Je pose les questions [terminé] 200803042355296862
Je pose les questions [terminé] 1GdvXk1
-33%
Le deal à ne pas rater :
Fire TV Stick Lite avec télécommande vocale Alexa
19.99 € 29.99 €
Voir le deal

— Just Married —

Messages postés : 8
Inscrit.e le : 13/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
William Rogers
Haut les mains peau d'lapin!
Informations générales
Nom :Rogers
Prénom.s :William
Âge :26 ans, 02/01/2086
Genre :Masculin
Origines : Japonaise (origines anglaises)
Activité :Inspecteur(lieutenant) de police (criminelle)
Sexualité :Hétérosexuel
Avatar :Bruce Wayne (Batman)
Réglement : - 👏 - Ollie
CheminDéjà passé dans le coin il y a quelques temps
Autre :Forum toujours aussi beau ♥
Histoire
À la réponse "Que voudrais-tu faire plus tard?" il avait répondu "Super-héros.". Cela avait suscité l'hilarité de la classe. Ce souhait, il le savait déjà, était irréalisable mais il n'avait pas d'autre idée et s'était alors permis de rêver. Qu'y avait-il de mal à ça? Depuis tout petit il baignait dans les livres, les dessins animés et les films de super-héros. Il adorait ça. Peut-être que cela l'avait rendu un peu immature pour un lycéen. Cela ne le gênait pas plu que ça. De toute façon aucun des ses camarades ne s'approchait trop de lui à cause de ses traits occidentaux. Il n'avait pas vraiment besoin d'eux de toute façon. Il n'était pas très à l'aise avec les autres alors c'était mieux ainsi. Le seul endroit où il se sentait en sécurité était la grande maison familiale. Là non plus, il n'avait pas à se plaindre. Son père et sa mère avaient tous deux de très bons revenus et pouvaient se permettre de faire plaisir à leur unique fils. C'était dans sa chambre, remplie de comics, de DVD et de livres qu'il repensa à la question que son professeur lui avait posé en classe. Que faire plus tard? Super-héros était bien évidemment impossible. Dessinateur de bandes dessinées? Il avait un coup de crayon mais pas de quoi en faire un métier. Sportif professionnel? Il le pouvait largement, surtout dans le MMA, discipline dans laquelle il avait montré de bonnes choses, mais avait-il les épaules pour aller loin? Était-il capable d'assumer tous les coups, toutes les blessures? Certainement pas. Il réfléchit un moment et une idée lui traversa l'esprit. Il était fort, et avait cette passion pour les héros justiciers. S'il ne pouvait être Batman, pourquoi ne pas avoir un objectif plus réaliste et être Jim Gordon? D'autant plus qu'avec un peu d'efforts et quelques années d'études, il pouvait devenir un officier. L'idée lui plut sur le moment. Il fallait dire que sur le papier c'était alléchant. Faire la lumière sur des crimes, être une sorte de justicier et ça avait la cote auprès du grand public. Alors, lorsqu'on lui reposa la question plus tard, il répondit "Inspecteur de police."

Les derniers mois de lycée filèrent si vite qu'il n'eut pas l'impression de les avoir vécus. Il avait travaillé si dur pour obtenir ce qu'il voulait, et ça avait payé. Il était pris en école d'officiers de la police. Il était déjà fier d'avoir atteint ce pallier, mais il lui restait encore cinq bonnes années avant d'entrer dans le monde professionnel. Là il n'était plus question de rigoler, il avait intérêt à se démarquer de ses congénères pour se faire une place de choix. Très peu entouré mais toujours attentif, prêt à faire des efforts supplémentaires pour montrer qu'il était quelqu'un sur qui il fallait compter. Cette motivation était étonnante tant elle s'opposait à ce que William dégageait durant toute sa scolarité: un bon élève qui ne faisait cependant pas beaucoup d'efforts. Trouver sa voie l'avait changé, au plus grand plaisir de sa famille qui voyait enfin son garçon se diriger vers quelque chose de concret.

Outre ce zèle, les années étudiantes du fils Rogers avaient connues peu de rebondissements. William se concentrait essentiellement sur son objectif et faisait juste le nécessaire à côté, menant une petite vie tranquille d'étudiant solitaire. Il suivait juste les informations qui relayaient sans arrêt les dernières nouvelles de la crise des Incontrôlables. Ce mouvement anti-Incontestable ne lui faisait ni chaud ni froid. Il n'avait qu'un seul mot d'ordre: la tranquillité. Tant que cet événement, au combien retentissant, ne l'empêchait pas de suivre sa route, il s'en fichait. Quelques uns de ses camarades de promotion lui faisaient part de leur opinion souvent pro-Incontestable et exprimaient un forme de haine virulente envers ceux qui osaient défier l'ordre établi. Des phrases du style "Si j'étais en fonction, je leur botterais bien les fesses!" ou du genre "Et voilà, on leur crée un intelligence artificielle pour leur faciliter leur vie et ils trouvent quand même le moyen de râler!" étaient constamment au menu du jour. Pour Will les choses n'étaient pas pareilles. Lui ne voulait pas faire ce métier pour défendre l'Incontestable. D'ailleurs son existence lui était totalement indifférente puisqu'il avait grandi dans ce système. Quelques fois il se disait que cela pouvait atteindre les libertés que défendent ses héros préférés. Mais il balayait très vite ces pensées de son esprit car il ne voulait pas de problèmes. Il voulait faire régner une forme de justice, et ça ce n'était pas le rôle de l'intelligence artificielle. Pour les problèmes "conjugaux", il y avait la milice. La police ne s'occupait pas des manquements aux devoirs de l'Incontestable, alors si certains de ses camarades voulaient que les gens respectent la machine, ils n'avaient qu'à postuler chez la milice. De toute façon, le mouvement des Incontrôlable prit fin un peu plus d'un an après ses débuts et Will eut enfin la paix de ce côté là.

Mais la paix fut de courte durée car un autre événement vint secouer le pays, et celui-ci n'était du fait de l'homme. Une catastrophe naturelle comme rarement on en avait vu et des victimes par milliers. Heureusement pour le futur policier, ses parents étaient bien loin du Japon à ce moment-là. Les deux étaient partis voir les parents de Mr. Rogers en Angleterre. C'était le premier voyage de sa mère en dehors du Japon. Son père, lui, venait de Londres et était arrivé au Japon dans le cadre d'une fusion d'entreprises et avait par la suite eu l'opportunité d'obtenir un poste élevé au pays du Soleil levant. Il avait alors été naturalisé et reçu sa lettre rose comme tout Japonais digne de ce nom.  Will arriva dans la vie du couple quelques années plus tard. Lors de la funeste catastrophe Shukumei, William était sur place pour poursuivre ses étude. Il reçut un nombre incalculable de messages de la part de ses proches pour savoir s'il était bien en vie. Ses parents et ses grands-parents bien sûr mais aussi des oncles et tantes, des cousins dont il ignorait presque l'existence et d'autres connaissances plus obscures et oubliées. Tout ça ne l'empêcha pas de finir son cursus d'officier. En parallèle il essaya de venir en aide aux victimes de Shukumei. Il se disait que son implication, aussi petite était-elle, pouvait être bénéfique autour de lui. Il souhaitait que son initiative incite son entourage à faire pareil. Ce fut un semi-échec, ou succès. Cela dépendait de quel côté on se plaçait. Au moins, moralement, il avait le sentiment d'avoir accompli quelque chose.

Fraîchement sorti des centres de formation, il avait encore tout à apprendre. Grâce à ses bons résultats, il fut envoyé à Shinjuku et se vit assigner un bon mentor. Un brigadier avec plus de vingt-cinq ans de métier. Un chic type qui lui apprit tout ce qu'il ne connaissait pas encore: le terrain et les situations réelles. En même temps que son poste, Will reçut un appartement et un véhicule de fonction. Tous deux un peu petits et vétustes. Mais ils faisaient l'affaire, alors il n'avait pas de quoi se plaindre, surtout quand il voyait tous les sans abris depuis Shukumei. Il eut un début de carrière tranquille. Son mentor lui répétait sans cesse "T'inquiète fiston. Les crimes arrivent vite. Bientôt tu ne sauras plus où donner de la tête.". Et il avait raison ce vieil hibou. En quelques mois une vague d'affaires criminelles occupa le jeune inspecteur. Lui et ses collègues avaient tellement à faire qu'ils n'avaient pas le temps de s'intéresser à l'arrêt momentané de l'Incontestable qui avait saisi le Japon durant plusieurs mois. Entre les différents dossiers, Will accordait le peu de temps libre qu'il lui restait à manger et dormir. Il ne put se reposer une fois la dernière enquête classée pour manque de preuves. Il prit deux jours de congé bien mérités.

Dès lors la situation était devenue tristement plus régulière. Pas de grosse vague de crimes ni de moments creux mais des affaires récurrentes, peut-être trop d'ailleurs. Des altercations qui tournaient mal, un type qui jette ce qui reste de son ex dans un benne à ordures et bien d'autres cas devenus communs pour le jeune lieutenant. Son mentor avait pris sa retraite et Will se retrouvait avec un équipe jeune sans vrai vétéran. Il dut enfiler la cape d'officier "expérimenté" et mener le groupe comme l'aurait fait un vrai vieux de la vieille. Un rôle bien difficile à interpréter mais qui lui seyait de mieux en mieux au fil du temps. Le travail du vieux avait porté ses fruits, et Rogers était devenu un véritable officier de police.

La suite ne fut qu'une succession d'événements qui ne firent que vaguement perturber la vie calibrée de l'inspecteur Rogers. L'épidémie de l'été 2111 ne l'avait pas affecté physiquement, mais certains de ses amis proches ont été gravement touchés, dont l'un qui était décédé. Triste nouvelle qui affecta partiellement le jeune homme avant que la justice ne l'appelle pour faire son devoir. Durant l'hiver suivant on constata que des soucis avec les puces personnelles avaient envoyés des gens dans les rubriques nécrologiques alors que ces personnes continuaient de mener leur vie. Une curieuse chasse à l'homme s'était mise en place pour retrouver les "morts" et tout remettre en ordre. William avait dû coopérer avec les forces de recherches en leur fournissant les noms de personnes réellement décédées et dont les corps se trouvaient à la morgue. La coopération se limita à ça. Le lieutenant de police reprit ensuite ses activités professionnelles entrecoupées de ses longues séances de "combat" à la salle de sport.
Physique
Un matin de plus d'une routine trop bien ficelée. William se leva presque aussitôt que son réveil avait retenti. Il glissa son doigt sur l'écran du smartphone pour en arrêter le son strident et fila tout droit dans sa petite cuisine. Après une tasse de thé avalée en trois gorgées, l'homme fraîchement réveillé prit la direction de la sale de bain. Il ouvrit le robinet et saisit son rasoir. Il fit glisser les lames sur ses joues et son menton, éradiquant le moindre poil qui osait perturber la lisse régularité de sa peau. Il rinça son visage à l'eau froide et observa l'homme en face de lui. Reproduisant les mouvements de son homologue devant son lavabo, il scrutait les moindres détails de son faciès de ses yeux bleu. Un sérieux autoritaire se dégageait de ce regard. Il passa sa main dans ses cheveux sombres, dont les mèches formaient le seul désordre sur ce visage masculin un peu trop carré. Une fois cette petite inspection terminée, le jeune homme retourna dans sa chambre et fit glisser la porte de son placard sur le côté. Il en sortit le nécessaire pour la journée: chemise, pantalon, gilet et cravate. Il revêtit l'ensemble devant la grande glace qui peinait à contenir son imposante carrure. William finit de nouer sa cravate et prit le chemin de l'entrée. Il récupéra au passage son téléphone, ses clés et son badge de policier. Il chaussa ses souliers en cuir marron, enfila son pardessus beige et passa la porte qui le mena à la cage d'escalier de son immeuble. Il descendit les marches deux à deux et s'engouffra dans la rue. Il surplombait les passants d'au moins une tête si ce n'était plus et se faisait aisément remarquer de par sa corpulence et ses traits européens. Malgré cette allure massive il se faufila entre les passants avec une fluidité déconcertante. Il tourna et avança dans une ruelle qui menait à un parking où se trouvait son véhicule de fonction, une vieille voiture noire. Il ouvrit la portière, posa son manteau sur le siège passager et démarra l'engin, il joua sur les pédales et prit la route du commissariat. 
Caractère
Une drôle d'agitation secouait le commissariat. Il était minuit passé et pourtant tout bougeait comme si on était en pleine journée. Assis à son bureau, l'inspecteur Rogers voyait les brigadiers aller et venir, déposant à l'occasion des papiers sur le bureau en bois massif. Il était si tard, et il y avait tant de choses à faire. Ce soir là, à la sortie d'un théâtre, un vol avait mal tourné. Une femme a été tuée au couteau, son mari grièvement blessé et au milieu de tout ça se tenait leur gosse de dix ans qui ne pouvait rien faire d'autre qu'assister à cette scène horrible. Il était là. Encadré par deux policiers, il attendait assis sur un chaise rudimentaire. William finit par écarter la paperasse et fit venir le garçon. Il savait que la situation était délicate. Il n'avait pas l'habitude de parler avec des enfants, et encore moins dans des circonstances pareilles. D'ordinaire il faisait preuve d'un sérieux inébranlable, voulant accomplir au mieux son devoir et servir la justice à son échelle. Mais ce coup-ci, il avait conscience qu'une telle approche ne serait pas appropriée. L'air autoritaire de William disparut pour laisser entrevoir un air désolé et perdu. Il ne savait quoi dire. Les mots ne pouvaient être les mêmes pour un adulte et pour un enfant. Il posa alors maladroitement sa main sur l'épaule du garçon et s'accroupit pour se mettre à sa hauteur. Il esquissa un sourire bienveillant et lui dit:
- Tout va bien se passer. On va retrouver la personne qui a fait ça.
Quelques larmes coulèrent sur la joue de l'enfant. Quels effets cette agression allait avoir sur le long terme? William ne saurait le dire. Le silence flotta quelques instants dans la pièce. L'inspecteur Rogers, dont le manque de tact faisait parfois cruellement défaut, saisit ses gants en soie et velours pour continuer à rassurer le petit, essayer de lui changer les idées.
- Tu veux quelque chose? Une truc à boire ou à manger?
- Je veux ma maman... lui répondit-il.
La réponse eut l'effet d'un coup de marteau en plein cœur. Cela faisait de la peine à William de dire à ce pauvre gosse que sa maman ne reviendrait plus. Il hésita un instant et reprit son travail de réconfort.
- Malheureusement je ne peux pas te l'amener... Ce n'est pas dans mes compétences fiston.
Un brigadier passa sa tête par la porte entrouverte du bureau.
- Inspecteur, on a eu la tante du petit. Elle arrive dans vingt minutes.
- Merci Junichi. Il se tourna vers le garçon. Tu as entendu? Ta tante arrive.
Il eut pour réponse un triste hochement de tête. Qu'est-ce que ça lui faisait mal de voir ça. Le policier resta dans la même position et se contenta d'observer l'enfant. Il resta bloqué sur son t-shirt rouge avec une araignée noire postée au centre de sa toile.
- C'est quoi sur ton t-shirt?
- Spiderman...
- Tu aimes Spiderman?
La garçon hocha mollement la tête. William fut touché intérieurement. Ce gamin faisait appel au grand enfant qui sommeillait en lui. Il avait peut-être le moyen de lui faire oublier quelques instants l'évènement tragique dont il a été victime.
- Si tu veux, je dois avoir quelques BD de super-héros dans un de mes tiroirs. Tu veux en lire une?
Le petit accepta avec la tête et William partit derrière son bureau et ouvrit le tiroir du bas. Il en sortit quelques bandes dessinées dont les couvertures représentaient divers héros. Il les tendit au garçon qui les ouvrit et se plongea dedans en attendant sa tante. Une fois cette dernière arrivée, l'inspecteur laissa l'enfant prendre les bandes dessinées avec lui et lui laissa un dernier message avant de partir.
- Tu sais petit, je ne suis peut-être pas Spiderman ni même Batman ou Superman, mais je vais tout faire pour retrouver le vilain qui a fait du mal à tes parents.
La garçon esquissa un sourire timide et triste et suivit sa tante. Quand les deux disparurent derrière la porte, William reprit son visage impassible et se tourna vers les autres policiers sur place.
- Allez on se bouge les gars. On va coincer cette enflure.
Cet aplomb et cette autorité cachaient bien la timidité de l'inspecteur qui une fois ses ordres donnés retourna dans son bureau et s'y enferma quelques instants. Il passa ses mains sur son visage, tiraillé par ce sentiment d'injustice et ce désir d'attraper le criminel. Il allait devoir rejeter tout ça sur son sac de frappe à la salle d'entraînement ou peut-être prendre un verre avec un ami pour se détendre et enfin être lui-même, un jeune homme capable de sourire et de profiter des bons moments aussi rares étaient-ils.
Généré avec le formulaire
— Just Married —

Messages postés : 261
Inscrit.e le : 12/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célib-heureux.
Autre: Ryû râle en #99ccff.
Ouh un agent de police ! Dans quelle branche travaillez-vous monsieur Rogers ? Je pose les questions [terminé] 1518348080
Re-bienvenue sur JM et bon courage pour la rédaction ! ♡
— Just Married —

Messages postés : 170
Inscrit.e le : 18/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Mon Renard ❤️
Autre: Russel forever ♥
Bienvenue Mr de la police :D
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 431
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Paweł ♥
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Tintintintintintintintintin-
Rogeeeeeeeeeeeers.

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche Je pose les questions [terminé] 1518348080
— STAFF JM —

Messages postés : 3417
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Je pose les questions [terminé] 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je pose les questions [terminé] Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 72
Inscrit.e le : 21/05/2020

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : mon bambi puant ♥
Autre: Merci Jun pour ce kit ultra-beau ♥
Bienvenue mr le flic ! Enfin un officier pour amener mon cassecouille en garde a vue Je pose les questions [terminé] 3182035657 bon courage pour ta fiche !
— Just Married —

Messages postés : 71
Inscrit.e le : 21/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Bienvenue ! Jolie fiche, j'ai bien aimé la lire :)
— Just Married —

Messages postés : 8
Inscrit.e le : 13/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci pour vos messages, ça fait plaisir de revenir ici Je pose les questions [terminé] 2432113367
J'en profite pour vous annoncer que la fiche est terminée (sûrement avec des trucs à revoir car je suis rouillé Je pose les questions [terminé] 4158426957)
— Just Married —

Messages postés : 215
Inscrit.e le : 13/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Leonore Mizutaka
Autre: Je piapiate en : #CC4E5C
Bienvenue ♥

Bonne chance pour la validation monsieur chauve-souris :)

A bientôt !
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 431
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Paweł ♥
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Rebienvenue à toi Je pose les questions [terminé] 1518348080 Un petit parallèle entre l'avatar et le perso hm ? 😏

Histoire


"et ça avait la cote auprès du grand public."
"qu'il n'eut pas l'impression de les avoir vécus"
"au plus grand plaisir de sa famille qui voyaient"
"il y avait milice."

On a rien du tout sur l'intégration de la famille de William au Japon ! Pourquoi sont-ils ici malgré l'Incontestable, William a-t-il vécu au RU puis déménagé ou est-il né au Japon ? (sans compter qu'un mariage hors-Japon ne compte pas aux yeux de la machine, donc c'est prendre un risque pour le couple de se retrouver séparé)

Caractère


RAS !

Physique


RAS !

Conclusion
Vraiment pas grand-chose à dire, juste quelques corrections vitef à apporter et ce sera tout bon ! William est plutôt adorable dans un sens, il a la carrure d'un grand homme froid tout en étant capable pourtant d'être un nounours, c'est assez drôle Je pose les questions [terminé] 3182035657


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥
— Just Married —

Messages postés : 8
Inscrit.e le : 13/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Hey! Merci pour la modération ^^

Je reviens pour dire que les modifications on été faites:
" Au plus grand plaisir de sa famille qui voyait..."
" Il y avait la milice..."

" Les deux étaient partis voir les parents de Mr. Rogers en Angleterre. C'était le premier voyage de sa mère en dehors du Japon. Son père, lui, venait de Londres et était arrivé au Japon dans le cadre d'une fusion d'entreprises et avait par la suite eu l'opportunité d'obtenir un poste élevé au pays du Soleil levant. Il avait alors été naturalisé et reçu sa lettre rose comme tout Japonais digne de ce nom. Will arriva dans la vie du couple quelques années plus tard. "

Après plusieurs recherches je n'ai pas compris mes deux autres erreurs (loin de moi l'idée de contester mais je préfère le mentionner) car:
"et ça avait la cote auprès du grand public." : le mot cote est bien orthographié comme cela (https://www.cnrtl.fr/definition/cote)
"qu'il n'eut pas l'impression de les avoir vécus" : le COD "les" qui se rapporte aux mois passés, est placé avant l'auxiliaire "avoir" ce qui fait que le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le COD.

Voilà ^^ En espérant que je n'ai importuné personne avec mes histoires, je vous laisse juger si la fiche est désormais validable.
Au refoir o/
— MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés : 431
Inscrit.e le : 08/03/2018

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Paweł ♥
Autre: cause en #CC6666. Bosse chez un fleuriste. Aussi menteur que mignon. Aime le rose. Et les lapins. Et aimer, tout simplement.
Hello !

My bad alors, j'avais pas connaissance de ce mot, et j'avais en effet pas vu la bonne façon de conjuger Je pose les questions [terminé] 3182035657 Mais du coup, tout est nickel !

Pré-validation par Ollie
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.
— STAFF JM —

Messages postés : 3417
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je pose les questions [terminé] Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#14 —Re: Je pose les questions [terminé]
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum