Yomotsu Hirasaka 200803042355296862
Yomotsu Hirasaka 1GdvXk1

— Just Married —

le Mer 14 Oct - 17:25
Messages postés : 10
Inscrit.e le : 14/10/2020
Cosma Bella
It is the pinnacle of all human emotion.
More passionate than hope, much deeper than despair.
Love.
Nom : Il répondait au nom de Bella.
Prénom : Cosma, du grec Cosmas signifiant ordre et décence.
Âge : 23 ans que les poissons se noient; né le vendredi 4 mars 2089.
Genre : Erreur 501.
Origines : Maudites.
Activité : Dernière année d'études de développement blockchain en alternance.
Sexualité : Le fond a été peu exploré, mais il l'intéresse bien plus que la forme.
Avatar : Emiya Shirou ||  Fate/stay night.
Règlement : Il va nous faire tourner la tête hé-hé ?? - Ari
Chemin : Sombre.
Autre : Yomotsu Hirasaka 1503925550
Maledictis
Ce que c'est beau, l'Amour avec un grand A.
On voit la vie en rose, les papillons plein les yeux et l'estomac, le pantalon aussi peut-être...
Ou pas.

Cosma n'a que cinq ans, mais il peut déjà voir que son papa ne regarde pas sa maman comme il regarde son piano. Il n'y a pas d'amour, pas d'Amour quand papa pose les yeux sur elle. En tout cas pas toujours. C'est de l'exaspération plutôt, de la déception peut-être. Quelque chose de semblable à cette lueur qui emplit son regard le matin, lorsqu'il découvre que Cosma a fait pipi au lit. Oui c'est ça, il en est certain maintenant.
Il n'ose pas demander pourquoi, cependant. Il n'ose jamais poser les mauvaises questions. Cosma se dit juste qu'il aimerait que ses parents s'aiment aussi fort qu'ils l'aiment lui. Il aimerait que son papa propose à maman de venir s'installer sur ses genoux lorsqu'il joue du piano, lui chante des berceuses ou lui montre comment coudre. Il aimerait que sa maman habille papa le matin, lui parle d'astronomie ou lui apprenne le japonais.
Il aimerait...

• • •

Année 2053. Alors que l'Incontestable est en pleine mise en place, après avoir effectué les démarches nécessaires, Shotaro Murano s'envole définitivement pour l'Amérique, laissant amis et abrutis derrière lui. Le choix était difficile mais évident. Pour lui, il est impensable de voir sa vie régulée ainsi.

Cinq ans plus tard, il ne regrette toujours rien. Il vient tout juste de voir naître Hana, sa fille qu'il a eu avec une autre expatriée de ce pays désormais maudit. Elle grandit dans un foyer chaleureux et la langue japonaise lui est tout de même inculquée par principe. C'est un schéma qu'elle reproduit avec son premier fils, Guiona, et son petit accident préféré, neuf ans plus tard : Cosma. Tous deux descendent du grand et du beau Cecilio, l'homme de ses rêves. L'homme de sa vie.

• • •

Année 2099. Cosma a bientôt dix ans et il ne fait plus pipi au lit. Guiona a un travail, maman est toujours radieuse et papa se plaint de plus en plus de ses articulations. Les douleurs qui se font plus présentes avec le temps ne l'empêchent pas de faire un gâteau pour l'anniversaire de Cosma.
Gâteau à la ricotta dont il décorera chaque part une à une, après avoir fini de découper le tout...
Ce jour-là, l'intéressé fait la route à pied avec ses petits camarades comme à l'accoutumée, si ce n'est qu'il a la tête encore pleine de "joyeux anniversaire !". Ils le laissent ensuite car sa fête n'aura lieu que ce weekend et le petit garçon rentre chez lui, se déchausse et dépose ses affaires avec une douceur qui ne trahit pas son excitation. À pas de loup, Cosma flâne à travers les différentes pièces, faisant volontairement durer le suspense avant de se rendre à la cuisine. À cet instant, il n'y a pas de gâteau, pas de meuble, pas même de cuisine pour lui. Juste ce corps étendu au sol et tout ce rouge, ce rouge, ce rouge.

Puis le noir total.

Il se réveille avec la nausée, par terre dans le couloir. Ses mains tremblantes composent le numéro d'urgence. Il y a l'attente interminable, dos collé au mur sans oser reposer les yeux sur cette vision d'horreur. Ce n'est que lorsque l'on emmène son père à l'ambulance qu'il peut enfin apercevoir son visage, voir ses grands yeux bleus à peine entrouverts, sans savoir que ce sera la dernière fois.

• • •

L'année qui suit, et celle encore après, Cosma refuse de fêter son anniversaire. Pas ce jour-là, pas une semaine avant ou même après.
Jamais.
Les autres prépubères l'insupportent, entre les rumeurs, les quelques moqueries et surtout les regards emplis de pitié alors qu'ils ont en face d'eux le meurtrier. Il porte le secret, celui qu'il s'est évanouit et qu'il a tout gâché. Il ne le dit ni à son frère, ni à son psy, trop effrayé à l'idée que cela arrive jusqu'aux oreilles de sa mère. Déjà trop blessée, elle risquerait de ne plus l'aimer, elle qui ne brille même plus comme les étoiles qu'elle étudie. La lueur qu'elle émet est plutôt semblable à un soleil étouffant, s'étouffant, s'entourant de différentes planètes avec les années qui passent : les alcooliques, les découragés, les manipulatrices, les brutes, les pervers... La force centrifuge est trop faible et des collisions s'ensuivent à chaque fois. Ses enfants doivent même s'en mêler, parfois. Cosma ne comprend pas ce désir, ce besoin de se raccrocher ainsi à quelqu'un. Est-ce que c'est ça pour elle, l'Amour ?
Qu'importe, il ressent le besoin de la protéger comme pour expier ses fautes, quitte à délaisser un peu le travail scolaire. Avec cette volonté de devenir indépendant, de ne plus être un poids, le jeune homme s'occupe des tâches ménagères, veille à ce que tout le monde soit réveillé à l'heure, appelle dès qu'ils rentrent trop tard et s'évertue à être celui qui manipule les couteaux lorsqu'ils sont plusieurs en cuisine. Il fait également en sorte que le sol, que ce soit celui de la salle de bain ou de la cuisine, soit toujours bien sec, afin que plus personne ne glisse jamais.

• • •

Année 2103. Après échecs sentimentaux sur échecs sentimentaux, désespérée, Hana décide de détruire les efforts de son père en prenant la nationalité japonaise. Elle ne veut plus essayer, ne peut plus attendre et préfère laisser faire la machine. C'est ainsi que Cosma voit la chose, du haut de ses quatorze ans. Se pensant, se sachant responsable de cette plaie béante qui ne guérit pas, il ne se donne pas le droit de protester, préfère subir ce choix quand bien même il est effrayé.

La procédure s'étend sur quelques mois pour des raisons qui dépassent le garçon. Ce déménagement est encore loin et flou pour lui. Tout cela ne devient concret que lorsqu'il lui faut faire ses valises. Même dans l'avion, il ne réalise pas vraiment. Ses pensées convergent plutôt sur les histoires de son grand-père, maintenant en froid avec sa mère. Le fait qu'il soit parti et qu'aujourd'hui ils reviennent. Maudit était le terme qu'il employait, qu'il emploie toujours pour désigner le Japon. Peut-être que c'est ça. Peut-être que ça coule dans leurs veines. La malédiction dormait simplement, avant de s'éveiller à la naissance de Cosma pour pouvoir tout ravager.

• • •

Le mal est fait.
Sa mère semble aux anges, comme libérée d'un poids. Lui a encore l'estomac retourné par l'anesthésie. Il repense à ce rendez-vous d'informations qu'ils ont eu sur l'Incontestable, quelques jours plus tôt. Union par contrainte, partage sous la menace. Est-ce que c'est ça pour eux, l'Amour ? Qu'importe, il a encore un peu plus d'une année devant lui avant d'être éligible. Il ravalera la douleur, si douleur il y a. C'est de sa faute s'ils sont ici après tout, alors il ne se plaindra de rien.
Lorsque la question se pose de lui retrouver un psychologue, le garçon feint le sourire, dit que ce n'est plus la peine, que ça fait déjà quatre ans et qu'il est fort maintenant. Quand bien même c'est simplement une excuse pour ne plus la voir débourser, ne plus avoir ça sur sa conscience. Dans son euphorie et sa naïveté, Hana acquiesce, se disant sûrement que si elle va déjà mieux, alors son fils aussi.

• • •

Le temps passe et ce nouveau départ plaît à Cosma, au final. Maintenant qu'ils sont éloignés, lui et Guiona - qui avait préféré rester en Amérique - s'appellent plusieurs fois dans la semaine malgré le décalage monstrueux. Ils se parlent plus qu'avant, sont presque complices. Leur grand-père prend de ses nouvelles via l'aîné et ça se limite à cela. C'est déjà bien. Leur mère est mariée à une femme somme toute quelconque, mais comparée à tous ses ratés précédents, elle est la personne parfaite.
Au moins, elles ont l'air de s'aimer toutes les deux.

• • •

Année 2109. Son intégration au pays est achevée depuis un bout de temps maintenant. Il a obtenu son certificat de fin d'études haut la main, et son cursus en informatique est bien entamé. Rien n'aurait dû être capable de perturber cet équilibre qu'il a retrouvé. Et pourtant les éléments se déchaînent, la Vague se lève et emporte sa mère. Cette situation le renvoie dix ans en arrière. Cette colère, cette haine que Cosma entretient à son propre égard remonte. Et avec des si il refait le monde.

Si j'avais pas tué papa, on serait pas partis.
Si on était pas partis, y aurait pas eu de tsunami.


Elle a survécu, au final. Il ne l'apprend que de longs jours plus tard, à cause du chaos général. Entre temps, le jeune homme a été marié, puis séparé. Un bug, une erreur corrigée en même temps que la machine.
Quand bien même le gouvernement ne semble pas vouloir l'admettre. Ce ne sont pas des gens avec qui l'on peut raisonner, contre qui l'on peut se rebeller, il s'en rend clairement compte après cet épisode. Comme quoi, Contrôlable ou pas, cela n'avait pas d'intérêt lorsque l'on avait aucune chance.

• • •

Peut-être qu'ils sont tous maudits, ici. C'est ce qu'il se dit, les yeux rivés sur la télé, le regard posé sur sa fenêtre, témoin de la discorde provoquée par l'épidémie de 2111 et le malheur qu'elle amène avec cette chasse à l'homme. Son grand-père a raison, lorsqu'il parle du Japon. Mais ce n'est pas grave. Le garçon est résigné.

• • •

Depuis qu'il travaille en alternance, Cosma a déménagé dans un petit studio un peu minuscule. La taille ne lui importe pourtant pas, il aime ce calme et cette indépendance totale que lui offre l'endroit, mais il aime également sortir pour varier ses journées et ne pas s'en lasser. Il aime traîner avec ses amis, mais il aime aussi voguer en solitaire et observer les gens promener leur chien. Il aime chanter, même s'il est facilement découragé. Il aime son cappuccino le matin, aussi. En vérité, Cosma aime beaucoup de choses, beaucoup de gens, de beaucoup de façons. Peut-être qu'un jour, il s'aimera lui aussi.
Irrefragabilis
Qu'il était beau avec ses grands yeux bleus et son visage anguleux, sa peau basanée, ses boucles toujours bien coiffées. Comme il était rassurant et protecteur avec sa carrure inégalable, sa stature inatteignable. Délicat, avec ses grandes mains sur le piano, ses long doigts qui manipulaient l'aiguille à coudre. Charmant, avec sa barbe ni courte ni longue, le genre de barbe dont on rêve, mais pas autant que sa voix, si douce.
Qu'il était beau, Cécilio.

Cosma ne lui ressemble pas.
Pas beaucoup.
Pas assez.
Il n'en a pas le droit après tout.

Ses épaules sont frêles après avoir porté pendant si longtemps le poids du monde, après avoir tremblé tant de fois de colère envers lui-même. Sa voix est trop grave à son goût et pourtant trop fluette pour qu'elle ne puisse bercer qui que ce soit. Sa barbe n'a jamais su pousser si ce n'est en-dessous de son menton, endroit sans aucun intérêt.
Il a les yeux de sa mère : un peu bridés, modifiés pour arborer cette couleur dorée. Il a également sa peau laiteuse, caractéristique de leur pays maudit. De son père, Cosma n'a que les cheveux brun-roux secrètement rebelles. Il n'a qu'un mètre quatre-vingt-quatre, encore trop loin derrière la taille paternelle et pourtant déjà trop haute pour ne pas détonner à Tokyo.

Ce qu'il refuse de voir, c'est la délicatesse et l'adresse de ses mouvements. Des qualités qui s'expriment dans des gestes aussi simples que soulever une chaise, poser des couverts, ou plus complexes, comme lorsqu'il coud ou s'autorisait encore à toucher un piano. Aujourd'hui, la seule chose qu'il remarque est la cacophonie de ses cordes vocales lorsqu'il se risque à chanter, toujours faux, ou en tout cas pas assez juste, pas assez vrai. Il nie et renie la douceur de sa voix, lorsqu'il est là pour autrui, lorsqu'il soutient et conseille, lorsqu'il rassure à sa façon.

Non, Cosma n'est pas comme son père.
Pas beaucoup.
Pas assez.
Il ne se le pardonnerait pas après tout.
Inevitabilis
Cosma se sent responsable. Trop souvent il culpabilise des malheurs de son entourage, quand bien même il fait mine de rien. Il se gorge d'émotions comme une éponge et pour compenser, il se sent tout aussi responsable de leur bien-être. Il veille au bonheur d'autrui tout en se refusant le sien. C'est le moins qu'il puisse faire.

Cela ne l'empêche pas de profiter de la vie pour autant. Parfois il réussit même à s'oublier, ne plus penser au passé. C'est dans ces périodes-là qu'il est le plus heureux. Malheureusement, elles peuvent se conclure très facilement. Il lui suffit de voir un peu trop de sang pour perturber sa bonne humeur et lui donner la nausée. C'est d'ailleurs pour cela qu'il se nourrit le plus souvent comme un herbivore, si on oublie les œufs. La viande se limite aux choses à réchauffer au four, ou alors lorsqu'il sort et que tout est déjà tout prêt.

Outre ces points d'ombre, Cosma est un bon vivant, toujours prêt à donner des conseils qu'il ne suivra sans doute jamais à ceux qu'il aime. Il ne fête pas son anniversaire, nie presque son existence, mais accepte tout de même les cadeaux lorsqu'on fait le malheur de lui en donner. En ce qui concerne l'Incontestable, le fait que le concept soit basé sur la contrainte et la menace le répugne. Pourtant, lorsqu'il voit sa mère, il a presque envie de lui donner une chance. Qu'importe au final. Il ne se plaindra pas. Il n'en a pas le droit.
— Just Married —

le Mer 14 Oct - 17:37
Messages postés : 121
Inscrit.e le : 01/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : l'indécence
Autre:
first

+ mtn on veut la suite ohlalala, depuis le temps que tu le teases Yomotsu Hirasaka 1620036270
Lisalisa

le Mer 14 Oct - 17:47
Messages postés : 166
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Fiche refusée. Yomotsu Hirasaka 2078551763
Bella ciao, Bella ciao ciao ciao. Yomotsu Hirasaka 1923605277

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Stepping into the room, then the world slows down.

Voix de Arisa

merci Hatori & Fu pour les avatars + theme songs ♥

one brain cell:
Yomotsu Hirasaka Uron

I got one only name:
Yomotsu Hirasaka Unknown
— Just Married —

le Mer 14 Oct - 19:17
Messages postés : 223
Inscrit.e le : 19/06/2019

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : du vide.
Autre: ✚ Parle en : #913636
C'est beau. Yomotsu Hirasaka 1783812204

Yomotsu Hirasaka 1620036270 Yomotsu Hirasaka 1620036270 Yomotsu Hirasaka 1620036270
— Just Married —

le Sam 17 Oct - 20:02
Messages postés : 10
Inscrit.e le : 14/10/2020
Yuu > Je peux tease autant que je veux tant que tu strip pas Yomotsu Hirasaka 2310585803

Losarisa > lol t ki ? Yomotsu Hirasaka 1353670443

Momiji > Yomotsu Hirasaka 1406025597

Merci pour vos messages 😌
J'ai le malheur de vous annoncer que cette fiche est terminée.
Courage. Yomotsu Hirasaka C61S1hT
Lisalisa

le Sam 17 Oct - 20:59
Messages postés : 166
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Rebienvenue pour la xème fois du coup. Yomotsu Hirasaka 3182035657 J'ai juste des petits points à voir vite-fait avec toi !

Histoire

Si le grand-père a voulu fuir l'instauration de l'Incontestable il faut qu'il ait au moins demandé la nationalité US avant de quitter le pays, auquel cas, on part du principe que le gouvernement a bien fait les choses et personne n'a pu y échapper. Donc ajoutes ce détail.

Cosma a accompagné son père (seul ?) jusque dans l'ambulance ou aux portes de celle-ci ? Pas sûre qu'on ait pu laisser un mineur monter, surtout si c'est pour un décès. On a surement du lui demander où était sa mère, si quelqu'un pouvait rester avec lui etc.

Est-ce qu'il a continué à être suivi par un psychologue même au Japon ? J'aimerais que tu éclaircis ce point car il a vécu quelque chose de lourd et surtout qu'il a eu des rappels avec le tsunami.

Puis, j'aimerais que tu parles du mouvement des Incontrôlables (on lit dans le caractère qu'il est plutôt contre, mais en même temps avec le remariage de sa mère il voit le bon côté donc on dirait qu'il semble tiraillé). Qu'en-a-t-il pensé ?

Caractère

R.A.S
Physique

R.A.S
Conclusion
Mise à part les points relevés en haut, ta fiche s'est lue toute seule (5 mn montre en main mdr). C'était très agréable, ta manière d'écrire rend le tout très naturel et léger quand bien même ce qu'on lit est tout sauf joyeux. Cosma est très attachant mine de rien et mérite vraiment de se défaire de cette culpabilité. :(


Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Modération : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Stepping into the room, then the world slows down.

Voix de Arisa

merci Hatori & Fu pour les avatars + theme songs ♥

one brain cell:
Yomotsu Hirasaka Uron

I got one only name:
Yomotsu Hirasaka Unknown
— Just Married —

le Dim 18 Oct - 18:00
Messages postés : 10
Inscrit.e le : 14/10/2020
Coucou, merci pour la modé Yomotsu Hirasaka Egjut4t
Je suis content et désolé si t'as apprécié le perso et par extension la fiche ! ou la fiche et par extension le perso, nyeh

Pour le grand-père, j'ai donc ajouté la précision qu'il s'est pas juste ramené en mode yolo, parce que c'est un type sensé
Année 2053. Alors que l'Incontestable est en pleine mise en place, après avoir effectué les démarches nécessaires, Shotaro Murano s'envole définitivement [...]


Pour l'ambulance, après recherches sur des forums anglophones, parce que en français je trouvais que dalle, on chercherait d'abord à laisser le mineur avec quelqu'un de la famille et, si on trouve personne dans l'immédiat, on le laisserait avec la police 😬
En l’occurrence, la mère travaillait pas à côté, donc Cosma a dû attendre au commissariat jusqu'à ce que son frère (déjà majeur, et également au travail mais vachement plus près) puisse venir le chercher. Néanmoins, comme c'est paaaas vraiment la partie la plus importante de la scène et que je voulais pas alourdir la chose avec tout le schmilblick, j'ai simplement corrigé et retiré le fait qu'il monte dans l'ambulance, avant de fade to black Yomotsu Hirasaka 1518348080
[...] Il y a l'attente interminable, dos collé au mur sans oser reposer les yeux sur cette vision d'horreur. Ce n'est que lorsque l'on emmène son père à l'ambulance qu'il peut enfin apercevoir son visage, voir ses grands yeux bleus à peine entrouverts, sans savoir que ce sera la dernière fois.

• • •


Bonne question pour le psy, j'ai précisé du coup.
Si tu veux faire le calcul, il avait quatorze ans et beaucoup de poussières à ce moment-là. Si ça ne passe pas, je dirai simplement qu'il a arrêté à 20 ans une fois majeur (et donc avant le tsunami), auquel cas je doute qu'il recommence après parce que comme t'as pu le voir, ce garçon se refuse tout Yomotsu Hirasaka 2361740871
Le mal est fait.
Sa mère semble aux anges, comme libérée d'un poids. Lui a encore l'estomac retourné par l'anesthésie. [...]
Lorsque la question se pose de lui retrouver un psychologue, le garçon feint le sourire, dit que ce n'est plus la peine, que ça fait déjà quatre ans et qu'il est fort maintenant. Quand bien même c'est simplement une excuse pour ne plus la voir débourser, ne plus avoir ça sur sa conscience. Dans son euphorie et sa naïveté, Hana acquiesce, se disant sûrement que si elle va déjà mieux, alors son fils aussi.


Pour les Incontrôlables, meh, il s'en fiche/fichait pas mal, pour lui ça n'irait nulle part. Totalement résigné.
[...] Un bug, une erreur corrigée en même temps que la machine.
Quand bien même le gouvernement ne semble pas vouloir l'admettre. Ce ne sont pas des gens avec qui l'on peut raisonner, contre qui l'on peut se rebeller, il s'en rend clairement compte après cet épisode. Comme quoi, Contrôlable ou pas, cela n'avait pas d'intérêt lorsque l'on avait aucune chance.


M'voilà, bisous Yomotsu Hirasaka Fv4qf1b
Lisalisa

le Dim 18 Oct - 19:10
Messages postés : 166
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
C'est tout bon pour moi. Yomotsu Hirasaka 2984341854 ♥

Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Stepping into the room, then the world slows down.

Voix de Arisa

merci Hatori & Fu pour les avatars + theme songs ♥

one brain cell:
Yomotsu Hirasaka Uron

I got one only name:
Yomotsu Hirasaka Unknown
— STAFF JM —

— STAFF JM —
le Dim 18 Oct - 20:04
Messages postés : 5674
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre: Actuellement en ralentissement/absence jusqu'à fin novembre.
Yomotsu Hirasaka 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Yomotsu Hirasaka 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Yomotsu Hirasaka 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Yomotsu Hirasaka Ld7d
Yomotsu Hirasaka BbNTuR8
Yomotsu Hirasaka V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Yomotsu Hirasaka Cn3Ckyx
Yomotsu Hirasaka 1EPYLUw
Yomotsu Hirasaka DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Yomotsu Hirasaka E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Yomotsu Hirasaka 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Yomotsu Hirasaka Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Yomotsu Hirasaka YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#10 —Re: Yomotsu Hirasaka
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum