Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || Four Seasons & Bronx Nemesis DgoiC4q
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || Four Seasons & Bronx Nemesis 9oulLiP
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || Four Seasons & Bronx Nemesis 620526BoutonElysion5050
Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9794
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 2 ;;
Métro, boulot, kézaco ?
Aujourd'hui n'est pas un jour comme vous l'espériez. Votre quotidien se retrouve chamboulé par une demande singulière à laquelle vous n'avez pas pu résister. Vous avez accepté de vivre la journée de travail d'une personne que vous ne connaissez pas. Lui et vous serez en binôme au cours de cette journée et vous ne pourrez pas faillir à votre engagement. Parviendrez-vous au bout de ce défi ?

Variante

Dans ce mini-rp, vous devez obligatoirement placer les dix mots suivants, un mot pour chaque post fait, soit cinq mots par participants !

Minimum – Courroux – Arabesque – Timidement – Punching-ball
Satin – Horizon – Andouillette – Dragon – Vodka

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: Four Seasons & Bronx Nemesis

Le dé a choisi Bronx Nemesis pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Anonymous
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Invité

New York et ses entrailles, une arabesque de dédale, toujours aussi sales. C'était une plaie à chaque fois que Zero Reiner, anciennement Lewis Horkey, devait traverser une ruelle sombre et étroites. Les visages qui les arpenter étaient tout aussi inquiétants et creusés. Personne ne se regardait dans les yeux, et lorsque le moindre contact était fait, il finissait minimum une fois sur deux en altercation. Néanmoins, le lieutenant-chef des Wolves, ne faisait pas parti de ces andouillettes qui courbaient l'échine. Il était reconnaissable, peut-être trop, et les petites frappes se reculaient timidement lorsque ses pas se faisaient décidés sur le béton. C'était le territoire des loups ici, un lieu où il fallait se battre pour se faire respecter, quand il aurait été tout simplement suicidaire devoir arpenter les avenues à visage découvert. Subir le courroux des flics dans leur chasse au dragon, très peu pour lui. Il fallait être stratégique pour ne pas servir de punching-ball. Dire adieu à l'horizon des grands carrefours de la ville pour sombrer dans l'enfer des gangs. Une chance au final que les Wolves ait trinqué la vodka avec la mafia russe, c'était une épine de moins dans le pieds que d'avoir des alliés...

Son bras droit, une prothèse mécanique, dissuadé tout les passants de venir se frotter à celui qui était désormais connu sous le nom de White Wolf. Un coup de sa part était dévastateur, bien loin des caresses de satin d'une matraque de policier... Une sorte d'alpha, dans une meute de terroriste quand tout les autres, n'étaient que du bétail qui suivait aveuglément un gouvernement corrompu.
Perdu dans ses pensées, Zero se mit à ralentir, fuyant une direction à l'entente d'une sirène pour s'enfoncer plus profondément entre les rues brumeuses. Il allait attendre sagement à un endroit, le temps de pouvoir regagner le QG de son gang sans être suivi. Il s'adossait donc à un mur, glissant une cigarette entre ses lèvres sans néanmoins prendre le temps de l'allumer. Ses sens soudainement en alerte alors qu'un bruit se faisait entendre à à peine quelques mètres de lui.

« Si il y a quelqu'un, il ferait mieux de sortir de son trou maintenant. »
Zero Reiner [BN]
[FS] Runy
[FS] Runy
Anonymous
[FS] Runy
[FS] Runy
Invité
Damoclès :
Damoclès fait partie de la Guilde des LibresLunes sur Four Seasons, un rassemblement de loups qui tâchent de faire régner la paix entre les clans ; FS étant un monde accessible par un portail "magique", il est aussi soumis à la facétie de ces petites failles temporelles, qui font parfois entrer ou sortir de drôles de choses...

Elle est ici jouée en louve, donc sous cette forme : graou

BONK.

Damoclès cligna des yeux, interdite. Une surface solide et froide venait de stopper net son élan, et la douleur qui fusa dans son museau alluma quelques étincelles derrière ses paupières. Grognant de mécontentement et de douleur, la sauvageonne réalisa rapidement qu'elle était enfermée dans une sorte de boîte métallique et malodorante, et sa fureur grimpa un peu plus. Comment avait-elle pu atterrir ici ?? Et pourquoi le lièvre qu'elle pourchassait l'instant d'avant n'y était-il pas, lui ?

Avant de s'exciter sur son bocal de fer, la rouge passa en mode réflexion, faisant appel à ses enseignements de LibreLune ; inspirant profondément - une grimace déforma ses traits furtivement, quelle odeur pestilentielle régnait ici ! - l'apprentie tâcha de faire le point sur la situation. Mais avant qu'elle ait pu sérieusement réfléchir à son problème, une voix résonna à l'extérieur.

Le ton se voulait menaçant. Damoclès n'apprécia pas cette introduction, et fronça un peu plus les sourcils. Fourrageant un instant dans son espace réduit, elle finit par pousser la cloison du haut, qui s'avéra offrir peu de résistance - et enfin l'air pur emplit ses poumons ! Enfin, pur. C'était une façon de parler. Nauséabond était plus approprié, avec des relents inconnus qui donnèrent la nausée à la louve désorientée. Comble de la surprise, la voix entendue un peu plus tôt appartenait visiblement à un être qu'elle n'avait encore jamais croisé ; quasiment imberbe, debout sur deux membres, l'air louche. Il ne lui plaisait pas, mais elle n'avait que lui sous la patte pour faire le point sur la situation.

D'un bond leste, la haute louve se retrouva sur le sol - berk, matière désagréable - et fit face à l'inconnu, dardant sur lui ses prunelles rubescentes. Un courroux justifié s'y lisait, alimenté par toutes les nouveautés qui surgissaient de cet environnement hostile. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il la comprendrait aussi bien qu'elle l'avait compris.

« T'es qui, au juste ? Et c'est quoi cet endroit puant ? »
[FS] Runy
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Anonymous
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Invité

Un épais sourcil brun de Zero se haussait lorsqu'il se décidait à se décoller du mur pour faire face à la ruelle, mettant de côté le filtre qu'il s'était apprêté à allumer. Il ne se faisait pas des idées, il y avait réellement quelqu'un. Et de là où il se trouvait, il ne voyait aucune silhouette d'un homme rond comme une queue de pelle ou un possible sans-domicile. Ses prunelles onyx pointèrent la direction qu'il aurait dû prendre pour s'éloigner du problème qui grouillait en ce lieu. Mais il était trop tard. Comme un diable sortant de sa boîte, il vit une forme claire se détachait de la ruelle mal éclairée au néon, provoquant un geste de recul chez le gangster. Un chien ? Un loup à crinière? Un croisement ? Plus rien d'étonnant dans un monde où l'on pouvait cloner un être humain... Alors pourquoi pas, mais une fois qu'il fut immobile, le pelage hérissé, la couleur de certaines parties de sa fourrure semblait surréaliste. De la sauce tomate ? Du sang ? Qu'importait, le plus perturbant était sans doute la voix qui avait raisonné. On était plus à l'ère de la sorcellerie, mais c'était bien là un évènement auquel il ne s'était pas préparé en sortant de chez lui. Là, la bestiole ne semblait même pas posséder un collier.
Timidement, il tendit les mains en avant et s'accroupit quelque peu pour montrer qu'il n'était pas une menace. Il fallait que son intonation reste basse, même face à un animal qui semblait être artificielle. Merci les maîtres chiens de la police décidément. Pour l'odeur, il devait avouer qu'un chien errant qui avait trempé dans les ordures ne devaient pas sentir très bon...

« Du calme... Good boy... Je vais tranquillement repartir et tu pourras continuer de lécher des conserves... »

Tout le monde connaissait Zero de réputation dans le Bronx, mais peut-être pas les animaux en fait... Quoique, tout compte fait, peut-être qu'un chien aussi furibond imposerait au sein d'un gang se représentant par un canidé. Et contre toute attente, Zero émit un sifflement pour tenter d'intriguer le quadrupède, histoire de lui faire passer sa colère...
Zero Reiner [BN]
[FS] Runy
[FS] Runy
Anonymous
[FS] Runy
[FS] Runy
Invité
L'autre la regarda avec ahurissement, ne réagissant pas tout de suite ; l'impatience de Damoclès s'accentua, et malgré sa posture immobile et droite, elle sentait le stress grignoter petit à petit son self-control. Elle ne reconnaissait rien dans cet environnement, tout semblait contre-nature : les murs, le sol, les bruits, les odeurs... et cet étrange spécimen en face d'elle.

D'ailleurs, quand ce dernier fit un mouvement, elle posa son regard de dragon sur lui, prunelles carmins écarquillées, et retint le grondement qui montait de sa gorge. Contrairement à sa première intervention, l'animal ne semblait pas teigneux ; elle restait tout de même sur ses gardes en écoutant ses paroles. Repartir ?? Il allait la planter là ? Et ses réponses alors ?? Peut-être qu'il ne la comprenait pas finalement...

Oreilles dressées vers l'étranger, la haute louve fit un pas dans sa direction, ne le quittant pas du regard. Elle renifla à son abord, mais cette information ne lui apporta rien de neuf. Qu'était-elle censée faire pour rentrer chez elle maintenant ??

« C'est bien ma veine, tomber sur lui... » Son ton était relativement calme, quoi qu'un peu mordant ; et alors qu'elle regardait son guide inutile, elle fronça à nouveau légèrement les sourcils. « Je veux pas lécher des conserves. Je veux savoir où je suis. Et qui t'es. T'as compris ? »

Regard insistant, elle pencha la tête sur le côté ; toute à son observation de l'inconnu, elle continuait de réfléchir à son espèce encore inconnue à son bataillon. Elle avait dû en parler avec son mentor ou avec le Conseil... un animal sur deux pattes...

Dieux tout-puissants... un humain ? Elle avait atterri chez les humains ??

Un vent de panique noua son estomac, et elle regarda autour d'eux. Comment ferait-elle pour rentrer ?? Elle n'avait aucune envie de rester coincée ici avec ces bipèdes barbares ! Elle voulait rentrer sur Four Seasons, elle avait encore des choses à accomplir ! Mais à qui demander ??

« Et toi là, qu'est-ce que tu fais planté là, hein ?? »
[FS] Runy
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Anonymous
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Invité

Mais c'est que la bestiole continuait de montrer les dents... Il ne fallait pas être un génie pour remarquer que Zero était fixé un mauvais œil. Pourtant, il avait bien agi, non ? Il n'avait pas été offensant dans ses gestes et s'en persuadait en se disant qu'il n'avait pas encore eu droit à un combat avec le canidé, à se rouler sur le bitume, c'était un peu une sorte de victoire. Et plus l'alaskain fixait cette étrangeté de la nature, plus il se faisait à la réflexion que l'homme avait déconné quelque part en voulant se prendre pour Dieu. Mais bon, il n'allait pas resté ici toute la journée, son leader ne goberait jamais l'idée qu'il ait été pris en otage par un pseudo cryptide. Le lieutenant reprit son mal en patience alors qu'il se sentait étudié par le dit-animal, ne pouvant regarder autre chose que les étranges arabesques sur la fourrure de ses pattes. Et il y avait cette voix, qui ne cessait de commenter la situation avant que... Non.

Un peu trop soudainement, Zero relevait la tête, faisant voler sa mèche blanche. Ses yeux cherchèrent l'explication à son hypothèse. Il en était sûr: le chien parlait. Par il ne sait quel prodige, mais c'était une certitude. C'était une situation d'autant plus irréaliste qu'il s'en contentait de cligner, s'adaptant à ce drôle de scénario que lui imposait la providence. Et c'est avec une certaine candeur qu'il tapait son poing dans sa main ouverte pour aller à la conclusion, désormais nullement effrayé par ses prunelles atypiques maintenant qu'il savait que ce canidé avait une conscience.

« Tu es un chien qui parle ! »

Un rapide coup d’œil autour de lui, à la recherche du moindre curieux mal intentionné lui confirmait qu'il n'y avait personne. Il espérait juste que ce ne soit pas une caméra cachée maintenant... Il s'avançait vers les poubelles, à la recherche d'une chaîne ou d'un morceau de cuir crédible dans l'idée de lui passer autour du cou.

« Je t'emmène au QG, tu restes bien au pied pour pas attirer... D'avantage l'attention. Et puis je connais un espèce de savant fou qui saura donner une explication à ta présence. »
Zero Reiner [BN]
[FS] Runy
[FS] Runy
Anonymous
[FS] Runy
[FS] Runy
Invité
Une étincelle de compréhension traversa le regard de l'humain quand il releva enfin les yeux vers elle ; eh bien, il avait mis le temps, mais il semblait enfin opérationnel ! La mention du "chien" fit tiquer Damoclès, mais elle choisit d'ignorer sa petite fierté pour se concentrer sur le nouvel horizon, plus heureux, qui se présentait à elle : l'homme allait peut-être se révéler utile. La louve le suivit du regard pendant qu'il s'aventurait dans la puanteur dont elle sortait. Il mentionna alors le... kugé ? Bon, si ça pouvait résoudre son problème, pourquoi pas. Mais alors mieux valait ne pas perdre plus de temps !

« Ça me va. » Comprenant enfin que le bipède cherchait de quoi faire un lien, son poil se hérissa et elle dévoila des canines blanches et menaçantes, grognant à son encontre. « N'y songe même pas... Pose-ça et mène la route. Je sais ce que j'ai à faire. »

S'il ne lui fallait que ça pour retrouver sa liberté, elle pouvait bien marcher aux côtés de l'humain quelques instants. Elle lui emboîta d'ailleurs le pas sans rechigner, surveillant du coin de l’œil ses faits et gestes. Sur leur trajet, d'autres humains apparurent, qui la firent hésiter au début ; mais rapidement, elle reprit contenance, et bientôt c'était leur duo improbable qui semblait faire fuir le peu de passants qu'ils croisaient. Ce qui ne tarda pas à intriguer la rouge, désireuse de relancer la conversation avec son équipier du moment.

« Et donc... tu m'as pas dit qui t'étais. Et c'est quoi, le kugé ? » Levant un regard franc et intense vers lui, elle le scruta un instant, sérieuse. « Moi c'est Damoclès. » Une nouvelle pause. « J'espère que tu sais ce que tu fais avec ton savant fou. »

Cette appellation l'inquiétait un brin, il fallait bien le reconnaître. Mais savant ou pas, s'il se montrait trop fou à son goût, elle mettrait rapidement fin à son délire.

334 mots.
[FS] Runy
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Anonymous
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Invité

Okay, peut-être que le collier et la laisse avait été une mauvaise idée. Dieu sait qu'ils auraient pu rassurer les loubards qu'ils allaient rencontrer. Au pire, si il devait y avoir le moindre problème, quatre pattes courraient plus vite que deux. Quand bien même c'était un chien, sa fidélité ne devait pas commencer à deux minutes après les présentations. Aussi, pour ne pas énervé le molosse, Zero abandonnait l'idée. Tant pis si un abruti se faisait manger, au minimum, le bras ou une jambe. Se faire dicter des ordres par un animal errant... Le loup blanc était tombé bien bas décidément.

« Je m'appelle Zero. Et un QG, c'est un quartier général. Là où se trouve... Ma meute. »

Eh, il s'exprimait plutôt bien, un vrai pédagogue pour faire comprendre quelque chose qui n'était pas évident aux yeux de ce nouvel acolyte. Damoclès. Ça représentait bien sa condition quelque part. Le destin.
Il dû faire face aux regards de ses subordonnés à mesure qu'il s'approchait d'un grand hangar bien gardé. L'étonnement était général, mais aucune moquerie vu la dégaine de l'animal qui montrait tout les attribues d'un prédateur.... En pénétrant dans la pièce principale, son chef était absent mais à quelques mètres, trois hommes étaient en train d'en martyrisé un autre, à terre et en sang. Avaient-ils seulement l'aval pour le faire ici ? Zero fronçait les sourcils, peu intéressé par ce spectacle. Il tira l'oreille de l'animal à la hauteur de son bassin pour le pousser à suivre une autre direction tout en s'éclaircissant la gorge.

« Okay euh... C'pour nourrir nos petits ça. C'est purement pour la survie. »

Il passait donc dans une autre pièce plus calme, nullement obligé de se sentir sur ses gardes dans un tel lieu et ce, pour passer un appel. Ce dernier fut enrichissant sur un point: aucun test sur les animaux n'avait été entrepris dernièrement. Ou du moins, pas dans le but de créer une race hors norme. Zero semblait un peu embêté, tentant de voir si personne ne l'observait en train de parler à son animal de compagnie fictif.

« Peut-être bien que la poubelle dont tu es sorti donné sur un autre espace monde. C'est courant dans beaucoup de série... Sauf qu'en général, c'est un peu plus classe qu'un conteneur à ordure... »
Zero Reiner [BN]
[FS] Runy
[FS] Runy
Anonymous
[FS] Runy
[FS] Runy
Invité
Damoclès redressa les oreilles lorsque Zero lui parla de sa meute ; le kugé était donc leur terrier ? Une sorte d'immense grotte toute de métal, drôle d'endroit pour crécher... mais les hommes marchant sur deux pattes, la louve supposa qu'il leur fallait un peu d'espace pour évoluer à l'aise.

Sur leur passage, des yeux curieux s'ouvraient grands, et des bouches discrètes se fendaient pour chuchoter ; la rouge surveillait tout ce petit monde, l'air rébarbatif, à l'écoute. Son guide semblait avoir suffisamment d'importance pour leur garantir la tranquillité, ce sur quoi elle n'aurait pas parié au début. Peut-être était-il une sorte de bêta au sein du kugé ?

À l'entrée d'une nouvelle antre, l'odeur métallique du sang prit la LibreLune par surprise, et elle s'arrêta en grondant doucement, fixant son regard de feu sur les bourreaux. Zero avait dû anticiper le malaise puisqu'il détourna bien vite son attention en saisissant l'oreille de la haute louve pour la ramener vers lui - ce à quoi elle riposta par un coup de crocs dans le vide, rabattant ses précieux périphériques auditifs contre son crâne. Pas toucher. Alors qu'elle le suivait, l'un des hommes tenta une blague dans leur dos - quelque chose à propos d'un toutou qui méritait une belle andouillette.

Il se passait des choses bizarres ici ; les humains se mangeaient entre eux pour nourrir leur progéniture ?? Quelle race de dégénérés... Circonspecte, Damoclès garda son regard fixé sur son guide pendant que celui-ci parlait dans le vide, semblant y trouver miraculeusement des réponses ; enfin, il se retourna vers elle, mais elle ne semblait pas plus avancée.

« Alors quoi, il faudrait que je retourne dans la poubelle ?? C'était bien la peine de venir jusqu'ici... » Son regard se riva à nouveau vers la porte. « Pourquoi vous voulez le manger ? Il doit être puni ? »

Un cri brutal et déchirant lui fit froncer le museau, et elle darda ses prunelles vives sur Zero. « C'est ton rôle au kugé de nourrir la meute ? T'es intendant ? »

350 mots.
[FS] Runy
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Anonymous
Zero Reiner [BN]
Zero Reiner [BN]
Invité

Une veine naquit sur la tempe du loup blanc, qui serra les dents et laissait exploser son agacement un bref instant.

« Hey, je ne suis pas ton maî... Ton chef. J'aurais pu tout aussi bien te laisser dans les déchets. »

Il fronçait ses épais sourcils. Il n'y avait pas marqué SPA sur son front. Comme si il n'avait pas d'autres soucis à régler que de s'occuper de tout les abandonnés de New York. Il n'avait rien à y gagner, et une possible reconnaissance d'avoir essayé de son interlocuteur était en option. Il attendait juste le moment où il pourrait discuter de ça autour d'une vodka avec Jethro qui se foutrait bien de sa gueule. Encore un mission que Zero n'avait accompli qu'à moitié. Mais zut, ce chien était adulte, il n'avait pas besoin d'un geôlier, la Nature avait prévu une sorte d'instinct chez ces bêtes là, non ? La mauvaise humeur était un peu retombée, où un changement de sujet était le bienvenue.

« Il n'est pas de notre clan mais il a dû tuer des membres de ce dernier alors... Eh ? Non, non, je suis un... Bêta, pote de l'alpha ? »

Mon Dieu que c'était pitoyable raconté ainsi... En général, un animal abandonné cherchait à se faire adopter, pas à rentrer à tout prix dans sa forêt. Enfin, Zero avait eu tort de croire que dans ce monde, il y en avait qui cherchait encore la compagnie des autres. Il laissait planer un silence, fouillant dans son esprit pour une solution, celle du portail inter-dimensionnel n'étant clairement pas dans ses cordes. Et puis, même Kendall faisait de la génétique au final, pas de la science fiction avec des animaux colorés...

« Tu peux rester ici en attendant. Et demain, je trouveras probablement une brèche dans le mur pour que tu puisses quitter la ville. La police se fichera bien qu'un chien fausse compagnie à New York. Il faudra juste euh... Mettre de la farine sur tes poils trop... Trop voyants. »
Zero Reiner [BN]
[FS] Runy
[FS] Runy
Anonymous
[FS] Runy
[FS] Runy
Invité
Face au mauvais esprit de Damoclès, l'humain riposta avec virulence, excédé ; la louve se contenta de le regarder, babines serrées. Il n'avait pas tort, elle ne le traitait pas tendrement depuis leur rencontre... mais en même temps, bien qu'il semblât important au sein de sa meute, il restait impuissant dans son cas à elle. Elle n'allait pas non plus lui lécher le visage pour le remercier d'avoir tenté de l'enchaîner puis pour lui avoir pincé l'oreille jusqu'à son antre !

En tout cas, son environnement semblait assez particulier aux yeux de la louve ; ça ne ressemblait en rien à toutes les meutes qu'elle avait croisé au cours de sa vie, mis à part la notion de rassemblement et de hiérarchie. Les deux hirsutes qui se servaient du fautif comme d'un punching-ball semblaient presque plus bestiaux que les loups qu'elle côtoyait chaque jour, et ce sentiment lui procura un certain malaise.

Aux dernières paroles de Zero, les yeux de la rouge brillèrent d'un nouvel intérêt ; une brèche dans un mur ? Ça pouvait coller, si les portails ne se montraient pas trop capricieux... Quant à la farine... elle fit la grimace, tirant la langue. Le concept lui était flou mais ne lui plaisait guère ; comme ce bipède vivait dans un monde sombre et étriqué !

« Merci pour ta proposition. Mais s'il y a des brèches à trouver, je peux y aller seule, et- »

Un cri de surprise dans la pièce d'à côté la fit sursauter et elle se mit en position d'attaque ; par la porte entrouverte déboula soudain une boule de fourrure brune paniquée, qui s'arrêta seulement le temps de jeter des regards affolés autour d'elle.

« Le lièvre ! »

L'instinct de prédateur reprit le dessus ; ce maudit animal allait payer pour cette balade spatiotemporelle de mauvais goût. En un bond, la rouge se lançait à sa poursuite, semant le chaos dans la pièce, jusqu'à ce que proie et chasseur se dirigent vers l'humain, et...

Plus rien, seuls quelques poils en l'air, et trois gouttes de sang sur le sol.

356 mots.



HRP :
Merci binôme pour ce rp fort drôle ♥
[FS] Runy
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum