Les coups d'pouce ♥
You're gonna hear me ROAR  4hiy
You're gonna hear me ROAR  49nICrK
You're gonna hear me ROAR  KRhNt37
You're gonna hear me ROAR  KRhNt37
You're gonna hear me ROAR  KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisMichiko Nakashima
Voteur du moisZeus Ueda
Wait... What ?
Lui est milicien, elle une lycéenne. Ils pensaient pouvoir apprendre à se connaître en toute tranquillité mais l'Incontestable a décidé de mettre son grain de sel. Quoi de mieux qu'une action pour rapprocher les nouveaux couples ? Ce rp mêle douceur et situations drôles et ce n'est que le début ! Qui sait ce qu'il réserve encore ? Il n'y a qu'un moyen de le savoir, c'est de le lire et le suivre !
Les arrivées du mois
Kan Odawara
Jordan Harada
Kayden I. Dellinger
Milo De Jaeger
Kalicko Naoki
Issei Gara
Kougami Zenko
Kenta J. Rhodes
Adeem Naka
Deneb Algol
Jilmun Karā
Miyu Ozaki
Hitomi Kato
Katsuki Masayoshi
Setsuna Myūji
Kōji Niikura
Noriaki Motojima
Kiara Dojima
Masao Bessho
Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €

— soosaku —

le Jeu 26 Déc - 16:25
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Jasmine DEGURECHAFF
Un groupe de loups, c'est une meute. Un groupe d'hommes, c'est souvent une bande de cons.

Mais c'est qui, elle ?
Nom ;; Degurechaff
Prénoms ;; Jasmine
ge ;; Né le 8 mars 2086,  25 ans
Genre ;;  Féminin
Origines ;; Canadienne - Allemande
Activité ;; Comportementaliste animalière, propriétaire du Cat/Maid(Butler) Café ‘’Neko Ni Koban’’ et récemment vedette de la série télévisée ‘’La femme qui parlait aux bêtes’’.  Une émission où des participants désespérés demandent l’aide de Jasmine concernant le comportement inadéquat et incontrôlable de leurs petites bêtes. Lorsqu’elle est occupée avec le tournage de sa série ou lorsqu’elle est sur la route pour s’occuper de particuliers, elle laisse une personne de confiance gèrer le café.
Sexualité ;; Insatisfaite, si vous voulez vraiment savoir.
Avatar ;; Mei de Overwatch
Règlement ;;
Chemin ;; Vous le savez, depuis le temps You're gonna hear me ROAR  3766924225
Commentaire ;; Jasmine version 2.0 pour vous servir You're gonna hear me ROAR  4158426957
Histoire

Inauguration du Refuge ‘’Kwanita’’

Richard De Grosbois, diplômé de la faculté de médecine vétérinaire, réalise un rêve de longue date, à l’âge de 30 ans.

Avec l’aide de trois de ses frères et beaucoup de patience, il construit en 5 ans l’un des plus grands refuges du Québec. Nommé après leur mère décédée ‘‘Kwanita’’ signifiant ‘’les esprits sont bons’’ les hommes sont maintenant en service pour recueillir tout animal en difficulté.

Non seulement ce refuge accueillera les animaux exotiques avec des besoins particuliers, mais il saura aussi accueillir des animaux domestiques. Le but du refuge Kwanita est bien sûr de remettre les animaux sur pieds pour qu’ils puissent, avec le plus de chance possible, retourner à la nature ou dans le cas des animaux domestiques, trouver une famille.

De ce fait, la famille de Grosbois vous invite fortement à visiter leur site internet. Des capsules d’informations y seront souvent diffusées pour aider la population à être informée en cas de rencontre avec des animaux blessés. Ce site aura aussi pour but de montrer les animaux réhabilités et prêts pour l’adoption.

Le refuge aura aussi une section spéciale, une clinique vétérinaire accessible aux citoyens pour leurs petites bêtes. Richard affirme que tout le monde est le bienvenu et que chaque animal sauvé est une petite victoire pour la famille qui prend leur travail à cœur.

Vous trouverez ci-dessous l’adresse internet ainsi que les coordonnées pour contacter le refuge fraîchement ouvert. N’hésitez pas à envoyer des dons pour aider ces animaux en détresse. Chaque petit don fait un grand changement.


C’était dans ce même refuge que vit le jour Jasmine, une froide journée de mars. Sa famille consistait d’une jeune mère monoparentale toujours absente pour poursuivre ses études, de son grand-père qui occupait la place principale de ‘’parent’’ et d’animaux qui lui servaient de frères et soeurs. Dès son plus jeune âge, elle allait d’enclos en enclos se prenant pour Tarzan ou Mowgli. Rien ni personne n’était à son épreuve, lorsqu’elle décidait d’aller parler à ses petits amis blessés.

L’école, ce n’était pas trop pour elle. Être enfermée dans un établissement à longueur de journée, alors qu’on attendait d’elle un silence et une concentration parfaite pendant des heures, assise sur une chaise inconfortable entourée de gens tout aussi incommodants. Non, clairement ce n’était pas pour elle. Elle préférait apprendre par la pratique que par la théorie.

Fermez-moi ces livres et allez vivre, bon sang! C’est là que ça se passe ! Dehors, sous votre nez !

Chaque année, la jeune fille attendait l’arrivée de l’été avec impatience. Et chaque année, c’était la même chose. Les frères de Richard prenaient la relève au Refuge Kwanita pendant un mois alors que la petite famille quittait. Pour aller où ? Partout où il était humainement possible d’aller. Pour faire quoi ? Voyagez, explorer, découvrir, échanger.

C’est ÇA vivre. C’est faire un feu de camp dans le désert du Sahara alors que le froid nous mord le visage et voir au loin, là sur les dunes, trois petites paires de billes reluisantes appartenant à des renards curieux. C’est plonger dans l’eau limpide des Bahamas et y découvrir les coraux et ses habitants dans l’espoir de peut-être y voir un dauphin en liberté. C’est braver les montagnes de la Colombie-Britannique couvertes de neige et se demander si à son retour au chalet, il n’y aurait pas un ours errant à la recherche de nourriture. Vivre, c’est d’abord et avant tout une aventure.

Du coup, l’école ce n’était pas pour elle. Et pourtant, ses notes auraient pu vous faire croire le contraire. Toujours studieuse, sa seule motivation était de suivre les traces de sa famille. Sa mère fraîchement diplômée en tant que vétérinaire à l’âge de vingt-six ans, agissait comme une modèle sur la jeune fille d’à peine dix ans.

D’ailleurs, après les cours, Jasmine venait toujours aider dans le refuge. Elle effectuait les tâches faciles: nourrir, brosser et donner de l’amour aux petits habitants blessés. Quand sa famille le pouvait, ils lui apprenaient les bases du comportement animal, et même des notions de vétérinaires.  Cependant, à la moindre vue du sang, elle s'évanouissait, molle comme une nouille fraîchement bouillie. Le rôle de vétérinaire ne lui allait pas. De toute façon, elle était trop sensible à la douleur et à la mort de ses frères et de ses soeurs poilus. Puis, son choix était fait depuis longtemps. Son grand rêve était de devenir une comportementaliste animalière renommée et aider au sein du refuge.

Durant cette période, sa mère qui n’avait pas connu l’amour depuis la naissance de sa fille fit la rencontre d’un homme charmant. Ce fut le coup de foudre. Pour Jasmine, c’était l’espoir d’enfin avoir une figure paternelle - hormis son grand-père -. Pour sa mère, c’était la promesse d’une vie de famille complète et heureuse. Elles désenchantèrent bien assez vite. Huit mois plus tard pour être bien précis. Une fois que l’homme abaissa son masque de perfection, elles eurent la déception de découvrir qu’il était alcoolique et violent verbalement.

Mais… tout humain a droit à sa chance. Du moins... C’est ce que la mère de Jasmine, avec sa bonté sans limites, croyait. Elle disait qu’il était possible de changer cet homme. Qu’il avait un bon fonds parce que tout le monde avait un peu de bonté en soi. Elle voulait faire de lui un homme meilleur et il fallait avouer qu’après huit mois de vie commune, elle s’était attachée à celui-ci. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que sa violence empirait. Il en était maintenant à lever la main sur sa fille. Lorsqu’elle revenait de l’école, le soir, si sa mère n’était pas présente, elle devait faire attention à ses moindres mouvements. Respirer ne serait-ce qu’un peu trop fort lui valait une correction.

Ne voulant pas alerter sa mère, Jasmine se mit à porter des vêtements plus amples qui cachaient ses blessures. Si elle était incapable de dissimuler certaines ecchymoses, elle feignait un accident ou une étourderie. Chaque excuse était bonne pour ne pas troubler sa mère. Après tout, elle l’aimait, non ? Qui était elle pour briser ce lien ?

Comme si le destin avait décidé de s’acharner sur l’enfant, elle commença à se faire intimider à l’école. Elle qui avait toujours passé inaperçue, solitaire et sans amis, elle était maintenant le centre d’attention des brutes. Pourquoi ? Elle était marginale. Une préadolescente qui ne se mêle pas aux autres, c’est rapidement une cible de choix. Puis, de toute façon, à cet âge toute excuse était bonne pour rire de la jeune fille. Malgré tout, la jeune demoiselle refusait d’étaler ses problèmes auprès de sa famille. Les adultes avaient beaucoup plus de soucis qu’elle de toute façon, non ?

I miss the life I used to have with you right here
Now everything has turned to grey

Ainsi se poursuivit son calvaire. À l’âge de douze ans, son beau-père était plus violent et alcoolique que jamais. Sa mère avait bien tenté de larguer l’homme, mais celui-ci avait fait usage de menaces. Il lui avait bien fait comprendre que si elle osait le quitter, personne ne s’en sortirait indemne. Par peur, la mère de Jasmine décida de rester avec l’homme. Elle n’osait pas aller à la police non plus. Elle ne savait pas jusqu’à quel point il pouvait être agressif et elle préférait ne pas le mettre en colère davantage.

Trouvant du réconfort dans l’automutilation, la jeune adolescente extériorisait ses douleurs émotionnelles à coup de lacérations sur ses bras. Elle attira de plus en plus l’attention de son grand-père qui voyait que quelque chose clochait. Sa petite fille si joyeuse et resplendissante semblait maintenant terne et avant qu’il ne la perde dans un tourbillon de détresse psychologique, il décida d’agir.

Il lui proposa des activités. Jeune femme curieuse de nature, elle mordit à l’hameçon automatiquement. Non seulement avait-elle ses animaux, mais elle se dévouait aussi à la photographie. Autodidacte, elle apprenait rapidement jusqu’au point où elle proposa à sa mère de devenir la photographe officielle du refuge. Richard se proposa aussi pour lui apprendre la cuisine, il était un excellent cuisinier, surtout lorsqu’il s’agissait de préparer des pâtisseries. Malgré tout, elle continuait de se blesser. La vérité, c’est qu’elle s’était acclimatée à cette douleur. Pire, elle en était maintenant dépendante. Comme une drogue, elle ressentait le besoin de sentir son coeur battre la chamade alors que la lame venait épouser sa peau. L’adrénaline était addictive.

De son côté, Richard n’en pouvait plus de voir sa famille souffrir de la sorte. Ce n’était pas EUX. Il voulait fuir. Emmener sa fille et sa petite fille loin de cet endroit rendu toxique pour eux. Homme curieux et instruit, il avait entendu parler de l’Incontestable au Japon. L’idée qui lui avait semblé saugrenue au départ prenait tranquillement du sens au fur et à mesure que ses recherches avançaient. L’Incontestable n’était pas seulement une machine. C’était la promesse d’un mariage heureux selon des données recueillies à même son propre cerveau. L’homme s’étonnait que ce système ne soit pas encore instauré au Canada. Il était sous le charme. Une fois sa décision prise, il entreprit d’obtenir des visas de séjours temporaires pour lui et sa famille, l’été prochain c'était au Japon qu’ils iraient pour deux mois.

Et quel été ce fut… ! Loin de son tyran, Jasmine semblait renaître. En terre nippone elle découvrait une culture riche et agréable. Elle s’émerveillait devant les mystères que le Japon avait à lui offrir. Elle tombait en amour avec ce pays. À son retour au Canada, elle n’en démordait pas. Les films, la musique, les nouvelles… TOUT la passionnait. Elle avait BESOIN d’apprendre la langue japonaise et cette envie n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

Richard qui avait profité des vacances pour faire de l’observation décida de se confier à sa fille concernant ses plans. Quitter le Canada, s’établir au Japon et recommencer une vie là-bas en ouvrant un nouveau refuge. S’épanouir en terre inconnue et laisser le destin - l’Incontestable - les mettre entre de bonne main. La mère de Jasmine prit un moment, un très long moment pour cogiter. Changer de vie de la sorte n’était pas chose facile, mais en même temps… Si cela pouvait lui permettre de fuir la violence de son conjoint dont elle avait si peur, elle était prête à prendre le risque. Aussitôt l’offre acceptée, l’homme enchaîna les recherches ainsi que les procédures pour acquérir la nationalité japonaise pour lui et sa douce famille. Le tout dans la plus grande discrétion pour ne pas alerter le conjoint de sa fille. Laissant le refuge à ses frères, il décida de quitter en catimini avec le moins de bagages possible. Un vrai nouveau départ.

Si bien qu’à l’âge de quatorze ans, Jasmine fit son entrée au Japon. L’adaptation bien que difficile fût rafraîchissante pour la jeune femme. N’ayant aucun ami au Canada, elle avait été très heureuse d’apprendre qu’elle déménageait dans un endroit aussi intrigant. La vie lui souriait de nouveau.

Et les années passèrent… La mère de Jasmine reçut sa lettre alors que la fille avait dix-sept ans. Malgré les craintes de la famille face à cette nouvelle rencontre, l’homme qui se présenta était tout simplement parfait. Pour de vrai, cette fois. Était-ce donc là, la magie de ce système ? Jasmine n’y croyait pas encore. Elle lui donnait quelques mois et elle l’imaginait déjà se transformer en monstre.

Mais les années passèrent et un monstre il ne fût pas.

À  l'âge de vingt ans, maintenant rendu une jeune adulte, Jasmine alla à la rencontre de son grand-père pour une demande d’avance de fond. Cette avance de fonds lui servirait à ouvrir un cat café qui profiterait à tous les chats nécessitant un refuge jusqu’à ce qu’une famille aimante les adoptes. Son grand-père, ravi, accepta aussitôt sous la seule condition qu’il soit le gérant, le temps qu’elle termine ses études pour devenir une comportementaliste animalière pour animaux sauvages et domestiques. De cette manière, Richard pourrait profiter du temps passé en compagnie de sa petite fille tout en lui offrant l’expérience nécessaire pour gérer son café elle-même, plus tard. Il ne s’inquiétait pas pour son refuge, la mère de Jasmine était bien assez dégourdie pour s’en occuper.

Sans se questionner, la jeune femme poursuivait sa vie qui semblait prometteuse, et ce jusqu’à ce qu’elle commence à se poser des questions sur l’Incontestable. De VRAIES questions. Aux nouvelles, on pouvait voir des gens refusant de s’embrasser. Une révolte contre l’Incontestable ? N’était-il pas infaillible ? Ne trouvait-il pas l’homme ou la femme parfaite ? Pourtant sa mère était aux anges depuis sa rencontre avec son mari…

Et si ce n’était pas le cas, pour moi ? Et si l’homme ou la femme auquel on m’associe me haïssait ? Et si la machine n'était pas parfaite et qu’on s'était soumis à un destin aussi incertain qu’au Canada…?

Avec les hésitations s’en suivirent les tragédies. Deux jours désastreux. Deux jours furent assez pour détruire son café ainsi que le refuge y emportant avec eux leurs résidents. Les typhons, le tremblement de terre et le tsunami avaient eu raison d’eux. La famille laissée en deuil prit un moment pour se remettre sur pied. Une fois les bâtiments restaurés, ils inaugurèrent une statue à l'effigie de leurs protégés qu’ils n'eurent pas pu sauver. Richard, quant à lui, décida de léguer le café à sa petite-fille. Les années passées à travailler ensemble lui avaient prouvé qu’elle était bien capable de gérer elle-même son petit business. Jasmine, ayant remarqué la popularité des maid café, en profita pour ajouter ce concept au Neko Ni Koban lors de sa reconstruction. Une touche d’originalité qui semblait plaire à sa clientèle grandissante.

Puis la vie reprit son cours. Un an plus tard, pendant que le peuple japonais se remémorait la perte d’êtres chers, Richard quant à lui recevait sa lettre rose à l’âge de 75 ans. S’offrant une retraite bien méritée, il légua son refuge - pour de bon - à sa fille pour pouvoir aller profiter de l’amour que l’Incontestable lui avait offert. Jasmine put voir qu’encore une fois,  la machine avait visé juste.

De son côté, la fille qui donnait coeur et âme à son entreprise était rapidement tombée dans la mire d’un showrunner qui s’avérait être un régulier du Neko ni Koban. Appréciant l’énergie de la jeune femme, il avait suivi ses réseaux sociaux pour en connaître davantage sur elle. Le contenu qu’elle partageait était toujours très instructif et intéressant. Entre la présentation d’animaux sauvages du refuge et les blocs informations, elle semblait avoir un talent pour l’écran. Ainsi décidé, l’homme approcha Jasmine pour savoir si elle accepterait de travailler pour une émission télévisée ou elle pourrait partager ses savoirs et aider la population. Après plusieurs échanges, elle accepta, plus heureuse que jamais. D’ailleurs, son grand-père se montra ravi de voir que des gaijin comme eux avaient pu évoluer autant en terre adoptive. Richard était aux anges. Marié, satisfait et heureux.

Et une chance, puisqu’un an plus tard Richard mourait entouré de sa fille, sa petite-fille et de sa femme dont il était tombé éperdument amoureux. Événement troublant pour la jeune femme qui en resta marquée. L’homme était trop âgé et il n’avait pas su combattre l’épidémie qui s’était abattue sur le pays du soleil levant.

Jasmine avait du mal à s’en remettre. Son grand-père était la personne la plus importante dans sa vie, plus importante que sa propre mère. Son décès avait créé un vide dans le coeur de la jeune femme qui tenta tout de même de se montrer forte. S’occupant de son commerce et accumulant les contrats auprès des zoos et des particuliers pour le comportement animalier, elle se changeait les esprits en s’adonnant à ce qu’elle faisait de mieux.

Plus les mois passaient, plus elle accumulait les projets. Tout était bon pour se changer les esprits et oublier. Même user des lames pour extérioriser la douleur, de temps en temps lui semblait acceptable.  

Voilà que décembre arrivait et avec lui, ses jours sombrent. Bien que Noël soit à ses portes, le Japon était frappé d’un événement perturbant. Des morts… des morts partout… Des morts-vivants. Des fugitifs et des miliciens. L’anarchie au sein de son pays d’accueil.

Perturbé par les divers problèmes de l’Incontestable, Jasmine se vit soudainement foudroyée par une révélation: cette machine pouvait avoir autant tort qu’un humain. Qui était-elle pour mettre sa vie amoureuse entre les mains de celle-ci ? Une sorte de colère sourde s’empara de la jeune femme qui avait livré sa vie de plein gré à une dictature défaillante. Départagé, elle ne savait pas si elle devait jurer fidélité envers le gouvernement qui lui avait permis de mettre pied sur ses terres et ainsi respecter son défunt grand-père ou écouter son coeur enragé. Cependant, malgré le respect qu’elle avait pour l’homme qu’elle considérait comme le plus important dans sa vie, elle décida tout de même d’aller à l’encontre de la machine. Elle n’approuvait pas celle-ci et pour cette même raison, elle décida d’aider les fugitifs qui croisaient son chemin. Que ce soit en procurant un refuge ou simplement en jouant la comédie, elle tenta tout en son pouvoir pour aider le plus de personnes possible à fuir.

Entre temps, dans l’espoir de ‘’mourir’’ à son tour, elle continua de vivre sa vie , toujours prête à accueillir un client ou un fugitif au sein de son café. Sourire aux lèvres elle s’exclamait :

Bienvenue chez Neko ni Koban, Goshujin-sama ~
♥



Caractère
I have no fear of losing my life - if I have to save a koala or a crocodile or a kangaroo or a snake, mate, I will save it. - Steve Irwin.

Steve Irwin est un modèle aux yeux de Jasmine, et ce, même s’il a vécu une bonne centaine d’années avant elle. La philosophie de l’homme se rapproche énormément de la sienne. Elle est prête à tout pour sauver les petites - ou les grosses - bêtes qui viennent croiser sa route. Sa sécurité personnelle est secondaire.

De toute manière, pour vivre il faut se sentir vivant. Pour se sentir vivante, elle vit à travers l’action, la douleur ou l’adrénaline. S’il faut, elle mélange les trois. Tout pour éviter de rencontrer son pire ennemi: l’ennui. L’ennui vous rend négatif, amorphe. C’est lorsqu’on s'ennuie qu’on se met à réfléchir à toutes nos erreurs passées, nos déceptions. Quand on s’ennuie, on déprime. De ce fait, que ce soit en sautant en parachute ou en se montrant illégale de temps en temps, Jasmine fait tout pour ‘’se garder en vie’’.  

C’est une madame ‘’oui’’. Tu veux faire une partie de jeux vidéo ? OUI ! Tu veux aller escalader une montagne. OUI ! Tu veux aller te rouler dans la boue dans une course de 5 km ? FUCK OUI ! Tout est excitant pour elle, toute découverte vaut la peine d’être expérimentée.

Elle engourdit ses sens avec les projets à n'en plus finir qu’elle accumule. C'est ce qui l'a mené à essayer la moto, la couture, la photographie, le baladi et plein d'autres passions qui lui sont utiles - ou pas - dans la vie de tous les jours. Ses intérêts sont sans fin. Autodidacte, elle aime apprendre à travers la pratique. C’est une touche tout. Une curieuse inassouvie qui ne sait pas quand arrêter de mettre son nez partout. Sa mère lui dit souvent qu’elle aurait pu être détective à toujours vouloir se mêler de ce qui ne la regardent pas. D’ailleurs, son sens de l’observation lui vient souvent en aide lors des situations plus délicates.

Si elle est excellente pour se mettre dans le trouble, elle est tout aussi bonne pour s’en sortir, du moins en général. Elle sait faire preuve de créativité. Ce n’est pas une demoiselle en détresse qui a besoin d’un preux chevalier pour la sauver. Des bêtes, elle en a confronté, ce n’est pas des humains qui la troublent facilement.

Bien qu’elle soit naturellement généreuse et douce envers autrui, elle ne fait pas confiance au premier venue. Elle ne s’ouvre pas facilement et elle préfère garder ses secrets et ses émotions pour elle-même.

Si vous êtes l'une des rares personnes en qui elle offre sa confiance, mieux vaut ne pas la trahir puisqu'elle est très rancunière. Elle saura faire de votre vie un enfer et elle n'hésitera pas pour ce faire.

Sa nature anxieuse la pousse à s'assurer que tout est parfait en tout temps. Que ce soit au travail ou dans ses relations, elle aime lorsque les gens sont satisfaits et qu’ils repartent sourire au visage.

Elle met le bonheur d'autrui avant le sien, et ce, même si sa relation avec les humains est plutôt ambiguë. Elle préfère de loin passer du temps avec ses animaux qu'en compagnie de gens qui ne semblent pas lui apporter ce besoin d'aventure. Rares sont les gens qui attisent réellement son intérêt.

Aux prises avec des syncopes vagales, elle est encore suivie à l’hôpital pour découvrir ce qui déclenche ses évanouissements. La raison lui est inconnue encore à ce jour. Heureusement pour elle, elle sent très bien le malaise lorsqu’il arrive et elle arrive habituellement à éviter des dommages trop importants. (En tombant, par exemple)

Malgré tout, Jasmine peut se montrer incroyablement crédule et naïve sur certains sujets. Elle peut se montrer facilement manipulable malgré sa capacité d'observation. Elle n’est pas infaillible. Cette lacune vient probablement de son manque d'interaction sociale ailleurs qu'au travail. Encore une fois, ce n'est pas recommandé de jouer avec cette faiblesse puisqu'elle finit toujours par découvrir qu'il y a anguille sous roche.

Et même si elle semble adorable et approchable, ce n’est pas une femme que l’on veut en ennemi. Sournoise, elle peut faire de votre vie un calvaire. Tous les moyens sont bon pour ce faire. Selon elle,  la vengeance est un plat qui se mange froid.  

Il faut savoir que les filles les plus gentilles sont aussi les plus terrifiantes une fois en colère.

Elle aime aussi 

Aniki, son chat qu’elle a sauvé d’un tatoueur sans coeur. 
Mister Wick, de son vrai nom John Wick, son chien sauvé de combats illégaux. 
Bubbly, son petit chat malade. 
You're gonna hear me ROAR  Fichep12You're gonna hear me ROAR  Fichep10You're gonna hear me ROAR  Fichep11

Elle est passionnée par: 

Les animaux, la musique, le baladi, le pôle-fitness, la couture, la photographie, la cuisine, son café chat, le Japon, les langues, ses réseaux sociaux, la moto, les sites à tendances aphrodisiaque, les belles personnes et bien plus encore...

Elle déteste: 

Que quelqu’un arrive à craquer son masque de clown et réalise qu’elle n’est pas cette femme toujours heureuse, les humains en général et bien d’autres choses...


Physique
À l’entrée du café Neko ni Koban, se trouve Jasmine prête à vous accueillir avec son sourire chaleureux. Se tenant bien droite dans son costume de soubrette, ses talons aiguilles la font paraître plus grande et imposante qu’elle ne l’est vraiment. Il s’agit d’une simple illusion puisqu’une fois les souliers retirés, elle ne dépasse pas une Japonaise moyenne. Ses cheveux bruns tombant habituellement en cascade sur ses omoplates sont remontés en une queue de cheval, pour empêcher ceux-ci de nuire à son bon fonctionnement. Seules sa frange et quelques mèches viennent encadrer son visage arrondi.

D’une main gantée pour empêcher quiconque de remarquer sa peau pâle tigrée de cicatrices, elle assigne une place à ses clients. Ses yeux noisette dont l’iris est entourée d’emeraude se posent sur chacun des membres présents et d’une voix qui se veut douce et mélodieuse, elle s’assure que tous les besoins de chacun soient comblés.

Parfois, alors qu’elle sert la clientèle, elle peut entendre un homme au propos déplacé passer un commentaire sur son corps aux courbes galbées. Professionnelle, elle essaie toujours de contrôler la situation calmement. Cela ne l’empêche pas de remettre l’homme à sa place pour autant. Elle se demande pourquoi les gens ne remarquent pas plus son visage. Elle n’est pourtant pas bien laide avec ses grands yeux d’étrangère, son petit nez arrondis et ses lèvres pulpeuses. Elle se demande si la cicatrice qu’elle a à l’oeil gauche, imperceptible pour la plupart, peut venir jouer sur sa côte lorsqu’on la regarde bien. De toute façon, elle ne peut pas y faire grand chose, les cicatrices c’est les risques de son métier. À force d’être entourée d’animaux, c’est normal d’avoir quelques blessures.

Une fois sa journée de travail terminée, elle délaisse son habit de travail et elle enfile des vêtements qui semblent se rapprocher de son image. Des jeans et un débardeur sont ses choix préférés. Parfois elle y ajoute une paire de lunette, juste pour le style. Sa taille n’étant pas aussi fine que les Japonaises typiques, elle n’ose jamais porter de robe ou de jupe par peur de ne pas bien le rendre. D’ailleurs, la seule raison pour laquelle elle enfile son habit de soubrette, c’est pour montrer à ses employés qu’elle est solidaire et qu’elle ne leur ferait jamais faire quelque chose qu’elle ne ferait pas elle-même.
Invité
Invité
Invité
le Jeu 26 Déc - 16:35
Anonymous
Jtm tro bb ♥

Re-bienvenue!
PGneM
le Jeu 26 Déc - 16:46
Lolita E. S. Orayashe
Messages postés : 113
Inscrit.e le : 06/04/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : La nécromancienne omg
Autre: Je joue pour gagner.
Coucou toi !
J'ai lu que la partie physique... Et je suis déjà conquise :3
(et je plussois ce chat blanc, j'ai le même dans ma fiche de lien mdr)
— soosaku —

le Jeu 26 Déc - 17:23
Benji N. Tarkovski
Messages postés : 280
Inscrit.e le : 12/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Kinbae N. Tarkovski ♥
Autre: [color=#996666]
♥
— soosaku —

le Jeu 26 Déc - 18:10
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Jill : J'tem aussi bébé You're gonna hear me ROAR  3488335006 . De nouveau J ensemble You're gonna hear me ROAR  3488335006

Lolita: Oh, pour te conquérir, je vais te conquérir You're gonna hear me ROAR  2837704232 ♥

Benjibb: You're gonna hear me ROAR  3488335006 ♥♥


J'annonce aussi que ma fiche est complète et prête à passer au conseil ! ♥
Invité
Invité
Invité
le Jeu 26 Déc - 18:20
Anonymous
Re bienvenue !! Uhuh je passe pas avec Renji car trop dur pour moi d'ouvrir mille onglets et me reco maiiiis...il valide 8DD
— soosaku —

le Jeu 26 Déc - 18:51
Setsuka Yagami
Messages postés : 1261
Inscrit.e le : 11/01/2015

Les plus du perso :
Je suis: Pour ou contre l'Incontestable ?
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Tu m'as volé mon fond d'écran avec ce chaton blanc You're gonna hear me ROAR  1451543918

Re-bienvenue quand même XD
— soosaku —

le Ven 27 Déc - 17:37
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Ambroise : Merrrciii j'ai bien hâte à notre trio ! ♥

Setsuka: Mais You're gonna hear me ROAR  3182035657 tout le monde à ce chat, ma foi xD , mais merci ♥ !
— STAFF JM —

le Lun 30 Déc - 14:10
Kaori Vanzine
Messages postés : 3232
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Re-Bienvenue sur le forum la voleuse de fond d'écran =P

Histoire

♠ d’animaux qui lui servait
♠ Respiré ne serait-ce qu’un peu trop fort
♠ elle décida d’ouvrir un cat café → 20 ans c'est un petit peu jeune pour ouvrir son café. N'oublions pas qu'au Japon, elle est considérée comme tout juste majeure. Elle peut à la limite être employée dans un café quelques temps et ouvrir le sien vers 22 ans par exemple. Par contre si elle est employée dans un café/neko café ou autre, ça risque de se compliquer après pour l'émission car les patrons n'acceptent pas vraiment les absences répétées. Je te laisse donc revoir un peu cette partie. You're gonna hear me ROAR  4115966937
♠ La famille laissée en deuil prie un moment pour se remettre
♠ Même usé des lames
♠ Tu dis dans les généralités qu'elle a récemment commencé une émission animalière mais il n'est fait mention nulle part de ça dans l'histoire. J'imagine que c'est compté dans les différents projets qu'elle a en cours mais comment a-t-elle commencé l'émission ? Une personne le lui a proposé ou c'est elle qui a fait les démarches ? You're gonna hear me ROAR  517494357

Caractère

Validé !

Physique

♠ ses talons aiguilles font paraître
♠ au propos déplacé passé un commentaire
♠ les gens ne remarque pas

Validé !

Conclusion
Et bien c'est une jolie fiche que tu nous présentes pour sa version 2.0. J'y ai vu quelques coquilles ici et là mais rien qui n'a gêné la lecture. Je t'ai juste relevé celles qui m'ont le plus faite tiquer, la plupart étaient juste des petites fautes d'accord ou d'inattention. Je te laisse corriger ce qui est demandé et ça devrait être bon. En cas de souci, n'hésite pas à me mp ! o/


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

You're gonna hear me ROAR  Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— soosaku —

le Lun 30 Déc - 18:11
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Coucouuu ! ♥

Merci de t'occuper de ma fiche ! You're gonna hear me ROAR  2432113367

J'ai corrigé et par la même occasion, j'ai fais les modifications nécessaire. J'espère que ce sera ok !

Donc en italique ce sont les modifications ! (Le ''gras'' ne marche pas !? Je ne comprends pas ce qui se passe)

À  l'âge de vingt ans, maintenant rendu une jeune adulte, Jasmine alla à la rencontre de son grand-père pour une demande d’avance de fond. Cette avance de fonds lui servirait à ouvrir un cat café qui profiterait à tous les chats nécessitant un refuge jusqu’à ce qu’une famille aimante les adoptes. Son grand-père, ravi, accepta aussitôt sous la seule condition qu’il soit le gérant, le temps qu’elle termine ses études pour devenir une comportementaliste animalière pour animaux sauvages et domestiques. De cette manière, Richard pourrait profiter du temps passé en compagnie de sa petite fille tout en lui offrant l’expérience nécessaire pour gérer son café elle-même, plus tard. Il ne s’inquiétait pas pour son refuge, la mère de Jasmine était bien assez dégourdie pour s’en occuper.


Avec les hésitations s’en suivirent les tragédies. Deux jours désastreux. Deux jours furent assez pour détruire son café ainsi que le refuge y emportant avec eux leurs résidents. Les typhons, le tremblement de terre et le tsunami avaient eu raison d’eux. La famille laissée en deuil prit un moment pour se remettre sur pied. Une fois les bâtiments restaurés, ils inaugurèrent une statue à l'effigie de leurs protégés qu’ils n'eurent pas pu sauver. Richard, quant à lui, décida de léguer le café à sa petite-fille. Les années passées à travailler ensemble lui avaient prouvé qu’elle était bien capable de gérer elle-même son petit business. Jasmine, ayant remarqué la popularité des maid café, en profita pour ajouter ce concept au Neko Ni Koban lors de sa reconstruction. Une touche d’originalité qui semblait plaire à sa clientèle grandissante.

Puis la vie reprit son cours. Un an plus tard, pendant que le peuple japonais se remémorait la perte d’êtres chers, Richard quant à lui recevait sa lettre rose à l’âge de 75 ans. S’offrant une retraite bien méritée, il légua son refuge - pour de bon - à sa fille pour pouvoir aller profiter de l’amour que l’Incontestable lui avait offert. Jasmine put voir qu’encore une fois,  la machine avait visé juste.

De son côté, la fille qui donnait coeur et âme à son entreprise était rapidement tombée dans la mire d’un showrunner qui s’avérait être un régulier du Neko ni Koban. Appréciant l’énergie de la jeune femme, il avait suivi ses réseaux sociaux pour en connaître davantage sur elle. Le contenu qu’elle partageait était toujours très instructif et intéressant. Entre la présentation d’animaux sauvages du refuge et les blocs informations, elle semblait avoir un talent pour l’écran. Ainsi décidé, l’homme approcha Jasmine pour savoir si elle accepterait de travailler pour une émission télévisée ou elle pourrait partager ses savoirs et aider la population. Après plusieurs échanges, elle accepta, plus heureuse que jamais. D’ailleurs, son grand-père se montra ravi de voir que des gaijin comme eux avaient pu évoluer autant en terre adoptive. Richard était aux anges. Marié, satisfait et heureux.


De cette façon, Jasmine devient la gérante du café à l'âge de 23 ans , au lieu de 20 puisqu'elle travaille pour son grand-père !

Et je n'ai pas honte de te voler ton fond d'écran, il est si choupi ! You're gonna hear me ROAR  3488335006 ♥
— STAFF JM —

le Mer 1 Jan - 14:54
Kaori Vanzine
Messages postés : 3232
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Voui, ce chaton est adorable ♥

♠ sa petite business → son petit

C'est bon pour moi, amuse-toi bien avec ta demoiselle. You're gonna hear me ROAR  1362171446


Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

You're gonna hear me ROAR  Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— soosaku —

le Mer 1 Jan - 15:43
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merciii ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum