Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || Ostium Tenebris & Terrae DgoiC4q
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || Ostium Tenebris & Terrae 9oulLiP
Épreuve 1 ;; T'as l'air malade, non ? || Ostium Tenebris & Terrae 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9794
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 1 ;;
T'as l'air malade, non ?
Le monde est en proie à un cataclysme sans précédent. Une vague de zombies déferle dans les rues et attaque tout sur son passage. Vous ! Oui vous là-bas ! Vous faites bien partie de ceux qui restent ? Des petits chanceux encore debout et prêts à tout pour survivre non ? Alors bougez-vous les fesses et venez nous aider à tous les buter !

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: Ostium Tenebris & Terrae

Le dé a choisi Terrae pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

— Just Married —

Messages postés : 249
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Je participe pour Terrae. Mais bon comme j'ai des comptes ici, je poste avec, c'est plus simple ¯\_(ツ)_/¯. C’est mon tout premier Interforum, j'espère faire de mon mieux. Je serais disponible que le 6 de 0h à 18h. Après ce sera assez compliqué de rp pour moi. Donc si mon binôme peut me contacter pour qu'on s'arrange niveau time, ce serait cool.

ft. Ostium Tenebris

Cannibales.


Kestrel - NYOS.

Samaël Abel Lovecraft.
Age : 23 ans.
Origine : Russe.
Religion : Eglise de Satan.
Taille - Poids : 1,65 m - 60 kg.
Profession : Aide-Soignant à l’Hôpital.
Passe-temps : Jardinage.
Pouvoirs : Air Guérisseur.

Caractère : Rêveur - Lunaire - Intelligent - Calme - Attentif - Observateur - Passif – Obéissant - Lunatique - Perdu - Comportement autistique - Schizophrène - Violant - Auto-mutilateur - Agressif - Provocateur.

Bref histoire : A vécu 11 ans enfermés dans une secte satanique comme jouet, nourrit avec de la chair humaine. Bien que très intelligent et apprenant vite, il se comporte comme un enfant et ne connaît rien du monde. Schizophrène, il est aujourd’hui stable à condition de bien prendre son traitement. Il travaille actuellement à l’hôpital comme aide-soignant en utilisant ses pouvoirs de guérison et apprend à prendre soin des gens.

R
espire. Calme-toi. Ce n’est rien. Rien du tout. Juste ton imagination qui te joue des tours. Comme toujours. Comme avant. Tu as juste un peu oublié. C’était si réel avant ? Cette odeur. De fer, de chair, à la douceâtre odeur de tripes. Réminiscences oubliées. Tu vomis. Tousse, essuie ta bouche d’un revers de la manche. Tu essayes de rester lucide. Tu as souvenir d’avoir pris ton comprimé. Pourtant, tu le vois. L’invisible. Ce n’est pas normal. Ce n’est pas les mêmes bruits, les mêmes voix. Juste des grognements. Quelque chose ne va pas.

Tu ne pensais pas que le monde extérieur était comme la cave. Putride et sentant la mort. Tu n’aurais pas dû sortir. Tu aurais dû étouffer ta curiosité entre tes doigts. Mais non. Te voilà seul, sans ton Master pour te guider. Un petit oiseau en cage qui ne sait pas s’envoler une fois libérer.

L’incompréhension totale de ce qui t’entoure. De ce que tu vois. On t’a souvent répété que c’était mal de manger les gens. Alors pourquoi ils le font eux ? Pourquoi ils ont le droit ? Pourquoi tu as peur de te faire manger aussi ? Tu n’arrives pas à comprendre. Ça te prend la tête tout ça. Et les cris n’aident pas. Tu n’as pas demandé à revivre ce genre de choses. Tu pensais avoir mis ton passé dans une boite fermée à double tour. À croire que la mort et ton ombre ne font qu’un.

Il ne faut pas que tu restes là, sous ce comptoir d’un magasin. Il faut que tu rentres à Terrae. Ils vont s’inquiéter sinon, ou venir te chercher et te gronder. Alors tu finis par sortir de ta cachette, et tes yeux se posent sur une jeune femme blessée, qui gémit un peu plus loin. Tu t’approches d’elle pour l’aider. Tu n’y attendais pas. Elle te saute dessus, crocs en avant, te fixant de ses yeux vitreux. Alors forcément, de surprise. Tu hurles.
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Anonymous
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Invité
Sam 6 Juil 2019 - 14:44
Hello ♥ Désolée ! je n'étais pas disponible avant car au travail ! Je suis néanmoins dispo tout le reste de la journée + de la nuit + demain. J'espère que cela le fera quand même ! ♥

Informations Contexte & Personnage:
Ostium Tenebris se déroule dans les années 2319, en plein cœur d’une Nouvelle-Orléans futuriste. Prés de 250 ans plus tôt, des créatures sont ont migré sur Terre pour fuir les « Ténèbres ». Agressés à leur arrivé par les humains, elles se sont défendus et ont finalement remporté la guerre. Depuis lors, les humains sont soumis aux créatures (Elfes, Loup-Garou et Vampire). A noter que les créatures ont, en arrivant sur Terre, apporté avec elles un fléau de leur monde natal. Une maladie qui s’en prend à la pérennité des espèces en diminuant drastiquement le taux de naissance des femmes. Face à ça, chaque pays a sa politique de préservation des femmes. Mais ces-dernières vivent globalement à part des hommes, dans des lieux très protégé.

Elenarda Eldanyarë est un vieil elfe originaire du fameux pays natal des créatures. Il était le chef de son village, et un puissant mage dans son monde. Néanmoins, l'invasion des Ténèbres qui a ravagé leur monde ne l'a pas épargné. Sa famille est morte, à l'exception de son frère jumeau, à cause de ce fléau. C'est avec des survivants de son village, et son frère, qu'ils ont fuit vers la Terre. Depuis lors, Elenarda veille sur les survivants de son Clan et a tout fait pour assurer les besoins de chacun, tel l'Aïeul qu'il est malgré les changements de vie des Elfes depuis leur arrivé sur Terre. Gérant de casino, l'arrivé dans sa vie d'un fils il y a 5 ans l'a quelque peu adoucis. Il n'en reste pas moins un homme sérieux, professionnel, et un important sens de la famille, bien souvent même au détriment du sens moral.

Horreur. Nul mot n’est aussi fort que celui-ci, pour décrire les évènements. Debout au milieu de la rue, je vois sans voir. A ces dévoreurs se superposent des entités rongées par la folie et la décadence, putride créature des Ténèbres. A ces âmes entre mortalité et vitalité, vient s’ajouter le souvenir de ma forêt, de mon village, des miens qui ont périt dans une guerre que nous ne pouvions gagner. Un d’eux m’approche, et j’ignore où et comment mais la Magie qu’était la mienne avant la Terre s’éveille. La sensation du mana qui gorge les veines et mon esprit m’ancre encore plus dans le souvenir, et bientôt mon regard se fait de glace quant un pic transperce de part en part l’immondice en charpie.

Mon cœur tambourine dans ma poitrine, et mes sens se font aux aguets. Mon ouïe, plus fine que celle de l’humanité, est à l’affût. Naïra, mon jumeau, où es-tu ? Estel, mon fils, où es-tu ? Le Clan : où êtes-vous ? Rien d’autre qu’eux n’a d’importance. Et c’est en entendant un hurlement dont la voix me rappelle quelqu’un que je cours. Vite, le plus vite que je peux. Je tourne au croisement, et incante dans un souffle un sort qui éloigne la victime de son agresseur.

Mais ce n’est pas mon frère, et encore moins mon fils. Ce n’est pas même un Elfe du Clan. Juste un humain, faible et pitoyable humanité. Pour autant, devrais-je le laisser là, au milieu de ce qui n’est qu’un amer souvenir ? Je doute, et mon sort se relâche. Je ne peux gâcher ma magie inutilement, alors, j’ordonne.

« Fuis. »

Implacable, j’obéis à mon propre ordre, ne veillant que du coin de l’œil au fait qu’il me suive ou non. J’aperçois une ruelle où aucun bruit ne me parvient, aussi, j’y bifurque et lui faisant signe de me suivre. Là, le corps aux aguets, je lui demande avec un brin d’espoir dans le regard :

« As-tu vu un enfant qui me ressemble ? »

Estel… Mon tout petit…
Elenarda Eldanyarë [OT]
— Just Married —

Messages postés : 249
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
ft. Ostium Tenebris

Cannibales.


Kestrel - NYOS.


L
a surprise te fait oublier la défense. Ce n’est pas de la tétanie. La peur t’échappe, le sens de la survie aussi. Et puis on ne te laisse pas le temps. L’étrange humain est soufflé en arrière par une force invisible. Tu es sauf et tes yeux se lèvent vers ton sauveur avant de se poser sur la créature. Elle se relève et l’homme t’ordonne de fuir. Tu ne réfléchis pas. Tu obéis. Il court vite et tu manquas de le perdre. Une ruelle, vous êtes en sécurité pour le moment.

Souffles court, tu reprends ta respiration. Tu regardes l’homme en face de toi, le parcourant de tes yeux vides. Tu t’attardes sur ses oreilles, cachées par de longs cheveux blancs, elles sont comme celles de Helm. Lui aussi modifie son corps selon ses envies ?
Tu écoutes sur la question posée, regardant l’entrée de la ruelle, puis le fond.
─ Non. Pas vu mini vous.
Tu t’en serais souvenu, cet homme est atypique et puis, il y avait quelque chose qui piquait ta curiosité.
─ Le vent. Vous êtes un air vous aussi ?
Tu ne l’as jamais vu à Terrae pourtant, mais il a l’air d’avoir des pouvoirs. Tu te rappelas soudain que tu ne t’étais pas présenté, on t’a dit que ce n’était pas poli.
─ Moi Samaël et vous ? Vous savoir ce que sont ces choses ?
Après en avoir croisé plusieurs, certain devrait être incapable de bouger. On dirait des cadavres qu’on fait bouger. Peut-être un marionnettiste ? Si c’est ça, ce n’est pas drôle.

Ce n’est pourtant pas le moment de réfléchir, ni de parler. Les bruits se rapprochent et rapidement deux des créatures entrent dans la ruelle. Alors comme l’homme tout à l’heure, tu envoies une violente bourrasque pour les projeter en arrière.
─ Pas rester là. Hauteurs.
De la même manière, tu te propulses en hauteur pour attraper une échelle et de hisser sur une rampe. Puis, tu tends la main vers le monsieur pour l’aider.
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Anonymous
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Invité
Sam 6 Juil 2019 - 16:00
Je t'ai ajouté comme ça, si y'a besoin de quoique se soit ça sera plus facile ;) ♥

Confusion. Voilà bien le mettre mot de mes pensées, alors que mon regard se porte sur cet étrange inconnu. La façon que cet humain a de s’exprimer me met mal à l’aise. J’y retrouve des tics de langage de certains enfants, et encore, des enfants plus jeune que mon Estel. Un instant, mon regard se voile de crainte et d’inquiétude à l’idée que mon tout petit soit seul, sans défense. Pour autant, la question soudaine me surprend autant qu’elle me ramène à cette putride réalité.

Je fronce des sourcils, prêt à le questionner, qu’il se présente et m’interroge sur mon identité et ces entités d’outre-tombe. Mon visage se ferme. Ma mâchoire se crispe. Mon poing se ressert. Et c’est avec l’amertume du poison que je crache une réponse.

« J’ai peur de le savoir. »

La haine et le dégoût suintent de chaque pore de ma peau. Si ce sont bien les Ténèbres, comme je le pense, rien ne peut justifier leur existence dans ce monde. Nous les avons fuit, à défaut de les vaincre. Mais elles nous ont retrouvés. Un bruit fort me sort de mes pensées, et c’est avec surprise que je constate sa magie. Ce n’est pas un humain ? Non ! Les Vampires n’ont pas ce genre d’odeur, et les lycans ne sont pas aussi habile avec les magies élémentaires. C’était en rapport avec ça, son étrange question ?

Je repousse les interrogations qui noient mon esprit pour attraper sa main. Se faisant, je l’informe tout de même.

« Elenarda. C’est mon nom. »

Car le doute m’assaille en grimpant les échelles : suis-je encore chez moi ? Est-ce bien un humain asservi de la Terre ? J’en doute fortement. Mon corps se tend, et j’attrape violemment le jeune Samaël. Un de ces monstres vient de casser la fenêtre devant laquelle il allait passer, et essaye de nous attaquer ! Un murmure quitte ma gorge, et la tête de ce macchabée vivant s’enflamme. Malheureusement, nous devons désormais pénétrer dans l’immeuble, le corps calciné basculant dans le vide et emportant dans sa chute plusieurs rampes et échelles.
Elenarda Eldanyarë [OT]
— Just Married —

Messages postés : 249
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
ft. Ostium Tenebris

Cannibales.


Kestrel - NYOS.


S
es réponses, tu les écoutes d’une oreille distraite. Un écho dans le monde de tes pensées. Seul le nom reste, Elenarda. Seul élément véritablement important. Les humains ont cette fâcheuse tendance à trop parler.

Tes yeux noirs s’écarquillent un instant, tiré en arrière pour éviter l’assaut d’un cauchemar. Il s’embrase devant toi, il maîtrise aussi le feu ? Tu ne comprends pas tout. Vous entrez dans la bâtisse, silencieuse en dehors des râles de l’être calcinés. Sans broncher, tu attrapes un extincteur et lui exploses la tête.
─ Pas soignable.
Surtout, si c’est un marionnettiste qui s’amuse avec des cadavres. Tu ne veux pas voir des morts ambulantes et encore moi inanimé. Tu ne veux pas te souvenir. Tu ne veux pas les réveiller. Nous réveiller. Tu te figes, tâtant tes poches. Non, c’est ton Master qui a tes médicaments. Tu dois rentrer chez toi. Tu inspires. Rester calme. Surtout, si c’est un marionnettiste qui s’amuse avec des cadavres. Nous sommes que murmures.
─ Rentrer…
Soudain, vous entendez un cri. Le cri cristallin d’une jeune fille ou d’un enfant.

Tu ne réfléchis pas et tu fonces vers le bruit, les quelques créatures que vous croisez sont écarté par vos pouvoirs. Quelques pièces plus loin, vous tombez sur un petit garçon aux cheveux blancs. Il ressemble à Elenarda. Tu n’as pas le temps de le dévisager qu’un cadavre l’attaque. Un mouvement de bras, tu cherches à l’éloigner, mais tu n’as que trop utilisé tes pouvoirs.
Attaques Samaël, comme avant. Cela fait longtemps. Tu réfléchis trop maintenant. Sois spontané Samaël. Fais ça pour t’amuser. Fais ça pour nous amuser. Sois curieux. Ils sont peut-être bons.

Et comme à chaque fois qu’on s’éveille, tu nous écoutes et sans réfléchir aux conséquences, tu te jettes sur le mort. Tes crocs s’enfoncent dans sa gorge. Il grogne, il chancelle. La chair se détache avec une étonnante facilité. Terminant de lui arracher la tête, il s’effondre. Tu craches. C’est pourri. Mauvais.
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Anonymous
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Invité
Sam 6 Juil 2019 - 22:18
Danger. Il rôde autour de nous, permanent. La mort infeste chaque parcelle de la ville, et je ne sais plus où commence la réalité et où s’achève le cauchemar.

J’avance avec prudence, me méfiant autant de ces créatures que de Lui. Il m’inspire de la méfiance. Pour autant, le cri qui arrive à nos oreilles me glace le sang. Je connais cette voix, aucuns doutes cette fois-ci. Mon instinct me hurle de ne pas me ménager pour le rejoindre. Mon bébé. Mon trésor. Ma magie se relâche, les sorts s’enchaînent. Je cours juste, droit devant. Les murs cèdent et je n’ai que faire que déjà la bâtisse ne tremble et ne risque de s’effondrer. Je dois arriver au plus vite, le protéger de mon corps, massacrer ce qui l’effleurera. Nulle pitié ne sera tolérée à l’égard des Ténèbres.

Mon pied effleure la poussière de la salle. Je vois mon fils, apeuré. Je vois un morceau du toit sur le point de lui tomber dessus. J’ai à peine le temps de lancer un sort de protection au-dessus de sa tête, qu’un corps se relève et va pour l’attaquer. Je n’ai pas la vitesse d’un Vampire, ni la force d’un Loup-Garou, mais cet humain fou est proche. Assez proche pour foncer sur la créature. Mais plutôt que d’user de ses pouvoirs étranges, ou de ses poings, je le vois arracher à pleine dent la tête du non-mort.

Rapidement, je m’approche. Estel pleure et se blottit contre moi. Ses apa tremblant et ses petits poings qui serrent ma liquette me rassurent. Mais je ne peux m’empêcher de porter un regard inquiet sur l'humain. Le bâtiment est branlant alors que je m’avance vers lui. Mon esprit effleure le sien, en une vaine tentative de télépathie qui me confronte à ce que je craignais… Son esprit est, de base, malade. Mais désormais, son corps l’est aussi.

Lentement, je porte ma main vers sa gorge. Elle est froide, et le poison de cette chair putride infestée de je ne sais quoi le parasite. L’air grave, mon regard se fait doucement reconnaissant.

« Merci, Samaël. »
Elenarda Eldanyarë [OT]
— Just Married —

Messages postés : 249
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
ft. Ostium Tenebris

Cannibales.


Kestrel - NYOS.


L
’entends-tu ce toit qui s’effondre ou nous faisons trop de bruit ? Tu es trop occupé à cracher ce que tu viens de mordre. Pourri ou perte d’habitude. Nous t’avons dit de te méfier des hôpitaux. Regarde ce que t’es devenu. Un petit démon à qui on a arraché les crocs.

Tu te tends quand cette main passe sur ton cou. Tu t’étais perdu dans nos pensées. Déphasée du monde réel, tu y retombes suite à cette soudaine intrusion. Mords-le.
─ Mal de lire dans les gens. Pourquoi air inquiet ?
Ce n’est pas ce qu’on a dit. Tu résistes, tu nous ignores. On obéit à ta psychiatre, plus que nous ?
─ Pas le moment.
Certes, on va se faire bouffer si on reste là. Elenarda a retrouvé son fils. Il faudrait penser à se tailler.

Retrouvant raison. Tu t’éloignes de l’homme pour éviter une autre perte de contrôle. Tu n’arrives pas très bien à comprendre son comportement changeant.
─ Retrouvé mini vous. Faut pas rester là, monsieur.
Tu regardes autour de toi. Si on allait à droite, non à gauche. Tu vas tout droit. Enfin, sur quelques pas. A vrai dire, tu ne te sens pas très bien. Nous te rendons malade maintenant ? Tu touches ton front, brûlant. C’est bien le moment d’avoir une intoxication. Tu as dû avaler du sang pourri, qui ne manque pas de ressortir d’ailleurs, alors que tu te plies en deux. Tu te redresses. Deux fois que tu vomis aujourd’hui, ce n’est pas bon pour ton poids ça.
─ P-pardon. Je vais bien. Ça va passer.
Il faut mieux, sinon ça va être galère. Et pas sûr que ce mec nous porte. Il pense plus à son gamin. Ce n’est pas le tien qui ferait ça, hein ? Sam ?

Tu t’adosses contre un mur, glissant le long de celui-ci pour t’asseoir par terre, souriant faiblement.
─ On peut poser cinq minutes. S’il vous plaît ?
Non, en fait, t’es dans le mal total là. T'es pâle comme un mort.
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Anonymous
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Invité
Dim 7 Juil 2019 - 9:26
Inexorable. Telles sont les Ténèbres, et ce qui le touche est du même acabit. J’ignore à quel point tout cela est vrai, mais alors que je le vois tousser et cracher ce sang pourri, je ne peux qu’être sûr de son statut d’humain. Mais aussi, de sa faiblesse par rapport à ce qu’il a ingurgité. Estel tire sur mon vêtement, et me regarde les yeux humides. Il veut rentrer à la maison, retrouver mon frère et lui offrir une étreinte, s’assurer que tout va bien pour lui aussi. Pour autant, les mots de cet humain en proie à une quelconque folie me parvienne. Inquiet ? Suis-je réellement inquiet, ou n’est-ce qu’une expression de pitié ? Je ne saurais l’affirmer…

« Tu comprendras pourquoi… » Répondis-je, tout en récupérant des bouts de rideaux pour créer un harnais de fortune. Ainsi, je pourrais transporter Estel contre moi, sans risque ou tout du moins, avec le minimum de risques.

Quelques pas suffisent déjà à faire trembler la bâtisse, je n’ai pas sût me contrôler en entendant la panique de mon fils. Alors que je lève les yeux vers le plafond, les oreilles à l’affût d’un bruit étrange, je l’entends vomir et s’arrêter. Il est affaiblit, beaucoup trop. A ce rythme, nous ne serons pas sortit avant que tout ne s’écroule.

Il ne va pas bien, et je le sais. Normalement, je l’aurais abandonné ici mais il a sauvé mon fils. J’ai une dette à son égard, et l’Elfe que je suis refuse de ne pas l’honorer.

« Apa, le monsieur tu peux pas le soigner ? » Me demande mon fils, le regard humide.

Le soigner ? Je n’ai jamais été un expert en magie curative, et l’infection qui le touche dépasse ma compréhension alors non, je ne peux rien faire. La mine grave, je fais un signe de négation à mon fils qui se remet alors à sangloter contre moi. Il a toujours été un enfant sensible et empathique.

« Samaël, bientôt… Tu deviendras comme eux. Tu es empoissonné. » Dis-je, en m’agenouillant devant lui.

« As-tu un dernier souhait ? »
Elenarda Eldanyarë [OT]
— Just Married —

Messages postés : 249
Inscrit.e le : 03/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fiancé.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
ft. Ostium Tenebris

Cannibales.


Goëtia - Peter Gundry.


T
u n’as jamais été malade. À part dans ta tête. Tu n’as souvenir d’avoir eu aussi froid, aussi chaud. Aussi mal. Tu es pourtant tolérant à la douleur, mais celle-ci est plus vicieuse, lente, lourde. Une douleur qui ne te rappelle pas que tu es vivant, mais qui te tire vers la mort. Alors, tu comprends les paroles d’Elenarda, ce qu’elles impliquent. Ton cœur se serre, et un sentiment étrange t’envahit.
La peur. Longtemps ignorée, voilà qu’elle frappe à ta porte comme une amie oubliée. Tu as toujours pensé ne pas la craindre, mais une fois en face, tu n’en es plus certain. Peut-être parce que nous aussi, on ne veut pas la rencontrer. Pour devenir comme eux. Des cadavres mangeur d’hommes. Une ironie qui t’arrache un rire nerveux.

Tu poses tes mains sur ton ventre. Tu le sais, tu es bien trop novice pour te guérir, mais ta magie de guérison t’apaise légèrement.
─ Dernier souhait ?...
Des mots rappelant celle d’un bourreau à son condamné. Balayant avec dureté tout espoir naissant. Il vient de te le dire, il ne peut pas t’aider. Alors le mot « vivre » se noie dans ta gorge, n’osant sortir. Tes yeux se posèrent sur l’enfant et tu répondis en souriant.
─ Me promettre de jamais faire de mal à ton fils.
D’être le père que tu n’as jamais eu. Et puis on aimerait bien que notre sacrifice ne soit pas vain. Quelle idée, pour une fois que tu ne penses pas à ta survie, il faut que tu te tues. Pourtant, tu ne sembles pas tant regretter cet acte.
Tu tousses, la lueur de tes mains faiblit et la douleur se refait plus vive. Un gémissement, un tremblement. Tu fermes les yeux de longues secondes, avant de les rouvrir.

Les yeux de Samaël se relevèrent vers Elenarda. Vitreux. Il se redressa avec une vivacité anormale, l’attaquant, tentant de le mordre lui ou son fils. Dans sa tête, aucun ordre, aucune voix.

Seulement le silence.

Seulement le vide.
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Anonymous
Elenarda Eldanyarë [OT]
Elenarda Eldanyarë [OT]
Invité
Dim 7 Juil 2019 - 13:09
Douleur. Celle de la mort, mais aussi celle de la perte. La douleur face à l’inévitable, la douleur autant du corps que de l’âme. Je n’ai pas besoin de ma télépathie pour savoir que ni lui, si ses fragments d’esprit, ne veulent pas de ça. Sa folie me dérangeait, certes, mais je sais qu’il veut vivre. Son regard, alors que je recueille ses derniers instants, me le prouve.

Lentement, je l’invite à me dire ce qu’il veut avant qu’il ne soit trop tard. Un simple mouvement de la tête, alors qu’il comprend encore plus ce que je m’apprête à faire. Dès que le souffle de la Vie l’aura quitté, je l’empêcherai de se souiller en dévorant ses semblables. Je ne laisserai pas les Ténèbres dénaturer celui qu’il a essayé d’être, en combattant son esprit morcelé.

Sa demande fait se hausser mes sourcils sous la surprise. J’ai mal jugé cet humain quant je l’ai rencontré au début. Le sauvetage d’Estel n’a pas été un acte intéréssé comme je le craignais en découvrant son esprit. C’était de l’abnégation. Mes yeux se ferment, et lorsqu’ils plongent dans son regard c’est luisant de franchise et de détermination.

« Jamais je ne manquerais à cette promesse. »

Estel, ce simple prénom signifie « Espoir » dans la langue des elfes. Je l’ai nommé comme le trésor d’Espérance qu’il est, alors que je sombrais dans le devoir au détriment de ma personnalité. Il ferme les yeux, alors que je dépose mon fils au sol, derrière moi. Je me lève, et psalmodie quelques mots pour la réincarnation de son âme.

Lorsque j’entends le bruissement de ses muscles, avant même qu’il ne rouvre ses yeux morts, je sais quoi faire. Un geste, et un mot. Ma lame de vent vient proprement séparer sa tête de son corps. Un geste rapide, qui de son vivant aurait été sans douleur. L’impact de ma lame sur un mur suffit pour que la bâtisse débute son effondrement. J’attrape alors mon enfant. J’utilise toute la magie qu’il me reste pour incanter mon ultime sortilège.

Nous rentrons.
Loin du Cauchemar.
Loin des Ténèbres.
Loin de la Magie.



HRP : Un grand merci pour de mini-rp ! J'y ai prit beaucoup de plaisir ♥
Elenarda Eldanyarë [OT]
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum