Yusei Nekawa 200803042355296862

— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 20:58
Messages postés : 66
Inscrit.e le : 16/08/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chiharu (Arizawa) Nekawa
Autre: Merci à Fu pour le Kit :perf:
Yusei Nekawa
“L'incompréhension le plus souvent ne vient pas d'un manque d'intelligence mais d'un manque de sens.”

Généralités
Nom ;; Nekawa
Prénoms ;; Yusei
ge ;; 30 ans né le 15 Janvier 2082
Genre ;; Masculin
Origines ;; Japonais
Activité ;; Cerberus le batteur de LIOM ; aide son grand-père au dojo de temps a autre
Sexualité ;; Hétérosexuelle
Avatar ;; Ikkaku Madarame (bleach)
Règlement ;;
Chemin ;; j'ai vu de la lumière et j'ai eu envie de vous envahir.
Commentaire ;; Vous êtes soyeux ♥
Histoire
Beaucoup rêvent de succès. À mon sens, le succès ne peut être atteint qu'après une succession d'échecs et d'introspections. En fait, le succès représente 1% de votre travail qui comporte lui, 99% de ce qu'on peut appeler échec.” A dit Soichiro Honda. Il n’a pas tort. Quant à toi, tu illustres parfaitement sa philosophie.

Tu n’as pas toujours été cet homme fort et talentueux. Tu n’as toujours pas été riche et admiré. Loin de là. Tu es né petit. Tu as grandi. Et voilà ton histoire…


À une époque où les applications font tout à notre place, ou presque, où l’on ne se regarde plus qu’à travers un écran et où le paraître et plus important que l’être, où l’on se préoccupe plus de son profil instagram que de sa propre vie. Air du numérique, air des filtres et des retouches photos. Une époque où un #love#baby suivi d’une photo d’un ventre rebondi sur fond de vacances sous les tropiques suscite plus de joie que la venue de l’enfant en elle-même.

Hanah n’a jamais voulu d’enfant. Elle n’a jamais voulu travailler. Ce qui lui plaisait, c’était de se faire belle, d’avoir le meilleur profil sur les réseaux et de se trouver un sugar daddy. À la vérité, elle était même fière d’en compter plusieurs à son actif. Vêtements de luxe, chaussures de marque, séance chez l’esthéticienne, le coiffeur, chirurgie esthétique, chirurgie des yeux pour les faire changer de couleur… Tout ça aux frais d’hommes avec qui elle ne devait passer qu'un peu de temps. Et si elle était dégoûtée, souvent, de ces corps frêles et ridés, elle se consolait entre les bras d’amants plus jeunes et musclés… Juste pour son plaisir… Pour le plaisir des yeux et de la chaire. La vie était belle à se faire jolie pour avoir la richesse et profiter de chaque soirée qui se présentait.

Pourtant, elle ne se rappelait que vaguement de cette fête. Ou plutôt, tout ce qu’il lui restait comme souvenirs, se sont les vidéos qu’elle en avait prise. Au départ, ce devait être une soirée entre copine, à faire des selfies devant le DJ, à se prendre en photo bouteille de Rhum, de vin ou de champagne à la main, à se filmer en train de danser, s’était vite transformée en orgie. Et Hanah passablement saoule et probablement droguée s’était vite retrouvée à se filmer et se faire filmer en pleine sextape. Les portes de son avenir se sont fermées aussi vite que les vidéos de cette fameuse soirée ont circulé. Et pour une pilule oubliée, on lui annonçait un heureux événement. Difficile de savoir qui était le père de l’enfant, même en visionnant cent fois les vidéos. Trop de possibilités, et aucun de ceux l’ayant visité ne voulaient assumer la paternité.

Célibataire et future mère, à peine majeur et sans un sou, mise à la porte de chez ses parents, enceinte jusqu’au cou, elle a dépensé plus qu’elle ne l’aurait dû en maquillage pour “être quelqu’un d’autre” sur ses photos. S’inventant une vie bien moins misérable que son T1 et son canapé défraîchi pour récolter les likes qui lui réchauffait tant le cœur. Quant à l’être grandissant en elle, elle n’a pas eu le courage d’avorter et se maudissait chaque jour passant pour cela. Pourtant, quand Tsuki a vu le jour, Hanah s’était surprise à ne ressentir que de l’amour pour l’enfant. Abandonnant l’idée de le confier à une famille d’adoption, elle le garda auprès d’elle et pour leur assurer un avenir, elle commença à chercher du travail. C’est finalement dans un fast-food au coin de sa rue qu’elle trouva un emploi. Le gérant l’ayant pris en pitié et trouvant son corps et sa bouche bien à son goût, il l'embaucha sans trop se poser de questions. Quand il en avait l’occasion, il lui arrivait parfois de venir chez elle pour la prendre à l’envers à défaut de pouvoir l’avoir à genoux devant lui dans son bureau.

L’éducation de Tsuki était ainsi laissée à la télévision, la tablette, l’ordinateur et les délinquants du quartier quand il n’était pas à l’école. Il fallait laisser maman “parler entre adultes” avec son ami dans la chambre de son nouveau T2. Leur manège dura jusqu’à ce que le jeune enfant ne soit plus assez innocent pour croire qu’ils ne faisaient que discuter. Leurs rencontres se limitèrent au bureau, à la voiture ou aux sorties qu’ils commençaient à faire. Cela prit fin quand Tsuki apprit que sa mère attendait un nouvel enfant. Souvent seul, le jeune Tsuki apprit très tôt à devenir indépendant, cuisinant et faisant le ménage pour eux deux et très vite pour eux trois.

Comme pour Tsuki, Hanah n’a pas pu se résoudre à avorter et c’est ainsi que tu es né : Yusei. Déjà bébé, tu avais les sourcils froncés. Déjà bébé, tu semblais si pensif, si songeur, si énervé, si réfléchi. Et ta mère pensait souvent en te regardant, que toi, minuscule crevette, tu les jugeais, elle et ses mauvais choix de vie.

La vie était rude. Et si Hanah aimait ses enfants, elle a fini par regretter de les avoir engendrés, de les avoir gardés, d’avoir été si immature, si irresponsable et si terriblement égoïste. Mais elle ne prit conscience de son erreur que lorsque son aîné décida qu'il était de son devoir de faire entrer l'argent dans le foyer. Passant plus de temps dans les rues à dealer qu’à apprendre à l’école, Tsuki entraîna rapidement son jeune frère avec lui, lui faisait faire le guet pendant les transactions. Mission dont il s’acquittait avec le plus grand sérieux. Sourcils froncés, regard perçant, rien ne lui échappait. Un vrai gardien qui veillait à ce que son frère puisse travailler en paix. Cela lui valut de se faire surnommer Cerbère par son frère et ses amis. Un surnom qu’il portait avec fierté.

Il lui arrivait de temps à autre, de battre la mesure sur les murs, sur les couvercles de poubelle, sur le capot des voitures quand il se sentait d’humeur guillerette. Et il se montrait doué pour ça, faisant la fierté de Tsuki et agaçant les passants et résidents dont il nuisait à la tranquillité. C’est là qu’un ami à son frère lui a proposé de lui apprendre la batterie. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour apprendre les bases et à dix ans était devenu bien plus fort que son jeune professeur. Il était heureux Yusei malgré leur vie misérable. Un bonheur qui malheureusement devait prendre fin…

Un jour, alors que les deux frères séchaient encore les cours, Tsuki avait convaincu Yusei de l’accompagner dans un autre quartier pour vendre sa daube. Mauvais plans, mauvais endroit, mauvais moment. Pris dans une fusillade, Yusei s’en est sorti… Mais pas son frère.

Ce jour resta marqué dans la mémoire du garçon comme l’un des pires de son existence. Un traumatisme dont il ne pourrait se défaire. Des cauchemars qui le suivraient, inlassablement. Il n’avait pas compris et ne comprendrait jamais. Pourquoi son frère ? Frustré, énervé, apeuré, sans repère, Yusei devint bagarreur, violent, désagréable. En un mot, ingérable, surtout pour une mère qui n’avait jamais pu assumer son rôle comme il le fallait. Proche de la dépression, elle renoua le contact avec ses parents. Et Hanah laissa Yusei aux bons soins de son grand-père et de sa grand-mère, lesquels tenaient un dojo et enseignaient le kendo. Ils tentèrent de le calmer et canaliser sa colère en lui faisant pratiquer les arts martiaux et la musique. Mais il lui fallut beaucoup de temps pour apprendre le calme, la patience, la maîtrise de soi. Peut-être même trop de temps.

Le collège fut pour lui une période bien difficile et compliquée. Son air constamment énervé ne lui valut pas que des amitiés et encore moins sa sauvagerie et sa brutalité. Repéré par les petits caïds de l’école, ces yankee qui passaient plus de temps à jouer les durs et provoquer les autres établissements scolaires, il fut rapidement enrôlé et sa réputation en prit encore un coup. Mais pour lui, cela n’avait plus d’importance. Son frère était mort, il ne savait même pas pourquoi. Sa mère avait préféré le laisser chez des vieux qu’il ne connaissait même pas, plutôt que de continuer à s’occuper de lui. Pire encore, elle s’était mise à l’alcool au lieu d'essayer de s'en sortir.

Contre toute attente, Yusei décida de continuer sa scolarité après le collège. C’est peut-être ce qui le sauva. En partie du moins. Deux mois après la rentrée scolaire, il n’avait toujours pas de club. Il aurait très bien pu rejoindre celui de Kendo, mais il en pratiquait déjà avec sa famille le week-end et souvent le soir pour se préparer aux compétitions. Et alors qu’il commençait à se dire qu’il ne pratiquerait aucune activité, un membre du club de musique l’aborda, le supplia même d’intégrer le groupe pour avoir plus de participants et permettre au club de prospérer. Pas plus motivé que cela, il accepta néanmoins. Le temps passé à jouer, à rigoler, à rêver d’un avenir de rock star lui fit oublier presque tous ses soucis. Un arc-en-ciel dans sa vie. De véritables amis qui se souciaient de lui et de son bien-être. La seule ombre au tableau: son gang qui le rappelait régulièrement et auquel il ne pouvait pas faire faux bond.

Un jour, il fut appelé pour en découdre avec un autre groupe. Une altercation qui ne se passa si bien pour lui, car c'est aux urgences qu'il atterrit. Quand on lui apprit que son grand-père viendrait le chercher, il avait craint de le voir. Pas qu'il ait peur de se faire disputer non… Non, il avait peur de l'avoir déçu. Une prise de conscience si troublante qu'il s'était mis à errer dans l'hôpital à la recherche d'une sortie. Il s'était perdu, mais l'avait rencontré elle. Elle. Emi. Petite brune aux boucles douces. Particulièrement mignonne mais s’il en jugeait à cette perruque malencontreusement arrachée, elle était aussi très malade. Dans une série, ou dans un film pour adolescent, le garçon se serait baissé pour ramasser des bouquins, des cahiers, un téléphone portable… Pas une malheureuse touffe de cheveux synthétiques. Embarrassée, elle s’était enfuie avant qu’il ait pu lui rendre son bien. Heureusement pour Yusei, elle ne courait pas bien vite et s'essoufflait rapidement. Il avait insisté pour apprendre à la connaître car elle l’intriguait. Elle. Elle et ses petites mains, ses grands yeux puis plus tard son sourire de travers, son rire atypique, son sarcasme, sa philosophie. Il était très souvent passé la voir.

Elle l’avait jugé sur sa façon de vivre, sur son gang, son rapport avec sa famille. Il l’avait écouté, sourcils toujours froncés, car il savait que si elle lui disait cela, c’était pour qu’il ne regrette pas de ne pas avoir agi autrement quand son temps viendrait.

Il savait qu’elle ne vivrait pas longtemps. Pourtant ça ne l’avait pas empêché de tomber amoureux. Premier amour, premier baiser, première petite copine avec qui l’idylle ne dura pas. Un jour, voulant lui prouver que les chauves avaient eux aussi la classe, il s’était entièrement rasé la tête avant d’aller la voir. Ce jour-là, il n’a pas pu. Un drap blanc lui recouvrait le visage.

Si pendant les quelques semaines où il était avec elle, ses amis du club en avaient eu marre de l’entendre parler d’Emi, après son enterrement, elle était devenue un sujet presque tabou. Personne n’aimait voir Yusei pleurer. Mais sa mort avait au moins eut le mérite de faire bouger les choses. Il décida de quitter son gang, non sans trop de mal, non sans quelques coups qui le renvoyèrent à l'hôpital. Il décida également de s’impliquer un peu plus dans la musique et le Kendo pour le plus grand plaisir de ses grands-parents. Et enfin, pour la mémoire d’Emi et toujours dans le but de prouver que “les chauves aussi sont cool”, il décida de ne jamais laisser repousser ses cheveux.

Alors qu’il passait en deuxième année de lycée, il rencontra Kai et Shiba. Avec deux autres membres du club de musique, ils décidèrent de former un groupe. L.I.O.M. Si au début Yusei pensait que c’était juste un amusement, juste pour se donner des grands airs, il comprit rapidement que pour certains c’était plus que sérieux. Ils y jouaient leur avenir. N’ayant parlé de son hésitation qu’à son meilleur ami, il finit par se convaincre qu’elle était bien là, sa voie. Dans la musique. Cerberus devint son nom de scène.

Après le lycée, Yusei se mit à assister son grand-père quand il donnait des cours de Kendo et à enchaîner les petits boulots pour se faire un peu d’argent pour pouvoir vivre au mieux sa passion, son groupe et les soirées de folie qu’ils enchaînaient. Cela jusqu’à ce que le groupe gagne en popularité et que les prestations seules suffisent à faire vivre chacun des membres. Et si certains membres du groupe avaient décidé de vivre en colocation, comme le chanteur et le bassiste du groupe, sûrement pour mieux profiter des joies de Juana ensemble, Yusei, lui préférait quand même avoir sa tranquillité… Ou presque, car il n’était jamais vraiment seul chez lui, les autres membres squattant plus ou moins régulièrement son canapé.

Ils étaient jeunes, ils étaient beaux, ils étaient talentueux. Yusei s’était bien remis de la perte d’Emi et flirtait avec une charmante créature, pas le genre de femme à traîner dans les bars comme la plupart des conquêtes de ses amis. À ce moment-là, il était heureux et c’est peut-être ce qui l’a empêché de voir que son ami souffrait quelque part. Overdose. Ah… Il n’avait rien pu faire. Ils n’avaient rien pu faire. Ni lui, ni le groupe, ni les médecins. Il était de toute façon déjà trop tard quand Kai l’avait découvert. LIOM fit alors sa première pause, le temps de faire leur deuil et trouver un nouveau bassiste. Pendant un temps, Yusei s’est surtout occupé du dojo de sa famille, le sport l’aidant beaucoup dans sa reconstruction. Plus d’une fois, il avait pensé arrêter avec la musique pour se consacrer au dojo, mais il ne pouvait ignorer l’appel de la scène. Il a fini par se dire que si le groupe ne trouvait pas un nouveau membre, qu’il le quitterait… Mais elle arriva. Nanami, leur "Angel". Il s’était toujours demandé comment autant de détermination pouvait tenir dans un si petit corps. Elle avait su les convaincre de l’intégrer au groupe et ils n’avaient jamais regretté de l’avoir fait.

Nanami, à ce moment-là, c’était un peu le ciment du groupe, les réparants lui et les coeurs de ses membres. Et il devait bien l’admettre, il n’avait pas été insensible à son charme. Mais quand il voyait les regards échangés entre leur leader et la douce Angel, les regards meurtriers de Kai quand il s’agissait de la belle, il se doutait qu’il n’avait aucune chance. Pour la première fois, il éprouva une profonde jalousie et de la rancœur envers cet homme qu’il ne jugeait pas digne de cette femme-là. Puis il avait abandonné tout espoir de la courtiser. Pour son bien, pour le leur. Pour le groupe. Il se contenterait de n’être qu’un ami, qu’un gardien, qu’un protecteur, pour elle comme pour les autres. Et il s’est juré d’être toujours présent et de veiller à leur bien-être, quitte à se montrer trop intrusif dans leur vie, trop collant, trop chiant, trop… Protecteur…

Il a commencé à s’interroger sur lui, sur ses envies et ses besoins concernant l’amour. Il a suivi avec attention les activités des incontrôlables, pesant le pour et le contre entre ce qu’il avait toujours connu et ce que le mouvement faisait passer comme message. Il a repensé à Emi, à Nanami, à ses autres coups de cœur et ses ex avec qui ça n’avaient pas fonctionné. Seul, il semblait incapable de trouver la perle rare. Attendre finalement, ça ne lui semblait pas si mal contrairement à ce que ses amis pouvaient penser.

Puis il y a eu Shukumei et avec cette catastrophe, la peur de sa vie. Dans le métro ce jour-là, il avait bien cru y passer, mais par chance, il s’en était sorti. Blessé et traumatisé certainement, mais vivant. Il avait constaté avec soulagement que sa famille et ses plus proches amis n’avait pas souffert. Du moins pas trop. Il a du tout de même faire remplacer tout son mobilier, s’acheter une nouvelle batterie et participer à la reconstruction du dojo. Cela prit du temps, mais il fut reconstruit, comme une bonne partie de Tokyo. Et Yusei put enfin se donner à nouveau corps et âme à la musique, s'entraînant comme un forcené pour rattraper ces longs mois où il avait plus souvent tenu un marteau que des baguettes ou une arme en bambou. Si absorbé dans son travail, il ne remarqua pas tout de suite le bug des puces, ses grand-parents continuant à vivre comme ils l’avaient toujours fait et Shiba parlant peu des femmes mariées qu’il avait pu se taper. Il ne prit vraiment conscience de ce qu’il se passait que lorsqu’il pu lire le communiqué de presse et fut soulagé, quelque part, de constater qu’il avait encore une chance de se voir attribuer une compagne. Son soulagement ne dura qu’un court instant, car sa grand-mère fut frappée par l’épidémie. Rapidement prise en charge par les secours, elle a pu cependant être sauvée.

Yusei pensait qu’après tout ça, la vie les laisserait enfin tranquille. Pourtant, il assista impuissant aux mariages des uns et des autres alors qu’il attendait toujours la perle rare. Il apprit, impuissant, la mort de Nanami. Il avait crié, il avait pleuré, il avait couru jusqu’à chez elle, il avait vu les vidéos du net, la montrant étendue dans la rue. Il ne pouvait pas se permettre de la perdre elle aussi. Il avait pleuré sa détresse devant Shiba, maudissant le rôle du bassiste dans leur groupe. Une nuit de stress, d’angoisse et d’incompréhension avant qu’ils apprennent que sa puce avait juste… Sauté. Yusei se demanda alors s’il avait encore des sentiments pour Nanami. Peut-être ? En tout cas, il savait qu’il aurait réagi de même si on lui avait annoncé la mort de Kai, Fen ou Hebi. Embarrassé par sa réaction, il tenta de faire promettre à Shiba de ne pas parler de sa réaction aux autres. Au fond, ce groupe, LIOM, c’était sa vie, son bonheur comme son malheur et il aimait ses membres.  

Physique
À première vue, il fait peur Yusei.

On remarque d'abord son crâne chauve, luisant parfois sous la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle, puis les traits durs de son visage taillé à la serpe. Sous un large front, les sourcils sont fins et bas. Placés sur un bourrelet sus-orbitaire relativement développé, ils contribuent à lui donner un air sévère, voir renfrogné même au repos. Impression renforcée par ses rides du lion. Au centre de l'amande de ses yeux, ses prunelles, auréolées de miel, se figent sur le monde qui l'entoure. Le regard perçant et pénétrant, il semble déshabiller des yeux ce qu'il voit jusqu'à en toucher l'âme. Un regard de tueur, dit-on parfois. Selon lui, il est simplement “alerte”. Sous la courbe de ses cils, les pommettes sont hautes et saillantes, les joues creuses. Un nez droit et court au-dessus d'une bouche à la moue boudeuse. Celle-ci s'étire parfois en un rictus tordu sous l'effet de l'amusement, mais quand il tente de sourire vraiment il en devient effrayant. Pour ceux qui le connaissent, il ne sait pas sourire. Pour les autres, il a simplement l’air d’un psychopathe.

Reliant sa tête à ses larges épaules, un cou puissant et épais. Témoignant de longues heures d'entraînement, son corps est athlétique et ses muscles bien dessinés. Sa peau claire, par endroit, est marquée par des cicatrices, vestiges d’une adolescence difficile. Quant à ses grandes mains, elles sont rendues calleuses par son travail. Yusei ne dépasse pas le mètre quatre-vingts, mais par sa posture, sa carrure, on lui donnerait facilement quelques centimètres de plus.

Dans sa vie de tous les jours, Yusei s’habille avec simplicité, jogging et sweat la plupart du temps, jean et t-shirt de temps en temps, bermuda et sandales par beau temps. Avant de monter sur scène, il laisse son image aux soins et fantasy de Nanami. Son seul caprice, le maquillage. Depuis le jour où leur chanteuse avait voulu lui donner un air de rottweiler et s’était trompé en mettant de la couleur aux coins extérieurs de ses yeux, il ne souhaite et ne met que ça.

Si sur scène et dans les magazines de musique ou de sport, il fait son petit effet auprès des fans, dans la rue, les gens ont plutôt tendance à l’éviter.

Caractère
Il n’est pourtant pas aussi rustre que le suggère son apparence. Yusei est un incompris. Incompris, car il est maladroit dans sa façon d’être et de s’exprimer.

S’il a un drôle de regard, ça ne veut pas dire qu’il est énervé et encore moins qu’il va frapper. Et si ce n’est pas toujours de la bonne manière, il fait des efforts pour se rendre plus accessible. Par exemple, on lui a souvent reproché de mettre les gens mal à l’aise quand il les fixe. Il a alors prit la mauvaise habitude de regarder ailleurs quand quelqu’un lui parle et depuis, on lui trouve l’air indifférent au milieu d’une conversation.

S’il a serré les poings pour rien dans sa jeunesse, cela ne veut pas dire qu’il en fait de même aujourd’hui. Et si ses mains sont grandes et dures, ses gestes vifs et brutaux, ce n’est pas pour frapper dans la rue et encore moins blesser les femmes, non, c’est pour donner le rythme ou pour compétiter dans les règles de l’art du Kendo. Si sa paume est rêche et le geste maladroit, son toucher, lui, est doux.

S’il ne parle pas beaucoup en public, cela ne veut pas dire qu’il manque d’esprit. Réservé, il préfère partager ses pensées, voir philosopher, avec ceux qui lui sont proches et qui le comprennent même quand il s’exprime avec maladresse.

S’il a l’air sévère, cela ne fait pas de lui un homme hargneux. Quand il aide son grand-père à faire cours au dojo, il sait se montrer patient et attentif. Avec le temps, il a appris à se maîtriser, à être discipliné, il apprit l’importance de l’engagement et du respect envers autrui. Ces valeurs, il veille à les transmettre avec la plus grande bienveillance.

S’il semble parfois blasé, il n’en est pas moins responsable et sait se montrer autoritaire quand il le faut. Soigneux à la limite du pointilleux, il lui arrive d’être agaçant, surtout lorsqu’il s’agit de ponctualité.

Les épreuves qu’il a endurées ont aussi contribué à forger l’homme qu’il est. Elles lui ont donné l’envie, l’obstination et le courage de protéger ceux qui lui sont chers. Et s’il se montre intrusif et indiscret, c’est parce qu’il est inquiet. Mais elles ont aussi fragilisé son esprit, le rendant faible face aux eaux profondes et aux lieux exigus, instable et émotif devant la mort, résigné et paresseux concernant l’amour…
Shôta

Shôta
le Dim 16 Aoû - 21:02
Messages postés : 758
Inscrit.e le : 09/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Salil ♥
Autre: ✚ Parle en : #cc6699
AH Je savais bien qu'il tapait sur des trucs !!! Yusei Nekawa 1518348080 Bon courage pour la fin de rédac ♥
— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 21:12
Messages postés : 190
Inscrit.e le : 18/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Yusei ♥
Autre: Parle couramment japonais (langue maternelle), français et anglais. Quelques notions de coréen et mandarin.
YUSEEEEEIIIIIII Yusei Nekawa 1258839627

Pourquoi es-tu si beau ??? tu m'aveugles beaucoup trop omg Yusei Nekawa 1055899934

Bon courage pour la fin, je suis impatiente de lire la suite Yusei Nekawa 1518348080
— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 21:15
Messages postés : 124
Inscrit.e le : 06/05/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Peut-être toi ? ♥
Autre: Avatars crédits à: Kinboloss, Carmine, Chiharu, Fu, Milo, Malva et Akihiko.
Well well well, mais qui avons nous là Yusei Nekawa 1518348080
Bon courage pour le reste de ta fiche, hâte de lire tes rps Yusei Nekawa 3303333686
Lisalisa

le Dim 16 Aoû - 21:38
Messages postés : 130
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Un batteur ? omg oui. Yusei Nekawa 3488335006
Plein de good vibes pour la suite. <3
— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 21:56
Messages postés : 210
Inscrit.e le : 13/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Leonore Mizutaka
Autre: Je piapiate en : #CC4E5C
Bienvenue et bonne continuation de rédaction :D

J'adore ton avatar ♥
Ça à l'air d'être un sacré personnage, Tape pas trop fort :P TU vas tout casser ♥
— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 22:22
Messages postés : 86
Inscrit.e le : 29/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Masao ♡
Autre: Je parle en #9eced8
Bienvenue ~ Cette fiche ... AH, de la lecture ~

Courage pour la suite :3
— Just Married —

le Dim 16 Aoû - 22:49
Messages postés : 234
Inscrit.e le : 12/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célib-heureux.
Autre: Ryû râle en #99ccff.
La rebienvenue ~
Ton avatar m'a fait peur quand je l'ai vu la première fois Yusei Nekawa 3912395661 mais il est classe donc c'est cool Yusei Nekawa 3998388675
Bon courage pour la fin de rédaction de la fichette huhu Yusei Nekawa 1518348080
— Just Married —

le Lun 17 Aoû - 5:33
Messages postés : 66
Inscrit.e le : 16/08/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chiharu (Arizawa) Nekawa
Autre: Merci à Fu pour le Kit :perf:
Hello !

Shota: Juste sur des cymbales Yusei Nekawa 3473897349 et merci !

Chiharu: Yusei Nekawa 2837215391

Kharma: Yusei Nekawa 3766924225 je vais me sentir espionné

Arisa: *lui joue un p'tit rythme* Merci bella !

Reiko: Merci beaucoup ! Et t'inquiète pas je gère Yusei Nekawa 4115966937

Katya: Merci ♥

Ryuma: Il a une sale tronche mais il est pas méchant Yusei Nekawa 4115966937 et merci !


So ! Du coup j'annonce que cette fiche est terminée! Yusei Nekawa 1362171446
— Just Married —

le Lun 17 Aoû - 7:51
Messages postés : 67
Inscrit.e le : 03/01/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Je suis le résultat non-désiré d'une bonne baise entre Bagdad et l'Enfer.
Welcome parmi nous, grand apôtre des mâchoires brisées ! Yusei Nekawa 1361789270
Heureux de voir que tu as déjà cogné bien dur sur l'inspiration de ta fiche ... See you ! Yusei Nekawa 1728200632
— Just Married —

le Mar 18 Aoû - 10:39
Messages postés : 172
Inscrit.e le : 16/12/2019

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Bienvenue Cerberus Yusei Nekawa 1362171446
Il me semble que nous nous sommes déjà rencontrés lors d'un concert ! Peut-être pourrons-nous nous revoir :3

Bonne validation !
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Mar 18 Aoû - 10:48
Messages postés : 5598
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonjour Yusei Nekawa 1353670443

Quelques fautes qui traînent:
- où un #love#baby suivit
- quand Tsuki appris
- le jeune Tsuki appris très tôt
- si énervé, si réfléchit
- et souvent soirs pour se
- Il a alors prit

J'en ai vu d'autres, mais flemme de tout relever Yusei Nekawa 128457956 Mais fais attention à tes participes passés Yusei Nekawa 2432113367

A part ça rien à dire ! Ta fiche est très agréable, tout est là, donc c'est Yusei Nekawa 3998388675

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Yusei Nekawa 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Yusei Nekawa 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Yusei Nekawa Ld7d
Yusei Nekawa BbNTuR8
Le plus beau compliment ♥️:
Yusei Nekawa Cn3Ckyx
Yusei Nekawa 1EPYLUw
Yusei Nekawa DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Yusei Nekawa E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Yusei Nekawa 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Yusei Nekawa Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Yusei Nekawa YqECw0j
— Just Married —

le Mar 18 Aoû - 16:02
Messages postés : 66
Inscrit.e le : 16/08/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Chiharu (Arizawa) Nekawa
Autre: Merci à Fu pour le Kit :perf:
Mago: Merci beaucoup ! Et wai j'lui ai bien tapé dessus cette pov' fiche Yusei Nekawa 4115966937

Ghost: Ce serait un plaisir de te recroiser ♥

Mako: Merci beaucoup ! Yusei Nekawa 1362171446 j'ai tout de même pris le temps de faire une petite relecture pour supprimer mes coquilles Yusei Nekawa 128457956 Désolée pour les fautes
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#14 —Re: Yusei Nekawa
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum