Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || La Sérénissime & Metro DgoiC4q
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || La Sérénissime & Metro 9oulLiP
Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || La Sérénissime & Metro 620526BoutonElysion5050

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés : 9792
Inscrit.e le : 22/11/2013

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 2 ;;
Métro, boulot, kézaco ?
Aujourd'hui n'est pas un jour comme vous l'espériez. Votre quotidien se retrouve chamboulé par une demande singulière à laquelle vous n'avez pas pu résister. Vous avez accepté de vivre la journée de travail d'une personne que vous ne connaissez pas. Lui et vous serez en binôme au cours de cette journée et vous ne pourrez pas faillir à votre engagement. Parviendrez-vous au bout de ce défi ?

Variante

Dans ce mini-rp, vous devez obligatoirement placer les dix mots suivants, un mot pour chaque post fait, soit cinq mots par participants !

Minimum – Courroux – Arabesque – Timidement – Punching-ball
Satin – Horizon – Andouillette – Dragon – Vodka

Rappel des règles

✗ Vous avez deux jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 07 juillet à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


Binôme: La Sérénissime & Metro

Le dé a choisi La Sérénissime pour commencer cette épreuve !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Anonymous
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Invité
#2 —1e réponse
OnesimoIV da Morgloria(LS
Sam 6 Juil 2019 - 1:07
Bonjour à tous. Je me présente, Onesimo IV da Morgloria! Je suis donc un vicomte vénitien, mais aussi et surtout le dirigeant d'une grande banque présente à travers toute l'Europe. J'ai plusieurs passions, comme le pognon, le pognon, et le pognon. Ou encore le pognon. Et pour en avoir plus, je suis sans foi ni loi. Car comme le dit la devise familiale, "le pognon c'est sacré, et surtout le mien!" Tout ça se passe dans la Venise du XVe siècle.
Pour ceux qui veulent voir à quoi je ressemble, voici ma tête. Bonne lecture.

Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || La Sérénissime & Metro 1515714273-z1

C'est parti pour le rp!

C'est encore une belle journée qui commence. Je rentre dans la Banca da Morgloria de Venise. Qu'est-ce que j'aime l'odeur du pognon au petit matin! La seule mélodie des pièces d'or et d'argent qui dégringolent dans mes coffres me met dans un état d'excitation peu racontable. C'est la joie matinale du banquier. Mais aujourd'hui, c'est un peu particulier.

J'attends un visiteur. Un vieux croûton barbu avec un chapeau pointu qui causait à moitié en latin m'a dit que j'allais avoir une personne venant de Russie à former. J'ignorais qu'ils voulaient ouvrir des banques là-bas. C'est quoi leur monnaie? S'ils en ont une. J'ignore bien avec quelle valeur les gens de ce lointain pays commercent.

Mais comme je flaire toujours une bonne affaire, je me doute qu'il y a peut-être un moyen de gagner des parts de marché en Russie. En tout cas, ça va me rappeler mes jeunes années, quand j'étudiais en Suisse pour savoir comment faire tourner une grande banque. Mais moi, j'avais la banque de mon cher papa. Ce vieux débris qui ne veut pas mourir alors qu'il a déjà 45 ans! C'est inadmissible!

Si ça continue comme ça, je vais finir par hériter à 35 ans! Bon, il est où mon petit nouveau? C'est que j'ai du pognon à gagner, et le temps c'est de l'argent. Surtout que ce matin, j’ai rendez-vous avec un vieux marquis à demi-sénile qui va certainement poser une fois de plus beaucoup d'argent sur son compte en banque. J'aime les clients comme lui. C'est un minimum!

La dernière fois, il a même voulu m'offrir des bonbons en croyant que j'avais dix ans. Il est complètement aux fraises le vieux... Mais il est riche! Très très riche! D'après ce qu'il radote souvent, il a fait fortune avec le commerce du sucre depuis les pays d'Orient. Moi je dis qu'il en a bien trop mangé! Il a les chicots tout pourris, et une haleine qui rappelle le putois mort.

Ah ben voilà mon marquis! Giuseppe di Marzo! Plié en deux sur sa canne, l’œil torve, la tremblante... Hé mais, c'est qui la blonde de 20 ans avec qui il arrive?  
OnesimoIV da Morgloria(LS
SergKita [Metro]
SergKita [Metro]
Anonymous
SergKita [Metro]
SergKita [Metro]
Invité
Hello ! Sur cet épreuve, c'est Nikita qui va s'y coller ! C'est un jeune mercenaire de 22 ans, russe, beau garçon. Il joue de sa jeunesse et de son physique pour adopter une attitude enjôleuse qui l'aide à escroquer qui lui passe sous la main à l'aide de prédictions douteuses et autres mensonges. Il est à côté de ça, un mercenaire pas trop regardant sur la nature de son travail, enfin, c'était avant d'être gravement blessé à la jambe o/

Pour ce qui est de Métro, le forum se déroule après l'apocalypse dans le Metro moscovite où s'y passe de sombre et étranges choses \o/

Le rp \o/
l'italique indique lorsque Nikita parle en italien.

- Veux-tu changer de vie ?

Lorsqu’une légende se manifeste devant vous, sous l’apparence d’une sorcière aux ongles et nez crochus, vous propose un marché, il est difficile de refuser. Surtout, lorsqu’on est un estropié dans un monde sans foi ni loi.

C’est presque sans regret que Nikita déglutit et acquiesça à la proposition de Baba Yaga. Une somnolence soudaine l’emporta aussitôt. Lorsque ses paupières battirent de nouveau, il était devant une large glace. Un drôle de chapeau rond sur la tête, une veste noire faisant ressortir la courbe de ses épaules tout en affinant sa taille, une somptueuse chemise en satin, un pantalon noir sculptant sa silhouette. La présence d’une élégante canne à sa main droite lui indiqua que sa jambe était toujours dans un sale état.

Il commençait doucement à comprendre sa situation quand un vieux monsieur déclara et confirma ses dires ; il avait de nouveau vogué entre les réalités… L’homme apprit à Nikita qu’il était son protégé et qu’il le mettait entre les mains d’un brillant banquier. Montrant son plus beau sourire, Nikita écouta attentivement son interlocuteur. Son protecteur lui enseigna quelques formules de la langue locale avant de le conduire jusqu’à son nouveau poste.

Arrivé à la banque, on lui indiqua où trouver cet Onesimo au nom infini. Mais sur le chemin, les bas instincts du mercenaire furent réveillés par d’enjôleuses courbes. Déboutonnant d’un revers de main le haut de sa chemise, dévoilant l’esquisse d’osseuses clavicules. Il s’approcha roulant des mécaniques et s’appuyant aussi élégamment que possible sur sa canne, il adressa une courbette au vieil homme et un baise-main à la jeune femme.

- Nikita Ilitch Azarov, enchanté.

Il avait dit le dernier mot en italien, avec un accent russe très prononcé, tout en adressant un sourire ainsi qu’un regard charmeur à la jeune femme. Mêlant exotisme et toutes les marques de politesse qu’il avait trouvées dans les livres de la VAR.

-Être Russie. Nouveau travailleur. Avec monsieur Onesimo IV Da Morgloria.

Ce n’est qu’en disant son nom complet qu’il s’adressa à son nouvel employeur, un large sourire au visage.

-Heureux travailler avec vous.
SergKita [Metro]
Onesimo IV da Morgloria
Onesimo IV da Morgloria
Anonymous
Onesimo IV da Morgloria
Onesimo IV da Morgloria
Invité
Sam 6 Juil 2019 - 16:12
Attends un peu... De ce que l'on m'avait dit, mon vieux marquis gâteux n'avait pas d'enfant, il a perdu ses frères en bas âge. Donc, la blonde, ce n'est ni sa fille, ni une nièce. Mais vu comme il la tient par la main... Non, il a quand même pas fait ça?! Il s'est trouvé une poule de quarante ans plus jeune que lui le vieux saligaud! Hé ben mon cochon... Y a pas à dire. Comme dit toujours mon cher papa, l'argent rend beau.

Et c'est qui ce type qui vient roucouler autour de la blonde? Le marquis n'a pas tout compris,  et moi non plus. Et la blonde... non, elle a encore moins compris. Hein quoi? Il a dit quoi lui avec son accent bizarre de je ne sais pas où? Il bosse pour moi? Ah bon. Heureux travailler avec moi? Oui, alors, moi aussi, mais s'il me fait pas perdre mon client! On frise la catastrophe là!


"Ah oui! Le nouveau! Enchanté... Voici le Marquis di Marzo, un très bon client de la Banca da Morgloria. Je me présente: Vicomte Onesimo da Morgloria, IVe du nom. Bienvenue à Venise. Mais j'ignore qui donc est cette ravissante personne. Il me semble que nous nous voyons pour la toute première fois. Vous souhaitez ouvrir un compte dans notre établissement?"

Voilà que le marquis me répond que la blonde est belle et bien sa nouvelle fiancée! Oh que je ne l'aime pas elle! Je sens qu'elle va faire claquer le vieux, et qu'après elle va dilapider tout le capital et sortir tout le pognon de ma banque! Mais bon, je ne vais le dire comme ça, sinon je vais provoquer le courroux du marquis. Ce serait bête de perdre un client. Mais je sens venir les emmerdements à plein nez.

Je fais ouvrir la porte par un garde et j'invite tout ce petit monde à entrer dans la banque. Au passage, je choppe le bras du russe pour lui expliquer la situation à voix basse.

"Attention, il y a péril en la demeure! La blonde veut le pognon du vieux! Il faut la faire dégager. Mais sans froisser le marquis! Pas de gaffe hein!

Hum... Entrez, entrez! Allons dans mon bureau pour discuter!"
Onesimo IV da Morgloria
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Anonymous
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Invité
Pendant tout le temps qui suivit sa courtoise présentation, le visage de Nikita se plissait pour essayer de capter les informations. C’est que l’italien était une langue assez éloignée du russe. Et que le peu de chose qu’il en savait, il l’avait appris il y a une heure ou deux. Cela dit, il avait compris que la jeune femme et le vieil homme qui coulait sur sa canne partageait la même couche. Celle où l’on dort. Le deuxième type de couche, il n’y avait que ce « Marquis » qui devait la porter.

L’aparté d’Onesimo ne fut pas entièrement compris par le jeune Russe. Cela étant, il existait un langage indicible entre les hommes, un langage qui se parlait avec le regard et les expressions.

-Je me fais la minette, compris.

Il avait chuchoté ses mots, mais doutait que son interlocuteur ait compris la première partie de la phrase. Il n’en avait pas besoin, le sourire narquois et la lueur lubrique dans les yeux du russe en disait long. Le vicomte et son assistant faisaient face au couple. Pendant qu’Onesimo parlait, Nikita analysait. Les chuchotements de la femme à son mari, l’amas de rides qui vibrait de temps à autre, les soupirs s’échappant des lèvres usées, les roulements d’yeux. Rien n’échappait au garçon.

Il ne manquait jamais de lancer de discrets regards à la jeune femme, avec quelques sourires parfois. Si elle avait mit un certain temps avant d’être réceptive, Nikita occupait nettement plus son attention depuis que son pied était timidement venue caresser l’escarpin de la dame. Très vite, le petit jeu de séduction et la grande discrétion dont devaient faire preuve les participants forcèrent la jeune femme à accorder plus d’attention aux yeux charmeurs de Nikita qu’aux mots d’Onismo.

Nikita n’attendait plus qu’un signal de son camarade du jour pour pousser la chose plus loin ou non.
SergKita [ME]
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Anonymous
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Invité
#6 —Réponse
OnesimoIV da Morgloria(LS
Dim 7 Juil 2019 - 1:51
Mais qu'est-ce qu'il m'a dit le russe? Il a rien compris du tout! On a une croqueuse de diamant en face! Elle veut le pognon du vieux, pas de la chair fraîche pour s'y faire les crocs! Bon, je vais devoir faire attention et ruser. Un garde a ouvert la porte. Nous entrons.

Nous traversons le hall jusqu'à mon bureau, et je m'installe en face de la porte dans mon grand siège. Je désigne un siège au russe, en lui montrant une place à côté de la mienne pendant que le vieux et sa blonde prennent place en face. Sinon, je vois venir les emmerdements à l'horizon.

C'est pas draguer la blonde la priorité. Il faut bel et bien l'éliminer de l'équation! Le pognon du vieux gâteux est très bien là où il est: dans mes coffres! Si possible, ça m'arrangerait bien qu'il y reste.  Mais comment on fait quand il me ramène une jeunette qui va tout claquer?

Je suis bien assis, je regarde le marquis, il me regarde. Elle regarde quoi la blonde là?! Oh! C'est par ici que ça se passe! Je vois... C'est donc bien pour le pognon du papi qu'elle est avec lui! Vile femelle vénale! Elle ne s'en cache même pas. 

Bon ceci dit, pour se taper le croulant, il en faut du courage... Mais c'est pas une raison pour vouloir lui soutirer tout son pognon et le retirer de ma banque alors qu'il y est très bien!  Bon comment faire? 

"Que me vaut votre visite, mon bon signor?"


Ah! C'est encore pire que ce que je croyais. Je ne m'attendais pas à une réponse comme celle-là. Il sort du notaire! C'est sa fiancée, et il en a fait son héritière! Son unique héritière! Les carottes sont cuites! La cabane est tombée sur le chien! C'est la mort du petit cheval!


"Ah... Ah d'accord. Mais rassurez-moi... Vous vous portez comme un charme, n'est-ce pas? Vous n'envisagez pas d'abandonner vos comptes sans prévenir en passant l'arme à gauche? Vous n'êtes pas malade?"

Bon, il rigole en me disant qu'il va encore vivre dix ans. Ca m'arrangerait bien, je l'avoue. Je l'aime pas cette blonde de malheur! Laisse le pognon du pépé tranquille, voleuse!
OnesimoIV da Morgloria(LS
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Anonymous
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Invité
Faire des petits sourires, caresser l'escarpin, contempler les gloussements discrets de la jeune femme, c'était amusant. Mais ça ne faisait pas vraiment avancer les choses. Étant donné que son attention était davantage porté sur la jeune femme ainsi que sur les yeux aveugles de son mari, Nikita n'avait rien assimilé de la discussion entre le marquis et Onesimo.

Si ce n'est le mot arme. Ah ! Il devait donc être un ancien soldat, ce marquis ! Un sourire passa sur les lèvres de l'ancien mercenaire en même temps qu'une idée s'insinuait dans son crâne. Il jeta un regard circulaire à la salle et ses yeux se posèrent sur un meuble où était disposé plusieurs bouteilles parées de somptueuse arabesques étaient dessinés. Beaucoup de travail pour de la gnôle que sera expulsée de façon irrémédiable, songea Nikita face au style tape à l’œil des bouteilles.

Mais après tout, la gnôle restait la gnôle, qu'importe le contenant ! Et quoi de mieux pour donner un peu de piment à ses âpres négociations, aussi bien financières que... Nikita jeta un regard sans équivoque à la jeune femme -qui gloussa.

-A Russie, bonne discussion avec alcool.

Il se sentait déjà faire d'immenses progrès en Italien. Les langues avaient toujours été sa spécialité. Nouveau regard à la blonde.

Nikita s'empressa d'aller chercher le plateau d'alcool et de remplir les verres de tout le monde. Et on peut dire, qu'il n'était pas avare de nectar. Il remplissait plus de la moitié des verres à chaque fois. Satisfait de lui et de présence d'esprit, il glissa un clin d’œil à Onesimo. C'était sûr, il allait adorer l'initiative de son nouvel assistant et, futur associé !
SergKita [ME]
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Anonymous
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Invité
#8 —Réponse
OnesimoIV da Morgloria(LS
Dim 7 Juil 2019 - 15:01
Mais c'est qu'il va nous mettre dans les emmerdements, ce bougre-là, à faire des risettes à la blonde du marquis! Bon d'accord, il est complètement gaga, mais là quand même, ça va finir par se voir! Et s'il se fâche, il va vraiment changer de banque! Et adieu les milliers de sequins qui dorment gentiment dans le coffre-fort de la banque. 

Si je dis à mon cher père, qui veille sur les comptes comme un dragon sur sa montagne d'or, que nous avons perdu un de nos très gros clients à cause d'une histoire de fesses avec un employé, ça craint du boudin! Parce qu'il va gueuler à s'en faire péter une veine de la tête.

Qu'est-ce qu'il dit? De l'alcool... Il ne manquait plus que ça... Il prend mon bureau pour une taverne maintenant. C'est ma grappa ça! C'est pour me remettre de mes émotions quand ma secrétaire vient s'asseoir sur le bureau et que... enfin bon! Bref! Là n'est pas la question!

Comment est-ce que je vais pouvoir sauver la situation, moi? Tu parles d'un chantier. Le vieux veut filer son pognon à la blonde. La blonde veut le dépenser, et en plus elle est volage, et le russe veut se taper la blonde! Et moi je veux gagner le pognon du vieux dans la banque sans que personne n'y touche! 

Attends un peu... J'ai une idée, ça vaut ce que ça vaudra, mais à ce stade, je n'ai plus que ça pour sauver la situation! Je me lève, et je fais le tour de mon bureau en prenant un verre pour trinquer. C'est pas bien ce que je vais faire, mais le dieu de la finance me pardonnera. Je lève mon verre bien haut, ce qui normalement va obliger mon brave vieux marquis à se lever pour trinquer. C'est fourbe, j'ai honte, mais là, plus le choix!

"A vos amours, et à votre fortune dans ma banque!"
Victoire, il se lève, et il s'appuie sur sa canne pour venir trinquer. Et là, je balaie sa canne avec le pied! Il est tombé! Je crois qu'il vient de se péter le col du fémur. C'est moche.

"Appelez un médecin!"
OnesimoIV da Morgloria(LS
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Anonymous
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Invité
Un large sourire était apparu sur le visage de Nikita en voyant le vicomte se prêter au jeu. Bien qu'il arborer l'air un peu ronchon, il savait s'amuser. Nikita le plaignait, que ce doit être dur de devoir enfouir sa nature fêtarde sous des airs stricts de banquier. À quoi sert l'argent si l'on peut le dépenser après tout ? Cela étant, le jeune mercenaire ne devait pas se laisser distraire. C'était le moment de porter le coup de grâce à cette jeune femme. Le mercenaire avait presque des regrets pour ce vieil homme.

Mais il devait couler sous l'argent et totalement avoir conscience que la jeune fille n'était pas là pour son popotin ridé. Avec des yeux de biche, il leva son verre à la santé de la jeune demoiselle. Tout en la faisant glousser avec des paroles hasardeuses en italien. Leurs attentions étaient si captivées par l'un et l'autre que lorsqu'un cri déchira l'espace, accompagné par un marquis gémissant par terre, les cœurs du russe et de l'Italienne bondir.

La jeune femme se mit à crier instantanément, Nikita saisit ce moment pour l'éloigner de la pièce. Histoire de laisser le banquier et son client banquier seul. Finalement, on négocier comme dans le métro ici.

Il alla faire s'asseoir la jeune femme en pleur sur un petit banc avant de s'accroupir auprès d'elle et de capter son regard. Il lui tendit son verre.

-Russie pour se calmer boire Vodka.

Il resta avec elle quelque temps, assez pour voir les médecins affluer dans le bureau. Entre deux gestes réconfortants, Nikita jetait un regard vers le bureau d'Onesimo. Que devait-il faire maintenant ? Retourner auprès de son employeur ou bien continuer de cuisiner la charmante jeune femme et profiter de son désespoir comme un malotru ?
SergKita [ME]
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Anonymous
OnesimoIV da Morgloria(LS
OnesimoIV da Morgloria(LS
Invité
#10 —Réponse
OnesimoIV da Morgloria(LS
Dim 7 Juil 2019 - 18:30
Bon sang de bon sang! Je viens de faire un véritable attentat sur un petit vieux! Ah ben là, oui, forcément, il gueule parce que sa jambe est visiblement cassée. Et je me retrouve tout seul avec le marquis qui braille, et je me penche pour le redresser et l'asseoir à même le sol contre le bureau. Je crois qu'il a vraiment très mal là.

Je prends un coussin sur mon siège, je le cale derrière son dos, et je vérifie qu'il est quand même bien installé. Il ne s'agirait pas qu'il me claque dans les doigts non plus le vieux. Il a beau être gaga et naïf au point de croire qu'il peut séduire une blonde de vingt ans,  faut pas déconner non plus! Il est riche comme Crésus le vieux!

Je gueule dans le couloir à un employé de venir et d'aller me chercher un bon médecin fissa! C'est pas ce qui manque par ici. Alors que le larbin part au pas de course, je reviens à mes moutons. Je m'approche du marquis, et je pose un genoux à terre à côté de lui en lui tendant sa canne.


"Je suis vraiment désolé pour vous mon bon Signor. C'est sûrement un malencontreux accident. J'ai vu la jeune personne qui était avec vous faucher votre canne du bout du pied sans faire attention quand elle a voulu se tourner pour trinquer avec ce nouvel employé. Mais ne vous inquiétez pas, on va bien s'occuper de vous.

Vous avez soif? Ou peut-être une petite faim? Il y a un boucher au marché du Rialto juste à côté, il fait une andouillette succulente. Non, pas faim? Tant pis..."

Mission accomplie! Je viens d'instiller dans son esprit le doute quant à sa petite fiancée blonde de vingt ans. Je sens bien qu'elle va pouvoir se gratter pour hériter du magot. Le pognon est sauvé! Il restera dans ma banque!
OnesimoIV da Morgloria(LS
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Anonymous
SergKita [ME]
SergKita [ME]
Invité
Nikita regardait le tout se faire. Plusieurs personnes rentraient et sortaient du bureau. Lui, il tentait de faire relativiser la jeune dame. Elle parlait beaucoup. Malheureusement, il ne comprenait rien. Il partait donc du principe qu'elle s'extasiait sur son corps d’Apollon et que ces larmes étaient des larmes de joie. Il y avait peu de chance en réalité. Il avait saisi le mot « argent » plus d'une fois. C'était d'ailleurs un des premiers mots qu'il avait appris. En même temps, il allait travailler dans une banque.

Lorsque les glandes lacrymales de la femme furent asséchées, Nikita proposa à la jeune femme d'aller rejoindre son mari qui devait sûrement aller mieux. La main sur sa canne et l'autre autour de la taille de la jeune femme, il continuait d'essayer de la faire rire. Prononçant mal, parfois de manière volontaire, d'autre fois non.

Lorsqu'ils rentrèrent dans le bureau, l’œil tombant du vieil homme ne manqua pas cette main baladeuse. Il présenta ses salutations au vicomte et sortit en trombe avec sa femme. Le russe regarda le tout, circonspect, mais néanmoins amusé. Il se tourna vers Onesimo avec un sourire. Le mercenaire boita jusqu'à son supérieur et servit deux verres. Il leva le sien face à son interlocuteur.

-Nous boire à collaboration ! Punching-ball !

Nikita ne connaissait absolument pas la signification de ce mot. Néanmoins, il trouvait qu'il sonnait bien et c'était l'occasion ou jamais de le placer dans une conversation. Tout guilleret, il avala le contenu de son verre, sous l’œil visiblement fatigué de son comparse.

Nikita s'était bien amusé.

HRP : Et voilà mon dernier post pour cet interforum (dans la zone des épreuves seulement) ! Ce fut un plaisir de malmener ce petit couple en votre compagnie Vicomte Épreuve 2 ;; Métro, boulot, kézaco ? || La Sérénissime & Metro 2244379341
SergKita [ME]
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum