Les coups d'pouce ♥
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] 4hiy
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] 49nICrK
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] KRhNt37
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] KRhNt37
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] KRhNt37
Toutes les 2h !
Makoto
Nanase
Contacter
Kaori
Vanzine
Contacter
Seyfried
Hohental
Contacter
Carmine
Bellandi
Contacter
Votre staff
A l'honneur ce mois-ci
Posteur du moisEren Sôma
Voteur du moisIchiban R. Abatangelo
Les plus belles performances sont celles qui durent
L'histoire d'une jante et d'un pneu... On ne pneut qu'espérer qu'ils tombent amoupneux. Une histoire à vous rendre pneumophile :sisi: Est-ce que cette histoire va finir en queue de poisson ? Un seul moyen de le savoir, le lire et le suivre !
Les arrivées du mois
Kan Odawara
Jordan Harada
Kayden I. Dellinger
Milo De Jaeger
Kalicko Naoki
Issei Gara
Kougami Zenko
Kenta J. Rhodes
Adeem Naka
Deneb Algol
Jilmun Karā
Miyu Ozaki
Hitomi Kato
Katsuki Masayoshi
Setsuna Myūji
Kōji Niikura
Noriaki Motojima
Kiara Dojima
Masao Bessho
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

— soosaku —

le Jeu 27 Fév - 0:11
Renji Russel
Messages postés : 145
Inscrit.e le : 18/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon renard ❤️
Autre: Promis Ryuku je prendrais soin de Fox pour ne pas manger tes katanas, qui font peur à ta femme, dans la tronche 8D
A l'agence de mon tendre Renard
Douzième étage du bâtiment. Les grandes portes opaques avec le logo de Wallace juste à côté comme un cabinet d'avocat ou de médecin. C'était tout ce que tu avais retenu de la personne à l'accueil du bâtiment. Dire que tu étais pressé ? Un peu oui. Tu n'avais même pas pris la peine de te changer, tu inspirais même des interrogations autour de ceux et celles que tu croisais : oui, tu venais de rentrer du boulot et tu étais en tenue de milicien, sauf le casque que tu avais laissé dans ta voiture et oui, tu avais pris la voiture tant certaine chose ne pouvait pas attendre. L’ascenseur te paraissait alors interminable, ne préférant même pas laisser tes yeux se poser sur l'autre personne qui t'accompagnait dans cette boite de métal. Heureusement pour toi, cette dernière s'arrêtait au 8eme et tu finis le trajet seul jusqu'au point souhaité, sortant, poussant alors les portes de l'agence...

_____________________Trois heures auparavant_____________________

Vous étiez dans votre avion en direction du Japon. Vous veniez de Chine, ainsi, tu ne t'étais pas absenté trop longtemps pour ce premier vol loin de chez toi depuis ses quinze derniers jours. En effet, pour ton mariage, on t'avait laissé au sol pour rédiger les rapports afin que tu puisses profiter de ton nouveau domicile ainsi que de ton partenaire. Mais cela faisait deux jour que tu t'étais absenté et tu étais sûrement déjà à ton quinzième mail depuis ton départ envers Fox. C'était plus fort que toi. Tu lui avais d'abord envoyé un mail pour dire que tu étais bien arrivé, ce à quoi il t'avait répondu et de fil en aiguille...oui, le quinzième mail. Mais le seizième ne tarderait pas, bizarrement...

« Sérieusement ?! MAIS ! » Tu relèves la tête, somnolant sur le retour, ayant tout de même assez mal dormi la nuit d'avant. Et c'est là que tu réalises la conversation qu'on tes deux collègues. « Mais on ne peut pas faire ça ! Bon sang, mais comment on va faire !? Là je ne suis pas d'accord ! »

Ton téléphone avait vibré juste après ses paroles, n'étant pas bien sûr de vouloir tout comprendre, observant ce dernier et réalisant l'affaire. Un ordre de l'Incontestable. Un ordre...très...coquin.

« Toi aussi tu en as reçu un ? » Tu lèves les yeux de l'écran. Un oui à peine audible sort d'entre tes lèvres. Ta collègue fonce vers toi et lit ton ordre. Mais vu sa tête, tu sens bien qu'en réalité son ordre à l'air plus cool que le tient. « Ok, j'admets que...c'est peut-être pire pour toi oui. »

Tu la dévisages. Elle sourit, crispée. Elle se rend surtout compte qu'elle n'aurait pas dû faire un scandale quand on voyait ce que tu devais faire en compagnie de ton partenaire. Passons. Vous entrez dans un débat tous les deux, débat dans lequel votre autre collègue se mêle. Le ton monte, puis redescend, il y a des explications, des dires sur la façon de voir les choses et...l'avion atterrit. Votre chef et votre collègue féminine s'occupe d'amener le fugitif en lieu sécurisé, tandis que toujours en pleine conversation, ton collègue te propose un café avant d'aller vous changer.

« Ecoute, tu devrais faire comme moi. Tu sais bien de quoi je parle ! » Tu le regardes, l'air blasé. S'il parle de ses pilules de viagra, il se fourre le doigt dans l'oeil. « Ma femme n'est pas baisable pour un rond, je passe donc par ce genre de moyen. Oh, je sens que tu me juges dans ton regard là. » Tu lèves le regard au ciel, avant d'aller au toilette, puis revenir, terminant ton café. « Ne m'en veut pas vieux, mais...tu me remercieras plus tard. » Hein ? Tu regardes alors ta tasse...il n'a pas...osé ? « Oh et je ne prends pas de médicament. C'est plus quelque chose d'un peu moins...conventionnel. Oh ! Profite, ça peut te donner une excuse là, non ? »

La suite ? Dire que tu l'avais fusillé du regard serait mentir. Pour autant, tu n'eus clairement pas le temps de faire autre chose qu'envoyer un mail à Fox.

De : Renji
A : Fox

Fox,

Je suis navré de te contacter de la sorte, mais je rencontre une difficulté et j'aimerais venir directement à l'agence afin de voir tout ceci avec toi. Cela concerne à la fois l'ordre de l'Incontestable, mais aussi autre chose. Crois-moi, je préférerais venir visiter ton lieu de travail dans d'autres circonstances.

R.R


Tu aurais pu faire autrement. Rentrer chez toi et...faire autrement, tout bonnement. Mais ton collègue t'avait expliqué comment cela fonctionnait chez lui et les ratés qu'il avait déjà eu et tu ne souhaitais pas finir dans son cas. Et...voilà ou tu en étais à l'heure actuelle...

_____________________A l'agence_____________________

« Wallace ? Il y a un certain Renji qui souhaite te voir. » La demoiselle murmure alors, avec des yeux ronds. « C'est un milicien et il n'a pas l'air...très content. »

Tu observes les lieux. Tu aimerais tellement découvrir tout ici de façon différente mais...tu ne le pouvais clairement pas. Parce que plus le temps passait, moins ça allait. Tu étais quelque peu à l'étroit sous tes couches de vêtement et tu avais l'impression d'avoir de plus en plus de fièvre...hors, ce n'était pas...de la fièvre.

Tu étais alors entré dans son bureau et avait fermé derrière la demoiselle afin que vous ne soyez que tous les deux. Et tu mis un temps avant de te retourner, observant Fox, haletant.

« Mon collègue m'a donné une drogue...il faut...que tu m'aides. »

Et l'ordre de l'Incontestable dans tout ça ? Et bien, vous étiez sur un lieu public, non ?
❤ Prince charmant en RTT
le Dim 8 Mar - 2:30
Fox Russel
Messages postés : 301
Inscrit.e le : 17/09/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Renji Russel
Autre:
Fox
&
Renji
SujétionCet ordre est absurde. Rien qu’en le lisant, j’ai des épaules crispées et la moue dégoûtée. Faire ça ? Dans de pareils endroits ? Non mais c’est quoi cette mascarade !

Ne croyez pas que je sois prude. J’ai déjà eu l’occasion de tester approuver et confirmer ce genre d’activité au cours de ma vie, et ma carrière. Que ce soit pour satisfaire un partenaire qui aime le risque ou pour faire un scandale bien géré, il m’est arrivé d’être dénudé, en activité ou même les deux à la fois, et parfois même d’être pris en flagrant délit. Mais là, avec Renji, qui n’est pas un amant de passage, mais mon mari, faire ça… !

Je range mon téléphone, esquivant le problème encore un moment. De toute façon, Renji est au travail, et moi aussi. Nous en parlerons sans doute ce soir. Deux problèmes majeurs se posent. Non, mille. Et le plus grave dedans c’est que le principal problème, ça sera moi. Je serais bien incapable de convaincre Renji s’il le faut. Nous ne sommes clairement pas assez à l’aise dans notre vie intime pour se lancer dans ce genre de jeu. Et personnellement, même si je l’ai fait par le passé, c’était toujours avec des relations qui n’avait pas la moindre importance face à celle que je compte construire avec Renji. Nous sommes époux, et mon romantisme implique un respect de notre intimité. Que les gens s’imaginent autant qu’ils veulent ce qui se passe entre nous, ils n’auront pas de preuve de ma part. Notre vie privée ne concerne que nous, et nous pouvons nous y épanouir pleinement, sous le seul regard de l’autre.

Soumettre notre amour aux regards des autres, la bonne blague. C’est du voyeurisme à ce stade, et je ne suis pas exhibitionniste, encore moins quand Renji et moi construisons encore pas à pas notre vie de couple. Non, clairement, même si j’y suis forcé, je ne pourrais pas me mettre en condition pour…

Mon téléphone sonne, et je palis un peu en le lisant. Renji arrive. Il faut parler. Est-il aussi anxieux que lors de notre première soirée en tête à tête ? Je le comprends, d’autant plus que je suis dans le même état et que cette fois, douze heures seulement nous sont octroyés. Mais j’aurais préféré attendre la fin de journée, profiter peut-être que les lieux se vident aussi, au moins des enfants. Je m’embrouille. Je relis son message, lui envoie un simple « d’accord à plus tard » et m’active. J’annule avec grandes larmes ma prochaine cliente de relooking, envoie un maximum de monde aux quatre coins de Tokyo et congédie un maximum de monde pour l’après-midi. Il reste encore trois ou quatre personnes, mais déjà l’effervescence qui règne en temps normal dans les locaux s’est grandement amenuisée. Ici, je suis Wallace, et personne ne connait mon nom civil, et rien de ma vie privée, si ce n’est Queen. J’entends à ce que ça reste ainsi. Au maximum.

La jeune secrétaire vient me voir pour m’annoncer l’arrivée de Renji. Elle semble inquiète mais n’a pas l’air de faire le rapprochement. Tant mieux. Merde ! Je voulais enlever mes talons pour le recevoir ! Mais si je le fais maintenant, ça paraitra étrange. Je les regarde, superbes escarpins mauves brodés de blanc. Je vous aime, mais soyez discrets, oui, même si je ne vous ai pas faits pour ça.

Je sais qui il est. Je vais le faire entrer. Préviens les autres : Qu’on ne nous dérange pas, sous aucun prétexte. Et prend ton après-midi. Je m’occuperai du reste.

Tu es sûr ?

Oui, oui, allez !

Renji n’a clairement pas l’air bien. Il a le souffle court et peine à me regarder. Je comprends qu’il y a un problème, mais je ne saisis pas l’ampleur de la situation quand il me l’annonce.

Mon collègue m'a donné une drogue...il faut...que tu m'aides.

Drogue ? Drogue ! On a drogué Renji ? Mon esprit assimile et mon corps agit. Je viens vers lui, occultant l’ordre ou son accoutrement pour m’occuper de son état. Priorité.

Drogué !? Qu’est-ce qu’il t’a fait prendre !? Tu as du mal à respirer ? Il faut t’emmener à l’hôpital ! Tu…

Je m’arrête instantanément en croisant son regard. Les joues rouges, le souffle rauque, la tension. Ce genre de drogue, là !? Sérieusement !? Si je n’étais pas sidéré par l’état de Renji, j’en hurlerai ! J’appellerais mon avocat ! Je ferai mettre ce « collègue » - cet empoisonneur oui ! – aux fers ! Il a fait ÇA !? A mon MARI !?

Ma colère s’écrase soudain sous le poids de la gêne, et de l’inquiétude qui revient en ressac. Depuis combien de temps a-t-il ingéré cette drogue ? Comment…

Oui, je sais comment, merci bien. Mais. Non. Je. Non. Nous devions en parler, pas… Et à l’agence en plus !? Non. NON ! Mille fois non !

Je… Renji… Hum. Assieds-toi déjà. Le canapé.

Je l’invite à s’assoir fermant à clé, un moment, la porte. Je trouve ma bouteille d’eau pour la lui donner. Il transpire beaucoup. Avec un peu de malchance, ça aura été surdosé et Renji va devoir aller à l’hôpital. Oui, je m’inquiète d’abord.

Pourquoi n’es-tu pas allé à l’hôpital ? Et porter plainte ? Dans ton état…

J’ouvre et referme la bouche. Je sais très bien pourquoi il est venu. Pourquoi il n’est pas à l’hôpital, ou au poste. Son état n’empêche pas l’ordre, et ma véhémence n’en est pas entièrement. C’est surtout de la confusion envers un ordre qui me rebute. Au point que j’ai du mal à regarder Renji en face. J’inspire pour me calmer mais bloque mon souffle pour énoncer tout haut ce que nous pensons tout bas.

Il va nous falloir exécuter l’ordre. Ici.

Je soupire. Il faut agir, car Renji n’est pas bien. Mais pas comme ça, comme des sauvages. Au minimum, je baisse les stores à lames de mon bureau, et je fouille mon bureau. Je n’ai rien pour faire ce genre de chose au travail. Je ne mélange pas les deux, et encore moins depuis que je suis marié. Je ne trouve qu’un baume pour mes mains, un élixir pour garder mes doigts de travailleur beaux, mais un gouffre quand il s’agit de la payer. Et je vais la gâcher pour un acte pareil. Même la pensée de le faire avec Renji, sur son 31, ça ne m’aide pas.

Je le rejoins, l’embrasse et m’assois sur lui, mes genoux de chaque côté de ses hanches. Ce n’est pas comme s’il fallait le mettre en condition, mais ce n’est pas la faute de Renji, et je cache ma mauvaise humeur et mon embarras sous une fausse timidité, alors même que j’ôte tour à tour mon veston mauve et ma chemise blanche.

Je… suis tout de même gêné. Ne fais pas trop de bruit, les murs ici ne sont pas aussi épais qu’à la maison. Je n’ai rien pour m’aider, alors, si je n’y arrive pas… il faudra sans doute que tu me prennes. Et on en parlera… plus tard, mais s’il te plait, pas maintenant. Tu as l’air de souffrir. Et je ne veux pas, c’est contre la promesse que je t’ai faite.

C’est peu de le dire. Avec cet homme et dans cette position, à l’embrasser comme je le fais, mais je serais prêt pour la nuit entière si nous étions dans un lieu intimiste ! Là, j’entends les voix de mes salariés à l’espace shooting qui saluent la secrétaire à la sortie. Les gémissements seront assez atténués, mais rien au-dessus n’échappera aux trois ou quatre collaborateurs, aussi curieux que moi. Et si ça s’apprend, soit ils sauront que Renji est mon époux, et milicien, soit ils lanceront la rumeur que je pervertis la milice. Dans les deux cas, je n’aimerais pas les retombées.

©️ 2981 12289 0
— soosaku —

le Dim 8 Mar - 15:16
Renji Russel
Messages postés : 145
Inscrit.e le : 18/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon renard ❤️
Autre: Promis Ryuku je prendrais soin de Fox pour ne pas manger tes katanas, qui font peur à ta femme, dans la tronche 8D


FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] 2146490309
❤ Prince charmant en RTT
le Sam 21 Mar - 15:08
Fox Russel
Messages postés : 301
Inscrit.e le : 17/09/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Renji Russel
Autre:
FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] 2532771219
— soosaku —

le Jeu 26 Mar - 16:51
Renji Russel
Messages postés : 145
Inscrit.e le : 18/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon renard ❤️
Autre: Promis Ryuku je prendrais soin de Fox pour ne pas manger tes katanas, qui font peur à ta femme, dans la tronche 8D

FAST ACTION Février - Sujétion [ Pv Fox ] 900571100
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum