La Sérénissime
Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... LGIkJbc
Le Deal du moment :
L’atelier des Chefs : 1 mois offert de cours de ...
Voir le deal

— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Emma Duncan
J'aime pas les citations
Informations générales
Nom :Duncan
Prénom.s :Emma
Âge :20 ans, née le 5 décembre en 2091
Genre :Femme
Origines : Américano-japonaise
Activité :Étudiante en arts, 2ème année pour devenir décoratrice d'intérieur
Sexualité :Hétérosexuelle
Avatar :OC Brune cheveux courts/franges - Ilya Kuvshinov
Réglement : -
Chemin
Autre :Blblblbl
Histoire
Le 5 décembre, 19 jours avant Noël, c'est à cette date que je suis née. Un cadeau en avance pour mes parents et pour les membres de ma famille. Ma mère m'a donnée naissance au Meijo Hospital à Nagoya quand elle avait 23 ans. J'étais leur tout premier enfant, alors ils étaient très heureux. Ils faisaient partie du programme de l'Incontestable, enfin c'est ce qu'ils m'ont raconté. Voilà un an qu'ils étaient mariés et qu'ils suivaient, à la lettre, ce que cette organisation préconisait pour les jeunes mariés qu'ils mettaient ensemble.

Leurs parents avant eux, donc mes grands-parents, avaient échappé à tout ça. Ils étaient déjà mariés avant que l'Incontestable fasse irruption au Japon. Cependant, ils n'y avaient vu aucun inconvénient. Pour eux, c'était une bonne idée, ils faisaient confiance à cette nouvelle institution et avaient encouragé mes parents à croire qu'il s'agissait d'une bonne idée.
Des amis de mes grands-parents paternels trouvaient que c'était de la folie de forcer deux inconnus à s'unir en se fiant à des données. Pour eux, il fallait laisser faire la nature.
Ce qu'ils n'avaient pas compris c'est que désormais on n'avait pas trop le choix. Enfin je m'écarte  du sujet, veuillez m'excusez.

Donc je suis née le 5 décembre 2091. Un beau bébé, de 2,7kg pour 43cm. Je n'étais pas très grosse, ni très grande, mais c'est sûrement parce que ma mère est une naine. Oui bah elle n'aime pas que j'en parle, pourtant c'est vrai ! J'ai commencé à marcher à mes 11 mois et j'ai sorti mes premiers mots trois mois plus tard. Mes parents aiment dire que j'étais précoce. J'étais seulement dans les normes. Par contre, pour les bêtises, j'étais sûrement très en avance sur mon âge ! Surtout quand mon petit frère Scott est arrivé, puis mon second petit frère Liam. Je faisais les quatre cent coups avec eux. Pour mes parents nous étions vraiment leur plus beau trésor, conçus de leur amour né grâce  à un programme informatique.

Plus les années passaient, plus mes grands-parents étaient fiers d'avoir laissé l'Incontestable intervenir dans les relations de leurs enfants. Ma mère était à moitié japonaise, moitié américaine. Mon père quant à lui était à 1/4 japonais, le reste il était américain. Ils avaient beaucoup de points en commun, qui visiblement les avaient réunis. Ils espéraient que plus tard, leurs enfants trouveraient leur bonheur grâce au programme de compatibilité. Petite, j'y croyais dur comme fer, j'en rêvais même. Je priais pour que l'Incontestable me choisisse un beau et gentil mari. Mais en grandissant, rencontrant les duretés de la jeunesse.... avec surtout la traversée dans la puberté, j'ai commencé sérieusement à douter.

Déjà, il faut savoir que j'ai toujours eu la fibre artistique. C'est mon père qui me l'a transmise, amoureux des arts et de tout ce qui s'en rapprochait. Il a fait des études dans l'architecture pour devenir paysagiste. Il m'a tout de suite initiée aux travaux manuels dès mon plus jeune âge et j'ai suivi derrière. Je dessinais beaucoup, tout ce qui me trottait dans la tête. Mais tout cet art, tout ce qui me traversait l'esprit me menait souvent à de grandes réflexions. Je me posais des questions sur ce qui m'entourait, sur nos règles imposées. Et c'est allé de pire en pire.

J'ai connu à mes 15 ans l'apparition des Incontrôlables, un groupe de protestants, ils étaient contre l'autorité de l'Incontestable. Ils faisaient leur première apparition sur internet et ils avaient pas mal fait parler d'eux. Ce qui, évidemment, m'avait intrigué. Alors, j'ai commencé à faire pas mal de recherches sur leurs revendications. Mon art s'en est encore plus développé avec toutes les données récoltées, les articles et j'en passe. C'est cette même année que nous sommes parti du Japon. Mon père qui  était chef de projet pour une grosse entreprise, fût appelé pour diriger un projet à New-York, ou était établi la société mère. Il était le meilleur dans sa branche  et ses talents avaient traversé le monde. Bien évidemment, le voyage avait été planifié depuis longtemps, afin de permettre à mes frères et  moi de trouver une école, ainsi qu'à ma mère de pouvoir se retourner niveau professionnel également. Nous l'avons donc suivi jusqu'aux États-Unis, pour un projet de 2-3 ans.

J'étais un peu triste de quitter mon pays natale, ma famille  et mes amis, bien que mes parents me faisaient entièrement confiance sur le fait que j'allais vite m'en retrouver sur le sol américain. Je n'en doutais pas non plus et puis ce n'était que provisoire. Je savais que j'allais les retrouver.
D'ailleurs, nous revenions souvent au Japon, pour les vacances notamment. Ça n'avait pas été simple de convaincre les services qui s'occupaient des voyages professionnels. 2-3 ans c'était long et même si le continent américain avait une position neutre par rapport à l'Incontestable, il était à risque que mes parents puissent en profiter. Mais pour prouver leur bonne foi, nous revenions aussi souvent que possible.

Un an après, c'est lors d'une grosse manifestation que les Incontrôlables firent de nouveau parler d'eux. Beaucoup de choses se sont passées lors de cette manifestation, où je n'étais pas présente... Je voulais savoir le fin mot de l'histoire, mais la presse avait étouffée la situation en disant qu'elle gérait. Je suivais ardemment l'actualité japonaise de la où j'étais, à travers la presse et mes amis qui étaient encore là-bas.
Mais c'était loin d'être terminé, un an plus tard ils faisaient un festival. J'avais déjà 17 ans, j'avais passé l'âge de recevoir ma lettre et de pouvoir me marier. Dieu merci, ça n'était pas encore arrivé et ça n'allait pas encore arriver tout de suite.  

Moi je grandissais loin de tout ça, cherchant toujours une réponse claire à leur objectif. C'est lors du festival que tout devint clair, ils ne souhaitaient qu'offrir aux japonais le choix. Contrairement à ce que l'Incontestable nous proposait, une obligation comme ils tenaient à le dire. Est-ce qu'ils avaient tort ? Est-ce qu'ils avaient raison d'agir ainsi ? Sûrement, ou pas. Je ne savais pas. Beaucoup furent arrêtés et vers septembre... le mouvement des Incontrôlable fut déclaré comme illégal et leur site avait été fermé. Moi, je découvrais en Amérique, un tout autre mode de vie, ou les gens étaient libres. Beaucoup de personnes que j'avais rencontré, trouvaient ça impensable de forcer des inconnus à s'unir pour la vie. Bien que je leurs expliquais les raisons de tout ça, ils estimaient qu'il y avait bien d'autres solutions moins "drastiques", sans vraiment m'énoncer lesquelles. En me voyant défendre automatiquement l'Incontestable, je commençais à me poser d'autres questions, comme : Est-ce que je le faisais par confiance ou parce que j'avais été enrôlée là dedans depuis ma naissance ? Etait-ce par choix, ou pas obligation ?

Toutes ces questions qui restaient sans réponses, mais qui se transcrivaient dans mon art, dans ma peinture, ce qui plaisait beaucoup à mes professeurs, ils trouvaient que j'avais un réel potentiel à développer. Je finissais par abandonner de trouver la réponse. Après tout, quand je regardais mes parents, je les voyais heureux. Il n'y avait pas que du mal, c'était peut-être un peu bancale, mais au final, l'Incontestable était là pour le bien du Japon. C'était ce que j'avais fini par me dire.

Alors que le projet de mon père touchait à sa fin, une catastrophe toucha le sol japonais. Des typhons. Ils avaient frappé dans la nuit du 11 au 12 octobre 2109. Je m'en souviendrais toute ma vie, je n'étais pas là encore. Mais la peur que j'avais ressentie était bien présente. Pendant plusieurs jours, il nous avait été impossible de joindre notre famille, nos amis. Nous étions dans l'incapacité de savoir ce qui se passait réellement et le cauchemar commençait à peine.

Il se passa un an, sans que nous puissions revenir au Japon, avec les dégâts qu'avaient causés ces satanés typhons, les trois quarts du Japon avait  été touché, dont les infrastructures. Il leurs fallut énormément de temps pour se relever de tout ça. Il y eut également beaucoup de morts, beaucoup de blessés.... Et dans ceux-ci, se trouvaient mes grands-parents maternels. Leurs corps avaient été retrouvés dans les décombres de leur maison. Une nouvelle bouleversante, qui plongeait la famille dans une tristesse interminable. Il nous était impossible de venir les voir et de faire notre deuil correctement. La mère de mon père quant à elle avait été gravement blessée. Les médecins peinaient à savoir si elle allait s'en sortir. Évidemment, quelques mois plus tard, c'est sans réelle surprise qu'on apprenait qu'elle avait rendu l'âme. Je ne parle même pas de mes amis, des amis de mes frères ou même de mes parents, les pertes furent beaucoup trop conséquentes. La plupart de nos cousins avaient été sauvés parce qu'ils se trouvaient assez loin pour ne pas être gravement touchés par la catastrophe, c'est la seule bonne nouvelle que nous avions eu face à tout ça. C'est pendant cette période que je me suis faite tatouer. Bien sûr, mes parents étaient loin d'être d'accord avec ça, ils avaient peur pour moi. C'était très mal vu au japon. Mais, ils ne prenaient pas tant de places que ça...

Ce n'est qu'après la commémoration Shukumei, que nous avions pu retourner au pays. J'avais 18 ans, le deuil pu enfin commencer. Nous avons été relogés, les démarches avaient été longues et compliquées. Mais... Nous étions enfin rentrés, nous pouvions enfin retrouver nos morts et notre famille qui restait saine et sauve, mais énormément peinée. Je ne dis pas qu'après cela, tout était redevenu comme avant. Mais nous pouvions enfin avancer.  Enfin, à vrai dire, nous aurions pu rentrer bien plus tôt. Bien que le relogement fût compliqué et que nous avions reçu les papiers avec pas mal de retard, nous aurions pu rentrer avant tout ça.
Cependant, mes parents n'avaient pas le coeur à ça, ils ne se sentaient pas réellement prêts à affronter tout ça. Il faut dire que je ne l'étais pas forcément plus non plus, mais il nous fallait faire face à nos pertes et surtout il fallait qu'on revienne épauler le reste de la famille. Comme je n'avais pas le dernier mot, nous ne sommes pas revenus avant la commémoration. En attendant, nous avons tenté de "profiter" de l'Amérique un peu plus comme nous avons pu. Comme des vacances, avant d'affronter la triste réalité et de faire notre deuil. Enfin, c'est que mon père disait afin de nous convaincre... Voir surtout se convaincre.
Pourtant, ce n'était pas la fin de tous nos problèmes.

J'avais à peine fini le lycée, j'avais été fortement recommandée pour intégrer l'université des arts de Tokyo. Ma famille m'a gracieusement pris un logement à côté de l'université pour que je poursuive mes études. Tant que je n'avais pas reçu ma lettre, le mieux était que je me concentre sur mes études et j'étais d'accord  avec ça, il allait me falloir du temps pour oublier Shukumei.
Je rentrais quelques week-end par mois à Nagoya chez mes parents, pour voir mes frères et mes parents, ainsi que mon grand-père. Il avait rejoint la famille, son état de santé empirait à vue d'oeil et il était plus prudent qu'il soit sous notre surveillance que seul. Leur rendre visite me faisait beaucoup de bien.
À Tokyo, j'étais vraiment toute seule avec mes tableaux. Je n'arrivais pas vraiment à me faire d'amis, bon je ne faisais pas forcément d'efforts non plus. Même, s'il y avait Daichi et Arya qui sortaient du lot. Mais, j'avais toujours la "catastrophe" dans mon corps, dans ma tête, dans mon coeur, elle était partout dans mes peintures. Malgré qu'elles plaisaient beaucoup à mes professeurs, pour moi ce n'était qu'un exutoire. C'était le seul moyen d'extérioriser ce qui se passait dans ma tête. Ce n'était pas franchement joli, mais tout le monde n'interprétait pas mes peintures comme il le fallait. C'était mieux comme ça.

Petit à petit je sentais que rien allait, mes parents m'avaient conseillé de consulter afin d'avoir un suivi psychologique. À contre coeur, j'y allais, sachant pertinemment que ça n'allait pas forcément m'aider. J'avais perdu beaucoup trop lors de cet incident  et mon esprit n'était pas prêt à oublier tout ça.
C'est à ce moment-là, que je me suis rapprochée de Daichi. Plus que je ne l'aurais cru.
Il avait intégré également l'université des arts de Tokyo. Geidai. Il s'était retrouvé dans la même classe qu'Arya et moi. C'était les seuls qui avaient osé m'approcher, j'étais devenue beaucoup trop renfermée et ça en rebutait plus d'un. Sauf eux. Daichi fût le premier à venir me parler, il était doux et très compréhensif. Il ne m'a jamais forcé la main, il me la tendait délicatement, il m'approchait doucement comme on approcherait un chaton craintif. Petit à petit je lui faisais confiance et je m'attachais à lui, comme je n'aurais jamais dû le faire. Arya s'est immiscée dans le groupe, pas du tout contre notre rapprochement.

Je le savais, je ne devais pas tomber amoureuse, à tout moment je pouvais recevoir cette fameuse lettre, à tout moment je pouvais être promise à un autre homme, voir même une femme, à tout moment il pouvait la recevoir aussi. Je ne devais pas m'enticher de n'importe qui. Mais je ne suis qu'humaine et je n'ai pas su réprimer mes sentiments.

Je me suis rapprochée de Daichi sous l'oeil bienveillant d'Arya, c'était la première fois de ma vie que je me rapprochais comme ça d'un garçon. Au début, je pensais être la seule intéressée, mais il s'est révélé que je l'intéressais également. Nous sommes finalement sortis ensemble en cachette, nos parents ne devaient pas le savoir. Je ne voulais pas qu'ils sachent que je m'étais attachée à quelqu'un que j'allais sûrement devoir quitter prochainement. Nous vivions dans le stresse de devoir nous séparer à n'importe quel moment. Du coup, nous profitions de chaque instant qui nous était offert en passant le plus de moments ensemble. C'est à ce moment-là, que je commençais à comprendre les intentions des Incontrôlables. Ils étaient sûrement comme moi, perdus. Ne souhaitant qu'une chose, être avec la personne qu'ils avaient choisi et non celle qu'on leurs imposait.

Puis, contre toute  attente, un peu plus d'un mois après la rentrée, une nouvelle circulait partout. L'Incontestable avait disparu. Les moniteurs ne fonctionnaient plus, les manquements aux règles ne faisaient plus venir la milice. Nous étions libres. Enfin c'est ce qu'on croyait. Ça a duré pas plus de deux mois. Effectivement, nous avions la possibilité de faire ce que nous voulions, mais Daichi et moi étions encore plus sur nos gardes. Je ne savais pas vraiment quoi penser de tout ça, les médias étaient en pleine effervescence, personne ne savait à quoi s'attendre. Était-ce prémédité ? Ou peut-être qu'il s'agissait d'une panne ? Aucune information de ce genre avait fuité.
Si tout le monde pensait qu'il s'agissait d'une erreur, la réponse nous fut donnée le 30 juin par le ministre de l'intérieur. C'était un test. Un test pour un projet de recherche. Bien évidemment, personne n'allait être puni pour les écarts qui avaient été faits durant cette période. Le résultat de tout ça, fût que l'Incontestable était de retour. Le Japon avait toujours besoin de lui.

C'était reparti pour un tour, tout était remis en place, le moniteur, les lettres, tout. Finalement, je me disais que nous aurions dû profiter Daichi et moi. Au lieu de nous mettre d'autres barrières. Mais il était trop tard. Pendant cette période, un virus pointa également le bout de son nez. Comme si on n'avait pas assez traversé d'épreuve ! Il y eut pas mal de morts, dont des personnes âgées et des enfants en bas âge. Je priais pour que mon grand-père n'en soit pas touché. Heureusement pour lui, il passa à travers, comme ma famille et moi. Daichi  également, mais Arya... elle avait été gravement touchée et avait passé un long moment à l'hôpital. Nous n'étions pas en mesure d'aller lui rendre visite, pour sa santé et surtout pour la nôtre. Heureusement que Daichi était là et que j'avais le soutien de ma famille. Je n'allais pas être certaine de supporter  une nouvelle perte. Le pays était de nouveau ébranlé.

Puis vers mi-novembre (oui encore une super surprise), de nombreux morts furent annoncés comme morts sur le réseau social du gouvernement. Ma mère faisait partie des défunts. Sauf que mon père m'assurait qu'elle était à la maison en bonne santé. Je ne comprenais rien, personne ne comprenait ce qui se passait. Encore une fois, beaucoup pensaient qu'il s'agissait d'un dysfonctionnement de l'Incontestable. J'étais très instable émotionnellement parlant, Daichi était là pour me soutenir comme toujours, mais je passais mes journées dans l'angoisse. Est-ce que les personnes annoncées comme mortes l'étaient vraiment ? Où pas... Nous  avions eu la réponse à cette  question début décembre, quelques jours après mon 19ème anniversaire. La défaillance des puces électroniques. S'en est suivi d'une chasse à l'homme dans tout le pays.

Entre temps... Daichi reçu sa lettre. L'année scolaire n'était pas encore terminée... C'était dur, mais nous en avions convenu ainsi. Dès que l'un recevait sa lettre, nous coupions les ponts. Sentiments ou pas, nous devions rendre fiers nos parents. Nous avions des devoirs en tant que citoyens japonais. Je suis retombée dans ma période des plus sombres. Je me suis renfermée dans la peinture et ce n'était pas une si mauvaise chose puisque mes toiles faisaient l'unanimité au sein de ma promo.  Tout le monde me voyait avoir un avenir radieux dans la peinture, tout le monde croyait en moi. J'allais pouvoir percer facilement. On m'avait conseillé de partager mon art sur les réseaux et j'avais fait un carton. Je participais à beaucoup d'expositions, je devenais une pointure dans mon domaine et ça ne faisait que s'accroître. Je continuais à voir ma famille qui était très fière de moi. Mes frères les premiers, ils étaient toujours derrière moi, à me soutenir le mieux qu'ils pouvaient. Ils avaient été les seuls avec Arya a être au courant pour moi et Daichi et ils avaient été là pour m'épauler quand il quitta l'Université pour aller se marier.

C'est en mars, quelques semaines avant mon entrée en deuxième année que la chasse à l'homme pris fin.

J'en suis à ma deuxième année dans cette école, je ne sais pas encore combien de temps j'y resterais. J'aimerais vraiment devenir artiste peintre, mes professeurs croient en moi et je sais que je peux aller très loin. Pour le moment je me plais bien dans ces études, je n'ai toujours pas reçu cette fichue lettre et je n'ai toujours pas fait mon deuil de Daichi. Peut-être qu'il le sait et qu'il attend de moi que je tourne la page  avant de m'envoyer mon prétendant, ou ma prétendante. Peut-être. Encore des questions que je me posais.
Physique
(Encore une fois, je vous laisse avec ma créatrice. Moi je risque de ne pas être très objective.)

T'en fais pas, je le serais pour toi !

C'est à nouveau à moi de la décrire, alors hm...
Je dirais qu'Emma est une jeune fille normale. Ni moche, ni extrêmement belle. (Pas trop objective non plus !) Oh bah faut savoir ! Bon, alors Emma est une jeune fille très belle ! (... pas assez objective.)
*La bâillonne*
Voilà.

Du coup, je disais, oui Emma. Bien, je continue, donc Emma n'est  pas une jeune particulièrement belle. Elle est d'une simplicité. Ce qui est à son avantage, car elle porte à merveille ce qui est simple.  Elle ressemble trait pour trait à se mère. C'est elle a qui chopé le côté japonais de ses géniteurs. Plus que ses frères pour le coup.
Il reste qu'elle a un joli visage, avec les traits fins, un petit nez retroussé, les yeux plutôt foncés, les lèvres légèrement pulpeuses. Ses cheveux sont bruns, avec quelques reflets plus clairs se révélant au soleil. Ils sont courts avec une frange, parfois bien coiffés quand elle en a la force et l'envie. En même temps je la comprend, qui a franchement la foi à notre époque de s'occuper de ses cheveux ? C'est tellement mieux de dormir plus longtemps le matin, que de se lever plus tôt pour se peigner la tignasse !

Pour la morphologie, elle n'est pas très grande, le mètre cinquante-six sûr, pour 49,9kg. Non elle est pas très fournie, il est vrai. Emma a un corps très faible est  fragile. Même si elle fait toujours la caïd depuis qu'elle est petite. Depuis que ses frères savent marcher, c'est eux qui la maitrisent maintenant. Et ça.... bah elle a du mal à l'accepter. Mais cocotte, c'est ta morpho et c'est tout !

Du coup, je vous passe les informations sur les mensurations, rien de bien fou. *Vous aide à visualiser une planche à pain*. Z'avez compris ?
Bien !

On passe au style vestimentaire, quand elle était jeune, elle n'avait pas réellement de style, mis à part celui imposé par ses parents. En grandissant, elle est passée par différentes phases artistiques qui ont influencé son style. Elle est passée de coquette, à bohème, puis elle rejoint les forces obscures en se transformant en semi punk, avec le maquillage et tout là, oui. Heureusement, elle a évo-gressée. En gros, elle est revenue un peu sur le style bohème tout ajustant avec un peu de vintage et d'old school. Voilà, le sympathique mélange.

Qu'est-ce que je peux rajouter sur son physique incroyable ? Hm... Ah ! Elle possède quelques tatouages sur le corps. Ils ont chacun leur signification. L'un possèdes les dates de naissance de sa mère et de ses grands-mères sur l'avant bras gauche. Les trois femmes de sa vie. Deux autres concernant ses frères, des signes significatifs. Je vous explique. Quand ils étaient petits, ils sont passés par la phase je cache des choses à mes parents. Ils ont crée un langage codé... avec des symboles inventés et dessinés par Emma qu'elle a retrouvé plus tard. Elle a écris leurs prénoms avec ce langage codé et les a fait tatouer sur l'épaule droite. Elle en possède d'autres dont des dessins personnels qui représentent certaines partie de sa vie qu'elle ne veut pas oublier. Comme l'apprentissage de l'art avec son père représenté par un pinceau sur l'index droit (vu qu'elle est  droitière), ou comme l'arrivée de Daichi dans sa vie, avec un pont détruit tatoué en dessous de son sein gauche. Tous pas très grand, très minimaliste comme dessins, mais très significatifs.

C'est déjà pas mal je pense. D'ailleurs, je crois que c'est tout ce que j'ai a dire... *Détache Emma*

Voilà !
Caractère
(Je vais laisser parler celle qui est derrière l'écran. Elle vous parlera mieux de moi, que moi de moi. Enfin bref, c'est à toi de jouer !)

T'inquiètes paupiette !

Alors, Emma, une jeune fille pleine de charmes, pleine de talents. Une jeune fille pleine d'imagination, tellement qu'elle passe son temps à tout dessiner. Cela a toujours été, elle a toujours débordée d'inspiration. Elle n'a qu'à ouvrir les yeux et regarder le monde qui l'entoure pour trouver quoi dessiner en pondant tout un scénario derrière. En grandissant, elle n'a fait qu'accroitre cette imagination et travaillant également le dessin. C'est ensuite qu'elle est passée à la peinture. Sa passion, son exutoire, son passe-temps et  son futur métier, enfin elle l'espère.

Mais tout ça, c'est grâce à son père qu'elle l'a acquit. Grâce à lui  et grâce à sa détermination bien sûr. On a rien sans rien, comme on dit. Elle a toujours été très proche de son père, plus que sa mère d'ailleurs. Ils ont un lien indescriptible, tous les deux. Ils se comprennent tellement. C'est sûrement parce qu'elle a prit beaucoup de lui. Son caractère doux, sympathique, emphatique. Son amour des animaux est inconditionnel, même s'il est  plus chat  et que sa fille est plus chien. Mais sinon ils aiment les bêtes à la même échelle.

Elle est aussi très émotive, mais ça, elle l'a piqué à sa mère. Emma se pose beaucoup de question sur le monde qui l'entoure. Toujours de plus en plus en grandissant. Bon, elle se pose peut-être beaucoup trop de questions en fait. Mais bon, on la refait pas hein.

Bien sûr, elle n'a pas que des qualités. La brune peut-être très têtue ! Elle n'en démord pas quand elle sait qu'elle a raison, enfin quand elle pense avoir raison. Elle est aussi trop fière pour admettre avoir tort, donc on en revient au même. C'est une tête brûlée.
La maturité, elle l'aura connu très tôt en ayant des réflexions de grandes personnes sur le sens de la vie à travers ses peintures. C'est avec sa curiosité hors normes, qu'elle aura acquis un degré de sagesse au dessus de celui qu'elle devait avoir à son âge, si je puis dire. Elle est toujours très avancée à ce niveau.
Mais ça va lui causer pas mal de soucis. Comme le fait de n'avoir connu qu'une seule fois l'amour et qu'il lui sera difficile de l'oublier.

C'est a cause de cette expérience qu'elle devient une énorme fataliste. Au lieu de montrer un peu d'autorité et d'oser dire ce qui la dérange, comme l'auront fait et l'ont fait les Incontrôlables. Non, elle restera renfermée à cette idée et préférera se taire, acceptant faiblement son devoir sans rechigner.

Mais, ne vous inquiétez pas, elle va pas devenir dépressive non plus. Elle garde en elle une part de joie, un peu enfouie, qui n'attend qu'à être déterré ! Une âme d'enfant bien cachée, pleine de malice et de bienveillance.
Généré avec le formulaire
— Just Married —

Messages postés : 39
Inscrit.e le : 07/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: schnitzel ♥ Ava par Milo ♥
Bonjour Emma, bienvenue !
Très jolie fiche que tu as là, bon courage pour ta validation :teddy:
— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Merci Malvaaaaaa Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2244379341
— Just Married —

Messages postés : 134
Inscrit.e le : 03/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Mariée par l'esprit.
Autre:
Bienvenuuuue parmi nous !

Bon courage pour la validation !
— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Merci Izumi !! Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2244379341
— Just Married —

Messages postés : 68
Inscrit.e le : 08/03/2020
Adorable, ton avatar ! Sois la (re ?) bienvenue et bon courage pour la validation :)
— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Oh merci Aroha Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2244379341 , c'est la bienvenue, tout court, je suis toute nouvelle sur le forum Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 3674552758
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 412
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Lullaby ♥
Autre:
Bienvenue par ici Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 1362171446
Cet avatar est tout choupidoux. Et ce que je lis me plaît déjà Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 4115966937. Bon courage pour la validation ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 6pl1
Merci à mon époux, le plus beau. ♥

Je ne t'oublie pas bb :

— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Et re merci ! Dis donc, y'a du monde eheh Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2244379341
Merci encore, j'ai hâte d'être validée hihi Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2903594549 ravie que ça plaise :3
— STAFF JM —

Messages postés : 3284
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Bienvenue sur le forum ! Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 1362171446

Histoire

♠ l'Incontestable me choisissent
♠ du 11 au 12 octobre 1109
♠ Il se passa un an, sans que nous puissions revenir au Japon, → Si la cause n'est que les dégâts occasionnés par Shukumei, ils pouvaient revenir avant un an, c'était pas un souci. Les voyages entre Japon-Pays étrangers n'étaient juste pas possible durant quelques semaines mais après, ça s'est gentiment remis en route même si y en avait peut-être pas autant qu'avant. Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 4115966937
♠ Les moniteurs ne fonctionnait plus
♠ Ça à duré

Caractère

♠ Cela à toujours été
♠ avoir tordtort sinon ça veut dire que tu utilises le verbe tordre ^^

Validé !

Physique

♠ qu'elle à un joli visage

Validé !

Conclusion
Belle petite bouille, belle fiche. Tu fais le combo. x) J'ai beaucoup aimé découvrir comment elle a évolué depuis son enfance jusqu'à maintenant. Il y a quelques petites fautes par-ci, par-là mais rien de dérangeant, je t'ai juste relevées celles qui m'ont le plus attiré l'oeil. Je te laisse juste revoir un petit peu la partie concernant l'empêchement de revenir au Japon et ça devrait être bon. o/


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 142
Inscrit.e le : 11/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Azhar ♥
Autre: Merci Hisochou pour la signature tout mignoonne
Alors merci beaucoup au staff ! Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... 2244379341

Ensuite, j'ai modifié... tout ce que tu as relevé, et la partie du retour de la famille au Japon également :) J'espère que ça ira ! Merci d'avance ! Je suis ravie que ma fiche ait plu :3
— STAFF JM —

Messages postés : 3284
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est bon pour moi, amuse-toi bien avec la demoiselle ! o/


Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Emma, Emmy, Em... Comme vous voulez... Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum