Les coups d'pouce ♥
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Partenariat4
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  6krh
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisAmbroise H. Vinsmoke
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Fix your shit
Normalement y a un résumé un peu plus complet du rp mais faudra nous croire sur parole pour cette fois : c'est du quiproquos qui sent bon l'embrouille est les émotions fortes, après de premiers pas pourtant sereins dans leur mariage. La suite ? Lisez le rp !
Les arrivées du mois
Jennai Orayashe
Seizō Kaieda
Aleksandra N. Zelenka
Chiharu Arizawa
Kazuma Nakashima
Jun Nielsen
Fuu Haruki
Abiki Furuya
Itsuko Takara
Michiko Fuyuka

— soosaku —

le Dim 6 Oct - 22:24
Jocasta St.Armand
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 06/10/2019
Jocasta St.Armand
"Leaving New Orleans also frightened me considerably. Outside of the city limits the heart of darkness, the true wasteland begins." - John Kennedy Toole
Informations générales
Nom :  St.Armand (Veuve Matsushime)
Prénom.s :  Jocasta Anne
Âge : 30 ans, née à La Nouvelle-Orléans le 06 octobre 2081
Genre : Féminin
Origines : Japonaise (selon l'Incontestable), Nippo-Américaine du point de vue des USA. Elle est avant tout « Créole », si on lui demande son avis.
Activité : Propriétaire du nighclub « Le Vévé »
Sexualité : Elle mange « utile » et tant mieux si c'est également « agréable »... Bisexuelle.
Avatar : Importée sans référence d'origine sur Pinterest, hélas...
Réglement : -
Chemin Ca fait quelques années que j'ai posé mes valises dans un coin...
Autre : Je trouvais que ça manquait un peu de dames...
Histoire - "You can live in any city, but New Orleans is the only city that lives in you"

Tokyo, 12 Octobre 2111

Comme l'année passée, et comme l'année d'avant celle-ci même si à l'époque je n'avais pas eu conscience de ce qui m'avait tirée du sommeil avant qu'une nouvelle catastrophe ne s'abatte sur le pays, j'ouvris l’œil pour trouver l'autre côté de mon lit occupé par un dos large et à peine recouvert d'un drap blanc sur lequel ma peau d'ébène tranchait comme un éclair dans la nuit. Deux ans plus tôt, il s'agissait de mon époux... L'an passé et ce matin, c'était un anonyme qui disparaîtrait avec les dernières vapeurs d'alcool et quelques bons souvenirs... Je gardai un temps le silence, plus immobile que Papa dans son vivarium de l'autre côté de la pièce, et décidai finalement de me lever pour profiter de ce réveil « aux aurores » selon mes standards pour passer un coup de fil de l'autre côté du monde ou presque...

Il faisait frais, j'avais la chemise de l'inconnu à mes pieds... Un haussement d'épaule puis je la passai avant de quitter la chambre en descendant les quelques marches menant au vaste salon donnant sur Tokyo, par endroit encore en reconstruction. Le temps que le café coule et que son parfum vienne occuper la pièce, je fis le tour de mes familiers avant de finalement sortir Baron pour le poser sur mes épaules. Le python de Seba était encore bien trop jeune pour s'attaquer à une proie de mon calibre, à l'instar de ses frères, et suffisamment bien nourri pour ne pas en caresser l'idée. Il s'enroula docilement autour de mon corps en une étreinte tiède qui me satisfaisait presque plus que celle de mes amants. L'animal n'en avait pas après mon argent... Je n'étais pour lui qu'une pourvoyeuse de nourriture et un perchoir à court terme... Potentiellement un petit déjeuner d'ici quelques années... Pas de faux semblants entre nous... Définitivement plus satisfaisant que l'espèce humaine... Mais le café était passé et je m'en servis une tasse brûlante avant de traverser la pièce pour me poster devant la terrasse donnant sur la ville. Une vaste baie vitrée me protégeait du froid de l'automne. Quatorze heures de décalage entre le Japon et La Nouvelle-Orléans. Il devait être vingt heure là-bas...

« Wi ? Un seul mot et un lent sourire étirait déjà mes lèvres... J'imaginais que la voix d'un père devait avoir le même effet sur n'importe quel enfant expatrié...
-Se mwen menm, Jocasta...
-Pitit fi mwen! Li bon pou tande ou... Je hochai doucement la tête avant de me souvenir qu'il ne pouvait pas me voir.
-Li bon pou mwen tou, papa... Èske w byen?
-Nou manke ou. Men wi, tout se byen...» Eux aussi me manquaient...

Spoiler:
« Oui ?
-C'est moi, Jocasta...
-Ma fille ! Ça fait plaisir de t'entendre...
-Ça me fait du bien aussi, papa... Tu vas bien ?
-Tu nous manques. Mais oui, tout va bien... »

Je restai un long moment en ligne avec lui, lui expliquant mes projets pour le Vévé et lui réclamant des nouvelles de la Big Easy. Je savais qu'il s'était posé au balcon de notre maison donnant sur Bourbon Street, là où j'avais grandi. J'entendais de la musique derrière lui... Des gens qui parlaient autant en anglais qu'en français et plus rarement en créole. La langue avait presque disparu, excepté au sein de quelques très vieilles familles de Louisiane et... Disons que les traditions, autant que le langage, avaient toujours eu énormément d'importance dans notre famille.

« Ak manman ou a? Sa voix était douce, mais j'y percevais toujours une certaine douleur...
-Manman an bon. Mwen te wè l 'yè. Li panse de ou ...
-Mwen pa bliye li, ou konnen? Un nouveau sourire, je n'en avais jamais douté...
-Mwen konnen, papa... »

Spoiler:
« Et ta maman ?
-Maman va bien. Je l'ai vu hier. Elle pense à toi...
-Je ne l'oublie pas, tu sais ?
-Je sais, papa... »

Ils avaient joué et ils avaient perdu... Bien que née aux États-Unis, maman était « Japonaise » aux yeux de l'Incontestable... Tout comme l'avait été son père avant elle, Japonais de souche venu vivre en Louisiane après un divorce puis un veuvage, espérant qu'il ne recevrait jamais de troisième lettre. Jiji avait eu de la chance et avait pu terminer sa vie auprès de sa troisième épouse, Anamaria, ma grand-mère. Ils n'avaient eu qu'un seul enfant, ma mère, qui avait reçu sa puce et avait eu le temps de m'avoir avant que sa lettre n'arrive pour l'unir à un parfait inconnu. Mon beau-père était un homme bien et elle était heureuse, mais... Mais papa restait son seul amour et elle était le sien même si lui-même s'était remarié et m'avait donné des demi-frères et sœurs. Une famille que je ne connaissais qu'à peine car j'avais moi-même reçu ma lettre très jeune... Trop jeune...

Je m'en souvenais comme si c'était hier...

New Orleans, Hiver 2097


A l'époque, je résidais chez Granmé qui habitait bien plus près de mon lycée que mon père. Oh, non pas qu'il n'y en avait pas dans notre quartier, mais... Mais il y avait également une fac de langues à proximité et Jiji avait bien insisté pour que sa fille et sa petite-fille prennent des cours de japonais... « Au cas où », disait-il... Il savait... Il espérait un miracle, et ma grand-mère avait mené des tas de rituels pour nous porter chance, mais... Enfin... Cela avait servi à ma mère lorsqu'elle avait dû partir, elle n'avait pas été trop perdue grâce à son anglais parfait et à sa maîtrise approximative mais suffisante de la langue nationale. Je n'avais pu qu'obtempérer à mon tour sous l'insistance du patriarche secondé depuis le Japon par ma mère que je ne voyais plus autrement que par visioconférence...

Je venais donc d'avoir seize ans, tout juste le droit de conduire selon les états mais pas encore celui de boire, lorsqu'une lettre arriva à mon nom chez Granmé... A l'époque du tout numérique, les boîtes aux lettres se faisaient rares et nous n'en avions d'ailleurs pas... L'enveloppe était simplement là, posée sur le paillasson, lorsque j'avais quitté la maison pour aller en cours. Pensant qu'il s'agissait d'une invitation pour l'anniversaire d'une amie, je l'avais glissée dans mon sac pour la lire durant la pause de midi... J'étais en train de déjeuner avec LaVey, mon cousin, quand je me rappelai de la missive et décidai d'en prendre connaissance entre le fromage et le dessert. Le jeune homme fronça les sourcils en me voyant me figer... Finit par me prendre le papier des mains sans que je ne résiste...

« Si c'est des menaces, Granmé leur jettera un sort ! Tout le monde n'appréciait pas notre famille, même si nous les fascinions... Je vis ses yeux s'ouvrir, grands comme des soucoupes, avant qu'il ne les repose sur moi et lise... Madame, Monsieur, par la présente et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la loi, Jocasta Matsushime , anciennement St-Armand, et Yo Matsushime , je vous déclare maintenant unis par les liens du mariage. »  

Je n'étais même pas majeure... Je n'avais jamais eu de petit ami... J'étais encore au lycée... Et j'avais sept jours pour changer totalement de vie...

Lorsque la cloche annonça la reprise des cours, je n'étais déjà plus dans l'établissement et c'était la première fois de ma vie que je séchais. LaVey fut convoqué par le principal qui lui demanda s'il savait où j'étais. Oh, il s'en doutait. Mais il se contenta d'expliquer la situation et obtint le droit de partir pour « raisons familiales ». Il alla trouver Granmé, et Granmé me trouva... J'étais dans un coin du cimetière accueillant le caveau de Marie Laveau, l'une de nos ancêtres. Bien trop de touristes, même en hiver... Pas envie de m'approcher plus de ma parente si cela signifiait devoir supporter les « fans »...

Elle vint s’asseoir à mes côtés et m'attira à elle pour que je pose ma tête trop pleine de questions sur sa généreuse poitrine que l'âge avait pourtant commencé à flétrir même si elle restait une femme magnifique à l'aura envoûtante et rassurante. Elle me berça un moment sans un son, mais je devinais au rythme de sa respiration qu'elle priait les loas d'intercéder en ma faveur... Au bout d'un moment, sa voix claire me ramena à l'instant.

« Se jis yon orevwa, ti kè mwen... Mwen pral gade nonm ou! Si li vle di, nou pral pran swen li!
-Mwen pè, Granmè... Mwen pa vle ale...
-Li dwe, malerezman... Fè nou fyè!
Elle avait pris mon visage entre ses mains pour me regarder dans les yeux jusqu'à ce que je trouve la force de hocher la tête et de sourire tristement... Puis, elle avait dénoué de ses cheveux le drap blanc dont elle se faisait un turban pour m'emballer la tête... Ti prètes mwen an... Manman ou pral anseye w rès la, ki sa ou pa konnen ankò... »

Spoiler:
« C'est juste un au revoir, mon petit cœur... Je vais surveiller ton homme! S'il est méchant, on s'en occupera!
-J'ai peur, Mamie... Je veux pas y aller...
-Il le faut, hélas... Rends-nous fiers! Ma petite prêtresse... Ta mère t'apprendra le reste, ce que tu ne sais pas encore...»

Tokyo, 12 Octobre 2111

Je venais de raccrocher lorsque l'anonyme du jour s'extirpa de la chambre, finissant de boucler sa ceinture. Il semblait chercher quelque chose, probablement sa chemise car il eut l'air soulagé en m'en trouvant couverte. Lui confiant ma tasse, je jonglai un moment avec Baron jusqu'à ne plus avoir que ses écailles pour me couvrir et rendis son vêtement au jeune homme qui semblait plus que ravi de ce qu'il avait sous les yeux. Il avait voulu flirter avec le danger et c'était ce qu'il avait fait, ce que je représentais pour lui... Le fait que je ne lui adresse pas un mot ne semblait pas le perturber et je lui repris mon café avant de lui désigner la cafetière et la porte. Le message était clair. Sers-toi et disparais... Un dernier regard sur son dos idéalement dessiné avant de l'abandonner. J'avais bon goût... Tout le monde pouvait s'accorder là dessus... Pour ma part, j'avais une douche à prendre et des affaires à faire aller... Je revenais tout juste de la Nouvelle-Orléans où je m'étais réfugiée afin de fuir l'épidémie après avoir offert un long congé à mes employés. Dûment prévenu de mon changement temporaire de domicile, l'Incontestable n'avait pas cherché à m'y joindre... Regardant assez peu les informations, je n'avais appris sa défaillance qu'en appelant mes connaissances malades. Le communiqué du gouvernement concernant sa remise en fonction fut par contre largement relayé, même aux USA, avant même que je ne revienne... Si j'avais eu un faible espoir de pouvoir définitivement rester au pays, il venait de mourir dans l’œuf...

Le python retourna dans son vivarium et je me glissai sous l'eau pour évacuer les dernières traces de la nuit. J'avais, depuis deux ans que mon mari était décédé, pris le parti de « rattraper le temps perdu », comme on dit. Même s'il avait toujours fait de son mieux, n'avait jamais été violent et ne m'avait jamais « ouvertement » reproché la situation, Yo avait été homosexuel avant notre union. Douze ans de vie commune et de relations forcées toutes les deux semaines n'avaient rien pu changer à cela. Étrangement, c'était ma mère qui m'avait conseillé de profiter de mon veuvage pour découvrir mon identité sexuelle... Je l'avais écoutée, peut-être plus qu'elle ne l'avait espéré... Le verdict était tombé, j'étais « à voiles et à vapeurs » tant que je n'avais pas l'impression d'être « une corvée ». Ou bien peut-être étais-je simplement trop blasée pour espérer une épiphanie et trouvais-je donc mon compte partout ? La question se posait... En attendant, je rappellerai peut-être l'anonyme du jour... Un jour...

Quelques heures plus tard, je visitais les reliquats d'un bâtiment que je projetais de transformer en « Laveau 2 » en compagnie de son actuel propriétaire et de mon interprète. Présentement, l'homme était en train de tenter de soudoyer mon employée afin qu'elle l'aide à gonfler la note ... Hélas pour lui, même si mon japonais était rendu rugueux par mon accent créole - ce pour quoi j'évitais de le parler -, je le comprenais par contre très bien comme ne l'ignorait pas Arisa qui me regardait régulièrement en tâchant de ne pas sourire. C'était un jeu que nous avions l'habitude de jouer depuis que j'avais repris en mains les affaires de Yo... En attendant, j'allais tout de même valider l'achat de l’entrepôt dès que le vendeur aurait compris que j'étais peut-être "généreuse" mais jamais "stupide"...

Bien plus âgé que moi, mon époux avait longtemps été l'une des « figures » des nuits Tokyoïtes. Ses night-clubs avaient été les « place-to-be » avant qu'il ne perde peu à peu de sa notoriété. Suite à notre mariage, les gens avaient commencé à revenir pour « voir la descendante de la Reine du Vaudou ». Pour me parler, peut-être avoir droit à une démonstration et... Et Yo, qui était bien loin d'être bête, avait réussi à « vendre le concept ». J'étais devenue ma propre caricature afin d'attirer le client et les clubs avaient été rebaptisés après une grande réfection à la mode « gothique/vaudou »... Jusqu'à ce que Shukumei les emporte, nous en avions possédé trois qui nous avaient rapporté une véritable fortune venant s'ajouter à ce que possédait déjà mon mari... Hélas, il ne restait plus maintenant qu'un souvenir lointain de L'Inferno, du Sede Vacante et du Laveau premier du nom...

Yo n'avait pas non plus survécu au cataclysme et certains m'avaient longuement soupçonnée de l'avoir « aidé à partir ». Je laissais courir cette légende qui me servait, qui avait contribué à asseoir ma position dans le monde des affaires nocturnes... Il y avait bien eu un flic, un peu plus soupçonneux que la moyenne, qui était venu « m’interroger » dans mes bureaux du Vévé... Il avait amené un anthropologue judiciaire avec lui pour examiner les crânes posés sur mes étagères, car le corps de mon mari n'avait jamais été retrouvé et que l'Incontestable me considérait comme de nouveau « célibataire ». J'avais adressé un mince sourire à mes interlocuteurs avant de les inviter à procéder à la condition qu'ils n'aillent pas crier trop fort mon innocence. J'avais été blanchie, si on m'excuse l'expression... L'un des crânes était bien trop vieux et appartenait à une femme... Le second était plus récent, appartenait à un homme... Mais l'expert avait fait une drôle de tête avant que je ne lui confirme ce que les traits osseux lui avaient appris... Il s'agissait de mon arrière grand-père du côté de mon père... Pas la moindre trace asiatique sur ses traits.

J'avais obtenu le droit de les conserver, l'un à titre de relique familiale comme le permettaient certains rites du pays... L'autre à titre de « pièce historique »... De la décoration, en somme... A leurs yeux peut-être, mais le club ne s'appelait pas « Le Vévé » sans raison. L'Incontestable pouvait bien dire ce qu'il voulait, j'étais Créole... J'étais le fruit du métissage... Et je parlais aux Loas...

Je ne suis donc pas retournée « au pays » une fois libérée de mes obligations conjugales car j'en avais bien d'autres vis à vis de nos employés survivants dont je m'estimais responsable. C'est « pour eux » que j'ai monté le « Vévé » dans une ambiance bien plus authentique que les clubs de Yo et bien plus proche du véritable voyage culturel et mystique. Je « vends » encore mes origines, mon allure et le "mythe" du Vaudou. C'est une évidence. Mais je le fais d'une façon qui me permet d'être en paix avec moi-même et avec mes croyances. Je suis peut-être une control-freak... Une freak tout court, même... Je fais peut-être peur à certains... Mais on me respecte et le succès de mon établissement est la preuve que les Dieux sont avec moi...


Physique
Nulle trace de ses lointaines origines Nippones dans les traits exotiques de Jocasta, à moins que l'amande de ses yeux ne soit d'une fraction plus fine que celles de ses pairs de New Orleans ? Peut-être... Et peut-être également tient-elle de son grand père Japonais ce calme à toute épreuve et cette dignité qui imprègnent chacun de ses gestes ainsi que ses trop rares sourires ? Maigre héritage du pays du soleil levant.
Le fait est que la jeune femme est principalement dépositaire de la solide architecture physique de ses ancêtres ayant été déportés d'Afrique vers la Louisiane bien des siècles plus tôt. Déjà grande, frôlant le mètre quatre vingt, elle ne se prive pour autant pas de porter talons autant que plates-formes - peut-être au prétexte d'avoir une vue d'ensemble sur les salles du Vévé afin de repérer les troubles fête? Elle tient également d'eux son teint sombre et ses lèvres charnues, ses formes plus voluptueuses qu'élancées et ses longs cheveux crépus qu'elle fait régulièrement tisser de tresses. Son nez, piercé à la racine, est au demeurant plus fin que ce à quoi on pourrait s'attendre. Peut-être un peu de sang européen dilué dans ses veines ?
Noir sur noir ou presque, Jocasta a fait de l'une de ses ascendantes une « inspiration » même si elle a bien conscience de jouer sur un stéréotype plutôt que sur la réalité historique. La grande reine du Vaudou, Marie Laveau, tient une place lointaine mais de choix dans son arbre généalogique et c'est cela qu'on attend d'elle aussi est-ce ce qu'elle donne tant que cela paie. Ayant elle-même été élevée dans le Vaudou qui est sa religion, elle garde ses secrets et se contente d'un long silence lorsqu'on lui demande si elle est bien elle-même prêtresse.
Qu'on ne s'étonne pas si le python albinos qu'on trouve presque systématiquement sur ses épaules se prénomme « Papa »... Si un autre de ses reptiles familiers répond au nom de « Baron »... Ils sont plusieurs ainsi à compléter son personnage public et à asseoir son autorité en prouvant qu'elle a les épaules plus que solides.
Le personnage privé ? Personne ne le connaît vraiment à Tokyo....

Caractère
Jocasta est une femme de peu de mots, ayant perdu une bonne partie de la fougue de sa jeunesse sous la « tutelle » de son premier époux. Longtemps « utilisée » dans le cadre du travail de ce dernier, elle a appris tout ce qu'elle avait à apprendre et même plus par l'observation et l'écoute tout en se forgeant une image sombre et mystique qui n'a fait que gagner en charisme avec le temps jusqu'à pleinement se révéler lorsqu'elle est sortie de son cocon pour enfin reprendre sa vie en main il y a maintenant deux années de cela.

Parfois crainte par son personnel, qui ne sait pas toujours sur quel pied danser lorsqu'elle tourne les talons sur un ultime regard noir en marmonnant en créole avant de rejoindre le « cœur » du club sur le sol duquel elle dessine d'étranges symboles à la craie, elle est surtout respectée et appréciée. Malgré sa réserve et le fait qu'elle ne soit pas « amie » avec ses employés, elle se montre très protectrice et d'une loyauté sans faille à leur égard. Pour exemple, la Créole a soutenu les familles de ses employés décédés dans Shukumei jusqu'à ce qu'ils retrouvent leurs marques et s'est arrangée pour trouver du travail à tous les survivants en usant de ses contacts. Il en a été de même durant et après l'épidémie.

En contre partie de cela, elle impose qu'aucune opération illicite n'ait lieu dans son club et vire sans le moindre ménagement ceux qui s'y risquent, qu'ils soient employés ou clients. Elle ne donne pas de seconde chance... Jamais... A moins peut-être qu'un Loa ne lui souffle à l'oreille qu'elle le devrait ?

Car la jeune femme est une réelle croyante, respectueuse des enseignements reçus de sa grand-mère et de sa mère autant que de son père et de la famille de ce dernier. On la dit elle-même prêtresse et elle ne s'en défend pas sans pour autant confirmer... Maintenant, que se passera t-il si elle plante son aiguille dans la poupée à votre effigie ? Impossible à dire... Chacun est libre d'être athée ou de croire et, le cas échéant, le choix de sa religion lui appartient... Parfois, un doute suffit pour que de simples coïncidences prennent l'allure d'une malédiction... Ou bien d'une aide divine...

— soosaku —

le Dim 6 Oct - 22:50
Athreya Ninomae
Messages postés : 32
Inscrit.e le : 29/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibatard (Fiancé)
Autre: Merci à Fubuki pour l'avatar trop styleyyy ♥
Ohoh, alors rebienvenue madame ♥
— soosaku —

le Dim 6 Oct - 23:14
Kitae Rey
Messages postés : 83
Inscrit.e le : 26/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jéhiel Rey
Autre: Merci Kira d'amour pour le beau Kiiit
Mah, mais qu'est-ce quelle est belle ! J'ai hâte de venir à ton club, chère We might be a perfect match, but sadly matches burn...  2432113367
Dolce Lupa Bianca
le Lun 7 Oct - 0:06
Yuna Natsume
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
C’est prometteur tout ça ! Ton avatar est vraiment super classe !
Rebienvenue du coup ! We might be a perfect match, but sadly matches burn...  2432113367
— soosaku —

le Lun 7 Oct - 1:14
Jocasta St.Armand
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 06/10/2019
Merci à vous trois! Ravie que l'avat plaise, j'avoue avoir eu un coup de cœur et je rêvais de pouvoir en faire un perso!  We might be a perfect match, but sadly matches burn...  2343467211

Un premier bout de poster! Comme beaucoup, je déteste l'épreuve des fiches mais je ferai de mon mieux pour vous donner envie de la connaître!
Mrs. 4x4
Mrs. 4x4
le Lun 7 Oct - 11:53
Kaori Vanzine
Messages postés : 3044
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche ! We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
la Brute
le Lun 7 Oct - 12:05
Butch King
Messages postés : 147
Inscrit.e le : 18/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
Re-bienvenue et bonne rédaction We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1362171446
— soosaku —

le Jeu 10 Oct - 1:34
Jocasta St.Armand
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 06/10/2019
[A effacé le message précédent pour éviter le double poste]

Merci bien!
Ça avance doucement, j'ai ajouté le début de l'histoire!
Pour info, je ne parle pas un mot de créole haïtien! Tout passe par google trad, mea culpa et toutes mes excuses s'il y a des gens qui saignent des yeux et des oreilles en lisant tout ça ^^"

[++]

Terminé, en espérant que Jocasta parvienne à trouver sa place et qu'elle vous plaira!
— soosaku —

le Jeu 10 Oct - 11:41
Marek S. Obayashi
Messages postés : 267
Inscrit.e le : 15/05/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Ooooh ! Un.e ancien.ne ? Rebienvenu ♥.

Et j'aime bien ton personnage We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4115966937.

Bonne validation !

★
le Jeu 10 Oct - 12:55
Makoto Nanase
Messages postés : 4726
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Rebienvenue à toi We might be a perfect match, but sadly matches burn...  2837704232

Histoire

- il s'était agi => ce n'est pas très français We might be a perfect match, but sadly matches burn...  2361740871
- La langue avait presque disparue
- de troisième lettres
- Sers-toi et disparaît
- mon allures

✗ Il va manquer sa réaction sur les derniers événements en date, au sujet du bug de l'Incontestable et de l'épidémie qui a ravagé le pays. Elle en a forcément entendu parlé, même si elle n'était ni mariée ni malade We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4115966937

Caractère

- la jeune femme est une réelle croyante, respectueuses

Validé ♥

Physique

- tisser de tresse.

Validé ♥

Conclusion
J'aime beaucoup ce personnage que tu nous présentes. La façon dont tu t'es appropriée la culture créole et la religion du vaudou est très intéressante et j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4115966937 (pitié me maudis pas We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1451543918 ) Il y a quelques fautes qui traînent, je n'ai pas tout relevé, mais attention à tes accords We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4115966937 Sinon je n'ai pas grand chose à te faire modifier en fait We might be a perfect match, but sadly matches burn...  517494357 Il manque juste le petit ajout dans l'histoire et ce sera tout bon ! We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1362171446


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. :hearts:

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Ld7d
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Cn3Ckyx
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1EPYLUw
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  YqECw0j
— soosaku —

le Jeu 10 Oct - 21:14
Jocasta St.Armand
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 06/10/2019
J'ai tout relu, je crois que les participes passés auront un jour ma peau! J'espère qu'il y a moins de fautes!

Ajout concernant l'épidémie et le bug de l'Incontestable fait! J'étais partie pour en faire toute une partie supplémentaire, mais je ne voyais pas comment l'insérer sans casser la logique dans la lecture, donc... J'en ferai peut-être un RP solo un jour ^^"
Voici l'ajout pour t'éviter de tout relire ::
"Pour ma part, j'avais une douche à prendre et des affaires à faire aller... Je revenais tout juste de la Nouvelle-Orléans où je m'étais réfugiée afin de fuir l'épidémie après avoir offert un long congé à mes employés. Dûment prévenu de mon changement temporaire de domicile, l'Incontestable n'avait pas cherché à m'y joindre... Regardant assez peu les informations, je n'avais appris sa défaillance qu'en appelant mes connaissances malades. Le communiqué du gouvernement concernant sa remise en fonction fut par contre largement relayé, même aux USA, avant même que je ne revienne... Si j'avais eu un faible espoir de pouvoir définitivement rester au pays, il venait de mourir dans l’œuf..."

Je vous laisse avec un petit aperçu de New Orleans et la promesse d'un bon gombo de crevette façon bayou!

★
le Jeu 10 Oct - 22:07
Makoto Nanase
Messages postés : 4726
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est tout bon We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

We might be a perfect match, but sadly matches burn...  4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Ld7d
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Cn3Ckyx
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  1EPYLUw
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
We might be a perfect match, but sadly matches burn...  YqECw0j
— soosaku —

le Jeu 10 Oct - 22:24
Jocasta St.Armand
Messages postés : 20
Inscrit.e le : 06/10/2019
Merciiii!

Je t'aime bien! Je te maudirai en dernier <3
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum