Retour à la case départ - Kaede Sengoku 200803042355296862
Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1GdvXk1

— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Kaede Sengoku
Je suis nulle pour trouver des citations donc voilà !
Informations générales
Nom : - Sengoku
Prénom.s : - Kaede
Âge : 25 ans et 07 Août 2087
Genre : Féminin
Origines : Japonaises
Activité : Illustratrice - Dessinatrice de webtoon/webcomics
Sexualité : - Hétéro
Avatar : Meio Setsuna [Sailor Pluton] de CatNoName
Règlement : -
Chemin Sur les partenariats de différents forums que j'ai visité
Autre : Je tenais a remercier ma marraine : Arisa Koyama !
Histoire
Sengoku Kaede n'a rien d'une héroïne. Elle n'est qu'un personnage secondaire, de ceux que l'on croise et dont on a un peu pitié, puis  qu'on oublie. Et il faut avouer que cela lui convient très bien.

Née dans une famille pro-incontestable et créée par lui, elle a eu une enfance plutôt heureuse, bien qu'elle ne soit pas le genre d'enfant à éclater de rire, à courir dans tous les sens ou à faire des bêtises. Elle était plutôt du genre calme, limite introvertie. Quand elle n'était pas sagement à l'école, elle s'enfermait dans sa chambre pour lire et dessiner. Et quand elle n'y était pas, c'était le plus souvent pour aider sa mère et sa grand-mère. Serviable, bien élevée et d'une grande douceur. Kae n'a eu que peu, voire pas, d'amis au cours de sa vie. Pour la bonne et simple raison qu'elle ne sait pas se lier aux autres. Ils sont trop... Bruyants et la trouvent trop étrange.

Lors de son arrivée au collège, son grand-frère turbulent lui fit don de son ancien pc, puisqu'il en avait un neuf et un nouveau monde s'ouvrit à la jeune fille. Webtoon, light novel, forum rpg... Pleins de choses dont elle n'aurait jamais imaginé l'existence. Ainsi, plus le temps passa et moins elle sortit de sa chambre, si ce ne fut pour ses cours ou manger, frôlant ainsi de devenir une hikikomori. Et il faut avouer que ce style de vie lui irait bien. Avec son talent en dessin, elle se lança un jour dans le design en webtoon d'un novel qui l'avait profondément marquée – avec l'accord de l'auteur bien entendu. Doucement, mais sûrement, elle se fit un petit nom dans la communauté et se découvrit des amis virtuels. Cela suffisait à son bonheur.


À la fin du lycée, encore plus enfermée sur elle-même, ayant été harcelée durant son parcours de secondaire. En soit rien de terrible, quelques brimades ou bousculades, mais jamais vraiment plus. Cependant, cela ne l'a pas aidée à sortir de son cocon. Si on cumulait cela aux « blagues » de son frère pour la faire réagir... Et bien, le petit univers clos et sécuritaire de sa chambre lui convenait rapidement. Au point où elle finit par manger dans sa chambre. Seule et isolée, du point de vue de ses parents, mais dans sa bulle, avec ses amis virtuels et un travail qui arriva petit à petit. À ses dix-huit ans, une boîte de webtoon l'engagea après avoir vu son travail, lui attribuant au début une petite série à laquelle elle devait donner vie en suivant un paquet d'instructions. En quelques mois, ils semblèrent satisfaits de son travail et elle put signer un contrat plus important, sortant de moins en moins de sa chambre, mais n'hésitant pas à commander du meilleur matériel, ou même, commençant à découvrir le monde étonnant du maquillage.

Comment en est-elle arrivée à s'intéresser au maquillage ? Grâce au webtoon qu'elle devait illustrer, portant sur le maquillage. Et quoi de mieux que d'essayer soi-même pour savoir comment le reproduire ? De fil en aiguille, elle se mit à regarder de plus en plus de tutos et conseils sur le net, s'amusant même parfois à se maquiller de façon extravagante et à prendre des photos, qu'elle postait sur un chat dédié à cela, où on lui donnait conseil et félicitations. Ce qui la rendait heureuse. Heureuse d'être dans sa bulle, dans son monde, oubliant presque celui de l'extérieur.

Bien qu'un peu tard, elle tomba un jour sur un forum assez étrange. Ils parlaient de gens refusant de se soumettre à l'Incontestable. Elle n'en comprit pas grande chose et ne put que se questionner sur la raison poussant les gens à remettre en question l'ordre établi s'il fonctionnait. Alors, pour la première fois depuis longtemps, Kaede décida de prendre le repas avec sa famille, ce qui –bien évidemment – les surprit tous. Prenant son courage à deux mains, la jeune femme encore mineure posa ses questions à ses parents et son frère. Elle crut qu'ils allaient s'énerver et l'empêcher de se questionner, mais rien ne se passa comme elle l'avait imaginé. Son père lui expliqua que dans ce monde, chacun avait son avis et sa vision dudit monde. Si le programme de l'Incontestable marchait, il semblerait que certaines personnes puissent se sentir privées de leur libre-arbitre. La conversation dura longtemps, mais Kae n'était pas certaine d'avoir vraiment saisi la chose. Après tout, ses grands-parents et ses parents avaient été mariés ainsi et vivaient ainsi, il ne semblait n'y avoir rien de mal...

Cependant, elle n'eut pas le temps de se questionner plus que cela. Un beau matin, le cri de joie de sa mère la fit sursauter. Des bruits de pas dans l'escalier et la précipitation dans le couloir la surprirent. Ce ne fut que lorsque la porte de sa chambre coulissa et qu'elle vit sa mère, défigurée d'un mélange de joie et d'inquiétude, tendant une lettre qu'elle comprit. LA lettre. Celle qui allait changer sa vie. Celle qui allait faire d'elle une femme mariée... Kaede repoussa la capuche tête de renard de son kigurumi, pour laisser sa mère voir son visage. Elle tendit une main tremblante et attrapa la lettre, perplexe et n'osant pas l'ouvrir. Après un regard à sa mère, celle-ci lui dit que si elle le souhaitait, elle pouvait attendre le retour des hommes de la famille pour l'ouvrir, pour que tous puissent la soutenir. Après tout, ils n'étaient pas dupes. Ils savaient tous que la petite de dix-neuf ans serait plus qu'inquiète et perdue le jour où cela arriverait. Tout quitter, pour vivre dans un endroit inconnu avec un inconnu, pour une personne comme elle, c'était presque de la torture.

Le soir venu, entourée de toute sa famille, Kaede finit par ouvrir l’enveloppe et découvrir avec qui elle allait passer le reste de sa vie. Rikimaru Taiji. Hum, cela ne lui disait rien, non pas qu’elle ne connaisse grand monde, mais même son frère ne connaissait pas un homme s’appelant ainsi. Elle découvrit aussi qu’elle devait quitter Gifu pour Nagoya. Au moins, elle ne serait pas trop loin de ses parents. Après quelques conseils de la part des siens, la jeune mariée remonta dans sa chambre et se laissa tomber sur le lit. Elle connaissait la nécessité d’obéir à l’Incontestable, mais en même temps, elle ne voulait pas de ce mariage. Finalement, elle finit par s’endormir, épuisée par cette journée trop chargée émotionnellement.

Quelques jours plus tard, après son emménagement et le choc de découvrir que Taiji était une femme, Kaede reprit son style de vie renfermé. Obéissant à l’incontestable dans le strict minimum des choses, elle ne chercha jamais à véritablement se rapprocher de sa femme. Elle ne se sentait pas à l’aise avec elle. Taiji était trop bruyante, trop tactile, trop alcoolique… Trop tout pour elle. De plus, après leur première fois au lit, la pauvre Kaede comprit qu’elle n’était pas lesbienne pour un sous. Loin de là. Elle faisait donc en sorte de s’allonger et attendre que sa femme finisse. Dix minutes toutes les deux semaines. Rapidement, des tensions apparurent au sein du couple, tensions que Kaede fuyait en s’enfermant dans le petit bureau qui était devenu sa bulle loin des siens. Elle ne pleura pas, s’accommodant du fait que l’Incontestable lui ait choisi une femme comme Taiji. Il devait bien y avoir une raison…

Un peu moins d'un an après son mariage, Kae vit de nouveau passer quelques informations sur les anti-incontestables. Ils se faisaient désormais appeler les Incontrôlables. Toujours curieuse de comprendre leurs revendications, elle finit par approfondir ses recherches les concernant, allant jusqu'à tomber sur un site complet leur appartenant. Sans vraiment adhérer à la cause, elle a suivi de loin ce qui s'y disait et les événements qui y étaient liés. Quelque temps plus tard, en faisant le repas dans l'attente du retour de sa femme, Kaede la vit passant à la télé, lors du fameux Big Bang Kiss. Ce fut sans doute la première fois que la jeune femme jura de toute sa vie. Soit, elle pouvait comprendre que sa femme n'était pas heureuse avec elle, mais de là à l'exposer à une sanction de façon si égoïste la fit sortir de ses gongs. En tentant de l'appeler, elle n'eut que le répondeur, où elle incendia son épouse, passant littéralement sa colère sur la boîte vocale et continuant même après que celle-ci se soit éteinte. Mais elle fut coupée dans son élan quand une explosion retentit et que les journalistes perdirent l'antenne. La pauvre jeune femme passa de la colère à la terreur. Pas celle de perdre sa femme, elle s'en fichait un peu puisqu'aucune d'elle n'avait réussi à développer quoi que ce soit pour l'autre, mais parce qu'elle avait peur que si l'on trouvait sa femme là-bas, elle soit elle-même considérée anti-incontestable...

Angoissée, tournant en rond dans une maison vide, Kaede attendit le retour de celle qui partageait sa vie. Voyant les heures défiler, elle commençait à s'inquiéter de voir la milice débarquer. Ce ne fut finalement que peu avant minuit que la porte s'ouvrit sur sa femme, un peu débraillée et avec pas mal de traces noires partout. Ne cherchant pas à savoir si elle allait bien, Kaede prit son courage à deux mains et embrassa sa femme, avant de lui demander de s'asseoir pour prendre le repas que la jeune femme avait préparé. Il leur suffit de faire la vaisselle ensemble avant de se souhaiter une bonne nuit et d'aller se coucher. Au moins, avait-elle pu obéir à l'Incontestable avant minuit... Elle s'endormit soulagée sans se douter que cela allait envenimer les choses avec Taiji.

Au fil du temps, le fossé entre Taiji et Kaede grandit au point où c'était presque comme vivre avec un fantôme. Elles faisaient encore moins d'efforts qu'avant et la pauvre Kaede ne faisait que se renfermer un peu plus sur elle-même, n'osant dire à sa famille comment se passait sa vie de couple. Taiji était de moins en moins souvent à la maison. Elle ne rentrait que pour dormir quelques heures, embrasser Kae et faire à manger puis prendre un repas ensemble. Les rares fois où elle passait plus de temps à la maison, c'était quand l'incontestable lançait un ordre. Ce qui n'arrivait pas souvent. Quant au sexe, c'était passé de dix minutes à cinq. Moins il y en avait, mieux elles se sentaient. Le 8 mai 2109, Kae fut surprise de voir sa femme revenir accompagnée, le soir. Sans lui expliquer la situation, elle demande à Kae de dire à la milice qu'elles avaient toutes les trois passées leur soirée ensemble si celle-ci venait à taper à la porte. Non pas que la jeune introvertie soit dupe sur le fait que si la milice venait, elles seraient toutes les deux, si ce n'est, toutes les trois, dans de beaux draps. Enfin, elle ne prit pas la peine de reprendre sa femme...

Loin d'être naïve et au vu du regard haineux que lui lança l'intruse, Kaede comprit que sa femme avait quelqu'un qu'elle aimait sincèrement à défaut d'être heureuse en mariage. Elle savait maintenant avec qui Taiji passait son temps. Et cela... Ne lui fit rien. Elle hocha la tête, embrassa rapidement sa femme – histoire que cela soit fait – et retourna dans sa bulle en les laissant seule. Jamais plus elle ne revit cette blonde qui la haïssait. Ce qui l'arrangeait bien d'un côté. Quelques mois plus tard, sans surprise, les incontrôlables furent déclaré illégaux et elle eut une conversation avec sa femme. Chose rare venant de Kae, elle lui demanda d'arrêter ses bêtises avec son anti-incontestable. Elle ne voulait pas vraiment avoir de problèmes à cause d'elle. Et lui avoua espérer que la machine finisse par les divorcer si elles continuaient comme cela. Cette idée plut à sa femme, qui promit de faire un effort, sans doute une façon de remercier Kaede de n'avoir jamais rien reproché à sa femme quant à cet amour platonique avec une autre.

La vie de Kaede bascula – littéralement – le 12 octobre de la même année. Lors de la catastrophe de shukumei. Au milieu de la nuit, une le monde sembla exploser autour d'elles. Rapidement, les deux femmes comprirent ce qu'il se passait : un séisme. Ne prenant pas la peine de se changer ni même de s'habiller mieux, les deux femmes, sans vraiment se soucier l'une de l'autre, tentèrent de se mettre en sécurité. Alors que tout semblait enfin se calmer, une alerte tsunami fut émise - qui se confirma quelques heures plus tard, quand ledit tsunami ravagea les côtes nippones. Sans perdre de temps, le couple parti en direction d'un point d'évacuation, mais dans la panique générale, elles furent séparées. Bousculée, renversée, oppressée, la jeune femme avait l'impression que son crâne allait exploser, commençant à regretter d'être sortie de chez elle, avant de recevoir un choc à l'arrière du crâne, ce qui lui fit perdre connaissance.

Elle ne revint à elle que plusieurs heures après l'incident. On lui apprit qu'un policier l'avait trouvé et porté pour la mettre en sécurité avant l'arrivée du tsunami, sans quoi, elle ne serait plus de ce monde. Elle avait été déplacée dans un hôpital de fortune une fois les éléments calmés, dans les hauteurs proches de Nagoya. En cherchant à en savoir plus sur sa famille, on l'autorisa à passer un coup de fil. Quelle ne fut pas sa joie de savoir que Gifu avait été épargnée et que toute sa famille allait bien. Eux-mêmes étaient soulagés de la savoir en vie. Elle resta plusieurs jours sur place, surtout sujette à d'énormes maux de têtes, une légère perte de mémoire et des nausées. Quand son père put venir la chercher pour la ramener chez eux, il prit note des conseils du médecin. À savoir : beaucoup de repos, pas d'écran, pas de musique, pas de sport. Après avoir obtenu l'accord du médecin, et des rendez-vous pris avec celui qui suivait la famille dans leur ville pour suivre son rétablissement, elle prit la route de chez elle, pour retrouver un foyer surprotecteur. Ce ne fut qu'une fois chez ses parents que la jeune femme apprit que son divorce avait été prononcé. Le jour du séisme. Kaede ne sut jamais si son ex-femme avait survécu ou non et elle ne ressentit rie, si ce n'est un profond soulagement et une sensation de liberté.

Lors de la commémoration, la ville de Tokyo était de nouveau fonctionnelle, même s'il restait beaucoup de travaux encore.. La vie avait repris son cours presque totalement et Kaede avait recommencé son travail, avec la confirmation du médecin qu'elle était, depuis quelques mois, dans la maison de ses parents. De temps en temps, elle sortait avec les deux filles avec qui elle s'était liée d'amitié autrefois, qui étaient aussi revenues dans leurs familles. Et c'est grâce à elles que Kaede comprit l'importance du paraître : si elle était bien habillée et paraissait confiante, on ne se moquerait plus d'elle. Il fallait donc pour cela développer son sens de la mode... Ce qui n'était pas gagné, avouons-le. Comme elle l'avait promis à ses amies, Kaede se faisait violence pour sortir au moins deux fois par semaine avec elles. De fil en aiguille, elle commença à chasser son côté hikikomori et devint de plus en plus une simple femme timide, ayant peu confiance en elle.

Du côté de son travail, elle pensait de plus en plus à devenir freelance pour avoir la liberté de choisir les projets sur lesquels elle voudrait travailler, mais elle manquait encore de connexion au sein des entreprises d'éditions pour cela. Alors, pour la première fois de sa vie, elle alla à une soirée de sa boîte, où elle pourrait rencontrer des gens et donner sa carte. Bien habillée et légèrement maquillée, elle fit la route avec son frère, comme accompagnateur. Celui-ci ne pensait qu'à draguer, mais au moins, elle ne se sentirait pas trop perdue si elle avait l'abruti près d'elle. Enfin, c'est ce qu'elle espérait. On pourrait dire que tout s'est bien passé en apparence, mais comme ce fut sa véritable première apparition, son directeur et ses collègues ne la lâchaient pas. Elle eut beaucoup de mal à supporter cela, mais fit de son mieux en pensant à son projet et prenant beaucoup sur elle. De retour chez elle, pour compenser ce trop-plein de monde, Kaede resta enfermée quelques jours. Comme quoi, les habitudes avaient la peau dure.

Enfin, tous pensaient retrouver la paix, la joie de vivre et le rythme japonais. Mais il semblerait que ce fût loin d'être fini. Pour la première fois, Kaede fut mise face à la réalité de la vie. Ses parents, qui avaient toujours été un modèle de vie pour elle, subissaient actuellement une crise. Le jour où l'incontestable se mit en « System Error », ce fut le jour où elle comprit que ses parents ne s'aimaient pas comme un homme et une femme s'aiment, mais comme des amis. Car ce jour-là, elle comprit que son père aimait un homme, le facteur – plus cliché, tu meurs – et que c'était réciproque. Un père gay obligé d'épouser sa meilleure amie d'enfance. Il aurait pu tomber sur une personne pire, elle était compréhensive sa femme, mais elle dans tout ça ? Savoir qu'elle ne serait jamais aimée comme une femme par son mari ? En voyant son père quitter le domicile familial et vivre son histoire avec l'homme qu'il aimait, elle voyait sa mère se pomponner, sortir avec des amies le soir... Kae ne comprenait plus. Elle ne comprenait pas. Et comme souvent, quand elle faisait face à quelque chose qui lui échappait, la jeune femme s'enfermait dans sa chambre, attendant que tout cela passe. Se voilant la face. Car la situation de ses parents n'était pas sans lui rappeler la sienne. Et de nouveau, elle était perdue. Pourquoi avait-elle pu divorcer, mais pas ses parents ? Pourquoi louaient-ils l'incontestable si dès que celui-ci avait les yeux fermés, ils vivaient chacun une vie que jamais elle n'aurait imaginée ? Elle voulait que tout s'arrête, que tout redevienne comme avant, comme si l’ébranlement dans les fondations de sa vie n'avait jamais existé...

Et elle fut écoutée. À croire que même dieu eut pitié d'elle... Mais pas pour longtemps. Ce qui poussa Kaede a rester enfermée dans sa chambre, sans en sortir. Elle suivait de loin ce qui se passait. Si sa famille sembla continuer sa vie comme si de rien était, quoi qu'avec une certaine crainte, la doyenne, elle, ne semblait pas vraiment s'en inquiéter. Vivant depuis le décès de son époux, plus de quarante ans auparavant, celle-ci avait un caractère dur, sans doute lié à la vie qu’elle eut en temps que veuve. Ce qui l'embêtait le plus, actuellement, était le manque de chauffeur pour aller se recueillir sur la tombe de son mari le jour de l'anniversaire du décès de celui-ci. Sa belle-fille, son fils et son petit-fils étaient tous occupés sur ce jour-là, et Kaede n'avait pas le permis, alors évidemment, ils tentèrent de lui faire changer d'avis et d'attendre un jour. Mais elle comptait bien aller nettoyer sa tombe et prendre un repas avec lui, en discutant. Vous devriez bien savoir que de tenter de raisonner une mamie japonaise relevait du miracle. Aussi, personne dans la famille ne put la retenir. C'est en ne la voyant pas rentrer, le soir, que tout le monde commença à s'inquiéter. Son fils alla à sa recherche et revint avec sa mère malade sur le dos. Elle avait attrapé cette foutue maladie. Et c'est à croire que malédiction pesait sur sa famille quand son père fut à son tour infecté.

Après un mois d'inquiétude, seul son père s'en sortit, ce qui évita que le pauvre cœur de la jeune femme ne craque. Deux décès auraient été trop pour elle. Sa grand-mère, si souriante, pleine de vie et prête à tout pour voir sa famille heureuse n'était plus là. Elle avait depuis longtemps écrit un mot pour sa petite-fille, pour qu'elle ne se renferme pas trop, pour qu'elle puisse garder espoir, au cas où elle ne serait plus de ce monde pour l'aider et la guider. Deux décès seraient trop pour elle.

« L'incontestable n'est pas une mauvaise chose, il nous guide pour éviter que nous ne déclinions. Sans lui, notre pays serait déjà mort. Le système n'est pas parfait, mais il est bien meilleur que ce dont n'importe quel humain est véritablement capable. Quoi qu'il t'arrive à l'avenir, aies foi en lui. Aies foi en ce que les anciens ont fait pour vous. Je t'aime ma petite citrouille.  »

C'est ainsi que Kaede put laisser cette belle âme rejoindre son aimé et commencer son deuil.

Décembre 2111. C'est la date qui fit basculer le monde nippon. Sans que l'on ne comprenne pourquoi, des milliers de personnes furent déclarées mortes. Y comprit le père de Kaede. Sauf qu'il était pourtant devant elle. Il fallut deux bonnes semaines avant qu'ils ne comprennent que ce n'était qu'un dysfonctionnement. Un matin, son père parti pour le recensement, mais... Disparut à jamais. Comme le facteur. En cet incident, il avait vu la porte de sortie de ce monde dans lequel il était né, laissant femme et enfants. Kaede comprit alors les limites réelles du système et que sa famille n'était que façade. Elle savait que ses parents les avaient aimés, son frère et elle, mais ce bonheur était trop bancale. Cette fois, elle en était sûre : l'amour pur et irrationnel qu'elle voyait dans les webtoon et les romans n'étaient qu'une chimère que l'humain déifiait pour se conforter dans son petit monde. Dégoûtée. Voilà comment elle se sentait. Entre son ex et son père, elle était dégoûtée de l'amour. Être mariée oui, donner naissance à la prochaine génération, d'accord. Se respecter et s'entraider dans le couple ? Si possible. S'aimer ? Une chimère.

Finalement, ne pouvant rester chez elle, ayant besoin de retrouver cette liberté en ayant un endroit bien à elle, elle souhaita partir. Avoir une bulle où plus personne ne pourra entrer et où elle ne sera jamais déçue. Grâce à son travail, qui avait plutôt bien repris après les catastrophes, elle avait largement assez pour vivre seule. Après quelques mois de recherches, elle se dégota un petit studio pas trop cher à Tokyo et déménagea, laissant sa mère seule.
Physique
De taille moyenne – soit environ 1m65 – elle n’a rien de particulier. Mettez-la dans une foule de japonais et elle se fondra dans la masse. Une peau claire, presque blanche à force de rester devant son ordinateur, de longs cheveux noirs, des yeux bridés bien que vert - souvenir d'un lointain ancêtre occidentale, selon sa grand-mère - et un air un peu renfermé, voilà à quoi ressemble Kaede. Pas très à l’aise avec la foule, elle a souvent le nez vers le sol, préférant regarder celui-ci quand elle marche, que le monde qui l’entoure. Si elle fait des efforts pour s’habiller et suivre la mode, une fois chez elle, on la retrouve le plus souvent en kigurumi avec un chignon fait à la va-vite et une paire de lunette sur le nez. On est loin d’une jeune femme élégante.

Elle n’a pas de cicatrices – hormis celle de l’implant – ni de tatouages. Une toile vierge. Il faut dire que l’on se fait rarement mal à rester chez soi pour lire ou dessiner. Par contre, Kae aime beaucoup le rouge. Et le maquillage. Bien qu’elle n’oserait jamais sortir maquillée, elle s’adonne souvent à son hobby le soir, après avoir reçu une commande où quand elle stresse un peu. Elle est loin d’être douée, mais se retrouver avec une face de citrouille pour halloween, elle sait faire ! Ah ! Et elle a pas mal de chaussure à talon aussi. C’est beau. Pas pratique, mais beau.

Niveau vestimentaire, elle est presque toujours à la pointe de la mode, mais sans aucune assurance. Certains la trouvent belle, d’autre banale… Cela ne l’atteint pas vraiment, puisqu’elle a souvent des écouteurs quand elle marche. Sa tenue préférée ? Ses kigurumis. Sinon, elle est plus pantalon que jupe ou robe. Un coup de vent et on se retrouve le cul à l’air… Pas vraiment son choix de vie, que le monde voit son fessier.

Caractère
D'intelligence moyenne, la jeune femme est curieuse, mais a du mal à approcher quelqu'un. Elle manque de confiance en elle et se pose aussi beaucoup de questions sur ce qu'elle aurait pu ou dû dire à quelqu'un. Bavarde, mais bafouillant souvent, Kae se retrouve à abandonner et partir. Défaitiste donc. Il n'y a guère que quand elle s'énerve qu'elle agit comme tout un chacun. Comme si le barrage émotionnel qu'elle s'imposait pour ne pas déranger les autres cédait brutalement pour que l'on se retrouve avec une femme on ne peut plus en vie et potentiellement armée de la première chose qu'elle aura eut sous la main – gare à vous !

Si elle a du mal avec le social plus physique (celui où l'on est face à face), en ligne, elle n'a aucun souci. Grande fan de light novel et webtoon, elle fait tout pour toujours laisser un commentaire constructif sur le chapitre qu'elle vient de lire. Et si elle n'a rien à redire, elle noie l'auteur sous une pluie d'éloges. Elle n'est donc pas inexpressive, juste... Timide ? C'est sans doute ce qui la décrirait le mieux. Avec son aîné, elle ne l'est pas du tout, mais parce qu'il met un point d'honneur à la faire sortir de ses gonds dès qu'il la voit. Sa mère fait de son mieux pour aider la jeune femme à se défaire de ses mauvaises habitudes solitaires, mais à part emmerder Kae, cela n'a pas grand effet. Quant à son père... Bah, ils le retrouveront un jour, hein.

Ayant déjà été mariée, elle comprend la nécessité de l'Incontestable et se pliera à ses volontés sans rechigner. S'il pouvait juste lui trouver quelqu'un de compatible avec son orientation sexuelle, se serait sans doute mieux. Son ex-épouse n'était pas, mais alors pas du tout, son style. Elle n'a rien contre les homosexuels ou autres, mais ce ne fut pas son univers. En ami oui, mais en couple ? Plus jamais. Quant à l'amour ? Une chimère. Que ce soit par l'exemple de son couple avorté ou de son père ayant quitté le foyer dès qu'il en eut l'occasion pour vivre sa passion avec son amant, Kaede ne pouvait y croire. Croire en l'incontestable ? Oui. Mais sans amour. Une amitié, un complice, avec plaisir.

— STAFF JM —

Messages postés : 3399
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! o/

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Retour à la case départ - Kaede Sengoku Y23dmr11
Thanks Kenken pour le kit et Kea pour le vava ♥
— Just Married —

Messages postés : 154
Inscrit.e le : 08/12/2015
Bienvenue à toi, hâte de lire l'histoire après cette mise en bouche.

Prends le temps et tu t'intégreras tranquillement sur le forum !
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci à vous deux !

@Faust Y. Maclean je vais essayer ^^"
— Just Married —

Messages postés : 223
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : du vide.
Autre: ✚ Parle en : #913636
Coucou Kaede, bienvenue parmi nous ♥ Bon courage pour la fin de rédaction et la suite ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 2247460424
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci Momoji !

Et bien voilà, il me semble que j'ai fini ^^"
— MODÉRATEUR FICHE —
yuki
— MODÉRATEUR FICHE — yuki
Messages postés : 1153
Inscrit.e le : 10/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Koizumi Otsuka
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Bienvenue sur le forum ! Kaede est toute mignonne, j’adore son avatar ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 2984341854
Puis elle a un super métier Retour à la case départ - Kaede Sengoku 4115966937

Histoire


L’histoire de Kaede est touchante, on s’attache vraiment vite à ton personnage ! J’ai toutefois relevé pas mal de fautes ci-dessous. Elles ne sont pas toutes répertoriées pour ne pas que la liste soit trop longue et pour ne pas te décourager. Je t’invite à faire une bonne relecture, n’hésite pas à t’aider d’un correcteur orthographique pour t’aider à repérer les fautes, ce n’est jamais évident de se relire seul ! J’ai également repéré quelques points dans l’histoire qui ne sont pas tout à fait cohérents avec le contexte. Je te laisse alors revoir tout cela, modifier quelques détails et ce sera bon :)

• Crée > créée
• Kae n'a eu que peu, voir pas > voire
• la trouve > trouvent
• un nouveau monde s'ouvre > s’ouvrit (car tu as tout écrit au passé :) )
• Webbton > Webtoon
• elle sorti > sortit
• elle ce fit > se
• subit > subi
• cela ne l’a pas aidé > aidée
• un paquet d’instruction > instructions
• ils semblèrent satisfait > satisfaits
• où même > ou
• Grave à > Grâce au
• Et quoi de bien que d’essayer soit même > quoi de mieux ; soi-même
• De fils en aiguille > fil
• elle ce mit > se
• à ce maquiller > se
• et de prendre > et à prendre
• ne pu > put
• l’ordre établis > établi
• ce qui –bien évidemment – les surpris > surprit
• femme encore mineur > mineure
• sentir privés > privées
• avoir vraiment saisie > saisi
• pour que tous puisse > puissent
• perdu > perdue
• Kaede fini > finit
• leurs première > leur
• se femme > sa
• Ils ce faisaient > se
• elle fini par > finit
• tomber sur site > sur un site
• boite vocale > boîte
• celle-ci ce soit > se
• Ce n’est > ne fut
• pas a savoir > à
• monter ce coucher > se
• sans ce douter > se
• encore moins d’effort > efforts
• que ce renfermer > se
• comment ce passait > se
• embrasser Kae et faire puis prendre un repas ensemble > il manque un morceau dans la phrase, non ? :)
• les incontrôlables furent déclaré illégale > déclarés illégaux
• quand à cet amour platonique > quant
• prendre contacte > contact
• Elle ne revint à elle que plusieurs après l’incident. > heures ? minutes ? :)
• plus confortablement quand dans des tentes > que

• Ne cherchant pas a savoir si elle allait bien, Kaede prit son courage à deux mains et embrassa sa femme, avant de lui souhaiter une bonne nuit et de monter ce coucher. Au moins, avait-elle pu obéir à l’Incontestable avant minuit…> elles ne valident visiblement que le baiser, mais dans la journée elles doivent également partager un repas ainsi qu’une activité. L’ont-elle fait plus tôt dans la journée ? :)

• Sans lui expliquer la situation, elle demande à Kae de dire à la milice qu’elles avaient toutes les trois passer leurs soirées ensembles si celle-ci venait à taper à la porte. > Les actes que quiconque commet sont inscrits dans la puce, donc elles ne pourront pas démentir les accusations de la milice s’ils se rendent à leur domicile parce qu’elles ont enfreint des devoirs en lien avec l’Incontestable :)

• Pour ce qui est du tsunami, il n’a visiblement pas atteint Gifu, puisqu’il s’est abattu avec force plutôt du côté de Tokyo. Il a pu atteindre Nagoya, mais pas Gifu qui se trouve trop éloigné de la côte et trop perché dans les hauteurs. :)

• En ce qui concerne l’épidémie durant l’été de 2111, ce n’est pas un virus comme le covid. Il ne s’étend pas comme le ferait une maladie car c’est dû à un dysfonctionnement de certaines puces. Ce n’est pas contagieux donc sa grand-mère ne l’a pas attrapé en sortant de chez elle et n’a pas pu contaminer son fils. :)

•  « L’incontestable n’est pas une mauvaise chose, il nous guide pour pas que nous ne sombrions. Sans lui, notre pays serait déjà mort. Le système n’est pas parfait, mais il est bien mieux que ce dont n’importe quel humain est véritablement capable. Quoi qu’il t’arrive à l’avenir, aies foi en lui. Aies fois en ce que les anciens ont fait pour vous. Je t’aime ma petite citrouille. » > Si la grand-mère décède de l’épidémie, elle devait être à un stade élevé de la maladie, je doute alors qu’elle soit en capacité de fournir un tel monologue avant de s’éteindre. Retour à la case départ - Kaede Sengoku 517494357


Caractère


Rien à dire, si ce n’est t’inviter à corriger les coquilles restantes, comme pour l’histoire :)

• mais à du mal > a du mal
• beaucoup de question > questions
• du dire à quelqu’un > dû
• la sociale physique > je n’ai pas compris Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3182035657
• une pluie d’éloge > éloges
• sortir de ses gongs > gonds
• ce défaire > se

Physique


Pareil que pour le caractère, seulement quelques fautes à corriger, sinon c’est parfait !
J’adore le contraste coquette-chill Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

se fondra dans masse > dans la masse
Elle n’a pas de cicatrice – hormis celle de l’implant – ni de tatouage > cicatrices ; tatouages
chez soit > soi
elle stress > stresse
ce retrouve le cul à l’aire…> se ; air

Conclusion

Kaede est une jeune femme très intéressante et très attachante ! J’espère vraiment que mes commentaires ne t’auront pas découragée car ton personnage vaut vraiment la peine de faire encore quelques petits efforts Retour à la case départ - Kaede Sengoku 4115966937
Je te laisse revoir les points que je t’ai soulignés et revenir vers moi quand cela sera fait ! :)

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il s'exprime (peu, mais il fait des efforts !) en #cc0000.

Retour à la case départ - Kaede Sengoku Signat11

Merci à Keanu, Takashi et Natsume pour les vavas ♥️
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonjour !
Merci pour tous les compliments  Retour à la case départ - Kaede Sengoku 2903594549 , et je suis désolée pour les fautes. Je suis incapable de me relire et de les trouver... En rien de ce que tu as dit n'est décourageant ! J'ai conscience de faire des fautes (encore plus quand je suis emportée par un personnage), donc au contraire, je suis contente ! D'ailleurs, j'ai même apprit que certains mots avaient des fautes sans que je le sache, tel que stresse qui prend un "e" à la fin !

HISTOIRE :

-
Effectivement >< du coup j'ai corrigé ainsi :
"embrasser Kae et faire à manger puis prendre un repas ensemble. "

-
ah oui... Cela m'arrive souvent d'oublier des morceaux ><
"Elle ne revint à elle que plusieurs jours après l’incident."

-
Oui, oui, j'ai bien mit que Kae ce trouvait à Nagoya lors de l'alerte tsunami et qu'en cherchant à rejoindre les hauteurs, elle finit blessée. Mais je vais rajouter quelque chose pour que ce soit plus clair :
"Elle ne revint à elle que plusieurs heures après l’incident. On lui apprit qu’un policier l’avait trouvé et portée pour la mettre en sécurité avant l’arrivé du tsunami, sans quoi, elle ne serait plus de ce monde. Elle avait été déplacée dans un hôpital de fortune une fois les éléments calmée, près de sa ville natale. "

-
Je pensais l'avoir mit, désolée !
"Ne cherchant pas à savoir si elle allait bien, Kaede prit son courage à deux mains et embrassa sa femme, avant de lui demander de s'asseoir pour prendre le repas que la jeune femme avait préparé. Il leur suffit de faire la vaisselle ensemble avant de se souhaiter une bonne nuit et d'aller se coucher. "

-
Je sais, je pensais que cela passerait, sous le coup du stresse et de la panique, mais je vais modifier pour que cela soit plus logique :
"Sans lui expliquer la situation, elle demande à Kae de dire à la milice qu’elles avaient toutes les trois passer leurs soirées ensembles si celle-ci venait à taper à la porte. Non pas que la jeune introvertie soit dupe sur le fait que si la milice venait, elles seraient toutes les deux, si ce n'est, toutes les trois, dans de beaux draps. Enfin, elle ne prit pas la peine de reprendre sa femme..."

-
D'accord, j'avais mal comprit alors !
"Et elle fut écoutée. A croire que même dieu eut pitié d’elle... Mais pas pour longtemps. Le pays connu une maladie qui sembla le paralyser. Du moins, ce fut le cas dans une petite ville – dite dortoir - comme Gifu, du point de vue de Kae. Ce ne fut pas un problème de rester enfermée tous le temps pour Kae, ne souhaitant pas vraiment faire face à la réalité pour le moment, néanmoins la doyenne de sa famille refusait catégoriquement de rester enfermée alors que c’était l’anniversaire du décès de son mari. Elle comptait bien allée nettoyer sa tomber et prendre un repas avec lui, en discutant. Vous devriez bien savoir que de tenter de résonner une mamie japonaise relevait du miracle, aussi… Personne dans la famille ne put la retenir. C'est en ne la voyant pas rentrer que tout le monde commença à s'inquiéter. Son fils alla à sa recherche et revint avec sa mère sur le dos, malade. Elle avait attrapé ce foutue maladie. Et c'est à croire que malédiction pesait sur sa famille quand son père tomba à son tour malade."

-
C'est vrai que dans ma tête, elle ne dit pas cela sur son lit de mort, mais avant de sombrer vraiment, comme si elle sentait qu'elle n'y survivrait pas.
"Après un mois d'inquiétude, son père s'en sorti, ce qui évita que le pauvre cœur de la jeune femme ne craque. Deux décès serait trop pour elle. Sa grand-mère, si souriante, pleine de vie et prête à tout pour voir sa famille heureuse n'était plus là. Les derniers mots qu'elle eut pour sa petite-fille, alors que son état le lui permettait encore ?
« L'incontestable n'est pas une mauvaise chose, il nous guide pour ne pas que nous ne sombrions. Sans lui, notre pays serait déjà mort. Le système n'est pas parfait, mais il est bien mieux que ce dont n'importe quel humain est véritablement capable. Quoi qu'il t'arrive à l'avenir, aies foi en lui. Aies fois en ce que les anciens ont fait pour vous. Je t'aime ma petite citrouille. »
C'est ainsi que quelques temps plus tard, cette belle âme partit rejoindre son aimé. "

CARACTÈRE :

Effectivement, c'était compréhensible pour moi, du coup j'ai modifié ainsi "Si elle a du mal avec le sociale plus physique (celui où l'on est face à face),"

J'ai passé sur Bonpatron après avoir fait les citations pour pas me perdre, donc il reste sûrement des fautes dans ce message mais pu dans l'histoire (enfin, j'espère !)
du coup, j'ai fait toutes les corrections demandées normalement !
— MODÉRATEUR FICHE —
yuki
— MODÉRATEUR FICHE — yuki
Messages postés : 1153
Inscrit.e le : 10/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Koizumi Otsuka
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction


Bonjour Kaede, merci pour les modifications que tu as apportées et les précisions dans ta réponse Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Histoire


Heureux de constater que tu as retravaillé ton texte Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675
Par contre, il reste encore de nombreuses fautes (que je te laisserai corriger) et certains points sur lesquels il faudra revenir. :)

• Pour rappel, le séisme a eu lieu dans la nuit du 11 au 12 octobre 2109. Le tsunami n’a atteint les côtes japonaises que vers 13h le 12 octobre et n’a pas atteint Gifu. (Alors la maison familiale n’a pas été touchée, il n’y a pas à vivre dans des tentes, reconstruire les maisons, partager les vivres, etc. Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675).
Si elle perd connaissance à Nagoya pendant plusieurs heures c’est qu’elle a été vraiment blessée, quelles sont les répercussions ? Retour à la case départ - Kaede Sengoku 517494357

• En ce qui concerne l’épidémie, il n’y a jamais eu de confinement. La population s’est rapidement rendue compte que ce n’était pas du tout contagieux, donc aucune raison de vouloir garder mamie enfermée. Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3182035657
En parlant de la mamie malade, il faut savoir que si elle était à un stade avancé, les moments où elle n’était pas inconsciente sont rares et elle souffrait normalement d’hallucinations, de fièvre, maux de têtes, etc… Donc je ne pense pas qu’elle soit en état de lui tenir ce genre de propos. Retour à la case départ - Kaede Sengoku 517494357

Caractère


Je vois tu as bien repris cette partie, c’est super, je te la valide Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Physique


Comme pour le caractère, je te valide cette partie Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Conclusion

Je vois que tu as bien repris ta fiche alors vraiment, bravo à toi ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675
Encore un petit effort concernant l’écriture et pour prendre le temps de bien comprendre le contexte afin de l’inclure au mieux à ton histoire. :)


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 2/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il s'exprime (peu, mais il fait des efforts !) en #cc0000.

Retour à la case départ - Kaede Sengoku Signat11

Merci à Keanu, Takashi et Natsume pour les vavas ♥️
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
C'est un bon début, donc je vais faire de mon mieux pour trouver les dernières !

HISTOIRE :

• Pour rappel, le séisme a eu lieu dans la nuit du 11 au 12 octobre 2109. Le tsunami n’a atteint les côtes japonaises que vers 13h le 12 octobre et n’a pas atteint Gifu. (Alors la maison familiale n’a pas été touchée, il n’y a pas à vivre dans des tentes, reconstruire les maisons, partager les vivres, etc.
Si elle perd connaissance à Nagoya pendant plusieurs heures c’est qu’elle a été vraiment blessée, quelles sont les répercussions ?

"La vie de Kaede bascula – littéralement – le 12 octobre de la même année. Lors de la catastrophe de shukumei. Le matin même, les deux jeunes femmes avaient enfin reçu le sésame qu'elles attendaient tant : le divorce. Mais avant même d'avoir pu en faire part à leurs entourages, le monde... Explosa. Une alerte ébranla Nagoya. Un tsunami était en approche et il fallait partir au plus vite pour se mettre dans les hauteurs et espérer que cela suffise. Chacune partie de son côté et Kaede voulut prendre contact avec les siens, pour s'assurer qu'ils étaient au courant, sauf qu'elle n'eut jamais le temps. Le séisme le plus violent qu'elle eût jamais connu frappa alors même que tous les citoyens étaient en train d'être évacués. Kaede perdit conscience après un choc à la tête.

Elle ne revint à elle que plusieurs heures après l'incident. On lui apprit qu'un policier l'avait trouvé et porté pour la mettre en sécurité avant l'arrivée du tsunami, sans quoi, elle ne serait plus de ce monde. Elle avait été déplacée dans un hôpital de fortune une fois les éléments calmés , dans les hauteurs proches de Nagoya. En cherchant à en savoir plus sur sa famille, on l'autorisa à passer un coup de fil. Quelle ne fut pas sa joie de savoir que Gifu avait été épargnée et que toute sa famille allait bien. Eux-mêmes étaient soulagés de la savoir en vie. Elle resta plusieurs jours sur place, surtout sujette à d'énormes maux de têtes, une légère perte de mémoire et des nausées. Quand son père put venir la chercher pour la ramener chez eux, il prit note des conseils du médecin. À savoir : beaucoup de repos, pas d'écran, pas de musique, pas de sport. Après avoir obtenu l'accord du médecin, et des rendez-vous pris avec celui qui suivait la famille dans leur ville pour suivre le rétablissement de Kaede, elle prit la route de chez elle, pour retrouver un foyer surprotecteur.

Lors de la commémoration, la ville de Tokyo était de nouveau fonctionnelle, même s'il restait beaucoup de travaux encore.. La vie avait repris son cours presque totalement et Kaede avait recommencé son travail, avec la confirmation du médecin qu'elle était, depuis quelques mois, dans la maison de ses parents. De temps en temps, elle sortait avec les deux filles avec qui elle s'était liée d'amitié autrefois, qui étaient aussi revenues dans leurs familles. Et c'est grâce à elles que Kaede comprit l'importance du paraître : si elle était bien habillée et paraissait confiante, on ne se moquerait plus d'elle. Il fallait donc pour cela développer son sens de la mode... Ce qui n'était pas gagné, avouons-le. Comme elle l'avait promis à ses amies, Kaede se faisait violence pour sortir au moins deux fois par semaine avec elles. De fil en aiguille, elle commença à chasser son côté hikikomori et devint de plus en plus une simple femme timide, ayant peu confiance en elle."

• En ce qui concerne l’épidémie, il n’y a jamais eu de confinement. La population s’est rapidement rendu compte que ce n’était pas du tout contagieux, donc aucune raison de vouloir garder mamie enfermée.
En parlant de la mamie malade, il faut savoir que si elle était à un stade avancé, les moments où elle n’était pas inconsciente sont rares et elle souffrait normalement d’hallucinations, de fièvre, maux de têtes, etc… Donc je ne pense pas qu’elle soit en état de lui tenir ce genre de propos.

"Et elle fut écoutée. À croire que même dieu eut pitié d'elle... Mais pas pour longtemps. Ce qui poussa Kaede a rester enfermée dans sa chambre, sans en sortir. Elle suivait de loin ce qui se passait. Si sa famille sembla continuer sa vie comme si de rien était, quoi qu'avec une certaine crainte, la doyenne, elle, ne semblait pas vraiment s'en inquiéter. Vivant depuis le décès de son époux, plus de quarante ans auparavant, celle-ci avait un caractère dur, sans doute lié à la vie qu’elle eut en temps que veuve. Ce qui l'embêtait le plus, actuellement, était le manque de chauffeur pour aller se recueillir sur la tombe de son mari le jour de l'anniversaire du décès de celui-ci. Sa belle-fille, son fils et son petit-fils étaient tous occupés sur ce jour-là, et Kaede n'avait pas le permis, alors évidemment, ils tentèrent de lui faire changer d'avis et d'attendre un jour. Mais elle comptait bien aller nettoyer sa tombe et prendre un repas avec lui, en discutant. Vous devriez bien savoir que de tenter de raisonner une mamie japonaise relevait du miracle. Aussi, personne dans la famille ne put la retenir. C'est en ne la voyant pas rentrer, le soir, que tout le monde commença à s'inquiéter. Son fils alla à sa recherche et revint avec sa mère malade sur le dos. Elle avait attrapé cette foutue maladie. Et c'est à croire que malédiction pesait sur sa famille quand son père tomba fut à son tour infecté. (J'ai mis infecté ici liée à ce que la puce provoque, pour éviter de trop répéter malade ou maladie)

Après un mois d'inquiétude, seul son père s'en sortit, ce qui évita que le pauvre cœur de la jeune femme ne craque. Deux décès auraient été trop pour elle. Sa grand-mère, si souriante, pleine de vie et prête à tout pour voir sa famille heureuse n'était plus là. Elle avait depuis longtemps écrit un mot pour sa petite-fille, pour qu'elle ne se renferme pas trop, pour qu'elle puisse garder espoir, au cas où elle ne serait plus de ce monde pour l'aider et la guider. Deux décès seraient trop pour elle.

« L'incontestable n'est pas une mauvaise chose, il nous guide pour éviter que nous ne déclinions. Sans lui, notre pays serait déjà mort. Le système n'est pas parfait, mais il est bien meilleur que ce dont n'importe quel humain est véritablement capable. Quoi qu'il t'arrive à l'avenir, aies foi en lui. Aies foi en ce que les anciens ont fait pour vous. Je t'aime ma petite citrouille. »

C'est ainsi que Kaede put laisser cette belle âme rejoindre son aimé et commencer son deuil."

Voilà, j'ai corrigé comme j'ai pu et j'ai changé de correcteur, j'ai pris Scribens, qui m'a souligné plus de fautes que Bonpatron ^^
— MODÉRATEUR FICHE —
yuki
— MODÉRATEUR FICHE — yuki
Messages postés : 1153
Inscrit.e le : 10/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Koizumi Otsuka
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction

Bonjour Kaede !
Tout d’abord je tenais vraiment à te dire que tu as effectué un super travail sur ta fiche, que ce soit sur les points à revoir que sur les fautes ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Histoire


Il reste juste une tout petit point à voir, sinon c’est vraiment très bien ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1728200632

• L’évènement de Shukumei n’est encore pas tout à fait acquis. Dans ton texte, Kaede et sa femme sont divorcées le 12 octobre dans la journée et ensuite surviennent les catastrophes naturelles. Or, le séisme a eu lieu pendant la nuit. C’est très important car c’est ce séisme, lors du tremblement des plaques terrestres, qui a provoqué le tsunami atteignant les côtes japonaises vers 13h le 12 octobre.
Par contre, tu as très bien assimilé le fait que Gifu n’avait pas été touché et super bien intégré les répercussions des blessures de Kaede suite au séisme, c’est vraiment top Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

• En ce qui concerne l’épidémie c’est parfait ! Juste une petite coquille qui reste sur cette phrase “Et c'est à croire que malédiction pesait sur sa famille quand son père tomba fut à son tour infecté.”, mais c’est vraiment rien du tout. Retour à la case départ - Kaede Sengoku 4115966937



Caractère


Validé Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Physique


Validé Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Conclusion


A part le point sur Shukumei, tout est bon. Tu as super bien travaillé l’orthographe de ta fiche et les points précédents, c’est vraiment top ! Je te souhaite beaucoup de courage pour les derniers éléments à corriger, mais je ne doute pas sur le fait que tu en sois capable. Fais bien attention, toutefois, à bien comprendre ce qui pose problème et à le corriger, car c’est la dernière analyse que je peux effectuer sur ta fiche. Alors, si tu as des doutes, n’hésites pas à me contacter en message privé ou à te tourner auprès de ta marraine afin de t’assurer que la prochaine fois soit la bonne Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675
En attendant de te lire à nouveau, je te souhaite une bonne soirée !

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 3/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il s'exprime (peu, mais il fait des efforts !) en #cc0000.

Retour à la case départ - Kaede Sengoku Signat11

Merci à Keanu, Takashi et Natsume pour les vavas ♥️
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonsoir ! Je suis sincèrement désolée de te donner autant de travail ><

• L’évènement de Shukumei n’est encore pas tout à fait acquis. Dans ton texte, Kaede et sa femme sont divorcées le 12 octobre dans la journée et ensuite surviennent les catastrophes naturelles. Or, le séisme a eu lieu pendant la nuit. C’est très important car c’est ce séisme, lors du tremblement des plaques terrestres, qui a provoqué le tsunami atteignant les côtes japonaises vers 13h le 12 octobre. Par contre, tu as très bien assimilé le fait que Gifu n’avait pas été touché et super bien intégré les répercussions des blessures de Kaede suite au séisme, c’est vraiment top a écrit:

D'accord, c'est moi qui ai mal comprit la phrase du contexte :
Durant la nuit du 11 au 12 Octobre 2109, trois terribles typhons grondant au dessus du Pacifique ont finalement atteint le Japon, touchant durement les trois-quarts du pays. Accompagnant ceux-ci, un séisme de magnitude 9, entraînant comme il y a presque une centaine d'années (le dernier cas remontant à 2011) un tsunami ravageant la côte sud-est dans la journée du Jeudi 12 Octobre 2109, vers 13 heures. a écrit:
Comme c'était enchaîné sur une autre phrase, je n’ai pas fait totalement le lien avec le fait que ce soit directement dans la nuit. Je suis vraiment désolée ... Comme j'étais certaine d'avoir compris, c'est vrai que je ne suis pas allée voir ma marraine ><

Du coup, j'ai modifié ainsi :

"La vie de Kaede bascula – littéralement – le 12 octobre de la même année. Lors de la catastrophe de shukumei. Au milieu de la nuit, une le monde sembla exploser autour d'elles. Rapidement, les deux femmes comprirent ce qu'il se passait : un séisme. Ne prenant pas la peine de se changer ni même de s'habiller mieux, les deux femmes, sans vraiment se soucier l'une de l'autre, tentèrent de se mettre en sécurité. Alors que tout semblait enfin se calmer, une alerte tsunami fut émise - qui se confirma quelques heures plus tard, quand ledit tsunami ravagea les côtes nippones. Sans perdre de temps, le couple parti en direction d'un point d'évacuation, mais dans la panique générale, elles furent séparées. Bousculée, renversée, oppressée, la jeune femme avait l'impression que son crâne allait exploser, commençant à regretter d'être sortie de chez elle, avant de recevoir un choc à l'arrière du crâne, ce qui lui fit perdre connaissance.


Elle ne revint à elle que plusieurs heures après l'incident. On lui apprit qu'un policier l'avait trouvé et porté pour la mettre en sécurité avant l'arrivée du tsunami, sans quoi, elle ne serait plus de ce monde. Elle avait été déplacée dans un hôpital de fortune une fois les éléments calmés, dans les hauteurs proches de Nagoya. En cherchant à en savoir plus sur sa famille, on l'autorisa à passer un coup de fil. Quelle ne fut pas sa joie de savoir que Gifu avait été épargnée et que toute sa famille allait bien. Eux-mêmes étaient soulagés de la savoir en vie. Elle resta plusieurs jours sur place, surtout sujette à d'énormes maux de têtes, une légère perte de mémoire et des nausées. Quand son père put venir la chercher pour la ramener chez eux, il prit note des conseils du médecin. À savoir : beaucoup de repos, pas d'écran, pas de musique, pas de sport. Après avoir obtenu l'accord du médecin, et des rendez-vous pris avec celui qui suivait la famille dans leur ville pour suivre son rétablissement, elle prit la route de chez elle, pour retrouver un foyer surprotecteur. Ce ne fut qu'une fois chez ses parents que la jeune femme apprit que son divorce avait été prononcé. Le jour du séisme. Kaede ne sut jamais si son ex-femme avait survécu ou non et elle ne ressentit rie, si ce n'est un profond soulagement et une libération."

J'ai changé d'un paragraphe le moment où Kae apprend qu'elle est divorcée, supposant que dans la panique du 12, elle ne l'a pas vu mais qu'il avait été émis ! J'ai tenté au mieux de gérer l'événement de Shukumei, en espérant que cela convient mieux du coup, merci a Arisa de m'avoir aiguillée sur ce point !

J'ai aussi enlevé le tomba en trop de la phrase qui restait !
— MODÉRATEUR FICHE —
yuki
— MODÉRATEUR FICHE — yuki
Messages postés : 1153
Inscrit.e le : 10/07/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Koizumi Otsuka
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonjour Kaede !

Il n’y a pas de soucis, concernant le “travail”, je suis là pour ça Retour à la case départ - Kaede Sengoku 4115966937

Je suis ravi de tout le travail que, toi, tu as fourni ! Entre l’orthographe et le contexte, cette dernière version est parfaite ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3998388675

Je te pré-valide, bienvenue à toi sur le forum ! Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1362171446

Pré-validation par Yuki
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il s'exprime (peu, mais il fait des efforts !) en #cc0000.

Retour à la case départ - Kaede Sengoku Signat11

Merci à Keanu, Takashi et Natsume pour les vavas ♥️
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 5674
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Actuellement en ralentissement/absence jusqu'à fin novembre.
Bienvenue Kaede Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1362171446

Attention à ton orthographe une fois en jeu Retour à la case départ - Kaede Sengoku 2432113367

Amuse-toi bien Retour à la case départ - Kaede Sengoku 2343467211

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Retour à la case départ - Kaede Sengoku 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Retour à la case départ - Kaede Sengoku Ld7d
Retour à la case départ - Kaede Sengoku BbNTuR8
Retour à la case départ - Kaede Sengoku V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Retour à la case départ - Kaede Sengoku Cn3Ckyx
Retour à la case départ - Kaede Sengoku 1EPYLUw
Retour à la case départ - Kaede Sengoku DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Retour à la case départ - Kaede Sengoku E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Retour à la case départ - Kaede Sengoku 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Retour à la case départ - Kaede Sengoku Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Retour à la case départ - Kaede Sengoku YqECw0j
— Just Married —

Messages postés : 26
Inscrit.e le : 11/10/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Promis, je ferais attention !
Merci pour tout !!!
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum