La Sérénissime
Le diable était un ange autrefois. LGIkJbc
Le Deal du moment : -50%
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
Voir le deal
85 €

— Just Married —

Messages postés : 9
Inscrit.e le : 09/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: I'm a smart asshole.
Tenshi KAZAMA
"Transforme ton désir de fuite en volonté d’aller de l’avant."
200409121700420279.png
Généralités
Nom ;; Kazama.
Prénoms ;; Tenshi.
Âge ;; 27 ans et 03 novembre 2084.
Genre ;; Masculin.
Origines ;; Japonais.
Activité ;; Manager pour la société Hitachi.
Sexualité ;; Bisexuel.
Avatar ;; Makishima Shôgo (Psycho-Pass).
Règlement ;;
Chemin ;; DC de Setsuna Myuji.
Commentaire ;; Je vous aime ♥
Histoire
« Tu as vu ça ? »

« Hen da yo… »

Tu n’en entendras pas plus, puisque tu continues ton chemin. Et tu ne t’en offusqueras pas, puisqu’il ne se passe pas une journée sans que tu attires regards curieux et réflexions déplacées. Oh bien sûr, dans ton enfance, tu aurais serré tes poings frêles et tu aurais ruminé ça durant des semaines, même des mois. Mais au mois de novembre prochain, tu fêteras ton vingt-huitième anniversaire, et déjà tu as su te hisser dans les rangs de la société. En somme, tu n’as rien à prouver, et ce ne sont pas les propos de ces deux écolières, aussi indiscrètes que charmantes, qui te vexeront.

Cela fait un peu plus d’un an que tu es manager pour la société Hitachi, l’entreprise mondialement connue, fondée depuis plus de deux siècles, et qui aujourd’hui possède deux façades. Celle que tous connaissent, et l'autre, cachée du reste du monde, spécialisée dans la sécurité du système informatique de L’Incontestable. Et ça, tu le sais parce que tu es un pro-Incontestable jusqu'au bout des doigts, et que tu présentais certainement un intérêt pour la boîte au moment du recrutement. Tu as bien compris l'importance d'une discrétion absolue, c'est pourquoi tu restes toujours prudent et vague quand on t'en demande un peu plus au sujet de ton travail.

Le bug informatique, suite à la catastrophe de Shukumei, aura été une épreuve difficile à surmonter pour l’ego des employés de la boîte, plus particulièrement pour ceux, comme toi, directement liés à la programmation d’antivirus, d’anti-spyware, d’anti-spam, et de toutes sortes de logiciels de protection. Informaticiens, concepteurs, programmeurs, vous étiez tous à travailler d’arrache-pied pour remettre à pied la sécurité de la machine.

Mais cette épée de Damoclès au-dessus de vos têtes aura été une aubaine pour toi. Méthodique, froid et stratégique, tu ne t’es pas laissé submerger par la pression. Depuis ton quartier relativement épargné par la catastrophe, et éligible télétravail, tu n’as pas attendu la rénovation de vos locaux endommagés pour te remettre au boulot. Comme une réminiscence de tes années de délégué de classe, tu as été présent pour encourager tes collègues, soutenir ton manager qui était aux premières loges pour subir le stress et la crise de la hiérarchie, mener ton groupe à la résolution certes laborieuse mais solide, de ce bug qui aura mis à mal la stabilité de la population japonaise, aujourd’hui habituée à vivre une vie intime dans l’assistanat le plus total. Cette situation, aussi insolite que dangereuse pour le gouvernement, aura été une première.

En t’illustrant par tes qualités de leader, en faisant preuve de sang-froid et en démontrant tes compétences dans la sécurité informatique, tu as attiré le regard de la direction. Un peu plus d’un an après la catastrophe, avec une ancienneté suffisante pour prétendre à un poste à responsabilités, tu es devenu manager. À partir de ce jour, tu n’as plus jamais été un anonyme parmi les autres. L’année suivante, le magazine de la société a présenté les derniers gradés de l’entreprise. Certes, les premières pages étaient réservées au nouveau vice-PDG, mais ta photo était apparue vers la fin de l’article, au milieu d’autres employés ayant joui d’une évolution positive dans leur carrière.

Et aujourd’hui, force est d’admettre que tu es connu comme le loup blanc, si l’on peut oser cette expression avec toi. Tu intrigues, tu effraies, tu fascines, tu répugnes… En tout cas, tu ne laisses jamais indifférent. Si, quand tu étais petit, on t’avait affirmé que ce gène déficient, cette ADN « différente », deviendrait ton plus grand atout dans ce monde impitoyable, tu aurais cru à une mauvaise plaisanterie, ou une énième moquerie. Et pourtant, en plus de ton métier passionnant, il arrive de temps à autres que tu apparaisses dans les magazines traitant sur le business national. À de plus rares occasions, tu apparais également sur les premières de couverture de quelques revues de mode. Tenshi Kazama est un homme d’affaires accompli. Cependant, malgré de nombreux appels de diverses agences de mannequinat à la recherche de sujets originaux, ce divertissement ne prend qu’une infime partie de ton temps.

Tenshi… un prénom peu commun. Tu aurais dû t’appeler « Yaten », mais à ta naissance, alors que les sages-femmes te lavaient hâtivement pour ôter le vernix sur ta peau, celle-ci est restée résolument d’une pâleur lunaire. Et à voir les cheveux blancs qui parsemaient ton crâne, et tes cils tout aussi clairs, il était évident que tu ne ressemblais en aucun cas à un petit Japonais ordinaire. Le verdict tomba très vite et avec évidence : tu étais l’un des très rares cas d’albinisme recensés dans le pays. Pour tes parents, te donner un prénom évoquant le ciel nocturne n’était plus d’actualité. Et surtout, ils craignaient que tu en ressentes un complexe. Alors le mot « tenshi » leur sembla évident, bien que très rarement usité pour un humain. Mais la pureté de ton teint blafard faisait de toi un enfant exceptionnel à leurs yeux, il te fallait donc un prénom tout aussi exceptionnel.

Cette déficience aura tout de même eu un lourd impact dans ta vie. L’absence de mélanine a fait de toi un enfant particulièrement vulnérable à la lumière. La photophobie t’a empêché de vivre comme les autres garçons de ton âge. Impossible pour toi de t’inscrire dans un club de football, et pouvoir t’amuser en plein air. Dès que tu sortais, il fallait te couvrir avec des vêtements et des lunettes filtrant les ultraviolets, des rayons extrêmement cancérigènes pour les gens comme toi.

Un autre handicap, lié à cette anomalie, c’était ta vue extrêmement mauvaise. En raison d’un développement anormal de la rétine et des schémas anormaux des connections nerveuses entre l’œil et le cerveau, les albinos présentent souvent des troubles oculaires tels que le nystagmus, le strabisme ou la myopie, ces tares pouvant s’accumuler sur un même individu. Dans ton malheur, tu as eu la chance de n’être touché que par la myopie, qu’une opération chirurgicale a pu éradiquer. Quel soulagement quand enfin, le monde est devenu net pour toi. Tu n’avais plus à porter ces verres épais qui ne faisaient qu’accentuer la bizarrerie de ton faciès. Tes parents, d’un bon milieu social, ont toujours tout mis en œuvre pour que ta vie soit la plus normale possible.

Enfin ça, c’était sans compter sur tes camarades de classe. Autant du jardin d’enfants jusqu’à la fin de l’école primaire, ta différence ne marquait pas beaucoup les esprits et tu étais traité comme presque n’importe quel autre élève, même dans la cour de récréation. En revanche, arrivé au collège, à l’heure où les hormones se réveillent et l’ouverture d’esprit s’éteint, tu es devenu le bouc émissaire  d’un groupe de garçons, et les filles préféraient rire de leur méchanceté que prendre ta défense. Certes, il t’est arrivé de te battre pour te défendre, mais face à quatre ou cinq camarades de classe, tu ne faisais pas le poids. Tu en as entendu, des horreurs. Ou du moins, des phrases dures à encaisser… mais peut-être pas si fausses ?

« Tu resteras seul toute ta vie ! »
« Aucune fille ne voudra de toi ! »
« Tu n’es qu’une dégénérescence ! »


Et quand tu te regardais dans le miroir de ta salle de bain, tu ne pouvais que les croire : ta silhouette malingre, ta peau pâle comme la lune, couverte d’ecchymoses violacées sur le corps… Quand certains hématomes disparaissaient, c’était pour laisser d’autres prendre leur place. Ainsi avaient évolué tes rapports avec tes camarades de classe.

Comme bon nombre d’adolescents harcelés ou maltraités, tu n’as jamais osé en parler à ton entourage. Parce qu’une victime a toujours honte d’être une victime. Alors tu as serré les dents et tu as enduré les moqueries, les humiliations, et parfois les coups. Et finalement, tu as appris à courir vite pour fuir tes harceleurs. Si vite qu’un jour, un professeur de sport t’a repéré. Il t’a sommé de t’inscrire au club d’athlétisme. Au début, tu n’en as pas compris l’intérêt. Courir bêtement sur une piste délimitée dans un grand gymnase, cela n’avait rien d’exaltant pour un adolescent.

Mais peu à peu, à force de venir aux entraînements, tu t’es rendu compte que tu n’étais pas juste « un intellectuel » qui enchaînait les meilleures moyennes – après tout, quand on ne peut sortir autant qu’on le souhaite, on passe plus de temps sur ses devoirs –, tu étais également un bon athlète.

Transformer ton désir de fuite en volonté d’aller de l’avant.

Cette discipline t’a aidé à sortir de la spirale infernale du repli sur soi. Fini le collégien introverti. Tu as su te reprendre en main, et bien vite, cette nouvelle assurance a changé ta vie. Tu as commencé à participer à la vie de classe, te proposant chaque année comme délégué des élèves. Au début, clairement, tes camarades ont voté pour toi uniquement dans le but de te mettre mal à l’aise. Mais ton sens des responsabilités, ta maturité et surtout ton esprit fin ont su déjouer les pièges tendus contre toi. Et au fur et à mesure que tu as pris en assurance, tu as déployé une aura particulière, aussi attractive que ta singularité physique.

Le reste de ta scolarité fut ce qu’elle devait être : une parfaite réussite. Il te fallait être le meilleur pour prendre ta revanche sur tout ce que tu avais subi. Avoir une excellente situation professionnelle, t’attirer les faveurs des femmes, séduire le cœur des hommes également, les mener jusqu’à tes draps et t’en défaire le plus vite possible une fois ta satisfaction obtenue. Si tu n’as connu aucune relation sentimentale, tu peux en revanche te targuer d’avoir vu de nombreux visages se déformer de plaisir dans ton lit.

Il est évident qu’en faisant cette rétrospection, tu te rends compte de quel parfait salopard tu es devenu. Combien de carrières as-tu brisées, pour te hisser au statut de vice-PDG ? Combien de femmes as-tu harcelées subtilement, leur mettant une pression monstrueuse au travail, les poussant à la faute pendant que tu demeures irréprochable aux yeux de la hiérarchie ? Aucune forme de harcèlement sexuel toutefois, c’est sans doute le seul principe qui te sert de garde-fou dans ce désir d’atteindre les sommets de la société. Et puis, les brimer sur la qualité de leur travail est bien plus satisfaisant que tirer un coup.

Parmi ces femmes que tu as blâmées, combien d’entre elles ont tenté de jouer de leurs charmes pour te pousser toi aussi à la faute, et te destituer pour harcèlement sexuel ? Malheureusement pour elles, tu n’as pas ton pareil pour retourner la situation, les humilier un peu plus et ruiner leur réputation dans le monde du travail. Tu ne serais d’ailleurs pas étonné d’apprendre que suite à tes agissements, certains parmi tes anciens associés aient fini pendu dans leur chambre.

La culpabilité d’être à l’origine de la mort d’hommes et de femmes ? Elle est inexistante. À vrai dire, tu ne ressens guère d’empathie. Pour toi, seuls comptent les meilleurs programmeurs du pays ou d’ailleurs, et leur rapidité à exécuter tes ordres, leur efficacité et leur créativité. Et ceux qui ont la chance d’être dans tes petits papiers savent qu’ils peuvent compter sur toi. Tu as beau être toujours très frêle d’apparence, tu n’en demeures pas moins une personnalité forte, indépendante et dotée d’un mental d’acier. Finalement, la vie, c’est comme une course : pas de pitié pour les concurrents, il faut avancer, et devancer.

On ne te détrônera pas si facilement de ton siège. Même quand les éléments extérieurs se déchaînent, comme par exemple le dernier bug informatique l’année passée, et l’épidémie qui s’en est suivie, tu analyses, tu oses, tu progresses. C’est à ça qu’on reconnaît les leaders.

Toutefois, tu n’affiches pas cet aspect de ta personne à n’importe qui. D’ailleurs, seule la concurrence, qu’elle soit intra-sociétale ou qu’elle vienne d’enseignes rivales, a pu apercevoir la froideur et le machiavélisme dont tu es capable. Après tout, il ne serait pas judicieux d’afficher au monde entier ta stratégie ni ta personnalité.

Même devant tes parents, tu n’en montres rien. Tu revêts face à eux le masque doucereux de l’homme modèle, qui fait leur fierté. Les pauvres sont à mille lieues d’imaginer que leur tendre progéniture est aujourd’hui un requin dans le monde des affaires, impitoyable et sans scrupule. Peut-être même une once de cruauté face à tes ennemis les plus fourbes…

Tu parviens jusqu’à ta voiture.

« Je savais que je finirais bien par vous recroiser un jour. »

Tu te tournes vers l’une des voitures garées un peu plus dans ce parking, étirant un mince sourire qui n’annonce rien de bon. Appuyée contre son véhicule, les bras croisés sous sa poitrine opulente, ses formes désirables comprimées dans un costume acheté trop cher pour ce qu’il présente sur elle, Asuka Kuroki te fixe du regard.

« Eh bien, je pensais que vous vous étiez lassée. » dis-tu d’une voix amusée, un brin traînante.

« Tant que je ne vous aurai pas fait tomber de votre piédestal, je ne vous lâcherai pas. »

Ses ongles se crispent sur ses bras au moment où elle te dit ça. Une colère difficilement maîtrisée. Diverti par cette rencontre inopinée avec ton ancienne collaboratrice, tu plonges les mains dans les poches de ton trench aussi blanc que toi, et tu t’approches à pas lents, ton regard acéré rivé sur elle.

Elle ne te quitte pas des yeux, mais un tremblement de menton la trahit quand tu arrives à moins d’un mètre d’elle. Tu es trop près, pour autant, il n’y a aucun contact entre vous. Juste cette proximité suffisante pour créer un malaise.

« Cela sonne comme du harcèlement, si je ne m’abuse. »

Dire ça, c’est te moquer ouvertement d’Asuka et de ce que tu lui as fait endurer quand tu t’es aperçu qu’elle travaillait de pair avec un petit groupe de développeurs d’antivirus gratuits. Sans doute espérait-elle monter sa propre boîte en prenant tout ce qui faisait la qualité de ta formation ? Quoi qu’il en soit, au lieu de l’accuser ouvertement et la faire licencier une fois les faits dévoilés, tu as pris un plaisir exquis à laisser planer le doute sur ce que tu savais de ses manigances, jusqu’à enchaîner les agissements hostiles à son égard, en commençant par la dévalorisation verbale, pour finir par la mise au placard pure et simple, sans contact avec le reste de l’équipe, ni outil de bureau correct, croulant sous une pile de travail inadapté à ses compétences et accomplissant des tâches ingrates : vider la corbeille de ton bureau, préparer le café…

Avec sa productivité limitée par les basses besognes et les dossiers réclamant des compétences qui n’étaient pas les siennes, tu es parvenu à déclencher la colère de ton supérieur hiérarchique qui t’a ordonné de la renvoyer. Ce que tu as fait, avec délectation.

« Ne jouez pas à ça avec moi. J’ai plusieurs chefs d’accusation contre vous, et une dizaine de témoins à notre étage. »

« Mon étage », soulignes-tu en plissant légèrement les yeux. « Personne ne vous apportera le soutien que vous espérez, quand bien même auront-ils été témoins de quoi que ce soit que vous puissiez imaginer. Personne ne prendra la peine de témoigner en votre faveur, puisque personne ne voudra sacrifier sa place dans une entreprise aussi renommée, pour une femme dotée de si peu d’intégrité et de reconnaissance envers son recruteur. »

Elle serre les dents de rage, et rétorque d’une voix glacée :

« Protégez-vous dans votre tour d’ivoire, un jour, je révélerai au monde entier la pourriture qui se cache derrière ce visage. »

Tu ne peux réprimer un reniflement dédaigneux, levant le menton alors que tu la toises avec mépris.

« Vous êtes intelligent, mais l’intelligence brute ne sert à rien si elle n’est pas portée par d’autres qualités essentielles à la vie en société. » continue-t-elle, comme pour donner du poids à son argumentation.

Un sourire fugace étire tes lèvres, et tu te penches vers elle, doucement. À mesure que tu te courbes, elle retient son souffle. Tu le vois à sa poitrine figée en pleine inspiration. Alors, sans le moindre contact physique, tu murmures à son oreille.

« Vous n’êtes rien de plus qu’une idiote aux dents trop longues, Kuroki-san. Vous êtes minable. »

Tu vois sa gorge se serrer alors qu’elle accuse ta dépréciation. Une lueur diabolique traverse ton regard, et tu susurres :

« Il ne faut pas avoir honte, Asuka. S’il n’y avait pas de minables, les intellectuels brilleraient moins. »

Tu conclus ta phrase par un petit soupir moqueur qui soulève une mèche de ses cheveux, avant de te redresser et de retourner à ta voiture. Peu importe ce qu’elle pourra dire le temps que tu regagnes le magnifique coupé-cabriolet blanc : tu as remporté ce face-à-face. Aisément.

Tu seras toujours devant.

Caractère
Au vu de l’enfant au comportement introverti, emprisonné dans sa timidité et ses complexes, on aurait pu imaginer qu’adulte, tu n’aurais guère évolué. Et le harcèlement que tu as subi à l’école aurait pu confirmer cette prédiction. Toi-même, tu t’es longtemps convaincu que tu serais toute ta vie la victime des aléas de la génétique, la résultante d’un caprice de la nature : en somme, celui qui n’avait pas eu de chance à sa conception, et qui n’en aurait pas le restant de ses jours.

Et pendant longtemps, tu t’es conforté dans cette image de victime. Tu t’es toujours vu comme un garçon faible, peu résistant, et laid. Oh, tu trouvais ton visage joli, mais à condition de te passer du fond de teint, de te teindre provisoirement les cils avec du mascara, les sourcils avec un crayon et une perruque de cheveux noirs. Mais le maquillage n’est qu’un mensonge, et tu ne pouvais décemment pas mentir au reste du monde avec les produits de beauté de ta mère.

Heureusement pour toi, cette rencontre avec le professeur d’athlétisme, qui t’aura poussé à aller au-delà de tes limites, a été l’élément marquant faisant prendre à ta vie un tournant à 90 degrés.

Fini l’adolescent faible, fuyant et introverti. L’esprit de compétition a révélé chez toi de nouvelles qualités que tu n’aurais jamais soupçonnées auparavant. Tu es devenu déterminé, combatif, entreprenant. Ton caractère s’est endurci, et tu t’es peu à peu délesté de ta sensibilité. Un boulet à ton pied pendant de trop longues années, dont tu t’es débarrassé.

À aucun moment, tu ne regrettes ce changement. En fin de compte, tu es bien moins malheureux depuis que tu as repris les rênes de ta vie et que tu as décidé d’en être l’acteur, et non un spectateur. La passivité ? Elle n’empiétera plus jamais sur ta vie.

Le seul élément qui pourra influencer ton avenir, et auquel tu te garderas bien de te dresser contre, ce sera L’Incontestable et le résultat de son analyse de compatibilité. Cela peut tomber à tout moment, tu le sais. Et tu n’as d’ailleurs aucun grief contre cette politique puisque tu l'approuves totalement. Les chiffres, les pourcentages, ne trompent jamais. Et vu la belle progression démographique du pays, tu ne peux qu'être un peu plus convaincu par la puissance de la Machine. Les analyses de L'Incontestable t’intriguent, fascinent le cerveau qui se tient entre tes oreilles. Tu rêverais d'en connaître tous les paramètres, pour pouvoir toi aussi faire ce genre de calculs, et tenter de t'approcher de la perfection informatique.

Un défi, un challenge, pour l'intellectuel que tu es. Pourquoi pas un but à atteindre ? Qu'il soit impossible ou non, tu continueras d’avancer.

Physique
La première chose qui attire le regard, c’est évidemment l’absence de mélanine qui donne à ta peau une couleur laiteuse, et qui pare ton visage d’une chevelure mi-longue immaculée. La deuxième chose que l’on remarque, c’est ta taille plutôt grande comparée à la moyenne des sujets mâles au Japon. Couplée à ta carrure étriquée et ton ossature mince, ta toise frôlant le mètre quatre-vingt-cinq voit son effet visuel accentué. Allant de pair avec ta silhouette élancée, tes traits sont délicats et rendent ton anomalie génétique plus supportable. Tes yeux étirés confirment ton appartenance à la race asiatique – que tu estimes par ailleurs supérieure aux autres ethnies. Des sourcils joliment dessinés les rehaussent, et des cils blancs soulignent le bord de tes paupières. Ton nez est élégant, tes lèvres fines, en bref une délicatesse agréable au regard. C’est encore une chance d’avoir un faciès gracieux quand on présente une caractéristique physique aussi forte et déroutante que la tienne.

Ta gorge gracile et tes clavicules apparentes annoncent déjà ta minceur entre le col de ta chemise, et quand tu te dévêts, tu présentes une musculature fine et sèche. Cependant, ta photosensibilité fait que tu couvres ton corps imberbe de vêtements couvrants la majeure partie du temps. Et étrangement, ils sont principalement blancs. Non par amour pour cette couleur, mais parce que c’est encore ce qui fait montre que ton derme n’est pas tout à fait aussi pâle. D’ailleurs, les photographes spécialisés dans la mode durant tes shootings avec eux apprécient que tu ne t’obstines pas à porter des couleurs sombres ou criardes pour tenter d’attirer le regard sur autre chose que ton albinisme. Aujourd’hui, tu as appris à vivre au mieux avec cette anomalie, tu revendiques même ta différence avec fierté.

Après tout, c’est bien grâce à ça que tu te vois régulièrement offrir des produits de luxe qui constituent ta garde-robe. En outre, ton trench-coat blanc est un cadeau d’un des plus grands couturiers actuels.
— Just Married —

Messages postés : 161
Inscrit.e le : 26/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Tomie de Milo
Autre: © : merci Malva pour un des ava snif snouf
Ah yes, mon futur mari sksksksksk. 😌
Rebienvenue bb hihihihi
— Just Married —

Messages postés : 9
Inscrit.e le : 09/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: I'm a smart asshole.
Frrr toi ♥
♛~Drama Queen~♛

Messages postés : 292
Inscrit.e le : 02/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Nagamour ♥
Autre: ♪ Don't worry, be happy ♪
Je valide cet avatar de fou Le diable était un ange autrefois. 3998388675

Re-bienvenue et bon courage pour ta validation ♥
— Just Married —

Messages postés : 9
Inscrit.e le : 09/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: I'm a smart asshole.
Merci Eto Le diable était un ange autrefois. 2244379341 Contente que cet avatar plaise !
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 412
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Lullaby ♥
Autre:
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
La bienvenue ! J’avoue, j’ai ri à ta blague.

Histoire

Ce personnage. Cette évolution. Le diable était un ange autrefois. 1728200632

J’ai beaucoup aimé, tu as traité le sujet de l’albinisme avec justesse.

Il y a juste deux points qui ne fonctionnent pas :
• A moins d’avoir un Retourneur de temps ou de posséder le don d’ubiquité, Tenshi ne peut pas être Vice-PDG d’une aussi grosse boîte et enchaîner les contrats de mannequinats pour de grands photographes. Ce sont deux métiers totalement différents. Bien sûr, il peut faire de la pub à son entreprise en posant pour des magazines, etc., mais je doute qu’en tant que Vice-PDG il puisse se consacrer à un deuxième métier à part entière. D’ailleurs, attention, il ne peut pas être égérie de plusieurs couturiers de luxe en même temps (il ne va pas prêter son visage à Chanel d’un côté, et Louis Vuitton de l’autre, la concurrence n’aurait aucun sens).
• La sécurité de l’Incontestable, et tout ce qui s’en rapproche, est gérée par la société Hitachi. Je te renvoie ici pour en savoir plus à ce sujet : clique ici. Si jamais ça t’intéresse, il y a tout un tas de postes vacants d’ailleurs. La sécurité du reste du gouvernement japonais est gérée par une boîte gouvernementale. Du coup je t’invite à revoir ce passage.

Caractère

Au début je suis resté un peu sur ma faim, mais tu as très bien développé son caractère en parallèle à son histoire, notamment son évolution professionnelle, donc c’est tout bon pour moi.
Il va juste manquer son avis sur l’Incontestable et ce sera bon. 😉

Physique

Validé ! Le diable était un ange autrefois. 1362171446

Conclusion
J’ai adoré découvrir Tenshi. Un bon connard comme je les aime. Le diable était un ange autrefois. 1728200632
Il y a juste deux-trois points évoqués ci-dessus à compléter/modifier, et ce sera tout bon pour moi.

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le diable était un ange autrefois. 6pl1
Merci à mon époux, le plus beau. ♥

Je ne t'oublie pas bb :

— Just Married —

Messages postés : 77
Inscrit.e le : 29/09/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Jasminoux ♥
Autre: Je suis plus souvent connecté sur Renji, si vous me MP, un peu de patience SVP ♥
C'est la tournée des DC /o/
Rebienvenue alors :3
— Just Married —

Messages postés : 9
Inscrit.e le : 09/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: I'm a smart asshole.
Coucou Renji :3 !

@Aleksei :

J'ai donc apporté quelques modifications, en espérant que ça passe :o

Côté Histoire ;
Mais cette épée de Damoclès au-dessus de vos têtes aura été une aubaine pour toi. Méthodique, froid et stratégique, tu ne t’es pas laissé submerger par la pression. Depuis ton quartier relativement épargné par la catastrophe, et éligible télétravail, tu n’as pas attendu la rénovation de vos locaux endommagés pour te remettre au boulot. Comme une réminiscence de tes années de délégué de classe, tu as été présent pour encourager tes collègues, soutenir ton manager qui était aux premières loges pour subir le stress et la crise de la hiérarchie, mener ton groupe à la résolution certes laborieuse mais solide, de ce bug qui aura mis à mal la stabilité de la population japonaise, aujourd’hui habituée à vivre une vie intime dans l’assistanat le plus total. Cette situation, aussi insolite que dangereuse pour le gouvernement, aura été une première.

En t’illustrant par tes qualités de leader, en faisant preuve de sang-froid et en démontrant tes compétences dans la sécurité informatique, tu as attiré le regard de la direction. Un peu plus d’un an après la catastrophe, avec une ancienneté suffisante pour prétendre à un poste à responsabilités, tu es devenu manager. À partir de ce jour, tu n’as plus jamais été un anonyme parmi les autres. L’année suivante, le magazine de la société a présenté les derniers gradés de l’entreprise. Certes, les premières pages étaient réservées au nouveau vice-PDG, mais ta photo était apparue vers la fin de l’article, au milieu d’autres employés ayant joui d’une évolution positive dans leur carrière.

Et aujourd’hui, force est d’admettre que tu es connu comme le loup blanc, si l’on peut oser cette expression avec toi. Tu intrigues, tu effraies, tu fascines, tu répugnes… En tout cas, tu ne laisses jamais indifférent. Si, quand tu étais petit, on t’avait affirmé que ce gène déficient, cette ADN « différente », deviendrait ton plus grand atout dans ce monde impitoyable, tu aurais cru à une mauvaise plaisanterie, ou une énième moquerie. Et pourtant, en plus de ton métier passionnant, il arrive de temps à autres que tu apparaisses dans les magazines traitant sur le business national. À de plus rares occasions, tu apparais également sur les premières de couverture de quelques revues de mode. Tenshi Kazama est un homme d’affaires accompli. Cependant, malgré de nombreux appels de diverses agences de mannequinat à la recherche de sujets originaux, ce divertissement ne prend qu’une infime partie de ton temps.


Et côté caractère :
Le seul élément qui pourra influencer ton avenir, et auquel tu te garderas bien de te dresser contre, ce sera L’Incontestable et le résultat de son analyse de compatibilité. Cela peut tomber à tout moment, tu le sais. Et tu n’as d’ailleurs aucun grief contre cette politique. Tu ne te qualifierais pas de pro-incontestable, toutefois tu n’es pas totalement neutre. Ces analyses t’intriguent, fascinent le cerveau qui se tient entre tes oreilles.

Cet élément, qui marquera un tournant sans doute décisif dans ta vie le jour où il arrivera, tu l’accepteras sans broncher. En attendant, tu continues d’avancer.


Voilà ^^
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 412
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Lullaby ♥
Autre:
Bonjour ! Le diable était un ange autrefois. 1362171446

C'est quasi tout bon pour moi, seul point qui pêche : la société Hitachi a deux façades (je te renvoie sur le deuxième post ici : clique, clique). Les 3/4 des employés ne sont pas au courant que l'entreprise bosse pour le gouvernement et pour l'Incontestable. Ceux qui le sont font partie d'un "département de l'ombre" et pour y appartenir, il faut être vraiment pro-incontestable à fond.

Du coup, je te laisse revoir cette partie : il peut sans souci être manager du côté public de la boîte, sans savoir que sa société bosse pour l'Incontestable ; ou bien il peut appartenir au département de l'ombre, mais dans ce cas il va falloir revoir son opinion de l'Incontestable et préciser le côté top-secret de son travail. Tu trouveras tout un tas d'infos utiles dans le lien ci-dessus, je te laisse checker. o/
Bon courage pour les ajouts, on tient le bon bout ! Le diable était un ange autrefois. 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le diable était un ange autrefois. 6pl1
Merci à mon époux, le plus beau. ♥

Je ne t'oublie pas bb :

— Just Married —

Messages postés : 9
Inscrit.e le : 09/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: I'm a smart asshole.
Et voilà ^^ Je pense que c'est bon !

HISTOIRE
Cela fait un peu plus d’un an que tu es manager pour la société Hitachi, l’entreprise mondialement connue, fondée depuis plus de deux siècles, et qui aujourd’hui possède deux façades. Celle que tous connaissent, et l'autre, cachée du reste du monde, spécialisée dans la sécurité du système informatique de L’Incontestable. Et ça, tu le sais parce que tu es un pro-Incontestable jusqu'au bout des doigts, et que tu présentais certainement un intérêt pour la boîte au moment du recrutement. Tu as bien compris l'importance d'une discrétion absolue, c'est pourquoi tu restes toujours prudent et vague quand on t'en demande un peu plus au sujet de ton travail.

CARACTÈRE
Le seul élément qui pourra influencer ton avenir, et auquel tu te garderas bien de te dresser contre, ce sera L’Incontestable et le résultat de son analyse de compatibilité. Cela peut tomber à tout moment, tu le sais. Et tu n’as d’ailleurs aucun grief contre cette politique puisque tu l'approuves totalement. Les chiffres, les pourcentages, ne trompent jamais. Et vu la belle progression démographique du pays, tu ne peux qu'être un peu plus convaincu par la puissance de la Machine. Les analyses de L'Incontestable t’intriguent, fascinent le cerveau qui se tient entre tes oreilles. Tu rêverais d'en connaître tous les paramètres, pour pouvoir toi aussi faire ce genre de calculs, et tenter de t'approcher de la perfection informatique.


J'espère que ça ira :(
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 412
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Lullaby ♥
Autre:
Et c'est tout bon pour moi ! Le diable était un ange autrefois. 1362171446

Pré-validation par Alekseï
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le diable était un ange autrefois. 6pl1
Merci à mon époux, le plus beau. ♥

Je ne t'oublie pas bb :

— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 5255
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Le diable était un ange autrefois. 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le diable était un ange autrefois. 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Le diable était un ange autrefois. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Le diable était un ange autrefois. Ld7d
Le diable était un ange autrefois. BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Le diable était un ange autrefois. Cn3Ckyx
Le diable était un ange autrefois. 1EPYLUw
Le diable était un ange autrefois. DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Le diable était un ange autrefois. E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Le diable était un ange autrefois. 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Le diable était un ange autrefois. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Le diable était un ange autrefois. YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#13 —Re: Le diable était un ange autrefois.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum