Les coups d'pouce ♥
Perhaps love found us || With Olympe  E0W8utV
Perhaps love found us || With Olympe  KRhNt37
Perhaps love found us || With Olympe  KRhNt37
Perhaps love found us || With Olympe  KRhNt37
Perhaps love found us || With Olympe  KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Membre du moisL'Incontestable
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Jasmine & Aladdin
Disneyland, le pays des rêves et de la joie ! L'endroit où tout est possible, même pour une jeune femme nommée Jasmine de rencontrer le prince d'Agrabah, incarné par le pauvre Salil, mourrant de chaud sous son costume. La suite ?Lisez le rp !
Les arrivées du mois
Jilmun Karā
Miyu Ozaki
Hitomi Kato
Katsuki Masayoshi
Setsuna Myūji
Kōji Niikura
Noriaki Motojima
Kiara Dojima
Masao Bessho
Eto Allen
Hiroyuki Hashimoto
Noah M. Aida-Ellsberg
Salil Roshan
Keylishka Gin

— soosaku —

le Ven 14 Fév - 19:25
Noriaki Evaristo
Messages postés : 14
Inscrit.e le : 03/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Olympe (❁´◡`❁)
Autre: Couleur de dialogue en #319981& merci à Olympe pour les avatars! ❤
La vie nous jouait parfois de vilains tours, s'amusant à prendre la vie des gens dans se mains et d'en faire ce qu'elle voulait en allant des romances à l'eau de rose aux tragédies grecques. De quel côté du spectre allait basculer la vie de Noriaki avec cette lettre rose?

Il n'avait pas pu se résoudre à se présenter à sa nouvelle résidence le premier jour, quelque peu dans le déni de son union à quelqu'un qu'il ne connaissait pas du tout. Sa sœur avait été la première à apprendre la nouvelle de la voix de Noriaki où l'on pouvait entendre la détresse du garçon perdu qu'il était. Que faire pour avoir un mariage parfait? Comment paraître pour plaire le plus à un époux que l'on ne connait pas? Tant de questions à laquelle les jumeaux n'avaient pas de réponse, mais elle lui rappela qu'il avait sept jours avant d'être envoyé au centre de redressement donc il avait un peu de temps  pour souffler et de préparer.

Le deuxième jour, Noriaki était trop prisonnier de ses pensées pour se présenter à ses rendez-vous du jour et quand sa mère l'appelé pour savoir ce qui l'empêchait de venir, sa seule réponse fut de lui annoncer qu'il avait reçu sa lettre avant de raccrocher. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que le Japon entier ne le sache et il en avait déjà un mal de tête rien que de penser à ce qu'il pourrait se passer sur les réseaux sociaux. Que se passerait-il s'il tombait sur quelqu'un qui ne l'aimerait que pour son argent et son statut ou pire, quelqu'un comme sa mère qui mettra plus d'efforts dans le paraître que l'exécution? Cette peur que l'amour ne soit vraiment faux partout et n'existe que dans des souhaits utopistes est vraiment écrasante lorsque l'on se laisse dominer par elle.

Le troisième jour fut celui de la saint-Valentin et c'était un signe que Noriaki ne pouvait plus fuir la réalité plus longtemps. S'il n'était pas capable de faire réellement face à son mariage alors il n'avait qu'à jouer son rôle d'homme confiant et tout ira bien. Habillé de ses vêtements les plus simplement chics, le nouveau marié se met en route en laissant derrière lui l'appartement qu'il n'avait habité que quelques mois, mais auquel Noriaki s'était attaché avec le temps. Il s'assurerait du bon déménagement de ses affaires plus tard, quand ses pensées seront plus claires.

Se garant dans le parking, le jeune acteur resta quelques instants assis dans sa voiture, envisageant presque de rester là pour encore quelques heures, comme pour étirer encore un peu le temps qu'il lui restait de sa vie de célibataire ennuyante. Il ne savait même pas prendre soin de lui-même correctement alors comment prendre soin de quelqu'un d'autre en plus? Devant la porte, le nœud dans son ventre se serre un peu plus alors que sa main compose le code d'entrée pour pénétrer dans ce qui pourrait être le jardin d'Eden ou le neuvième cercle de l'enfer pour le reste de ses jour. Il espère être le premier arrivé dans la nouvelle maison, mais quelque chose lui dit que ce ne sera pas le cas. La présence de chaussures dans l'entrée confirme ses peurs, même s'il ne voyait personne directement.

Voilà donc à quoi ressemble la maison...

"Mon nouveau chez moi." Qu'il pense. "Notre chez nous."

Bonjour? Olympe?

Qu'il demande plus fort pour voir où était son époux mystère.
— soosaku —

le Mar 18 Fév - 19:17
Olympe Evaristo
Messages postés : 12
Inscrit.e le : 01/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Noriaki ✉❤
Autre:
Dès sa première nuit sous la lune du Japon, une série de prières commencèrent. Elles n’étaient pas dédiées à un vieil homme barbu, connu pour la création des anges et des démons. Non, elles étaient dirigées vers le fils de Vénus et de Mars, Cupidon. Maître de l’amour absolut, Olympe se mettait à genoux face à lui, prêt à accueillir la flèche d’orée dans son coeur. Vingt-sept printemps le conduisent à recevoir ce doux châtiment des dieux.

Le sentiment ne pouvait pas être décrit. Tenir la lettre de l’amour entre ses doigts tuait les douleurs et les espoirs d’une vie oubliée. Elle évoquait le parfum de deux regards qui se croisent, deux organes qui sautent de joie, et une timidité cachée derrière des pommettes rouges. Le message d’une liaison immortelle. Comme il y croyait… qui allait lui offrir les baisers du matin, ainsi que les caresses de la nuit? Noriaki… un prénom possédant la force de faire frisonner ceux qui le murmure en boucle. Olympe ne s’en privait pas.

Abandonner son toit, ne représentait pas une mauvaise fin. Le sourire régnait sur son visage, heureux de quitter enfin sa solitude pour rejoindre son partenaire. Prévenir son supérieur du cabinet avait été son premier réflexe, il souhaitait déménager le matin même. L’obtient d’une journée libre lui annonçait le feu vert. Olympe n’eut pas le temps de pleurer ou de crier, il préféra se lancer sous la douche et préparer un habit parfait pour rencontrer son mari. Oh, Noriaki! Ce nom résonnait une petite cloche, peut-être était-ce le signe d’un ultime âme-sœur! Toutes les minutes tournèrent autour de ce précieux Noriaki. Sans même avoir aperçu son physique, le brun savait qu’il était amoureux.

Lorsque Olympe, propre, élégant et souriant, entra dans sa nouvelle demeure, personne ne l’accueillit. Il était si tôt aussi, il n’y avait pas de quoi à paniquer. Il allait attendre. Toute la journée. Visiter le loft fut un réel plaisir. Le style ne lui correspondait pas totalement, et pourtant, ses yeux s’habituaient déjà à ce décor rustique. La cuisine était digne d’un professionnel, qui sait, peut-être que son Noriaki était un grand chef. Les heures qui suivirent furent similaire à la première : Olympe tournait en rond, réfléchissait à l’identité de son mari et rêvassait. L’idée d’être associé à quelqu’un qui ne l’aime pas, était impossible à ses yeux. Ce mariage était déjà une réussite selon lui. Mais le deuxième jour arriva et... aucun signe d’un nouvel arrivant. Toujours optimiste, le brun passa une journée agréable à son travail, croisant les doigts pour qu’à son retour, son roi soit présent. Il ne l’était pas.

Journée unique de l’année, la fête des amoureux. Romantique dans l’âme, Olympe ne ratait pas l’occasion pour acheter quelques boîtes de chocolats et un bouquet de roses blanches. Écrire un poème serait dans ses cordes, mais il ne voulait pas pousser. Il savait qu’il ne fêtait pas comme les Japonais, mais cela lui importait peu. Il suivait les traditions de l’Italie.

Olympe contemplait le miroir de la salle d’eau au second étage. Il appliquait quelques couleurs autour de ses yeux et un gloss sur ses lèvres. Ses cheveux étaient brossés, droit comme toujours, mais son visage angélique rendait ses traits doux. Il chantonnait et remuait ses fesses, jusqu’à ce que la porte principale ouvre. Son sang se glaça. Quelqu’un l’appelait, sans aucun doute son mari. Olympe jeta un coup d’oeil à son reflet, il n’était pas dans sa meilleure tenue, mais cela devrait être convenable pour une première rencontre confortable : un pull un peu plus grand que sa fine taille et un jean serré, tout pour mettre en valeur ses belles fesses.

Descendre l’escalier fut pénible, il tremblait et redoutait soudainement si son conjoint allait l’apprécier. Mais, lorsqu’il fut face à lui, Olympe se sentit comme au paradis. Noriaki était… sublime.

« amore mio.. »

Olympe approcha, quelques pas timides vers l’avant pour effacer la distance. Bon sang, quel âge avait-il? Il semblait si jeune, peut-être à peine majeur. Ce détail était un peu étrange, mais si cupidon lui envoyait ce garçon, et bien, c’est qu’il y avait une bonne raison. Après tout, il ne dirait pas non à s’occuper de si beau jeune homme. Quel trésor qu’on lui offrait! Puis, il était très bien habillé, un goût vestimentaire partagé.

Sans pouvoir se retenir plus longtemps, Olympe se lança sur le corps de son interlocuteur et l’enlaça comme si c’était la dernière fois qu’il le voyait. Tant d’années à attendre le parfait amour, et il était là, dans ses bras. Lorsqu’il recula, il se permit de déposer ses mains sur les épaules de Noriaki et de contempler son visage.

« Ton regard est si unique.. je suis déjà séduit. »

Ses lèvres s’étirèrent, prouvant l’honnêteté de son compliment. Quitter la bulle de Nori était difficile, Olympe souhaitait l’envahir et le couvrir d’amour. Visiblement, ce n’était peut-être pas partagé. La réalité le rattrapait. Noriaki ne vivait sûrement pas la même vision du mariage et de l’amour, puis, la possibilité qu’il n’aime pas les hommes, était possible. Ce fut un coup de poignard dans le coeur de l’aîné. Il recula beaucoup plus loin soudainement en remarquant son erreur. Il s’inclina pour s’excuser.

« Pardonne ma maladresse, je n’ai pas été capable de te résister. Je suis ici depuis le premier jour, je t’attendais avec impatience. C’est un grand événement, puis, le jour de la Saint-Valentin.. tu ne crois pas que c’est un signe, angelo mio ? »

* amore mio = mon amour
* angelo mio = mon ange
feat ♛ baby Nori  Perhaps love found us || With Olympe  2631673787
— soosaku —

Hier à 20:14
Noriaki Evaristo
Messages postés : 14
Inscrit.e le : 03/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Olympe (❁´◡`❁)
Autre: Couleur de dialogue en #319981& merci à Olympe pour les avatars! ❤
Noriaki s'était préparé à beaucoup de choses, mais certainement pas à ça.  À une poignée de main peut-être accompagnée de phrases clichés pour briser la glace et ce qui pouvait être comparé à une avalanche d'amour aux accents d'une langue inconnue, mais dont le sens était évident malgré tout. Il aurait voulut dire quelque chose, pour répondre au compliment si seulement sa tête voulait bien fonctionner un peu.

Jamais on ne l'avait complimenté de cette façon. Bien sûr, il recevait des remarques sur ses yeux depuis toujours, mais il y avait quelque chose dans la voix d'Olympe, une sorte d'inflexion qui rendait ses mots différents des autres. Peut-être l'Incontestable avait pris une meilleure décision que celle qu'il avait faite pour ses parents, peut-être était-ce une chance pour lui de faire en sorte que l'amour entre époux pouvait être réel. Était-ce un signe du destin? Peut-être bien, mais avant tout il fallait dire quelque chose!

C'est pardonné, ce doit être une belle journée pour une première rencontre il n'y a pas de mal...

Il rougit et regarde ses pieds, ne pouvant admettre qu'il avait pensé à prendre la fuite pour une autre paire de jours avant d'arriver devant la porte alors qu'il l'attendait depuis le début. La culpabilité était présente et la moindre des choses était de donner un semblant d'explication, non?

Pardon de pas être venu plus tôt, j'ai eu des empêchements et j'ai pris du retard...

Demi-vérité qui suffira pour l'instant pour ne pas alerter  sa nouvelle moitié qui avait reculée, peut-être qu'Olympe pensait avoir commis un faux pas envers lui? Ils avaient beau mariés, mais encore des inconnus alors savoir qu'elle devraient être les bons comportements à adopter l'un envers l'autre même si cette embrassade surprise semblait être chaleureuse, assez pour rassurer les premiers doutes de Noriaki qui faisait de son mieux pour ramener son regard vers l'avant tout en se grattant nerveusement l'arrière de la nuque.

Un bon présage en effet, j'espère pouvoir être un bon mari pour toi, malgré mon inexpérience, je suis Noriaki Motjima...non c'est Evaristo maintenant c'est ça?

C'est au tour de Noriaki de s'incliner de façon un peu trop professionnelle alors qu'il essaie de prononcer son nouveau patronyme, comme s'il essayait de se l'approprier pour de bon. Enlevant ses chaussure et pénétrant pour de vrai dans son nouveau foyer, il s'approche timidement d'Olympe, réduisant quelque peu nerveusement la distance entre eux avant de lui prendre sa main dans la sienne qui semblait se perdre dans la manche de sa veste un peu trop grande.

Pardon de ne pas avoir acheté quelque chose pour aujourd'hui.

Est-ce que c'était trop intime comme geste? Le jeune acteur se sentait trop seul dans cet espace inconnu et il avait besoin de quelqu'un pour lui dire que tout ira bien et qu'il n'y a rien à craindre.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum