Maxwell Sadovski (v.2) 200803042355296862
Le deal à ne pas rater :
Nike : jusqu’à – 50% sur une sélection de produits en soldes
Voir le deal

— ★ —

— ★ —
Messages postés : 152
Inscrit.e le : 30/03/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: ♦ avatar by: me ♦
Maxwell Koharu Sadovski

"I keep dragging around what's bringing me down."

Généralités
Nom ;; Sadovski.
Prénoms ;; Maxwell, Koharu.
Âge ;; 27 ans – 2 Octobre 2084.
Genre ;; Féminin (transgenre).
Origines ;; Origines Russes, nationalité Japonaise.
Activité ;; Elle collabore beaucoup avec des créateurs indépendants du web, en tant que photographe ou monteuse vidéo. Il lui arrive cependant de cumuler un autre contrat, souvent à la ménagerie.
Sexualité ;; Bisexuelle.
Avatar ;; Dessiné par mwa.
Règlement ;;
Chemin ;; Un keupin m’a converti.
Commentaire ;; Re Maxwell Sadovski (v.2) 1362171446 Et merci de m'avoir permis cette refonte ♥
Histoire
Année 2084 – Hanabi Sadovski n’est jamais revenue de son année sabbatique en Russie, racines occidentales que possède une branche de sa famille. Ce voyage l'a ainsi menée jusqu’à Viktor, dont elle est tombée amoureuse. La jeune femme a pourtant toujours eu conscience de ses devoirs en tant que citoyenne Japonaise, de tout ce qui la liait à sa patrie de par L’Incontestable. Le temps, l’illusion de liberté et l’éloignement géographique ont eu raison de tout bon sens.
Le 2 Octobre à Saint Petersburg, un petit Vitaly Viktor Sadovski voit le jour.*

*Dans la rédaction de cette histoire, Maxwell (Vitaly) sera genrée au masculin jusqu’à ce qu’elle prenne conscience de sa transidentité, un peu avant son coming out à sa famille. En RP ou ailleurs, son ancienne identité ne doit pas être utilisée, sauf exception.

Voilà donc une petite famille heureuse composée d’un père policier, d’une mère cuisinière dans un grand restaurant, et d’un enfant plein d’énergie. Le couple travaille, mais aménagent leur emploi du temps afin de s’occuper de Vitaly. Ce dernier leur donne souvent du fil à retordre ; casse-cou et hyperactif, il ne tient pas en place, et c’est à peine s’ils arrivent à l’empêcher d’escalader chaque meuble de la maison et chaque arbre du jardin. Quant à ses goûts prononcés pour les jeux et les univers féminins, c’est une source de conflits régulière entre Hanabi et Viktor. Ce dernier voit l’excentricité de son fils comme un problème. Dériver des modèles de virilité entre 3 et 6 ans, voilà quelque chose d’inacceptable… « Il est encore jeune, ça lui passera, laisse-le s’amuser, » le tempère sa compagne.

Année 2094 – Mais ça ne passe pas. Les relations entre Vitaly et Viktor se dégradent ; le premier craint son père qui souhaite “l’endurcir“ et “faire de lui un homme“, le second a honte de son fils. Alors l’enfant l’évite, baisse les yeux en le croisant, parle le moins possible en sa présence, et garde ses mains dans ses poches pour cacher ses ongles peints. Viktor s’est emporté dans une colère effrayante la dernière fois qu’il a surpris Vitaly à ce genre d’activité.

Un évènement à la fois prévisible et inattendu brise la famille en morceaux ; l’Incontestable se rappelle à Hanabi. Celle-ci est désormais mariée, unie par les liens sacrés d’un mariage qui, aux yeux d’une machine sans âme, a davantage de valeur que leur famille. Hanabi et Viktor sont plus que jamais dans le conflit ; ils ont toujours su que cela pouvait arriver, mais se sont naïvement crus à l’abri, l’un comme l’autre. Viktor rejette la faute sur Hanabi, le ton monte. Après réception de cette mystérieuse lettre rose, Vitaly reste caché sous son lit, là où il dissimule toujours la peluche licorne et le maquillage que sa mère lui avait finalement cédé, non sans une moue désapprobatrice.

Plusieurs jours plus tard, d’étranges uniformes viennent les chercher, lui et sa mère. Elle ne veut pas partir, Viktor refuse de la laisser s’en aller. Les miliciens utilisent la violence pour le maîtriser. L’enfant ne comprend pas vraiment ce qui est en train de se passer, mais lorsque sa mère est finalement mise à l’arrière du van, il n’hésite pas à la rejoindre et plonge dans le véhicule. Mieux vaut se jeter dans l’inconnu avec sa mère plutôt que de rester seul avec son père. C’est la dernière fois qu’il verra cet homme.

Année 2097 – Vitaly a treize ans. Ils n’ont eu aucune nouvelle de Viktor depuis leur emménagement au Japon, mais le jeune garçon a eu le temps d’apprendre à connaître la nouvelle compagne de sa mère : Mia Mori, désormais Mia Sadovski. D’abord méfiant et intrigué par ce choix de l’Incontestable -dont Mia lui parle plus en détails au fil de leurs conversations- Vitaly n’est pas long à embrasser cette nouvelle réalité. Après tout, cette femme est plus respectueuse de sa mère que Viktor ne l’a jamais été, et particulièrement attentionnée envers Vitaly. Il n’est pourtant pas vraiment son fils.
Mia est une personne douce et fascinante ; pianiste et chanteuse, elle transmet son goût de la musique à Vitaly, qui se met à l’apprentissage du violon. Hanabi elle-même s’avoue surprise de l’apaisement que cela apporte au tempérament trop dynamique de son fils. Elle espère secrètement que trouver d’autres centres d’intérêt fera oublier à Vitaly ses manières et ses goûts féminins ; elle aurait d'ailleurs préféré que l'Incontestable donne un beau-père à son enfant qu'elle estime troublé et perdu. Un modèle masculin l'aurait aidé, du moins elle en est persuadée. Et comme elle s'y attend, Vitaly ne change pas.
D’ailleurs, plus elle lui en parle, plus il se ferme ou se braque. Les reproches de sa mère ne font qu’accentuer son malaise grandissant. La période difficile du collège n’arrange rien.

« J’essaye juste de t’aider ! » se lamente sa mère. « Tu te plains que tes camarades se moquent de toi à l’école, ça irait mieux si tu arrêtais de te comporter comme une fille. »

Vitaly a conscience que cela n’est pas censé se faire. Les garçons ne font pas cela, son père le lui a bien fait sentir –même si ici au Japon, il jouit d’une paix relative comparé à ce qu’il a vécu en Russie, dans son ancienne école. Il ne s’imagine pas faire autrement, changer sa façon d’être, mais pendant un temps, il essaie. Sa mère le lui répète, alors il le fait. En conséquence, son malaise ne fait que grandir comme une tache d’encre dans une eau limpide.

Un autre évènement, attendu car ordonné par l’Incontestable, vient bouleverser le quotidien de la famille recomposée ; Mia tombe enceinte. Vitaly s’en réjouit ; cet enfant n’est pas encore là, et détourne déjà l’attention de sa mère. Elle a donc moins de temps libre pour lui faire des reproches. Malgré cela, Vitaly se sent toujours mal. Le temps qui passe l’effraie, les changements qu’il traverse l’angoissent sans qu’il n’arrive à se l’expliquer.

Année 2100 – Vitaly a seize ans. Kai, son petit frère, en a trois. Un lien fraternel les unit déjà, l’adolescent se sent responsable et protecteur, comme tout grand-frère digne de ce nom. Seulement voilà, il n’est pas son grand-frère –et les liens du sang n’ont rien à voir avec cette réflexion. Il prend conscience de son trouble, parvient à mettre un nom sur les démons qui le tourmentent, mais refuse d’aborder le sujet avec sa mère.
C’est finalement avec Mia qu’il a cette conversation, et c’est à elle qu’il fait son coming out transgenre. Elle est leur fille, et non pas leur fils.

Année 2102 – Deux années tumultueuses se sont écoulées, jonchées de petits bonheurs. Mia soutient la jeune femme dans sa transition et au quotidien. Kai fait de même, et tient même à l’aider dans le choix de ses prénoms. C’est curieux, mais le prénom auquel elle répond n’est pas celui qui lui plait le plus : Maxwell. Mais elle n’a pas d’emprise sur la sonorité qui lui fait lever la tête à chaque fois que ses oreilles en perçoivent la musique. Ce n’est pas elle qui en décide. Alors elle finit par l’accepter, cela aussi. Kai est ravi.
Elle aussi, au fond ; Mia l’aide à entamer les démarches nécessaires à sa transition. Etant mineure, Max ne peut de toute façon pas se passer d’un accord parental. Sa mère le lui a non seulement refusé et s’est mise à l’ignorer, mais il est hors de question pour elle de lui donner un autre prénom que Vitaly. A ses yeux, Max reste son fils, et Hanabi lui fait bien comprendre que rien ne changera. En revanche, elle a fini par laisser Mia assumer ce rôle qu’elle refusait d’endosser.

Année 2104 – Max fête ses vingt ans. Seule. Elle a déménagé dans un appartement pour ses études, mais aussi pour s’éloigner de sa mère, qui a fini par devenir hostile à sa présence. « Tu vas donner de mauvaises idées à Kai. Reste loin de lui ! » Le plus dur est que Max aime profondément son petit frère. Le plus fourbe est qu’elle aime encore sa mère de tout son cœur. Mais elle n’a pas le choix. Mia est d’accord avec elle ; elle lui promet qu’elle continuera à rendre visite à Max, et qu’elle s’arrangera pour qu’elle puisse voir Kai.
Cette liberté nouvellement trouvée est une bouffée d’air frai, plus authentique et excitante que les précédentes. Et aussi pleine de surprises ; un soir, Max entend miauler à travers les fenêtres décharnées de l’immeuble d’en face –un bâtiment délabré, à l’abandon. Elle s’y aventure et, entre ces murs décrépis, déniche une minuscule chatonne blanche aux yeux vairons. Prénommée Yumi, elle partage désormais sa vie et son appartement.
Max s’est en même temps découvert cet étrange passe-temps qu’est l’Urbex ; personne ne comprend vraiment l’attrait qu’elle manifeste envers les vieux bâtiments abandonnés, mais la jeune femme allie volontiers cette activité à la photographie, qu’elle pratique déjà depuis plusieurs années. Sans cesse active et difficilement épuisée.

Année 2108 – Max a 24 ans. Ses études terminées, elle travaille à son compte en tant que photographe, graphiste et monteuse vidéo, souvent en collaboration avec les créateurs du web. Il lui arrive, encore aujourd’hui, de travailler ailleurs durant certaines périodes plus difficiles afin de boucler ses fins de mois. Max se tourne souvent vers la ménagerie, appréciant le contact avec les animaux. Bref, ce n’est pas facile tous les jours, mais cela ne l’empêche pas de s’épanouir et de connaître des moments de bonheur.

Puis, quelques jours seulement avant la fin de l’année, Max reçoit le SMS le plus inattendu de sa vie.

« Bonjour mon chéri. Comment vas-tu ? »

Le message vient de sa mère. Mais Max ne daigne pas répondre. Pourquoi le ferait-elle ? Dans l’espoir de renouer un lien positif ? L’idée semble inconcevable d’entrée de jeu ; Hanabi n’a toujours pas compris que son enfant ne répond désormais qu’à un nom, qu’à une identité : la bonne, la vraie. Alors Max jette son téléphone sur son lit et laisse passer quelques jours. Quelques semaines.

« J’aimerais qu’on parle… S’il te plait Vitaly réponds-moi. »

Non. Seulement quand t’auras compris. Peu importe le temps que ça prendra.

Année 2109 – Shukumei frappe le Japon. L’immeuble dans lequel Max habite n’est pas directement frappé par l’eau, mais le quartier subit tout de même de nombreux dégâts liés aux inondations. Un évènement bouleversant va notamment mettre Max dans tous ses états ; sa chatte Yumi disparait dans la catastrophe. La jeune femme ne voit pas l’eau l’emporter ; elle sait juste que Yumi était dehors lorsque la vague est arrivée. Alors, tout en aidant comme elle le peut les secours qui s’activent, elle cherche en vain son animal, et restera sans nouvelles.
Dès que possible, Max prend également des nouvelles de sa famille ; les contacter prend un certain temps, mais lorsqu’elle retrouve Mia et Kai près des ruines noyées de leur ancienne maison, Max remarque que sa mère manque à l’appel. Les yeux rouges de Kai, le regard de Mia… Tout semble alors s’effondrer autour d’elle, pour la deuxième fois, lorsqu’elle comprend qu’elle ne reverra plus jamais sa mère.

Quelques mois plus tard – Max se relève difficilement, mais avec une aide inattendue. Dans les décombres d’une maison, elle a dégagé un jeune chien argenté. Un Pitbull. Blessé et transi par le froid, l’animal la suit avec un air perdu et presque suppliant, si bien que Max décide de le ramener chez elle pour le soigner, le réchauffer et le nourrir. Le chien s’avère d’une douceur déconcertante, malgré la mauvaise réputation de la race à laquelle il appartient. La jeune femme se renseigne sur ses propriétaires de ce nounours au cœur tendre à l’aide de la puce électronique, chez un vétérinaire ; comme elle l’avait craint, ses propriétaires sont décédés dans la catastrophe.
Ils sont donc deux paumés, deux blessés, deux pauvres âmes qui tentent de se rassembler leurs morceaux épars avec ce qu’ils ont. Quoi de plus naturel que de se reconstruire ensemble ? Max a donc adopté ce chien, qu’elle a prénommé Gin, en référence à son pelage gris et luisant. Ils deviennent extrêmement proches et très complices, et la présence de Gin aide Max à surmonter les épreuves auxquelles elle a été confrontée durant la catastrophe. Même si elle n’oubliera jamais. Plus exactement, elle veille à ne pas oublier.

Il y a un dossier caché dans l’un des disques durs de son ordinateur. Il s’intitule sobrement « 10-2109 », et renferme des clichés immortalisant le chaos et la dévastation laissés dans le sillage de Shukumei. Des photos, mais surtout de courtes vidéos aériennes filmées par le drone de Max, dans les jours qui ont suivi le désastre.
Depuis, chaque nuit du 11 au 12 Octobre, elle s’impose le visionnage de ces sombres souvenirs. Pour ne pas oublier. Aussi pour se punir d’avoir ignoré sa mère quelques mois avant la mort de celle-ci. Pour ne pas lui avoir accordé une seconde chance. Elle se sent atrocement coupable. Elle regrettera cela toute sa vie. Et chaque 11 Octobre au soir, elle s’endort tardivement, en sanglotant silencieusement contre Gin dans l’obscurité.

Année 2111 – Max s’accroche à ce qu’il reste de sa famille : Kai et Mia. Notamment lorsque cette dernière tombe malade durant l’épidémie de cet été, et lorsque, quelque mois seulement après sa guérison, l’ATAI lui provoque la pire frayeur de sa vie ; sa belle-mère et son petit frère déclarés morts.
Plus encore que tout ce qui a pu arriver avant cet évènement, cela ébranle la vision que Max avait de l’Incontestable. Une vision déjà mitigée à l’origine ; un mariage forcé lui avait toujours paru violent et risqué, surtout dans son cas. Elle n’a jamais vraiment eu de chance dans ses expériences amoureuses ; ces histoires ont été courtes, et certaines d’entre elles se sont même mal terminées. La machine a beau lui avoir donné la famille qu’elle a encore aujourd’hui, elle doute que cette même machine puisse réussir là où elle a toujours échoué.


Caractère
Il parait rapidement évident que Max n’a pas pour vocation de se faire remarquer ; elle n’aime pas être le centre d’attention –ce genre de moment se déroule souvent mal après tout. Sa nature méfiante et réservée au premier abord n’est toutefois pas une barrière infranchissable, plutôt une clôture ajourée à travers laquelle la jeune femme prend le temps de jauger autrui. Il ne s’agit pourtant pas de froideur, ni de mépris, simplement d’une sécurité qui la rassure.

Max en a plus besoin qu’elle ne l’admet, de se sentir rassurée. Son esprit manque de sérénité, trop souvent remplacée par de l’anxiété et de l’inconfort qu’elle ressent à vivre avec elle-même. En tant que femme transgenre, il y a des jours où la dysphorie frappe fort, à tel point que ressentir son propre corps en devient insupportable. Il y a aussi d’autres jours, plus faciles, ou ce démon ne fait que la piquer du doigt. Mais il n’est jamais totalement absent, lui rappelant tous les jours ce décalage qui existera toujours entre son corps et son esprit, malgré le chemin déjà parcouru.

S’attendre à la voir rester prostrée dans un coin serait toutefois une erreur ; particulièrement active, Max ne tient pas en place et dépense constamment de l’énergie dans diverses activités, que ce soit en travaillant sur des projets photo ou vidéo, en jouant du violon, en passant du temps à la patinoire publique la plus proche, dans un parc où promener son chien, ou encore à proximité des bâtiments abandonnés où elle pratique l’Urbex. Hormis lorsqu’elle dort, la jeune femme ne semble pas avoir une minute de répit, bien qu’elle soit la dernière à s’en rendre compte.

Ses apparences craintives rendent souvent son répondant assez inattendu ; la demoiselle n’a pas la langue dans sa poche, et possède un sens de la répartie bien acéré, en plus de faire preuve d’une honnêteté parfois brutale. Son comportement et ses expressions trahissant facilement ses émotions, Max est un livre ouvert, incapable de faire preuve d’hypocrisie, de cacher son ressentiment, ou son amitié pour quelqu’un. Il est donc relativement facile de savoir si elle vous apprécie ou non.

De cela, elle en décidera généralement sur un terme plus ou moins long, s’autorisant une opinion mitigée –un peu comme celle qu’elle réserve à l’Incontestable ces dernières années.  Bien sûr, l’idée d’être mariée de force, en particulier sur ordre d’une machine sans âme, lui parait déroutante et malsaine dans un sens. Cependant, c’est ce même Incontestable qui l’a menée à une famille dans laquelle elle a pu s’épanouir ; Mia et Kai sont des rayons de soleil dans sa vie. Cependant, elle s’inquiète de savoir si le jugement de l’Incontestable s’avèrera juste lorsque son tour viendra de recevoir la lettre rose. Ces derniers temps, la foi fragile qu’elle avait placé en ce système a été ébranlée, questionnée, mais celle-ci subsiste en un mélange de crainte, de méfiance et d’espoir.


Physique
Malgré les efforts qu’elle ne manque pas de faire pour éviter le centre de toute attention, Max se remarque de loin, avec son mètre quatre-vingt-six. Cherchez la seule tête dépassant du reste dans la foule, ce sera forcément elle. Des jambes interminables, des hanches relativement étroites et des épaules athlétiques composent la verticalité longiligne d’un corps svelte porté par une démarche éthérée. Sa gestuelle porte cette même légèreté, précautionneuse et parfois hésitante.

Malgré la présence d’une poitrine discrète, ses formes oscillent entre ses démons masculins et sa nature féminine. On la voit souvent avec son sempiternel blouson de cuir sur les épaules, ainsi qu’un jean -troué ou non- épousant les courbes de ses jambes, et ses éternelles Doc Martens. Elle porte également un certain nombre d'artifices, tels que des piercings aux oreilles, et plusieurs tatouages sur ses épaules, ses bras et son dos.

Etant métissée, Max possède beaucoup de traits de sa mère japonaise, dont une peau claire, une longue chevelure noire où glissent des reflets bleutés, coulant en cascade fluide sur ses épaules et dans son dos. Ses yeux sombres sont en amande sans pour autant être bridés, animés d'un éclat vif. D’aucuns diront que son visage manque de finesse. Effectivement, ses traits paraissent plus bruts que ceux de la plupart des femmes, comme taillés au couteau, mais pas lissés par la suite. On y surprend souvent un sourire, qu’il soit bienveillant, timide, parfois malicieux.

Sa voix retient facilement l’attention ; se situant dans les médium-graves, elle sème souvent la confusion chez ceux qui l’entendent. On la surprend cependant rarement à lever le ton ; ses mots glissent et s'enchainent, plus ou moins bien selon le degré de confiance qui les habite, rythmés par un léger accent Russe teintant son Japonais d’une note exotique venue tout droit d’un Occident froid et rustre.
— Just Married —

Messages postés : 312
Inscrit.e le : 15/05/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
♛~Drama Queen~♛

le Dim 19 Avr - 23:49
Messages postés : 306
Inscrit.e le : 02/02/2020

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Nagamour ♥
Autre: ♪ Don't worry, be happy ♪
Haaan bb Maxwell Sadovski (v.2) 3488335006

Je t'aime toujours autant ♥ (Bon courage pour ta validation)
— Just Married —

le Lun 20 Avr - 16:07
Messages postés : 152
Inscrit.e le : 03/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Mariée par l'esprit.
Autre:
Bon courage pour ta validation et bonne refonte ! o/
Shôta

Shôta
le Lun 20 Avr - 16:55
Messages postés : 757
Inscrit.e le : 09/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Salil ♥
Autre: ✚ Parle en : #cc6699
MAIS OMG !!! Même pas tu me préviens que tu postes Maxwell Sadovski (v.2) 3912395661

J'aime toujours autant te lire et ça fait grave plaisir de redécouvrir Max ♥ J'espère que tu t'amuseras bien avec sa nouvelle version Maxwell Sadovski (v.2) 2244379341
— ★ —

— ★ —
Messages postés : 152
Inscrit.e le : 30/03/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: ♦ avatar by: me ♦
Merci vous êtes des amours ♥ Maxwell Sadovski (v.2) 1984817200
— Just Married —

le Lun 20 Avr - 23:55
Messages postés : 168
Inscrit.e le : 18/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon Renard ❤️
Autre: Russel forever ♥
Fightooooo pour ta refonte Maxouuu *pompom boy*
— ★ —

— ★ —
Messages postés : 152
Inscrit.e le : 30/03/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: ♦ avatar by: me ♦
Merciiiii ♥
J'en profite pour dire que j'ai fini de relire et que la fiche est terminééée Maxwell Sadovski (v.2) 1362171446
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
le Mer 22 Avr - 21:09
Ooh une refonte !
Je te souhaite une belle aventure avec cette nouvelle version ♥
peut-être que nous allons voir de nouveaux dessins de Max Maxwell Sadovski (v.2) 1518348080
Invité
— ★ —

— ★ —
Messages postés : 152
Inscrit.e le : 30/03/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: ♦ avatar by: me ♦
Merciiiii ♥
Et j'y compte bien oui Maxwell Sadovski (v.2) 1518348080
— MODÉRATEUR FICHE —

le Mar 28 Avr - 11:03
Messages postés : 433
Inscrit.e le : 06/03/2017

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Lullaby ♥
Autre:
Désolé pour le retard  Maxwell Sadovski (v.2) 1298939953 Me voilà enfin ! Bonne refonte, rebienvenue et tout ça. ♥
C’était une lecture hyper agréable, très qualitative (mais ce n'est pas une surprise). J’ai apprécié chaque mot. Et puis cet avatar. Maxwell Sadovski (v.2) 1728200632 Tu as rendu l'histoire hyper tangible, très vraie et c'est superbe. Je vais probablement te stalker plus ou moins discrètement. Maxwell Sadovski (v.2) 1266160259

Juste un petit détail (mais c’est de l’ordre du chipotage), Mia Mori ne peut pas devenir Mia Sadovski. C’est le nom du père, Viktor, qui n’a aucune légitimité au Japon et que Hanabi a perdu sitôt son mariage prononcé par l’Incontestable. Mia peut bien sûr prendre le nom de sa femme, Hatori. Je te fais confiance pour modifier ça.
Hop, hop, hop, tu as gagné ton petit tampon de pré-validée sur le front. Maxwell Sadovski (v.2) 1362171446

Pré-validation par Alekseï
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Maxwell Sadovski (v.2) 6pl1
Merci à mon époux, le plus beau. ♥

Je ne t'oublie pas bb :

— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Mar 28 Avr - 11:39
Messages postés : 5596
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Maxwell Sadovski (v.2) 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Maxwell Sadovski (v.2) 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Maxwell Sadovski (v.2) 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Maxwell Sadovski (v.2) Ld7d
Maxwell Sadovski (v.2) BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Maxwell Sadovski (v.2) Cn3Ckyx
Maxwell Sadovski (v.2) 1EPYLUw
Maxwell Sadovski (v.2) DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Maxwell Sadovski (v.2) E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Maxwell Sadovski (v.2) 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Maxwell Sadovski (v.2) Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Maxwell Sadovski (v.2) YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#13 —Re: Maxwell Sadovski (v.2)
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum