Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || La Sérénissime & Valoran's Battlefront DgoiC4q
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || La Sérénissime & Valoran's Battlefront 9oulLiP
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || La Sérénissime & Valoran's Battlefront 620526BoutonElysion5050
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9792
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 1 ;;
T'as l'air malade, non ?
Le monde est en proie à un cataclysme sans précédent. Une vague de zombies déferle dans les rues et attaque tout sur son passage. Vous ! Oui vous là-bas ! Vous faites bien partie de ceux qui restent ? Des petits chanceux encore debout et prêts à tout pour survivre non ? Alors bougez-vous les fesses et venez nous aider à tous les buter !

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: La Sérénissime & Valoran's Battlefront

Le dé a choisi Valoran's Battlefront pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Thresh [VB]
Thresh [VB]
Anonymous
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Invité
Les décors ravagés, la mort quasi omniprésente, le Spectre se sentait comme chez lui dans les Îles Obscures. Thresh parcourait le bois de l'île d'un pas lourd, le silence brisé par le cliquetis régulier des chaînes venant de son crochet, dans une patrouille presque machinale à travers les arbres morts et la terre noircie par le cataclysme magique. Il était à la recherche d'une once de présence humaine, d'un téméraire qui aurait osé s'aventurer en ce lieu à ses risques et périls pour la Science, la Gloire, la Fortune ou juste sur un défi d'une débilité aussi grande que le géant violet lanceur de machettes qu'il avait l'habitude d'affronter dans la Faille.

La vie était bien absente des îles, enfin à quelques détails prêts : Des goûles se baladaient dans les forêts pour ramener les morts auprès du Fossoyeur Yorick, des revenants erraient sans volonté, ni but au sein de l'île, mort de regrets, d'une mort trop violente, ou les deux... Il ne se rappelle plus vraiment de tous les gens qu'il a torturé...  La présence des esprits et des mort-vivants "classique" avait toutefois quelque peu augmenté et les îles obscures grouillaient à présent de Fantômes, squelettes et autres créatures qui convergeaient en un point, situé dans une clairière.

Continuant sa démarche, le Bourreau se dirigea comme il put vers le lieu de réunion, tranchant les créatures qu'ils croisaient d'un coup net de crochet et éclaboussant au passage sa veste d'une multitude de taches de liquides en tout genre, sang comme bile. Dans un grand flegme, il parvint à se retrouver le premier sur les lieux : une plaine noire entourée par les arbres corrompus, absents de tout feuillages, des ronces avec des épines aussi tranchante que l'acier et un sol poussiéreux, laissant penser à de la cendre plutôt que de la terre.

Dans un sens, cela lui facilitait le travail. Toutes ces aberrations réunies au même endroit lui permettrait de régler ce problème en deux coup de cuillère à pot, mais la curiosité avait pris le dessus... Pourquoi se réunissaient-ils en cet endroit ? Qu'allait-il pouvoir se passer pour susciter une telle attention ?
Thresh [VB]
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Anonymous
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Invité
#3 —Réponse
Catullo Zenone (LS)
Sam 6 Juil - 22:58
Bonjour à tous. Je me présente, Catullo Zenone, champion de la Sérénissime, un univers réaliste basé sur la Venise du XVe siècle. J'y incarne un marquis qui vit sur les frontières avec le Saint Empire, avec un penchant certain pour les sciences, et surtout la médecine. Un brin instable psychologiquement, il m'arrive de partir faire mon petit marché de l'autre côté de la frontière, pour ramener un allemande à disséquer dans mon laboratoire, avant de refiler les restes aux cochons du château. Si vous voulez voir à quoi je ressemble, me voici:

Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || La Sérénissime & Valoran's Battlefront Kylm

C'est parti !

Le Marquis Catullo avait du mal à dormir depuis quelques jours. La peste se rapprochait de ses terres, et il y avait tout lieu de s'inquiéter. De ce que l'on disait, une personne sur cinq mourrait dans chaque ville ou hameau dans lequel elle passait. Aussi, pour pouvoir trouver le sommeil, il s'était concocté une petite préparation à boire. Mais ce jour-là, le somnifère avait du être quelque peu mal dosé. Une fois la mixture avalée, il n'eut pas le temps de monter jusqu'à ses appartements dans le donjon de son château bâti à flanc de montagne. Après quelques secondes seulement, il s'écroulait sur le col, les bras en croix.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, il compris bien vite qu'il ne se trouvait plus du tout dans son laboratoire. Il était étendu sur un sol rocailleux, et semblait équipé pour la guerre, comme lorsqu'il avait mené un contingent vénitien en Albanie pour combattre les armées de l'Empire Ottoman. Il portait son armure, son épée au côté, avec une dague, ainsi que son pistolet. Il ne lui manquait que son heaume pour qu'il soit cuirassé de pied en cap. Pas évident de se relever avec une telle carapace sur le dos. Il roula donc sur le flanc pour s'appuyer sur ses mains, et ensuite tenter de se redresser.

Mais ce faisant, il se retrouva les yeux face à deux jambes décharnées, en voyant de la chair putréfiée et instinctivement, il ramassa une pierre de sa main droite alors qu'un grognement sinistre se faisait entendre au dessus de lui. En appui sur ses jambes, il se redressa comme un diable sortant de sa boîte et frappa lourdement le crâne de la créature devant lui, qui céda dans un craquement d'os assez sinistre, en l'éclaboussant un peu de cervelle et de sang. Il fallait bien plus pour l'impressionner. Il était chirurgien, et avait procédé à plus d'une amputation.

Il regarda alors tout autour de lui. Des créatures aux carcasses décharnées  semblaient présentes par dizaines, pour ne pas dire centaines, et il tira son épée hors de son fourreau en se mettant à réfléchir. Si c'était le royaume des morts, c'était encore un peu tôt pour lui pour s'y trouver. Et s'il était ailleurs, c'était sûrement une farce des lois naturelles. Quand on est mort, on le reste. Son regard balaya les alentours pour trouver un autre être humain, ou une créature moins hostile.


Catullo Zenone (LS)
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Anonymous
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Invité
Présentation en retard:

Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || La Sérénissime & Valoran's Battlefront Alwx

Thresh ou le Gardien est chaîne est un être sadique qui ne vit que pour le plaisir de torturer les gens et enfermer leurs âmes dans sa lanterne. Venant d'une époque oublié des livres d'histoires, certains disent que c'était un cruel bourreau pendu par ses prisonniers lors d'une révolte de groupe, d'autres racontes qu'il était auparavant un Soldat au sein des îles Bénies qui, avant la Ruine, gardait un coffre contenant les plus dangereux artefacts que cette terre pouvait porter. Ce mort vivant arpente depuis plusieurs siècles le continent à la recherche des âmes les plus résistantes afin de pouvoir exercer son hobby favori.  La lanterne qu'il porte avec lui renferme toutes les âmes des personnes qu'il a tué, condamné à une souffrance et une agonie éternelle.

Runeterra est un vaste continent composée de plusieurs régions aux contextes politique différents. De plus, il s'agit d'un Monde de magie et de mystère dans lequel une organisation appelée la Ligue des Légendes, s'occupait de surveiller et d'encadrer la manière dont les conflits pouvaient être gérées à travers des combats entre les deux partis dans la Faille de l'Invocateur. On distingue plusieurs grandes région avec chacun leurs manière de vivre comme par les montagnes de Freljord et son paysage enneigé, Bilgewater et ses pirates sans foi ni loi ou encore Ionia, une région cherchant la paix et l'harmonie.

Alors que la horde se faisait plus nombreuse, Thresh entendit un bruit qui le fit frémir. C'était le bruit caractéristique d'un crâne fendu. Il y avait donc quelque chose, ou quelqu'un qui se battait contre les morts-vivants, sa cible sans doute... C'est dans un grand sourire qu'il prit place sur une souche pour attendre son visiteur qui ne se fit pas attendre. Un homme en armure de métal surgit des bois, comme ceux que l'on pouvait croiser aux royaumes demaciens ou noxiens, mais avec des écussons qu'il ne connaissait pas. D'où venait-il semblait être la question à poser, mais le Spectre avait une autre idée, comme un chat jouant avec une souris, il allait faire de même avec cet individu.

-Que fais-tu dans mon domaine, mortel ? Seul les morts et âmes en peines ont le droit de fouler ces terres !

D'une manière théatrale, il s'avança vers le chevalier le pas lourd, son crochet embrochant une goule errant vers le duo de manière monotone. Il ajouta alors, feignant la colère envers ses "sbires" :

-Nous ne sommes jamais mieux servis que par soi même... Je corrige mes sujets et je m'occupe de ton cas après...

Retirant le crochet ensanglanté, il se positionna aux côtés du chevalier et laissa du mou sur sa chaîne pour augmenter la portée de ses attaques. Alors que les zombies se rapprochèrent, Thresh hurla d'une voix caverneuse avant de se ruer dans la bataille :

-BANDES D'INCAPABLES ! VOUS NE M'ÊTES D'AUCUNE UTILITÉ À PRÉSENT !

Thresh lança sa chaîne sur les premiers Non-vivants pointant le bout de leur chair pour les découper un à un, dans une effusion de boyaux et de sang impressionnante, mais qui ne laissait qu'un sentiment de vide, d'ennui pour lui. Cela n'avait aucune saveur, les morts ne ressentant pas la douleur, aucun cri de douleur ne retentissait quand les membres se faisaient découper un à un, juste des grognements semblant omniprésents, résonnant tout autour des deux personnages.
Thresh [VB]
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Anonymous
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Invité
#5 —Réponse
Catullo Zenone (LS)
Dim 7 Juil - 0:49
Le chef de la maison Zenone était un scientifique. Un être à la raison implacable, au sang froid, méthodique, et logique. Cet esprit savant était doublé de celui d'un tueur de sang froid, capable d'éviscérer un être humain pour son simple divertissement. Parce qu'il le pouvait. Loin de paraître terrorisé lorsqu'il tomba nez-à-nez avec une créature atypique comparé aux morts-vivants, il esquissa même un fin sourire alors que son regard affichait à présent une lueur inquiétante. S'il était un intrus dans cet endroit appartenant aux morts, c'est bien qu'il était vivant, et qu'il pouvait en sortir. D'un coup sec, il fit rouler une tête au sol et fit un tour complet sur lui-même pour voir venir le danger. Il répondit avec une voix qui ne trahissait aucune émotion.

"Ravi de savoir que je suis toujours bien vivant. En ce cas, je ne vais donc faire que passer."

Mais la créature qui semblait être venue vers lui semblait revendiquer ces terres. Quant aux sujets qu'il s'appropriait, il n'avait pas échappé au noble vénitien qu'il était bien plus en train de les abattre  que de les commander de quelque façon que ce soit. Il était habitué à commander, autant sur ses terres qu'à la tête d'une troupe, et les créatures qui approchaient semblaient le faire mues par un instinct de mort, ou ce qui devait certainement être de la faim. Alors que la chaîne du spectre en fauchait, il se mit à chercher un échappatoire. C'était un ras-de-marée de morts-vivants, et aussi habiles fussent-ils, il n'allait certainement pas tenir tête à deux indéfiniment.


"Puisque tu connais si bien ces terres, montre-moi donc la sortie. Si tes larbins veulent bien nous laisser passer, bien entendu."

Il savait compter, et il savait bien que deux combattants contre des centaines de créatures, aussi demeurées et peu rapides soient-elles, il y allait avoir un moment où le surnombre des carcasses animées allait réellement devenir problématique. Surtout que ce qu'il avait à côté était bien parti pour les rameuter tous avec sa chaîne qui faisait un raffut de tous les diables. Il en rappliquait de partout à présent. Dans peu de temps, ce serait une masse compacte qui allait les encercler.
Catullo Zenone (LS)
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Anonymous
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Invité
Personne ne savait combien de temps il a fallu pour rejoindre les côtes rocheuses de l'îles, mais de nombreux cadavres former le sillon que le bourreau avait fait. Le nombre ne diminuait pas bien au contraire, la horde grandissait et continuait sans relâche de les poursuivre, lui et le chevalier. La vaste plage de sable noire permettait d'avoir une vue dégagée sur la quantité massive de non-vivants qui sortait de manière bestiale des fourrées. Il n'y avait aucune cohésion de groupe, les goules se dirigeait tous vers les deux protagonistes, se piétinant les uns les autres et s'entredévorant pour être le premier à les atteindre.

La planification de Thresh était chamboulée et sa colère auparavant fictive se concrétisait peu à peu. Sa gestuelle devenait plus barbare, il ne suivait plus un schéma de découpe précis, mais juste à arracher le plus de chair possible, quitte à ce que son crochet vole de rare fois en direction du chevalier. Il en avait assez, la plaisanterie avait assez duré.

D'un claquement de doigt, le Bourreau déploya une sorte de cage dont les murs translucides formait un pentagone aux même couleurs que lui, permettant d'avoir un léger temps de répit, le temps que la masse de Zombies soit trop importante et que la magie cède. Il se retourna vers le chevalier, l'intensité de la lueur "crânienne" montrant un agacement certain, puis commença le dialogue d'une voix froide et grave, rapprochant sa lanterne de l'individu, cherchant à montrer toutes les âmes en éternelles agonies dans cette relique, comme un avertissement.

- Qui es-tu ? Ton blason ne ressemble à rien en Runeterra ... Et comment diable as-tu pu t'aventurer dans un territoire que même les plus téméraires n'osent évoquer.... Je te conseille d'être rapide et efficace, sinon j'accélèrerais l'arrivée de ces goules...
Thresh [VB]
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Anonymous
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Invité
#7 —Réponse
Catullo Zenone (LS)
Dim 7 Juil - 22:03
Le Marquis Catullo était un fin bretteur, et un combattant endurci par plusieurs campagnes. Il n'avait aucune difficulté à abattre une de ces carcasses sur pattes d'un coup du tranchant de sa lame. Chirurgien de grande renommée, il avait le geste rapide et précis, en sachant habituellement où il fallait frapper pour que la cible s'effondre. Mais celles-ci étaient déjà belles et bien mortes. Percer le cœur ne servait à rien, pas plus que de sectionner une artère. Il n'y avait donc pas de secret, et c'était la tête qu'il fallait viser. 

Dans le même temps, les morts-vivants étaient toujours plus nombreuses à arriver. Pour une que l'on tranchait d'un coup d'épée ou de chaînes, c'étaient au moins cinq ou six qui venaient pour avoir leur ration de viande fraîche, ou de coups.
Le noble vénitien n'était pas sot, et il voyait bien le problème. S'ils restaient là, ils étaient foutus à court terme. Il fallait donc détaler, et vite. 

Lorsque la créature à côté de lui éleva ce qui semblait être une barrière, et lui posa sa question, le marquis se retourna.

"Je suis le Marquis Catullo Zenone, et je suis d'accord sur un point avec toi: je n'ai strictement rien à faire ici.
Tu vois cette gorge là-bas en bas ? Notre objectif est de nous y rendre. Si ta chaîne est assez solide pour faire descendre quelques rochers et entraver le passage, on a peut-être une chance de s'en sortir. Alors, te sens-tu prêt à courir ? Ou allons-nous attendre d'être submergés par le nombre ?"

Ils allaient certainement devoir se frayer un chemin à la dure, mais entre ça, et crever sous les griffes et les dents pourries de ces créatures qui avançaient avec un pas mécanique, le choix étaient très vite fait pour lui. Courir d'abord, et frapper pour pouvoir avancer. Une fois dans la gorge, le flux ne pourrait plus arriver que dans une direction, au pire deux. Seul bémol, il ignorait bien où lla gorge pouvait bien déboucher.
Catullo Zenone (LS)
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Anonymous
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Invité
La barrière tenait bon, mais l'odieuse masse de chair en putréfaction continuait à s'accumuler, formant une première fissure, puis une deuxième sur le mur verdâtre. Les gorges semblaient une solution louable pour se réfugier, mais cela allait offrir une opportunité de sortir à l'humain, une possibilité qu'il en réchappe et ça, Thresh ne pouvaient tolérer une telle idée. Il s'approcha du chevalier, le regarda du haut de ses deux mètres pour lui dire :

- C'est TON objectif...

Il s'éloigna alors de lui pour se rapprocher du mur fragilisé et poser son doigt dessus et tapoter légèrement, augmentant l'excitation des créatures. Les fissures se développèrent de plus en plus mais les goules ne prêtait pas d'intêret pour le spectre, les regard était fixé sur l'humain, le morceau de viande ambulant. Pour accentuer la dangerosité de la situation dans laquelle le chevalier s'était fourrée en s'associant avec lui, le Bourreau lança son crochet en direction du visage humain dans le but de le couper et de faire couler ne serait ce qu'un simple filet de sang.

- Réfléchis bien, je les ai tués mais m'ont-ils attaqués ?

La réponse était évidente pour le spectre car la boucherie qu'il a faite dans les bois était unilatéral, aucune goule n'avait réellement tenté de l'attaquer. Il ramassa le crochet à ses pieds, et rappela la lanterne pour la placer à côté de lui, avec finalement un petit souffle de plaisir et d'excitation. Puisqu'il ne peut rien prévoir aujourd'hui, il s'était qu'il allait juste suivre ce qui allait se passer sans penser aux conséquences au moins une fois dans sa vie.

-Distrais moi !

D'un coup de poing sec contre le mur fragilisé, celui ci se brisa, faisant disparaître de manière progressive la cage dans laquelle étaient les deux protagonistes. la horde déferla en direction du marquis, sans prêter attention au spectre. Il suivit cependant la horde d'un pas lent, et au fond de lui l'espoir d'avoir un spectacle digne de ce nom. Si le chevalier survivait pas cela ne ferait qu'un corps de plus que Yorick allait devoir enterrer...
Thresh [VB]
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Anonymous
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Invité
#9 —Réponse
Catullo Zenone (LS)
Dim 7 Juil - 23:23
Visiblement, il était en compagnie d'une créature inutile et décidément bien arrogante. Il n'y avait absolument rien à en tirer, et il ne fallait donc attendre aucune aide de sa part. Lorsque le crochet fusa vers lui, il laissa passer et ne passa même pas la main sur sa joue éraflée. Il était déjà occupé à préparer la scène des adieux. 

Il avait ouvert sa sacoche à munitions en cuir, qui se trouvait suspendue à son côté.  Il le laissa donc pérorer tandis que le sang perlait sur sa joue éraflée, et il usa de son briquet pour porter le feu à sa gourde de poudre avant de la balancer par dessus les têtes des créatures qui avançaient toujours lentement, avec leur pas mécaniques, et leurs yeux aux orbites vides.

Lorsque la poudra explosa, le bruit suffit à faire tourner la tête à cet amas grouillant de carcasses puantes. Entre temps, il avait relevé la protection de tête de son haubert, recouvrant la majeure partie de son crâne d'une côte de maille.
A la déflagration, son épée au poing, il fonça en se penchant pour offrir moins de prise aux cadavres.

Il traversa les premiers rangs en chargeant et en renversant les morts-vivants qui se dressaient devant lui en courant aussi vite que le poids de son armure pouvait le lui permettre, franchissant non sans mal les carcasses attroupée. Une fois le terrain plus dégagé, il se retourna et lança:

"Distrais-toi donc avec ceux là. Arrivederci !"

Courant à en perdre haleine, il fonça vers la gorge qu'il avait vu, usant de sa lame pour repousser les morts-vivants qui se pressaient. En approchant, courant toujours, il tira son pistolet de son ceinturon et en releva le chien. Il pouvait déjà entendre un bourdonnement sourd. Ne sachant pas ce que ça pouvait être, il préférait se tenir paré à toute éventualité.
Catullo Zenone (LS)
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Anonymous
Thresh [VB]
Thresh [VB]
Invité
La déception avait bien des saveurs, mais avec le temps, le spectre finissait par s'y habituer. Il observa la fuite de l'humain dans les gorges tout en accélérant le pas. L'utilisation de la poudre noire lui rappela ses adversaires pirates qu'il avait côtoyé dans la Faille, mais cela ne déstabilisa pas pour autant. D'un pas décidé, il accéléra sa marche pour se lancer à la poursuite du chevalier en armure, fuyant comme il pouvait avec la carapace de métal qu'il portait.

La masse de goules devenait uniforme dans les gorges, transformant un simple grognement de groupe en puissant son se propageant dans la vallée. Quelques pierres tombaient, la structure fragilisée par ces plaintes. En voyant cela, le Bourreau accéléra sa course pour essayer de rattraper le chevalier, optant pour une forme plus flottante et aérienne en embrassant sa caractéristique spectrale. Mais la vague décérébrée avait finit par provoquer ce qui devait arriver, un premier éboulement se produisit, écrasant un grand nombre de corps et bloquant temporairement le reste du passage au reste de la meute. De son côté ,le Bourreau continua sous les pierres tombantes sa poursuite, gagnant progressivement du terrain sur sa proie. Dans un ultime effort, il tenta de lancer son crochet pour attraper le marquis et l'entraîner avec lui sous les décombres...

-Il n'y a aucune échappatoire !

Son crochet avait touché quelque chose, mais il n'eut pas le temps de voir. Les pierres tombaient rapidement et avaient fini par ensevelir le spectre, bloquant son champs de vision et l'empêchant d'obtenir la moindre information sur sa victime. De sa forme encore intangible, il remonta vers la surface pour s'apercevoir qu'une grande partie de la gorge avait subi un éboulement massif recouvrant le fond de la gorge avec une multitude de rochers, de différentes tailles. Thresh posa un pied sur le bord de la gorge, cherchant du regard une quelconque trace du lâche, mais en vain. Il continua à observer les décombres, guettant le moindre mouvement de pierre. Il ne se rendit pas compte que les goules ne s'était pas aventurer d'avantage. Avaient-elles étaient ensevelies elles aussi ? Il n'avait pas, ou plus précisément ne voulait pas avoir la réponse. Il ne voulait qu'une chose : s'assurer de la mort du Marquis.
Thresh [VB]
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Anonymous
Catullo Zenone (LS)
Catullo Zenone (LS)
Invité
#11 —Réponse
Catullo Zenone (LS)
Lun 8 Juil - 0:12
Le Marquis Catullo avait pris le large. La gorge avait été atteinte, et il pouvait toujours entendre derrière lui la créature au crochet qui s'était lancée à sa poursuite, clamant qu'il n'y avait aucun échappatoire. 
De son côté, il ne savait pas où il allait dans ce monde étrange, mais si cette gorge était une issue, il allait tenter sa chance. L'autre usait de sa chaîne à tout va, en pulvérisant le décor, et provoquait des éboulements de tout côté.

Il y arriva le premier. Le bourdonnement qu'il avait entendu avait bien une cause. Devant lui se dressait une sorte de nuage noir, vaporeux, semblable à l'entrée d'une grotte en plein air, mais il n'y avait là nul rebord de roche ou d'autre chose. Ce vortex semblait planer à quelques centimètres du sol.

Derrière, le crochet claquait de plus belle. Il n'hésita donc pas d'avantage. Il plongea tête la première avec l'élan de sa course à travers les brumes noires qui se dressaient devant lui.
Il glissa à travers les ténèbres durant un temps indéterminé. Y était-il depuis quelques secondes, cinq minutes, une heure, ou bien des jours ? Impossible à dire.

C'est après une chute à travers l'obscurité, comme un puits sans fond qu'il rouvrit les yeux, étendu les bras en croix dans son laboratoire, en tenant dans sa main la fiole de somnifère qu'il avait avalée.
Tout ça pour mieux dormir alors que l'épidémie de peste se rapprochait dangereusement de son marquisat. 

Plus jamais il n'userait de ce procédé pour trouver le sommeil. Ou en tout cas pas avec cette satanée mixture. Il jeta la fiole contre le mur, et la regarda se briser pour retomber en une multitude de petits éclats cristallins.

Il saisit ensuite le parchemin sur lequel il avait couché la recette de sa potion, et le porta à la flamme d'une bougie, le regardant brûler quelques instants avant de le laisser choir au sol où il finit de se consumer. Ceci fait, il se retourna pour regagner ses appartements en concluant:

"Il y a toujours un échappatoire."
Catullo Zenone (LS)
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum