L'avenir est un mensonge || Mirai 200803042355296862

— Just Married —

Messages postés : 172
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Mirai Tsunashi
Croire en l'avenir est inutile. Il nous décevra quoiqu'il arrive.

Généralités
Nom ;; Son nom japonais est Tsunashi, mais celui qu'elle a obtenu à la naissance est Grünewald.
Prénoms ;; Mirai, ce qui lui a permis de s'intégrer au Japon. Mais le prénom Lóreley l'a vue naître.
Âge ;; 29 ans, née le 24 février 2082
Genre ;; Féminin
Origines ;; Islandaises et d'autres origines européennes
Activité ;; Ingénieur son
Sexualité ;; Bisexuelle
Avatar ;; OC aux cheveux blonds de l'artiste Dahlia
Règlement ;;
Chemin ;; Par un partenariat
Commentaire ;; Superbe design ♥
Histoire
12 décembre 2111

« Bonjour Tsunachi-san. Asseyez-vous, je vous en prie. »
« Vous n’avez pas la tête de quelqu’un qui va annoncer une bonne nouvelle Docteur. »
« Je vais être direct avec vous. Les résultats de la biopsie indiquent que vous avez un cancer au stade I de l’ovaire droit. »
« Ah. »


Je sais. Ce n’est pas vraiment la réaction adéquate à ce type de nouvelles. Mais à l’instant où le médecin a prononcé ces mots, mon cerveau a décidé de se mettre en erreur. C’était ce genre de moment où vous avez l’impression de ne pas être là où vous devez être, ni dans votre corps ni dans votre tête. Il n’y a que dans les films dramatiques que cela arrive après tout, pourquoi ça m’arriverait à moi ? Le cancer des ovaires est le quatrième cancer le plus développé par les femmes et il atteint principalement les femmes de 65 ans en moyenne. Je n’en ai même pas 30. Quelle était la probabilité que ça tombe sur moi ? Pauvre petite islandaise expatriée ayant vécu une vie somme toute banale ? Honnêtement, j’aimerai qu’un mathématicien me calcule ça, que je puisse rire jaune face à l’univers et à ses plaisanteries à la noix. Et les médecins… Ils vous annoncent ça, comme ça, sans prendre de pincettes et vous laissent à peine digérer l’information qu’ils partent déjà dans des explications médicales incompréhensibles à base de mots tout droit sortis des enfers, vous expliquent ce que vous devez faire, vous parlent d’opération, de chimiothérapie, de fertilité, alors qu’au tout début de tout ça, vous n’étiez allé chez le médecin que pour vous plaindre de ballonnements et de mauvaise digestion. Alors oui, mon cerveau a freezé et je n’ai plus rien dit durant la consultation en dehors de quelques onomatopées.

Comme je le disais, j’ai eu une vie ordinaire, bien que ma naissance soit marquée par le drame. Mon père, Genta Grünewald, était un scientifique renommé de son époque. Ses parents, deux européens expatriés au Japon dans les années 2040, se sont vus liés par la première vague de mariage de l’Incontestable dix ans plus tard et de leur amour est né mon adorable papa. Il a grandi dans l’amour de sa famille et est devenu un homme passionné par les phénomènes naturels, dont les aurores boréales. C’est ce qui l’a amené à partir pour l’Islande afin de les étudier le plus près possible tant qu’il possédait encore sa liberté de mouvement. C’est ainsi qu’il a rencontré ma mère. Elle s’appelait Lóa et je ne l’ai pas connue. Mon père m’a raconté leur rencontre, l’amour qu’ils ont partagé et sa décision de rester vivre auprès d’elle, bien qu’il savait que ce ne serait pas éternel. Il ne savait juste pas à quel point il avait raison. Le jour de ma naissance il neigeait beaucoup, mes parents vivaient à quelques kilomètres de la ville et je suis arrivée trop tôt. Ils avaient pourtant tout prévu et devaient dormir chez mes grands-parents pour être au plus près de la ville. Ce n’est pas ce qu’il s’est passé et la voiture a quitté la route, se retournant dans la poudreuse. Incapable de marcher dans la neige, ma mère est restée à l’abri de la voiture pendant que mon père partait chercher de l’aide. Elle a accouché seule et elle est morte de froid en me protégeant de sa chaleur. Les secours sont arrivés peu de temps avant que je ne la suive à mon tour.

Si mon père a hésité à retourner au Japon avec moi, il a finalement décidé de rester en Islande, auprès de mes grands-parents. Il m’a appelée Lóreley et m’a élevée presque seul. J’ai perdu ma mère, c’est vrai, mais je n’en ai jamais été triste. Comment pleurer ce que nous n’avons pas connu ? J’ai été bercée par les histoires et les anecdotes de mon père qui me parlait d’elle chaque jour, par mes grands-parents qui me répétaient sans cesse que je lui ressemblais. Et ça me suffisait comme ça. Papa aimait déjà jouer de la musique à l’époque et en écouter surtout. Il y en avait tout le temps à la maison, de tous les genres. Je ne compte plus les vidéos de moi qu’il a prises alors que je dansais au milieu du salon, du haut de mes quatre ans ou celles où je pianotais sur son synthé avec enthousiasme. Non, je n’ai pas eu une enfance malheureuse, et la suite ne l’a pas été non plus. J’avais six ans quand il a reçu une jolie lettre rose. Papa a longtemps hésité à me laisser auprès d’Afi et Amma(*), mais avec mes grands-parents, ils ont décidé qu’il était mieux pour moi de grandir dans le pays où je serai obligée de vivre. Alors nous avons quitté l’Islande pour rejoindre Hokkaido.

Quand j’ai vu Han la première fois, je l’ai trouvée belle avec ses longs cheveux noirs qui tombaient sur ses épaules, ses yeux bruns et son sourire apaisant. Je l’ai tout de suite aimée et elle m’a tout de suite accueillie comme sa propre fille. Je vous l’ai dit, je n’ai pas eu une enfance malheureuse. Pas de méchante belle-mère, ni même de harcèlement parce que j’étais différente à l’école. En effet, peu de temps après notre arrivée, juste avant que je ne commence l’école, Papa m’a pris face à lui et m’a proposé de prendre un nouveau prénom. Il m’a expliqué que, de cette façon, les autres enfants pourraient plus facilement le prononcer et que je m’intégrerai mieux. Evidemment, je n’ai pas dit non et je l’ai choisi avec lui et Han. Puis il est allé faire changer mon identité et a même lancé une procédure pour que nous prenions le nom de famille de Han, expliquant qu’il me serait plus pratique pour l’intégration dans ce nouveau pays. Cela a mis du temps, mais la justice a finalement accepté. C’est ainsi que je suis devenue Mirai Tsunachi. A côté de ça, à l’école, je me suis faite des copines qui trouvaient mes cheveux blonds « trop beaux » et ma scolarité s’est très bien passée. Vous voyez ? Rien de malheureux.

J’avais huit ans quand mon père m’a inscrit à la patinoire. Dix quand mon petit frère, Yuiji, nous a rejoint dans la famille. Douze quand j’ai eu mon premier amoureux, treize quand je suis tombée de vélo et que je me suis ouvert le genou, récoltant une petite cicatrice au passage. J’avais quinze ans lorsque l’Incontestable nous a fait déménager au nord de Tokyo, dix-sept ans lors de ma première relation sexuelle avec un garçon, dix-neuf avec une fille. Je fêtais à peine mes vingt ans que j’obtenais mon permis de conduire haut la main et deux mois après, mon père m’offrait une voiture. A vingt-et-un ans, après trois ans à ne pas savoir quoi faire, je suis finalement entrée en études d’audiovisuel option métiers du son. A vingt-quatre ans, je devenais officiellement ingénieur son et obtenais mon premier emploi lors d’un petit concert dans une petite salle de spectacle. J’avais le même âge quand j’ai enfin quitté la maison pour me prendre un petit studio qui ne payait pas de mine dans le centre de Tokyo, afin d’être plus proche des salles de spectacle. A vingt-huit ans, j’ai enfin décroché un CDI à mi-temps dans un studio d’enregistrement tout en continuant de m’occuper de quelques concerts ici et là le soir. Ce sont des boulots provisoires, je le sais, un jour je composerai pour les plus grands.

A vingt-neuf ans, neuf mois, deux semaines et quatre jours, j’apprenais donc que j’avais un cancer des ovaires de stade II. Cette saleté ne m’a même pas laissé trente ans de tranquilité. J’admets que je ne sais toujours pas comment l’appréhender, pour le moment je nie son existence, je n’ai pas envie de m’attarder sur ce genre de détails. Oui. Un détail. Peut-être que ça veut dire que je n’ai pas encore complètement encaissé la nouvelle. Mon père n’est pas au courant, mon frère non plus. Ils ont bien d’autre chose à s’occuper. Deux ans après le tsunami, le premier a toujours du mal à faire le deuil de sa femme et le second doit, à dix-neuf ans, encore s’habituer à la prothèse qui remplace son bras, perdu à cause d’une infection trop pernicieuse attrapée lors de l’épidémie qui a sévi durant l’été. Il se dit chanceux d’avoir survécu à la maladie, comment pourrais-je lui annoncer que je ne m’en sortirai peut-être pas ?

L’avenir est un mensonge. Vous pensez que tout est tracé, que les choses se passeront comme vous l’avez décidé, et puis un jour il s’efface et devient incertain, un brouillard épais que vous n’êtes pas sûr de pouvoir un jour traverser. Alors je cesse de croire en l’avenir car je sais que je serai déçue, quoiqu’il arrive.

* Grand-père et Grand-mère en islandais

Caractère
Mirai est une bonne vivante, si on peut dire. Elle aime croquer la vie à pleine dents, faire la fête, profiter de ses amis et aller de l’avant. Elle rit souvent, plaisante toujours et est rarement sérieuse. Ce qui peut parfois être agaçant. Elle prend la vie comme elle vient, vit pour sa passion qu’est la musique tout en continuant à faire du patinage parce qu’elle adore ça. Le froid lui fait penser à l’Islande, pays qu’elle considère encore comme chez elle, mais aussi à Hokkaido où elle a vécu plusieurs années. Mirai est une jeune femme qui aime sa famille. Elle appelle régulièrement ses grands-parents en Islande, mais aussi ceux qui vivent à Okinawa. Elle ne passe pas une journée sans envoyer une connerie à son frère, ni une semaine sans appeler son père. Passionnée, c’est un mot qui pourrait facilement la décrire. Elle ne fait jamais rien à moitié, fonçant toujours tête baissée quand elle a un projet en tête.

Pourtant, il y a une ombre au tableau. Une ombre appelée cancer. Si ça fait peu de temps qu’elle a appris qu’elle en était atteinte, elle refuse d’y faire face, refuse d’y penser. Mirai préfère s’enfoncer dans le déni, prétendre que tout va bien et continuer sa vie. Parce qu’au fond d’elle, elle a peur. Peur de ne plus être une femme, peur de mourir, peur de tout ce qui va suivre dès qu’elle regardera la vérité en face. Peur d’affronter une réalité qu’elle ne veut pas voir. Alors elle continue de vivre comme si le cancer n’était pas là, comme s’il ne la rongeait pas de l’intérieur à chaque seconde qui passe. Paradoxalement, elle sait que si elle s’arrête dessus pour y penser, alors elle cessera juste de vivre et qu’il prendra toute la place pour la faire disparaître. Comme si elle avait déjà enregistré le fait que, de toutes façons, elle mourra.

On pourrait décrire Mirai comme quelqu’un de capricieux et têtu. Tant qu’elle n’a pas décidé quelque chose, cela ne se passera pas ou ne sera pas vrai. Elle est également mauvaise perdante et mauvaise gagnante, ce qui peut souvent la rendre insupportable dans les deux cas. La discrétion n’est pas son fort non plus, c’est typiquement le genre de fille à se retourner quand on lui dit « te retourne pas, mais derrière toi il y a… » (laissez tomber, elle s’est déjà retournée depuis longtemps).

Concernant l’Incontestable, elle le trouve plutôt sympa ce gars, si ce n’est qu’à cause des conneries du gouvernement, son frère a perdu son bras et des milliers de gens sont morts. C’est davantage aux personnes qui contrôlent tout ça qu’elle en veut, l’ordinateur en lui-même, elle trouve qu’il fait du bon boulot. Pendant longtemps, elle a attendu sa lettre. Maintenant, qu’importe ? De toutes façons, elle ne sera sûrement pas là encore longtemps...

Physique
Mirai n’a aucune goutte de sang japonais. Des longs cheveux blonds épais, de grands yeux d’un bleu pâle presque gris, un menton un peu pointu, contrairement à son nez rond et une bouche sensuelle composent donc son visage fin. Elle a le physique typique d’une jeune femme islandaise. Certains diront qu’elle est jolie, d’autres qu’elle ne possède qu’une beauté plutôt banale. Elle a cette particularité de parvenir à se fondre dans la masse sans aucun problème ou, à l’inverse, réussir à se mettre en avant de la plus voluptueuse des façons. Une jolie silhouette, quelques formes bien placées sans pour autant être exagérées, Mirai sait séduire tout comme elle sait disparaître. Elle n’est pas très grande, atteignant tout juste le mètre soixante-deux pour cinquante-quatre kilos. Pratiquant le patinage depuis l’âge de huit ans, elle possède un corps plutôt musclé, notamment au niveau des jambes. Sa poitrine n’est ni grosse ni petite, un simple B en réalité (elle aurait aimé davantage, mais s’en contente tout de même, vive les push-up). Quand elle travaille en soirée, la jeune femme aime se vêtir de jolis vêtements, mettre des décolletés, de la couleur, se maquiller (parfois à outrance), détacher ses cheveux et oser faire parfois trop. Dans la vie de tous les jours, elle est plus discrète, portant des jeans, des sweats et des chemisiers, tressant ses cheveux simplement et se maquillant très peu, voire pas du tout. Sa garde-robe est plutôt bien fournie et elle a une passion pour les chaussures à talons et les baskets. Rien à voir, mais selon elle, l’un ne va pas sans l’autre. Pour finir la jeune femme ne possède ni tatouage ni piercing, seules ses oreilles sont percées.

Mirai semble en bonne santé lorsqu’on la voit ainsi. Malheureusement pour elle, ça ne durera pas.
— Just Married —

Messages postés : 79
Inscrit.e le : 29/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jasminoux ♥
Autre: Je suis plus souvent connecté sur Renji, si vous me MP, un peu de patience SVP ♥
Bienvenue m'selle !!!
Bon courage pour la rédaction :3
— Just Married —

Messages postés : 1271
Inscrit.e le : 11/01/2015

Les plus du perso :
Je suis: Pour ou contre l'Incontestable ?
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue et bon courage pour ta fiche o/
Clumsy Seiyuu ❤

Messages postés : 236
Inscrit.e le : 07/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Nocturne Daisuke ♥
Autre: On s'regarde un animé ?
Coucou à toi !

Bon courage pour ta fiche et bienvenue ! Au plaisir de te croiser sur le fow ^-^!
— Just Married —

Messages postés : 172
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Merci beaucoup ! L'avenir est un mensonge || Mirai 2343467211
(J'adore vos briques ! L'avenir est un mensonge || Mirai 4112942667 )
— Just Married —

Messages postés : 190
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Yusei ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
Mais ??? on a que des bôtés qui se ramènent ces derniers temps L'avenir est un mensonge || Mirai 1258839627

Hâte de lire ta fiiiiiche ! donc bonne chance pour la rédaction :teddy:
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
le Mar 17 Déc - 19:55
Ohlala, hâte d'en lire plus L'avenir est un mensonge || Mirai 3488335006 bienvenue !
Invité
— Just Married —

Messages postés : 172
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Merci Chiharu ! Merci Charlie ! L'avenir est un mensonge || Mirai 2837215391

J'annonce que j'ai terminé ma fiche L'avenir est un mensonge || Mirai 2343467211
Je la remets entre vos mains L'avenir est un mensonge || Mirai 1988361910
Sexy Papy

Sexy Papy
Messages postés : 642
Inscrit.e le : 17/12/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Corvus ♥
Autre:
Cet avatar tout doux. L'avenir est un mensonge || Mirai 3488335006
Va falloir que je lise cette fiche. Bienvenue par ici en tout cas ! L'avenir est un mensonge || Mirai 1362171446
— STAFF JM —

Messages postés : 3375
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue ! L'avenir est un mensonge || Mirai 1362171446

Et bien je n'ai rien à redire sur ta fiche. Elle est simple, avec quasi aucune faute et très agréable à lire. L'avenir est un mensonge || Mirai 4115966937 Je suis juste triste pour Mirai, la faucheuse l'a dans sa ligne de mire alors qu'elle est jeune. L'avenir est un mensonge || Mirai 367806265
Amuse-toi bien avec ta demoiselle o/

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

L'avenir est un mensonge || Mirai Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 172
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Merci beaucouuuuuup ! L'avenir est un mensonge || Mirai 4112942667

Et merci aussi Inari L'avenir est un mensonge || Mirai 2837215391
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#12 —Re: L'avenir est un mensonge || Mirai
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum