Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || The Awakening & Institution Indarë DgoiC4q
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || The Awakening & Institution Indarë 9oulLiP
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || The Awakening & Institution Indarë 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9794
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 2 ;;
Métro, boulot, kézaco ?
Aujourd'hui n'est pas un jour comme vous l'espériez. Votre quotidien se retrouve chamboulé par une demande singulière à laquelle vous n'avez pas pu résister. Vous avez accepté de vivre la journée de travail d'une personne que vous ne connaissez pas. Lui et vous serez en binôme au cours de cette journée et vous ne pourrez pas faillir à votre engagement. Parviendrez-vous au bout de ce défi ?

Variante

Dans ce mini-rp, vous devez obligatoirement placer les dix mots suivants, un mot pour chaque post fait, soit cinq mots par participants !

Minimum – Courroux – Arabesque – Timidement – Punching-ball
Satin – Horizon – Andouillette – Dragon – Vodka

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: The Awakening & Institution Indarë

Le dé a choisi The Awakening pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

Edel
Edel
Anonymous
Edel
Edel
Invité
Boulot, métro, kezako Il était en retard. C’était une évidence : un homme comme lui pouvait se le permettre. C’était même une obligation, il devait être en retard pour être davantage désiré. Et puis, ce n’était pas comme s’il n’avait pas de raisons pour être en retard ! Les gens ont un mal fou à s’imaginer le temps que cela prend de prendre grand soin de sa très longue chevelure blanche, de prendre encore plus soin de son corps svelte et surtout de se préparer. Le temps de choisir les vêtements, les accessoires, se maquiller, se coiffer… Bref, c’était une habitude pour lui depuis des années maintenant, mais il y avait des jours où il aimait particulièrement prendre son temps et ce jour-là était un de ces jours.

Edel ne pressait pas le pas (et grâce à son amulette, il pouvait sortir de jour), ce n’était pas esthétique de se dépêcher, de toute façon, il n’avait pas particulièrement envie de se rendre là-bas.
L’ambiance était beaucoup plus grisante que ce qu’il avait imaginé. Toutes ces personnes qui grouillaient pour préparer le shooting, tous ces habits, toutes ces lumières… L’odeur de laque et de parfum pourrissait l’air, autant que la voix du photographe détruisait les oreilles du vampire. Ce dernier afficha une légère grimace de dégoût tandis qu’il se présenta aux quelques personnes importantes de la séance. Il n’attendit pas que ces infâmes personnes terminât leurs longs discours inutiles, qu’il se dirigea vers la pseudo star de l’événement. Il l’observa de haut en bas et haussa un sourcil, presque dépité :

« … C’est ça le modèle tant attendu ? Une gamine sans attrait physique ? »

:copyright:️ 2981 12289 0
Edel
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Anonymous
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Invité




















 ❝Métro, boulot, kézaco ?❞
Feat Edel



Techniquement, ça aurait été une journée tout à fait banale, s’il n’y avait pas eu un nouveau participant. Un nouveau qui avait déjà une demi heure de retard… Je m’enfonce dans ma chaise, pendant que la maquilleuse fait son travail et que tout l’ennui de la situation se dessine petit à petit sur mon visage. Il commence bien lui ! Il doit vraiment pas se prendre pour de la merde, s’il ose arriver en retard à un événement pareil. Il ne  doit avoir aucun respect pour ce métier, et ça…ça m’énerve.

Une heure plus tard, toujours aucun signe de cet imbécile de stagiaire. Mon courroux s’intensifie au fur et à mesure du temps qui passe. Il se fout littéralement de nous, c’est ça ?! Je suis habillée, maquillée et on n’attend plus que lui. Et franchement, qu’on commence sans lui ! C’est qu’un stagiaire ! Il servira à rien de toute façon ! J’essaye de persuader le directeur de commencer sans lui quand on entend la porte s’ouvrir sur un gars immense.

Je croise les bras, et hausse un sourcil. Il va saluer les gens et j’en profite pour l’observer. Pas de ruban, ce mec est destiné à vivre seul…et vu son attitude…ça ne m’étonne pas. Je me tourne vers lui alors qu’il regarde avec cet air hautain détestable mes collègues, qui se démènent pour que tout ce passe bien. Il pose son regard sur moi, et je ne perds pas de ma superbe.

- … C’est ça le modèle tant attendu ? Une gamine sans attrait physique ?

Tu sais ce qu’elle te dit la gamine ? Je plisse les yeux à ses mots. Il veut se battre lui ? Il a de la chance que je ne sois pas dans des vêtements confortables et au travail, parce que le coup de pied bien placé, il l’aurait senti ! Je claque ma langue, lui rendant son air hautain.

- Au lieu de partir dans des commentaires puérils, rends-toi utile et arrête de nous faire perdre notre temps.

Je tourne les talons pour aller me placer devant la caméra.



:copyright: Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


HRP:
Lova est un personnage du spin-off d'Indarë dans lequel il y a de la magie. C'est une cupidon, elle voit donc les liens des personnes entre elles, si elles sont destinées à une ou plusieurs personnes. Elle a aussi le pouvoir de manipuler le son, dont les ultrasons et des hallucinations sonores. C'est une mannequin et actrice suédoise de 15 ans, anorexique et avec un caractère bien trempé.
Lova Lindberg
Edel
Edel
Anonymous
Edel
Edel
Invité
Elle n'avait rien de particulier si ce n'était une chevelure plutôt jolie. Cette gamine semblait terriblement chiante et inintéressante. Son regard et comportement confirma sa première impression. Elle ne devait pas savoir à qui elle avait affaire. Elle ne lui aurait pas parlé de la sorte si elle savait son statut (après tout, il était le Prince, même l'Ange de son casino !) et surtout si elle savait ce qu'il était.
Il la suivit cependant, après tout il avait bien accepter de jouer le jeu...

"Je ne crois pas être celui qui fasse perdre du temps… clairement, il n'y a aucun intérêt à vous photographier.

Il déboutonna puis retira sa veste gris clair, dévoilant un veston en satin orné d'arabesques. D'un geste minutieux, il remonta les manches de sa chemise et s'assit pour observer la scène. À peine venait-il d'arriver qu'il souhaitait déjà rentrer, mais il se souvient de la raison de sa décision : élargir son réseau. Il devait donc prendre sur lui afin de parvenir à ses fins.
La présence de miroir lui rappela ce qu'il était et il savait les risques de se retrouver face à une caméra. Qu'est-ce qu'il regrettait de ne plus pouvoir être pris en photo… Ne plus contempler sa propre splendeur… Heureusement que la peinture existait toujours, bien qu'elle fût moins populaire, elle permettait à Edel de pouvoir s'admirer.

Il voyait les gens aller et venir, la gamine poser… c'était purement ridicule. D'un éclat de rire moqueur, il interrompit le photographe qui n'avait de cesse de demander à sa modèle de modifier la position de son visage, celle de ses mains et de ses jambes.

- C'est stupide ! Cette gamine est trop maquillée et a le charisme d'une truie. Prenez un éboueur, il saura mieux prendre la pose qu'elle ! N'avez-vous vraiment pas trouvé mieux que cette ado ?!"
Edel
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Anonymous
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Invité




















 ❝Métro, boulot, kézaco ?❞
Feat Edel



Alors que je me dirige vers le décor pour commencer ce travail que je sais très bien faire, je l’entends dans mon dos m’envoyer des pics complètement gratuites, et l’envie folle de l’empailler pour m’en faire un punching-ball, bouillonne en moi. Calme Lova…Calme… Tu n’es pas Kaylee…Tu réfléchis avant d’agir ! Je me concentre, ignorant le stagiaire pour faire mon travail correctement. Je prends la pose, le photographe corrige parfois ma position pour avoir le meilleur angle et j’obéis sans rechigner. Je souris, replace mes vêtements, joue avec mes cheveux. Et petit à petit, j’oublie la présence de l’autre et commence à m’amuser.

- C'est stupide ! Cette gamine est trop maquillée et a le charisme d'une truie. Prenez un éboueur, il saura mieux prendre la pose qu'elle ! N'avez-vous vraiment pas trouvé mieux que cette ado ?!

Je m’arrête et le fusille du regard. Le charisme d’une truie ? Je ne sais pas quel âge il a mais mentalement, je ne lui donne pas plus de 5 ans. On dirait un gamin qui va embêter la fille qu’il aime bien... Les directeurs et le photographe se regardent, mal à l’aise à cause de lui. Ils ne savent pas trop quoi faire, ayant sûrement peur de me blesser et je croise les bras avant de me tourner vers lui avec un sourire poli. Restons professionnelle et n’entrons pas dans son jeu. Je m’approche, mes yeux lançant des éclairs mais mon sourire restant adorable.

- Eh bien, si vous pensez savoir mieux poser que moi…rendez-vous utile et donnez moi des poses à faire~ Je serais très curieuse de voir ce que je peux apprendre de vous~

Après la séance, je te défonce mec. Je continue de faire mon hypocrite, bouillonnant intérieurement. Il vient vraiment de dire que, moi, le mannequin la plus populaire de Suède, a le charisme d’une truie et ne sait pas poser…alors que je fais ce boulot depuis mes 11 ans. Il est évident qu’il ne sait absolument pas de quoi il parle ! Heureusement que Kaylee n’est pas là…Il serait mort à l’heure qu’il est.



:copyright: Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Lova Lindberg
Edel
Edel
Anonymous
Edel
Edel
Invité
Métro, boulot, kézakoEdel savait qu’il avait raison. Personne n’avait daigné le contredire, ce n’était pas pour rien de toute évidence ! Il étira un large sourire moqueur et dédaigneux qu’il adressa à la gamine qui se prenait pour on-ne-sait-qui, mais qui, clairement, ne se sentait plus à cause de sa supposée popularité. Il l’écouta, l’air presque serein, son sourire gravé sur le visage avant de passer une main dans sa longue chevelure blanche pour dégager une mèche de son épaule, le tout avec élégance.

« Il n’y a rien que tu puisses apprendre de moi, gamine. Tu n’as aucune base, aucun attrait, pas même un petit quelque chose qui pourrait me donner envie de t’apprendre quoi que ce soit. Il faut un minimum de classe, de style, de beauté et de raffinement pour réussir. Du charisme.

Il ricana en s’écartant et fit signe de la main à un homme – probablement un assistant – pour attirer son attention et commander un verre de vodka. Toujours accompagner les moments de divertissement d’un peu d’alcool, le mélange était particulièrement grisant bien que son estomac n’appréciât guère cela, étant depuis longtemps déjà habitué à n’accepter que du sang.

- Je peux poser sans problème, mon allure… Non, tout en moi dégage l’élégance et le charisme que tu n’as pas. Je suis magnifique. Je le sais et je le fais savoir. Mais j’ai beaucoup plus que ça, j’ai travaillé longtemps sur mon image et regarde-moi : je suis un Prince et un Ange pour beaucoup. Toi, tu n’es qu’une lycéenne remplaçable. Demain, tu peux être virée pour un rien. Alors que moi, non.

Il s’approcha du décor et prit une pose plus ou moins hasardeuse, une de celles qu’il préférait pour sûr. Evidemment, comme pour ses moindres faits et gestes, tout était calculé : le positionnement de ses cheveux, son regard, son expression faciale et même le léger écart entre ses lèvres.

- Tu vois, il ne me suffit de rien pour être davantage parfait. Je pourrais être mannequin, si je le souhaitais, alors que toi tu dépends de ça. »

:copyright:️ 2981 12289 0
Edel
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Anonymous
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Invité




















 ❝Métro, boulot, kézaco ?❞
Feat Edel



Regardez le, avec son air dédaigneux et supérieur. J’ai envie de lui brûler ses cheveux. Il me rabaisse…encore…s’amuse à m’insulter mais je ne prends pas. Je connais mon métier. Les magazines où j’apparais sont les plus vendus !

J’hausse un sourcil et croise les bras, l’écoutant en silence. De quel charisme, il parle ? Si on l’a remarqué c’est parce que la porte a fait du bruit… Je l’observe faire son show ridicule, se prendre de l’alcool et je fais signe à l’assistant de ne pas le servir. Depuis quand on boit sur un plateau de shoot. C’est du grand n’importe quoi ce mec.

Je l’écoute et il faut que je me batte pour ne pas me mettre à rire. Ouah ! Il ne se prend vraiment pas pour de la merde, et ça le rend encore plus laid à mes yeux. Je ne calcule pas les pics qu’il me fait, il fait juste ça pour m’abaisser et s’élever, sûrement un petit complexe à compenser. ~ Je glousse à cette pensée alors qu’il se dirige vers le plateau pour prendre une pose…étrange. Je l’écoute parler de moi alors qu’il ne me connait pas et ne m’attarde donc pas sur ses commentaires. Le mannequinat n’a jamais été mon premier choix certes, mais je suis là parce qu’on m’a supplié et que j’ai sauté sur l’occasion pour d’autres raisons. J’analyse sa pose, puis me tourne vers le photographe.

- Tu saurais rendre cette pose bien en photo ?

Il fait non de la tête. Ouais je m’en doutais, c’est une pose bien trop excentrique. En photo, il serait complètement déformé et ridicule. J’hausse un sourcil avec un sourire. Je n’aurais pas besoin de conseil de lui finalement. ~

- On voit bien que vous ne savez pas vraiment ce qu’est le mannequinat… Alors je vais vous demandez de laisser les professionnels faire leur travail. Merci~

Je lui souris et me réinstalle pour mettre en valeur les vêtements que je porte parce que oui, c’est pas ma personne qu’on met en valeur ici. C’est un shoot de mode.



:copyright: Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Lova Lindberg
Edel
Edel
Anonymous
Edel
Edel
Invité
TraqueUn claquement de langue lui échappe tandis que le refus du photographe tomba. Edel haussa finalement les épaules et s’approcha de ce dernier, l’air presque menaçant.

« Cessez de chouchouter cette gamine pourrie gâtée, vous savez autant que moi qu’elle n’en vaut pas la peine.

Il ne prit pas la peine d’être discret en parlant, après tout, il voulait qu’elle l’entende. Il rit à la remarque de la gamine, la voyant reprendre sa pose futile et secoua la tête.

- J’ose espérer que tu ne te comprends pas dans les « professionnels » que tu mentionnes. Dis-moi, ne devrais-tu pas être en train d’étudier ? Ou alors de sortir avec une troupe de gamins détestables ? Va plutôt jouer avec les personnes de ton âge et niveau, reviens quand tu auras grandi. Enfin… Si tu t’embellis. Quoique, tu me diras, avec un peu de chance, tu pourras aider à porter les tenues pour les vraies mannequins.

Il s’assit sur la chaise où se trouvait sa veste et sourit grandement. Il jeta un coup d’œil à sa montre, il ne devait pas trop tarder, c’est qu’il avait un rendez-vous au casino, certes, beaucoup plus tard, mais pour le coup, il avait bien envie d’être [i]très[ /i] en avance. Son regard erra dans la pièce, aucune vodka à l’horizon. Il fronça les sourcils et gronda :

- Où est mon verre ?! Vous n’êtes pas fichus de servir convenablement un invité ?! J’espère que vous avez conscience de l’impacte que cela aura sur votre réputation, surtout la tienne, petite. »

Il croisa les jambes et tapa plusieurs fois son pied contre le sol, véritablement agacé par la grossièreté de cette équipe. Finalement, travailler dans un casino était beaucoup plus appréciable et les fréquentations étaient bien meilleures !

:copyright:️ 2981 12289 0
Edel
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Anonymous
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Invité




















 ❝Métro, boulot, kézaco ?❞
Feat Edel



Il s’approche du pauvre photographe, qui ne fait que donner son avis de professionnel, et le menace presque en me critiquant toujours. Il ne sait faire que ça apparemment. Un bâillement m’échappe. Oups~ Puis il s’attaque à moi, enfin, encore.

- J’ose espérer que tu ne te comprends pas dans les « professionnels » que tu mentionnes. Dis-moi, ne devrais-tu pas être en train d’étudier ? Ou alors de sortir avec une troupe de gamins détestables ? Va plutôt jouer avec les personnes de ton âge et niveau, reviens quand tu auras grandi. Enfin… Si tu t’embellis. Quoique, tu me diras, avec un peu de chance, tu pourras aider à porter les tenues pour les vraies mannequins.

J’arrête ma pose et me tourne vers lui, le visage dénué d’émotion et retire ma veste gravée d’un dragon chinois pour me mettre un peu plus à l’aise pour la contre-attaque. Je l’observe s’installer sur sa chaise et se plaindre qu’il n’a pas son alcool.

- Oh la pauvre petite andouillette. ~

Je ricane et m’approche de lui, usant de mon pouvoir pour créer un ultrason pour le déstabiliser. Vraiment…je ne t’aime pas. Je m’approche pour murmurer à son oreille.

- Vraiment… Vous qui vous prenez pour un ange alors que vous êtes face à un véritable. Je trouve que vous êtes tombé bien bas pour attaquer et insulter une « gamine pourrie gâtée » de 15 ans. Il faut croire que vous avez un petit manque de confiance en soi ou... de je-ne-sais-quoi. Alors…si vous voulez partir…n’hésitez pas. Personne n’a besoin de vous ici. ~

Bim dans ta gueule ! Je me redresse avec mon sourire adorable alors que tout le monde regarde dans notre direction. Le photographe veut juste reprendre le travail mais, avec lui et ses commentaires pas constructifs, on ne pourra pas avancer. J’arrête l’ultrason et tourne les talons en lançant mes cheveux en arrière. Vas y casse toi maintenant !



:copyright: Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Lova Lindberg
Edel
Edel
Anonymous
Edel
Edel
Invité
Métro, boulot, kézakoCette fille osait vraiment l’insulter de la sorte ? C’était parfaitement ridicule ! Edel voulut répliquer virulemment mais un bruit l’en empêcha. A vrai dire, il le crispa, le fit grimacer. Ce n’était pas douloureux, mais plutôt extrêmement dérangeant. Un mal de tête pointa rapidement le bout de son nez, sans doute accentuer par la prise de tête qu’il venait d’avoir. Il serra les dents et plissa les yeux en fixant la fillette du coin de l’œil. Chaque mot, chaque son qui sortait de sa bouche l’horripilait. C’était horriblement frustrant que de ne pas comprendre ce qui lui arrivait, mais son instinct lui murmurait que ce devait être lié à cette gamine. Cette idée se renforça lorsque tout ceci s’arrêta peu après qu’elle cesse son blabla et avant qu’elle ne lui tourne les talons. Ce n’était pas bon signe, peut-être était-ce une sorcière ? Il n’en était pas sûr, mais si c’était le cas, elle prendrait cher s’il venait à divulguer cette information.
Il ne prit pas le temps de récupérer après cette désagréable expérience, qu’il se leva d’un bond, faisant tomber sa chaise, et attrapa sans ménagement le bras de la soi-disant mannequin.

« Si tu étais véritablement un ange, je doute que tu le clamerais à tout va. Crois-en mon expérience, il vaut mieux éviter ce genre de choses. Tu penses être meilleure que moi, c’est loin d’être le cas.

Il se pencha vers elle – chose rare – et murmura :

- Tu ne sais pas qui je suis, ni ce que je suis.

Un léger sourire ourla ses lèvres et il se redressa puis la lâcha et s’éloigna pour récupérer sa veste.

- J’ai hâte de voir quel spectacle sera ta déchéance ! Je ne manquerai ça pour rien au monde ! Je compte sur toi pour me préciser dans les crédits. »

Il ricana avant de tenir sa veste grise derrière son épaule et de quitter les lieux, sans ajouter un mot de plus.

:copyright:️ 2981 12289 0
Edel
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Anonymous
Lova Lindberg
Lova Lindberg
Invité




















 ❝Métro, boulot, kézaco ?❞
Feat Edel



Je vois bien qu’il est déstabilisé par mon pouvoir, et j’en suis ravie. Je voulais lui clouer le bec pendant quelques instants. Mon pouvoir dirigé uniquement vers lui, il était la seule cible et le seul dérangé par les ultrasons. Je tourne les talons et quand il attrape mon bras, une nausée me prend et je me dégage rapidement, mon regard lançant des éclairs.

- Ne me touche pas avec des mains sales.

- Si tu étais véritablement un ange, je doute que tu le clamerais à tout va. Crois-en mon expérience, il vaut mieux éviter ce genre de choses. Tu penses être meilleure que moi, c’est loin d’être le cas.

Il s’approche de moi et j’ai envie de le frapper, éloigne toi sale type !

- Tu me rends malade !

- Tu ne sais pas qui je suis, ni ce que je suis.

Et je m’en moque complètement ! Je n’ai pas envie de te connaître et ne veux connaître aucun homme ! Il s’éloigne de moi et je me détends. Ouah…j’ai détesté ça. Ce mec pue et m’insupporte avec ses grands airs ridicules.

- J’ai hâte de voir quel spectacle sera ta déchéance ! Je ne manquerai ça pour rien au monde ! Je compte sur toi pour me préciser dans les crédits.

C’est ça ! Cause toujours ! Personne ne te croira si tu en parles. Il est le seul témoin, et je suis restée vague. Il passera juste pour un fou auprès de tout le monde. Et vu le personnage, il sera définitivement pris pour un fou. Il se barre et je souris, satisfaite. Bon débarras ! Je me détends puis me tourne timidement vers le directeur et le photographe.

- Désolée pour tout ça…on va pouvoir travailler tranquillement maintenant~

Je m’avance vers eux et vais me replacer pour reprendre le shoot comme s’il ne s’était rien passé.



:copyright: Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Lova Lindberg
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum