Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 200803042355296862
Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1GdvXk1
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

— Just Married —

Messages postés : 148
Inscrit.e le : 25/03/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Reita Nemoto
Petit enfant devient mauvais garçon
Informations générales
Nom :Nemoto
Prénom.s :Reita
Âge :20 ans, né le 14 mai 2091 (donc bientôt 21)
Genre :Homme
Origines : Japonais
Activité :Etudiant en développement web après avoir foiré ses études en sciences sociales, pizzaïolo à temps partiel et débiteur à temps plein
Sexualité :Tout au fond du placard, derrière le vieux pull offert par mamie il y a trois ans. (Pansexuel qui s'ignore)
Avatar :Daichi Sawamura - Haikyuu
Réglement : -
CheminDC  Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1518348080
Autre :J’ai craqué  Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2837215391
Histoire
Ichirō, a toujours été le fils parfait. Né dix ans avant moi, il était le premier enfant de nos parents et a, en conséquences, été chouchouté dès sa naissance. Il était beau, intelligent, précoce, personne ne lui trouvait jamais aucun défaut. En grandissant, cet état de fait a continué. Doué à l’école, champion du club de volley au collège, puis au lycée, garçon populaire que ce soit auprès de ses camarades ou des filles, tout le monde voulait être son ami et le nombre des déclarations qu’il recevait augmentait chaque semaine. Il s’est naturellement tourné vers de grandes études, a tout réussi haut la main et est devenu médecin puis s’est spécialisé en gynécologie obstétrique. Pour lui c’était un moyen d’aider son pays en aidant les femmes enceintes à suivre leur grossesse. Il s’est retrouvé marié à vingt-trois ans avec une jeune femme de son âge et ils ont eu deux enfants dans les quatre ans qui ont suivi. Père de famille, mari exemplaire, médecin réputé, fils attentionné… Il était tout ça et bien plus encore.

Fumiya est né deux ans après Ichirō. Garçon plus discret que son aîné, grandir dans l’ombre de ce dernier n’a pas été évident pour lui. Il avait sept ans quand je suis moi-même né et il est un peu devenu le modèle auquel je parvenais à m’identifier. Ichirō, lui, était déjà bien loin de ce que j’étais capable de devenir alors c’est Fumi qui a pris cette place. Je le suivais partout et il s’est très avéré qu’il faisait preuve d’une grande patience envers moi. Il était gentil, jouait avec moi, m’apprenait des tas de choses. C’est lui qui m’a transmis sa passion du baseball. Malheureusement, la relation que j’entretenais avec mon frère s’est arrêtée quand j’avais neuf ans. Alors âgé de seize ans, il a fait son coming out devant toute la famille et autant dire que ça s’est très mal passé. Si ma mère m’a envoyé dans ma chambre avec Masao, je n’en ai pas moins entendu les hurlements de mon père qui criait à son fils qu’il refusait d’avoir une tapette sous son toit. Le soir même, Fumi faisait son sac et disparaissait de la maison après m’avoir frotté affectueusement les cheveux. Je ne l’ai jamais revu depuis.

Masao est le benjamin de notre fratrie. Il est né six ans après moi, me volant ma place de petit dernier sans aucun scrupule. Pourtant, après un temps d’adaptation, j’ai fini par accepter ce petit frère, mais seulement de loin. C’est un garçon adorable et timide, un brin otaku maintenant qu’il est entré dans l’adolescence. Les mangas, les figurines et le cosplay sont ce qu’il adore par-dessus tout. Il est plutôt discret, ne fait pas de vague et j’ai appris à l’aimer avec les années. Aujourd’hui, j’essaye de passer un maximum de temps avec lui, dès que j’en ai l’occasion.

Quant à moi, je ne suis ni l’aîné ni le cadet ni le benjamin. Dès ma naissance, j’ai dû me faire ma place dans cette famille sans trop y parvenir. Grandir derrière Ichirō n’a jamais été une mince affaire, lui qui était si parfait, et encore moins derrière Fumiya, le fils déchu. Dès que ce dernier a quitté la maison, j’ai dû prendre le flambeau et subir les remarques constantes de mon père. « Ne me déçois pas. » « Sois comme Ichirō. » « Les gays ne sont pas naturels, ton frère n’était pas un vrai homme. » « Sois bon à l’école. » « Sois un homme, un vrai. » « C’est bien mon fils, drague les filles. C’est ce que font les vrais hommes. » « Prends exemple sur ton frère. » « Arrête de pleurer ! Tu es un homme pas une lavette. » C’est sous ces règles que j’ai grandi et que je me suis forgé, prenant comme parole divine tout ce que me disait mon père. Je ne voulais pas le décevoir comme l’avait fait Fumiya. Je savais qu’atteindre la perfection d’Ichirō m’était hors de portée, mais je pouvais au moins être différent de mon autre frère.

Ma scolarité a été plutôt ordinaire. Ni trop bon ni mauvais, je ramenais des notes correctes à la maison. La seule matière qui trouvait grâce à mes yeux étaient les mathématiques. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu une excellente mémoire des nombres et cela ressortait dans mes devoirs de maths. Cela ne m’a pas forcément aidé à sortir du lot puisque je restais très moyen dans les autres matières. A côté de ça, j’étais le genre de gars populaire, mais pas forcément dans le bon sens du terme. J’ai toujours été bagarreur, comme pour montrer qui était l’alpha de la meute. Mon père aimait me voir rentrer avec des bleus ou des écorchures, alors que ma mère hurlait toujours d’inquiétudes. Moi je m’en fichais, j’aimais ça, ça me permettait de me purger de cette angoisse que j’ai rapidement commencé à ressentir en permanence. Dès que je suis entré dans l’adolescence, il fallait que je trouve grâce aux yeux de mon père, par tous les moyens possibles. Je me refusais à lui donner le moindre prétexte pour me rejeter, comme il l’avait fait avec Fumiya. Dès le collège je suis entré dans le club de baseball de mon école parce qu’inconsciemment ça continuait de me rapprocher de mon frère parti, mais aussi parce que ce sport était le plus populaire et que je l’aimais.

Depuis tout petit, j’aidais mon père au restaurant familial qu’il a ouvert en-dessous de l’appartement peu de temps après son mariage. C’était un magasin qui ne payait pas de mine, mais qui avait son petit succès dans le quartier, voire même un peu au-delà quand le bouche à oreille fonctionnait bien. Quand je n’étais pas à l’école ou au club, je traînais donc dans le restaurant, aidant parfois un peu en cuisine autant que je le pouvais et ça a continué quand j’ai grandi. J’aimais bien préparer les pizzas avec lui et je crois bien que ça le rendait fier de moi. Après le lycée, j’ai eu un peu plus de mal à venir parce que j’ai commencé des études en sciences sociales. J’admets que c’était davantage par défaut que par réelle passion. C’est simple, j’ignorais quoi faire de ma vie. Les premiers mois de fac ont été plutôt cool puisque je passais davantage de temps à sortir avec potes plutôt qu’à bosser mes cours. J’y allais, mais ça ne me passionnait pas et j’avais l’impression de ne pas être à ma place. Je crois que j’y suis resté simplement pour faire plaisir à mes parents.

Comme beaucoup de japonais, du moins de tokyoïtes, ma vie a été chamboulée lors du tsunami qui a ravagé la capitale. Quoique en réalité, c’est davantage le tremblement de terre qui a secoué la ville pendant la nuit qui a eu cet effet. Notre petit immeuble de trois étages a subi de nombreux dégâts et s’est en partie effondré. Ma mère est décédée des suites de ses blessures à l’hôpital et mon père a été blessé à la colonne vertébrale, le rendant paraplégique. Masao et moi nous en sommes sorties avec quelques blessures superficielles. Quant au restaurant, il a complètement été détruit. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé être le seul capable de tenir ma famille à flots. La mort de Maman a été un véritable coup dur pour nous tous, surtout pour Papa qui s’est renfermé sur lui-même. La perte de ses jambes n’a pas aidé. Ichirō nous a hébergé, Masao et moi, en attendant que la situation se tasse. Un mois plus tard, nous disions définitivement au revoir à notre mère. Grâce à mon aîné, nous avons pu retrouver un petit appartement au nord de la ville, dans un quartier ayant été épargné par la vague. L’atmosphère à la maison n’a plus jamais été la même.

Pendant la crémation de ma mère, j’ai eu l’occasion de revoir un de mes cousins, Kazuma. Je l’avais déjà vu quelques fois quand j’étais petit, je l’admirais beaucoup, mais notre écart d’âge ne nous a pas aidé à nous rapprocher davantage. Il a été là ce jour-là, pour nous soutenir, et je le remercierai toujours d’avoir été là et notamment de m’avoir donné sa carte. J’ai pu trouver un petit boulot dans une pizzeria pour pouvoir faire rentrer un peu d’argent. L’assurance vie de Maman nous permettait de vivre correctement, mais cet argent ne serait pas éternel. Mon père n’étant plus capable de travailler, le terrain accueillant le restaurant a été vendu plus tard, nous permettant de récupérer un peu de bénéfices. Mais entre les frais de la crémation et de l’hôpital, cela restait difficile. Alors je me suis mis à travailler en plus de mes études. Ichirō avait lui-même sa femme et ses deux enfants à gérer, donc son aide était vraiment minimale.  

Les mois qui ont suivi n’ont pas été de tout repos, notamment quand il a fallu que je paye mes frais d’inscription à la fac. Dans un élan de désespoir, j’ai appelé Kazuma pour lui demander son aide et il m’a fait un prêt. Grâce à lui j’ai pu m’en sortir un peu en terminant de payer les frais d’hôpital notamment ainsi que mes frais de scolarité. Je préférais largement devoir de l’argent à un membre de ma famille qu’à des institutions de l’Etat (l’avenir me dira sûrement que j’ai eu tort). Néanmoins, l’année qui a suivi a continué de m’apporter davantage de questions sur mon avenir, sur le métier que je souhaitais faire. J’ai fini par échouer à mes examens à cause de la fatigue apportée par mon boulot et j’ai décidé de changer d’orientation pour me diriger vers une branche qui m’apparaissait plus lucrative pour la suite. Quelques mois après l’univers a décidé que nous n’avions pas assez souffert. L’épidémie nous est tombée dessus comme un coup de massue. Ichirō et Masao sont tombés malade à quelques secondes d’intervalle, mais c’est surtout le premier qui a failli y laisser la vie. Le second a été hospitalisé aussi mais il s’en est remis plus rapidement. De nouveaux frais se sont ajoutés aux premiers, mais j’étais juste content que mon petit frère aille bien.

Quant à Ichirō, et bien, frôler la mort l’a changé, même moi j’ai pu le constater dès que je l’avais au téléphone ou que je lui rendais visite. Il est devenu plus renfermé, plus distant et moins bavard. Peut-être que nous aurions dû comprendre que quelque chose n’allait pas. Quand l’ATAI a annoncé sa mort fin novembre, ça a été une bombe lancée dans notre famille, quand j’ai appris de sa femme qu’il était bien vivant, nous avons compris que quelque chose n’allait pas avec l’application. Puis il a disparu. Ichirō a fui la ville ou le pays, personne ne le sait et personne ne l’a revu depuis. Et je suis devenu le fils sur qui s’est reposé les espoirs de notre père. Sa colère a été sans commune mesure. La honte de voir son aîné abandonner sa famille comme ça l’a rendu fou de rage. Ma belle-sœur et mes neveux sont rentrés chez les parents de la première, dévastés.

Aujourd’hui, je me retrouve à la tête de ma famille, si on peut dire. Mon père est paraplégique et ne peut plus travailler, mon petit frère va encore au lycée. Je dois encore payer les frais d’hôpital de ce dernier, mes nouveaux frais de scolarité – qui s’avèrent moins élevés que les premiers – et la dette que j’ai envers mon cousin. Mon père compte sur moi, je ne peux pas le décevoir.
Physique
Reita possède un physique tout ce qu’il y a de plus japonais. Aucun sang gaijin n’est venu mettre son grain de sel dans la génétique familiale depuis des siècles. La seule chose qui peut réellement le sortir de l’ordinaire est sa taille, un peu plus grande que la moyenne nationale. En effet, il mesure un mètre soixante-seize pour soixante-dix kilos, ce qui lui donne une corpulence plutôt normale tout en étant un peu musclé. Ses nombreuses années de baseball au collège et lycée lui ayant permis de se sculpter un corps à la musculature correcte sans être trop exagérée. On peut même apercevoir des petites poignées d’amour sur ses flancs – ce qui a tendance à le complexer un peu même s’il prétend s’en fiche royalement. Reita est un angoissé et ça se voit sur son visage. Il a régulièrement le regard dur, perdu dans ses pensées, les sourcils froncés, mais il sait se détendre et quand il sourit, c’est d’un sourire sincère et lumineux. Il possède une mâchoire carrée cachée sous quelques petites rondeurs, des cheveux bruns et courts qu’il s’amuse à tondre sur les côtés de temps en temps, des yeux noisettes, rien d’extraordinaire. Il garde un physique plutôt banal pour un japonais en somme. Néanmoins, étant plutôt bagarreur, le jeune homme possède des marques ici et là, des petites cicatrices qui ne semblent pas vouloir partir et ses mains sont régulièrement abîmées à cause de son petit boulot en tant que pizzaïolo – terminer un service sans au moins une brûlure n’est pas normal. Côté fringue, il reste dans le basique avec des sweats, des t-shirts et des jeans. Il essaye de rester à la mode mais il fait avec les moyens financiers qu’il possède, ce qui n’est pas toujours évident.  Il ne possède ni tatouage, ni piercings et ne porte pas de bijoux.
Caractère
La première chose qui définit Reita, c’est que c’est un angoissé. L’anxiété qu’il ressent constamment face à l’avenir de sa famille le ronge de l’intérieur continuellement. Il réfléchit toujours à ce qu’il devrait faire pour subvenir aux besoins de sa famille, comment il pourrait réussir à gagner ne serait-ce que cinq yens pour pouvoir diminuer les dettes dont il s’est pourvu. Sa capacité mémorielle dans le domaine des chiffres l’aide beaucoup au quotidien. En effet, Reita a la fâcheuse tendance de tout compter, principalement dans le domaine de l’argent évidemment, mais également dans les stocks de nourriture à la maison par exemple. « Si j’achète un kilo de riz supplémentaire, on pourra tenir une semaine de plus. » « En demandant à l’aide à domicile de venir que trois fois par semaine, je pourrai économiser tout ça. » Ce genre de réflexion est très commune dans son esprit. Son angoisse se traduit régulièrement par des crises durant lesquels il a dû mal à respirer, des palpitations, une gêne dans la poitrine. Malheureusement, il a beaucoup de mal à gérer ses crises et refuse de voir un médecin pour ne pas s’ajouter de dépenses supplémentaires. Alors il a trouvé d’autres moyens pour se défouler et tenter de diminuer ce qu’il ressent : le conflit. Rentrer en altercation avec quelqu’un, au point d’en venir aux mains, est assez régulier chez lui. Il est impulsif et il n’est pas rare que ça finisse avec des cocards, des lèvres fendues ou même une ou deux côtes cassées, mais il s’en fiche. Sa fierté le pousse à refuser de l’aide et il continue. Son côté bagarreur lui a déjà apporté pas mal de soucis.

Mais Reita n’est pas que ça. C’est aussi un jeune homme dévoué, notamment à sa famille pour qui il ferait tout. Il s’est mis en tête qu’il était le seul à pouvoir les garder hors de l’eau et il s’évertue à tout faire pour. Mais au fond, il cherche surtout constamment à être le fils parfait aux yeux de son père pour réparer la honte que ses deux frères aînés ont amené sur sa famille. Reita c’est également un bon pote. Toujours souriant malgré tout, puisqu’il enfouit tout, il aime faire la fête, sortir quand il le peut et c’est typiquement le genre de garçon à offrir des tournées dès qu’il a un peu trop bu – autant dire qu’il est beaucoup moins content quand il voit ses relevés de comptes le lendemain. Les filles sont aussi un grand sujet de conversation pour lui. Il ne s’est que très rarement posé – voire jamais – préférant enchaîner les conquêtes d’un soir plutôt que les relations longues. Parce que l’un des problèmes de Reita c’est qu’il n’assume pas ses attirances et qu’il a extrêmement honte, alors courir les filles est un moyen pour lui de se rassurer sur son orientation sexuelle. C’est stupide, oui. Il est clairement homophobe, même s’il n’ira jamais tabasser qui que ce soit à cause de ça. Pour lui – merci papa – les homosexuels sont contre-nature. La simple idée de voir deux hommes ou deux femmes s’embrasser le révulse.

Pour finir, l’Incontestable, Reita s’en fiche un peu. En bon japonais, il a toujours fait partie de sa vie et c’est quelque chose qu’il voit comme tout à fait normal. Il n’attend pas spécialement l’heure de son mariage, se disant que ça viendra quand ça viendra. Il est toutefois absolument persuadé d’être marié à une femme (spoiler : non), parce que quand l’Incontestable fait des couples gays, c’est forcément que les conjoints le sont et lui il n’est pas gay.
Généré avec le formulaire
— Just Married —

Messages postés : 211
Inscrit.e le : 26/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se :
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue à toi ''mauvais garçon'' ! Courage pour la suite de ta fiche !
— STAFF JM —

Messages postés : 3415
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 138
Inscrit.e le : 06/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Peut-être toi ? ♥
Autre: Avatars crédits à: Kinboloss, Carmine, Chiharu, Fu, Milo, Malva et Akihiko.
MAXENSS ??? Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1503925550 Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1503925550 Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1503925550
Ohlala, bon dc, le début rend pas mal curieux !
— Just Married —

Messages postés : 244
Inscrit.e le : 26/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Tomie de Milo
Autre: © : merci Malva & Tomie pour les ava snif snouf
Yes, le nb de feat haikyuu s'agrandit hihi 😌
Re-bienvenue Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 361633772
— Just Married —

Messages postés : 148
Inscrit.e le : 25/03/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Merci à tous Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1362171446

Karma - oui tout à fait XD Je suis tombée dessus par hasard sur spotify, j'ai bien aimé !

Milo - en même temps, ils sont cool Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 4115966937
— Just Married —

Messages postés : 143
Inscrit.e le : 15/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Miyu ♥
Autre: Parle couramment anglais et japonais. Préfère qu'on l'appelle Noah que Motoki.
Pou la la, l'avatar Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1215503234 my body is ready for u, take me pls

Bon courage pour la rédaction et bonne chance pour ta fiiiiiichhheuuuuh Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2432113367
— Just Married —

Messages postés : 206
Inscrit.e le : 10/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Temporaire
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Très sympa cet avatar Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1518348080 Rebienvenu et bon courage pour la fiche Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1362171446 Maiiiis petite question... Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2047885044 qui es-tu ?
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 1967
Inscrit.e le : 24/01/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Seyfried Bellandi
Autre:
Petit poisson. Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 3488335006

Bon retour, viens vite nous rejoindre dans le grand bain. Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1518348080

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So if you want to push, I'm a shove || If you want to spar we can do it no gloves || And if you're gonna run at me you better do it hard || 'Cause I fear no fall, no brawl, no scars
I'm two pounds shy of a bomb || I'm one shade short of alarm || I'm too past wrath that I'm calm || Got two last laughs in my palms

And all around the sirens play
Don't get in my way
◀◀    ❚❚  ▶▶



Yzma, spirit animal:

Garde partagée:
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 430
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Paweł ♥
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Bon DC 👌 👌
Il a l'air gentil... on va vite lui faire du mal :weird:
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Oh, bonjour Daichi ! Quel plaisir de voir pris ce feat de qualité Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2464953146

En espérant te voir validé très bientôt ! On mangera de la pizza en essayant de te tricoter des pulls un peu plus à la mode pour que tu puisses sortir de ton placard Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 4158426957
Invité
— Just Married —

Messages postés : 148
Inscrit.e le : 25/03/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Noah - Merci beaucoup Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2837215391 Par contre, déso, je suis pas gay moi Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1858451716

Michiko - Merciiii ! Qui suis-je ? C'est une bonne question ça Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1518348080

Carmine - Je mets mon maillot et j'arrive Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 3488335006

Ollie - Mais pourquoi tant de haine ? Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 428445822

Beloved - La pizza je veux bien, mais je trouve ce placard très confortable quand même  Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1858451716

Encore merci à tous Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1362171446
J'ai posté le physique, j'ai fait court désolée, j'ai eu la flemme de faire plus long Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 501520050 le reste devrait arriver rapidement j'espère Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 128457956
— Just Married —

Messages postés : 148
Inscrit.e le : 25/03/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Petit double post (sorry) pour prévenir que ma fiche est terminée Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 2343467211
— STAFF JM —

Messages postés : 3415
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est encore moi o/

Et...je n'ai rien à redire sur ta fiche en fait. J'vais juste finir par devenir fan de ta plume un jour j'le suis déjà en fait. Elle est très bien écrite, elle se lit toute seule, on s'attache très vite à ton personnage et on peut aussi très vite détester son père. Personnellement, j'le déteste déjà le vieux. Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 3182035657

Bref, amuse-toi bien avec ton loulou ! Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 148
Inscrit.e le : 25/03/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Merci beaucoup Kaori Comment dormir avec ta voix dans ma tête || Reita 1362171446
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum