Les coups d'pouce ♥
Kougami Zenko, présentation 4hiy
Kougami Zenko, présentation 49nICrK
Kougami Zenko, présentation KRhNt37
Kougami Zenko, présentation KRhNt37
Kougami Zenko, présentation KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Posteur du moisEren Sôma
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Les plus belles performances sont celles qui durent
L'histoire d'une jante et d'un pneu... On ne pneut qu'espérer qu'ils tombent amoupneux. Une histoire à vous rendre pneumophile :sisi: Est-ce que cette histoire va finir en queue de poisson ? Un seul moyen de le savoir, le lire et le suivre !
Les arrivées du mois
Kan Odawara
Jordan Harada
Kayden I. Dellinger
Milo De Jaeger
Kalicko Naoki
Issei Gara
Kougami Zenko
Kenta J. Rhodes
Adeem Naka
Deneb Algol
Jilmun Karā
Miyu Ozaki
Hitomi Kato
Katsuki Masayoshi
Setsuna Myūji
Kōji Niikura
Noriaki Motojima
Kiara Dojima
Masao Bessho
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 € 149.99 €
Voir le deal

— ★ —

— ★ —
le Sam 22 Fév - 15:03
Kougami Zenko
Messages postés : 122
Inscrit.e le : 01/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kalicko ♥
Autre:
Kougami ZENKO
♫ ~ Tout doucement ~ ♪

Généralités
Nom ;; Zenko
Prénoms ;; Kougami mais ses proches l'appellent simplement "Kou".
Âge ;; 27 ans (né le 16 août 2084)
Genre ;; Masculin
Origines ;; Japonaise
Activité ;; Policier
Sexualité ;; Il n'y a eu que des femmes dans cette partie de ma vie
Avatar ;; Hijikata Toushirou (Gintama)
Règlement ;;
Chemin ;; Reboot
Commentaire ;;  ¯\_(ツ)_/¯
Histoire

Oula, je dois parler de moi? Ça risque d'être assez long.
Si la vie était un océan... Je crois qu'on peut dire que j'ai démarré sur un bateau de croisière voguant sous le soleil pour finir sur une embarcation de sauvetage dans les ténèbres. La faute a pas de chance, ou un truc du genre.
Pourquoi je dis ça? Pour vous expliquer... Commençons par le commencement.

♦ ♦ La famille Zenko ♦ ♦

Mon père, Ayato Zenko, était un policier haut-gradé de Tokyo cent pour cent japonais. Ma mère, Eirin Zenko, avait des origines étrangères. Elle tenait une boutique de vêtement avec sa sœur, Agathe. Elles étaient toutes les deux commerçantes et couturières et leurs créations plaisaient aussi bien en boutique que sur internet.

La famille Zenko s'est agrandie avec un premier fils, Kouji, de deux ans mon aîné. Il était plutôt calme et réfléchi alors autant dire que quand j'ai pointé le bout de mon nez j'ai pas mal tout chamboulé. J'étais plutôt le sale gosse de la famille. Mais, deux enfants ne leur suffisaient pas alors, quatre ans après ma naissance, mes parents en ont eu un autre. Leur petite princesse, mon adorable sœur, Houki Zenko.

Nous avions tout pour être heureux. La situation professionnelle de mes parents nous permettait d'avoir une vie aisée et nous étions soudés. Même quand l'Incontestable lançait un ordre tordu - comme celui de partir en famille à l'étranger le soir même - nous le prenions avec le sourire. Si l'un de nos sourires s'évaporait il y avait toujours un membre de la famille pour nous le redonner.

Tout me semblait parfait, d'où l'image de la croisière sous le soleil. J'avais mes parents, mon frère, ma sœur, ma tante et aussi mes amis. Notamment Alice, qui était dans ma classe année après année et qui ne me lâchait pas. Nous adorions faire des bêtises ensemble au lieu d'écouter les cours mais cela ne nous empêchait pas d'avoir des notes tout à fait correctes. Disons juste qu'apprendre à faire une grenouille en papier était bien plus intéressant que de suivre le cours de math.

Mais le bonheur ne dure pas toujours.
Les nuages ont caché les doux rayons du soleil et, forcé de monter dans une embarcation de sauvetage, j'ai perdu ma boussole.

♦ ♦ Grandir ♦ ♦

Nos parents sont décédés dans un accident de voiture alors que j'avais 12 ans. Ma tante nous a recueillis, refusant de laisser notre fratrie aux mains du système alors qu'elle pouvait s'occuper de nous. Ça n'a pas été facile. Même si elle était habituée à nous garder régulièrement, gérer deux adolescents en plein deuil et une petite fille dans le même état était loin d'être évident. Là où mon frère s'est énormément renfermé sur lui même et où ma sœur tentait de reprendre sa vie en l'approchant le plus possible de celle d'avant, c'est grâce à ma tante que j'ai su me relever. Comment? En dansant. Tatie Agathe adorait danser! Elle m'a appris. Et un danseur se tient droit, il garde la tête haute, quoi qu'il arrive.

Nous avons rapidement développé un lien un plus fort qui perdure encore aujourd'hui: tous les quinze jours je l'emmène danser. Je suis son chaton, elle est ma tata Gagathe.

Remis de mes émotions, il fallait que je me concentre sur mon avenir. Comme mon père, je souhaitais devenir policier. J'ai donc suivi des études dans ce sens tout en m'entraînant à côté pour avoir une forme physique optimale. Nombre de fois j'ai traîné mon amie Alice au parc mais ne croyez pas qu'elle s'entraînait à mes côtés, elle jouait plutôt les coachs du dimanche entre deux vannes ou deux bêtises. Elle s'est calmée uniquement quand j'ai réussi à entrer à l'école de police, en 2105. J'étais si fier de suivre les traces de mon père.

Là-bas, je faisais de mon mieux, je voulais absolument réussir! Les rares moments où je ne pensais pas à mon objectif, j'étais avec Inna, une camarade, avec laquelle je me suis bien amusé. Après tout, ce n'est pas parce que nous vivons dans un pays où notre mariage est décidé par le système que nous ne pouvons pas découvrir notre corps et profiter de celui d'autres avant. N'est-ce pas? Bon, par contre, je n'en ai jamais parlé à Alice, vu la crise rien qu'en voyant une photo de la blonde sur mon téléphone... Autant éviter les soucis.

Une fois diplômé j'ai été affecté au bureau de la sécurité public, chargé du maintien de l'ordre. Inna ayant été affectée ailleurs nous avons simplement perdu contact.

Qu'est-ce que j'étais fier dans mon bel uniforme!
J'avais l'impression que malgré les nuages il y avait de la lumière partout.
Je pouvais voguer à vue et me débrouiller au jour le jour dans ma petite embarcation.
J'étais loin d'être prêt pour la suite...

♦ ♦ Big Bang Kiss ♦ ♦

Février 2108, j'ai 23 ans, je suis un jeune policier.

Les manifestants ont choisi d'opérer de nuit, je suis de la partie pour maintenir l'ordre public. C'est la pagaille, les ordres sont flous. Sur le terrain nous faisons au mieux mais nous sommes débordés, épuisés face à une marée humaine bien remontée. Je tiens mon engagement, je fais mon devoir ou en tout cas j'essaie, freinant parfois l'ardeur de mes collègues. Ce que je n'avais pas prévu c'est de croiser mon frère au sein de la foule... dans les rangs des manifestants anti-système.

"Laisse moi passer Kou' !"

Je jette un regard vers mon supérieur. C'est non, clairement non. Je secoue la tête à l'attention de mon frère, m'excusant du regard en restant à l'abri derrière ma visière et mon bouclier. Il tente de passer, je le repousse avec un collègue. Pas par là, nous devons empêcher les manifestants de pénétrer dans cette zone. Il me jette un regard noir et part vers la foule. Il s'éloigne, je le suis du regard avant de le perdre de vue et d'un seul coup il y a cet énorme "BOUM" qui retentit. Des hurlements, du sang, des blessés, des gravats...

La ligne de police n'a pas été touchée, mais les manifestants oui. Kouji n'y survivra pas.

Je l'ai empêché de passer. Je l'ai tué. On avait beau me répéter que de toute façon les autres policiers ne l'auraient pas laissé passer, que ce n'était pas ma faute. Les faits sont les faits: j'ai tué mon frère. J'ai été dévasté... J'ai demandé à être muté afin de ne plus avoir à faire de maintient de l'ordre.

Ce jour-là, le soleil et les étoiles se sont éteints, me plongeant dans une nuit éternelle.
Mon embarcation s'est mise à suivre les courants.

♦ ♦ 2109 et Shukumei ♦ ♦

Il m'a fallu attendre presque un an pour être muté. Intégrant le bureau des enquêtes criminelles tout en ayant un suivi psychologique privé à côté, je tentais de me relever de cette perte immense malgré la culpabilité pesant sur mes épaules. Heureusement qu'Alice et Agathe étaient là. Sans elles, je serais surement resté à terre.

J'étais dans la troisième division, chargée des investigations sur les vols, et je faisais bien mon travail. Je dirais même que l'important était mon travail. En m'accrochant aux enquêtes, en aidant la population, je me sentais utile et cela m'aidait à vivre avec la mort de mon frère sur la conscience.

Tout allait bien, au moins en surface, mes collègues m'ayant bien aidés et formés durant les premiers mois. Je vivais toujours chez ma tante. Alice me fit des avances et, de peur de la blesser, j'ai bêtement cédé. Elle était persuadée que l'Incontestable finirait par nous lier et je n'avais pas envie de briser ses espoirs. Pourtant, dès que nous sommes passés du statut d'amis à celui de couple, tout a changé entre nous. Elle était excessivement jalouse pour rien, elle devint égoïste et manipulatrice. Je ne comprenais pas, je ne la reconnaissais pas et tout ce que j'arrivais à faire, c'était attendre nos réconciliations sur l'oreiller. Je me sentais minable.

Puis, il y a eu Shukumei. Je ne sais pas si cet événement a été bénéfique ou non sur ma vie. En tout cas, beaucoup de choses ont changé après ça.

J'ai été pris dans la catastrophe. J'espérais qu'être en hauteur suffirait à ma survie mais le bâtiment s'est effondré quand la vague a frappé. Tout est assez flou dans ma tête, je me souviens surtout des cris, de la douleur à mon épaule, de l'obscurité et de cette personne, là, à côté de moi, dont la main est devenue si froide. C'est comme un cauchemars. On ne se souvient pas de tout mais c'est suffisant pour nous terrifier.

Je ne sais même pas comment ça a fini, si avant la fin d'un cauchemar on se réveille souvent, là, je me suis évanoui.

Quand je me suis réveillé j'étais dans un hôpital surchargé. Mon épaule me faisait toujours mal et tata Gagathe était à mes côtés, le regard inquiet. Je me souviens avoir voulu prendre sa main avant qu'un éclair de douleur me déchire l'épaule.

"Ne bouge pas chaton."

Comme si la blessure ne suffisait pas l'Incontestable décida de me marier. Je devins donc l'époux d'une certaine Luna. Une petite japonaise douce et gentille, très simple et optimiste. Elle accepta même qu'Agathe vienne vivre chez nous le temps d'être relogée.

Ce mariage ne dura qu'une vingtaine de jours mais il s'était si bien passé que nous avions décidé de rester ensemble. Peut-être que ce divorce était encore un bug? Bien évidement ce fut suffisant pour déclencher la colère d'Alice avec qui, avant ce drame, j'étais censé être en couple. Après de nombreux cris de colère, elle coupa tout contact avec moi.

Et devinez quoi? Ça n'a pas tenu avec Luna, si je n'étais pas son Incontestable mari alors elle préférait finalement passer à autre chose, le temps de tout bugs étant terminé. Alors, il ne restait que tata Gagathe et moi.

La moitié de mon embarcation venait de me lâcher.
Je tenais bon, agrippé au reste, voguant dans un océan de ténèbres qui m'effrayait de plus en plus.

♦ ♦ 2110 et Kalicko ♦ ♦

Entre les séparations, la rééducation de mon épaule et le relogement, 2110 arriva bien vite. Agathe et moi n'avions pas vraiment eu le temps de nous ennuyer. Pour oublier mes tracas je me plongeais dans mon travail encore et encore, passant plus de temps avec mon collègue Sam l'enquiquineur sur les enquêtes qu'avec ma tante à notre domicile. Cette dernière continuait de prendre soin de moi comme elle pouvait même si elle se sentait de plus en plus impuissante face à ma douleur. Mon travail remplissait ce rôle bien mieux qu'elle même si, en souvenir de mon enfance de sale gosse, j'avais trouvé divers moyens de me distraire même au travail, notamment avec des défis entre collègues.

C'est d'ailleurs l'une de mes affaires et un défi qui m'a amené à rencontrer Kalicko Naoki, une jeune horlogère. Nous étions entrain de travailler sur une série de vol de montres et nous voulions savoir s'il y avait un moyen d'identifier tous ses objets. Nous avons simplement été poser la question a une boutique spécialisée, dans l'espoir d'aller plus vite, et elle était là. Sam m'avait mis au défi d'user de mon sourire charmeur pour obtenir un rendez-vous avec la jolie demoiselle que nous avions aperçu à l'intérieur.

Elle et ses cheveux rouges. Elle et son incroyable capacité à résister à ma gueule d'ange. Sam s'est moqué devant ma mine déconfite tant je n'étais pas habitué à un tel manque d'effet. Résultat? Nous sommes revenus un paquet de fois! Trouvant un prétexte à chaque fois. J'ai même tenté l'apparition avec boisson fraîche en plein été et les dorayaki mais rien à faire, cette demoiselle me résistait. En fait, elle semblait même ne pas me calculer. Sam en a bien profité pour se moquer.

Hélas, quand l'enquête pris fin, je n'avais plus aucune raison d'aller tester ma gueule d'ange et mon sourire charmeur alors je suis passé à autre chose.

Agrippé à mon embarcation de fortune, ma seule lumière était mon travail.
Une bête lampe torche qui ne me permettait même pas d'anticiper les éventuelles vagues à venir.

♦ ♦ 2111 et Soosaku ♦ ♦

Ma vie continua ainsi, entre travail et travail, accordant toujours quelques danses à ma tante toutes les deux semaines. Le bug du système ne me toucha pas, j'étais célibataire, et j'eu la chance de ne pas voir ma famille touchée par l'épidémie. Que ce soit Houki, à l'autre bout du pays, ou Agathe, tout le monde allait bien. J'observais donc de loin, croisant les doigts pour qu'un nouveau drame ne me frappe pas.

Je commençais juste à ne plus faire de cauchemars à cause de Shukumei et de mon frère alors... Je n'étais pas contre un peu de calme!

L'année s'est passée tranquillement, le seul élément notable s'est déroulé durant Soosaku. Elle est réapparue. Avec son air inquiet et son regard trop sérieux, Kalicko a débarqué dans le commissariat avec ses longs cheveux rouges. Je sais que ce n'est pas très bien mais j'ai piqué la place d'un collègue pour m'occuper d'elle. Après tout ils étaient si débordés avec tous les recensements, je pouvais bien les aider un peu, non?

Mais elle semble complètement sourde à mes diverses tentatives, je ne sais même pas comment l'aborder à nouveau. Alors toi, là-bas, la machine qui parfois bug mais permet aux Japonais de redevenir Humains, tu ne voudrais pas m'indiquer la bonne route? Si c'est elle, bouge toi, et si c'est une autre, bouge toi aussi!

Peut-être que je pourrais trouver... une autre embarcation?

Caractère
Voyons voir... J'ai perdu mes parents, mon frère, mon amie d'enfance et ma première femme. Mine de rien tout ça laisse des marques alors maintenant j'évite de m'attacher directement. Ou en tout cas j'essaie parce que je suis un sensible de première, même si je fais ce que je peux pour le cacher. En plus, quand je m'attache, je sais que je peux vite devenir agaçant: surprotecteur depuis la perte de mes parents, je suis aussi un poil jaloux. A tout les coups j'ai dû avoir un manque d'affection alors maintenant, quand j'en trouve, je veux tout pour moi et rien que pour moi.

Mon travail est toujours fait en temps et en heure mais cela ne veut pas dire que je passe ma vie à ça. En fait, je suis plutôt du genre à trouver un moyen de rendre une activité fun afin de la continuer dans la joie et la bonne humeur. Je lance donc souvent des petits défis à mes collègues et amis pour pimenter nos journées. L'objectif: ne pas penser à des choses plus difficiles.

J'aime savoir que je plais. Cela m'a valu pas mal de commentaires de mes collègues et j'ai dû faire pas mal de démonstrations de mon sourire. J'aime draguer, j'aime savoir qu'on m'apprécie, surement pour me rassurer sur l'avenir. D'ailleurs, en parlant d'avenir, sachez que je crois au grand Amour, comme mes parents l'ont vécu, mais que je ne me prive pas pour profiter de la vie avant de le trouver. Une façon comme une autre de patienter en attendant que l'Incontestable se décide.

Mon passé m'a profondément marqué et a laissé diverses peurs dans mon quotidien. L'obscurité m'est difficilement supportable quand elle est totale et, en général, je préfère ne pas avoir froid trop longtemps. De même, j'aurais bien du mal à danser avec une cavalière aux mains glaciales.

Parce que oui, au final je suis surtout un homme blessé, même si je n'ai pas envie de l'avouer.

Physique
Il parait que j'ai une gueule d'ange et un adorable sourire qui fait fondre les cœurs. J'imagine que ma tête ne peux pas plaire à tout le monde mais, en tout cas, c'est rare qu'elle déplaise. Mes traits sont majoritairement nippon mais un quart de mon sang reste étranger.

Mon regard gris argenté, que j'aime comparer à du métal, s'adapte à toutes les situations. Liquide et hypnotique, pour les soirées les plus coquines. Froid et effrayant, pour les vilains délinquants. Simplement neutre, le temps de savoir à qui j'ai affaire. Mais tout cela n'est peut-être qu'une façade simple à utiliser pour cacher un cœur blessé.

Au dessus il y a ma tignasse d'encre. J'aime mes cheveux! Que je vienne de me lever, que je sorte de la douche, que je vienne de retirer un bonnet ou de me faire ébouriffer les cheveux affectueusement... ça reste ma tignasse effet coiffé-décoiffé cent pour cent flemme mais stylée.

Je suis plutôt grand et, en plus, musclé par mes heures de sport (musculation, footing, un peu de volley avec les collègues et de la danse avec ma tante). Autant dire qu'après ma gueule quand on retire ma chemise en général ça plaît toujours. Seule imperfection une cicatrice sur l'épaule gauche que je me trimbale depuis Shukumei. Elle démarre deux centimètres après la clavicule et descend sur l'omoplate. D'ailleurs, depuis, mes épaules sont un sacré repère pour ceux qui me connaissent bien: en général, si elles sont tendues, c'est qu'un truc ne va pas.

Vous voulez un petit détail en plus? Shampoing? Vanille. Savon? Vanille. Parce que quand maman et Tata Gagathe nous préparaient de bons desserts, il y avait souvent cette odeur qui flottait dans les airs. Du coup, je l'adore.
— soosaku —

le Sam 22 Fév - 16:19
Jasmine Ninomae
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Hello you Kougami Zenko, présentation 2837704232

Bon reboot à toi et hâte de te voir sur notre cher forum de nouveau ! ♥
— ★ —

— ★ —
le Dim 23 Fév - 13:28
Kougami Zenko
Messages postés : 122
Inscrit.e le : 01/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kalicko ♥
Autre:
Hello jolie demoiselle en cavale Kougami Zenko, présentation 2837704232

Michiiiiii ! ♥
— soosaku —

le Dim 23 Fév - 14:39
Michiko Nakashima
Messages postés : 137
Inscrit.e le : 10/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Temporaire
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
@Kougami Zenko a écrit:Michiiiiii ! ♥

Ouiiii ♥ ah, comment ca, tu ne m'appelais pas ? Kougami Zenko, présentation 4200135721 Bon reboot en tout cas, contente de voir un nouveau policier Kougami Zenko, présentation 428445822 bon courage pour la validation Kougami Zenko, présentation 1362171446
— STAFF JM —

le Lun 24 Fév - 18:36
Kaori Vanzine
Messages postés : 3237
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bon reboot ! Et belle gueule au passage Kougami Zenko, présentation 2078551763

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, elle est simple, efficace, fluide et agréable à lire. Je n'y ai vu que très peu de fautes et la plupart n'étaient que de l'inattention. Il n'y en a une qui m'a quand même faite tiquer, j'te la mets mais elle ne gênera pas pour la suite. x)

♠ Nous avons simplement était posé

Amuse-toi bien avec ce personnage ! Kougami Zenko, présentation 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Kougami Zenko, présentation Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— ★ —

— ★ —
le Lun 24 Fév - 18:50
Kougami Zenko
Messages postés : 122
Inscrit.e le : 01/08/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kalicko ♥
Autre:
♦ Kougami Zenko, présentation 4291654084 mdr Michi, tu m'as tuée x')
Merci pour l'accueil !

♦ YES !!!!!!!!! Validé ! //petite danse de la victoire//
Merci Kaori =) L'horrible faute est corrigée o/
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum