Les coups d'pouce ♥
Key Lime Pie 3mjo
Key Lime Pie E0W8utV
Key Lime Pie KRhNt37
Key Lime Pie KRhNt37
Key Lime Pie KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisJinjoo Daisuke
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Blizzard au tribunal
Kazuma est avocat. Michiko est procureure. Tandis que le premier vient voir la seconde pour avoir des informations sur une affaire concernant les yakuzas, Michiko lui fait bien sentir l'animosité qu'elle ressent à son égard. La suite ? Lisez le rp !
Les arrivées du mois
Eizaku Hideaki
Nagahiko Nakagawa
Aristide Moreau
Izumi Fûka
Akira Tsunichi
Enya Valcourt
Catarina Brunner
Jasmine Degurechaff
Zenjirô Kudo
Renji Takakura
Sekai Mori
Higanbana Utzuki
Mei Fujiwara
Mirai Tsunashi
Kazuki Koshinada
Olympe Evaristo
Sae Sugimura
Keiji S. Ohara

— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 5:43
Keylishka Gin
Messages postés : 5
Inscrit.e le : 16/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Keylishka Gin
Keep it Classy
Informations générales
Nom :Gin
Prénom.s :Keylishka
Âge :18 ans - 12 août 2094
Genre :Féminin
Origines :Canadienne
Activité :Étudiante de première année universitaire en criminologie
Sexualité :Hétérosexuelle
Avatar :Lesathii - Merci à Salil Roshan pour la trouvaille !
Réglement : -
CheminC'est un peu fou. V'là à peu près un an j'ai survolé votre forum sans vraiment prendre la peine de lire. J'm'étais dit "bah, pas mon genre" et puis j'suis là, aujourd'hui, à attendre la validation de ma fiche. Bizarre, hé ?
Autre : Key Lime Pie 1786428005
Histoire
Petite vie, petit rôle. Comme tout le monde, l'héroïne de ce résumé expérimente le sommeil, où le métabolisme s'apaise pendant que le cerveau s'affole. Des songes s'y concrétisent, où logique n'est pas de mise, animant l'esprit de l'individuel. Puis il y a le réveil, souvent forcé, défini comme étant une torture. À ce stade, c'est toujours de la brume, venue engourdir les limbes de sa conscience. 

Pour réveiller ces sens étourdis, cette femme aura souvent recours à la nourriture, mais peut-être sera-t-elle déjà bien motivée par ce ressentit insupportable d'une envie pressante d'aller pisser. Dans les cas plus rare, ce sera l'adrénaline du retard qui la lèvera de son lit, ou lorsque trop dormir commence à générer de la douleur corporelle. Ensuite, un esprit bien dégourdit n'est pas obligatoire pour passer à l'étape suivante, bien que ce soit souvent conseillé. Dans le cas de Key Lime, elle a de la chance. Ses conditions de vie sont agréables. Lorsqu'elle se tire de son lit le matin, une chose aide à soulager ce martyre et à revigorer son mental: la nourriture. Le déjeuner traditionnel de sa région reste son préféré; en plus de générer une douce nostalgie, il est délicieux et bon pour le système. Heureusement que son régime n'est pas trop riche, parce qu'elle serait déjà bien grasse. Elle peut encore se vêtir de ses vieux vêtements, dans une jolie garde-robe de bois travaillé. À son âge, elle ne fait que ce qu'elle veut... Pas vrai ? 

Pour tout dire, cette prison dorée n'est pas désagréable, même si c'est pour s'en convaincre soi-même. Les cordes de l'avenir semblent plus souples que celles de l'enfance. Sa mère, native, était très stricte sur ce qui était à faire et à ne pas faire. Son père n'était pas là pour mettre son mot, normal quand on est mort. Ce n'est pas grave, puisque la femme fut remariée aussitôt avec un autre inconnu. Avec un pur-sang, cette fois-ci. Ils ont eu une très joli petit garçon. Résultat de la création naturelle de la vie, ce phénomène à la fois rebuté et admiré. La mère adore ses flots et Key a passé une merveilleuse -bonne?- jeunesse. Son cheminement scolaire allait bien aux yeux de ses parents, les traces de ses origines étrangères ne dérangèrent pas vraiment le cercle familial, même que sa mère (qui avait un jour secrètement souhaité marier un russe) s'inspira de la culture slave orientale pour son prénom. Ça et "Key Lime", surnom né de son prénom et d'une bêtise d'époque: cette tarte bien connue de la culture américaine avait fait ses marques dans le petit foyer familial japonais. Puis un jour, lorsque tous s’attablaient, la cadette renversa la tarte, s'en fichu plein les narines et moucha son dessert dans la nuit de cette tragédie. Par contre, comme sa matrone ne réussit jamais à prononcer ce surnom entier, elle l'écourta à "Key" qui devint "Key-tan" ou plus tard "Key-chan". À l'école, l'atmosphère était différente. Elle pouvait mieux parler le japonais que ses camarades, qu'il n'était pas toujours très évident de se faire une place. Les temps ne sont pas ce qu'ils étaient il y a de ça 93 ans, cependant, les mentalités ont changé, les autres ethnicités sont un peu plus prises pour acquises. Néanmoins, certains cas s'entêteront toujours à reconstruire un Japon plus homogène, surtout dans les petits villages isolés. Les enfants un peu plus influençables embêtaient Keylishka et nourrirent sa haine envers eux. Tous des p'tits plissés qui se ressemblent, selon elle.

Sauf que ces enfants-ci avaient tout à envier chez un autre enfant de l'école. Son "bully" entiché, étudiant en dernière année, plus vieux, plus costaud, plus malin. Il avait dépassé la quota d'aigreur chez Key Lime, s'acharnait sur son cas. Était-ce pour son ethnicité ? Parce qu'elle était une fille qu'il trouvait mignonne sans vouloir se l'avouer ? Parce qu'elle ne se défendait pas véritablement ? Nul ne savait, mais il la faisait grave ch***. Le thermostat avait dépassé son rouge depuis longtemps, mais la petite écolière n'avait jamais vraiment osé rétorquer jusqu'à ce jour si particulier. Lors d'un après-midi de printemps, ils étaient dans ce petit parc peu peuplé aux abords d'une toute petite rivière. La fillette jouait avec ses cailloux peinturés sous un toboggan bleu et rouge lorsque le garçon émergea d'une ruelle pour lui voler ses cailloux. Il les jeta à la rivière et Keylishka ne retrouva pas ses cailloux. C'en fut de trop et la gamine vengea ses précieux petits cailloux en lui balançant un homérique coup de latte dans les graines de son cerisier.

Ils se détestèrent encore plus fougueusement depuis ce moment marquant, de la petite école au lycée, mouillés par la pluie ou sous un grand soleil. Leur seul arrêt fut en 2109; l'événement Shukumei avait atteint tous les résidents nippons -via les écrans comme en live- et la petite région de Shirakawa en fut également touchée. Bien que ce ne fut pas aussi violent qu'à Tokyo ou les villes avoisinantes, les ronronnements de la terre suffirent à provoquer la crainte et causer des dégâts. Keylishka n'était pas bien vieille alors. Bien que sa vie n'eut pas été menacée, la lycéenne s'était réfugiée sous une table dans le réfectoire de l'école et s'accrocha à son pied de bois. C'est la main de son ennemi juré qui se posa sur la sienne pour la maintenir contre le pied glissant. Un seul échange, un seul regard. Ce fut bizarre et perturbant. Ils avaient indéniablement peur, mais Keylishka avait encore la rage au cœur. Semaines suivantes, ils se battaient, se tiraient les cheveux, se criaient dessus, se narguaient et pétaient plusieurs interventions, jusqu'à ne plus se revoir. Jamais. 

Ses expériences de la petite enfance créèrent en Key Lime une sorte de misanthropie, accompagnée d'une petite dépression et d'une méfiance pour les japonais natifs. Heureusement, elle n'avait pas beaucoup de temps pour rêvasser à la corde, comme ses études siphonnaient beaucoup dans son temps. Sur ce fait, lorsqu'il fut temps d'entrer à l'université, la jeune fille ne se fit pas prier pour déménager. Elle choisit l'endroit où on ne s'ennuyait jamais: Tokyo. Ça et parce qu'elle n'avait pas vraiment le choix; l'école de sa petite région n'offrait pas son programme.

À l'université, Key Lime débuta un grade en criminologie. Afin de joindre les deux bouts (sa bourse n'étant pas suffisante vis à vis de ses dépenses), la jeune femme décrocha un poste en tant que bibliothécaire dans un petit établissement en reconstruction depuis le Tsunami. Le premier mois n'était pas évident, dû à son manque d'expérience, mais au bout d'un moment, ce petit boulot lui plaisait. Ses collègues étaient respectueux et l'environnement était tranquille. Puis il y avait ce collègue plutôt mignon, venu des États-Unis, qui y bossait. Évidemment, elle aurait bien aimé débuter en tant que détective indépendante, mais le temps de construire une véritable entreprise, Key Lime tâche de faire de petites enquêtes improvisées par-ci et par-là sous le nez de l'État. Pour le moment, ses seuls clients sont des bagarres de couples ou des suspicions d'adultères, lorsqu'elle est prise au sérieux. Peut-être attisera-t-elle l'attention d'un détective indépendant possédant sa propre compagnie, qui sait ?
Physique
Un mètre soixante-trois, cinquante-six point cinq kilos. Key rejoint les normes physiques canadiennes et japonaises. Elle se joint à la neutralité, les visages qui se ressemblent, le générisme. Toutes les beautés sont pourtant uniques, tant de tableaux expriment et nous imposent les variantes du charme féminin. Gin n'est pas vraiment extraordinaire. C'est une jeune femme dans l'âge de procréer, de se marier, de plaire et de séduire. Son visage partage les similarités d'autres inconnues Canadiennes. Ici, elle a un peu plus l'impression d'être la lime dans le panier de citrons. Le chocolat blanc parmi les lait, la graine de tournesol dans les sésames, vous voyez le pattern.

Sur ce corps chétif, à la sculpture bien marquée, se dessinent une toute petite tâche de naissance blonde sur le haut de la fesse droite, des vergetures blanchies sur le haut et le côté des cuisses puis une cicatrice de pirouette mal-maîtrisée sur le bas de la cheville gauche. Sur ses mains sont parfois mâchouillés des ongles généralement tenus courts et propres. Elle les coupe régulièrement pour ne pas prendre la manie de les ronger. Pour son travail, elle n'a pas de tatouages ni de piercings, à l'exception de ses oreilles. Sa garde-robe est tout aussi simple; elle préfère le confortable au regardable, comme ses bijoux, qui sont souvent oubliés dans le tiroir.  

Il y a son corps, sa corpulence, puis vient son faciès: à la forme d'un diamant. Son défunt père lui délégua son ossature, mais aussi ses deux grands yeux. Des yeux en santé, qui voient bien, avec un blanc lait et des iris lime, où sont parsemés une multitude de pois dorés. À l'étage du dessous pousse un petit nez rond, pratiquement plat et à l'ossature molle. Sauf que cette fois-ci, c'est du côté maternel, avec des lèvres sensibles au froid et une dentition ivoire, représentée par deux palettes légèrement plus larges à l'avant. Une cicatrice trace son palais, dû à l'extraction d'une mésiodens.

Finalement, la tignasse. Des mèches courtes, brunes et ondulées, tout simplement. Cette coiffure de paresseuse, parce qu'elle ne trouve pas le courage de se brosser les cheveux plus d'une fois aux trois jours. Pareil pour le maquillage, ces valises de produits pour coloriage sont de véritables catacombes anciens pour elle. En revanche, les petites crèmes dispendieuses et les nettoyants exfoliants sont devenu routine à la maison. Elle ne peut plus se passer de cette sensation satisfaisante.
Caractère
En dehors de ses moments de nonchalance, Key est une fille appliquée et perspicace. Bien sûr, elle ne connaît pas réponse à tout et a encore beaucoup de difficultés à lire le non-verbal humain. Il lui reste du travail, mais les énigmes et l'analyse des stéréotypes sont pour elle un très grand divertissement. Les gens ne la comprennent que très rarement, mais une passion l'anime pour tout ce qui se classe dans la criminologie. Une curiosité morbide l'amène à observer beaucoup de choses que son estomac et son sens moral n'apprécient pas. Un tourbillon amer, mélangeant le dégoût à la fascination. L'internet est son plus grand allié et l'état psychique d'un criminel est une source de savoir infinie. Les génies comme Hitler et Hannibal sont pour elle de grands classiques, qu'ils soient réels ou fictifs. Les romans policier et les livres d'horreurs sont ses préférés, puis ceux racontant de réelles biographies aux histoires plus morbides les unes des autres. Savoir, mais comprendre ce qui se passe dans le conscient de ces êtres qui n'ont pas notre sens de l'empathie, ceux qui n'ont pas la barrière les empêchant de faire du mal à autrui. La morale a été construite par l'homme et pour l'homme. Avec la justice et les lois, rien n'est là pour rien. Les États ne veulent pas que le monde s'entre-tue, premièrement pour pouvoir récolter le plus de taxes possible, mais parce que l'humain semble capable d'éprouver le sentiment d'empathie, d'attachement et d'amour. Le cerveau émet une hypothèse sur le ressentit d'un autre individu, en se basant sur des récits imaginaires, recopiés du réel, pour mieux comprendre et se mettre à la place de son prochain. Certains êtres n'ont pas cette chance et commettent des actes impardonnables, souvent incomprises, souvent détestés, et ce avec raison.

C'est de ces sujets dont Key s'intéresse, mais en dehors de son travail, la jeune femme ne sort pas de l'ordinaire. Elle a des passions comme tout le monde, des préférences alimentaires, des sujets tabous. Elle discrimine, elle juge, elle hait, puis envie, aime, désire. Chaque jour, Gin se dit pourtant qu'elle aurait peut-être préféré être quelqu'un d'autre, avoir de l'argent, être célèbre et aimé. En bout de ligne, si elle avait tant désiré ce chemin différent, en serait-elle là aujourd'hui ? Les questions se posent, les réponses se trouvent. Très auto-critique, sans ses amis et sa famille, il y a longtemps qu'elle serait dans le fond du gouffre. Toujours à la recherche de l'approbation de quelqu'un, beaucoup de doutes s'incrustent dans son esprit, parfois robuste, parfois vulnérable. Elle est temporairement influençable, mais aura tendance à se tourner vers ses vieilles mentalités.

Socialement, elle est en déficit. Exceptionnellement, il y a ses amis de longue date, sa famille, mais en dehors de ça, c'est le néant. Comme elle n'est pas née à Tokyo, elle discute avec ses plus proches par le biais de l'internet. Seuls ses collègues ont la chance de la croiser tous les jours. Malgré ça, Key n'est pas égoïste; elle aime offrir. Surtout durant les festivités. La fillette rêve encore de son chevalier sur son destrier blanc, avec qui elle peut aller manger au restaurant, avec qui passer la soirée du Nouvel An. Ce sont des fantasmes de jeune fille. Qui n'a pas déjà rêvassé de mariage ?

Le rapprochement et la sexualité lui sont néanmoins très tabous. Elle est pudique, énormément pudique. Tous ces dépravés qui usent la sortie du caca comme entrée principale sont des fous, des prostitués sans dignité. Les baisers et les câlins sont porteurs de germes et vous mettent dans des situations de vulnérabilité. Cette salive contient plus de bactéries qu'une toilette publique mal nettoyée. Faut-il vraiment se racoller ?
Généré avec le formulaire
— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 17:08
Kaori Vanzine
Messages postés : 3118
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Key Lime Pie 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Key Lime Pie Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 17:50
Jasmine Degurechaff
Messages postés : 42
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 18:04
Keylishka Gin
Messages postés : 5
Inscrit.e le : 16/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Merci ! Key Lime Pie 1353670443

Je viens également prévenir que j'ai terminé.
— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 18:04
Ambroise H. Vinsmoke
Messages postés : 192
Inscrit.e le : 15/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Aaron ♥
Autre:
Uh, si le contexte ne plaisait pas... ? Mais bienvenue par chez nous hé :3 J'espère que tu t'y plairas !
— soosaku —

le Jeu 16 Jan - 23:51
Kira Obayashi
Messages postés : 119
Inscrit.e le : 23/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Marek S. Obayashi
Autre: Parle japonais, italien, anglais et un peu le français.
Bienvenue belle canadienne o/
J'ai passé trois ans à voir ce forum et me dire « nop, pas ma tasse de thé ». Je confirme qu'on s'y attache très rapidement Key Lime Pie 1728200632
— soosaku —

le Ven 17 Jan - 14:28
Keylishka Gin
Messages postés : 5
Inscrit.e le : 16/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Marciii !

Oui effectivement, c'est assez... Ironique, mais j'suis pas déçue des résultats ! Key Lime Pie 2432113367
— soosaku —

le Ven 17 Jan - 17:27
Enya Tsunichi
Messages postés : 58
Inscrit.e le : 28/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Akichou ♥
Autre: lov u~♪
Hello à toi ! Bienvenue et bon courage pour la validation ! J'espère que tu te plairas parmi nous malgré tes pensées d'il y a un an Key Lime Pie 610295811
Reine des Chagasses
Reine des Chagasses
le Sam 18 Jan - 18:06
Seyfried H. Bellandi
Messages postés : 597
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Konbanwa, hellcome parmi nous Key Lime Pie 1362171446 (eh oui, personne ne peut résister à la sexitude de notre forum même en essayant très fort Key Lime Pie 2432113367)

J'ai beaucoup aimé ma lecture de ta petite fiche, elle va droit au but et elle est bien concise, c'est Key Lime Pie 3998388675
Il y a quelques petites choses à reprendre, même si j'ai essayé de passer outre le dialecte québecois (déso pas déso, c'est "le gym" qui t'a vendue Key Lime Pie 231803046) donc n'hésite pas à me dire si je souligne des fautes qui n'en sont pas !

- puisque la femme s'est remariée aussitôt avec un autre inconnu -> Ça donne l'impression que la mère s'est mariée de son plein gré alors que de ce que j'ai compris, l'histoire se déroule au Japon

- Il avait dépassé la Ciotat d'aigreur chez Key Lime-> Le quota ? Key Lime Pie 2078551763

--> Je ne comprends pas comment elle peut faire des enquêtes (même triviales) à 18 ans, en première année de criminologie. C'est un vrai métier qui nécessite des années d'étude (en droit notamment) + une license pour exercer.

- quelques vergetures à sa croissance soudaine

- Si elle serait policière

N'hésite pas à me dire si tu as des questions et bon courage pour tes corrections Key Lime Pie 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Key Lime Pie 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Key Lime Pie 85277910
— soosaku —

le Sam 18 Jan - 18:38
Keylishka Gin
Messages postés : 5
Inscrit.e le : 16/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Merci !

Alooors ouais, j'me suis pas cachée, même si j'ai pas forcément réfléchis à l'aspect "vocabulaire différent" d'un français à l'autre, mais je crois que s'il y a faute en France, c'est pareil ici quand on ne parle pas des expressions uniques. Key Lime Pie 333119183

Alors voici mes corrections:

- puisque la femme fut remariée aussitôt avec un autre inconnu.

- quota, oué! J'ai cherché ce mot pendant des nuits parce que j'fais de l’Alzheimer et j'me suis dit que Ciotat c'était son frère comme je ne trouvais QUE ÇA. Mais merci, j'vais essayer de me souvenir. Key Lime Pie 367806265

- Hummm pour les enquêtes... Je sais pas vraiment comment je peux formuler sans faire une bible, mais là on parle pas d'enquêtes per se, plutôt le personnage qui se permet de fouiller dans la vie des autres en disant que ce sont des projets d'école. On peut comparer ça avec les étudiants qui décident de faire des p'tits sondages de classe à des gens de la rue sans vraiment prendre le temps de demander à tout l'établissement scolaire, tant que le prof est avisé et que c'est sans abus. Sinon, y'a moyen de préciser que c'est seulement organisé par un comité de la classe de journalisme, à voir.

EDIT: Puis... Hum, en fait j'ai refait le physique. J'étais po satisfaite.

Voilà !  Key Lime Pie 2357620674
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum