Les coups d'pouce ♥
~Sae Sugimura~ 3mjo
~Sae Sugimura~ E0W8utV
~Sae Sugimura~ KRhNt37
~Sae Sugimura~ KRhNt37
~Sae Sugimura~ KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisJinjoo Daisuke
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Blizzard au tribunal
Kazuma est avocat. Michiko est procureure. Tandis que le premier vient voir la seconde pour avoir des informations sur une affaire concernant les yakuzas, Michiko lui fait bien sentir l'animosité qu'elle ressent à son égard. La suite ? Lisez le rp !
Les arrivées du mois
Eizaku Hideaki
Nagahiko Nakagawa
Aristide Moreau
Izumi Fûka
Akira Tsunichi
Enya Valcourt
Catarina Brunner
Jasmine Degurechaff
Zenjirô Kudo
Renji Takakura
Sekai Mori
Higanbana Utzuki
Mei Fujiwara
Mirai Tsunashi
Kazuki Koshinada
Olympe Evaristo
Sae Sugimura
Keiji S. Ohara

— soosaku —

le Lun 9 Déc - 21:35
Sae Bennett
Messages postés : 40
Inscrit.e le : 09/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Angelo Bennett
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Sae SUGIMURA
"A chaque jour son expression"

Généralités
Nom ;; Sugimura
Prénoms ;; Sae
Âge ;; 24 ans, 22 mai 2087, du moins c'est ce qu'il est écrit sur ma carte d'identité.
Genre ;; Féminin, jusqu'au bout des ongles,
Origines ;; Japonaise, hélas,
Activité ;; Mannequin pour gagner ma croûte, étudiante en littérature (oui, à mon âge et je vous zut)
Sexualité ;; Hétérosexuelle, même s'il m'amuse d'affirmer que je suis bi.
Avatar ;; Une oeuvre d'Axsens.
Règlement ;;
Chemin ;; Je ne m'en souviens plus...
Commentaire ;; Nop
Histoire

Je suis née, c’est un fait indéniable puisque sans cet événement précis, je ne serais pas là aujourd’hui pour vous raconter toutes ces bêtises. L’ennui, voyez-vous, c’est que hormis ma date de naissance approximative et le nom de l’endroit où j’ai vu le jour, je n’en sais guère plus. Je ne sais rien de ma prétendue famille, de mes origines exactes. Je suis asiatique, sans, nul doute, avec probablement autre chose de plus dont je ne saurais jamais rien. Ma mère… Je ne connais même pas son nom, ni même son âge lorsqu’elle m’a mise au monde. Elle s’est contentée de me pondre quelque part puis de jeter ma carcasse poisseuse dans une poubelle avant de disparaître de ma vie, à jamais.

C’était le printemps, heureusement pour moi, car cette sombre idiote avait choisi une benne à ordure isolée pour se débarrasser de moi. De ce fait, l’on ne m’y trouva qu’au moins de vingt-quatre heures plus tard, voir même beaucoup plus. Apparemment, j’étais crasseuse, déshydratée, affamée. J’avais la jaunisse, une belle bronchiolite, une conjonctivite, bref : on ne donnait pas cher de ma peau en me conduisant à l’hôpital… Et pourtant, je suis toujours là.

Je vous passe les détails de mes premières années, je n’en garde aucun souvenir particulier. Je sais que je suis restée à dans orphelinat de la capitale jusqu’à mes quatre ou cinq ans à peu près, âge approximatif où ils m’ont soigneusement attribué à une famille d’incapables. Ils devraient quand même se renseigner sur les antécédents des couples avant de leur refiler un enfant… Ou peut-être qu’ils le font, mais se fichent totalement de détruire la vie des gamins qu’ils placent, allez savoir. Oh, bien sûr, au début, tout allait bien. Ce n’était pas une famille dégoulinante d’amour, certes, mais je ne manquais de rien et je n’étais nullement maltraitée. Du moins, jusqu’à mes dix ans, quand ce que ce cher « papa » perdit son boulot minable et décida de noyer son défaitisme dans l’alcool et la violence conjugale. Moi, il ne me touchait pas, encore heureux, par contre, sa femme mangeait pour nous deux, si bien qu’elle préféra imiter son loser de mari en donnant tout son amour au whisky.

Bref, à la maison, ça craignait, mais à l’école, cela ne valait guère mieux. Déjà, pour être honnête, gamine, je n’étais pas franchement jolie. J’étais trop grande pour mon âge et bien trop maigre, trop pâle pour ressembler à une gamine normale et surtout, en bonne santé. Sans parler de mes yeux trop grands et trop clairs aux goûts des petits nippons coincés de mon école minable, qui ont tôt fait de me tenir à l’écart, au mieux, pour la plupart. Certains préféraient néanmoins me cogner dessus, bah oui hein, c’était plus marrant de frapper sur la pauvre maigrichonne fantomatique que de la laisser tranquille. Je passais donc beaucoup de temps seule avec moi-même pour me faire aussi discrète que possible. Enfin, je l’ai fait, oui, jusqu’à ce que le poids de mon existence devienne trop lourd à supporter pour mes épaules malingres, que j’en ai eu assez de pleurer bêtement et que je me mette à rendre chaque coup avec autant de virulence que possible. Bien évidemment, dés lors, il ne me fallut guère de temps avant que je me fasse renvoyer de l’école et que je me fasse joyeusement refuser à l’entrée du collège de secteur. Tant mieux ! Je ne voulais pas y aller et retrouver ces sales petits tortionnaires, j’aimais mieux me rendre dans un établissement plus éloigné, là où personne ne me connaissait.

Mes années de collège se passèrent donc bien mieux. Déjà parce que mère nature se décida enfin à se montrer plus clémente envers moi, assez pour me permettre de me remplumer un peu et parce que la magie de l’orthodontie me garantit une dentition soigneusement alignée. Comme quoi, il n’en fallait pas beaucoup plus pour m’octroyer quelques amitiés passagères, de quoi me permettre de passer quelques années paisibles, du moins, scolairement parlant parce qu’à la maison, la tension générale ne cessait de croître au point que l’Incontestable, lui-même, décida de séparer mes parents.

Il fut alors décidé, pour le plus grand plaisir de ma mère, que je serais placée chez elle. C’est là que je compris que cette femme n’avait nullement besoin de son ivrogne de mari pour se montrer méchante, voir carrément cruelle. En réalité, si je porte les cheveux si longs, c’est à cause d’elle, depuis qu’elle m’a traumatisé en décidant de me les couper elle-même. Pour se faire, elle m’avait carrément agrippé la tignasse, la tirant de toutes ses forces jusqu’à m’en faire hurler de douleur face aux touffes qu’elle arrachait. Le reste fut coupé à l’aide de vieux ciseaux à couture dorés, offerts par sa grand-mère dans ses jeunes années. Je me souviens m’être évanouie à ce moment-là, peu de temps… Pour la retrouver ensuite assise sur moi, ciseaux suspendus en l’air comme si elle comptait me poignarder avec… Bref, ce n’était pas une très bonne mère, même si, en apparence, elle savait très bien tromper son monde à coup de grands sourires chaleureux.

Je vécus donc dans cette ambiance, ô combien réjouissante jusqu’à ma deuxième année de lycée, année où elle me mit à la porte. J’avais pris en formes, en allure et devint visiblement assez plaisante aux yeux des autres pour obtenir tout ce que je voulais, dont un boulot de mannequin pour un magasine pour ados qui rapportait pas mal d’argent. Mon âge aurait pu poser problème, après tout j'étais mineure et ma mère ne voulait plus du tout entendre parler de moi... Néanmoins, il me suffit d'expliquer ma situation au directeur de l'agence tout comme au propriétaire de l'appartement que je convoitais en ajoutant quelques petites larmes pour changer le problème en véritable aubaine. Tous deux me prirent sous leurs ailes bienfaitrices. Que l'on me dise ensuite qu'être belle n'est pas un avantage dans ce monde... Bref, cela me permit de poursuivre mes études tout en payant mon loyer modeste et mes factures. En ce temps-là, j’étais bien dans ma peau, indépendante, courageuse et surtout déterminée. J’avais plein d’amis, j’étais plutôt bonne élève… Du moins, ce fut le cas jusqu’à ce que je rencontre LE garçon qui contribua à tout foutre en l’air, ou presque.

J’avais dix-sept ans et j’étais aussi jolie que stupide. Lui, c’était un beau mec, plein d’assurance, plus âgé que moi, évidemment. Il me promit monts et merveilles et moi, bête comme je l’étais, je l’ai cru, aveuglément. Je l’aimais comme une dingue et buvais littéralement ses paroles, sans regarder tout le reste, tout ce qui aurait dû me paraître évident et surtout, me donner de bonnes raisons de fuir aussi vite et aussi loin que possible. Mais non, je n’ai pas vu les mensonges, la manipulation, la drogue et la violence. S’en suivit, dix mois intenses, atroces et redoutables. En moins d’une année, je plongeais dans la drogue, celle qui vient nous crépir les narines et qui nous monte au cerveau pour nous faire miroiter une toute-puissance bien illusoire. Je quittais le lycée, mon boulot, pour mieux m’enfermer entre les griffes de l’homme qui m’avait mis enceinte sans le vouloir et qui préféra me battre pour tuer l’intrus que de me conduire dans une clinique pour faire cela proprement et sans danger. Mon petit appartement, mon havre de paix, devint une sorte de squat où ses amis se réunissaient trop souvent pour consommer, détruire... Ce qui mena mon adorable propriétaire à me jeter dehors, après tout, sans boulot, je n'avais plus de quoi payer le loyer. On m'avait coupé l'eau, l'électricité... Les murs autrefois si blanc étaient recouverts de tags ridicules. J'ai eu énormément de chance que cet homme-là ne porte pas plainte contre moi, néanmoins, je n'avais plus de maison, je n'avais plus rien si ce n'est cet homme qui se servait évidemment de moi, pour je ne sais quelle raison. Je le suivis dans un autre endroit, miteux, dégoûtant... Où vivaient énormément de gens comme nous, certains n'étaient que de passage, mais un bon nombre d'entre eux restaient là, à longueur de journée. Cet endroit me faisait peur... Je n'aimais pas les regards étranges que ses prétendus amis posaient sur moi... Mais malgré tout ça, je ne l’ai pas quitté, je ne l’aurais probablement d’ailleurs jamais fait, parce que j’étais piégée dans ce cercle vicieux dans lequel je me complaisais étrangement… Non, pour me défaire de cette existence, il a fallu l’intervention de l’Incontestable et de la lettre rose qui Lui était adressée. Là, il disparut définitivement de ma vie, me laissant à l’état de loque humaine presque semblable à celle que j’étais enfant.

Je n'ai pas vraiment bien supportée cette séparation forcée. Je l'aimais trop, à en mourir même... C'est d'ailleurs pour cela que j'ai tenté de me suicider en me tranchant les veines. Je serais probablement morte, sans l'intervention d'un inconnu, l'un des squatteurs, sans doute, qui m'a immédiatement conduite aux urgences afin que j'y sois soignée. La période de sevrage fût un véritable enfer. Je me souviens encore de cette ignoble sensation d'avoir comme des braises ardentes dans la gorge... Ce corps si faible devenu tellement douloureux... Insupportable... Je passais une semaine horrible à l'hôpital à vomir, hurler, pleurer sans pour autant réussir à me lever de ce lit inconfortable sur lequel j'étais clouée... Jusqu'au jour où...

Je me souviendrais toujours de l’image que le miroir m’a renvoyée ce jour-là, le jour où je décidais de reprendre ma vie en main. Je pris alors contact avec un psychiatre qui me fit intégrer un centre de désintoxication. Là, je réappris à manger correctement, à redevenir celle que je devais être, du moins, selon leurs critères à eux. Je compris bien rapidement que pour sortir de là, je me devais de jouer le jeu, le premier… D’autres suivraient par la suite, j’enfilerais d’autres masques pour plaire à mes interlocuteurs, pour leur renvoyer l’image qu’ils voulaient voir, pas celle plus sombre, simplement plus humaine que je veillais à tenir enfermée.

Les humains sont des idiots, tous autant qu’ils sont. Ils aiment être privés de leur sens tant que cela peut leur apporter un quelconque réconfort, voir même du plaisir.

Bref, deux ans plus tard, je retrouvais un travail de mannequin et le train de vie qui allait avec. J’eus d’ailleurs la chance de pouvoir défiler pour quelques créateurs en vogues, allant partout où l’on posait les podiums couverts de strass et de paillettes. J’ai posé pour une multitude de publicités, dont quelques parfums plus ou moins célèbres. J’ai aussi joué dans un drama ou deux, rien de plus que de petits rôles sans grande importance, mais qui m’aidèrent néanmoins à me faire connaître. Durant ce temps-là, j’ai aimé, un peu, beaucoup, mais jamais à la folie. Mon expérience avec les hommes m’a au moins appris à garder mes distances, d’autant plus que personne ne sait quand la lettre couleur bonbon acidulé se retrouvera dans ma boite aux lettres.

J’appris le décès de ma mère lors d’un fameux tsunami. Cette idiote promenait son chien sur les quais lorsque la vague a frappé, autant dire qu’elle n’avait aucune chance. Je ne sais pas trop ce qu’est devenu mon père. On m'a dit qu'il était tombé malade durant l'espèce d'épidémie bizarre qui a sévi récemment. Il est peut-être mort, j'en sais rien, et, pour être parfaitement franche avec vous, je n’en ai strictement rien à faire. J’ai d’autres préoccupations, d’autant plus que je ne rajeunis pas et qu’il me faut songer à mon avenir. Le travail de mannequin ne durera pas éternellement et sans diplôme, je n’irai pas bien loin. Voilà pourquoi j’ai décidé de reprendre mes études, en commençant par passer mon certificat de fin d'études secondaires avant de m'occuper de l'examen d'entrée à l'université, tous deux réussis plutôt facilement. J’ai toujours aimé la littérature et me vois bien l’enseigner plus tard. On m’a dit que je ferais un très bon professeur, qui sait ? Alors, en attendant, je cumule les deux, le boulot et les études à l’université… Mais avec un rythme pareil, il m’est parfois difficile de tenir la cadence, voilà pourquoi il m’arrive encore, de temps à autre, de booster un peu mon énergie à coup de substances illicites. Cela me permet de garder la ligne tout en restant éveillée, même si je veille à ne pas en abuser, pour des raisons évidentes.

Voilà donc mon histoire, jusqu’à aujourd’hui… A vous de découvrir la suite.


Caractère


~Sae Sugimura~ Ag1j

Avec un visage comme le mien, il est aisé de m’imaginer douce, gentille, serviable. C’est bien plus commode ainsi, n’est-ce pas ? Personne ne peut vous en vouloir, cela dit, car c’est bien ainsi que je me présente à vous. Aimable, souriante… Je suis plutôt facile à vivre au travail, je ne suis pas du genre à faire ma diva insupportable, au contraire. Mon sourire enjoué fait foi de mon incroyable gentillesse. C’est sans doute pour cela que j’ai autant d’amis et que je suis régulièrement invitée à me joindre à vous pour faire la fête autour d’un cocktail au nom exotique.

Je parle tellement facilement, je suis siiii mignonne et si sociable en apparence que vous ne verrez pas la vérité derrière le masque. Non, vraiment, vous ne verrez rien, je suis bien trop douée pour jouer la comédie. Je ne n’irai pas jusqu’à dire que je suis une extraordinaire manipulatrice pour autant, mais je sais préserver les apparences. Pourquoi ? Parce que je déteste la solitude, je ne la supporte pas. J’ai besoin de me sentir entouré. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai adopté un chat, nommé Kuro, même s’il n’est pas vraiment noir, mais plutôt gris foncé.

Dans le même esprit, je veillerais toujours à dire ce que vous voulez entendre, quitte à vous mentir ou du moins, en enjolivant la vérité.

Je n’ai pas l’air rancunière, pourtant, je le suis. Je peux être également revancharde si j’estime que vous avez poussé le bouchon un peu trop loin.

Le désordre m’angoisse. Je ne supporte pas les espaces encombrés. Sans doute à cause de ma mère atteinte d’un syndrome de Diogène sacrément prononcé… Ou alors cela est dû à un traumatisme plus ancien et ancré dans mon subconscient venant du fait que l’on m’a abandonné dans une benne à ordure, qui sait ? Dans tous les cas, je suis pour ainsi dire maniaque, chez moi tout est soigneusement rangé, mes livres sont alignés selon la taille, puisque je juge l’aspect esthétique plus important que le côté pratique… Question ménage, s’entend.

Cela dit, il n’y a que peu de privilégiés susceptibles de me connaître vraiment. Malgré les apparences et mon besoin presque viscéral d’être constamment entourée, j’ai beaucoup de mal à m’attacher réellement aux autres. Mes amitiés, mes amours, sont donc éphémères. Déjà parce que j’ai été trop déçue, trop blessée dans mon passé pour me livrer corps et âme, mais aussi parce que paraître est extrêmement fatigant. D’autant plus que je ne suis pas vraiment patiente et que ma tolérance à des limites. Et même si je sais garder mon calme en public, j’enrage plutôt facilement en privé, en particulier si l’on me pousse à bout.

J’ai un esprit de liberté sacrément prononcé. Ce qui, évidemment, pose un gros souci dans un pays tel que celui-ci. Je n’aime pas que l’on m’impose quoique ce soit. J’aime rester maîtresse de ma vie, de mes gestes, de mes paroles. Je suis donc totalement contre ce maudit système, contre l’Incontestable et ces mariages à la £@# ! Même si… Je pense que vous l’aurez compris, j’évite soigneusement de le crier haut et fort, puisque je ne suis pas vraiment suicidaire, enfin… Je ne le suis plus.

Je suis quelqu’un de déterminé. Travailleuse, je me donne toujours à fond pour mener à bien mes projets, quitte à pourrir ma santé en usant de drogues capables de me maintenir en forme pour cela.

Je suis sportive… Pas par choix au départ, mais j’y ai pris goût en m’apercevant que cela m’aidait à garder le moral tout en me permettant de garder la ligne. Chose très importante dans mon domaine, n’est-ce pas ? D’autant plus que je suis gourmande et que je ne crache jamais sur un bon petit plat, surtout si c’est moi qui le cuisine !

Je suis curieuse par nature. J’aime apprendre, comprendre les choses. Je peux donc facilement me perdre dans quelques recherches souvent jugées inutiles par les autres, mais que je trouve tellement passionnantes.

Je suis donc jolie, c’est un fait, mais je ne manque pas de culture pour autant. J’adore la littérature, je trouve les sciences passionnantes. Je passe de nombreuses heures devant divers documentaires, animaliers, historiques, scientifiques, artistiques. Je peux donc aisément me lancer dans diverses conversations sur n’importe quel sujet…Tant qu’il ne s’agit pas de religion ou de politique puisque l’on m’a toujours dit que c’était impoli, voir grossier… Même si je ne vois pas vraiment pas pourquoi.

Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose d’autre à ajouter. Peut-être découvrirez-vous d’autres détails sur ma personnalité en me rencontrant. Ou peut-être pas.

Physique


~Sae Sugimura~ Hapo

Regardez bien mon visage adorable et mes grands yeux gris, sans vous en rendre compte, vous l’avez probablement déjà vu quelque part. Sur une affiche dans le métro, sur les pages d’un magasine ou parfois même à la télévision, ce n’est sûrement pas la première fois que vous le voyez. On dit souvent que je ressemble à un ange…

Après tout, c’est normal, je suis ce que l’on peut appeler une belle femme, tant mieux, c’est ce qui me permet de vivre. Mon image a déjà été utilisée à mainte reprise alors peut-être vous souviendrez-vous de ma taille… Je suis grande, plus que certains hommes, avec mon mètre soixante-treize. Je suis plutôt fine, sans être maigre pour autant puisque mes formes féminines sont parfaitement visibles sans être extravagantes non plus. Heureusement, d’ailleurs, car les grosses poitrines déforment la colonne vertébrale et causent des douleurs lombaires…

Ma posture élancée contribue à me rendre gracieuse et élégante. Chose que j’amplifie en choisissant soigneusement mes vêtements pour me mettre en valeur en utilisant la mode à mon avantage… Même si je ne me prive pas d’un bon survêtement/t-shirt délavés et trop grands, lorsque je suis chez moi avec mon chat !

Je n’ai pas besoin d’abuser du maquillage, du moins, en général. Il me faut pourtant parfois superposer les couches pour cacher mes cernes et le teint grisâtre allant avec la prise d’amphétamines. C’est rare, car je sais me contenir, mais ça arrive.

J’ai le visage ovale et bien dessiné. Mes yeux ne sont pas noirs, ni même marrons comme la plupart des nipponnes non trafiquées, mais plutôt d’une sorte de mélange étrange se situant quelque part entre le gris et le bleu pâle. Mes cils ne sont pas naturellement longs, alors je vais régulièrement me faire poser quelques implants chez une esthéticienne sacrément douée. Le charme passe avant tout par le regard, après tout, vous ne pensez pas ?

Je souris beaucoup en public, par conséquent vous pourrez admirer ma dentition parfaitement blanche et bien alignée. Mes lèvres sont bien dessinées, un régal pour tous les maquilleurs avec qui j’ai pu travailler, même si je n’aime pas particulièrement la sensation de poids gluant apportée par l’usage de rouge à lèvres. Beurk. Mais bon… Je n’ai pas vraiment le choix, pour le boulot.

Mes cheveux sont très noirs et surtout très longs. Je refuse catégoriquement de me les couper car cela m’angoisse… Pas d’avoir les cheveux courts, même si je n’aime pas ça, mais l’acte en lui-même… Le simple fait de me faire tailler les pointes me provoque quelques étourdissements, alors, pour éviter cela, je prends grand soin de ma chevelure et n’utilise jamais de décolorants susceptible de l’abîmer.

Les plus observateurs d'entre vous remarqueront probablement les deux fines cicatrices longeant mes poignets. Généralement, elles sont cachées sous mes vêtements, des bijoux ou effacées par un logiciel de retouche photos. Mais qui sait, peut-être les verrez-vous, vous ?
— soosaku —

le Lun 9 Déc - 22:03
Chiharu Imoarai
Messages postés : 75
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon prince Roméo ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
Oh dear god, qu'est-ce qu'elle est zolie la demoiselle ~Sae Sugimura~ 199084845

J'aime beaucoup son nom aussi ! bref, je suis impatiente de voir quelle est son histoire et sa personnalité au vu de la citation et de l'image en dessous ! ~Sae Sugimura~ 2432113367

Bonne chance pour la rédaction ! o/
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 1:49
Kitae Rey
Messages postés : 99
Inscrit.e le : 26/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jéhiel Rey
Autre: Merci Kira d'amour pour le beau Kiiit
Coucou et bienvenue !

Super jolie ton avatar ! Une nouvelle mannequin !

J'ai bien hâte d'en connaitre plus sur son caractère, bonne continuation à toi ^-^
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 4:39
Kira Obayashi
Messages postés : 119
Inscrit.e le : 23/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Marek S. Obayashi
Autre: Parle japonais, italien, anglais et un peu le français.
« Origines ;; Japonaise, hélas, » ça sent la joie ici ~Sae Sugimura~ 3182035657

Bienvenue sur JM o/
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 7:38
Angelo Bennett
Messages postés : 226
Inscrit.e le : 25/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sae Sugimura
Autre:
'lut (eh ouais, c'est moi, je refais mon apparition, depuis l'temps...). Fiouh, j'souhaite bon vent à c'lui qui va se la coltiner parce qu'avec un passé comme ça, ça risque de faire des vagues de dingue.
J'attends l'reste pour voir c'que ça va donner, pis à la revoyure.

Ciao.

★
le Mar 10 Déc - 8:52
Yukimori Otsuka
Messages postés : 1104
Inscrit.e le : 10/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Koizumi Otsuka
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue à toi,

Tragique histoire que voilà. J'espère que le futur sera plus clément avec toi !
(Si jamais tu as besoin d'un petit boost, j'ai une petite astuce pour toi ~Sae Sugimura~ 3766924225)

Bonne validation !
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 11:41
Sae Bennett
Messages postés : 40
Inscrit.e le : 09/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Angelo Bennett
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci beaucoup !!!
Petit post pour déclarer cette fiche terminée, enfin... Prête pour passer sous le regard aiguisé de modérateur qui en aura la charge.
A bientôt !
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 11:50
Ambroise H. Vinsmoke
Messages postés : 192
Inscrit.e le : 15/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Aaron ♥
Autre:
Yeah ! Bienvenue dans ce cas, croisons les doigts pour la validation !!
Et fight pour cette arrivée en plein BOOM des puces qui merdouille :3
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 12:06
Elliot Hartcher
Messages postés : 50
Inscrit.e le : 22/07/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Fubuki Hartcher ♥
Autre: Merci Fubuki pour l'avatar ♥
Bienvenuuuuuuuue !

Je suis trop fan de ton avatar ~Sae Sugimura~ 433025899

Bon courage pour la validation !
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 12:38
Michiko Nakashima
Messages postés : 83
Inscrit.e le : 10/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Ton avatar est trop mimi ~Sae Sugimura~ 1237021185

Fiche très sympa, bonne validation ! et lol le "Bref, ce n’était pas une très bonne mère" après la scène des ciseaux, ça me semble un euphémisme ~Sae Sugimura~ 3182035657
— Silence —
le Mar 10 Déc - 18:01
Cho Thorne
Messages postés : 276
Inscrit.e le : 17/05/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Haven ♥
Autre:
J'aime bcp ce que je lis. ~Sae Sugimura~ 4115966937
Bienvenue (re-bienvenue ?) par ici ! ~Sae Sugimura~ 1362171446 et bon courage pour la validation. \o/
— soosaku —

le Mar 10 Déc - 19:49
Benji N. Tarkovski
Messages postés : 268
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Kinbae N. Tarkovski ♥
Autre: [color=#996666]
Tu es si belle, tes yeux me rendent merguez.
Sae la beauté ~Sae Sugimura~ 3488335006
Ohlala jai lu que le début mais cest deja du bon. ♡
Amour sur toi, jtm d'amour ~Sae Sugimura~ 3488335006
Bon retour ~Sae Sugimura~ 3901106482

★
le Mar 10 Déc - 22:24
Makoto Nanase
Messages postés : 4827
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Coucou toi ~Sae Sugimura~ 1353670443

Histoire

- Je vécu donc
- J’eu d’ailleurs
- une multitude de publicité

✗ Attention, à 17 ans elle est encore mineure. Ça veut dire qu'obtenir un contrat avec une agence de mannequinat ou même un appartement pourra être compliqué sans la signature de sa mère. Donc soit il faut que ce soit des trucs pas trop regardant sur l'âge, soit faut qu'elle ait des faux papiers par exemple. Mais il faut préciser ça ~Sae Sugimura~ 4115966937

✗ Où s'est-elle tranchée les veines pour qu'un inconnu lui vienne en aide ? ~Sae Sugimura~ 517494357 En général c'est le genre d'acte qu'on fait chez soi ~Sae Sugimura~ 517494357

✗ Attention, avant de penser à la fac, faut qu'elle repasse son certificat de fin d'études secondaires comme elle a arrêté le lycée avant ~Sae Sugimura~ 4115966937

Caractère

Validé ♥

Physique

Validé ♥

Conclusion

En voilà un perso intéressant ! J'aime son côté peste qui pense qu'à elle qui détonne avec sa bouille d'ange ~Sae Sugimura~ 2432113367 Il y a deux-trois petits points à revoir dans l'histoire, mais c'est principalement des précisions à donner, donc ça devrait aller ~Sae Sugimura~ 3473897349


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

~Sae Sugimura~ 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit ~Sae Sugimura~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
~Sae Sugimura~ Ld7d
~Sae Sugimura~ BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
~Sae Sugimura~ Cn3Ckyx
~Sae Sugimura~ 1EPYLUw
~Sae Sugimura~ DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
~Sae Sugimura~ E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
~Sae Sugimura~ 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
~Sae Sugimura~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
~Sae Sugimura~ YqECw0j
— soosaku —

le Mer 11 Déc - 7:45
Sae Bennett
Messages postés : 40
Inscrit.e le : 09/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Angelo Bennett
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Coucou Mako ! Merci pour ta rapidité !!!!
J'ai donc apporté les modifications demandées, je les ai mises en gras dans le texte pour que ce soit plus facile à repérer. J'ai corrigé mes fautes aussi.
Des bisous !!!

★
le Mer 11 Déc - 19:04
Makoto Nanase
Messages postés : 4827
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est tout bon ~Sae Sugimura~ 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

~Sae Sugimura~ 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit ~Sae Sugimura~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
~Sae Sugimura~ Ld7d
~Sae Sugimura~ BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
~Sae Sugimura~ Cn3Ckyx
~Sae Sugimura~ 1EPYLUw
~Sae Sugimura~ DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
~Sae Sugimura~ E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
~Sae Sugimura~ 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
~Sae Sugimura~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
~Sae Sugimura~ YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum