La Sérénissime
-88%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
18.69 € 149.99 €
Voir le deal

— Just Married —

Messages postés : 102
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon prince Roméo ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
CHIHARU ARIZAWA
okay baby you'll be okay you just gotta keep on.
Informations générales
Nom : Arizawa
Prénom.s : Chiharu (Surnoms : Chiharin, Aririn, Haru, Chi)
Âge : 23 ans (21/03/2088)
Genre : Féminin
Origines : Japonaises
Activité : Assistante d'une mangaka + auteur d'une BD en ligne
Sexualité : Se dit hétérosexuelle mais ne s'est jamais vraiment posé la question
Avatar : Chiharu dessinée par mes soins !  the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3938038536  (Si elle fait trop jeune, dites-le moi, je la redessinerai (rires))
Réglement : -
Chemin Par un forum partenaire, yes !
Autre : Euh... banane ? Et euh, c'est la première fois que j'écris l'histoire d'un OC au présent donc sowy si c'est bizarre à lire ! Juste une soudaine envie de changer un peu et de m'entraîner à raconter au présent. (rires) C'est aussi mon deuxième forum en liste car j'ai pris goût à ce mode de jeu, haha #TapezPasSiJeFaisDuCacaMaisJePenseÊtreAuPoint
Histoire - i'll never be like her and that's fine.
Chiharu Arizawa naît le 21 mars 2088 dans une famille plutôt traditionnelle avec un papa, une maman et une grande sœur ayant sept ans de plus qu'elle et ne manque de rien... enfin, rien à part l'affection de ses parents. En effet, sa grande sœur  Himawari est le centre de leur attention car elle est si belle, si intelligente, si aimable, si forte, si tout... elle est juste la fille rêvée.

Par conséquent, Chiharu grandit dans son ombre depuis toujours.

Elles sont sans cesse comparées et la benjamine perd souvent la bataille. Après tout, elle aime faire le pitre, ses résultats à l'école sont médiocres tout au plus, ses maladresses lui attirent les foudres de ses parents et professeur.es et elle ne semble pas avoir de grande ambition dans la vie. Elle est donc considérée comme la tête de turc de la famille, le vilain petit canard peinant à marcher aux côtés du majestueux cygne. Or, Chiharu est très loin d'être aussi sotte et gaffeuse qu'elle ne le laisse croire, elle comprend simplement qu'elle n'égalisera jamais le niveau de sa sœur, préférant alors être son total opposé pour s'imposer en tant que personne.

Au moins, elle est « Chiharu la débile » et non une Himawari bis.

Par ailleurs, bien qu'on puisse penser le contraire, les deux sœurs s'entendent très bien. Chiharu admire Himawari et ne lui tient pas compte du traitement qu'elle subit indirectement par sa faute. C'est par contre plus compliqué avec ses parents. Oh, elle ne les hait pas, loin de là... mais comme elle ne se plie pas du tout à leurs attentes, ce sont par conséquent des disputes à répétition et c'est souvent l'aînée qui doit y mettre un terme... jusqu'à son déménagement à l'annonce de son mariage par l'Incontestable. La benjamine est tellement heureuse pour elle, estimant ce système comme un créateur de couples absolument parfaits – elle attend avec impatience son tour pour connaître le grand amour avec un énorme A.

Sans Himawari, l'ambiance à la maison devient volcanique. Plus personne n'est là pour les séparer ou les calmer, ça finit donc souvent en claquage de porte dans la figure et cela empire quand Chiharu dévoile son but dans la vie : travailler dans la bande dessinée.

Elle n'en a jamais parlé auparavant, sachant pertinemment que son rêve serait vu comme moindre par rapport aux ambitions d'Himawari, étudiante en médecine. Ses parents ne sont effectivement pas du tout d'accord avec son choix de carrière, lui intimant de « viser plus haut » et de s'inspirer de sa sœur. Alors, ne se laissant aucunement abattre par ce non et pour montrer sa détermination, Chiharu fait ses propres recherches sur des écoles de BD – ou qui s'en rapprochent - à l'étranger, voulant se construire ailleurs à l'abri du jugement constant de son entourage. Elle finit par jeter son dévolu sur une école à Paris – elle a d'abord hésité avec les États-Unis mais toujours trop proche du Japon selon elle - et s'empresse d'apprendre la base du français et d'approfondir son anglais pour empêcher ses parents d'utiliser la barrière de la langue comme excuse.

Les tensions familiales s'intensifient d'autant plus mais Chiharu a le dernier mot : elle va étudier en France à la fin du lycée, loin de tout. Les démarches sont faites, le concours passé, tout est prêt pour son départ vers l'inconnu en 2106.

Ses premiers temps à Paris sont rudes car elle ne connaît personne, son français et anglais ne sont pas des plus parfaits et est confrontée au choc culturel et au mal du pays. Malgré tout, Chiharu accepte de relever tous les défis mis sur son chemin si c'est le prix à payer pour sa liberté et son épanouissement. Avec le temps, la jeune femme garde difficilement contact avec sa famille et ne leur parle qu'en cas de nécessité - seule sa sœur a un peu plus d'attention de sa part mais ça reste très peu.

Alors qu'elle vit son rêve en France, l'année 2108 lui éclate brusquement la réalité en pleine figure. Il y a tout d'abord les manifestations contre l'Incontestable en février. Elle ne les comprend pas, les jugeant stupide car le système marche très bien, donnant naissance à des couples parfaits et tout le monde est content, non ? Puis, avec la révélation des coupables des bombes par le gouvernement, elle se range encore moins du côté des anti-Incontestable : ils sont dangereux pour la société s'ils sont prêts à utiliser ce genre de procédés pour se faire entendre.

Toutefois, comme pour la punir de sa naïveté, Chiharu reçoit un appel de ses parents quelques mois plus tard. Ils lui révèlent alors qu'Himawari est décédée. Elle est morte, tuée par son époux après un passage à tabac mortel. L'étudiante croit au début à une très mauvaise blague ou une excuse pour la faire revenir au Japon mais non, sa sœur a bien disparu de ce monde.

Pour toujours.

Chiharu retourne donc en catastrophe dans son pays d'origine pour assister aux funérailles. Quand elle y repense, c'est presque ironique. Avant sa mort, Himawari l'a invitée à tellement d'événements importants de sa vie – comme la naissance de son fils – mais Chiharu les a tous déclinés... désormais, elle est là, pour son tout dernier événement. Ah, deux ans sans voir sa grande sœur et les retrouvailles se font finalement devant son cadavre. Le vide qui se crée alors dans son cœur est indescriptible. Après tout, il n'y a plus ce grand chêne devant elle pour la cacher du Soleil. Pour la première fois en vingt ans, « Chiharu la débile » est sous le feu des projecteurs.

Et quels projecteurs.

Tout le monde lui rappelle à quel point elle est incapable par rapport à sa sœur disparue et ne se gêne pas pour dire : « Pourquoi c'est la bonne sœur qui est partie si vite ? ». Ha, au final, même dans la mort, sa sœur lui fait de l'ombre. Quant à la relation avec ses parents, elle prend un nouveau coup lorsque Chiharu apprend que, depuis le début, ils sont au courant des violences conjugales envers Himawari mais n'ont strictement rien fait pour intervenir.

A cette déclaration, sa vision jusqu'ici si inébranlable de l'Incontestable se fissure. Himawari aurait dû se marier avec la personne de sa vie, baignant dans l'amour et la sécurité ! Alors pourquoi Chiharu se retrouve devant sa tombe ? pourquoi son neveu se retrouve sans sa mère ? Le système ne peut pas échouer ! c'est ce qu'on lui répète depuis toujours, non ?

Et puis, si l'ordinateur s'est trompé pour sa sœur, que penser des autres mariages ? que penser de son futur mariage ?

Chiharu ne fait pas totalement volte-face mais elle commence à douter de l'infaillibilité du programme... enfin comment douter d'une chose infaillible ? Elle a beau se rappeler les enseignements sur la question, le meurtre d'Himawari vient tout fracasser à chaque fois. Elle finit par juste considérer son cas comme une « exception ».

La jeune femme retourne ensuite en France pour continuer ses études et espérer fuir ses démons laissés au Japon. Elle rejette et expie toute sa culpabilité sur son entourage pour leur passivité alors qu'elle n'est clairement pas mieux. Si seulement elle avait établi un vrai contact avec sa sœur, peut-être qu'elle aurait compris que son mariage était comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Elle en veut donc aussi à Himawari pour son mutisme mais tout ça est de toute manière stupide et futile. Le vrai coupable est son mari, voire l'Incontestable pour l'avoir mise dans cette situation.

L'étudiante doit alors subir la douloureuse et laborieuse épreuve qu'est le deuil. Elle se rase totalement les cheveux, ne supportant plus de les voir – elle les a gardés très longs jusqu'ici après un compliment de sa sœur -, ses émotions deviennent incontrôlables quand elle se retrouve seule avec elle-même et les remords la dévorent petit à petit. Elle finit même par adopter le discours qu'on lui rabâche sans cesse : « Pourquoi elle et pas toi ? » et oublie son chagrin en étant tout le temps active. Elle travaille trop, tout le temps, parfois accumulant les nuits blanches ou très courtes jusqu'à s'écrouler quand son corps lui hurle de s'arrêter.

Chiharu ne remonte la pente que lorsque ses ami.es la forcent à prendre rendez-vous avec un professionnel. Elle est affaiblie, amaigrie et agonisante. Elle doit maintenant prendre des médicaments pour rétablir un semblant d'équilibre mental et physique. Elle parvient ainsi à calmer ses passions et reprendre le contrôle de sa vie.

Jusqu'au jour où une nouvelle tragédie se profile.

De nombreuses catastrophes naturelles touchent le Japon en même temps et la jeune femme suit les événements sur toutes les chaînes télévisées possibles. Décidément, les dieux ne veulent pas la laisser tranquille, oh que non. Heureusement pour elle, aucune de ses connaissances ne périt. Outre les pertes humaines et matérielles, la question de l'Incontestable la marque aussi. C'est de nouveau une preuve que le système n'est pas si absolu que ça.

Chiharu reste malgré tout en France pour terminer ses études une bonne fois pour toute et, suite à Shukumei, renoue contact avec ses parents. Sa dernière année se déroule sans embûche et elle confirme son cursus.

Elle revient ainsi définitivement dans son pays en 2110 pour entrer dans la vie active et s'installe non loin de sa famille. Elle trouve par la suite un emploi en tant qu'assistante d'une mangaka et crée sa propre BD en ligne à côté. Tout va donc pour le mieux pour la jeune femme qui se rétablie lentement mais sûrement, continuant d'être suivie et prenant toujours son traitement.

Une année passe et le soudain bug de l'Incontestable la prend de court. Déjà que son scepticisme grandit chaque jour depuis son retour,  cet événement ne fait que l'empirer et rien ne change quand on révèle la supercherie. Encore une fois, elle ne se considère pas totalement contre le système - elle est même toujours pour - mais elle se veut juste plus méfiante et moins catégorique.

Quand l'épidémie éclate en été, Chiharu a l'impression que le Japon est maudit. Les drames ne font que s'enchaîner ! Par chance, personne n'est infectée autour d'elle et elle est soulagée de voir que les choses semblent se régler d'elles-mêmes.

Aujourd'hui, Chiharu vit sa vie au jour le jour en faisant progressivement son deuil et répare les pots cassés avec sa famille. Elle attend désormais avec angoisse son futur mariage avec un.e inconnu.e et ignore sa réaction quand elle sera face à lui ou elle.

Physique - at least i'm cute as fuck. just kidding.
Elle est mignonne Chiharu. Elle est mignonne avec son visage de bébé, ses grains de beauté sur sa lèvre supérieure et sous son œil gauche, ses joues rondes, son petit nez, ses fines lèvres, ses petites mains, ses petits pieds, son petit corps maigre atteignant tout juste les 1m55 pour 43kg et sa voix aiguë. Elle n'a jamais pu avoir d'attributs ou de courbes très développés mais elle n'a aucun complexe sur la question. Elle note juste qu'on lui dit souvent qu'elle est mignonne, jamais qu'elle est belle. C'était uniquement pour sa sœur ce genre de compliments. Encore une fois, elle n'a pas particulièrement de complexe sur cela et a appris à complètement embrasser son côté mignon et adorable.

La jeune femme est par conséquent souvent confondue avec une lycéenne ou en tout cas, une mineure, mais ne le prend pas du tout mal. Elle va même en jouer et rigoler de la chose. C'est juste très gênant – encore plus que d'habitude - quand elle se fait accoster par des personnes qui sont bien plus jeunes qu'elle.

Sinon, après s'être rasé les cheveux en 2108, Chiharu les a laissé repousser et les garde maintenant courts pour marquer la différence avec sa longueur passée. Elle les a décolorés pour qu'ils soient un peu plus clairs que ses yeux chocolat, ne supportant plus de les avoir noir corbeau quand elle a remarqué à quel point ça contrastait avec la pâleur de sa peau lors de sa dépression. Justement, sa dépression est aussi responsable de sa maigreur et des cernes qu'elle cache judicieusement avec son maquillage. Elle est physiquement dans un état moins effroyable qu'auparavant et retrouve très lentement un poids correct. Elle a par contre la santé toujours aussi fragile et attrape facilement toutes les maladies qui passent – c'est un miracle qu'elle ait échappé à l'épidémie. Elle blague souvent là-dessus, disant qu'elle casse le mythe des idiots qui ne tombent jamais malade.

Niveau capacité physique, la jeune japonaise est curieusement assez souple. Elle met ça sur le compte de ses activités folles quand elle était petite et a aussi une endurance assez correcte. Elle n'est pas la plus sportive du lot mais elle reste active dans la vie de tous les jours, aimant particulièrement marcher et se balader. C'est juste le rythme de travail d'assistante qui pèse parfois sur elle, surtout quand elle ne fait pas attention à son hygiène de vie. Elle essaye quand même d'intégrer les conseils d'autres artistes en ne prenant pas de mauvaises postures et habitudes de travail qui pourraient avoir de lourdes conséquences sur sa santé plus tard.

Pour son style, Chiharu privilégie les vêtements qui sont mignons, confortables et oversize. Elle finit souvent son look avec un béret ou autre couvre-chef – elle en a une véritable collection chez elle – et divers accessoires. Elle ne cherche pas particulièrement à se grandir quand elle choisit ses chaussures, s'occupant uniquement de voir si ça va avec son style ou non. Elle a donc vraiment tout type de paires, du plat au talon. Elle porte rarement des bijoux à part le pendentif en forme de tournesol qu'elle a acheté pour sa sœur. Elle le cache souvent sous ses habits, de peur de l'abîmer ou de l'accrocher quelque part par mégarde. Alors, pourquoi elle ne le laisse pas juste dans une boîte? Ah, romantisme oblige. Elle veut absolument conserver le collier sur elle, comme pour se donner l'impression que sa sœur est auprès d'elle.

Côté maquillage, la jeune femme garde un rendu naturel, faisant juste son teint pour se donner bonne mine, mascara et gloss sur ses lèvres après leur avoir donné une jolie teinte rosée. Elle aime aussi le nail art, bien que ce soit compliqué d'aller en institut par manque de temps. Elle se contente alors généralement d'une manucure et pédicure plus classique.

Chiharu est donc assez coquette car se voir au top physiquement et prendre soin d'elle lui redonnent le sourire et elle affronte ainsi plus facilement le monde extérieur. Bien sûr, l'énergie pour tout cela est souvent nulle lors de ses rechutes et elle n'a pas non plus toujours le temps de bien s'habiller ou se maquiller. Elle assume par ailleurs totalement son visage non maquillé et se fout de sortir en jogging et claquette dans les rues. La seule chose vitale est son pendentif.

Caractère - hi hungry, i'm Chiharu.
Chiharu, c'est une énorme boule d'énergie. Elle respire la joie de vivre et est une adepte de la positive attitude, croyant dur comme fer que la vie lui rend ce qu'elle lui donne – à quelques exceptions près, bien entendu. C'est une vraie battante  et est difficilement découragée. De nature très espiègle, elle adore taquiner les autres et leur jouer des tours. Elle prend rarement les choses au sérieux et enchaîne les blagues et bêtises quand la situation lui permet. La jeune femme fait aussi tout pour être la plus accessible possible et mettre les autres à l'aise malgré son exubérance. Elle a ce désir de toujours bien faire même si elle semble assez maladroite. De plus, bien qu'elle puisse paraître stupide à s'agiter dans tous les sens, la jeune femme a un minimum de jugeote et des facilités d'apprentissage, assimilant malgré tout plus aisément les choses pratiques que théoriques. On peut donc se demander pourquoi on la voit tant comme une idiote mais c'est juste parce que Chiharu a commencé à agir ainsi et que, malgré ses facilités, sa sœur la surpassait largement.

Chiharu semble être la personne la plus pétillante du monde mais beaucoup de cette extravagance est un rôle qu'elle a créé étant enfant. Sa sœur était mature et composée donc pour s'en détacher, elle est devenue la petite fille turbulente et dissipée. Au départ, elle était bien plus timide et réservée, croulant sous l'anxiété pour être au même niveau que sa sœur mais elle a vite abandonné l'idée pour être la personne qu'elle est aujourd'hui. Ça ne veut pas pour autant dire que son anxiété a subitement disparu, elle est toujours présente et la ronge silencieusement de l'intérieur. Enfin, elle ne cherche plus à être l'égale d'Himawari mais elle cherche sa place et sa propre valeur dans les yeux d'autrui. La jeune femme ne laisse juste rien paraître et semble transpirer la confiance en soi.

Par ailleurs, même si son comportement peut rebuter par cet excès de bonne humeur, la japonaise le garde pour attirer l'attention et ignore de toute manière  comment faire autrement. En effet, elle craint d'être snobée si elle se montre plus discrète et posée. Par contre, elle peut se calmer si elle sent qu'elle dépasse les bornes ou qu'une personne lui fait la remarque, puisque son but premier est d'être appréciée et reconnue et non d'être haïe. Elle est donc en soi facile à vivre car elle écoute beaucoup les autres... à part quand on remet en cause ses choix et sa place ou quand elle estime avoir raison. Elle est étonnement très têtue et n'hésite pas à exprimer son opinion avec une franchise assassine. Chiharu ne supporte pas non plus d'être critiquée et est dans un premier temps souvent sur la défensive. Après tout, elle a été rabaissée toute sa vie – ça continue toujours aujourd'hui – et a alors parfois du mal à faire la différence entre une bonne critique et une attaque personnelle, même quand la remarque est constructive.

Si on lui pose la question, la jeune femme ne peut pas dire quelle est sa « vraie » personnalité car elle s'est tellement habituée à jouer la « Genki Girl » que tout autre comportement lui paraît étrange. La seule chose qui n'a pas changé depuis son enfance est son romantisme.

Ah, Chiharu et la romance, une grande histoire d'amour sans mauvais jeu de mots. Elle est friande de contes de fées, de romans à l'eau de rose et de toute chose qui touche à l'amour. Avant la mort d'Himawari, elle était impatiente de trouver son Prince Charmant avec l'Incontestable donc elle n'a jamais fait l'effort de le chercher - oui, elle n'a jamais eu de relation amoureuse jusqu'ici. Par conséquent, elle idolâtre et fantasme beaucoup la chose et est très maladroite et prude quand elle se retrouve face à toute situation en rapport avec l'amour ou la séduction. C'est souvent drôle à voir car elle rougit très facilement et bégaye ou radote quand elle est embarrassée, ne sachant pas du tout comment réagir.  Elle a aussi du mal avec les compliments, les prenant souvent trop à cœur. Elle est malheureusement une cible assez facile pour les dragueurs ou dragueuses du coin. Toutefois, depuis le meurtre de sa sœur, son enthousiasme pour son futur mariage s'est amoindri et est coincé entre son romantisme et l'appréhension.

Bien que les choses commencent à s'améliorer, Chiharu est un peu trop naïve et crédule. Elle n'a pas un grand esprit critique et croit quasiment tout ce qu'on lui dit. Après tout, pourquoi on lui mentirait ? Bien sûr, elle n'est pas totalement simplette et peut s'interroger quand ça titille son bon sens – comme avec l'Incontestable – mais il faut souvent des preuves évidentes ou ça va lui passer sous le nez.

Comme son éloignement avec sa sœur lui a coûté la vie, Chiharu peut devenir très envahissante. Elle est parfois à la limite du harcèlement juste pour s'assurer que tout va bien dans la vie d'autrui. Elle s'inquiète facilement et énormément pour son entourage, ne voulant pas revivre la perte de quelqu'un. Elle fait donc tout pour être disponible à n'importe quel moment et être considérée comme une bonne confidente. Elle n'hésite pas non plus à faire des visites surprises et à dorloter – voire materner - ses proches. Certain.es de ses « ami.es » abusent alors de sa gentillesse et savent sur quel bouton appuyer pour l'empêcher de dire non quand ils lui demandent un service. La jeune femme n'est aussi pas très rancunière et a le pardon facile, sauf quand la faute est beaucoup trop grave pour elle, il lui faut plus de temps.

Sinon, un autre gros point d'ombre dans ce Soleil ambulant est sa tendance dépressive. Ça va quand même mieux qu'en 2108 mais il lui arrive de faire des rechutes. La jeune femme reprend quelquefois des mauvaises habitudes de cette période comme son hygiène de vie effroyable, avec peu de repos et de repas. Elle privilégie alors mille fois plus son boulot à son bien-être et ne peut s'empêcher parfois de s'y enfermer pour noyer son anxiété et sa dépression. Elle travaille encore beaucoup sur ses défauts et mécanismes mais les vieux démons reviennent toujours.

— ★ —

— ★ —
Messages postés : 3175
Inscrit.e le : 02/07/2016

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jin Rey
Autre:
Ehh elle a pas la vie facile, la pauvre Chiharu :(
Bonne validation !
la Brute

Messages postés : 225
Inscrit.e le : 18/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Charlie la plus fab ♥
Autre:
Cet avatar adorable. ** J'adore son visage de bébé.
Et j'ai beaucoup aimé son histoire. the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 4115966937
Bienvenue par ici et bon courage pour la validation ! the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 1362171446
— Just Married —

Messages postés : 283
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Kinbae N. Tarkovski ♥
Autre: [color=#996666]
wtf
wtf wtf wtf
Mais the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3182035657
Ptn, le pseudo sur tes dessins me dit vachement quelque chose, c'est fou !!

Bienvenue sur JM ! J'ai adoré l'histoire et le caractère de ta petiote, ta fiche annonce que du bon, hâte de lire tes rps the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3998388675


— Just Married —

Messages postés : 102
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon prince Roméo ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
Armin > Haha oui mais tout va supposément aller pour le mieux maintenant ! Après la pluie, le beau temps comme on dit the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3674552758 Et merci !

Butch > Omigod merci blblblblblbl J'espère que j'ai réussi à donner l'impression qu'elle fait jeune sans l'être trop non plus ! (rires) et encore merci pour l'histoire ! the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 176812005

Benji > Mais- the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 1858451716 A chaque forum, je rencontre quelqu'un qui pourrait me connaître, c'est fou (rires) J'ai ce pseudo depuis un vieux skyblog poussiéreux pleasen'allezpaslevoirpourmadignité, j'ai gardé ce nom pour tous mes réseaux sociaux ensuite donc peut-être que tu me connais de Discord ou de mon insta videjesuisuneescrocentantqu'artistetuez-moi ? A voir, haha. Et merci beaucouuuup ! Vous êtes tous adorables, je vais fondre comme un sucre the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3912395661
Dolce Lupa Bianca

Messages postés : 193
Inscrit.e le : 29/01/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : //
Autre: Thanks Bro, I know you know. 4ever.
Bienvenue parmi nous cutie !

Je suis fan de l'avatar fait maison et de la petite boule choucroute que tu es.
( Ouais ouais, avec Yuna j'suis quelqu'un de sympa . )

A bientôt sur le forum the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 2432113367
— Just Married —

Messages postés : 72
Inscrit.e le : 29/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jasminoux ♥
Autre: Je suis plus souvent connecté sur Renji, si vous me MP, un peu de patience SVP ♥
Bienvenue m'selle :3
Fight pour la validation !
— Just Married —

Messages postés : 102
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon prince Roméo ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
Yuna > Merci mais... je suis pas une boule choucroute mais une chouquette des bois ! quoilasortieeestparlàmerci Plus sérieusement, merci pour les compliments ! ça me va droit au kokoro the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3235891413

Athreya > Merci beaucoup ! On croise les doigts the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 2432113367
— Just Married —

Messages postés : 83
Inscrit.e le : 30/10/2019
Mais qu'elle est choupette !
J'ai dévoré la fiche the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3766924225 et le vava the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 3998388675

Courage pour la validation the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 1647638966
— STAFF JM —

Messages postés : 3246
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue sur le forum ! the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 1362171446

Voyons cette fiche. Et bien dans l'ensemble je n'ai presque rien à dire. Elle se lit très bien, elle est fluide et on s'attache vite au personnage. Il y a juste deux petits détails à revoir et ça sera bon.

♠ son totale opposée → Même si l'on parle d'une fille, ça reste au masculin lorsque c'est utilisé comme nom.
♠ pour assister à son enterrement → Il n'y a pas d'enterrement au Japon. Ils font une veillée funèbre, une crémation puis ils mettent en terre l'urne qui contient les cendres du mort, dans la tombe familiale. the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 4115966937
♠ les retrouvailles se font finalement au cimetière. → Du coup les retrouvailles se font plutôt dans une salle au moment de glisser le corps dans la chambre crématoire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 102
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon prince Roméo ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
Nanami > Meurchiiii ! Ça me change un peu de faire des persos mignons ! En espérant ne pas la faire trop OOC par habitude the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 128457956

Kaori > Alors normalement, j'ai bien corrigé ma faute ! Et le plus drôle, c'est que j'ai dû changer l'histoire de l'enterrement peu après ou en même temps que ton analyse car je lisais des fiches et j'ai vu cette remarque donc j'ai direeeect modifié (alors que j'ai lu qu'il y avait pas d'enterrement comme chez nous au Japon dans vos textes, mon cerveau a planté mea culpa) ! Donc j'ai écrit :

Spoiler:
Chiharu retourne donc en catastrophe dans son pays d'origine pour assister aux funérailles. Quand elle y repense, c'est presque ironique. Avant sa mort, Himawari l'a invitée à tellement d'événements importants de sa vie – comme la naissance de son fils – mais Chiharu les a tous déclinés... désormais, elle est là, pour son tout dernier événement. Ah, deux ans sans voir sa grande sœur et les retrouvailles se font finalement devant son cadavre.

Je ne sais pas si c'est mieux (rires) mais dites-moi !
Et merci pour les compliments !
— STAFF JM —

Messages postés : 3246
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est tout bon, amuse-toi bien ! the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa 1362171446


Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

the world is not that bad but what's my purpose of being here ? - Chiharu Arizawa Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum