Les coups d'pouce ♥
Il était une fois un chat errant... Partenariat4
Il était une fois un chat errant... 6krh
Il était une fois un chat errant... KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisAmbroise H. Vinsmoke
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Fix your shit
Normalement y a un résumé un peu plus complet du rp mais faudra nous croire sur parole pour cette fois : c'est du quiproquos qui sent bon l'embrouille est les émotions fortes, après de premiers pas pourtant sereins dans leur mariage. La suite ? Lisez le rp !
Les arrivées du mois
Jennai Orayashe
Seizō Kaieda
Aleksandra N. Zelenka
Chiharu Arizawa
Kazuma Nakashima
Jun Nielsen
Fuu Haruki
Abiki Furuya
Itsuko Takara
Michiko Fuyuka
-60%
Le deal à ne pas rater :
Forfait mobile 50Go sans engagement à 9,99€ au lieu de ...
9.99 € 24.99 €
Voir le deal


★
le Dim 6 Oct - 17:16
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
REY Jéhiel
Les chats sont des êtres faits pour emmagasiner la caresse
Informations générales
Nom : Rey
Prénom : Jéhiel
Âge : 42 ans, né un 15 février 2069
Origines : Française et Espagnol
Activité : Gérant du café "Kafe'Neko"
Sexualité : Hétéro
Avatar : Luke Evans (fanart de The-Only-Myself)
Réglement : -
Chemin Je suis une revenante ! (D'où certaines similitudes entre cette fiche et l'une de mes ex DC ... C'est son papa...)
Autre : Vous êtes toujours aussi beaux ♥
Histoire - Citation

“Yune… Yune ? Tu t’souviens de Kafe ? La p’tite chatte noire, qu’t’as trouvé d’vant le café ? Nous l’avons soigné, nourri, logé… Elle détestait tellement être seule que nous avons fini par l’emmener chaque jour avec nous au boulot. Puis, tu as adopté Maous et Tora... Tous des chats errants que tu n’as pas hésité à soigner, et donner d’ton affection.... Comme pour Kafe, tu pouvais pas te résigner à les laisser à la maison. Et puis, certains clients semblaient apprécier la compagnie d'nos félins, alors pourquoi pas hein ? Pis, y a eu l’aut’ vieille qui a voulu prendre Kafe avec elle. Et c’est là que l’idée t’ est venue de faire le “Kafe’Neko”... Un café où il est possible de dorloter et profiter de quelques chats tout en leur offrant la possibilité de s’trouver un nouveau foyer... C’était grâce à toi tout ça…  Tes partenariats avec des refuges et aut’ cliniques…  Et ça a commencé avec ces félins destinés à l’euthanasie car ils s’trouvaient pas de famille... Une sorte d’école de la deuxième chance pour eux. Et ça a très bien marché comme ça…
Dis Yune… Tu penses que ça existe des endroits comme ça pour les gars comme moi?”

Tel un plongeur remontant des fonds après une longue apnée, Jéhiel prit une longue inspiration, et levant sa main droite, il écrasa de son pouce une larme suicidaire prête à se jeter dans le vide. Le regard de l’homme se détacha enfin de la ténébreuse colonne de marbre pour errer sur le reste du jardin avant que ses pieds ne décident de l’emmener, il ne savait où. L’œil hagard, il semblait perdu. Encore perdu. Deux ans après la tragédie, la blessure restait béante, immense, incicatrisable, insurmontable. Il ne retrouverait pas seul son chemin. Le monstre qui avait englouti la ville avait avalé sa fille, sa précieuse, sa vie. Il croyait souvent encore entendre son pas, sa voix, la cascade de son rire quand il ne pensait plus à rien. Coquille brisée, désespérée, abandonnée. Assez ! Combien de fois, petite, l’avait-il emmené dans ce jardin ? Il n’aurait pas su le dire. Ils y étaient venus trop souvent, pour marcher, courir, s’amuser, faire l’avion sous les arbres. Par là ? Où peut-être là ? L’endroit avait changé depuis Shukumei, mais les souvenirs étaient encore là, et bien vivaces.

Tout. Tout lui rappelait sa fille. Yune avait les cheveux d’un ciel d’été. Yune avait la joie de vivre et l’innocence des enfants. Yune aimait les jolies filles élancées. Yune était exubérante, hilarante, brutale et tendre à la fois. Yune adorait les chats. Yune était un esprit libre, sensible, et maladroit. Yune qui laissait exploser sa joie lors de concerts. Une couche-tard qui trouvait quand même moyen de se réveiller avant l’aube pour aider au café. Un petit bout de femme qui n’avait même pas eu le temps d’apprendre à aimer...

“Putain…”

Fatigué, il finit par se lâcher sur un banc et soupirer bruyamment. Il se demanda alors ce qu’il avait fait durant sa vie pour mériter pareil châtiment. La tête entre les mains, il fit défiler le film de sa vie derrière ses paupières closes.

Il se voyait encore, petit, chez lui, semblant écouter sagement les voix préenregistrées de ses “professeurs” alors que son esprit était à mille lieu de la demeure familiale. Gamin rêveur qui voyait sa vie ailleurs. Il revoyait encore le visage sévère de sa mère, dont le regard seul suffisait à lui faire comprendre qu’il n’avait pas intérêt à quitter son siège malgré le fourmillement dans ses jambes. Elle était effrayante, sa mère. Belle avec son regard de glace et ses cheveux de nuit, mais effrayante de part sa voix sèche et cassante, de part son allure hautaine et austère. Il se souvenait de son père, bien trop souvent absent. Trop occupé entre son travail et ses différentes conquêtes. Pas qu’il soit réellement séduisant, mais ses poches bien remplies en forçait plus d’une à s’agenouiller devant lui pour détacher sa ceinture. Et il en profitait bien.

En public, Maria Rey Del Canto et Yvan Rey étaient le couple idéal, riche et élégant. Mais dans le privé, il ne se passait pas un jour sans qu’ils ne se disputent sur les mêmes sujets, la frigidité de madame, les frivolités de monsieur. Il n’y avait que Sarah, la gouvernante, qui lui témoignait un minimum de tendresse et d’attention dans cette maison. Et il adorait se retrouver avec elle en cuisine quand ses parents n’étaient pas là. Sûrement ainsi qu’il a appris à aimer la cuisine, et vouloir la partager. Pour lui, il voulait juste que les autres apprécient ses plats, mais pour ses parents, pour qu’ils acceptent ses choix de vie, il avait dû mentir ou du moins, cacher son maigre appétit pour la gloire pour parvenir à ses fins. Et devenir le “meilleur chef cuisinier de Paris” était un projet, semblait-il, à la hauteur des ambitions que ce couple avare plaçait en leur douce progéniture. L'apprentissage de Jéhiel commença dès sa sortie du collège dans l’une des plus prestigieuses écoles de cuisine de France: Ferrandi. À côté de ça, son père le força à choisir une autre langue que le français, l’espagnol et l’anglais à apprendre. Jéhiel choisit le japonais car la culture du Japon l’intriguait depuis que son cousin lui en parlait. Dès lors, la vie lui parut bien plus intéressante qu’elle ne l’était avant.

Puis, il la rencontra. Lynn.

Tout juste bachelier, il profitait des vacances d’été pour décompresser. Le Parc du champ de Mars était inondé de touriste venu des quatre coins du monde. Et en voulant le traverser, il l'aperçut. Cette Japonaise qui se courbait en tous sens pour prendre la meilleure photo qui soit de ses parents devant la dame de fer. Ses boucles azurées avaient tôt fait de capturer son regard, et le charme naturel de la demoiselle l’avait forcé à l’aborder. Un mot, deux mots… Quelques paroles échangées et quelques rires envolés et le voilà à inviter la jeune fille à boire un verre. Jamais il n’aurait pensé que les cours de langue forcée par son père aurait pu lui être aussi utile un jour.

Premier rencard, premier baiser, première fois… Et ce qui n’aurait dû être qu’une amourette d’été devint une folle évidence. Il voulait l’épouser, elle ne pouvait pas. Il était fou, fou d’amour, et elle folle d’espoir. Elle voulait rester avec lui, il était prêt à partir pour elle. Un amour comme le leur, l’incontestable ne pouvait faire autrement que les marier n’est ce pas ? Cela ne se passait que comme ça dans les contes qu’elle lui racontait. Ils le voulaient leur happy end. Deux grands rêveurs prêts à tout pour être ensemble. Mais les études devaient passer avant, pour leur permettre un bel avenir… Lynn… Ils se retrouvèrent l’été suivant. Rien n’avait changé, tout était toujours aussi intense. Et dans ce tourbillon de passion, ils n’avaient pu éviter l’accident.

Rester en France lui parut être la dernière chose à faire quand elle lui annonça attendre son enfant. Elle pensait qu’il lui demanderait d’avorter, ou qu’il la laisserait tomber. Mais non, abandonnant ses études, il s’envola vers Tokyo sur un coup de tête, avec ses économies. Il ne savait pas comment gérer la crise, mais il était là pour elle, et pour la “Crevette” à naître.
Il accepta la puce. Mariage arrangé pour mariage arrangé, autant choisir la solution qui lui permettrait d’être au plus près de sa belle. Et puis, il n’était pas le seul Rey à être partis à l’étranger, son cousin s’y était installé, il avait été marié et attendait lui aussi un enfant.
Naïf, il pensait bêtement que l’Incontestable serait de leur côté. Trop de points communs, trop de similitudes, trop d’amour entre eux. Ils avaient cette impression d’être une face différente de la même pièce. Les parents de Jéhiel ne comprirent pas. Ils ne le reconnaissaient pas. Mais l’avaient-ils seulement connu ? Quelques jours après son arrivée, il se dégota un job en attendant de pouvoir se former à la Tokyo sushi academy. Un stage complet qui lui permettrait de se trouver rapidement un petit boulot dans un restaurant. Après quelques mois d'économie supplémentaire, il put louer un petit appartement pour lui non loin de chez son cousin qui lui avait si chaleureusement offert le gîte et le couvert pour ces premières semaines au Japon. Et Lynn put ainsi s’installer avec lui malgré les protestations de ses parents.

Et elle arriva. Yune. Mini-Lynn...

Elles furent tendres et douces les premières années de la vie de Yune. Ils furent doux ces instants de vie de famille. Jusqu’à ce que Lynn reçoive sa lettre, mais pas lui. Jusqu’à ce que l’incontestable lui vole deux des êtres qu’il chérissait le plus au monde. Lui qui pensait pouvoir s’entendre avec celui qu’il croyait meilleur que lui a très vite déchanté. On lui interdisait de voir les deux femmes de sa vie, on lui tenait les couilles. Il ne pouvait rien faire. Jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus et qu’il aille marteler la porte de son “rival”. Et si jusque-là dans sa vie, il avait adoré le bleu, il avait détesté, haï ces tâches de la couleur du ciel sur les corps de celle qu’il considérait comme sa femme, et de sa fille. Jéhiel n’avait jamais été quelqu’un de violent, pourtant, ce jour-là, il l’aurait tué si Lynn ne s’était pas interposée. Jéhiel s’en était longtemps voulu de s’être montré si brutal, si bestial, devant sa fille d’à peine 6 ans. Qui aurait cru qu’un homme si doux puisse se montrer si barbare quand des mains se lèvent sur ceux qu’il aime ? Il avait voulu la mort de ce type, il voulait récupérer sa fille, sa femme, sa vie. Finalement, c’est Lynn, qui malade, avait trouvé la solution. Elle s’était présenté un soir chez Jéhiel, Yune endormie dans les bras. Ce soir-là, ils vécurent leur dernière nuit d’amour ensemble. Longtemps, il s’était vu comme un assassin que la justice ne pourrait jamais mettre derrière les barreaux. Et puis, il s’était fait à cette idée, de toute façon Lynn serait morte tôt ou tard et Yune ne semblait pas lui en vouloir. Heureusement qu’il y avait Armin, pour leur changer les idées,  et faire oublier à Yune les coups et autres cris. Armin avait beau être le fils de son cousin, il le considérait comme son propre fils.

Puis Jéhiel finit par ouvrir son propre café, mêlant douceurs françaises et japonaises. Un café qui se transformera plus tard en café à chat grâce à Yune. Tout allait pour le mieux, et Jéhiel s’était surpris à espérer recevoir une lettre pour refaire sa vie, et peut-être partager son café avec une autre femme que sa fille. Un café qui marchait si bien qu’il avait la possibilité d’en ouvrir un autre. Alors laissant à Yune le soin de s’occuper du Kafe’Neko de Chuo pendant qu’il cherchait un local sur Shinjuku. Deux ans après, il s’en veut encore de lui avoir laissé les clefs du café. Elle aurait dû prendre sa place et partir à Shinjuku. Elle aurait dû survivre et ne pas y rester avec le café…

Reprenant pied dans la réalité, il soupira et s'amusa à regarder les quelques passants dans le jardin. Son regard croisa celui d'une de ses clientes, et il lui offrit un sourire aimable accompagné d'un signe de la main. En retour, il n'obtient qu'un sourire crispé et un regard fuyant. Ah oui, il s'en souvenait maintenant. Elle avait tenté de le séduire quand elle s'était rendu compte qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait sans avoir à craindre la milice. Elle s'était mise en tête de le séduire et d'arriver dans son lit. Mais non, c'était sans compter sur la réticence de Jéhiel à avoir des relations avec les femmes mariées. Il s'était montré plus que méfiant face à cette extinction de l'Incontestable. Il s'était demandé, quel coup fourré cela cachait-il ou en encore s'il remarcherait à nouveau un jour? Peut-être finalement c'était-il fait implanter cette puce pour rien ? Il s'était inquiété jusqu'à qu'il voit le communiqué. Une étude rien que ça. Comme beaucoup certainement, il s'était senti soulagé, pour lui rien n'était encore tout à fait perdu. Il se souvenait aussi qu'après tout ça, cette cliente n'était pas revenue au Kafe'Neko, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, certainement à cause de la maladie...

Intérieurement, Jéhiel se félicita d'être si sélectif dans le choix de ses produits alimentaires. En tout cas, cela ne l'empêcherait pas de se montrer encore plus prudent à l'avenir. Ce serait une honte, pour lui et son établissement ,si ses clients tombaient malades après y avoir mangé. Il préférait encore savoir qu'ils ne revenaient plus parce qu'il avait repoussé des avances...

Physique
Rentant enfin chez lui, l’homme se traîna jusqu’à sa salle de bain. Tournant le robinet du lavabo, il fixa un instant l’eau qui s’écoulait avant d’en prendre un peu entre ses mains en coupe, et de s’asperger le visage. Relevant les yeux vers la glace accrochée au mur, il eut un pincement au cœur. Il avait cru surprendre le regard doré de sa fille, mais non… Il n’y avait que ses yeux à lui, d’un brun qui avait perdu de son éclat et de sa chaleur. Lui qui avait toujours paru plus jeune que son âge, voyait désormais se creuser des ridules aux coins de ses yeux, et la barre de son front, chaque jour un peu plus, à l'instar de ses tempes qui se couvraient de mèches poivre et sel. Il passa sa main sur sa barbe de quelques jours. Peut-être devrait-il tailler un peu, histoire d’avoir l’air un peu moins négligé. Mais il n’avait pas spécialement envie de prendre un rasoir. La flemme ? Ou la peur de faire quelque chose d’irréparable ? Il n’aurait pas su le dire. Soupirant, il releva sa grande carcasse et redressa les épaules. À n’en pas douter, il était plutôt bel homme. Il laissa une main caresser son ventre plat. Fut un temps où l’on aurait pu sentir les tablettes de chocolat se dessiner sous sa peau avant qu’une mince couche de beurre ne vienne masquer ses efforts de la salle de musculation. Peut-être devrait-il s’y remettre avant qu’Armin ne lui dise qu’il a grossi ? Il finit par hausser les épaules et prendre son rasoir. Juste pour tailler un peu et refaire les contours de sa barbe. Et puis un p’tit coup peigne dans ses mèches mi-longues brunes qu’il tenait de sa mère. Il aurait moins l’air d’un ours mal léché. Une fois terminé, il passa sa main sur sa mâchoire, la mâchoire carrée des Rey.
Puis, il retira son bas de jogging et son t-shirt, laissant apparaître dans le miroir la panthère bleutée sur son pectoral gauche. Se tournant, il regarda un instant les ailes tracées à l’encre noire dans son dos. Il eut un bref sourire en se souvenant à quel point il avait souffert pour celui-là. La peau de son dos était sensible en comparaison à celles de ses mains, couvertes de petites cicatrices, et habituées aux fortes chaleurs.
Son inspection corporelle terminé, il enfila un jean noir, des petites chaussettes dépareillées et ses mocassins noirs avant de mettre le t-shirt beige du Kafe’Neko où l’on pouvait voir sur le logo un petit chat bleu sirotant un café marshmallow sur fond de cookie au chocolat et thé matcha. Son uniforme.

Caractère
Avant de partir pour le café, Jéhiel éteignit la veilleuse en forme d’étoile dans le salon. Après Shukumei, il en avait acheté une ressemblant à celle qu’avait Yune dans leur ancien appartement. La jeune femme avait peur du noir. Lui maintenant avait peur de la solitude et tous les soirs, il allumait cette veilleuse pour se sentir moins seul. C’était rassurant finalement une veilleuse. L’homme en vint à regretter leurs disputes sur le gaspillage d’électricité. Il soupira, puis sentant un frottement contre sa jambe, il baissa les yeux vers le sol.

“Tiens te voilà toi”

Un miaulement lui répondit. Se baissant, il prit entre ses bras la boule de poil grise et se mit à la caresser avec tendresse, lui chuchotant des mots doux à ce “bébé d’amour”, ce Pépito qu’il a recueilli sur un coup de tête après le tsunami. Calmement, il lui attacha une laisse à son harnais, pris un petit paquet dans ses bras et tous deux purent sortir du petit appartement.

Jéhiel, avant de descendre dans la rue, sonna chez sa voisine de pallier, une petite dame, la soixantaine, qui avait bien faillit y rester avec l'épidémie. Il se souvenait encore de cette nuit où il l'avait entendu tomber dans les escaliers. Malade, fiévreuse, elle ne tenait plus sur ses jambes. Il l'avait aidé, lui avait apporté ses repas et ses médicaments les jours suivants. S'inquiéter pour elle lui avait fait un peu oublier que son café était moins fréquenté qu'à l'accoutumée. Depuis, une certaine complicité c'était installé entre eux et il lui arrivait encore souvent de lui apporter quelques plats, prendre des nouvelles avant de prendre congé.

Pépito l’accompagnait tous les jours au café, et si au début, il s’était plaint d’être ainsi attaché, il avait fini par s’y habituer. C’était la queue dressée qu’il emmenait son humain à son travail, miaulant mécontentement quand il osait traîner du pied et que Pépito devait le faire sortir de ses rêvasseries.
Il était pour le moment le seul chat du Kafe’Neko, le café n’ayant rouvert ses portes que depuis quelques mois, les négociations avec les refuges du coin étaient encore en cours. Mais Jéhiel était confiant. Bientôt, il devrait pouvoir accueillir entre 6 et 8 félins en plus de Pépito. Optimiste le gars. Et cette confiance ressortait un peu plus une fois qu’il avait passé les portes de son domaine. D’ailleurs, il perdait son air triste, pour afficher une mine plus avenante, il laissait ses problèmes à l’extérieur pour profiter pleinement de sa deuxième fierté. Peut-être était-il moins mélancolique parce que l’endroit était plein de “Yune” ? Elle n’avait pas pu voir le nouveau Kafe’Neko, mais il avait calqué la décoration de celui-ci sur le précédent et il avait presque l’impression de sentir sa présence. Détachant la laisse de son ami à quatre pattes, il le regarda sauter sur le petit meuble à côté de la porte d’entrée. Le chat, habitué à voir du monde, attendait que les premiers clients arrivent, pour leur souhaiter la bienvenue d’un miaulement et/ou réclamer une petite caresse.
Jéhiel enviait parfois son chat, lui aussi aurait bien aimé pouvoir être cajolé et dorloté. Mais cela faisait bien longtemps qu’à part quelques brèves accolades entre proches, il n’avait rien eut. Trop fier pour se résoudre à aller dans un bar à câlins, il avait tenté les boîtes de nuits et les coups d’un soir pour soulager son manque de contact. À son plus grand désespoir, il avait dû faire face à un nouveau problème. Si la donzelle qu’il s’était choisie avait pu, malgré sa réticence du début, prendre du plaisir, pour lui, et son nouveau souci d’impuissance, c’était plutôt frustrant. De ce côté là, il ne tenait malheureusement pas de son père...
Secouant la tête, pour oublier ce passage désagréable et les nombreuses et infructueuses conversations avec junior, il fit chauffer les fourneaux, la cafetière, et prépara les tables à la venue des clients avant de passer à la pâtisserie. Il en profita pour préparer quelques douceurs destinées à la p’tite famille Rey. Il leur devait bien ça. Et surtout, c’était sa manière à lui de leur montrer qu’il les aimait. Il n’était pas certain qu’ils y comprennent grand chose entre les faux reproches, les taquineries, et les “putain” qui ponctuaient souvent ses phrases. L’amour de la famille… S’il lui avait permis de garder les pieds sur terre après le drame, il se doutait bien que ce n’était pas de ça dont il avait le plus besoin pour se reconstruire…. L’ “Amour”... Parfois, quand il regardait un couple attablé dans le café, il se surprenait à les envier, et souhaiter que l’incontestable se rappelle de son existence. Parfois…
— soosaku —

le Dim 6 Oct - 17:40
Kohaku Edo
Messages postés : 775
Inscrit.e le : 02/09/2015

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonne nouvelle tête et bonne rédaction!
#JeSuisJeanne
#JeSuisJeanne
le Dim 6 Oct - 18:08
Bacon L. Beigbeder
Messages postés : 1851
Inscrit.e le : 23/08/2016

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Celle qui fait du couscous. (Aka la plus belle, la plus perf, la plus merveilleuse, la plus...)
Autre: Connard pathétique IRL, passe ta route.
Bon retour par ici fifille, jtm fort, content de te revoir dans le monde du rp et jpp, on se fait un rp bientôt !! Il était une fois un chat errant... 2432113367
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
le Dim 6 Oct - 18:22
Kaori Vanzine
Messages postés : 3043
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il était une fois un chat errant... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
♪ The Song of a Woman
 ♪ The Song of a Woman ♪
le Dim 6 Oct - 18:27
Jin H. Rey
Messages postés : 220
Inscrit.e le : 04/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armin Rey
Autre: Hey *clin d'oeil significatif*
Bienvenue ou re-bienvenue!

Y a beaucoup d'anciens qui reviennent ça fait plaisir.
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Dim 6 Oct - 18:46
Carmine S. H. Bellandi
Messages postés : 1790
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
Le bonjour, et rebienvenue ! Il était une fois un chat errant... 1353670443

Attention, le nom de famille Rey est déjà pris (par ma VDD d'ailleurs). Fais nous signe quand tu auras le nouveau et on mettra tout ça à jour. Il était une fois un chat errant... 1728200632

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:

★
le Lun 7 Oct - 1:51
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci beaucoup pour l'accueil ♥ ça fait plaisir !

J'en profite pour annoncer que ma fiche est terminée  !  Et qu'avec l'accord du Rey premier du nom, je garde mon nom !  J'avais scrollé trop vite les noms pris (ou alors j'ai pas voulu voir que "Rey" était déjà pris... Jpp) et du coup bah ... Au final y a un nouveau débarquement de la famille Rey Il était une fois un chat errant... 4115966937 C'est le début de notre reygne mes amis !  Il était une fois un chat errant... 901032552

★
le Lun 7 Oct - 16:58
Armin Rey
Messages postés : 3137
Inscrit.e le : 02/07/2016

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jin Rey
Autre:
Plop !
Petit message pour dire qu'en effet, on a vu cette histoire de nom ensemble !

Eeet du coup, bienvenue, cousin Rey ! :3
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Mar 8 Oct - 20:26
Carmine S. H. Bellandi
Messages postés : 1790
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
C'est noté pour le nom. Il était une fois un chat errant... 1362171446 Vous allez faire de la concurrence aux Nanase, je peux que vous soutenir. Il était une fois un chat errant... 2078551763

D'ailleurs pour l'avatar, l'artiste est ici apparemment : https://www.deviantart.com/the-only-myself/art/Digital-Drawing-Practice-Luke-Evans-505476803

Ca m'a pris 2min de reverse search sur google image, donc le coup du "sur pinterest par je sais pas qui" est un peu facile. C'est déjà la galère pour plein d'artistes dont les oeuvres sont utilisées à la yolo sans autorisations ni crédit, une petite recherche ça prend 5min et c'est toujours ça de respect en plus pour leur taf.
Si on demande c'est pas pour rien copain. Il était une fois un chat errant... 1728200632

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:

★
le Mer 9 Oct - 0:19
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci pour l'soutient ça fait plaisir Il était une fois un chat errant... 2432113367

Et merci encore pour le nom de l'artiste ! C'est vrai qu'on pense jamais aux solutions les plus simples pour retrouver quelque chose Il était une fois un chat errant... 367806265
En tout cas merci encore et c'est modifié !
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
le Mer 9 Oct - 18:28
Kaori Vanzine
Messages postés : 3043
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Yop, c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche !

Et bien dans l'ensemble je n'ai pas grand-chose à redire dessus. Elle est simple, fluide et c'est agréable à lire (même si ça commence par le fait que Yune soit morte. Elle méritait pas ce sort la pauvre. D8). J'ai vu quelques coquilles par-ci, par-là mais rien qui ne soit réellement gênant, je te cite juste celles qui titillent vraiment. Je te laisse aussi rajouter quelques lignes par rapport à l'épidémie qui a eu lieu (plus d'info => ICI) et ça devrait être bon.

♠ de se réveiller à avant l’aube
♠ que les épouser → Que les marier plutôt parce que si l'Incontestable les épouse, ça devient un couple étrange Il était une fois un chat errant... 2078551763
♠ Quelques jours après son arrivée, il décida de se former à la Tokyo sushi academy. → D'après ce que j'ai vu, il faut s'inscrire quand même quelques mois à l'avance pour suivre la formation dans cette école car les places sont limitées. Du coup, qu'il s''inscrive et y entre que quelques jours après son arrivée, ce n'est pas possible. Il faut donc revoir le délai et peut-être aussi la suite selon ce que tu auras mis. Il était une fois un chat errant... 4115966937
♠ avant d’en prendre un peu quand ses mains en coupe

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il était une fois un chat errant... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥

★
le Mer 9 Oct - 20:20
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci pour ton passage sur ma fiche ^^

J'ai effectué les petites modifs et les ajouts. Je te mets là les passages que j'ai ajouté/modifié concernant l'école et l'épidémie:

-"Quelques jours après son arrivée, il se dégota un job en attendant de pouvoir se former à la Tokyo sushi academy. Un stage complet qui lui permettrait de se trouver rapidement un petit boulot dans un restaurant. Après quelques mois d'économies supplémentaires, il put louer un petit appartement pour lui non loin de chez son cousin qui lui avait si chaleureusement offert le gîte et le couvert pour ces premières semaines au Japon. "

-"...Calmement, il lui attacha une laisse à son harnais, prit un petit paquet dans ses bras et tous deux purent sortir du petit appartement.

Jéhiel, avant de descendre dans la rue, sonna chez sa voisine de pallier, une petite dame, la soixantaine, qui avait bien faillit y rester avec l'épidémie. Il se souvenait encore de cette nuit où il l'avait entendu tomber dans les escaliers. Malade, fiévreuse, elle ne tenait plus sur ses jambes. Il l'avait aidé, lui avait apporté ses repas et ses médicaments les jours suivants. S'inquiéter pour elle lui avait fait un peu oublier que son café était moins fréquenté qu'à l'accoutumée. Depuis, une certaine complicité c'était installé entre eux et il lui arrivait encore souvent de lui apporter quelques plats, prendre des nouvelles avant de prendre congé.

Pépito l’accompagnait ...."


Voilà ! Je crois que c'est bon .... Il était une fois un chat errant... 517494357
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
le Ven 11 Oct - 13:08
Kaori Vanzine
Messages postés : 3043
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Je vais chipoter un peu mais il faudrait quand même rajouter quelques lignes dans l'histoire par rapport au bug et à ce qu'il s'est passé. Avec ce que t'as mis, ça a rajouté un trait de caractère et ça c'est bien. Mais dans l'histoire on ne sait finalement pas vraiment sa réaction/son ressenti vis-à-vis du bug et de la suite des événements même s'il n'a pas été directement touché.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il était une fois un chat errant... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥

★
le Ven 11 Oct - 21:56
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Hello !

Voilà j'ai ajouté deux petits paragraphes à la fin de l'histoire concernant le bug et l'épidémie.

En espérant que ce soit bon >< "
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
le Sam 12 Oct - 14:21
Kaori Vanzine
Messages postés : 3043
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est tout bon, je ne t'embête plus x)

Amuse-toi bien avec ton monsieur. Et réserve-moi une place au Kafe'Neko Il était une fois un chat errant... 1362171446


Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il était une fois un chat errant... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥

★
le Sam 12 Oct - 14:36
Jéhiel Rey
Messages postés : 48
Inscrit.e le : 06/10/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci Kaori Il était une fois un chat errant... 1984817200
Pour le café tu viens quand tu veux Il était une fois un chat errant... 2432113367
♪ The Song of a Woman
 ♪ The Song of a Woman ♪
le Sam 12 Oct - 16:11
Jin H. Rey
Messages postés : 220
Inscrit.e le : 04/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Armin Rey
Autre: Hey *clin d'oeil significatif*
Bravo pour ta validation tua Il était une fois un chat errant... 1984817200
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum