est capable d'entendre les esprits d'un monde que seule sa famille perçoit : le Monde Rouge. Seulement, Lysandre est convaincu qu'il s'agit de dieux, tandis que ses pairs le pensent fous. En attendant, ces esprits (au nombre de 6) le guident tout au long de son existence.

Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons 2ufk

348 mots
IMPORTANT : Dans le cadre de l'Interforum, Lysandre sera joué en humain.


Inspirer.

Expirer.

Inspirer.

Inspirer.

Lysandre ne parvenait pas à reprendre son souffle. Son cœur battait la chamade, tandis qu'il pressait son corps contre la porte, les doigts crispés contre sa poitrine. Dans son dos il entendait les battements sourds de créatures qui grognent et s'écrasent contre le bois, tentant avidement d'entrer, de planter leurs dents déchaussées dans la chair tendre du prince, de le déchiqueter contre leur corps décharnés, de...

"Calme-toi Jeune Prince" lui intima la voix glaciale de Nuere Sisoori dans son esprit. "Si tu as peur, tu es mort. Si tu meurs, tu deviens l'un d'entre eux."

Lysandre frissonna à cette pensée et s'efforça de retrouver le calme princier qui d'ordinaire lui était coutumier. Du sang coulait le long de ses bras, teintant sa chemise immaculée d'une odieuse teinte rouge. Las, l'adolescent fixa la tache pendant quelques instants, l'observant retirer toute la pureté de l'habit, toute la splendeur de la royauté.

"Il te faut une arme, Jeune Prince" ordonna à nouveau Nuere Sisoori d'un ton sec. "Si tu restes là, tu es mort. Si tu meurs, tu deviens l'un d'entre eux."

Lysandre sursauta, et avec une hésitation il leva la tête vers la maison dans laquelle il s'était réfugié. C'était une vaste demeure, plus grande que toutes celles que le prince automnal avait visité depuis que "ça" avait commencé. Lysandre ne savait pas ce que "ça" était, ni pourquoi "ça" avait eu lieu. Tout ce qu'il savait, c'est que cela faisait deux jours qu'il fuyait une masse de cadavres ambulants dont la simple impulsion semblait être de se nourrir des vivants.

La porte étant verrouillée derrière lui, Lysandre s'avança avec réticence dans le hall d'entrée. Les meubles étaient renversés, et une vilaine trace de sang peignait le sol de rouge. Lysandre frissonna mais s'efforça d'exercer le regard observateur que son père lui avait enseigné, priant ses Dieux du Monde Rouge pour trouver de quoi se défendre.

Dans la périphérie de sa vision, une silhouette se mut.

Lysandre poussa un cri et se plaqua contre le mur.

-Qui va là ? hurla-t-il en tentant de retrouver son impériosité coutumière.
Lysandre [FS]
Jewel Montgomery
Jewel Montgomery
Anonymous
Jewel Montgomery
Jewel Montgomery
Invité



T'as l'air malade, non ?

Time to look into your eyes
Time to find truth, time against the lies
Time will give us a sign
I can make a promise, it’s our time to shine






HRP:
Sur The Awakening, les vampires, les lycans et les sorcières existent. Ils vivent parmi les humains en cachette. Afin de protéger tout ce petit monde (aussi bien les humains que les créatures surnaturelles), la société Awakening a été créée. Elle veille à prévenir tout débordement et s’assurer que le secret du monde surnaturel est préservé.

Jewel Montgomery est une jeune sorcière de l’air de 16 ans et 1m52. Elle est la fille de Heather Montgomery, la directrice du coven Skywall situé dans l'Upper East Side. Après un passage à vide où elle s’est laissé embrigader par une bande de bully au lycée, elle fait de son mieux pour se racheter. Comme ils n’ont pas été très prudents avec Mael (son petit copain), elle est enceinte de trois mois de trois louloups (sans jeu de mots, son mec est un lycan !). En plus de l’air, elle a les dons de guérison, d’empathie et d’aura (savoir la « nature » de quelqu’un). Elle connait Evensen, le directeur d’Awakening, surnommé Evy dans le rp.

Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons NW8pMWJ


Dans un bâillement, j’émerge de ma sieste. Depuis que je suis dispensée de sport grâce à ma grossesse, j’en profite pour paresser sur les matelas de gym dans la réserve pendant les cours de sport. Je sors mon portable pour voir si mon loup m’a pas textoté. Hum. Plus de réseau ? Plus étrange encore, la date ne correspond pas. Je n’ai quand même pas dormi deux jours !

Je descends de mon lit improvisé pour quitter le gymnase. Personne dans la cour. Étrange. Les bancs et les chaises sont tombés à la renverse. Je commence à m’inquiéter alors que j’entre dans le lycée. Même constat : portes dégondées, casiers éventrés… Tout. Absolument tout semble avoir souffert d’une catastrophe. « Euh… Il y a quelqu’un ? » Pour seule réponse, un grognement sinistre.

Sortent d’une salle de classe, deux… morts-vivants ! « Oh putain ! » Alors qu’ils foncent sur moi, je ne prends pas le temps de réfléchir : d’un revers de main paniqué, le vent s’engouffre dans le couloir et vient fouetter les horreurs. Les envoyant valser plus loin. L’un s’écrase le crâne contre le rebord d’un casier. Le sang gicle grossièrement. Je m’élance vers la sortie. Je franchis la porte. Le spectacle me donnerait presque la nausée… Dans la rue dévastée de l’Upper, une horde de zombies décérébrés. Qui peut bien user d’une telle magie noire ? Et pourquoi ?

Je file vers la maison en face. La porte veut pas s’ouvrir, mais une bourrasque la fait céder. Le vent s’engouffre dans le hall avec fracas. Finesse, discrétion…  Je monte les marches quand je suis interpelée. Je me détourne. Son aura semble humaine, bien qu’étrange. « Pas de panique ! J’suis pas une zombie ! » Réfléchis Jewel. Réfléchis ! Je ne peux pas contacter Evy et Awakening est trop loin, mais nous sommes proche de Skywall. « Je dois aller chez moi et trouver ma mère. C’est pas loin. Elle saura quoi faire ! Venez avec moi si vous le voulez. » J’avise le sang. « Vous êtes blessé ? Je peux vous soigner. »

(349 mots)
love.disaster
Jewel Montgomery
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Anonymous
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Invité
346 mots


Une jeune femme fit face à un Lysandre intérieurement terrifié mais cherchant à tout prix à garder sa contenance. En apercevant ses traits juvéniles et la vitalité de son regard, bien loin des yeux morts qu'abordaient les créatures à l'extérieur, Lysandre se détendit légèrement. Ses mains tremblaient toujours, mais il parvint à reprendre son habituel regard suffisant.

"Elle sent le loup" fit remarquer Cite Esuj.

Entendre cette voix mentale rassura le jeune prince : le ton de ce Dieu là était bien plus amène que le précédent, bien que sa réflexion  rendit Lysandre pensif. D'après les Dieux écarlates, Lysandre aurait été un loup dans une autre vie. Peut-être était-ce bon signe, finalement.

-Ce n'est pas mon sang, répondit-il avec réticence. Enfin, je ne crois pas...

Les souvenirs du prince étaient emmêlés : il se souvenait s'être couché aux côtés de Bel, mais de s'être réveillé seul. Il se souvenait avoir couru, et s'être retrouvé dans une ville qui n'était pas la sienne. Il se souvenait le corps éventré d'un homme sur lequel il avait trébuché, puis d'avoir cru distinguer les traits de sa sœur parmi les cadavres ambulants. Il se souvenait leurs doigts poisseux sur sa peau, leur souffle putride sur sa nuque...

Lysandre passa une main dans ses cheveux pour dissimuler sa nausée, mais retrouvant ses esprits, une constatation l'horrifia soudain :

-Comment êtes-vous entrée ?? La porte était verr-...

A ses mots, un grognement lui provint de l'entrée, laissée entrouverte. Lysandre sursauta, blême.

"Prends une arme, Jeune Prince" insista Nuere Sisoori. "Et cours."

Avec nervosité, Lysandre avisa un chandelier sur le côté dont il se saisit comme arme de fortune, la serrant contre lui avec horreur. Il jeta un regard furieux et accusateur à la jeune femme.

-Vous les avez fait entrer, c'est de votre faute ! lui siffla-t-il en se mettant à courir.

Un escalier menait vers les étages supérieurs. En désespoir de cause, Lysandre s'y engagea , jetant un petit regard en coin à l'étrangère.

Il avait beau s'en méfier, Lysandre ne voulait plus être seul.

-Venez ! lui cria-t-il avec impatience.
Lysandre [FS]
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Anonymous
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Invité



T'as l'air malade, non ?

Time to look into your eyes
Time to find truth, time against the lies
Time will give us a sign
I can make a promise, it’s our time to shine


Je vous avise. Je sens un mélange de peur et de soulagement. Sans doute de savoir que je ne suis pas venu pour vous bouffer. J’essaye de faire le vide. J’inspire. Je ne dois pas me laisser emporter par votre propre peur. Gérer la mienne est déjà bien suffisante… Pendant ce bref interlude, je pose une main sur mon ventre. Soufflant un peu. Vous n’êtes pas blessé, c’est déjà ça. Enfin. Vous pensez ne pas l’être. Bien vite, c’est mon entrée qui vous perturbe. « Je suis pleine de… » Ressource, mais je n’ai pas le temps de finir ma phrase.

Les mochetés arrivent et même si ça me fait chier de l’admettre. Il est vrai que c’est un peu ma faute, mais dans la mesure où je suis aussi votre seule chance de survie… On va dire que c’est un mal pour un bien ! Je file vers la balustrade pour surveiller leur avancé. « J’arrive ! » Le cœur serré, je fonce à mon tour dans les escaliers. « Il faut les bloquer. » Et ça ne sera pas avec votre chandelier qu’on y arrivera. J’avise l’étage où nous sommes. Quelques meubles, des tableaux, une grande horloge. « Faut bouger tout ça pour bloquer l’escalier. »

Bien sûr, je pourrai toujours invoquer d’autres vents. Au point où j’en suis, tant pis pour le secret ! Mais, il me serait difficile de doser la puissance et je risque plus d’envoyer les meubles s’écraser dans le décor, comme la porte d’entrée plus tôt, que de les bouger correctement. Parfois, j’envie la télékinésie de ma mère. « Aidez-moi à pousser… ce truc... » lancé-je alors que je commence à pousser un grand meuble.  Puis, je mets quelques chaises et autres bardas derrière. « Ça tiendra pas longtemps… »

Il faut sortir de cette maison. Je me dirige vers la fenêtre. « Les rues sont infestés… » lamenté-je plus pour moi-même qu’autre chose. « Regardez ! » Je me dirige vers la fenêtre voisine pour l’ouvrir. « On a qu’à passer par l’échelle de secours et grimper sur le toit ! »


(350)
love.disaster
Jewel [TA]
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Anonymous
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Invité
350 mots.

L'étrangère suivit Lysandre sans hésiter, ce qui le rasséréna légèrement. En bas, des râles et des grognements emplissaient l'air, rampant jusqu'à la tête de Lysandre qui eut un haut-le-cœur devant la tourmente de souvenirs putrides que cela lui provoqua. Contrairement à son interlocutrice, il n'osa pas observer leurs assaillants par dessus la balustrade, se contentant d'écouter ses propos d'un air hagard, serrant toujours le chandelier contre son corps.

-De quel droit me donnez-vous des ordres ? s'offusqua-t-il avec superbe, tentant de reprendre un brin de contrôle sur cette vie qui était devenue la sienne.

Outre le fait qu'il s'agissait d'une tache ingrate pour un prince de son rang, son bras le brûlait affreusement : contrairement à ce que Lysandre avait tout d'abord cru, le sang paraissait être le sien.

A travers la barricade improvisée par la femme, Lysandre aperçut alors les ombres des créatures claudicantes, dangereusement proches. Il déglutit et d'un bond sortit de sa léthargie pour venir pousser les meubles dans le couloir et en bloquer le passage, repoussant son orgueil et la douleur au profit d'un pragmatisme glacial.

Lorsqu'elle s'approcha d'une fenêtre, Lysandre la suivit de près, le bras douloureux. Il observa avec horreur la masse grouillante de cadavres dans la rue. Par tous les dieux, comment pouvaient-ils être aussi nombreux ? Par quelle sorcellerie se muaient-ils ainsi ? Le chandelier que tenait Lysandre paraissait bien dérisoire face à cette horde grognante et purulente.

Avisant alors l'échelle, Lysandre devint plus pâle encore, s'imaginant sombrer entre les mains de cette foule carnassière. Mais les râles provenant du couloir le terrifiaient encore davantage, si bien qu'il ne protesta pas malgré son regard sombre.

"Laisse-la passer" ordonna Cite Esuj. "Elle est enceinte."

Malgré lui, Lysandre obtempéra galamment, puis passant derrière elle il entreprit de grimper, les mains moites et le bras en sang. Un barreau. Deux barreaux. Trois barreaux.

Le vide.

Ecarquillant les yeux, Lysandre se sentit glisser. Il se rattrapa de justesse par son bras meurtri, les pieds dans le vide.

-Aid-Aidez-moi ! balbutia-t-il avec terreur.

Il pouvait presque sentir les doigts de la mort se refermer sur son corps.
Lysandre [FS]
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Anonymous
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Invité



T'as l'air malade, non ?

Time to look into your eyes
Time to find truth, time against the lies
Time will give us a sign
I can make a promise, it’s our time to shine


J’ouvre la montée. L’échelle semble stable, mais alors que j’approche du toit, j’entends un bruit de dérapement. Puis un bruissement de métal et de verre brisé. Aussitôt, je regarde en arrière pour constater avec horreur que vous avez glissé. Pire encore, que les mochetés ont fini par comprendre comment briser une vitre. Terrible spectacle de mon acolyte de fortune menaçant de chuter dans les bras de ces monstres affamés. « Ma main ! Attrapez ma main ! » hurlé-je, mais j’ai beau essayer de tendre le bras du mieux que je peux, je n’arrive pas à attraper la votre dans le vide.

Je ne réfléchis pas davantage et d’un revers de ma main, j’invoque une colonne d’air avant la chute inévitable. Elle s’engouffre autour de vous pour vous soulever. Dans un nouveau geste, je commande aux vents de vous déposer sur le toit. Je termine de grimper l’échelle quand il vous dépose – pas – délicatement. Mais je ne prête pas attention à vous, quelques zombies commencent à grimper. Une fois encore, j’invoque une bourrasque qui vient raser la façade du bâtiment. L’escalier de secours s’écrase avec fracas. Empalant au passage quelques mochetés.

Puis, je me laisse glisser le long du muret. Épuisée émotionnellement. « Putain… » Je pose mollement une main sur mon ventre. J’ai pas la force de mon loup, j’ai pas l’expérience de ma mère. Je vais pas m’en sortir… Non ! Reprends-toi Jewel ! « Votre bras. » Je lève une main tremblante. L’angoisse me gagne, mais je fais fi et use de ma magie curative. Vous sentez une douce chaleur sur votre bras. La douleur s’envole. Je pointe du doigt un gratte-ciel. « C’est mon coven. Vous y serez en sécurité. » Enfin, je l’espère…  « J’espère que vous n’avez pas le vertige. » Parce que pour y aller rapidement, il va falloir un nouveau baptême de l’air…

« Je m’appelle Jewel. Je suis une sorcière. » Je savoure ces quelques minutes de répit pour me présenter. Peut-être pour ne plus trop penser. Ne pas entendre les grincements de la porte de fer un peu plus loin.

(350)
love.disaster
Jewel [TA]
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Anonymous
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Invité
350 mots.

Lysandre crut mourir en voyant la main de l'étrangère tentant vainement d'agripper la sienne tandis que les grognements se faisaient plus proches, plus avides.

Plus affamés.

Lysandre songea à Bel, à sa famille, à son royaume. Il songea à sa propre vie, puis à sa mort, qui serait probablement une longue et douloureuse agonie. Il sentit les larmes lui monter aux yeux tandis qu'il tentait de résister à la panique.

"Les entends-tu t'appeler ?" murmura la voix du sibyllin Oilef, jusque là mentalement silencieux. "Ils grouillent. Ils chantent."

Et puis soudain, le vent se leva. Une bourrasque puissante arracha le prince à son perchoir, et sans douceur le précipita sur le toit. Lysandre heurta bruyamment les tuiles, sonné mais sauf. Il gémit, la peur ayant réveillé sa nausée, mais prit sur lui pour se relever. Avec incrédulité, il observa le vent se plier aux souhaits de la femme, éloignant d'eux les créatures décharnées, mais il ne put prêter davantage attention à la situation : un nouveau haut-le-cœur le surprit et il se tint le ventre, luttant contre les crampes qui le secouaient. Distraitement,  il remarqua que son bras ne le faisait plus souffrir mais qu'il restait étrangement brûlant. Lysandre retint un gémissement, le cœur au bord des lèvres, et s'efforça à se concentrer.

-Je vous remercie, marmonna-t-il avec réticence.

Il n'avait pas peur de sa magie : elle était monnaie courante au sein de son royaume. En revanche, il avait peur de mourir, il en était même terrifié. C'est pourquoi, pour une fois, il ne fit pas la fine bouche et observa ce que Jewel pointait du doigt, les lèvres pincées et le teint pâle. Il comprit son idée, et bien qu'Il ne l'aimât pas, il n'avait pas d'autres alternatives.

- Très bien, Jewel. J'espère que votre magie est fiable, parce que si je meurs, c'est l'Automne tout entier que vous aurez à vos trousses : je suis Lysandre Cainhurst Logarius, prince de l'Automne.

Son ton avait voulu être majestueux, il était surtout rendu fébrile par la peur et la nausée qui grouillaient en chœur au fond de son estomac.
Lysandre [FS]
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Anonymous
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Invité



T'as l'air malade, non ?

Time to look into your eyes
Time to find truth, time against the lies
Time will give us a sign
I can make a promise, it’s our time to shine


Prince de l’Automne ? Qu’est-ce donc ? Une meute ? Je sens en vous ce qui se rapproche d’un loup, mais c’est étrange. Différent de mon Mael. Qu’importe ! Peut-être assouvirai-je ma curiosité quand tout sera devenu comme avant. Si tout redevient comme avant… Oui. Je ne dois pas me laisser aller. Tout va s’arranger.

Je me redresse. Jette une dernière fois un regard en bas. Sur la masse grouillante de cadavres décharnés. « Il faut avoir bien peu de cœur pour user de ce genre de magie… » Je vous tends une main. « Ne regardez pas en bas. » J’invoque une colonne d’air qui vient nous saisir et nous mène jusqu’à Skywall sous un soleil qui se couche. Elle nous dépose sur le balcon du dernier étage. Plus délicatement cette fois. Je passe ma main sur la porte-fenêtre pour déverrouiller le charme. « Maman ? Papa ? » Silence.

Le salon est intact, mais vide. « Restez là, je vais chercher de l’aide. » J’y crois encore. Je veux y croire. Je cours vers le bureau de ma mère. Vide. Je cours vers ma chambre. Vide. « Il y a quelqu’un ? » Je hurle dans la cage d’escalier. Je descends rapidement à la bibliothèque et la salle commune du coven. Vide. Vide. Vide. Tout est putain de vide ! Je remonte mollement vers le salon. Avant de me laisser m’échouer dans le canapé. Je sais même pas quoi dire. Qu’on est seul ? Que la cavalerie n’arrivera pas ? A moins que ma mère soit déjà en train d’affronter l’invocateur ? Je sais pas. Je sais plus. Dans cette catastrophe, tout le luxe de Skywall, ce genre art-deco me fout la gerbe. J’ai juste envie de chialer. Je pose mes mains sur mes yeux pour me cacher.

La nuit va être longue et les nuits les plus longues ne se comptent pas en heures, mais en battement de cœur…

Des bruits sourds me sortent de ma torpeur. Les horreurs tentent de percer les sortilèges du bâtiment. « Préparez-vous. Ils arrivent. » L’assaut final.

(346)
love.disaster
Jewel [TA]
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Anonymous
Lysandre [FS]
Lysandre [FS]
Invité
352 mots.

Lysandre saisit dignement la main qui lui était tendu, puis levant les yeux pour fuir le regard sans vie des créatures qui gémissaient en contrebas, il se laissa porter par le vent. C'était une expérience déplaisante, non seulement parce que le jeune prince avait l'impression continuelle d'être en train de tomber, mais également parce que le vertige refermait un étau sur son estomac déjà douloureux. Lysandre se sentit faiblir à chaque mètre que la colonne d'air parcourait. Paradoxalement, seule la nausée redonnait un peu de vie à son corps transi par l'angoisse et le froid. Lysandre ne savait pas pourquoi il se sentait aussi mal : d'ordinaire, il était assez apte à surmonter ses sentiments, et jamais ces derniers ne l'avaient rendu aussi malade.

La masse continuait de grouiller au fond de son estomac.

Lorsqu'il arriva au sommet du bâtiment, le jeune prince se laissa tomber au sol et sans pouvoir se retenir vomit tout le contenu de son estomac. Secoué de spasmes, il avisa alors sa régurgitation et écarquilla les yeux.

C'était noir comme du pétrole.

"Si tu meurs, tu deviens l'un d'entre eux."

Lysandre gémit avec appréhension.

L'étrangère était partie en quête de ses proches, et Lysandre s'étonna de l'apathie dans laquelle cela le plongeait. Il aurait dû en être froissé, mais il se sentait juste las. Nauséeux.

Affamé.

Chancelant, il rejoignit son acolyte à la porte, derrière laquelle s'agitait la horde de cadavres. Leurs râles ravivèrent la peur du prince, mais la nausée l'avala aussitôt, si forte que Lysandre émit un grognement. Son regard se perdit en direction de Jewel, aussi effrayée que lui, puis vers son ventre.

"Elle est enceinte."

Le prince songea au cadavre qui ressemblait tant à sa sœur. Son souffle se saccada.

Il songea à l'Automne. Sa vision se troubla.

Les portes cédèrent, dégueulant une horde de cadavre mûs par une faim dévorante. L'apathie engloutit la peur. Seule la nausée resta.

-Fuyez, murmura Lysandre dans un râle. Loin. Vite.

C'était l'ordre d'un roi.

Il ferma les yeux.

Inspirer.

Expirer.

Inspi-...

...

"Les entends-tu t'appeler ?"

Les yeux qui se rouvrirent n'étaient plus ceux du prince.

HRP : A mon binôme:
Merci pour cette expérience ! Lysou est pas le plus agréable des partenaires en cas d'apocalypse, je suis désolée %) en revanche Jewel est adorable ! J'espère qu'elle s'en tirera mieux que Lysou (qui est un zombie désormais, au cas où cela ne serait pas clair) !
Lysandre [FS]
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Anonymous
Jewel [TA]
Jewel [TA]
Invité



T'as l'air malade, non ?

Time to look into your eyes
Time to find truth, time against the lies
Time will give us a sign
I can make a promise, it’s our time to shine



Ils sont là. En bas de Skywall. Je les regarde frapper de leur moignon contre la barrière magique. J’ai déjà usé tant de force. J’ai déjà tant usé de ma magie avec pour seul espoir que ma mère prendrait le relai. Le doux rêve qu’elle soit épaulée de Evensen et Mael, mais je suis juste seule. Seule avec une personne à protéger. Alors que je ne sais plus comment me protéger pour le dernier acte.

C’est donc ça, ma fin ? Être lâche jusqu’au dénouement ?
Le bouclier cède.
Fermer les yeux comme je l’ai toujours fait ?
J’entends votre voix…

Je relève la tête. Non. Non. Non ! Je n’ai peut-être plus d’espoir, mais il me reste la rage. La rage de continuer. Au moins d’essayer. Pour mes enfants. Je me suis fait une promesse que je ne compte pas briser aujourd’hui. Vous entendre me le rappel. Oui, j’ai fait des erreurs, mais plus jamais, je ne resterai les bras croisés !

« Créatures répugnantes ! Votre présence à Skywall ne sera pas tolérée ! » ma voix claque dans l’air comme un coup de tonnerre. Mélange de hargne et de désespoir. Le vent inquisiteur repousse l’ennemi sur le bitume. Je m’avance sur la route. J’irai jusqu’au bout. Je me détourne pour voir si vous allez bien et… vous voir transformé me tue. Je ne retiens plus mes larmes. « Lâche prise… Abandonne… » Le meneur de goules me lance ces perfides mots comme pour me narguer.

Genoux à terre, je lève mes bras vers le ciel dans une supplique désespérée. « J’invoque Borée. J’invoque Euros. J’invoque Zéphyr. J’invoque Notos. » La horde m’encercle, mais c’est le vent qui caresse mes cheveux. Je pose mon regard sur le mage noir. Cette fois, c’est moi qui le nargue.

« Vous sentez le vent se lever ? C’est après vous qu’il en a ! »

*

Je me réveille en sursaut. A mes côtés, mon loup dormant comme un louveteau. Un cauchemar. Ce n’était qu’un cauchemar. Je me blottis alors dans les bras de mon homme. Ne prêtant pas attention aux gratouillements derrière la porte…


(354)


HRP : Merci, j'ai bien kiffé rp avec toi ! Au plaisir de te retrouver à l'occasion !  Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || The Awakening & Four Seasons 3252016502


love.disaster
Jewel [TA]
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum