Dans tes traces 200803042355296862
Dans tes traces 9oulLiP

— Just Married —

Ven 19 Fév - 14:43
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
STEIN Ludwig
"La loyauté se paie très chère"
Informations générales
Nom : STEIN
Prénom.s : Ludwig
Âge : 30 ans et née le 10 Janvier 2083
Genre : Masculin
Origines : Allemand
Activité : Militaire et papa
Sexualité : Bisexuel ; préférence pour les femmes
Avatar : Germany - Axis Power Hetalia
Règlement :
Chemin hola si tu savais mon petit ; je pars plus, je m’installe voilà
Autre :Je viens de reboot mon TC  Dans tes traces 4158426957
Histoire - "Je sais d'où je viens"
CHAPITRE 1 – Une enfance difficile

Un beau jour d’hiver, en pleine tempête de neige, je suis né dans la région de Bavière. Mes parents m’ont eu à l’âge de 20 ans ; ils étaient jeunes et ne savaient pas très bien comment gérer un enfant. Dès que je fus en âge de déambuler à quatre pattes, j’en faisais déjà voir de toutes les couleurs à mes parents, allant comme tout bon bambin, jouer son curieux. J’ouvrais tous les placards à portée de main, faisais tomber tout ce qu’il pouvait se trouver sous ma main. A ce qui parait, j’ai même failli crever un jour, parce que j’avais avalé un truc qu’il ne fallait pas. N’étant pas un couple très équilibré (deal de drogue, prostitution etc), j’ai rapidement été enlevé du foyer par une assistante sociale, et je fus confié à mes grands-parents. Je n’ai jamais eu de nouvelles de mes parents biologiques. J’ai vécu avec eux jusqu’à l’âge de 8 ans. Ils m’ont tout appris ; la vie était sympa avec eux, ils étaient bons avec moi, même si je leur en faisais baver, littéralement. Et oui, j’étais déjà un garnement à cet âge-là. Sauf qu’ils ont osé tomber malade et ont fini par m’abandonner comme mes parents biologiques. Ils ne pouvaient absolument plus s’occuper de moi.

N’ayant aucun autre parent pouvant m’accueillir, et ne voulant pas que je termine à l’orphelinat, ils m’ont alors envoyé au Japon, dans une dictature, chez leur second enfant qui habitait là-bas. Ce fut difficile pour eux, car ils étaient contre l’Incontestable, comme tout bons allemands. Les années aidant, ils avaient appris à apprécier la femme japonaise de mon oncle. Ils se sont donc dit que j’aurais toutes mes chances d’avoir une vraie vie équilibrée avec eux, et un peu égoïstement, ils m’ont envoyé là-bas. Je fus accueilli à bras ouverts mais je me montrais très réticent quant à cette nouvelle vie. Une procédure d’adoption fut mise en place. Ce fut un long processus pour mon oncle et ma tante, mais j’obtins la nationalité japonaise après moultes démarches, ainsi qu’un nouveau nom de famille. J’étais un Stein à présent.

Je faisais pleins de conneries, j’en voulais à mes grands-parents de m’avoir abandonné. Et en plus de ça, je ne parlais pas un mot de japonais. A l’école je faisais le pitre pour me faire remarquer puis les années passant, j’étais devenu un petit délinquant. Je suivais les Yankees de l’école, j’ai touché à ma première cigarette à l’âge de 13 ans,  je me bagarrais super souvent. J'ai fais l'école buissonnière et j'ai même fini au poste de police pour avoir volé des chips dans un magasin. Oh, ils ne m'ont pas gardé longtemps hein mais voilà quoi. Toutes sortes de petits larçins, et j'évitais bien évidemment de me faire chopper autant que possible. Non vraiment, j’étais un sale petit con et à force, mon oncle et ma tante ne savaient plus quoi faire de moi. Ils avaient fait deux gosses après mon arrivée ; un petit garçon du nom de Elijah et une petite fille du nom de Ayane. Ils ne voulaient plus de moi alors ils ont fait ces deux gosses. C’est ce que je me disais à cette époque-là, sauf qu’en fait la réalité avait été toute autre. Par deux fois, l’Incontestable leur avait donné l’ordre de faire un enfant.

A 16 ans, j'ai eu droit à un module obligatoire sur les droits et devoirs liés à l'Incontestable. Tout un tas de devoirs que les mariés avaient à faire. Si ça aidait les couples à s'entendre ou quoi, pourquoi pas, je me disais déjà ça, à cette époque. Après tout, grâce à ce système, il y avait pleins de couples heureux. J'étais prêt à m'y plier. Par contre, je savais bien que je devais à tout pris ne pas tomber amoureux. Au risque de souffrir, quand l’un ou l’autre se retrouverait marié à un inconnu. Pour autant, j’avais beaucoup de mal à bien m’acclimater à cette vie où tout le monde ne parlait que le japonais, où il y avait un tas de règles. L’apprentissage avait été long et compliqué.


CHAPITRE 2 – Une révélation et un avenir prometteur

Après des années où j’en ai fait baver à mon oncle et ma tante, à l’âge de 18 ans, l'homme décida de m’envoyer dans les forces d'autodéfense pour m'apprendre la discipline. Je me souviens que les premiers temps, je lui en ai grave voulu de m’y avoir parachuté. Être discipliné ? C’était quoi ce mot ? Dans ma promotion, on était quelques jeunes qui pensaient que l’on n’avait pas notre place, qui se faisaient remarquer en bizutant d’autres jeunes sous-officiers. On a terminé au trou pendant quatre jours où n’avons eu que de l’eau et du pain pour seule nourriture. Je ne me marrais plus trop, je commençais enfin à grandir.

Les premiers mois de mon arrivée dans les FADJ ont été consacrés à l’apprentissage des fondamentaux du métier de soldat, de la vie militaire ainsi que des droits et des devoirs que nous avions. En nous faisant aussi au passage, une piqûre de rappel sur notre loyauté à l’Incontestable. Cette formation initiale où nous étions en communauté, où nous avons appris l’art du combat, les valeurs et codes de l’armée ainsi que la culture militaire et les entrainements au tir, m’ont permis de littéralement me calmer. J’ai découvert des choses sur moi-même que je ne pensais pas possible. J’ai appris que j’étais loyal, et que pour moi le sens de l’honneur était très important. A la fin de cette formation initiale, on devait choisir notre spécialisation. Bagarreur dans l’âme, j’ai aussi découvert que je pouvais être un sacré stratège. Je ne savais pas si mon côté stratège allait jouer là-dedans, mais je me dirigeais dans les forces d’autodéfenses de l’armée de Terre, dans l’infanterie plus exactement. Je voulais servir ce pays d’adoption que j’apprenais à aimer, malgré les défauts que l’on pouvait lui trouver. Ma loyauté pour l’Incontestable était sans faille ; mon oncle et ma tante étaient le parfait exemple d’un couple heureux et marié par l’Incontestable. Je n’avais aucune raison de remettre en doute cela.

Les années ont passé ; exactement six. Pendant ces six ans, je n’ai absolument pas chômé. Je me donnais à fond, j’étais devenu sous-lieutenant un an auparavant ; je comptais encore monter en grade et viser celui de lieutenant, puis plus tard, celui de capitaine. J’avais à ma tête, une équipe constituée d’une dizaine d’hommes. Je suis devenu quelqu’un presque tout le temps sur le qui-vive. Quand je retournais voir ma famille, ils ne reconnaissaient pas tant j’avais changé en bien. Il n’y avait pas de menace à proprement parlé et pourtant, je restais quoi qu’il arrive sur mes gardes. Sait-on jamais s’il y avait un abruti qui voulait se faire sauter la cervelle, et en même temps faire des dégâts. Un mouvement appelé les Incontrôlables vit également le jour, sur internet. Je savais juste qu’ils étaient anti-Incontestable, anti-gouvernementaux. Moi qui prônais le respect des règles, autant dire que je les avais déjà en travers de la gorge. J’ai également découvert un jour, que j’étais aussi attiré par les hommes, que par les femmes. C’était lors d’une journée de repos pendant l’une de nos missions, qu’avec un frère d’arme homosexuel et plutôt séduisant, l’on a fini par ne faire qu’un et je me souviens avoir beaucoup apprécié ce moment.

Mais… j’ai aussi fais l’erreur de tomber amoureux. Lors de mes permissions, j’aimais bien sortir dans les bars pour y faire des rencontres, ayant jusque là toujours fait attention à ne pas développer de sentiments mais… Avec elle, je ne pus pas faire comme si de rien n’était. Le coup de foudre, et réciproque en plus. Cette jeune femme s’appelait Hanabi. J’hésitais beaucoup à me mettre en couple avec elle mais je l’aimais tellement. Et je me suis accroché à elle comme à une bouée, les stigmates de mon enfance refaisant surface. Je faisais tout pour qu’elle ne m’abandonne pas, elle aussi. Et ce, même si je savais très bien qu’un jour ou l’autre, l’Incontestable risquait de nous séparer. J’avais mis des œillères à cette époque-là, voulant croire que l’Incontestable, en nous voyant heureux, ne pouvait que nous envoyer la lettre à chacun et faire en sorte de nous marier. Trop amoureux, j’étais devenu un peu niais sur les bords, surtout pour croire cela. Puis je suis parti en mission humanitaire dans un pays du tiers-monde, dans le but d’aider au déchargement de provisions et la reconstruction de bâtiments.


CHAPITRE 3 – Brisé sous les éclats

Ce 20 Janvier 2108, en pleine mission humanitaire dans un pays du tiers-monde, nous avons été pris dans une embuscade. Nous étions en territoire ennemi, et des groupuscules radicaux armés nous tombèrent dessus. Ce fut d’ailleurs ma première et dernière mission à l’internationale, en tant que sous-lieutenant. A 25 ans, quand vous êtes militaire, vous savez que vous pouvez perdre la vie à tout instant, mais ce que vous ne savez pas… c’est que vous pouvez voir votre carrière ruinée en un seul souffle également.

Le soleil était haut dans le ciel, du sable à perte de vue. J’aurais tellement voulu montrer ce paysage à ma bien aimée. D’ailleurs, elle me manquait terriblement, et chaque jour, j’avais hâte de pouvoir lui parler en visioconférence, en attendant de pouvoir rentrer au pays. Mais bref, alors que je rêvassais tranquillement, des coups de feu se firent entendre à l’extérieur. Un char devant le nôtre explosa ; nous étions tombés dans une embuscade. Notre char se retrouva sifflé sur le côté à cause de la détonation et l’explosion de l’autre devant. Un peu sonné, je mis du temps avant de réagir tandis que l’ennemi ouvrait déjà le feu sur nous. Pas le temps pour rêver, il fallait que je me reprenne ultra rapidement afin de pouvoir donner les directives à mes hommes. Sortis du véhicule en trombe, on le prit pour bouclier le temps de trouver une stratégie qui puisse nous aider à nous en sortir vivants. Sauf que plus les minutes passaient, plus j’observais autour de moi, moins je voyais de solution pour tous en réchapper.

Nous n’étions que onze hommes au total ce jour-là, il n’y avait personne d’autre avec nous, en soutien. Les balles ennemies et les nôtres pleuvaient de chaque côté ; et même si mes hommes étaient tous super-entrainés, j’en perdis trois ce jour-là. Des frères d’armes à qui je tenais énormément. Je leur avais donné une consigne et je m’en suis voulu car je les ai vu tomber devant moi, sous les balles ennemies. C’est d’ailleurs à partir de ce moment-là que je suis devenu insomniaque et que je fais beaucoup de cauchemars. Je revois mes amis se faire trouer devant mes yeux et cette grenade qui arriva droit sur nous. On s’est tous mis à courir pour essayer de nous trouver le plus loin possible mais ce fut trop compliqué. Et par je ne sais quel esprit, un de mes gars s’est jeté sur presque sur moi pour me protéger de l’impact central de la déflagration. Cependant, ce ne fut pas suffisant car je me pris des éclats de grenade principalement dans le dos, sonnant ainsi la fin de ma carrière de soldat. Je me trouvais encore trop proche pour éviter tous les projectiles.

La terreur m’avait habité l’espace d’un instant, alors que j’avais un poids mort à moitié sur moi. Le dos presque en charpie qui me brûlait. Oh si vous saviez combien ça me brûlait… Je n’ai jamais souffert autant dans ma vie que ça. Je voulais arracher mon dos tellement que je souffrais. D’autres militaires de la coalition arrivèrent enfin pour faire le ménage chez le camp ennemi, ramener les blessés et les morts jusqu’au camp. J’avais perdu connaissance assez rapidement. Des jours ont passés ; j’ai fini par me réveiller dans un lit, avec des perfusions de partout, une machine qui mesurait les battements de mon cœur. J’ai hurlé à mon réveil car je ne savais pas où j’étais. Cela a affolé le moniteur, un infirmier en tenue de militaire est venu me voir. Combien de temps s’était-il passé ? Ou étais-je ? Tant de questions fusèrent alors que l’homme tenta de me calmer avec sa voix douce. Hé ducon ! Où sont mes hommes ? Je veux sortir, je dois retourner sur le front, ce n’est pas fini !

« Monsieur Stein, calmez-vous s’il-vous-plait… Vu l’état de vos blessures… je ne comprends même pas comment vous pouvez arriver à bouger. Pour votre information, vous vous trouvez à l’hôpital militaire de Tokyo. Il s’est passé une semaine depuis votre arrivée. »

Je le regardais bizarre sur le coup ; je voyais ses lèvres bouger, j’entendais des bribes mais pas tout. J’ai compris que j’étais dans un hôpital militaire, c’est déjà ça au moins. J’avais encore des sifflements dans les oreilles, dû à l’explosion de la grenade. Expliquant que j’entendais ces sifflements, avec une voix plutôt bizarre. Pas ma voix de d’habitude, non une voix inquiète, l’homme tenta de me rassurer en m’expliquant sur un papier que c’était la surdité passagère, que cela arrivait bien souvent. La grenade était artisanale, au vu des éclats qu’il y avait dans mon dos, mais niveau sonore, elle était moins puissante que les grenades généralement utilisées par l’armée. C’est ça qui aurait d’ailleurs sauvé mon ouïe. Et dire qu’on était juste là pour aider les gens…

Le médecin passa ensuite pour m’expliquer que j’avais clairement eu de la chance dans mon malheur, bien que mon dos soit en charpie à cause des éclats, que j’ai des dizaines et des dizaines de points de suture. De la chance vous dites ? J’ai failli l’insulter quand il m’a dit ça ; à cause de mes frères d’armes qui sont décédés sous mes yeux. Le médecin me fit part que ma guérison serait très longue et que je ne pourrais pas retourner sur le terrain. Lui demandant pourquoi, il m’expliqua que des éclats s’étaient logés entre deux disques dans ma colonne vertébrale, touchant presque deux nerfs lombaires. Ah… est-ce donc pour cela que je ne sens pas très bien mes jambes ? Il me confirma cela, me montrant les radios et m’expliqua que cela pouvait aussi affecter le fonctionnement de ma vessie, ou encore de mes intestins et que pour l’instant, il ne pouvait pas opérer. Ils avaient également dû me mettre un disque vertébral en résine grâce à l’impression 3D, pour sauver mon dos à priori. Enfin, au vu des blessures que j’avais et qui devaient guérir, l’opération n’était pas praticable.

Le choc a été tellement grand que je me suis mis à vomir toutes mes entrailles. Ça a été très dur à encaisser ; je ne pourrais pas retourner sur le terrain. Plus jamais de ma vie.


CHAPITRE 4 – L’espoir d’un renouveau

Je restai quelques semaines à l’hôpital militaire de Tokyo où je commençais à me remettre petit à petit. Heureusement qu’Hanabi était là, que ma famille était là car ce fut compliqué pour moi, de faire face à cette réalité. Il allait falloir que je me dirige vers un métier de bureau, si je voulais rester dans les FADJ. Et je ne savais pas encore tout à fait, où je pourrais me réorienter, voyant mon rêve lointain de devenir capitaine s’effacer. J’avais complètement retrouvé l’ouïe mais mes nuits étaient ponctuées de cauchemars, et bien souvent, je ne voulais plus fermer les yeux. De peur de revoir encore et encore mes frères d’armes tomber sous les balles ennemies. J’avais quelques petits soucis de vessie également, conséquence de ces éclats proches des nerfs lombaires… La jeune femme m’avait expliqué qu’il y avait eu une manifestation chez les incontrôlables au mois de février : le fameux Big Bang Kiss, où les couples étaient invités à ne pas s'embrasser. Elle m'a expliqué qu’elle y avait perdu une amie chère à son cœur, prise dans des explosions. A ce qui parait, il y a eu pas mal de victimes en plus de ça.

Cela a pris du temps à ce que les blessures de mon dos guérissent, que les tissus musculaires se refassent bien autour du disque vertébral que l’on m’a mis, et une fois mes blessures guéries, on me retira les deux éclats qui étaient encore coincés. Puis quand cela fut fait, il fallut encore un temps de guérison et de rééducation pour être certain que tout mon corps soit en parfait état de fonctionnement. J’avais encore des petits problèmes d’équilibre et une vessie pas complètement coopérative, mais tout doucement, la guérison faisait son chemin. Dans le même temps, et bien, Hanabi est tombée enceinte. Je ne m’y attendais vraiment pas. Okay, on a souvent eu des relations sexuelles mais je pensais que l’on s’était suffisamment protégés. J’allais devenir père à 26 ans… Plus vieux que mes parents biologiques, mais merde, ça m’a fait bizarre de savoir ça. En fait, tout est allé trop vite entre ce jour de janvier 2108 et ce 22 décembre 2108, où elle m’annonça sa grossesse. Ça faisait déjà un mois et demi qu’elle avait le petiot dans le ventre. On s’installa ensemble et je repris le travail par la suite, quand je fus en pleine capacité de mes moyens. Je me réorienta dans les renseignements pour devenir sous-officier et avoir un poste dans un bureau, faisant une petite formation pour cela, au passage.

Au mois de mai 2109, un festival Incontrôlable fut lancé. Il s’était tenu dans une paix plutôt relative mais les miliciens voulaient mettre la main sur toute cette faction afin de les mettre hors d’état de nuire le plus rapidement possible. Il a fallu attendre septembre 2109 pour que le gouvernement japonais signe officiellement la fin des Incontrôlables, en ayant envoyé bon nombre de personnes en prison pour activités illégales. J’étais plutôt satisfait que ce mouvement extrémiste ait été démantelé.

Dans le même temps, Hanabi accoucha d’un petit garçon que l’on appela Daisuke. Il naquit exactement le 10 juillet 2109. J’étais bien trop amoureux de Hanabi, et ce même si, je savais qu’un jour, l’Incontestable me l’enlèverait certainement. J’avais mis des œillères autour de moi, à ce sujet, à cette époque. Et puis, nous avions un petit garçon ensemble. L’ordinateur ne pouvait tout de même pas nous séparer. Ne serait-ce que pour cet enfant quoi.


CHAPITRE 5 – L’Obscurité de l’avenir incertain

Je me rappellerais toute ma vie de cette nuit, et des jours suivants cette quadruple catastrophe. J’étais dans mon lit, à la caserne ce 12 octobre quand j’ai entendu des bruits. Cela m’avait fait sursauter ; je dormais uniquement grâce à des somnifères et là, j’ai été réveillé en sursaut. Je pensais au début que c’était une attaque terroriste et j’en ai eu des sueurs froides. Des bruits violents, comme des coups de feu. Je ne savais absolument pas ce qu’il se passait mais toute la caserne fut mise en branle. Les sous-officiers présents dans le dortoir s’habillèrent à la hâte, et nous fûmes déplacés vers le bunker afin d’aller nous protéger, le temps que les secousses s’arrêtent. Je ne savais pas ce qu’il se passait, j’ai eu un mauvais pressentiment presque tout de suite en sentant les secousses. Hanabi et Daisuke, est-ce qu’ils étaient en sécurité ? Notre appartement se trouvait dans un quartier se trouvant à la limite entre les grands quartiers de Taitô et de Sumida.

Nous avons bien entendu senti passer le séisme, et ce, malgré que la caserne soit dotée des dernières technologies antisismiques. Le bâtiment du réfectoire s’était complètement cassé la figure. Ça se calma plusieurs heures plus tard, mais nous n’étions pas encore totalement en sécurité. Sur le qui-vive, nous nous attendions à des répliques mais il n’y en avait pas eu. Je ne voulais même pas imaginer les dégâts, une fois que nous serions sortis de là. Même si je me montrais neutre, que je jouais les forts, mon pauvre cœur de sensible était ému de compassion pour toutes ces familles de victimes que l’on espérait retrouver. Je n’osais même pas imaginer quel champ de bataille nous allions retrouver à notre sortie. C’est au petit matin, après une nuit terrible que l’on fut déployés dans la capitale pour commencer tout de suite à déblayer les chemins, essayer de trouver des survivants, etc. C’était la panique totale chez les habitants, et ça le fut encore plus quand un tsunami ravagea tout sur son passage à 13h très précise. J’avais été déployé dans un quartier un peu lointain de l’épicentre mais nous avions quand même les pieds dans l’eau. Je me faisais en même temps beaucoup de souci pour Daisuke et Hanabi. Est-ce qu’ils avaient pu se mettre à l’abri ? J’étais partagé entre faire mon devoir et retrouver ma bien aimée et notre enfant. Le travail fut harassant, épuisant, tant il y avait à faire.

Miraculeusement, on a retrouvé mon enfant sain et sauf. Mais pas la jeune femme. Avec son corps, elle avait dû protéger notre enfant au péril de sa vie et se prit tout dans la figure. Ce sont mes collègues qui ont retrouvé les deux corps, ensevelis sous des tonnes de gravats. Ces mêmes gravats qui auront néanmoins permis de sauver la vie à mon enfant. Je devenais père célibataire en l’espace de quelques jours. J’ai cru faire un burn-out à ce moment-là. Trop de choses : le petit à s’occuper, nous avions encore des tonnes et des tonnes de gravats à évacuer, des milliers de personnes à évacuer, des disparus à retrouver et le deuil de mon amour. J’ai vraiment cru que je ne pourrais jamais m’en sortir.

Quand j’appris que mon oncle et ma tante ainsi que leurs enfants allaient bien, je leur confiais Daisuke, pour pouvoir continuer mon devoir. Je n'étais pas spécialement content mais pour l'instant, il serait en sécurité avec eux. Plus de 100 000 soldats avaient été déployés dans tout Tokyo. Et peu importe si vous étiez dans un bureau ou pas, tout le monde a mis la main pour relever le pays de cette quadruple catastrophe.


CHAPITRE 6 – La lumière au bout du tunnel

Le burn-out est arrivé dans l’année qui a suivi Shukumei. Ça a été très dur de faire face au décès d’Hanabi. J’ai dû être arrêté temporairement et suivi par un psy pour aller mieux. J’ai ensuite pu récupérer Daisuke, lorsque j’allais mieux, et que j'ai repris le travail. J’ai adopté un malinois dans le même temps ; importé d’Allemagne. Je voulais avoir un chien de garde à la maison, pour assurer notre sécurité. Les chiens ont un flair exceptionnel pour repérer des catastrophes/des attaques, à des kilomètres à la ronde. J’avais besoin de ça, pour me rassurer et me dire que tout irait bien à présent.

Les commémorations de Shukumei ont également eu lieu en cette année 2110. J’y participais bien évidemment puisque j’avais aidé en tant que bon petit soldat, et grâce à ça, je reçus les honneurs. J’ai même fini à l’hôpital parce que j’avais fait un malaise, et Elijah, en venant me rendre visite, m’avait retrouvé allongé comme mort sur le sol du salon. Les médecins se sont demandés comment j’avais pu encore tenir debout alors que mon corps ne tenait plus. Les nerfs, rien qu’avec les nerfs. Je suis resté une semaine en observation mais autant dire que je n’ai fait que dormir… Moi qui redoutais tant mes cauchemars, il a semblé que mon cerveau, mes pensées m’avaient enfin laissé tranquille pendant un temps. Je n’avais pas le petit et je me suis senti comme ressourcé. C’est en émergeant réellement que je me suis rendu compte que j’avais un bandage à la main gauche. Je m’étais coupé avec un verre. Blessure débile mais comme j’étais très fatigué, mes réflexes étaient bien moins bons qu’en temps normal, et surtout, c’est en voulant ramasser les bouts de verre que je me suis méchamment coupé. J’ai dû tourner de l’œil directement après. C’est assez paradoxal pour le soldat que je suis et qui a vu tant de fois le sang couler.

Quand je fus à nouveau sur pieds, en pleine forme physique, on me laissa sortir. Me demandant au passage de calmer un peu le jeu et de me reposer aussi. J’ai finalement décidé de prendre par la suite, un vrai congé parental pour avoir plus de temps pour m’occuper et voir grandir Daisuke. 2 ans déjà, le temps filait bien trop rapidement. Juin 2111, une conférence de presse eut lieu pour expliquer qu'il y avait eu un gros bug, une extinction totale de l'Incontestable, deux mois en arrière. Comme quoi, les ordinateurs c'est bien mais la technologie n'est pas non plus infaillible. Ca ne me concernait pas alors forcément, je n'en fis pas trop cas. Et comme si cela ne suffisait pas, une épidémie eut lieu à l’été de cette même année. J'ai eu vent que bon nombre de personnes avaient eu des symptômes comme une forte fièvre. Il faut dire qu'il faisait méga-chaud... Je n'ai pas été touché par l'épidémie mais à cause de la canicule, j'ai eu un petit coup de chaud à un moment donné. En plus de ça, bien que Daisuke grandît, faisait ses nuits, j’étais vraiment claqué. J’avais du mal à récupérer à cause de mes insomnies quasi incessantes.  Décembre 2111 annonçait un autre bug. L’épidémie avait été maitrisée grâce aux technologies médicales japonaises et cette fois-ci, j’avais eu vent que des gens étaient morts sur le réseau social du gouvernement.  Je me demandais bien ce qu’il se passait et en même temps, je n’avais pas vraiment de temps à accorder à toutes ces choses. Je m’étais comme enfermé dans ma bulle pour élever mon fils.

Je voulais l'emmener en Allemagne pour qu’il puisse voir mon pays natal. En Avril 2112, suite à tous ces bugs de puce, j’ai reçu ma nouvelle puce. Je l’aurais bien emmené à ce moment-là, mais il n’avait que 3 ans. Il était bien trop petit pour comprendre quoique ce soit. Alors notre quotidien reprit comme si de rien n’était. Je m’occupais de lui, le laissait à la crèche un jour par semaine, ne voulant pas qu’il soit séparé trop longtemps de moi. Dans ces moments-là, je pouvais m’aérer l’esprit aussi et en profitais pour aller trainer du côté du quartier chaud, m’offrir un mec ou une nana le temps d’une partie de jambes en l’air. Et puis, après j’allais manger au restaurant, je promenais le chien pendant des heures et des heures.

Il est temps à présent d’écrire un nouveau chapitre de ma vie, alors que je viens de fêter mes 30 ans, ce 10 janvier 2113. Je vois toujours un psy par rapport à mon deuil pas encore totalement fait et mes cauchemars. On parle aussi beaucoup sur les cicatrices du passé, ma peur de l’abandon notamment.

Physique
« Hé l’autre perche, tu viens nous donner un coup de main ! » « Ho le blond ! Dépêche-toi, on a de la cargaison à décharger. »

Et j’ai eu le droit à ça tous les jours depuis mon entrée dans l’armée jusqu’à ce que je passe dans les bureaux. Il faut dire que je suis plutôt grand ; je mesure un mètre quatre-vingt. Et ce surnom de perche n’est malheureusement pas nouveau, puisque gosse aussi, je dépassais déjà les moyennes standards et du coup, je me faisais insulter. Grande taille et corps bien sculpté. Du gringalet que j’étais jeune, je suis devenu un homme avec des abdos bien sculptés et une bonne musculature bien dessinée. Allemand pure souche, je suis aussi blond que mes deux parents. J’ai hérité des magnifiques yeux bleus de ma mère et de ses longues mains aussi. Clairement, à première vue, je n’ai pas les mains d’un homme, encore moins d’un militaire. Et pourtant, ça ne m’a jamais empêché de faire des travaux dits manuels.

De mon visage aux traits presque androgyne, on peut y déceler souvent la même expression : stricte, les sourcils froncés, et sans sourire. Déformation professionnelle, il est vrai que j’ai parfois du mal à sourire juste pour sourire. Il n’y a qu’avec mon petit où là, je suis ce genre de père poule, qui sourit pour un rien. Sur mon visage, on peut y voir deux yeux bleu océan, un nez aquilin et des lèvres fines, qui accueillent bien trop souvent pour le ne dire, une cigarette. J’ai les cheveux courts et bien souvent en bataille. Je suis parfois obligé de passer une heure dans la salle de bain à y mettre du gel pour qu’ils se disciplinent correctement. Heureusement que j’ai très souvent mon képi sur la tronche. Ça évite que l’on ne voie mes cheveux partir en cacahuètes.

J’ai également deux piercings présents sur l’oreille gauche ; vestiges de mon adolescence, que j’ai enlevé quand je suis rentré à l’armée et que je remets uniquement quand je suis de repos. J'ai surtout de vilaines cicatrices dans le dos provoquées par des éclats de munitions, vestiges d'une mission à l'internationale.

Concernant mon style vestimentaire, étant donné que je suis tout de même militaire, bien souvent, on me verra avec ma tenue. Képi sur la tête, veste avec l’insigne de l’armée Japonaise sur l’épaule gauche. Des épaulettes sont également présentes sur la veste. Pantalon un peu large que tout militaire utilise et de grosses bottes noires. Les couleurs sont assez sobres puisque la plupart du temps, je porte soit du gris/noir, soit du marron/vert. Cela dépend du lieu où la mission va être effectuée. Quand je suis en civil, je suis un homme qui s’habille de façon élégante. Pantalon shino pour la plupart du temps car bonne découpe et chemise ou polo pour le haut. Je ne suis pas un grand fana des couleurs donc la plupart du temps, on me verra soit avec du noir, soit du blanc, soit avec du gris. Jamais, vous ne trouverez dans ma penderie un vêtement qui manque de classe ou de chic. Il faut toujours être bien habillé et propre sur soi ; surtout quand on veut mettre quelqu’un dans son lit, pour un soir.

Caractère
Mon métier fait que je dois être en tout temps rigoureux et discipliné. Il est vrai que passé un temps, dans ma plus tendre enfance, j’étais tout sauf discipliné. Je me bagarrais beaucoup, bon ça ne change pas trop aujourd’hui, c’est vrai… Surtout, quand j’ai un coup de trop dans le nez mais bref, avant d’entrer à l’armée, je faisais conneries sur conneries. Mon oncle a fait la meilleure chose qui soit : m’envoyer à l’armée. J’ai appris le respect pour mes ainés ainsi que la discipline et la rigueur. J’en ai fait des séjours au trou pour manquement à ces trois règles au début, mais après des années à apprendre, je peux vous dire que s’il n’y a pas un seul truc droit, carré, vous vous ramassez une gifle ou un sceau d’eau glacé dans la tronche. L’armée m’a permis de mûrir plus vite également.

J’ai depuis ce temps, toujours obéi aux ordres sans jamais remettre en cause la moindre décision. J’ai appris finalement à être un bon chien à son gouvernement. J’ai des opinions qui divergent en ce qui concerne la politique ou d’autres sujets, mais je m’écrase bien souvent car les murs ont des oreilles. Si, si, je vous jure. Je suis aussi quelqu’un de loyal ; j’ai toujours respecté mes engagements et tenu mes promesses. Le sens de l’honneur est très important pour moi ; aussi important que mon enfant. D’ailleurs, si quelqu’un ose me planter un couteau dans le dos, généralement, ça ne se finit pas très bien pour lui. Un aller à l’hôpital, si vous voyez ce que je veux dire. Je ne supporte absolument pas les personnes qui piétinent la loyauté de quelqu’un volontairement pour le faire tomber.

J’ai un grand esprit de communauté. En même temps, quand on est militaire, c’est très important d’avoir le sens du travail en équipe. J’ai toujours eu la vision des choses comme celle-ci : nous sommes une meute, je suis le chef de cette meute. Je dois protéger mes frères d'arme et leur faire confiance. Je fonctionne comme ça, et aussi à l’instinct. Oh attendez… je vois de la poussière sur le dos de la chaise.

*Va prendre de quoi nettoyer immédiatement avant de se réinstaller*

Excusez-moi mais je ne comprends pas comment cela se fait-il qu’il y avait de la poussière. Vous l’aurez compris, un peu maniaque sur les bords. La propreté est très importante, surtout quand on a un enfant et un chien à domicile. Légère déformation professionnelle dans le même temps car j’aime que tout soit en ordre, rangé, plié correctement. Mis à part cela, je suis un gars plutôt bienveillant. J’aime prendre soin des autres, je n’hésite jamais quand je le peux, à aller donner un coup de main à celui qui en a besoin. J’ai même hébergé un sans-abri, une fois. Mais je ne le fais plus, car celui-ci, après que je lui ai offert l’hospitalité, est parti en me volant mon appareil photo, et des boites de conserve…

Que dire de plus ? Je suis un gars qui souffre d’insomnies. J’ai tellement vu de frères d’armes qui ont perdu la vie, que chaque nuit je les revois et j’en fais bien souvent des cauchemars. Et pourtant, je reste toujours en forme pour m’occuper de mon petit gars. Je pense être un bon père pour lui ; en tout cas, je fais tout pour qu’il soit heureux, malgré qu’il n’ait pas sa maman. Je pense également être assez réaliste sur les bords : ça fait longtemps que je me suis fait à cette idée, que je ne pourrais pas être avec l’être aimé. Je sais que ce n’est pas une si mauvaise chose que cela qu’un ordinateur décide à notre place qui est compatible avec qui. Ça évite bien souvent de la souffrance inutile. Et hors de question de me laisser aller, à quelque déprime ou quoi que ce soit, alors que j’ai un petit gars à m’occuper. De plus, à cause de l’abandon de mes parents biologiques, puis de mes grands-parents, j’ai développé une espèce de peur presque sidérale de l’abandon. Il m’arrive de faire des crises d’angoisses mais je suis suivi par un psy pour tout ça.

— Just Married —

Ven 19 Fév - 14:58
Messages postés : 336
Inscrit.e le : 13/06/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Leonore Mizutaka
Autre: Je piapiate en : #CC4E5C
Re bienvenue avec ce nouveau personnage ♥ Le troisième.

Je vois déjà très bien la petit autorité qui se dessine au bout de ton index et la manière dont elle s'aime un peu tout de même. femme de goût et apprêtée. Ca sent le vice caché Dans tes traces 361633772

Bonne fin de rédaction de fiche et bonne chance pour la validation :D
— Just Married —

Ven 19 Fév - 19:41
Messages postés : 273
Inscrit.e le : 07/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Milo ma petite Lune
Autre: constelle jm en #6699ff ✰
je sais pas qui c’est mais je veux l’épouser littéralement bsr Dans tes traces 3998388675

oki promis je fais quelque chose de plus constructif après mais les infos du début, elles sont pépites Dans tes traces 1518348080
— Just Married —

Sam 20 Fév - 12:50
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Reiko, Tomie, merci à tous les deux <3

Et j'annonce officiellement que j'ai fini ma fiche !


EDIT 22/02 : Reboot de dernière minute, désolé !
— Just Married —

Mar 23 Fév - 19:45
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Désolé du double post ! Alors je crois que mon histoire a fait péter tout le code, tellement elle est longue --

Et sinon pour vous dire que j'ai fini ♥
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Mar 23 Fév - 19:50
Messages postés : 5993
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
J'ai corrigé ton code !
Par contre je crois qu'il y a un problème dans ta dernière description qui finit en suspense Dans tes traces 517494357

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans tes traces 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Dans tes traces 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Dans tes traces Ld7d
Dans tes traces BbNTuR8
Dans tes traces V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Dans tes traces Cn3Ckyx
Dans tes traces 1EPYLUw
Dans tes traces DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Dans tes traces E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Dans tes traces 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Dans tes traces Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Dans tes traces YqECw0j
— Just Married —

Mar 23 Fév - 20:04
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Merci !

Ouais alors j'ai rajouté mon morceau manquant, sauf que ça a encore cassé le code... Je crois qu'il a pas aimé du tout ...

EDIT DU 25/02 - Caractère remis dans ma fiche
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Mar 23 Fév - 20:49
Messages postés : 5993
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Corrigé again !
Attention, quand un post est trop long, le forum te prévient normalement. C'est pour ça que tu perds la fin de ton post xD

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans tes traces 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Dans tes traces 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Dans tes traces Ld7d
Dans tes traces BbNTuR8
Dans tes traces V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Dans tes traces Cn3Ckyx
Dans tes traces 1EPYLUw
Dans tes traces DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Dans tes traces E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Dans tes traces 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Dans tes traces Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Dans tes traces YqECw0j
— Just Married —

Mar 23 Fév - 20:59
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Tss il m'avait pas averti mais encore merci et désolé d'avance pour la personne qui me corrigera, d'avoir du poster mon caractère dans un autre post...
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Mer 24 Fév - 22:44
Messages postés : 5993
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction

Bon TC du coup Dans tes traces 1362171446
La modération est un peu longue, je te conseille de la lire avec attention Dans tes traces 4115966937

Histoire

- de la nourriture à moitié entamé
- mes parents l’apprenait
- où était gardé nos téléphones
- Les années ont passées
- Je revoie les tirs
- Ou étais-je ?
- Hanabi s’était installé
- Les supérieurs nous avait fait
- un tsunami ravagea les côtés

✗ Où étaient les grands-parents pendant les premières années de sa vie ? Ils n'ont pas remarqué la négligence de ses parents ? Le fait qu'il doive voler pour se nourrir etc, personne ne s'en est rendu compte ? Il n'avait même pas trois ans après tout. Ensuite, quand des parents disparaissent (d'ailleurs ils sont morts ?), il y a un jugement, des procédures, ce genre de choses. Ce n'est pas un sac qu'on va confier aux grands-parents puis à la tante.

✗ Tu parles d'un départ pour le Japon à ses 14 ans puis finalement d'un déménagement au Royaume Uni à l'aube de ses 15 ans. Du coup c'est quoi la bonne destination ? Dans tes traces 517494357 Pareil, au début du chapitre 2, tu parles de sol anglais puis du Japon. Je suis un peu perdu Dans tes traces 4158426957

✗ D'après les quelques recherches que j'ai pu faire, l'âge minimum pour intégrer l'armée en Allemagne est de 17 ans.
Ensuite tu dis qu'il a été envoyé à l'armée en Allemagne puis tu parles des fondamentaux liés à l'Incontestable. De ce que je comprends par la suite, c'est bien l'armée allemande, mais du coup je ne comprends pas ce que vient faire l'Incontestable dans l'histoire Dans tes traces 517494357

✗ Concernant ses missions: tu parles de lignes ennemies. Quels ennemis ? Attention il n'y a pas eu de guerre en un siècle, nous ne souhaitons pas créer un nouveau contexte géopolitique. Des conflits armés, je veux bien te l'accorder, mais tout ce que tu appelles "guerre" n'a pas pu se passer. Attention aux termes que tu emplois Dans tes traces 4115966937

✗ Se faire muter au Japon en étant militaire allemand ? Il n'y a pas de base militaire allemande au Japon, donc je ne vois pas comment ce serait possible Dans tes traces 517494357

✗ Attention, avant de pouvoir prétendre rejoindre les FADJ, il faut d'abord prendre la nationalité japonaise avec tout ce que cela implique évidemment. Après seulement, il pourrai postuler pour intégrer les FADJ. De ce que je comprends au moment de la naissance de son fils en juillet, il n'a pas encore la nationalité, donc il n'aurait pas pu intervenir au village Ansuburu qui a eu lieu en mai. Les FADJ ne vont pas engager quelqu'un qui n'est pas japonais Dans tes traces 2361740871 (soi-dit en passant, je viens de me rendre compte que la partie sur ce sujet dans le contexte est très vague. Je me note de l'étoffer plus tard Dans tes traces 128457956 )

✗ Je trouve ça assez étonnant que Ludwig soit autant contre les Incontrôlables alors que la femme qu'il aime lui a ouvertement dit faire partie du mouvement Dans tes traces 517494357

✗ Personne ne pouvait prévoir le séisme qui a eu lieu durant la nuit. Il a pris tout le monde par surprise. Et il n'y a pas eu de répliques après Dans tes traces 517494357
De plus, c'est des FAJD dont on parle, ils sont probablement les premiers à avoir été déployés très tôt dans la journée pour aider la population après le séisme. Ils ne sont sûrement pas restés toute la nuit/journée enfermés dans un bunker alors que les gens avaient besoin d'eux.
Ensuite, toute la ville était sous l'eau (au sens propre comme au figuré), la moitié de la population n'avait plus de toit, il fallait déblayer, sauver des vies, etc. Ca ne s'est pas fait en une journée il y a peu de chance que les gars aient pu rentrer chez eux en fin de journée oklm, et encore moins trouver un hôtel alors que la moitié de la population n'avait plus de toit et s'entassait dans des gymnases ou autres.

✗ J'admets que je suis assez perplexe face au changement soudain d'avis de Hanabi sur lui. Ils ont vécu des années d'amour à distance. Il venait la voir au Japon, elle est venue le voir en Allemagne quand il a failli mourir. Ils ont eu un enfant, il a pris la nationalité japonaise pour elle et leur fils. Et d'un seul coup... son sang étranger la dérange ? C'est quand même très soudain Dans tes traces 517494357

✗ La dépression et l'alcoolisme ça ne fonctionne pas comme ça en fait. Il ne peut pas "aller bien" seulement quand il s'occupe de son fils. Les deux sont des maladies, ce n'est pas à prendre à la légère. En étant alcoolique, en buvant tous les jours, son poste dans les FADJ va être fortement compromis en plus, tout comme la garde de son fils. S'il boit tous les jours, il ne peut pas s'occuper de son enfant correctement. Il me semble que c'est quelque chose qu'Ollie t'avait relevé dans la fiche de Ryuji aussi: "Même si son fils est une raison pour lui de rester "sain" quelque part, c'est peu probable qu'il ait pu le garder très longtemps, surtout s'il est diagnostiqué avec tant de problèmes par la suite.".

✗ Encore une fois, il ne peut pas avoir sa nationalité aussi tard. Je te renvoie sur cette annexe qui explique que la procédure prend environ 2 mois dans notre contexte. En plus, même avec son fils, je ne vois pas pourquoi il serait resté au Japon après que Hanabi l'ait lâché comme ça, s'il n'avait pas encore la nationalité japonaise. Il aurait pu tout annuler et partir en Allemagne pour y élever son fils Dans tes traces 517494357
Ca rejoint donc la fin de ton histoire qui ne convient pas avec cette histoire de nouvelle puce etc. A aucun moment il n'y a eu de développement de nouvelle puce avant l'arrêt de l'Incontestable. Tout cette partie va être à revoir Dans tes traces 4115966937
Surtout qu'encore une fois, en voyant les dégâts occasionnés par le gouvernement et la puce, pourquoi ne serait-il pas parti avant de la recevoir ?

✗ Le frère et la soeur sont venus vivre au Japon ? S'attacher à une dictature volontairement ? Pourquoi ?

✗ L'épidémie n'était pas une maladie contagieuse puisque ça a été déclenchée par les puces défectueuses. Les médecins se sont rendus compte très rapidement que ce n'était pas contagieux, donc pas de quarantaine, pas de tests, rien. Attention de ne pas faire d'amalgame avec le Covid.

Caractère

✗ Il n'y a aucune séquelle de son abandon et de la négligence de ses parents ?

✗ Dans ton caractère, tu dis qu'il a des hommes sous ses ordres en parlant au présent, alors qu'il travaille maintenant dans un bureau ? Je ne comprends pas trop pourquoi il aurait des hommes sous ses ordres, surtout qu'il ne semble pas très haut gradé dans les FADJ si j'ai bien suivi.

Physique

✗ Aucune séquelle de son alcoolisme et de sa dépression ?

Conclusion

Alors, je vais être honnête avec toi: j'ai beaucoup hésité à te laisser une chance de faire les corrections. Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas:
- Déjà, toute son enfance avec la négligence de ses parents et son passage de mains en mains.
- Toute la partie "guerre". Comme je le disais, il n'y a pas eu de guerre en 100 ans, éventuellement des conflits armées.
- Toute sa naturalisation. Ca ne mettra jamais 3 ans pour lui mettre sa puce et il ne pourra jamais intégrer les FADJ sans avoir la nationalité japonaise. Donc tout ça est à revoir.
- Le départ de Hanabi et ce qui en a découlé. L'alcoolisme et la dépression ne sont pas à prendre à la légère. Il n'y a aucune conséquence à cela dans l'histoire ou dans son caractère.

Il est probable que j'ai oublié des points, mais il faudrait déjà revoir tout ça. Je te conseille de bien te relire, parce qu'il y a des problèmes de cohérences au début de l'histoire quand tu parles de l'Angleterre, du Japon, de l'Incontestable alors qu'il est en Allemagne, etc.

Merci de mettre en gras les modifications que tu apporteras afin que ce soit plus facilement repérable pour moi Dans tes traces 4115966937 Merci Dans tes traces 1362171446

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans tes traces 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Dans tes traces 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Dans tes traces Ld7d
Dans tes traces BbNTuR8
Dans tes traces V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Dans tes traces Cn3Ckyx
Dans tes traces 1EPYLUw
Dans tes traces DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Dans tes traces E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Dans tes traces 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Dans tes traces Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Dans tes traces YqECw0j
— Just Married —

Jeu 25 Fév - 15:48
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Hello !
Encore merci pour cette première modération ; désolé j'ai encore donné du fil à retordre.

J'ai pris en compte tout ce que l'on s'est dit par mp et je pense que c'est beaucoup + cohérent toutes les modifications que j'ai apporté.
Je les ai mis en orange pour que tu les voies directement. Normalement, toutes les fautes ont été corrigées.

J'ai aussi pu remettre du coup le caractère dans la fiche, comme j'ai enlevé pas mal de choses à l'histoire.
Donc après 8 relectures, j'annonce que j'ai fini d'apporter les modifications nécessaires.

Après il y a des trucs que je voudrais exploiter inrp aussi^^'

Merci ♥
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Ven 26 Fév - 12:41
Messages postés : 5993
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Histoire

✗ Un gamin ne va pas passer des heures en garde en vue pour un simple paquet de chips xD C'est légèrement exagéré Dans tes traces 4115966937

✗ Il n'y a pas de cours sur l'Incontestable. Les japonais vivent avec au quotidien, il fait parti du décor. Il entend parler naturellement dans les conversations parce que c'est naturel pour les japonais de l'avoir dans leur vie. Le seul cours qu'il y a c'est le module obligatoire à 16 ans où ils apprennent les droits et devoirs liés à l'Incontestable.

✗ Des recherches que j'ai pu faire, l'âge minimum pour entrer dans les forces d'autodéfenses japonaises est de 18 ans. Et on évite de parler d'armée au sens propre au Japon.

✗ Le Big Bang Kiss n'était pas un festival. C'était une grosse manifestation pendant laquelle les couples mariés étaient invités à ne pas s'embrasser de la journée. Puis il y a eu des explosions etc. Mais ce n'était pas un festival, loin de là xD

✗ Est-ce que du coup Ludwig a été touché par l'épidémie ? Tu dis qu'il a eu un coup de chaud, mais sans préciser. Parce que du coup, s'il a bien été touché par l'épidémie, alors il a été déclaré mort sur l'ATAI en fin d'année et, s'il ne s'est pas recensé immédiatement, a dû faire face à la chasse à l'homme qui a eu lieu.

Caractère

Validé ♥

Physique

✗ En ayant grandi au Japon et en ayant eu l'éducation japonaise qui va avec, il faudrait préciser pourquoi il s'est fait tatouer.  Même si les moeurs ont évolué, on suppose tout de même que c'est toujours un peu compliqué les tatouages au Japon. Surtout dans les FADJ.

Conclusion

C'est beaucoup mieux que la première version Dans tes traces 3998388675
Il y a encore quelques points à corriger dans l'histoire, mais sinon le fait d'avoir enlevé pas mal des points qui collaient pas, ça aide pas mal xD


Merci de mettre en gras ou en couleur les modifications que tu apporteras afin que ce soit plus facilement repérable pour moi Dans tes traces 4115966937 Merci Dans tes traces 1362171446

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 2/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans tes traces 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Dans tes traces 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Dans tes traces Ld7d
Dans tes traces BbNTuR8
Dans tes traces V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Dans tes traces Cn3Ckyx
Dans tes traces 1EPYLUw
Dans tes traces DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Dans tes traces E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Dans tes traces 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Dans tes traces Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Dans tes traces YqECw0j
— Just Married —

Ven 26 Fév - 13:34
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Encore une fois merci ^^
Déjà fini mes modifs mais oui j'avais pas grand chose à ajouter/modifier du coup c'est allé super vite.

Physique -
J'ai enlevé le tatouage car oui il est dans les FADJ, c'est quand même mal vu, valait mieux que je l'enlève direct

Histoire -
Toutes les modifs sont en bleu du coup o/
J'ai changé un petit peu par rapport au vol et la garde à vue du coup super rapide pour que ça reste cohérent
J'ai ajouté du coup la partie "module sur les devoirs et droits" à 16 ans, je me suis dis que c'était pas mal
Modifié l'âge d'entrée et au lieu de mettre 'Armée' j'ai mis "FADJ"
Trop d'évent du coup c'est vrai que je me suis embrouillé sur le Big Bang Kiss mais c'est bon, j'ai modifié XD
Et j'ai dis que son coup de chaud était dû à la canicule, et pas à l'épidémie comme ça aurait pu le laisser penser^^"
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Ven 26 Fév - 14:02
Messages postés : 5993
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Aller, c'est bon pour moi Dans tes traces 4115966937
Attention en rp de ne pas faire trop d'extravagances vis-à-vis de son travail Dans tes traces 2432113367

Amuse-toi bien avec ce TC Dans tes traces 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans tes traces 4qQG8D4
Merci Lucci pour le kit Dans tes traces 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Dans tes traces Ld7d
Dans tes traces BbNTuR8
Dans tes traces V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Dans tes traces Cn3Ckyx
Dans tes traces 1EPYLUw
Dans tes traces DfzeUm9


La famille ♥️:
Nanase's family:
Dans tes traces E9mgMerci à Aria ♥️

Game of Nanase et activité familiale:
Dans tes traces 3OXEfcUMerci à Driss ♥️

Merci Karlito ♥️:
Dans tes traces Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Dans tes traces YqECw0j
— Just Married —

Ven 26 Fév - 14:11
Messages postés : 35
Inscrit.e le : 19/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre:
Yes merci ♥♥
— Just Married —

Ven 26 Fév - 14:14
Messages postés : 16
Inscrit.e le : 17/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
*Danse pour lui*

Bravooooooooooo!!!!!
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#17 —Re: Dans tes traces
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum