to be loved ❊ kanon 200803042355296862

— Just Married —

le Sam 27 Juin - 21:59
Messages postés : 11
Inscrit.e le : 25/06/2020
Kanon Sumire Itoe
Elle va sublimer les mots libres, la subversion et l'irrespect, contester ma morale des livres, innocenter les mots suspects
Informations générales
Nom : - Itoe
Prénom.s : - Kanon Sumire
Âge : 24 ans et 1er octobre 2087
Genre : Féminin
Origines : Japonaise et mère allemande naturalisée
Activité : fraichement employée en tant que salary woman dans une petite société
Sexualité : - hétérosexuelle
Avatar : Diamond de Houseki no Kuni
Règlement : -
Chemin Tout le monde connaît Just Married, et Enmei m'a ramnée !
Autre : love sur vous, sinon je suis une boulette et j'ai mis le second prénom en entier sans réfléchir avant de réaliser après coup  to be loved ❊ kanon 1298939953  je vais faire de mon mieux pour remplir cette fiche au plus vite désolée que ce soit aussi vide
Histoire - Amour liberté vérité, il faudra choisir
Ta vie s'était entamée au sein d’une famille banale, troisième fille d'une famille parmi tant d’autres aux yeux de l’Etat, qui leur avait apporté huit nouveaux individus ; une famille qui ne figurait guère parmi les ennemis du gouvernement, père et mère leur obéissaient au doigt et à l’œil, robots formatés qui n’avaient requestionné les règles formelles. Père avait baigné dans cette ambiance dès son plus jeune âge, et mère, d’origine allemande, avait abandonné les valeurs de son pays pour se naturaliser ici Levant. Les statistiques avaient démontré que les mariages arrangés étaient beaucoup stables, qu’elle disait, elle était fatiguée de ces hommes qui l’abandonnaient du jour au lendemain : son pays contestait sans cesse le Japon, toutefois elle savait qu’elle trouverait son bonheur ici. Ils formaient un beau couple, pleinement convaincus que la dictature avait sauvé le pays - l’Incontestable était sans nul doute le Messie de cette société autrefois dépravée. Nul n’aurait pu leur reprocher d’avoir failli à leur tâche. Ils inculquaient ces normes dans vos petites têtes d'enfants, leurs discours s’imprégnant presque d’une pointe de fanatisme ; tel un diamant naturel, tu te laissais docilement polir, doucement transformer au bon vouloir de tes parents - petite enfant dénuée de conviction et d’esprit critique.  

Pourquoi requestionner une éducation allant-de-soi ?
Tes parents étaient des modèles à suivre, après tout.

Ta nature chaotique avait trouvé son élément déclencheur sous les traits de jolies pages noircies, à l'approche de ta neuvième année ; tes deux géniteurs mettaient un point d'honneur à s'abreuver de culture et de connaissance, d’apprendre plusieurs langues – comme l’allemand -, et tu jetas rapidement ton dévolu sur la lecture malgré ton jeune âge. On racontait que la littérature incarnait autrefois une arme redoutable, avait parfois bouleversé des sociétés entières, des idéologies que l’on croyait inébranlables, surtout au tournant du 18e siècle lorsqu’elle apporta le savoir. Tu affectionnais les belles histoires Kanon, découvrais les ouvrages et te laissais transporter à travers des fictions ; de fil en aiguille, les romans étrangers, bien que rares, avaient fini par titiller ta curiosité, et animer une nouvelle flamme dans ton cœur.

Tu découvrais le sentiment de l’amour, l’idée de s’unir en obéissant à sa propre intuition.
Maman affirmait sans cesse que ceux qui suivaient ces normes finissaient désemparés, que ses amours d’Europe l’avaient rendue si malheureuse tant ils avaient été incertains toutefois...
Toi, tu y décelais une forme de beauté rare.

Tes parents peinaient à le croire : malgré la propagande omniprésente, leur éducation pointue et les résultats fantastiques orchestrés par l’Incontestable, ton cœur penchait pour ce soupçon de chaos noyé dans un océan de constance. Dans quel domaine avaient-ils échoué pour voir germer en toi une telle déviance ? Eux qui espéraient voir le dégoût déformer les traits de ton visage à la vue de cette culture débauchée, comme tous tes frères et sœurs, ils décelaient une lueur d’émerveillement devant ces histoires. Comme une révélation, comme si tu avais trouvé quelque chose qui esquissait naturellement un sourire à tes lèvres.

Les années se succédaient tandis qu'une force de caractère chaotique bâtissait les fondements de ton tempérament ; tu cherchais à insolemment tenir tête au monde – on se sentait gonflés de puissance à cet âge à l'aube de l'adolescence. Tu te sentais capable d'affronter le monde, affirmant sans vergogne tes positions contestataires, faisant preuve d'une franchise insolente qui t'attirait de nombreux ennuis au sein de ton école, des institutions et de ton entourage. Peu importait le nombre d'obstacles qui se dressait sur ta route, ou des gardiens de la morale qui te suppliaient d'abandonner ces illusions absurdes – une intuition se renforçait, celle que tu ne trouveras jamais le bonheur dans le système imposé.

À l'instar des romanciers que tu idolâtrais, tu commenças toi-même à écrire des belles romances basées sur le coup du hasard, sur la magie du coup de foudre ; Aiko, ton aînée, demeurait la seule à les lire silencieusement sans déposer ces feuilles salies dans la corbeille à papier. Aiko, la seule à respecter tes rêveries avec ce doux sourire inquiet.

La naïveté et l'entêtement te poussaient à poursuivre ce caprice, bornée à l'idée de clamer haut et fort les idéaux que tu convoitais. Alors, tu cherchais du soutien parmi des connaissances sur Internet, des étrangers qui, certainement, renforceraient tes soupçons.  

Ainsi, l'espace familial s'était mué en un terrain de guerre, berceau des conflits interminables. Peu importe s'ils ne me comprennent pas, je demeure maître de mon destin, que tu te disais. Tu goûterais aux amours de jeunesse, aussi belles et romantiques que dans les romans, ces sentiments instables et synonymes de liberté qui se rebelleront contre le gouvernement. Ces belles unions qui l'emportent toujours contre les tyrannies.

Tu ne comptais plus les coups de foudre vécus – toutefois aucun ne s'était concrétisé.

"Cela n'aurait aucun sens au vu des mariages futurs" – on rétorquait que quelque chose clochait avec ton étrange logique. On fuyait de plus en plus ta compagnie qui idolâtrait la destruction.  

Le quotidien s'apparentait à une forme de guerre entre la famille et tes naïves aspirations, tensions interminables qui régnaient durant de longues et interminables années ; tu refusais de céder, cela aurait été trahir ta fierté entêtée, l'essence de ton être – celle qui aspirait à ton bonheur ; l'immaturité daignait néanmoins se retenir de plus en plus en public, afficher un masque de douceur et de féminité afin de mieux convenir aux standards. Car tu devais avouer redouter la solitude.

Tu commençais à doucement sentir la flamme de la rébellion s'éteindre en ton sein.
L'année à laquelle tu pourrais te marier approchait drastiquement.
Un soir de dispute, Aiko était venue s'asseoir à côté de toi, alors que tu t'étais réfugiée dans ta chambre en sanglotant.

"Je peux comprendre ta peine et ton entêtement. En toute honnêteté, je ne pense pas que tu sois fondamentalement dans le tort."

Tu savais que même elle, allait finir par argumenter en faveur du camp adverse.

"Mais tu sais... Je n'ai pas envie de te voir cataloguée de criminelle par le gouvernement. Résister aux autorités... Ils t'accuseront de crime contre l'humanité tu sais ?"

Oui, tu le savais, mais tu étais incapable d'imaginer l'ampleur des accusations.

"Ils te mettront en prison ou peut-être même que tu mourras. Tu penses réellement te soulever contre le pays tout entier ? À prendre autant de risques pour tes idéaux ?"

Un long silence s'ensuivit, une absence de réponse interminable qui creusa un faible sourire sur le visage d'Aiko, mélangeant tristesse et victoire, avant de se relever et de te laisser seule.
Ses interrogations avaient des allures de questions rhétoriques.
Bien que tu eusses prétendu l'inverse à de nombreuses reprises, elle savait que tu n'irais jamais aussi loin. Elle avait raison. Poursuivre éternellement ce combat ne s'apparentait qu'à une crise d'adolescence, l'insolence qui mènerait à une tragique perte.

Tu refusais de subir les terribles sanctions, encore moins mourir – car dans le fond, tu n'aspirais qu'à vivre. La prétendue rebelle avait fini par courber l'échine, car même l'idée de quitter l'archipel, si cela avait été possible, te terrifiait. Pour aller où, en fin de compte ? Le caractère recommençait à s'adoucir progressivement à partir de ta quinzième année, prétextant que le passé ne s'apparentait qu'à une crise d'adolescence – que tu avais finalement compris l'ampleur de ta bêtise ; dès lors, l'écriture apparut comme un défouloir addictif, plus qu'un simple passe-temps futile ; à l'instar de plusieurs écrivains, ou de poètes comme Baudelaire, tu imprimais ton âme sur des pages vierges afin d'exorciser ce mal-être qui te travaillait.

Jamais ces écrits ne termineraient dans une maison d'édition.
Ni même entre les mains de quiconque.
Il s'agit simplement d'une fantaisie qui t'aidera à supporter les déceptions de la réalité.

Un groupe sur Internet nommé les Incontrôlables fit son apparition sur Internet ; c’était ce dont tu avais besoin : un groupe pour te sentir soutenue. Et tu fus tentée d’intégrer les rangs, de participer au Big Bang Kiss, cependant Aiko t’incitait à abandonner ces idées une nouvelle fois.  

“Il n’y a aucune chance pour que tu t’en sortes si tu y vas”

Alors tu avais simplement espéré, dans l’ombre, que les rebelles atteindraient leur objectif. Tu laissas les plus courageux manifester avec le Big Bang Kiss et le Festival Ansuburu. Aiko avait eu raison, une fois encore : la milice avait déclaré le mouvement comme illégal.  

Néanmoins, cette année n’avait pas fini de ronger tes espoirs.

Octobre 2109 resterait gravée dans ta mémoire, la frayeur imprimée dans ton cerveau. Tu avais survécu, comme tes parents, comme Aiko, néanmoins vous deviez pleurer le sort de cinq de tes frères et sœurs ; la puissance de l’eau t’avait effrayée à jamais, plus jamais tu n’irais rencontrer les étendues d’eau, n’irais t’aventurer à la plage tant cet événement t’avait traumatisée.  
Le plus terrible était de constater que les médias se focalisaient en bonne partie sur l’Incontestable - tant de gens étaient morts, pourquoi craindre la disparition de votre système hideux. Tu avais espéré sa disparition, cependant il revint 20 jours après. Tu avais beau figurer parmi les plus chanceuses, en termes de logement et de blessures, toutefois ton cœur ne parvenait à ressentir une telle joie.

Deux années plus tard, tu avais ressenti à nouveau de l’espoir en entendant tes parents parler d’une absence de l’Incontestable ; ils obéissaient toujours à leur petite routine, mais toi, tu retrouvais une forme de joie et de vitalité. Jusqu’à cette conférence de presse qui détruisit impitoyablement tes rêves deux mois plus tard.

Cette fois-ci, tu te demandas comment l’espérance pourrait revenir.
Car l’Incontestable ne cessait de démontrer son invincibilité.
Comment lutter contre lui ?
Tu ne lutterais certainement plus jamais.


Même le chaos causé par l’épidémie – les malades et la chasse à l'homme – n’avait rien changé à ton humeur, tu te contentais de mener la vie la plus fade qui s’imposait à toi. Cette histoire si laide, tu l'avais remodelée dans tes écrits pour la rendre plus belle, pour y trouver une beauté malgré l'horreur.
Car tu sais que ce mariage finira par toquer à ta porte après presque dix années menées dans la passivité, comme pour tes deux aînés et ton petit frère, avant que la mort ne les emporte en épargnant Aiko. Tu sais que l'Incontestable, à l'aide de cette fameuse puce, finira par trouver le candidat parfait pour la punition tant redoutée.  

Ce n'est plus qu'une question de temps.

Physique
On ne peut nier l'élégance et la beauté qui se dégagent de tes traits, et malgré tes tentatives de paraître naturelle, on ne peut nier que ta coquetterie n'a d'égal que la banalité de l'apparence que tu cherches à dissimuler.

Une silhouette atteignant péniblement le mètre 58, tu adoptes l'allure d'une jeune demoiselle fragile ; les courbes discrètes et excessivement fines, à l'image des standards japonais. Ce corps que tu habilles d'habits simples en dentelle, et de jolies jupes élégantes - la féminité à son paroxysme. Tu figures parmi ces femmes craignant que les rayons du soleil ne caramélisent ta peau blanche comme neige ; de ce fait, il t'arrive de sortir avec une jolie ombrelle afin de protéger ton épiderme, ou de porter régulièrement de longues manches.

Chevelure de neige que tu entretiens régulièrement, que tu nourris à l'aide de nombreux produits, à laquelle tu tiens comme la prunelle de tes yeux ; les petits yeux en amandes qu’on tente, à l’aide du maquillage, de faire paraître plus grandes, plus éclatants ; les traits et féminins que l’on sublime par divers moyens.

Tu rêves de donner cette image de femme idéale
De te mettre en valeur comme si l’on se livrait sur le marché de la séduction.
Comme si ce marché existait encore…

Malgré les artifices et malgré les efforts incessants, tu n’es pas plus belle qu’une autre, Kanon ; tu décores ton visage d’un sourire, car on raconte qu’il s’agit du plus beau des maquillages ; feindre le bonheur rend plus belle, marcher droite fait paraître plus gracieuse ; et on espère embrasser le stéréotype de la beauté discrète.

Caractère
Au fond de ton cœur réside le sentiment d’une cruelle désillusion tandis que tu contemples cette réalité laide et froide.

Tandis que tu subis chaque jour ce quotidien si fade, tel le soldat fidèle obéissant docilement aux normes de cette société dépravée, tu luttes incessamment pour supporter cette vie sans saveur ; chaque journée devient un combat pour oublier ses idéaux afin de ne guère souffrir, pour ne guère soupirer de regret à la vue des débris d’un idéal brisé.

Enfermée dans une chrysalide, tu aimerais te délivrer de cette triste prison pour voler de tes propres ailes, au gré de tes caprices, au gré de ta curiosité ; rien n’est plus terrible à tes yeux que la fatalité, l’idée d’un chemin tracé à l’encre indélébile. Tu détestes être commandée, cette impression d’être la cire molle que l’on modèle selon des standards qui ne te conviennent guère. Tu rêves de liberté, du libre arbitre quitte à te brûler les ailes ; tu rêves des amours que l’on rencontre par hasard, du caprice des sentiments si intenses et qui se dissipent avec le temps, des séparations consentis pour écrire une histoire différente. De ce qui te donnerait l’impression d’exister en tant d’individualité propre. Tu aimes l’imprévisibilité, l’idée d’affronter un jour différent à chaque réveil, les surprises inattendues que réserve le doux hasard. C’est ce qui rend la vie si amusante et si intéressante.

Aujourd’hui, tu es malheureuse, douce mélancolie que tu dissimules à travers un sourire clément ; on attend des femmes qu’elles soient clémentes et passives, alors tu réserves ton assurance désarmante et tes caprices immatures au cercle des proches. Un fort caractère silencieux toujours saupoudrée d’une touche de féminité exacerbée. Toutefois, on s’interdit de se montrer sous ses véritables traits pour ne guère heurter les autorités.

On préfère vivre malheureuse que mourir le sourire aux lèvres.
Dans le fond, on ne peut nier être un peu lâche.
De toute manière, à quoi bon afficher son opposition ?

Seules les rêveries maintiennent ton équilibre mentale – les espérances que tu couches par écrit sous les traits d’une vie fantasmée, reconstruite, idéale. La lecture, l’écriture, ce sont les éléments qui t’empêchent de chuter définitivement, les éléments qui nourrissent tes espoirs et tes illusions ; comme si, en te projetant dans ces fantaisies, en t’imaginant dans une vie plus belle, ces rêves existaient au moins quelque part et formaient une réalité à part entière. Comme une drogue douce qui calme tes nerfs, une dépendance malsaine qui entretient un semblant de bonheur ; dans le fond, tu souhaites de tout cœur, tu as besoin de préserver cette innocence et cette naïveté à travers le cynisme du monde adulte, car tu sais que la pureté de tes émotions définit ton propre moteur.

Qui sait combien de temps tu tiendras ainsi,
Car tu es la première à savoir, à aimer le proverbe
« Toutes les bonnes choses ont une fin »


douce mais ferme ❊ idéaliste ❊ assurée ❊ naïve ❊ plus émotive qu'on ne le pense ❊ plus démonstrative qu'on ne le pense ❊ têtue mais résignée ❊ créative ❊ aspire au chaos et à la destruction, qu'elle renomme Liberté et Individualité ❊ rat de bibliothèque ❊ amatrice de croissants et de romans occidentaux ❊ s'invente une vie imaginaire où le système des mariages imposés n'existe pas ❊ n'espère pas publier ses écrits ❊ adore les habits pour animaux ❊ adore la pluie et l'odeur qui se dégage après la pluie ❊ peur étrange de manger quelque chose d'avarié, elle fait souvent des courses ❊ peur de s'ennuyer ❊ peur des grandes étendues d'eau ❊ mais plus que tout, elle a peur que sa vie soit réglementée par les autorités, d'une stabilité au prix de son bonheur
— Just Married —

le Sam 27 Juin - 23:07
Messages postés : 234
Inscrit.e le : 12/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célib-heureux.
Autre: Ryû râle en #99ccff.
Bienvenue Kanon et bon courage pour rédiger ta fichette ! to be loved ❊ kanon 231803046
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Dim 28 Juin - 12:22
Messages postés : 5595
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue Kanon ! to be loved ❊ kanon 1362171446
Je me suis permis de corriger ton pseudo du coup to be loved ❊ kanon 2432113367

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

to be loved ❊ kanon 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit to be loved ❊ kanon 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
to be loved ❊ kanon Ld7d
to be loved ❊ kanon BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
to be loved ❊ kanon Cn3Ckyx
to be loved ❊ kanon 1EPYLUw
to be loved ❊ kanon DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
to be loved ❊ kanon E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
to be loved ❊ kanon 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
to be loved ❊ kanon Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
to be loved ❊ kanon YqECw0j
— Just Married —

le Lun 6 Juil - 14:10
Messages postés : 170
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Bienvenue Kanon !
Bon courage pour la suite de ta fiche to be loved ❊ kanon 2984341854
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Dim 12 Juil - 9:28
Messages postés : 5595
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Délai dépassé. Ajout de trois jours supplémentaires ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

to be loved ❊ kanon 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit to be loved ❊ kanon 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
to be loved ❊ kanon Ld7d
to be loved ❊ kanon BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
to be loved ❊ kanon Cn3Ckyx
to be loved ❊ kanon 1EPYLUw
to be loved ❊ kanon DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
to be loved ❊ kanon E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
to be loved ❊ kanon 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
to be loved ❊ kanon Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
to be loved ❊ kanon YqECw0j
— Just Married —

le Lun 13 Juil - 22:43
Messages postés : 11
Inscrit.e le : 25/06/2020
Hellow ♥ j'viens juste savoir s'il est possible d'avoir un mini délais de plus ? l'IRL m'a un peu rattrapé avec les dates de mes examens (d'août), donc bien que je sois vers la fin de l'écriture de l'histoire, je pense que ce sera vraiment fini le 15 ;;

Désolée d'avance
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Mar 14 Juil - 9:45
Messages postés : 5595
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Pas de souci Kanon !
Je t'ajoute une semaine o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

to be loved ❊ kanon 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit to be loved ❊ kanon 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
to be loved ❊ kanon Ld7d
to be loved ❊ kanon BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
to be loved ❊ kanon Cn3Ckyx
to be loved ❊ kanon 1EPYLUw
to be loved ❊ kanon DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
to be loved ❊ kanon E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
to be loved ❊ kanon 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
to be loved ❊ kanon Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
to be loved ❊ kanon YqECw0j
Shôta

Shôta
le Mer 15 Juil - 10:16
Messages postés : 757
Inscrit.e le : 09/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Salil ♥
Autre: ✚ Parle en : #cc6699
Bienvenue ! Ta plume est si douce to be loved ❊ kanon 428445822 Vraiment c'est agréable et touchant de te lire, et j'ai hâte de découvrir son histoire maintenant. (Bonne rédaction et bon courage pour terminer alors to be loved ❊ kanon 1518348080)
— Just Married —

le Mer 15 Juil - 11:55
Messages postés : 11
Inscrit.e le : 25/06/2020
kshdfbjsdhfb MERCI to be loved ❊ kanon 2310585803
J'ai du coup fini comme prévu, avec l'histoire un peu rush (ma spécialité)
Il y a certainement des trucs à redire, j'espère en tout cas que ça conviendra au moins un minimum
— STAFF JM —

le Dim 19 Juil - 23:10
Messages postés : 3375
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Analyse de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Bienvenue sur le forum ! to be loved ❊ kanon 1362171446

♠ Âge : 24 ans et 1er octobre → Il manque juste l'année

Histoire

♠ ces hommes qui l’abandonnait
♠ Même le chaos causé par l’épidémie → Juste pour être sûre, tu comptes la chasse à l'homme aussi dans le lot quand tu parles du chaos ou c'est seulement le bordel créé avec tous les malades ? to be loved ❊ kanon 517494357

Caractère

Validé !

Physique

♠ l'élégance et la beauté qui se dégage

Validé !

Conclusion
Et bien je n'ai pas grand-chose à redire sur ta fiche. Elle est bien écrite, aérée, fluide, elle se lit toute seule et je n'y ai vu que très peu de fautes. Les seules que j'ai vues étaient de la simple inattention. Il y a juste un petit ajout à faire et une précision à me donner et ça devrait être bon. o/


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3
Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

to be loved ❊ kanon Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

le Mer 22 Juil - 21:37
Messages postés : 11
Inscrit.e le : 25/06/2020
aaaaaa hellow ! Merci pour le temps accordé, j'ai corrigé les deux mini fautes (quelle honte pour une grammar nazi, je rougis de honte), ajouté la haine. Et oui ! Je comptais la chasse à l'homme dans l'épisode global de l'épidémie (je l'ai précisé du coup pour être sûre). En espérant que cela conviendra !

Merci pour tout to be loved ❊ kanon 2244379341
— STAFF JM —

le Mer 22 Juil - 21:50
Messages postés : 3375
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Et yop !

Alors y a juste ici :
♠ 1er octobre 1995 → Vachement bien conservée pour une femme de 116 ans to be loved ❊ kanon 2078551763 Pour avoir 24 ans, elle est née en 2087 plutôt. JM se passe en 2112 actuellement. x)

Mis à part ça, c'est tout bon pour moi alors j'te souhaite de bien t'amuser avec cette demoiselle ! to be loved ❊ kanon 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

to be loved ❊ kanon Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#13 —Re: to be loved ❊ kanon
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum