Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. DgoiC4q
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 9oulLiP
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Eiko Ikeda
rise & slay
Informations générales
Nom :  Ikeda
Prénom.s :  Eiko
Âge : 28 ans ( 8 juillet 2084)
Genre : Féminin
Origines : Japonaise
Activité : Organisatrice d'événements
Sexualité : Sans préférence :)
Avatar : Kai'sa - League of Legends
Règlement : - Validé - Ari
Chemin J'ai déjà eu plusieurs identités ici. Les dernières étaient Okiko et Ryann.
Autre : Je vous espionne en cachette depuis 2 ans. Ça fait du bien de revenir!
Histoire

_____________  Septembre 2096  _____________


Tout est par terre. Les légumes. Le riz. La viande. Tu te retournes vers ton frère, rouge de colère. Jojiro regarde le désordre qu’il a causé, terrifié. Jotaro, lui, est hilare devant l’acte de son jumeau. Tu vas crier. C’était TON bento. Avant même que la tempête se déclare, ta mère intervient. Elle te tend son propre déjeuner et demande à ton frangin de ramasser. Il s’effectue honteux. Tu glisses le repas dans ton sac en grommelant. Tu es leur aînée. Tu dois te contenir. Ce n’est pas facile. Tu le fais quand même. Ça aide ta mère.

Itsuo t’attend près de la porte. Tu t’empresses de ramasser tes affaires et de rejoindre ton aîné. Sur le chemin de l’école, tu constates le calme extérieur. Chez toi, tu te réveilles au son de ta mère qui cuisine. Il y a toujours une lessive qui roule. Un enfant qui crie. Tu ne le sais pas encore, mais cette cacophonie va te manquer. Le silence sera un supplice. Tu t’ennuieras de la vie qui animait la demeure familiale.

Ta famille est l’exemple du succès de l’Incontestable. Rescapés d’un Japon défaillant. Tu n’as ni oncle ni tante. La famille de ton père ne pouvait se permettre d’avoir plus d’un enfant. Pour celle de ta mère, l’union était un outil de perpétuation. Les mariages étaient arrangés. On s’alliait à un pouvoir égal au sien. On assurait un héritier pour la compagnie familiale. Puis l’Incontestable est apparu. Tes parents sont nés. Ta mère dans le pouvoir. Ton père dans la modestie. Ta mère avait à peine 17 ans lorsqu’elle a reçu la fameuse lettre. Ton père en avait 20. Itsuo est né 4 ans plus tard. Puis tu es arrivée. Les jumeaux. Et Seigo, finalement. 5 enfants. 4 garçons. 1 fille. Nés dans l’amour. Une première depuis des générations. Un succès incontestable.


_____________  Novembre 2109  _____________


“  Arrête d’exagérer. Il ne va pas mourir parce que tu es parti une semaine… Je sais bien que tu t’inquiètes, mais… Oui… Bien sûr que j’irai le porter au lycée. Bon, je te laisse, je dois y aller.”

Il est déjà tard. Tu as travaillé plus qu’il ne le faut. Comme toujours. Tu ne sais pas quand t’arrêter. Tu as trouvé cet emploi il y a deux ans. Peu après la fin de tes études universitaires. Organisatrice d’événements. Tu t’y investis avec passion. Tu adores ça. Tu t’y brûles. Un jour, tu voudrais ouvrir ta propre boîte. Tu veux te faire remarquer. Pour ta minutie. Pour ta perfection. Mais qui est vraiment parfait? Tu jettes le téléphone sur le siège passager. Tourne la clé. Le moteur se met à ronronner.

Combien de fois Jojiro t’a-t-il appelé aujourd’hui? Il est chiant quand il s’inquiète. Seigo a arrêté de lui répondre. Tu le comprends. Il le couve depuis plus d’un mois. Depuis la vague. Cette catastrophe qui a frappé Tokyo. Vous sortiez à peine du mouvement Incontrôlable. Un petit groupe d’apparence inoffensive. Des illuminés braillant sur le web. Un loup derrière un masque d’agneau. Se frayant un chemin dans les médias à coup d’arrestations et d’explosions. Terroristes. Mouvement de peur. Finalement arrêté avec l’arrivée de l’automne. La paix enfin. Une accalmie brutalement éclatée par dame nature.La terreur remplacée par la terreur.

Tu te souviens de la panique. Du chaos. De ta famille autour de la table. Même Itsuo était là avec sa femme et son fils. Seigo était de sortie avec des amis. Ta mère avait bien essayé de le convaincre de rester, mais il s’était faufilé. Rejetant l’autorité maternelle.

La maison avait tremblé. Secouée par le courroux de la terre. Vous étiez habitués aux tremblements de terre. Ceux qui touchaient souvent le Japon. Ceux qui faisaient trembler les meubles. Tomber un bibelot. Celui-ci était incomparable. Terrifiant. Ravageur. Et s’il n’y avait eu que ça. Quand la vague s’est infiltrée, vous avez tous eu une pensée pour Seigo. Seigo qui s'était entêté à sortir. Seigo qui vagabondait à Shibuya. Beaucoup plus près de la côte. Une tentative vaine de l’appeler. Puis une autre. Un vide au bout du fil. Un silence qui fait opposition aux cris et aux pleurs. À la peur qui s’installe. Ton neveu était inconsolable dans les bras de sa mère. La tienne restait figée. Ton père parlait avec un voisin venu s’assurer que tout le monde était en sécurité. Quand était-il entré? Tu ne le savais pas.

Il a fallu plus de 36h pour finalement trouver ton frère. Un soulagement pour ceux qui refusaient de prononcer un décès. Une chance pour lui. Multiples fractures de la jambe. Entorse au poignet. Commotion. Plusieurs coupures. 2 mois dans le plâtre. 3 semaines à la maison. Une chance à laquelle ses amis n’auront pas le droit. Une chance que vous avez tous priée et remerciée. Jojiro y a vu un signe. Qu’il devait être présent pour son frangin. Il faut reconnaître que les jumeaux ont l’air mal commodes. Mais si Jotaro se referme face à la douleur des autres, pris par un sentiment d’impuissance, Jojiro,lui, prend tout le pouvoir qu’il peut. Pour le solitaire Seigo c’est trop d’attention. Trop d’affection.

Ta voiture s’arrête devant la maison de tes parents. On y voit encore les dégâts du tsunami. Ton père a tenté de tout cacher. Pour le paraître? Pour oublier? Quelque chose comme ça. Mascarade. Derrière la façade, on entrevoit toujours le mal qui vous a accablé.  Au moins, vous pouvez toujours y vivre. Enfin… Ils pourront toujours y vivre. Ton destin sera différent.

Soigneusement placée pour que tu la voies immédiatement. Attention muette de ta mère. Le coin d’une enveloppe dépasse de la boîte aux lettres. Une lettre rose.


________________  Juin 2111  ________________


“Va prendre l’air un peu. Ça fait 3 jours que tu n’es pas sortie de sa chambre.”

Tu relèves la tête pour regarder ton frère. Tu t’apprêtes à refuser. Tu changes d'idées. Tu sais que la fille d’Itsuo a aussi contracté cette foutue maladie. Heureusement, elle n’en a que quelques maigres symptômes. La petite a à peine plus d’un an. Pourtant ton frère est là. Avec toi. Parce que tu souffres. Parce qu’il se sent responsable de toi. Comme un père de remplacement pour celui qui travaillait toujours trop. Alors tu hoches la tête. Tu lâches la main d’Alina. Ta femme. Ça te fait mal au cœur de la laisser là.

Itsuo prend ta place à ses côtés. Tu franchis la porte de la chambre d'hôpital. Le brouhaha t'assomme. Tout le monde s’agite. Tout le monde s’inquiète. Tu te frayes un chemin vers l’extérieur. Tu allumes une cigarette dont tu as franchement besoin. Les médias disent que l’épidémie est en déclin. Que les cas se stabilisent. Dans les hôpitaux, c’est autre chose. On est aveugle aux nombres. Au cœur de l’action, l'amélioration n’est pas équivalente à une guérison. Les mères sont en pleurs. Les pères sont distants. Les infirmières font ce qu’elles peuvent. Pour rassurer. Pour guérir. Pour maintenir un peu d’espoir dans ces lieux qui puent la mort de ceux qu’on a échappés.

Tu n’avais pas besoin de ça. Pas après l’arrêt du système. Ce jour de printemps où le moniteur avait cessé de fonctionner. Tu avais cru que ton monde allait s’arrêter. Qu’est-ce que ça voulait dire? Pour toi? Pour Alina? Pour vous? Si votre quotidien avait peu changé, les peurs engendrées t’avaient chamboulée. Tu n’avais plus lâché Alina d’une semelle. Sortie du travail, tu retournais immédiatement à la maison. Tu cherchais ta femme des yeux. Lui demandais de rester à tes côtés. L’accompagnais à ses sorties. L’invitais aux tiennes. Comme si elle allait disparaître.

Tu te faisais tranquillement à cette nouvelle façon de vivre. Et la maladie vous a achevées. La fièvre est apparue. L’angoisse. Les saignements de nez. Les pertes de conscience. Tu ne comptes plus les symptômes. Il y a 3 jours, tu l’as amenée à l’hôpital. Ton aide n’était plus suffisante. On t’a dit de ne pas trop t’inquiéter. Qu’il y avait des cas bien plus graves. Tu ne voyais qu’elle. Tu n’en avais rien à foutre des autres.

Tu jettes ton mégot pour retourner auprès de ta chérie. Quand tu entres dans la chambre, Itsuo aide Alina à s'asseoir. Tu souris de la voir éveillée et calme. Une phase momentanée sûrement. La paranoïa des derniers jours a rendu votre relation difficile. Tu t’installes avec eux pour regarder le téléviseur.

“... temporaire fait partie d’un projet de recherche sociale plus global visant à mesurer l’impact et la réussite de l’Incontestable sur la société japonaise, 58 années après sa création.”


Les mots du ministre se font un chemin dans ton esprit. Tu les démantèles. Les analyses. Projet de recherche. Résultats peu réjouissants. À nouveau joignables. Ligne d’écoute. Une panoplie d’émotions te traverse. Tu ne comprends pas encore tout. Tu ne sais pas encore si tu dois pleinement te réjouir. Tu te dis cependant que vous avez respecté les règles. Qu’au moins, vous avez démontré le succès du système. Le retour de ce dernier te rassure. Enfin une bonne nouvelle. Dans ton soulagement, tu ne vois pas le doute dans le regard de ta moitié. Celui qui s’installe au compte-goutte depuis longtemps. Bien avant votre union. Celui dont on vient d’enflammer la mèche.


________________  Avril 2112  ________________


Impossible de dormir. Tu fixes le plafond. Te retournes. Dans la pénombre, la forme des cartons se dessine. Ceux que tu n’as pas encore défaits.Tu as pourtant emménagé chez ton frère il y a plus de 3 mois. Tu n’y croyais pas. Tu te disais que tu retournerais chez toi. Éventuellement. À quoi bon ouvrir des boîtes pour les refaire?

“ Eiko! Quitte avec moi! On pourra s’aimer. Pour vrai cette fois”

La phrase tourne en boucle dans ta tête. Tu n’avais pas compris ce qu’elle voulait dire. Tu ne comprends toujours pas. Pas vraiment. Une phrase sortie de la bouche d’Alina. Le 8 décembre. 3 semaines après avoir été prononcée morte sans explication. 3 semaines après t’avoir convaincue de ne pas appeler le TPAI. Que ce serait comme en juin. Que vous auriez des explications bientôt. Tu ne savais pas qu’elle mijotait quelque chose.

La défaillance des puces avait été annoncée. On demandait à la population de se recenser. Et cette demande complètement idiote. Insensée. Dangereuse. Futile. S’aimer pour de vrai?  Vous vous aimiez déjà non? L’Incontestable l’avait affirmé. L’Incontestable ne se trompait pas. Tu t’étais moquée d’elle. Lui avait demandé si elle était encore malade en riant. Tu lui avais proposé de prendre congé le lendemain matin. D’aller se faire recenser dès la première heure. Elle avait vécu beaucoup d’anxiété. On n’est pas prononcé mort tous les jours. Tu la trouvais déjà étrange dernièrement. Ça irait mieux bientôt.

Le lendemain, elle n’était plus là. La place à tes côtés était vide. Froide. Son cellulaire laissé à la maison. Sa voiture retrouvée 1 semaine plus tard, dans une ville voisine. Pendant des mois, tu vivras dans l’espoir que l’on t’annonce son retour à tes côtés. Son acceptation dans un centre de rééducation. Mais rien. Jamais rien.

Tu sors du lit. Te diriges vers le salon de ton frère. Jojiro a été lui-même. À ton plus bas, il t’a recueilli. Alors qu’on reprenait ta maison, il t’a donné un lit. T’as installée dans la chambre de Jotaro. Celle qui était vide depuis son mariage. Il t’a forcé à manger quand tu refusais de continuer. Il a appelé ton boulot, quand tu n’avais pas l’énergie de te déplacer. D’appeler. De parler. Il a organisé les funérailles. Et aujourd’hui, il a pris en charge l’événement.

Ton regard se pose sur l’urne. Un objet d’imposture. Une coquille vide. Car on ne te l’a jamais ramenée. En mars, le retour à la normale est annoncé. Tous les hors-la-loi ont été ramenés à la raison. Tu as contacté les autorités. Affirmé qu’il y avait une erreur. Il y en avait bien une qui n’avait pas été rapatriée. On t’a répondu mécaniquement. Il n’y avait pas d’erreur. “Votre femme est certainement et malheureusement décédée.” Morte. Éteinte. On t’a offert un soutien psychologique. Toutes leurs sympathies. On a scellé ton dossier.

Tu essuies la larme sur ta joue. Une seconde se trace un chemin en silence. Tu entres dans la chambre de ton frère. Te glisses à ses côtés. Il s’éveille en rechignant.

“ Retourne dans ta chambre. T’as pas 4 ans…”

Il te serrera quand même dans ses bras. Jusqu’à ce que les flots s’assèchent.


________________  Mars 2113  ________________


Tout est par terre. Les brochettes. Le verre. Son contenu. Tu te retournes vers ton frère, découragée. Jojiro regarde le désordre qu’il a causé, mal à l’aise. Jotaro, lui, est hilare devant l’acte de son jumeau. Itsuo s’excuse à répétition au serveur. Seigo semble vouloir disparaître sous la table. Tu vas t’énerver! C’était TA boisson. Les gens grandissent, mais restent toujours les mêmes.

Vous avez traîné Seigo de force dans un bar. Vous célébrez sa majorité. Le bébé de la fratrie, adulte. Tu n’y crois pas. Tu as toujours considéré Seigo comme un enfant. Un serveur t’amène une nouvelle consommation. Tu empêches Jojiro de commander à nouveau. Il ne tient déjà plus debout. Tu as la tête qui tourne. Tu ne sais pas comment vous allez rentrer en vie. Ton séjour temporaire est devenu permanent. Près d’un an et demi de colocation.

Itsuo lève son verre. Quatre verres s’y joignent avec énergie. Kampai!  Ta famille est toujours là pour toi. Unie. Solide. Indémontable. Tu as doucement fait ton deuil. D’Alina. De ton mariage. De ta vie d’avant. Tu t’es remise au travail. Avec ta passion habituelle, les heures sup et les appels incessants.  Pour le reste… On verra.
Physique
Il n’y a pas juge plus critique que soi-même. Si tu devais te décrire, tu ne parlerais que de tes défauts. À quel point tu aurais voulu être plus grande. Pourtant, tu es à peine sous la moyenne japonaise avec tes 156 cm. Pourtant ta finesse te donne cet air un peu plus grand. C’est peut-être que tu es la plus petite chez toi. C’est peut-être que les jumeaux se font un malin plaisir de te le rappeler. Cette différence de taille, tu tentes souvent de la combler en portant des talons.

Un mal nécessaire pour ton emploi. Rencontrer des clients. Mettre en place des événements. Tu te dois d’être élégante. De troquer ton style moderne pour un look professionnel. Tu gardes tes pyjamas pour les dimanches matin. Tes leggings en cuirette pour les samedis en boîte. Tes tailleurs pour la semaine de travail. Tu ne portes pas le confort. Tu le sacrifies. Pour être à la hauteur de tes propres attentes. Pour t’apprécier dans le miroir.

Pour t’apprécier, tu as longtemps balayé tes lunettes aux oubliettes. Elles traînaient dans le fond d’un tiroir. Se faufilaient au fond d’un sac. Disparaissaient mystérieusement. Ta mère s’est rabattue sur les verres de contact. Ce n’était pas assez. À 23 ans, tu as opté pour la chirurgie au laser. Tes iris violets ne seront plus jamais voilés. Tu les agrémenteras librement d’un fard discret. D’un liner marqué. D’un rouge à lèvres agencé. D’un sourcil parfaitement défini. D’un travail maîtrisé.

Chaque matin, tu domptes tes cheveux. Tu alignes chaque mèche. Formes une queue de cheval haute et serrée dont aucun cheveu ne s’échappera involontairement. Tu portes ta chevelure longue depuis des années. Souvenir amer d’une coupe qui a mal tourné. Tu les entretiens avec amour. Cherchant les produits parfaits. La couleur parfaite. Bleu. Blond. Argenté. Rose. Tu es finalement retournée à ton noir naturel. Des mèches turquoises trahissant ton désir de te démarquer.

Tu rejettes la conformité sans vraiment la fuir. Recherche la différence. Mais pas trop. Tu aurais l’impression de renier tes origines. Alors tu tues la monotonie par les détails.  Des ongles colorés, parfaitement manucurés. Des boucles d’oreilles originales. La cicatrice d’un piercing au septum. Un bijou ornant toujours ton nombril. Un tatouage soigneusement caché derrière l’oreille. Un pentagone. Simple trait noir. Chaque sommet représentant un enfant Ikeda. Un secret partagé avec chacun d’entre eux.
Caractère
5 individus. Élevés par les mêmes parents. Dans la même demeure. Pourtant si différents. Vos personnalités s’entremêlent. Miroir de l’un. Opposé de l’autre. Un charmant bordel. Conflits et amours. Ressemblances que tu chéris. Différences que tu envies. Tu voudrais être plus cela. Moins ça. Tu voudrais être ce que tu n’es pas.

Tu voudrais le laisser faire de Seigo. Tu voudrais le respect qu’il s’accorde. Alors que toi tu ne sais jamais t’arrêter. Tu t’investis dans ce qui te tient à coeur. Tu passes des heures au boulot. Tu bosses au retour. Tu t’oublies toi. Quand tu aimes, tu aimes pleinement. Tu donnerais tout. Tu laisses tes besoins passer après ceux des autres. Tu privilégies le bonheur des autres. C’est que tu as besoin d’être reconnue. Tu as peur.

Si seulement tu avais le courage Jotaro. Qui se lance la tête baissée. Aveugle aux risques entrepris. Pendant que tu calcules tout. Chaque détail. Perfection. La cérémonie que tu as organisée. Le rapport que tu as remis. La mèche que tu tires derrière ton oreille. Tout doit être perfection. Tu ne veux pas échouer. Tu ne peux pas échouer. En constante quête de contrôle. Lorsqu’il t’échappe, tu palpites. L’anxiété te gagne. Pour pallier, tu planifies. Tente de prévoir l’imprévu. Du mieux que tu peux.

Tu n’as pas la franchise de Jojiro. En paix avec son ressenti. Tu caches le tien. Du regard des autres. De ton propre regard. Tu nies l’existence de tes maux. Tu es leur ainée. Tu es à la tête d’une équipe. Tu es un roc. Tu es un modèle. De positivité. De contrôle. Tu te permets rarement des faiblesses. Tu choisis tes confidents. Même eux, tu évites de les inquiéter. De les submerger.  Tu fais fi de tes problèmes. Au risque d’imploser.

Si tu avais la souplesse d’Itsuo, tout irait mieux. Malgré ce désir de plaire, tu es bornée. Tes idées sont réfléchies. Calculées. Tu as raison. Tout simplement. Quand on s’oppose à toi, tu ne craques pas. Tu n'accordes rien. Au mieux,un accord de désaccord. Tu pardonnes difficilement. Car ta colère est justifiée. Tu as peu de regrets. Aucun besoin de t’excuser. C’est souvent cela qui effrite tes relations.

Tu voudrais être ce que tu n’es pas, car tu ne vois pas ce que tu es. Ce que tes frères, eux, t’envient. Toute ta patience. Celle que tu as développée en devant t’occuper de tes 3 benjamins. Celle que tu réinvestis avec tes clients difficiles. La passion que tu as manifestée tous les jours. Dans tes études. Au travail. Dans ta vie de jeune mariée. Avec ta famille. Cet amour colossal que tu offres sans réfléchir. Celui que ta mère t’a transmis. Que tu transmets à nouveau. Ta maîtrise de toi indélogeable.  Ton métier n’est pas facile. La vie n’est pas toujours douce. Mais rien n’y paraît. Toujours prête à trouver la prochaine solution. À surmonter la prochaine montagne. Tu diras que c’est à cause de ton métier. Que tu as dû développer ton organisation. Ta réaction aux imprévus. Mais réellement, ça a toujours été toi. Celle que tu es et que tu n’es pas.
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Dim 18 Avr - 0:41
Bon retour sur les voies de JM ♥

Bah!!! tout est rempli! T'as finito déjà ? Oh!! quel choix de vava. Je suis d'accord :P

A bientôt sur Jm
Invité
— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Merci! Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1645942767

J'ai fait travailler ma patience et j'ai terminé ma fiche avant de m'inscrire.  C'était difficile =.=
— Just Married —

Messages postés : 67
Inscrit.e le : 14/11/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Like the wind
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Okiko? LA kiko d'amour avec Jinx en vava ?  Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 3901106482   Rolalala cela me fait tellement plaisir de revoir ton joli minois par ici.

Je vois que l'inspiration et ta plume ne t'ont pas lâché. Je me réserve la lecture pour demain lorsque je serais moins fatigué mais de ce que je lis, je ne vois que du bon. Et très bon choix de vava même si j'ai cru à sage de Valorant pendant un instant (même bouille quelque part Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 517494357)

Rebienvenue parmi nous et bonne chance pour la validation. Des bisous ♥

PS: Avec cette nouvelle tête tu me reconnaîtras pas mais c'est Alej Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1518348080 ♥
— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Celle-là même! Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 2837704232 Je suis trop heureuse de te revoir aussi!  Et ne t'en fais pas je t'ai reconnu Iori-chéri ♥ C'est pas des blagues quand je dis que je vous espionne depuis 2 ans. *kof kof*

Ce skin de Kai'sa a carrément un air de famille avec Sage eheheh!
— Just Married —

Messages postés : 151
Inscrit.e le : 20/03/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Le terroriste à roulettes D:
Autre: Merci à Ranmaru, Reiko et Tomie pour les avatars ♥ Et surtout Bibiki pour le magnifique ectostélian et Eto pour avoir lancé le truc... je vous hais ♥
Que de jolis avatars ♥

Rebienvenue sur JM ! :3 et bon courage pour ta validation ! /o/
— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Merci beaucoup!

J'ai hâte de vous rejoindre en jeu ♥
— Just Married —

Messages postés : 336
Inscrit.e le : 07/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : les insatisfaits
Autre: avas @hof ♡
vraiment kai’sa en ava mdjfkzjdn take my soul pls
(même si c vrmt un adc trop chiant quand t’es contre /out)

en voilà une fiche bien complète faut vraiment que je me pose pour lire ✨
bienvenue en tout cas, enfin rebienvenue 💖
Lisalisa

Messages postés : 474
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Hello et re-bienvenue parmi nous de ce que j'ai compris. o/

Il me faudrait juste son avis sur les Incontrôlables et les manifestations, elle a vécu dans une famille qui fut un succès du système et semble en accord avec lui. Donc qu'en a-t-elle pensé ?

Sinon c'est une fiche très agréable à lire, j'aime particulièrement la manière dont tu as abordé le caractère. Et puis, on apprecie Eiko, on espère qu'elle va se remettre de ce mariage trop vite fini et qu'elle connaîtra un beau développement. Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 4115966937

Je te laisse ajouter ceci et ce sera bon !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Uron

grbfh:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Unknown
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. CjjIPFG Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. UlmRG6s Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. NlRYT1U Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. NwQ16ft
— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Tomie: Merci beaucoup pour l'accueil!  Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1645942767

Arisa: Merci pour la rétroaction et les compliments. ♥ J'ai ajouté une petite partie à l'histoire. Pour faciliter le ctrl+f, je te laisse aussi l'extrait ici ;)

Combien de fois Jojiro t’a-t-il appelé aujourd’hui? Il est chiant quand il s’inquiète. Seigo a arrêté de lui répondre. Tu le comprends. Il le couve depuis plus d’un mois. Depuis la vague. Cette catastrophe qui a frappé Tokyo. Vous sortiez à peine du mouvement Incontrôlable. Un petit groupe d’apparence inoffensive. Des illuminés braillant sur le web. Un loup derrière un masque d’agneau. Se frayant un chemin dans les médias à coup d’arrestations et d’explosions. Terroristes. Mouvement de peur. Finalement arrêté avec l’arrivée de l’automne. La paix enfin. Une accalmie brutalement éclatée par dame nature.La terreur remplacée par la terreur.

Tu te souviens de la panique. Du chaos. De ta famille autour de la table. Même Itsuo était là avec sa femme et son fils. Seigo était de sortie avec des amis. Ta mère avait bien essayé de le convaincre de rester, mais il s’était faufilé. Rejetant l’autorité maternelle.
— Just Married —

Messages postés : 1564
Inscrit.e le : 23/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Oswald Nicolson
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue ! Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1362171446
Lisalisa

Messages postés : 474
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
C'est top !

Amuses-toi bien Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 2984341854

Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Uron

grbfh:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Unknown
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. CjjIPFG Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. UlmRG6s Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. NlRYT1U Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. NwQ16ft
— Just Married —

Messages postés : 125
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Dolly Weiss ♥
Autre: Merci Zian pour l'avatar fantastique et Zach pour tes dessins magnifiques! Je vous aime ♥
Merci Honoka! Je suis contente d'être de retour Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 2432113367

Merci Arisa ♥
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 6301
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Bon retour Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1362171446

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach et Lucas pour les avatars et kits Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Ld7d
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. BbNTuR8
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Cn3Ckyx
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. 1EPYLUw
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. DfzeUm9


Merci Karlito ♥️:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Eiko Ikeda | Be you. Do you. For you. YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum